banniere
 
  Nouvelles:
La modération de LGJ accueille deux nouveaux membres dans son équipe !

A voir ICI même.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Problème de réception[Stephen Connor]  (Lu 326 fois)
Midori
Humain(e)
-

Messages: 25



Voir le profil
FicheChalant
« le: Janvier 12, 2018, 10:21:53 »

Elle est en cours comme toute élève qui se respecte, elle apprend la chimie aujourd'hui bien qu'elle soit perdue dans ses pensées, elle enquête secrètement sur le club occulte pour tenter d'en déjoué ses mystères. Après la sonnerie Midori se rend immédiatement sur le toit pour y manger son Bento en vitesse afin de pouvoir menée sa petite enquête. Elle est toujours scotchée à son téléphone et fixe son écran. Elle en est déjà à 517 messages envoyés.  

Le climat ? Il fait beau et chaud, un temps parfait pour  que le réseau passe super bien. Elle mange sa nourriture et fonce la ranger dans son sac scolaire qui est encore dans la salle de classe. L'avantage de manger sur place, c'est qu'on peut laisser ses affaires sans risque.  

Une fois qu'elle est devant la porte grise du club occulte, si si, c'est écrit  sur le petit écriteau là au dessus de la porte "club-occulte". Elle tente de regarder à l'intérieur au travers des vitres sales de la porte. Pas facile, elle peut y voir légèrement une table avec divers objets dessus. Intriguée elle pousse la poignée de la porte et là surprise générale.  

Le club est un endroit très sombre, les membres ont une chaise dans leur coin, c'est étrange, elle se saisit de son téléphone et commence à prendre une série de photo pour le journal de l'école. Au sol, il y a un pentagramme incrusté et des bougies noires tout au tour. Les rideaux sombres sont naturellement fermés et il fait ainsi très sombre dans ce club, la lumière y est tamisée. Elle ferme la porte pour donner au club tout son aspect glauque pour ses photos.  Des bougies allumées sont disposées en cercle au centre de la pièce, il faut faire attention à ne pas les renversées.

Sur la table de séjour on observe un crane avec un couteau bizarre planté dedans. Elle pense "Vraiment louche tout ça". Hop, elle se saisit du couteau et va au centre du cercle. Elle reçoit un Email, elle met son  application photo en veille et y répond, il s'agit d'Oka. La leader du club occulte, le message contient une mise en garde de ne pas jouer avec les outils de travail du club. Elle répond à Oka, mais au moment de verrouiller son téléphone, elle se blesse avec le couteau en voulant le remettre à sa place initiale.  

Du sang se met à tomber de son poignet, comme par hasard au milieu du pentagramme où elle se trouve. Midori fait un petit compresseur avec du tissu qu'elle trouve dans sa poche afin de stopper facilement la coupure, même si elle n'est pas profonde, elle préfère restée prudente.  

Elle s'assoit au centre du cercle, il y a un peu de sang, les bougies sont allumées. On pourrait croire que quelqu'un est en plein rituel démoniaque, mais comme Midori ne croit pas en ces trucs là, elle est simplement en train de consulter son téléphone.  Le nombre de messages est passé à 666 en l'espace de 15 minutes.  Seule, la lumière des bougies et du téléphone éclaire la pièce à présent.
 
« Dernière édition: Janvier 12, 2018, 02:56:31 par Midori » Journalisée
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2636



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #1 le: Janvier 16, 2018, 09:58:06 »

Helel se considérait comme trop bon pour venir au secours d’adolescents en manque de sensations. Lui qui pouvait accomplir tant de choses, tant de grandes choses. Mais les règles étaient les règles, immuables et imposées par le seul être au monde pour lequel le Grand-Duc éprouvait du respect. Aussi ne refusait-il pas les pactes passés avec de simples lycéens ou lycéennes, ravalant sa fierté.

Seikusu était une ville pour le moins particulière. Elle attirait, plus que n’importe quel autre endroit, la magie et les situations improbables. A bien s’en rappeler, Helel n’avait pas dû visiter un autre endroit sur Terre que cette étrange ville, en ces quelques dernières années. Le lycée, la faculté ? Il les connaissait bien, il se souvenait de chaque humain, chaque humaine qui vivait aujourd’hui une vie satisfaite, grâce à lui.

Mais, si Seikusu attirait la magie, ce n’était pas pour autant une ville semblable à celles de Terra. La plupart des mortels ignoraient tout de ce qui touchait à l’occulte, et les invocateurs étaient éparpillés, très peu d’entre eux se connaissant mutuellement. Helel connaissait bien l’endroit, mais jamais il n’avait entendu parler d’un quelconque « club de l’occulte ».

« N’es-tu pas jeune pour offrir ton âme ? » Susurra la voix rauque, d’un ton moqueur. De la goutte de sang était née une volute de fumée grisâtre. Elle s’étendait, montant jusqu’au plafond, devenant un épais nuage, dégageant une odeur agréable, un parfum relaxant. « Parle. Ton souhait sera le mien. » Affirma la voix, alors que, dans cet amas opaque, se formaient des formes reconnaissable.

Un homme, grand, musclé, et nu comme à son premier jour. Il était plus grand que Midori, beaucoup plus grand. Elle devait lui arriver au niveau de la ceinture abdominale, peut-être des pectoraux. Helel, car c’était là son nom, posa une main sur l’épaule de l’humaine. Son simple appareil ne cachait rien à sa stature massive et à sa musculature, à la taille de son sexe. Alors, la fumée jugea bon de l’entourer.

Du néant se formèrent des vêtements, simple jean moulant, une chemise blanche et des bottes marron. La fumée subsista un instant ou deux, et s’évapora doucement, laissant l’obscurité de la pièce reprendre le dessus, laissant derrière elle cet entêtant parfum qui avait annoncé son arrivée.

Helel fut surpris de découvrir ce qui ressemblait à une salle de classe, aménagée pour un rituel occulte. En était-on arrivé à réaliser des invocations en plein cours, sur Terre ? Délaissant Midori, le beau diable fit le tour de la pièce. Il ramassa une boule de crystal, l’observant d’un air perplexe. Puis, il la ramena à son invocatrice, la tenant sur la paume de sa main gauche, et lui mit sous le nez.

« Tout ce que tu peux désirer, je te l’offrirai. Tout ce que je désire en échange, c’est que tu me jures allégeance, dans la vie comme dans la mort. » Il se lécha les lèvres, mis en appétit. Une âme pleine d’innocence, avec encore tellement de choses à accomplir. Il espérait pouvoir la ruiner, faire d’elle une créature mauvaise et pervertie. A vrai dire, il sentait une part de vice chez elle.

Cet endroit lui était familier, de plus. Une jeune femme avait passé un long moment à essayer de l’invoquer ici, quelques semaines auparavant. Mais il ne reconnaissait pas cette âme, ce n’était pas celle qui se tenait devant lui. Etait-il possible qu’elle se soit fait devancer par une concurrente ? Ou bien n’était-ce qu’un simple hasard, comme le laissait imaginer l’ambiance qui régnait dans cette salle abandonnée.

Qu’à cela ne tienne, Helel était venu s’accaparer l’âme d’une mortelle, et il comptait bien accomplir son devoir.
Journalisée

Midori
Humain(e)
-

Messages: 25



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Janvier 18, 2018, 01:34:27 »

Elle regarde au tour d'elle comme si elle cherchait quelqu'un ou quelque chose du regard. Le couteau rituel remit en place, la goutte de sang au centre du cercle et le téléphone par terre affichant un niveau de batterie anormalement bas, elle se demande ce qu'il pouvait bien se passer à présent.  Soudain, elle fut surprise par l'apparition d'une odeur très agréable, un parfum typique, attirant, elle renifle un peu pour tenter de déterminer cette odeur, mais n'y parvient pas. Peut-être du Thé vert ou encore de la menthe.   

Fait encore plus surprenant, de la fumée jailli de son propre sang, elle écarquille grandement les yeux et ne semble pas savoir comment réagir, bientôt un épais nuage envahi l'endroit où elle se trouve, cela monte jusqu'au plafond. Elle ne voit plus le fond de la pièce, comment c'est possible qu'un tel phénomène se produise !? Le club occulte existe donc réellement ? Cela allait-être problématique pour elle, car si Oka avait de véritables pouvoir démoniaque, il lui fallait à tout prix un moyen de se défendre face à elle. À armes égales. Attends et c'est pas fini Midori, tu vois la présence maintenant d'un être à poil. Juste après avoir entendue une voix lui murmurer des choses incompréhensibles pour elle.  Car en effet le mot âme est parfaitement inconnu dans la bouche de Midori et elle ignore totalement la valeur que ça a.   

Cette voix qui lui murmure est en fait une voix d'homme, celui-ci apparaît à elle. Un homme grand fort et péter de classe, à côté toi tu es fragile, idiote et assez frêle.  Des vêtements apparaissent comme par magie, serait-il pudique ? Elle garde sa bouche grande ouverte parce qu'elle ne s'attendait pas vraiment à ce qu'une simple goutte de sang provoque un tel spectacle. Et ce n'est pas encore fini, attend de voir la suite ma grande. Le type prend une boule de cristal qui traîne dans la pièce et il lui colle sous le nez.   

Ça y est ! Elle pense avoir comprise, elle croit qu'elle a trouvée la lampe et que c'est genre le génie qui lui accorde trois voeux. En fait, c'est comme dans Aladin, mais dans la vraie vie, le génie c'est cet espèce de personne bizarre. Sauf que c'est quand même bizarre qu'il lui demande une compensation, le génie lui donnait gratos à qui frottait la lampe, mais lui il demande ce qu'on appelle une âme. Une âme ! Bah, qu'importe. Pour Midori, elle ne sait pas ce que c'est et à la vue de la boule de cristale, elle prend une bonne inspiration et demande en face de la boule. Ça lui fait penser à madame Irma un peu. 


-Voici mes souhaits alors, je veux un téléphone dernier cri qui puisse me permettre d'envoyer autant de messages que je veux, un journal du futur celui du hasard et de  l'observation inclut dans le téléphone et un pouvoir magique.   

En espérant que ça ne fasse pas trop Midori s'agenouille face à cet homme vêtu étrangement et ne sait pas trop quoi faire, car elle n'a pas l'habitude des pactes elle. C'est plutôt le truc de la leader du club occulte.   

-Je suppose que je dois vous le jurer, alors voilà je le fais.  Je vous jure allégeance, jusqu'à la mort et après celle-ci.

Ceci étant fait elle se redresse jetant un coup d’œil derrière elle, ouf personne ne l'a vue faire. Elle avait de toute façon pris ses précautions : les portes sont closes. Cette phrase à également une double connotation démoniaque, porte closes. Pour elle ce n'est qu'un jeu et elle ne prend pas ça au sérieux, mais avec ses nouveaux souhaits ça pourrait très vite changer, car elle ne pourrait plus remettre en cause l'existence de la magie si elle produit des phénomènes surnaturel autour d'elle.   
Journalisée
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2636



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #3 le: Janvier 21, 2018, 10:07:31 »

Un téléphone ? Original. N’aurait-elle pas pu lui demander une quantité infinie d’argent ? Quoique, la suite des requêtes expliquait cette demande si particulière. Helel sourit, alors que la boule de cristal devint fumée entre ses doigts, disparaissant. Intéressant. Mais le beau diable ne pouvait offrir des pouvoirs à une mortelle sans la changer fondamentalement.

« Ton premier souhait est exaucé. » Déclara-t-il solennellement, attrapant le portable de la jeune femme entre ses énormes doigts rêches. Il le jeta en l’air, le faisant tournoyer. Et, lorsque l’appareil retomba dans la main du démon, Midori put constater qu’il n’avait plus rien à voir avec celui que le démon invoqué lui avait confisqué. « Voilà. » Pour l’apparence, Helel s’était inspiré du dernier téléphone à la mode chez les adolescentes de la trempe de cette lycéenne.

Mais ce n’était pas la qualité du son, de l’appareil photo ou encore la réception qui étaient exceptionnels avec ce portable. Il était incassable, possédait du réseau même dans un désert, même sur une autre planète. Il affichait également les actualités à venir, des évènements qui n’attendaient que d’arriver. Pourtant, Helel n’offrit pas son dû à sa proie. Pas tout de suite.

« Que dirais-tu d’inaugurer ce téléphone avec une selfie ? » Proposa le beau diable en se léchant les lèvres, posant sa lourde main sur le crâne de Midori. Il lui flanqua la gueule contre son sexe, au travers du pantalon qu’il avait lui-même créé de par sa magie. Elle avait l’air d’une véritable petite idiote, la face pleine d’une grosse bite bien virile. « Je parie qu’elle est plus grande que ta tête. Petite salope. »

Quoi de mieux que de vérifier ? La conversation avait pris un tournant pour le moins étrange. C’était simplement parce que le beau diable avait besoin de jouir en Midori. En l’imprégnant de son essence, il la transformerait en ce qui pouvait être considéré comme une démone. Elle ne serait pas comme lui, pas exactement pervertie par le vice et le besoin de pouvoir. Simplement, elle hériterait de pouvoirs propres aux démons.

Et, si le démon devait abuser d’une victime, autant s’amuser un peu avec. Il pourrait livestream son viol, ou encore remplir le snapchat de ses amies de lycée de photos d’elle, en train de se faire baiser la bouche et remplir la chatte. Plus qu’il ne l’admettait, le beau diable trouvait cette idée terriblement excitante. Cette débauche propre aux humains avait des relents de décadence absolument délicieux.

Si le téléphone avait changé d’apparence et de puissance, il n’avait pourtant rien perdu. Dans le répertoire de cet appareil, il y avait encore tous les contacts de la jeune femme. Par qui pourrait-il bien commencer ? Il fit défiler la liste, jusqu’à s’arrêter sur un nom particulier, un nom qui lui rappelait quelque chose. Oka. Le démon confirma le destinataire, braquant alors le téléphone sur l’humaine.

« Je suis sûr qu’elle t’enverra plein de messages, qu’elle sera folle de jalousie. Tu imagines la pub que ça va te faire ? » Il extirpa son sexe de son pantalon, le dévoilant dans toute sa grosseur au visage de l’humaine. Il aurait pu la contrôler, pas mentalement, mais physiquement, pour l’obliger à faire ce qu’il voulait qu’elle fasse. Mais non, autant utiliser un autre moyen de manipulation. « Tu vas faire des centaines de milliers de vues. A te faire baiser en live. »

Il avait saisi son gland, le frottant sans délicatesse contre la bouche de Midori, cherchant à passer la barrière de ses lèvres. Il lui rendit enfin son téléphone, alors que ses deux mains se posaient sur son crâne. Et, avant de commencer à lui baiser la bouche, il lui ordonna de prendre une photo.
Journalisée

Midori
Humain(e)
-

Messages: 25



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Janvier 21, 2018, 11:51:55 »

Elle observe la boule de cristal devenir une fumée bizarre et disparaître entre les doigts du beau diable. Elle se demande ce qui va se passer ensuite, en tout cas son premier souhait allait être exaucé. Toute contente d'avoir un nouveau téléphone, elle est pressée de l'avoir. Le téléphone se met à changer de propriétaire un cours instant, il vole un peu et se met à tournoyer sur lui-même.

 Elle semble être complètement surprise devant une telle prouesse magique. Qu'est-ce qu'il est en train de faire à son téléphone chéri ? Elle se demande. Elle se pose la question, encore et encore sans jamais trouver la réponse. Ce n'est que lorsque le téléphone redescend qu'elle peut voir un changement effectué, mais ce n'est plus son téléphone d'avant.

Elle constate la présence de décoration bizarres et geek sur la coque verte, ainsi que la taille de l'écran légèrement plus grande. Sans doute pour lui permettre de mieux voir ses caractères lorsqu'elle lira dessus. En tout cas, le téléphone fait preuve de classe et passe inaperçu, car il est au goût du jour, Midori pense avoir de la chance de pouvoir bénéficier d'un tel objet, mais elle allait vite se rendre compte que ce n'était pas que l'apparence qui avait été changée.  

Soudain, elle constate qu'il ne lui rend pas tout de suite. En même temps, elle lui a jurée obéissance et fidélité. Elle ne va pas avoir son dû comme ça. Alors qu'elle tend la main vers le nouveau téléphone, elle se retrouve avec surprise plaquée contre le sexe masculin du diable. Elle s'y attendait un peu à vrai dire, un selfie ? Pourquoi pas. Midori prend la pose, quitte à être exposée, elle sourit gentiment. Le diable pense qu'elle est plus grande que sa tête à elle.


-Probablement oui.  



La pauvre était prise dans le filet, à présent sans pouvoir faire une sorte de retour dans le temps. Mais bien-sûr que si, elle est idiote. Avec ses nouvelles facultés, elle pourra le faire bien plus tard. Midori se contente de reprendre son téléphone quand il lui donne et elle remarque que les données sont tout intactes c'est déjà ça, elle prend une photo d'elle en train de sucer le gros membre en question.

 Après tout, c'est monnaie courante à Mishima de sucer des queues, pourquoi pas elle ? Elle se demande toutefois quelle répercussion ça va avoir sur sa réputation. Plusieurs moyens s'offrent à Midori, pour ne pas finir l'esclave de quelqu'un, elle devait impérativement monter son propre harem au sein du lycée si elle voulait encore avoir une force de caractère, en tout cas c'est ce qu'elle pense. La photo est envoyée instantanément à Oka Ruto le chef du club occulte, histoire de bien la narguée sur son propre terrain, elle suce un démon, alors qu'elle-même, elle galère pour en invoquer un. D'ailleurs, les sms commencent déjà à fuser en direction de Midori. C'est toujours Oka qui envoie des messages.

 


"Han, la salope, je ne pensais pas ça d'elle. "
"C'est une bonne suceuse ?"  
"Allez, Midori"



Midori est partie en gorge profonde et ne peut plus dire le moindre mot, elle déglutit même un peu faisant un bruit encore plus excitant et aphrodisiaque pour les hommes sûrement, quoi de plus jouissif que de sentir une langue bien baveuse contre son membre tout chaud tout gros dans une bouche étroite et humide ? En tout cas, Midori s'applique et elle semble assumer le fait que dorénavant, elle allait devoir dans un premier temps suivre une sorte de "phase de tutoriel", car pour apprendre à dompter ses nouveaux pouvoirs, quoi de mieux que des explications de son mentor ?  

-Hmmmpff... Fit-elle la bouche pleine.
« Dernière édition: Janvier 22, 2018, 11:57:51 par Midori » Journalisée
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2636



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #5 le: Janvier 22, 2018, 01:27:38 »

Il n’avait pas fallu plus d’une minute à Midori pour commencer à sucer le sexe que lui avait présenté son nouveau maître. Ce dernier appréciait grandement l’entrain qu’y mettait la petite salope, et elle suçait bien, malgré ses petits airs de sotte prude, elle savait faire plaisir à un mâle. Pas si étonnant, après tout, elle venait d’une ville où la luxure était monnaie courante.

« Les dépravées comme toi me dégoutent. J’ai envie de les violer jusqu’à ce qu’elles en pleurent. » Grogna le fauve en appuyant bien fort sur le crâne de Midori, doigts ancrés dans sa jolie chevelure verte. Elle n’avait aucune gêne, une vraie petite poupée à disposition, prête à se faire utiliser par le démon. « Donne-moi ton téléphone, que je te filme sous le meilleur angle. »

Dans un ricanement, il récupéra l’appareil, visant le beau visage de son esclave. Pas de photo cette fois, mais une vidéo. Il voulait que l’on puisse entendre les bruits de gorge de cette petite pouffiasse, que l’on puisse voir qu’il avait décidé de la gifler doucement, à chaque fois qu’elle ralentissait dans sa gorge profonde bien bruyante. Helel envoyait les clips à Oka, s’amusant en la lisant répondre, furibonde.

Au début, elle avait paru confuse, choquée. Elle insultait la « salope » qui lui envoyait ce genre de message, où on la voyait clairement sucer une queue comme une véritable affamée, une queue qui aurait dû la faire s’étouffer. Oka savait-elle seulement que ce chibre appartenait au démon qu’elle n’avait de cesse d’essayer d’invoquer ? En tous cas, la leader du club de l’occulte semblait se prendre au jeu, petit à petit. Le téléphone, et Midori l’ignorait encore, obligeait les gens à répondre aux messages, influençait leur esprit.

« Elle veut voir si tu es capable de me pomper le chibre jusqu’à la base. » Dit Helel, montrant alors le message à sa victime. Quel intéressant défi à relever, pas vrai ? Le beau diable décida même d’aider son amante, lui poussant inexorablement le visage vers la base de son sexe, d’une main, n’arrêtant pas de filmer ce viol buccal, de l’autre main. Lorsqu’il eut envoyé la vidéo, il tourna le téléphone vers Midori, qu’elle puisse voir à quel point cela émoustillait Oka. « Et si on en trouvait une autre ? Une petite prude qui déteste le sexe. Avec ce téléphone, elle sera obligée de te répondre. C’est un des pouvoirs de ton nouvel appareil. » Il lui apprenait petit à petit à utiliser cet objet, alors qu’il la teintait petit à petit de son essence, lui offrant des pouvoirs à mesure qu’il la souillait.

Il avait beaucoup de choses à apprendre à Midori, à vrai dire. Comme par exemple un des pouvoirs qu’offrait l’appareil. En fixant quelqu’un avec l’objectif, il était possible d’imposer sa volonté à des mortels. Midori, si elle deviendrait un genre de diablesse en recevant le foutre de son maître, n’était pas encore tout à fait une créature sans âge. Ce qui voulait dire que malgré toute objection, elle ne pourrait refuser les ordres d’Helel, tant qu’il braquait son objectif sur elle.

« Garde mon sexe bien en bouche, étouffe-toi avec, et relève les yeux vers moi. Tu vas me faire un petit signe, et envoyer la photo à ton amie la plus prude. » Il sourit, et rendit le téléphone à Midori. Qu’elle fasse son choix, qu’elle s’exhibe et s’expose petit à petit, à de plus en plus de monde. Elle serait un intermédiaire pour le beau diable, et à mesure qu’il ferait d’elle une démone, elle apprendrait à aimer souiller la pureté, autant qu’à aimer s’étouffer à petit feu sur ce chibre massif. « Tu peux prendre un peu de répit, et te pencher sur la table. »
Journalisée

Midori
Humain(e)
-

Messages: 25



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Janvier 26, 2018, 01:37:21 »

Midori fait plaisir à son nouveau Maître et le fait avec une certaine hâte. Elle semble y prendre son pied la salope.  Seikusu est connue pour abriter un bon nombre de créatures surnaturelles, de clans, de donjons SM et toutes sortes de choses étranges. ça Midori le sait, et à présent tous les doutes dans son esprit sont dissipés, puisqu'elle-même est devenu le jouet d'un démon. En écoutant le démon parler, elle ne peut que faire hausser ses épaules vers le haut, Midori se rappelle : elle a la bouche pleine. 

Midori tend le téléphone suite à la demande expresse de celui-ci et elle lui tend sans hésité. Elle s'applique pour donner bonne impression, car face à la vidéo. Elle est sous l'emprise de son propre pouvoir. Elle ne peut pas dire non à Helel qui doit bien se foutre de sa gueule, alors que la vidéo tourne et que le club continue à s'assombrir davantage parce que les bougies s'éteignent progressivement. Elle prodigue une bonne fellation. Les messages continuent de fuser en direction de Midori et c'est toujours Oka qui spam la propriétaire du téléphone.


"Han, elle en a de la chance cette dépravée, moi aussi je veux"
"Est-ce qu'elle peut sucer, encore plus fort ?"   


Ce qui était au premier abord des phrases d'insultes deviennent des messages d'encouragement, afin de faire en sorte que Midori en fasse toujours plus sur ce sol bien dur et froid dans la pièce où elle se trouve.    D'un geste vif le démon s'empresse d'empaler Midori sur sa grosse queue bien humide et dure, elle s'enfonce jusqu'au fond de sa gorge. Elle est déjà bien rouge. Avec une queue aussi grosse dans le gosier, c'est dur de bien respirer.  Midori regarde le téléphone tout en s'appliquant et lorsqu'elle lis la suite des messages, Oka semble jalouse de pas être à sa place. 

"C'est bien une salope, encore!" 

En écoutant les consignes de son Maître à présent Midori doit envoyer un autre MMS à son amie qui déteste le sexe le plus. Elle choisi dans ses contacts tout en suçant convenablement la personne et prend la photo tout en regardant helel la bouche pleine comme jamais.  Ses joues étant bien gonflés, une fois avoir pris le selfie, elle l'envoie à son amie qui a une réponse très choquée. Toutefois, elle y répond comme elle y est obligée.

Quant à Midori elle s'allonge sur l'autel, la tête entre ses seins pour prendre une petite pause et récupérer un peu d'air parce que ça étouffe ces choses là dans la bouche... Quand elle pourra utiliser son nouveau téléphone, elle en profitera comme il se doit pour se venger. 
Journalisée
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2636



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #7 le: Janvier 29, 2018, 09:28:26 »

C’était un bon début. Midori exécutait les ordres à la perfection, quoique son maître aurait préféré qu’elle se montre plus dévergondée dans ses gestes et ses paroles. A défaut de la violenter, il s’occuperait d’une de ses camarades de classe. Pour l’instant, il était très intéressé par cette petite pute qui ne faisait que répondre aux messages de Midori. Il aimait la façon dont elle rabaissait son amie aux cheveux verts, tout en demandant à avoir un peu de ce que recevait cette dernière.

« N’importe quel mortel pris dans l’objectif de cet appareil, est obligé d’obéir aux ordres du photographe. » Il était temps d’expliquer certains fonctionnements de ce téléphone magique. Aussi Helel jugea-t-il bon de rependre une nouvelle fois l’appareil, alors qu’il commençait son explication. Rivant l’objectif sur le petit corps fragile de sa proie, il lui donna un ordre. « Penche-toi sur le bureau, tends moi tes fesses et écarte tes petites lèvres intimes avec tes mains. »

Sucer la queue d’un démon n’est pas assez pour faire une succube d’une mortelle, et pour cette raison la jeune femme ne pouvait pas encore aller à l’encontre des ordres qui s’abattaient sur elle. Bien sûr, Helel ne pourrait pas éternellement abuser du propre pouvoir de Midori contre elle-même, mais il comptait profiter de cette période, tant qu’il le pouvait. Doucement, il s’approcha de son amante, posant son gros sexe brulant entre ses petites fesses.

« Mhhh, ton amie Oka a l’air tellement jalouse. Nous pourrions peut-être l’inviter ? Tu pourrais tester ton appareil sur elle. La faire s'étouffer sur ma queue. » Murmura le beau diable, alors que son sexe veineux pulsait et glissait contre la rondelle et l’intimité de Midori. Elle était mouillée, elle était délicieusement chaude, sa peau moelleuse et souple étant un parfait contraste à la dureté d’Helel. Dureté qu’il ne manquait pas de faire ressentir à la lycéenne, en se frottant à elle avec insistance. D’une main, il massait le dos de son amante et venait parfois agripper son petit cul, tandis qu’il envoyait un message à Oka de l’autre. Il lui ordonnait de venir ici. « Elle arrive. Mais d’abord, je vais m’occuper de toi. »

A ces mots, il recula légèrement, faisant pointer son gland gonflé contre les lèvres intimes de Midori, caressant son petit clito au passage en donnant de petits coups de bas en haut. Puis, il céda à ses propres désirs, s’enfonçant finalement dans la petite chatte de Midori, dans un long soupir de plaisir. Il se mordit la lèvre inférieure en commençant de lents et longs mouvements du bassin.

Posant le téléphone à côté de la lycéenne, le beau diable vint lui attraper les hanches, l’écrasant sans merci contre son aine alors qu’il lui démolissait le pelvis. Helel ne s’était pas embêté de savoir si sa victime était vierge ou non, il l’avait simplement empalée, se foutant royalement de ce qu’en pensait Midori. Plaisir ou douleur, c’était la même chose pour lui.

« Prends une autre selfie pendant que je t’éclate la chatte, montre là à tes contacts. Je veux que tout le monde sache que tu es une pute qui s’agenouille devant le premier gros chibre qui lui passe sous la gueule. » Il lui gifla fort les fesses, de ses grosses et lourdes mains rêches, ricanant légèrement. Sacré cul, malgré la  petite stature de la jeune femme. Enfin, elle n’avait pas la moindre chance contre le géant qui l’écrasait de son poids. Helel étouffait Midori en la baisant, simplement en se penchant un peu sur elle. Il allait vraiment lui casser le dos, en insistant. « Prouve-moi à quel point tu es une salope. » Disait-il, tirant sur la chevelure verte de la jeune femme, alors que ses bourses lui claquaient contre les cuisses.
Journalisée

Midori
Humain(e)
-

Messages: 25



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Février 02, 2018, 11:41:51 »

Midori lève un sourcil, elle entend le démon lui donner enfin des explications sur son nouveau téléphone. Son nouveau pouvoir lui permettrait ainsi de forcer qui elle désire à faire ce qu'elle veut. Il suffit pour ça de l'avoir simplement dans le viseur ? Ce téléphone allait être très intéressant à utiliser dans le futur, mais pour le moment, il lui fallait finir d'obéir au démon qui la contrôlait, car elle est elle-même sous l'emprise de osn propre pouvoir et c'est vraiment pas pratique, mais elle s'en accommode. 

Le premier ordre tombe et comme Midori est sous l'emprise du téléphone, elle n'a d'autre choix que de se cambrer sur le bureau et se faire humiliée en écartant ses lèvres intimes pour laisser la place au démon. Elle est elle-même surprise par ce pouvoir, car ce n'est pas elle qui bouge, mais elle le fait toute seule sans réfléchir, comme si c'était naturel pour Midori de faire ça. 

En écartant bien avec ses mains, elle rougit instantanément en sentant son membre bien chaud et dur contre son sexe à elle. Ce qui la fait durcir aussi de son côté, ses seins sont à présents bien ferme et tout chaud. Elle est sous l'emprise d'une excitation certaine.   


Tout ce que vous voudrez Maître.

Elle n'a pas vraiment le choix et Midori doit se plier aux exigence d'Helel.  Pour le moment, en attendant Oka qui quitte le toit de l'école pour se diriger tranquillement vers son club occulte, elle se balade dans les corridors de l'école et prend le chemin adéquat. 

Midori pendant se temps s'apprête à se faire défoncée sévèrement par le démon sexuellement. Elle couine quand celui-ci l'empale avec énergie, elle crie à présent en mouillant comme une bonne chiennasse. Soudain, entre deux convulsions des yeux, elle se rend compte que son téléphone est à côté.  Nouvelle consigne en attendant Oka, elle allait se faire prendre comme une chienne pendant que celle-ci fais la séance photo toute seule. 

Bien déterminée à obéir au démon, elle se saisit de son téléphone et entre deux couinement, elle prend son selfie comme si elle avait l'habitude de le faire, mais vu le nombre de mail qu'elle envoi par jour elle a l'habitude de connaître son téléphone par cœur et par conséquent naviguer dans le téléphone, elle le fait a une vitesse impressionnante  surtout que maintenant il n'y a pas de lag ou de bug d'application vu que c'est un téléphone magique.  Midori envoi le selfie à tous ses contacts pour montrer  qu'il n'y a pas d'entourloupe et très vite, elle reçoit les quelques rares réponses de son téléphone, elle n'a pas beaucoup d'amie heureusement. 

Ce qui fais quand même une bonne trentaine de messages puisque le téléphone force les gens à répondre. A en demander toujours plus, à voir comment ça se passe. À vomir, ou à apprécier ce que fais Midori.   

Pendant que Midori se fait insultée par ses contacts et défoncée la chatte, Oka fini par arrivé au club occulte et rejoins le démon ainsi que Midori.  Elle s'était attardée sur le dernier selfie. Elle ferme la porte de son club à clé empêchant ainsi Midori de sortir afin de s'enfuir, elles allaient pouvoir passer aux choses sérieuses.
Journalisée
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2636



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #9 le: Avril 15, 2018, 11:01:02 »

En tant que démon, Helel se devait, après tout, d’aimer les orgies. Oh, bien sûr, il ne comptait pas juste éclater le bassin de Midori et d’Oka sur le coup. D’abord, il devait apprendre à la petite humaine comment se servir de son nouvel outil. Outil qui ferait d’elle une démone, petit à petit. Tirant toujours les cheveux verts de Midori alors qu’il lui claquait les fesses de son bassin musculeux, Helel tourna la tête vers Oka.

« Hmf. Bonjour, Oka. » Dit-il entre deux grognements d’aise, écartant la chatte toute étroite de Midori comme aucun humain n’aurait pu le faire. Le beau diable ralentit doucement, pas plus proche de sa jouissance pour autant, et finit par quitter les petites lèvres intimes de sa première proie. « Haaaa ! » Soupira-t-il tout de même, branlant son sexe encore bien dur et couvert des fluides de ses ébats.

Il déposa une claque sur les fesses de Midori, assez forte pour les lui rougir légèrement, et s’approcha d’Oka, se collant presque à elle, mains sur les hanches. Il la toisait, et observait ce qu’il voyait en elle, ce qu’elle ne pouvait voir. Elle sentait l’occulte, une légère odeur de démon au milieu d’un puissant parfum de jeune femme en fleur. Helel était violent et prompt à la luxure, il en voulait toujours plus.

Midori ne connaissait pas encore suffisamment les pouvoirs de son téléphone pour pouvoir les retourner contre celui qui l’avait créé. Aussi le Grand-Duc se tenait-il sans crainte dans cette pièce, conscient que pour l’instant, lui et sa disciple allaient jouer avec Oka. Serait-ce agréable pour elle, ou une expérience douloureuse ? Midori déciderait.

Bien sûr, le téléphone possédait, sinon une intelligence à proprement parler, une volonté. Comme une intelligence artificielle particulièrement perverse, et pas seulement dans le sens sexuel, qui chercherait à corrompre l’esprit de l’humaine qui lui avait été assignée. Cette IA s’était d’ailleurs mise en action, s’allumant d’elle-même.

« Voulez-vous ouvrir l’appareil photo ? » Proposa la voix féminine aux intonations légèrement robotiques, telle une SIRI déjantée. « Je propose de la faire suffoquer, pour commencer. » Par contre, l’IA ne pouvait aller à l’encontre des ordres de Midori, lui proposant simplement des idées, et lui expliquant simplement ses propres fonctions. Helel se tourna d’ailleurs de nouveau vers la petite stalkeuse.

« A voir. Ca dépend de ce que tu veux lui faire faire. » Expliqua le beau diable, caressant tendrement la chevelure d’Oka, un sourire malsain au visage. « Tu n’as presque pas de limites, ce téléphone est absolu contre les mortels. Tu pourrais lui ordonner n’importe quoi. » Il se lécha les lèvres. Il avait tellement d’idées, mais il voulait savoir ce que pensait sa nouvelle élève. Quels plans cette future démone avait en tête. « Ne te sens pas obligé d’écouter le téléphone. »

La voix proposait toutes sortes de choses, qui relevaient toutes plus ou moins du concept d’humilier Oka, en privé comme en public. De toute façon, le tout serait filmé, et finirait probablement sur les réseaux sociaux. Nul besoin de préciser, cependant, que la jeune femme devrait taire l’existence de toute magie dans son nouveau téléphone, malgré le caractère anodin de tels gadgets enchantés, à Seikusu.

« Est-ce ton amie ? Tu as les pleins pouvoirs sur elle, maintenant. » Il ricana doucement, sa caresse dans les cheveux d’Oka se transformant en une prise sèche. « Elle t’a traité de salope, n’est-ce pas ? Toutes ces petites pétasses de ta classe aussi… Tu devrais te venger. Une par une. » Toutes les casser, il en frissonnait d’avance. Mais c’était le jeu de Midori, pas le sien, et il respectait ce fait.
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox