banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 3 [4]
  Imprimer  
Auteur Sujet: De surprise en surprise(PV:Alix Sable)  (Lu 710 fois)
Alix Sable
Humain(e)
-

Messages: 106



Voir le profil
Fiche
Description
Contrebandière garçon manqué à la langue bien pendue et aux manières grossières.
« Répondre #45 le: Février 05, 2018, 01:07:32 »

Ma nuit se déroule impeccablement bien, doucement rythmée par un sommeil profond et sans rêve, duquel je ne m’éveille pas une seule fois. Endormi comme une masse, il me semble avoir parfois ronflé en gardant la bouche ouverte, blotti contre le corps doux et chaud de Sophia. Voilà des semaines que je n’avais pas dormi ainsi comme une masse, mais après la soirée que nous avions passé, c’était d’autant plus légitime.

En définitivement, si j’avais pu faire le point sur l’ensemble de notre petite sauterie, je l’aurais certainement noté dix sur dix. Sophia s’était révélé être un amour, et je ne m’étais jamais autant amusée que ce soir là. Autrement dit, pour une première fois, c’était plus un bon souvenir, et plus tard, je suis certaine d’en garder un bon souvenir. Par un réflexe instinctif mon odorat commença à flairer une délicieuse odeur de nourriture, et inconsciemment, je remuai dans ma torpeur tandis que mon ventre grondait sourdement.

Un instant plus tard, mon corps se mit à remuer de lui-même en percevant une chaleur au niveau de mon entrejambe, provoquant ainsi une érection progressive. Étais-je en train de faire un rêve érotique ? Il y avait peu de chance dans la mesure où je commençai à m’éveiller lentement de ma narcose profonde, et que des gémissements sourds s’échappaient malgré moi de mes lèvres. Si cela était un songe sexy, il était vraiment parfait car je sentis un plaisir concret s’éveiller rapidement.

« Humm ?... » Marmonnai-je en ouvrant les yeux, découvrant subitement Sophia en train de sucer mon membre bien dressé.

Ce genre de trucs a tout simplement le don de m’exciter instantanément. La surprise et la spontanéité d’un acte cochon me met aussitôt dans tous mes états. Je cligne des yeux, encore étourdi, mais les sensations qu’elle me procure sont bien trop parfaites, et je me mords les lèvres pour ne pas crier.

« Mince… Tu commences dès le matin toi… Oooh… »

Mais il n’y a rien faire, et le cadeau matinal me fait partir en vrille bien plus vite que je ne l’imaginai. Encore groggy de sommeil, je suis bien trop faible pour me retenir et mon sexe se contracte sans prévenir, pulsant de petits jets de sperme crémeux. Je ris légèrement, vraiment très contente d’avoir été ainsi prise par surprise et passe ma main dans ma crinière en bataille pour regarder Sophia.

« Tu parles d’un réveil… Embrasse-moi et ensuite tu me montres ce que t’as cuisiné ? »

Je suis réellement satisfaite de ce début de matinée, ou plutôt d’après-midi quand je m’aperçois de l’heure réelle. Rien d’étonnant à ce que mon estomac crie famine dans ces conditions. Je me redresse lentement, le corps encore très courbaturé par nos activités nocturnes, et sourit tendrement à ma jolie flic.
Journalisée
Sophia Monroe
Humain(e)
-

Messages: 159


Capitaine


Voir le profil
FicheChalant
Description
Jade Road lance promotion sur Sergent Major Sophia Monroe: C'est très efficace. Sergent Major Monroe évolue en Capitaine Monroe.
« Répondre #46 le: Février 12, 2018, 01:04:30 »

Mon travail ne se fait pas attendre et doucement son sexe reprend en force et en taille, je dois, limite, le déboiter la mâchoire afin de bien la sucer. Je pompe, je creuse les joues afin de laisser aucune chance à Alix qui se réveille doucement. Son corps réagit et de petits spasmes se fait sentir le long de sa verge, elle se réveille enfin et me parle, je lui réponds en remuant la tête par l'affirmative, oui j'ai encore envie d'elle, mais je n'étais pas là que pour ça. Je veux que son réveil soit tout aussi bien que cette nuit. Elle se détend de plus en plus et je sens son coeur dans sa bite dure, elle ne doit pas lui rester beaucoup de réserve et ce qui devait arriver arriva, son sexe pulse de petits jets de foutre bien chaud dans la bouche, je me concentre pour ne pas perdre une miette et avale son liquide. Lorsque son sexe se calme, je relâche ma prise sur sa lance et remonte l'embrasser tendrement.

- Bonjour toi, tu as bien dormi j'espère, j'ai préparé une omelette jambon fromage.

Je me lève doucement, toujours en culotte, et je me dirige à table devant mon assiette. J'attends que Alix me rejoigne pour commencer à manger. Lorsqu'elle se place à mes côtés, je lui souhaite un bon appétit et commence à manger.

- Après mangé, tu peux partir si tu veux, mais franchement, j'ai passé une nuit extraordinaire, tu m'as littéralement cassée les jambes avec ton gros machin. Par contre, si tu veux encore me manger ou te faire sodomiser, je suis disponible jusqu'à lundi huit heure

Je continue à savourer mon plat en attendant la réponse de la dealeuse au cheveux courts. Et je la regarde manger.

- Dis moi, d'où viens tu? Ne t'inquiète pas, tu parles à Sophia, pas à la policière, après ce que tu m'as mis, je serais la plus grosse des connes si je te passais les menottes.
Journalisée

“Les dieux de la vengeance exercent en silence.”
Alix Sable
Humain(e)
-

Messages: 106



Voir le profil
Fiche
Description
Contrebandière garçon manqué à la langue bien pendue et aux manières grossières.
« Répondre #47 le: Février 13, 2018, 08:23:30 »

Prenant une lente, et très longue inspiration pour chasser les derniers restes de sommeil, je me frottai la tignasse, regardant de droite à gauche pour retrouver mes repères. Ah oui, c’est vrai… On était samedi, manifestement en fin d’après-midi, et je venais juste d’émerger dans le lit de Sophia. A croire que notre partie de baise m’avait lessivé comme jamais, et à vrai dire, je ne me souvenais pas avoir dormi aussi profondément depuis un bail.

« Dormi comme une masse… » Marmonnai-je en étouffant un bâillement.

En vrai, la gâterie de Sophia m’a davantage plongé dans un état comateux que réellement réveillé, et j’ai bien du mal à me redresser sur le matelas sans bailler à m’en décrocher la mâchoire. Regardant la belle s’éloigner, je lorgne sans vergogne sur ce postérieur qui se dandine dans cette petite culotte, avant de me rappeler brusquement à quel point je suis nue. Merde, impossible de me rappeler où j’avais laissé mes vêtements.

Sautant au pied du lit pendant que Sophia est en cuisine, je fouille sommairement la pièce où cas où une pièce de lingerie survivante trainerait dans un coin. Mais non, rien à faire. Perplexe, je me gratte les fesses avec un manque total d’élégance en cherchant un substitut capable de cacher au moins mon entrejambe. Avisant les armoires contenant les fringues de la blondinette, j’hésite un instant puis hausse les épaules, ouvrant les placards en quête de vêtement.

Finalement, j’opte pour une petite culotte en dentelle, et un t-shirt un poil trop grand pour moi avant de rejoindre Sophia à table. Mon ventre grogne comme une bête affamée, et je ne perds pas un instant pour m’attaquer à l’omelette encore chaude, un véritable festin tant j’ai la dalle.

« J’peux rester ouais, c’est pas comme si j’avais des trucs à faire. Par contre, je t’ai piqué des fringues, faudra retrouver les miennes. » Déclarai-je, la bouche pleine. « Pour le reste, laisse-moi l’temps de récupérer quand même. »

Honnêtement, j’étais plutôt contente de cette proposition, et pas uniquement parce que je la trouvais à tomber. Ça me plaisait bien de reste confortablement au chaud, en bonne compagnie et d’apprendre à connaitre Sophia un peu plus. Pour une fois que j’appréciai quelqu’un, autant tenter de se sociabiliser un brin.

« Bah tu vas peut-être trouver ça délirant, mais t’as déjà entendu parler des portails surnaturels ? J’viens de là, enfin… D’une ville de l’autre côté, Nexus, mais rien à voir avec ici. C’est très pauvre et… médiévale par rapport à ici, j’crois. »
Journalisée

Tags:
Pages: 1 2 3 [4]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox