banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Koopa Love [PV]  (Lu 620 fois)
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7445

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« le: Novembre 13, 2017, 10:46:47 »


Pour autant qu’on s’en rappelle, personne n’osait s’aventurer dans les terres infernales du Roi Bowser. Roi des Koopa, Bowser dirigeait son royaume depuis un puissant château-fort situé au milieu d’un volcan qui semblait perpétuellement en éruption. Un endroit particulièrement sinistre vu de l’extérieur, et où les deux seuls ennemis à s’y être aventurés étaient les récurrents Mario et Luigi. Des ennemis éternels, dont le passe-temps favori était de contrecarrer les projets de domination de Bowser, qui rêvait de s’emparer du riche et fertile royaume proche du sien, le Royaume Champignon. À ce titre, Bowser avait multiplié les stratégies pour obtenir de la Princesse du Royaume Champignon qu’elle se marie à lui, et lui offre ses terres. Concrètement, on ne comptait plus le nombre de fois où Bowser avait capturé la Princesse Peach, et où Mario l’avait systématiquement libéré, non sans mettre à chaque fois le puissant Bowser dans des situations critiques, généralement en le faisant tomber dans la lave.

Mais Bowser avait toujours réussi à renaître de ses cendres, et à reconstituer ses armées, majoritairement composées d’hommes-tortues (les Koopas) et de Goombas (les hommes-champignons). Et, cette fois, il avait développé un plan parfait, qui avait pu s’accomplir avec l’aide du vil Wario. Wario était un ami d’enfance de Mario, mais qui, contrairement au plombier rouge, avait suivi un cheminement très différent, et vendait ses services au plus offrant. De l’argent, Bowser en avait, suffisamment pour faire appel à un plan particulièrement ingénieux, qui avait prouvé son efficacité.

« À moi ! éructait-il. La Princesse sera à moi, niark niark niark !! »

Le puissant dragon avançait lentement dans le grand salon du château. Ses sentinelles avaient annoncé la venue du chariot royal. C’était bien la première fois qu’il ne kidnappait pas la Princesse ! Lui-même avait été surpris de l’ingéniosité de son plan, mais qui avait prouvé ses fruits ! Grâce à l’aide de Wario, Bowser avait développé un mutagène très particulier, qui lui avait permis de faire muter les dinosaures du Royaume Champignon. Il avait ainsi transformé le gentil Yoshi en un redoutable T-rex, et créé une nouvelle race, des espèces d’hommes-dinosaures qui lui étaient totalement fidèles, et avait attendu que Mario vienne le voir pour l’attaquer avec ses hommes-dinosaures. Le maudit plombier était tombé dans son piège, et Bower l’avait enfermé dans ses geôles, tout en soumettant à la Princesse Peach un ultimatum. Soit elle acceptait un mariage, soit, non seulement il tuerait Mario, mais envahirait aussi les terres du Royaume-Champignon.

Peach avait accepté toutes ses conditions, y compris celle de porter une tenue spéciale... Car il comptait vite se marier à elle, consommer ce mariage, et faire une portée de petits ! Bowser avait soif de pouvoir, mais la réalité était bien plus simple que ça. Au-delà de l’envie de contrôler le Royaume-Champignon, il était surtout extrêmement amoureux de Peach ! Mais ça, il ne l’avait jamais avoué ! Le fait est que l’argument politique n’avait toujours été qu’une excuse pour permettre à Bowser de mettre la main sur la séduisante Peach.

Et, rien qu’à l’imaginer dans sa fantastique robe de mariée, Bowser en était déjà surexcité...
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 834

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Novembre 13, 2017, 11:46:31 »

La pauvre princesse Peach avait beaucoup pleuré lorsqu'elle avait reçu l'ultimatum de Bowser, qui faisait suite à une absence de nouvelles de plusieurs jours de Mario, qui s'était aventuré profondément dans le royaume des Koopa pour faire face à une nouvelle menace. A nouveau, le royaume champignon avait été sous la menace directe d'une invasion, et comme à son accoutumée, le dévoué plombier de la princesse avait pris sur lui d'éradiquer une fois de plus la menace...sauf que cette fois, Bowser était parvenu à le faire prisonnier dans les geôles de son château.
Le royaume champignon étant un royaume par nature pacifiste, Peach n'avait aucune armée sur laquelle s'appuyer, et sans Mario, elle et tous ses sujets étaient tout simplement sans défense face aux Koopa, ce qui donnait d'autant plus de crédit aux menaces que Bowsr avait fait dans son ultimatum. Dans ce dernier, il menaçait de tuer Mario, en le torturant avant de le jeter dans la lave, puis de mener une invasion totale et destructrice du royaume champignon...sauf si Peach acceptait de se marier avec lui, au château Bowser. L'épouser reviendrait, de facto, à donner à Bowser la régence sur le royaume champignon, à la différence près que les sujets de Peach ne subiraient pas la destruction qu'impliquerait une invasion. Et puis...elle ne pouvait tout simplement pas laisser Mario mourir dans les cellules de Bowser, après tout ce qu'il avait fait.

*Mon Dieu...j'ai si peur...*

Peach avait donc répondu à l'ultimatum de Bowser, en acceptant la totalité de ses conditions, sans même chercher à les renégocier, pas même le fait qu'elle devait porter, en guise de robe de mariée, une tenue parfaitement indécente, qui ne laissait guère de doute quand aux intentions de Bowser à son égard. La princesse se trouvait donc dans une calèche, qui la menait sur les terres désolées du royaume des Koopa, jusqu'à ce que le château de Bowser ne soit en vue. Descendant finalement de la calèche, alors qu'elle se faisait escorter par les terrifiants nouveaux guerriers de Bowser, la princesse marcha d'une allure peu rassurée, le fait qu'elle était à moitié nue n'y était pas étranger, pas plus que la perspective de se marier à son plus grand ennemi.
Mais...quel choix lui restait-elle ? Elle ne voulait pas que ses sujets souffrent d'avantage, et elle n'aurait jamais été capable de se regarder à nouveau dans une glace en laissant Mario à son triste sort. Alors elle faisait le seul et unique choix qui lui semblait valable maintenant...s'offrir à Bowser.
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7445

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #2 le: Novembre 14, 2017, 01:41:40 »

« Il est étonnant que je n’aie pas déjà songé à un plan aussi simple... Mais bon, dans le fond, ça revient quand même à la capturer. »

Depuis ces dix dernières années, c’était devenu un grand classique des relations entre le Royaume-Champignon et Bowser : la capture systématique de la Princesse Peach. En même temps, le royaume de Peach étant pacifique, il était assez aisé de la capturer. Mais, à chaque fois, malgré ses troupes, Bowser se faisait vaincre par ce maudit moustachu plombier. Une véritable humiliation pour ce redoutable prédateur, qui, secrètement, avait dans sa chambre un autel dédié à la Princesse Peach ! Il y avait une statue, qu’il avait faite lui-même, mais aussi des portfolios, des photographies, des dessins... Et même une collection de petites culottes ! Chaque fois que l’un de ses hommes voyait sa pièce secrète, Bowser le faisait flamber vif ! C’était une pièce secrète, sa « chapelle », et la preuve de sa profonde affection pour elle.

Bowser trépignait donc d’impatience.

« Calmez-vous, Boss, elle arrive ! » s’exclama un Goomba.

Dire à Bowser de se calmer, dans sa situation, était incontestablement dangereux. Grognant sur place, il souffla brusquement, et transforma en torchère l’importunant garde, puis se déplaça ensuite. Il descendit les marches de son trône. Le Grand Hall du château était une pièce immense, aux teintes rouges, avec des candélabres partout, et des canaux remplis de lave en fusion filant sur les côtés. Au milieu, au sommet d’une grande estrade, il y avait l’immense trône de Bowser... Et celui de la Princesse, qu’il avait fait installe auparavant. Il descendit les marches en sachant que le carrosse de la Princesse venait d’arriver.

La porte d’entrée s’ouvrit sur deux Koopas, qui escortèrent la Princesse, et l’annoncèrent... Mais Bowser les entendit à peine. Ses narines crachèrent de la fumée en voyant l’incroyable tenue de la Princesse.

*Par les Dragons, elle est encore plus belle que ce que je pensais !*

Un sourire joyeux traversa les lèvres de Bowser, faisant ressortir toutes ses dents.

« Princesse Peach ! claironna-t-il. Habituellement, vous arrivez ici dans une caisse, pas dans un si beau chariot ! Héhé ! Enfin... Vous êtes vraiment somptueuse, Princesse. »

L’une des mains de Bowser se leva, et caressa son visage. On pouvait voir que Bowser s’était fait élégant, car il portait dans son dos une longue cape rouge qui flottait au sol, tel un monarque. Il frémit en sentant, contre sa griffe, l’incroyable douceur de la peau de la jeune femme.

« Je savais que cette tenue vous irait à ravir, mais à ce point, ohlàlà... Je n’ai jamais vu plus belle créature que vous ! »

Comment ne pas être amoureux d’elle ? Elle était tout simplement somptueuse !
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 834

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Novembre 14, 2017, 11:35:22 »

Les joues de la princesse s'étaient empourprées de rouge au moment de descendre du chariot, non seulement car avec la lave omniprésente, la chaleur était grande, mais aussi et surtout car la foule qui était là pour "l'acceuillir" pouvait de fait la voir dans cette tenue absolument obscène. Peach était d'avantage habituée à porter des robes roses assez amples, et qui couvraient plutôt bien son corps sans le mouler, mais là...elle était pour ainsi dire presque nue, et tenter de se couvrir avec le peu de tissu qu'il y avait sur cette tenue était au final bien vain, vu que les pans de cette "robe" étaient transparents. La pauvre était humiliée comme jamais, d'autant plus du fait qu'elle venait là de son propre chef...mais Mario, elle ne pouvait tout simplement pas se résoudre à le laisser mourir dans les geôles de Bowser alors...alors elle se sacrifiait, tout en ayant l'espoir que le vil Bowser tiendrait sa part de ce marché.
La princesse fit donc son entrée, sous escorte, dans le grand hall du château, et bien rapidement le maître des lieux se présenta à elle, triomphant, qui ne manqua pas de faire référence au fait que pour une fois, elle ne venait pas ici prisonnière. Peach ne trouva rien à répondre à cette provocation, alors que Bowser s'approchait d'elle en la contemplant, ce qui ne manqua pas de la faire rougir encore d'avantage. Peach ne pouvait concrètement pas se douter que Bower était, à sa façon, amoureux d'elle, et prenait ses compliments sur sa beauté comme des sortes de moqueries, car la princesse se trouvait elle même...trop grosse. C'était l'une des raisons pour laquelle elle avait toujours préféré porter de larges robes, pour cacher ses hanches qu'elle trouvait trop larges, ses cuisses trop rondelettes, et ses seins trop opulents, mais qui étaient présentement mis en évidence face à tout le monde.
Elle frémit alors, en sentant l'une des terribles griffes du roi des Koopa caresser l'une de ses tendres joues, lui qui n'était au contraire absolument pas rebuté par les formes de Peach.

J...J'ai accepté toutes vos conditions B-Bowser...j-je...je veux savoir si Mario va bien...et la garantie que vous ne mettrez pas mon royaume à feu et à sang...une fois que...une fois que nous serons mariés...

Peach ne voyait guère d'échappatoire à ce destin en réalité. En venant ici, elle avait pu voir, ça et là, que l'armée de Bowser avait décidément bien changé. Quand bien même Mario parviendrait à s'échapper, la princesse doutait qu'à lui seul, il puisse désormais arrêter Bowser et ses sbires. Même si elle n'était pas une chef d'état émérite, Peach avait toujours compensé ça par le fait qu'elle avait le bien-être de son peuple comme priorité. Elle ne voyait concrètement pas ce qui pourrait empêcher Bowser de ne pas tenir ses engagements...même si il y avait bien une raison, en vérité. Si elle perdait tout, alors Peach se laisserait sans nul doute dépérir, ce que Bowser ne voulait pas. Mais ça, elle n'en savait rien.
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7445

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #4 le: Novembre 15, 2017, 02:04:36 »

Bowser fronça lentement les sourcils à l’évocation du nom de son éternel rival, le maudit Mario. S’il y en avait bien un qui avait empêché Bowser de devenir amoureux, c’était bien lui, ce maudit plombier moustachu et gros ! Pourquoi donc Peach s’intéressait-elle autant à lui ? Bowser n’avait jamais pu comprendre ça. Mario était une plaie perpétuelle, et... Il était indigne de Princesse Peach ! Bowser le pensait sincèrement, et était surtout jaloux, en réalité, de leur complicité. Si Mario n’avait pas été là, Peach aurait compris que les tentatives de kidnapping n’étaient qu’une manière de l’inciter à l’aimer. Après tout, à chaque fois qu’il l’avait capturé, il n’avait jamais torturé la Princesse, il ne l’avait jamais giflé, ni même hurlé dessus, et avait même enflammé sur place les gardes s’étant montrés malpolis avec elle. Il la logeait à chaque fois dans la plus belle chambre de son château, spécialement aménagée pour elle : une pièce rose avec un gros lit en forme de cœur, comme la preuve ultime de son amour pour elle !

Elle parlait de sa délicieuse voix. Il répondit rapidement, en restant proche d’elle, continuant à caresser son visage avec son gros doigt.

« Oui, oui, Mario va bien... Et, pour ce qui est de ton royaume...
 -  Mario a rien, vous voulez qu’on la lui montre, Boss ?
 -  Rrrrrr... GRRROOAAAAAAAARRRR... !! »

La bouche de Bowser s’enflamma brusquement, et une boule de feu jaillit, enflammant le Goomba instantanément. Bowser observa ensuite Peach, et, voyant sa panique, se radoucit en grognant légèrement... Puis la lécha. Une grosse langue baveuse et pointue jaillit de sa gueule, et fila depuis le bas de sa joue, remontant jusqu’à sa mèche de cheveux.

« Navré, je n’aime pas qu’on m’interrompe, surtout quand tu es proche de moi. Suis-moi, Princesse Peach, ta chambre t’attend ! »

Et, sans vraiment lui laisser le choix, Bower l’attrapa, et la posa sur son épaule, tel un sac de patates, la main posée, comme à chaque fois, sur ses fesses. Généralement, elle se débattait en le frappant avec ses petits poings, ce qui l’amusait toujours. Il s’avança ensuite vers l’escalier, et grimpa jusqu’à son sommet, ramenant Peach dans ce qui était presque sa seconde chambre, vu le nombre de fois qu’elle y finissait. Une grande chambre, très agréable et très aérée, où Bowser reposa la femme, tout en fermant la porte derrière eux.

Il se retourna ensuite vers elle, et caressa ses délicieuses épaules.

« Princesse Peach... Sachez que votre royaume ne m’attire pas une seule seconde. Le Royaume-Champignon... Il y a trop de champignons ! Et... C’est trop vert ! Je n’aime pas ça, moi ! Je hais ce maudit royaume ! »

C’était sans doute une révélation pour Peach, mais était-ce si surprenant ? Bowser secoua la tête.

« Si je voulais le prendre, je l’aurais envahi depuis longtemps ! Mais la guerre m’ennuie, et la conquête aussi. Non, vraiment, je me moque de ton royaume, Peach... C’est toi que je veux. »

Sa main se posa sur le menton de Peach, et il continua à délicatement la caresser. Il n’avait jamais autant parlé à Peach. Généralement, Bowser feignait l’indifférence, mais là... Là, la Princesse Peach était tout simplement trop belle pour qu’il se préoccupe d’autre chose.

« Je veux que tu sois mienne, Peach, ma belle Peach... »

Et il lécha son autre joue, en commençant à sentir son souffle s’amplifier. Chez Bowser, son sexe était dissimulé dans une poche ventrale, mais il commençait à pointer.

« Dès que j’ai posé les yeux sur toi, Peach, j’ai voulu que tu sois mienne. Je n’ai jamais vu créature plus belle que toi... »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 834

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Novembre 20, 2017, 01:55:05 »

Peach manqua de se recroqueviller sur elle même, lorsque Bowser enflamma l'un de ses Goomba, qui avait commis l'erreur de l'interrompre en pleine prise de parole. Peach avait toujours été effrayée par Bowser, ne serais-ce que par sa taille, sa force, ou sa voix grave, même si en réalité le Koopa ne lui avait jamais "vraiment" fait de mal. Kidnappée à de multiples reprises, Peach n'avait toutefois jamais été violentée physiquement par Bowser, un fait qu'elle ne s'était jamais complètement expliquée, en partie car elle avait toujours été trop effrayée pour y réfléchir. Bowser se retourna alors vers elle, alors que la princesse avait presque les larmes aux yeux suite à cette démonstration de "force". Elle avait beau savoir désormais que Mario était bel et bien en vie, ça ne semblait être qu'un piètre motif de réconfort.

N-Nyaaaaaaaa !!!

Souhaitant poursuivre cette discution en privé, Bowser attrappa Peach dans ses grosses mains, avant de la poser sur son épaule, et de l'emmener jusqu'ç une pièce que Peach connaissait bien, pour y avoir passé de nombreux jours. Il s'agissait de "sa" chambre, une pièce qui tranchait nettement avec le reste du château de Bowser, vu qu'elle ressemblait beaucoup à ce que Peach avait elle même comme chambre à coucher.
Comme à son habitude, en se trouvant dans cet endroit, Peach était terrifiée, mais cette fois encore plus qu'à l'ordinaire. Cette fois Mario ne pourrait pas venir la sauver, elle était destinée à rester ici. Bowser ferma la porte derrière eux, puis revint en face d'elle. La Princesse se sentait littéralement écrasée face à a forme massive qu'était Bowser, il la dominait sous tous les plans. Mais ce qui devait suivre ensuite...Peach était à des lieues de s'y être attendue.

Qu-Quoi ?

Bowser lui fit un aveu de taille, comme quoi il se moquait dela conquête du royaume champignon, et qu'il ne voulait pas des conquêtes tout court. Son seul et unique objectif aurait donc tout le temps été...elle. Profitant de l'état d'hébètement de la princesse, car Bowser venait en substance de lui dire qu'il l'aimait, ce dernierlui lécha alors l'une de ses joues avec sa longue langue. Trop surprise pour être dégoûtée, Peach en était même toute rouge, et n'en croyait même pas ses oreilles.

N-Non tu...tu me mens Bowser ! Je n'y crois pas, je...

Elle baissa alors la tête, gênée...honteuse...

Je suis grosse...et stupide...personne ne peut aimer une blonde idiote comme moi...

Peach avait toujours souffert des comparaisons qu'on ne manquait pas de faire entre elle et la princesse Daisy. Si les deux femmes étaient d'excellentes amies, Peach avait toujours jalousée en secret daisy qui était sportive, et au caractère bien plus trempé que le sien, ce  que même Mario parfois faisait remarquer. Peach complexait énormément de ses hanches larges, de ses cuisses un peu dodues, face à la silouhette athlétique de Daisy. Elle avait donc très peu d'estime d'elle même, surtout à se sentir commeun boulet pour Mario et les autres, à force de tout le temps devoir être sauvée.
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7445

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #6 le: Novembre 20, 2017, 02:34:32 »

Bowser n’arrivait pas à croire ce qu’il entendait, ni ce qu’il voyait. Peach rougit comme une tomate, et... Par les dragons, elle était si belle ! Bowser n’arrivait pas à croire qu’une telle beauté puisse exister ! Il fut donc surpris quand Peach se dit « grosse » et « stupide », assurant ensuite que « personne » ne pouvait aimer une « blonde idiote » comme elle. Bowser n’arrivait pas à croire à ça ! Ses yeux s’écarquillèrent, et ses narines soufflèrent deux jets de fumée, qui filèrent sur le visage de Peach, remuant quelques mèches de ses cheveux magnifiques.

« Bowser gros... Bowser laid et monstrueux... Mais toi, Peach... Tu es la plus belle femme que Bowser ait jamais vu. »

Pourquoi diable est-ce que Bowser kidnapperait autant la Princesse, si ce n’était par amour pour elle ? Chaque fois qu’elle était son hôte, il veillait scrupuleusement sur elle, enflammant les Koopas lui manquant de respect, et tenant à ce que chacun de ses souhaits soit exaucé. En fait, elle était véritablement traitée comme une Reine, avec Bowser veillant au moindre de ses soucis, lui offrant une salle de bains personnelle, des draps propres et parfumés. Il était surprenant que Peach n’ait jamais compris que Bowser était amoureux d’elle. La capturer, n’était-ce pas, pourtant, un acte d’amour ?

Bowser se rapprocha encore de la femme, et caressa avec son gros doigt sa joue.

« Peach est maigre pour Bowser... Je t’ai aimé dès que je t’ai vu, Peach. Avant de te voir, je chassais les humains car je ne leur voyais aucun intérêt, mais toi... Bowser amoureux de toi. »

Pour Bowser, il n’était pas facile d’avouer aussi ouvertement ses sentiments, lui qui était habitué à agir par l’intermédiaire de la capture. Mais, ici, il n’avait pas le choix. Peach n’avait jamais compris pour quelle raison Bowser la capturait sans cesse, et lui, plutôt que de l’admettre, avait toujours mis ça sur le dos d’une prétendue conquête du Royaume-Champignon. Évidemment, il ne savait pas que Peach complexait par rapport à Daisy, mais Bowser se moquait de la Princesse Daisy. Ce n’était pas elle qu’il capturait, pas elle dont il était tombé amoureux.

Désireux de goûter à nouveau au corps de Peach, à sa peau terriblement douce, Bowser retourna la lécher, ses mains se posant ensuite sur les hanches de Peach. Il devait faire attention, car Bowser disposait d’une force herculéenne, et Peach, à ses yeux, était vraiment très maigre.

« Bowser trouve Peach magnifique en tout point... Sa chevelure soyeuse, sa peau douce, ses belles hanches, sa poitrine généreuse... Depuis que Bowser a vu Peach, il n’aime qu’elle, et ne pense à aucune autre femme. Bowser refuse que Peach dise qu’elle est laide, car elle est d’une beauté incroyable... Plus belle que tout ce que Bowser connaît. »

Se montrait-il poète ? Bowser ne faisait toutefois qu’étaler un fait, une vérité simple. Il était incompréhensible que Peach pense le contraire.

« Bowser aime Peach... » conclut-il tout simplement.

Difficile d’être plus clair, et il se frotta davantage contre elle, grognant contre elle, remontant sa main le long de son dos, la caressant avec une délicatesse infinie, comme on manipulerait une fragile poupée de porcelaine, de peur de la briser...
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 834

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Décembre 20, 2017, 02:18:26 »

Peach était...absolument abasordie par ce qu'elle apprenait, par ce que Bowser était en train de lui dire. Elle n'avait vraiment pas l'impression que le Koopa était en train de lui mentir, car il n'y aurait que très peu d'intérêt au final...Bowser était amoureux d'elle. Pendant que Peach était incapable de prononcer le moindre mot, tant elle était surprise, Bowser lui déclara qu'elle était belle pour lui, la plus belle femme qu'il aie jamais vu, qu'il était tombé amoureux d'elle dès la première fois, et qu'il refusait qu'elle se considère comme laide. Peach était...sincèrement touchée par ces paroles, qui étaient sincères, et qui semblaient révéler une toute autre facette de Bowser qu'il avait caché jusque là. Le cerveau de Peach fonctionnait à toute allure et elle y repensait...elle repensait qu'elle avait été systématiquement bien traitée quand elle était prisonnière ici, Bowser ne lui avait jamais fait de mal, n'avait jamais levé la main sur elle.

B-Bowser...

Peach avait l'une de ses joues bien couvertes de la salive du Koopa, qui l'avait léchée là, et elle sentait ses grosses et puissantes mains la saisir par les hanches et le dos, mais il était très précautionneux en le faisant, conscient qu'elle était fragile en comparaison de lui. La princesse pour sa part était toute rouge...jamais on ne lui avait fait autant de compliments en aussi peu de temps, ni de façon aussi directe, ce qui avait fait qu'au fil du temps elle avait fini par se considérer comme un boulet.
Mais comment réagir à ça ? Peach se trouvait là dans une situation qu'elle n'avait absolument pas anticipée, convaincue que Bowser était  un gros méchant...mais il s'avérait que ce n'était pas aussi simple. Le fait qu'il aie épargné Mario, bien qu'en le gardant prisonnier, aurait du lui mettre la puce à l'oreille...de même que bien d'autres signes en vérité, et tout faisait sens maintenant.

J-je...je suis désolée je...je ne pensais pas q-que...que tu avais ce genre de sentiments p-pour moi...

Mais elle n'était pas désolée dans le sens où elle rejettait l'amour du Koopa, mais bien dans le sens où elle se disait qu'elle aurait du y voir plus clair depuis un moment maintenant. Peach était maintenant moins terrorisée que extrèmement surprise et gênée, car pour une certain nombre de ses défauts, Peach n'avait toutefois jamais été du genre à juger les gens sur leur apparence physique, et Bowser n'était pas laid pour elle.

Et...et ce n'est pas vrai, tu n'est pas laid Bowser...

Que faisait-elle ? La princesse leva en effet timidement ses deux mains pour les poser de part et d'autre du museau du Koopa, puis approcha ses lèvres...et déposa un délicat baiser sur le bout du museau de Bowser. Non, malgré tout ce que Bowser avait fait par le passé, elle ne pouvait juste pas être insensible à une telle déclaration sincère d'amour, qui la touchait au plus profond d'elle, car elle avait l'impression de "vraiment" compter pour quelqu'un. Elle laissa ses lèvres en contact pendant de longues secondes, avant de finalement se retirer, tremblante, toute rouge, mais elle esquissa malgré tout un sourire timide.

J'accepte de t'épouser Bowser...de plein gré...si tu me montres d'avantage ce Bowser là. Mais je...je ne vois toujours pas ce que tu peux me trouver tu sais je...enfin je...j-je n'ai jamais...

Car évidemment, Peach était complètement, intégralement, vierge.
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7445

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #8 le: Décembre 20, 2017, 10:41:55 »

Bowser était quand même assez surpris. Comment diable Peach n’avait-elle pas pu réaliser auparavant qu’il l’aimait ? Il passait sa vie à la capturer, toutes ses journées et ses nuits à envisager des plans pour la capturer et la conserver près de lui. Il avait toujours été attentionné et affectueux avec elle, lui offrant sa meilleure chambre, capturant même des Toads pour lui faire office de serviteurs. Ses belles robes avaient toujours été très bien entretenues, tout comme le reste de son corps. Peut-être aurait-il dû lui offrir des fleurs, il y avait même parfois songé, mais il n’y avait pas de fleurs dans son royaume... Bowser était donc confus, et, quand Peach l’embrassa sur le bout du nez, le puissant dragon écarquilla les yeux, et sentit une douleur terrible à hauteur de ses cuisses. Il grogna lentement, entrouvrant les lèvres, révélant sa gueule édentée. Peach lui confia alors qu’elle aimait davantage ce Bowser-là, et voulait se marier avec lui.

Le dragon ne savait pas quoi répondre, et sentit sa gorge s’assécher quand Peach avoua vouloir se marier avec lui. Il déglutit, et la jeune femme put alors sentir, remontant contre ses cuisses, une bosse phénoménale, qui s’enfonçait contre sa culotte blanche, et poussait un peu. C’était le sexe de Bowser, un mandrin phénoménal qui se dressait en avant, pointant fièrement vers les hauteurs. Il ferma les yeux, et se pencha à nouveau vers la femme. Ses mains se posèrent sur ses hanches, et il remonta délicatement l’une des siennes, saisissant les cheveux de la femme, et lécha le bout de son nez. Sa grosse langue baveuse laissa une traînée de bave sur sa douce peau, puis il approcha ensuite ses lèvres des siennes... Et, tout en serrant son corps contre le sien, l’embrassa.

« Hmmm... »

Les lèvres de Peach étaient merveilleuses, et, à ce contact, Bowser en frissonna de tout son long ! Il rompit le baiser au bout de quelques secondes, et se laissa aussi aller à une confidence vis-à-vis de la femme face à lui :

« Bowser... Bowser n’a jamais pu voir... Une autre femme que... Que Peach... Bowser n’a jamais aimé que Peach, et n’a jamais désiré une autre femme que Peach. »

Difficile de se méprendre sur ce que Bowser disait. Si la petite Peach était vierge, ce qu’il avait bien compris, lui aussi l’était ! C’était bien simple, et il venait de le dire. Il avait toujours été amoureux de Peach, tant et si bien qu’il n’avait jamais pu ressentir de désir envers une autre femme, ne voyant que Peach, ne songeant qu’à elle, encore et toujours.

« Bowser... Bowser aime très fort Peach ! »

Il grogna encore, et retourna l’embrasser, léchant ses lèvres, mais avait de plus en plus mal à son sexe, qui se frottait contre la culotte de la femme, remuant parfois pour remonter sur son ventre, se rapprochant de son nombril. Ce phallus énorme se dressait entre les deux, la preuve la plus flamboyante de tout le désir que Bowser ressentait pour Peach en ce moment...
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 834

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Décembre 21, 2017, 02:07:56 »

On pouvait penser que Peach faisait tout ça pour se sacrifier, respectant l'ultimatum de Bowser mais...ce n'était peut-être plus complètement le cas. Oh elle était certaine que si elle avait rejeté l'amour de Bowser, ce dernier serait probablement devenu encore plus méchant qu'il ne l'avait été jusque là mais...en vérité Peach se rendait compte que Bowser avait été moins méchant que désespérément amoureux. La pauvre Peach n'avait jamais été très forte pour déterminer si quelqu'un l'aimait ou pas, car il lui arrivait souvent de ne voir que la surface des choses, et puis elle avait tout le temps été persuadée que Bowser la capturait pour prendre possession de son royaume...jamais pour l'avoir juste auprès de lui.
La sincérité des sentiments de Bowser à son égard, surtout, étaient un élément décisif. En acceptant ce mariage initialement forcé, Peach avait été presque certaine qu'elle finirait par se faire brutalement violer par le Koopa...mais maintenant elle le sentait, et s'en rendait compte, Bowser serait en vérité bien incapable de lui faire le moindre mal. Le Koopa la dépassait en taille de plusieurs têtes, et possédait une force massive, il la dominait physiquement, et pourtant il faisait preuve de moultes précautions en passant ses imposantes mains griffues sur son corps. Il la caressait avec délicatesse, et même ses baisers, auxquels Peach répondit, étaient doux. Différence de physionnomie oblige, les baisers qu'ils échangeaient étaient un peu particuliers, Bowser n'ayant pas de lèvres à proprement parler, et une gueule pointue et bien plus grande que la bouche de Peach, cette dernière se trouvait donc surtout à ouvrir la bouche pour laisser l'épaisse et longue langue de Bowser se fourrer dedans. Le Koopa bavait beaucoup, et Peach se trouvait avec de plus en plus de bave sur son si joli visage, mais elle n'était étonnament pas dégoûtée, car elle trouvait une certaine beauté à Bowser, maintenant que ce dernier se révélait sous un tout autre jour. Peach avait toujours été d'avantage du genre à apprécier la beauté intérieure que physique, après tout, et les sentiments de Bowser à son égard le rendaient, pour elle, beau.

Mais la beauté de ce moment n'empêcha pas Peach de se trouver très confuse quand elle sentit quelque chose de massif, et dur, se frotter contre sa culotte et son ventre, devenant de plus en plus gros. Elle en rougit furieusement, car il s'agissait du sexe de Bowser. Elle ne l'avait jamais vu, car il était normalement caché dans une poche, mais il était là de sortie et...et seigneur, qu'est-ce qu'il était gros !

B-Bowser...

Ce dernier déclara qu'il l'aimait vraiment très fort, et que lui non plus n'avait jamais...jamais fait l'amour, concrètement. Elle sentit encore une bouffée de chaleur la parcourir, quand Bowser lui déclara qu'il n'avait vraiment jamais ressenti le moindre désir pour une autre femme qu'elle, et en véritable coeur d'artichaud, Peach ne pouvait qu'être encore une fois touchée. Était-elle au point d'être amoureuse ? Peut-être pas...du moins pas encore, mais elle ne pouvait vraiment pas nier que tout ça, même le sexe dressé de Bowser qui se frottait délicatement contre elle, même sa bave sur le bas de son visage, lui faisaient de l'effet.

J-Je...je te fais vraiment...un tel effet ?

Peach avait toujours un peu du mal à y croire...mais surtout elle avait été tellement peu souvent complimentée dans sa vie qu'elle...qu'elle aimait vraiment quand Bowser lui en faisait. Et au final, elle n'était pas vraiment choquée par la sensation du gros mandrin de Bowser contre sa délicate peu. Gênée, oui, mais pas choquée...bien que probablement un peu effrayée. Si elle était vierge, Peach n'était toutefois pas complètement une inculte, car il lui arrivait fréquemment, quand elle était seule dans sa chambre, de se faire un petit plaisir intime...et elle savait concrètement comment les bébés étaient faits. Alors l'idée que quelque chose d'aussi gros ne s'enfonce en elle, forcément, ça l'angoissait un peu...même si bien moins, maintenant qu'elle était à peu près certaine que Bowser ne chercherait pas à la violenter. La jeune princesse se mordilla alors les lèvres, sentant des bouffées de chaleur lui traverser le corps...elle déposa alors, très délicatement, ses délicieuses mains, d'une douceur infinie, sur le gros sexe tendu de Bowser.

Oh c'est...c'est si gros, et tout dur...chaud...

Par le fait que ce membre était très épais, et que les mains de Peach étaient petites et fines, la Princesse du utiliser ses deux mains pour parvenir à en faire le tour. Il était gros, dur, de grosses veines en ressortaient, et des espèces de "pics" de chair se trouvaient tout son long. Peach entreprit alors, même si c'était forcément un peu maladroit, de le masturber, ce qui fit qu'elle sentait ce sexe tressauter sous l'effet de ses caresses. D'autant qu'elle continuait de le maintenir contre sa culotte et son ventre.

Bowser...

La princesse avait son visage rouge comme une tomate, et cette fois approcha d'elle même ses lèvres de la grande gueule du Koopa, ouvrant ses lèvres pour gober la grande langue de Bowser dans sa bouche, et jouer de sa délicate petite langue avec. Du pré-sperme coulant du sexe de Bowser, les doigts de Peach s'en trouvèrent rapidement couverts, ce qui facilita le glissement de ses mains le long de ce très gros mandrin de chair...
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7445

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #10 le: Décembre 21, 2017, 11:21:31 »

« Non, Bowser... Pas connaître mot assez fort pour décrire ce qu’il ressent pour Princesse Peach... »

C’était un véritable cercle vicieux, car, plus Bowser avait capturé Peach, et plus il était tombé amoureux d’elle. Et là, son cœur palpitait furieusement dans sa poitrine, tant il était... Excité. Son sexe lui faisait terriblement mal, et, quand les délicats doigts de Peach, infiniment doux, infiniment tendres, se posèrent sur son monceau de chair, un grondement le traversa. Il fallait noter qu’à la base de sa queue, Bowser portait un anneau noir en cuir, qui était destiné à recouvrir les pointes osseuses autour de son sexe, évitant de faire mal. Pour autant, tout le long de sa verge turgescente, il y avait une série de pics de chair. Ils formaient plusieurs lignes filant le long de son sexe, un membre tout simplement monstrueux, digne du Koopa massif qu’il était.

Bowser tremblait en sentant l’autre petite menotte de Peach se serrer sur sa queue, ses deux mains appuyant dessus. Peach semblait encore avoir du mal à croire à la sincérité de Bowser, mais le Koopa ne lui avait jamais menti. En réalité, Bowser avait toujours capturé Peach, parce que c’était sa manière de procéder. Un fonctionnement assez enfantin, à la réflexion, typique du petit garçon qui, pour montrer à la fille de la classe qu’il l’aimait, lui tirait les couettes. Une approche primitive... Mais c’était bien comme ça que Bowser avait fonctionné pendant longtemps.

Peach continua à troubler Bowser, en allant embrasser sa langue, suçant son appendice lingual. Ses mains se déplacèrent alors, et, tout en caressant délicatement le dos de Peach, Bowser les posa sur son cul. Il serra alors chacune des fesses de la femme avec ses mains, appuyant dessus, serrant le corps de Princesse Peach contre le sien, tout en sentant cette dernière gémir contre lui. Lui-même grondait lentement, et les lèvres de Peach... Ah, ses lèvres !

« Peach... Princesse Peach a de magnifiques lèvres, Bowser veut les sentir partout sur lui ! Partout !! »

Il avait beau se montrer doux et affectueux dans la mesure du possible, Bowser restait Bowser. Autrement dit, un monstre tyrannique impatient, et, même s’il était incapable de blesser sa petite Peach d’amour, il voulait encore la sentir contre lui. Il humait son odeur, son corps, son talent, et voulait sentir, sa délicieuse petite langue, et ses lèvres, ses lèvres, partout sur son corps ! Oui, absolument partout ! En ce moment, Bowser tremblait d’amour, fiévreux devant elle.

Excité, il était surexcité !
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 834

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Décembre 27, 2017, 02:17:34 »

Peach avait chaud, terriblement chaud, encore plus que lorsqu'elle s'offrait à l'occasion un petit plaisir intime dans sa chambre. Bien que vierge, elle savait que ce qu'elle était en train de ressentir était de l'excitation sexuelle...face à ce gigantesque chibre de Koopa. Peach ayant des mains très fines, elle avait du mal à entièrement en faire le tour en le caressant, mais elle pouvait ainsi sentir à quel point le sexe de Bowser était dur, et rien qu'à l'imaginer se fourrer dans sa petite chatte encore vierge...Peach en était autant effrayée qu'excitée. On aurait pu trouver étrange que Peach se laisse aussi rapidement aller, mais en vérité, la princesse traînait depuis maintenant plusieurs années une longue frustration sexuelle, qui n'avait fait que s'intensifier avec le temps. Elle ignorait pourquoi, mais Mario n'avait jamais tenté quoi que ce soit à son encontre, et elle avait fini par croire que le plombier moustachu devait la trouver moche, ou inintéressante. Dans ces conditions là, il était donc plus facile de comprendre que se sentir désirée à ce point pour Bowser avait de quoi flatter son amour propre, qui en avait bien besoin. Qu'il bande aussi dur pour elle c'était...oh c'était aussi délicieux que quand il déplaça ses grosses mains griffues pour empoigner ses fesses.

Hmmmmm...Hmmmmgnyaaaaa !!!!!

La princesse cessa alors d'embrasser Bowser, ce dernier se retirant légèrement pour lui parler avec sa grosse voix, ses narines soufflaient fortement sur son visage. Bowser était vraiment très, très impressionnant, surtout à cette distance aussi réduite, et la princesse dégluttit quand elle l'entendit dire qu'il voulait sentir ses douces lèvres partout. Même si, dans l'immédiat, cela ne pouvait signifier qu'une seule chose.

D-D'accord Bowser...j-je...je vais faire de mon...mieux...

La délicieuse blonde se mit alors à genoux face à l'impressionnant Koopa, de façon à ce que son visage se retrouve devant son tout aussi impressionnant chibre. Elle dégluttit encore, se mordillant la lèvre inférieure tandis que le rouge lui montait furieusement aux joues. Peach était doucement en train de se lâcher, ces années de frustration semblant enfin trouver une fin...elle était autant mortifiée qu'excitée à l'idée de...de coucher avec Bowser.
Elle approcha alors ses délicates lèvres du bout de son sexe, et y déposa un long baiser. A ce contact, elle sentit la queue de Bowser frémir entre ses doigts, sursauter vivement ce qui la surpris.

Tu es si dur Bowser...

Tellement dûre...Peach avait presque l'impression que sa bite gargantuesque était faite d'acier, et elle retourna délicatement poser des baiser le long de son sexe, les faisant de plus en plus rapprochés. Elle était...gênée, de se trouver dans une telle position, mais sans se sentir humiliée ou forcée non...c'était juste que comme elle ne l'avait jamais fait, et qu'elle était de nature douce et timide, Peach ressentait une certaine gêne, mais qui ne contribuait au final qu'à l'a rendre encore plus craquante. Bowser d'ailleurs, avec son odorat bien plus développé que les humains, pourrait vite se rendre compte que Peach trouvait un certain plaisir à ainsi embrasser sa queue, car une délicate odeur de cyprine devrait lui remonter aux narines. Peach était littéralement en train d'en mouiller sa délicate culotte blanche de mariée, alors qu'elle finit par ouvrir grand sa petite bouche, pour aller prendre entre ses lèvres le bout du sexe de Bowser.

Huuuummmm....Hmmmmmmm
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7445

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #12 le: Décembre 28, 2017, 12:01:07 »

Le puissant Koopa n’avait jamais été dans une telle situation, si... Si confus, si nerveux. Il y avait de quoi avoir peur, car, généralement, sa nervosité se traduisait par des boules de feu qui enflammaient les gardes ayant le malheur de passer sous son nez. Si Princesse Peach connaissait la frustration, c’était encore plus vrai pour Bowsder, qui rêvait d’elle depuis des années. Mais Bowser n’était guère patient. Il aimait avoir instantanément ce qu’il convoitait. Autant dire qu’avec Peach, il avait dû attendre  et se forcer ! Bowser était donc très excité en la sentant contre lui, et, surtout, en sentant le contact de ses douces fesses. Il n’aurait su dire pourquoi, mais, de toutes les parties du corps de la jeune Princesse qu’il avait pelotés jusqu’à présent, son petit cul en était la partie la plus attirante ! Bowser grogna donc en la voyant se mettre à genoux, et commencer à embrasser son sexe.

Le Koopa ferma les yeux, et soupira encore, un grognement léger s’échappant de ses lèvres, son corps se mettant à frémir sur place. Il ne dit rien, et baissa la tête, observant la jeune Peach embrasser son sexe, le léchant, sa belle petite bouche semblant bien minuscule devant l’épaisseur impressionnante de sa queue. Même pour un Koopa, Bowser était plutôt bien équipé. Une formidable verge, un phallus qui lui allait à merveille, et qu’il était impatient de planter dans le corps de la femme.

Mais chaque chose viendrait en son temps ! Pour l’heure, Bowser savourait ce moment, la douceur de cette femme, ses délicieux soupirs... Peach lui avoua qu’il était « dur », et, sans trop pouvoir se l’expliquer, ses mots lui arrachèrent un long frisson. Il grogna lentement sur place, avant de sentir une délicieuse odeur titiller ses narines. Il en fronça les sourcils, et posa alors sa main sur les cheveux de Peach, serrant ses cheveux. Même si Bowser le faisait délicatement, en essayant de ne pas lui faire du mal, il était si excité qu’il serrait ses cheveux sèchement. Et, surtout, cette étrange odeur ne manquait pas de l’intéresser, ce qui amena sa queue caudale à se déplacer.

En tant que Koopa, Bowser disposait d’une queue caudale jaune, qu’il étira alors, et la fit passer sous ses jambes. L’extrémité de sa queue jaune se glissa sous les cuisses de Peach,e t il caressa sa culotte, frottant ce fin tissu soyeux avec.

« Hrrrrmrrrr... Peeeach... Peeach si belle... Lèvres... Si douces... Corps si beau... Bowser amoureux !! »

Il l’admettait sans peine, car, à ce niveau-là, on ne pouvait nier une évidence si forte ! Le Koopa était profondément amoureux d’elle, et commençait à avoir très chaud en voyant Peach lécher de plus en plus goulûment son sexe, embrassant ses picots. Et, quand Peach atteignit le bout de son sexe, répandit sa salive sur sa queue, et en prit le bout entre ses lèvres, là... Là, ce fut tout simplement trop pour Bowser !

« Rrrrrr... RAAAAAAAAAAAAAHHH !! »

Bowser ouvrit grand la gueule, et cracha une énorme boule de feu qui, par miracle, fusa dans la cheminée, tout en jouissant. Peach ne prit son membre en bouche que pendant quelques secondes avant de sentir un volcan de sperme exploser contre ses lèvres. Bowser éjacula d’une force incroyable, et éclaboussa le visage de Peach. Sa jouissance fut telle qu’elle repoussa le visage de la Princesse, maculant ensuite son visage de sa crème blanche. Bowser jouit violemment, tant et si bien que le sperme macula même plusieurs des mèches de cheveux de la belle Peach...

...Mais, surtout, même après cet épisode, la queue du Koopa restait encore incroyablement dure, comme si rien n’avait changé !
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 834

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Août 20, 2018, 03:40:27 »

Peach avait bien entendu, depuis le temps, une "vague" idée de ce qu'était le sexe...mais s'accoupler avec un Koopa Alpha tel que Bowser remettait clairement en question tout ce qu'elle avait pu penser savoir, déjà que la candide Princesse n'avait jamais trop osée le faire par pudeur. Mais là, il n'y avait aucune pudeur, Peach était agenouillée face à Bowser, et face à son gigantesque mandrin...et elle avait commencé à le sucer. La princesse avait du ouvrir grand la bouche pour en prendre le bout entre ses lèvres, et elle avait tout juste commencé à timidement bouger la langue dessus que...qu'un vrai Tsunami prit d'assaut sa bouche presque immédiatement.

Hmmmm !!!

Peach ouvrit grand les yeux, les écarquillant alors que la queue de Bowser sembla exploser dans sa bouche, libérant des flots et des flots d'un sperme chaud, semblable à une crème très épaisse et consistante. La jeune princesse sentit le premier jet lui tapisser directement la glotte, et elle n'eut même pas le temps d'éventuellement avaler que d'autres jets sortirent du sexe de Bowser, qui lui inonda littéralement sa petite bouche. Dépassée, Peach n'eut vraiment pas d'autre choix que de se reculer, chose que le Koopa ne l'empêcha fort heureusement pas de faire, même si l'une de ses grosses mains griffues étaient dans ses long cheveux. Toutefois, le fait de retirer sa bouche n'arrêta pas le Koopa qui était en plein orgasme, et la princesse dut vite fermer les yeux, car il lui juta alors fortement sur le visage, alors qu'elle avait encore la bouche pleine de sperme, au point que ses joues en étaient gonflées. Peach ne pouvait de fait ni gémir, ni soupirer, elle était "noyée" sous tout se foutre qui lui mâcula copieusement le visage, tout le visage, elle se trouva couverte d'une bien épaisse couche de cette crème chaude. La jeune femme n'avait même pas remarquée que sous le coup de cet orgasme, Bowser avait craché du feu, car elle même avait tellement à faire...oh elle ne savait même plus...tout ce foutre.

*C'est...c'est si chaud...si...si bon...*

Avant ça, Peach avait toujours eu une vision très prude du sexe, et Mario n'avait jamais essayé d'approcher la princesse par cet angle...ce qui était bien dommage, car clairement, Peach semblait adorer ça, encore que c'était pour le moment difficile à déterminer tant son visage avait presque disparu sous le sperme. Il fallu un peu de temps à Peach pour avaler le foutre dans sa bouche, qui était très consistant, et avec un goût très prononcé, mais qu'elle ne trouva pas désagréable. Calmement, Peach déglutissait, avalant un peu du sperme du Koopa à chaque fois, jusqu'à ce qu'elle parvienne à avoir enfin la bouche libre.

Aaaaah...B-Bowser...

Peach était désormais libre de parler, et de soupirer...car pendant ce temps, un peu avant même qu'il ne jouisse, Bowser avait glissé sa queue caudale entre les cuisses de la Princesse, et la frottait contre sa culotte. Son bouton d'amour, son clitoris, étant ainsi stimulé, Peach sentait une délicieuse chaleur remonter dans son bas-ventre, et qui s'ajoutait au plaisir qu'elle ressentait d'être ainsi couverte de sperme. La jeune femme avait encore les yeux fermés, n'ayant guère le choix, elle profitait même encore un peu de cette sensation, et sentait les filets de sperme couler le long de son corps. Son cou, et sa poitrine, notamment.
Peach dut alors utiliser ses deux mains pour balayer la couche de sperme recouvrant ses paupières, et ainsi pouvoir regarder Bowser...et constater que son sexe n'avait absolument pas dégrossi ! Du peu qu'elle pouvait en savoir, il lui avait bien semblé comprendre qu'une fois que l'homme avait joui, la dureté de son sexe décroissait grandement, à moins que les Koopa ne soient pas concernés ? A moins que...que Bowser l'aime tant qu'il restait ainsi excité en sa présence ?

Oh Bowser je...aaaaah...hmmmmm...

Difficile pour elle de prononcer le moindre mot...Bowser continuait à caresser sa petite culotte blanche en dentelle à l'aide de sa queue caudale, et Peach elle même remuait légèrement son bassin afin de s'y frotter.
Le sperme lui continuait de couler le long de son délicieux corps, mâculant son corset blanc et tendant à le rendre transparent, et coulait maintenant jusqu'aux environs de son nombril. Peach toutefois ne semblait pas trouver ça dégoûtant, pour preuve, la queue caudale de Bowser était en train de se couvrir du jus intime de la princesse, qui filtrait maintenant à travers sa fine culotte...
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7445

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #14 le: Août 20, 2018, 09:24:26 »

Bowser n’avait tout simplement pas pu se retenir. Il avait joui bien plus rapidement que prévu, mais... C’était tout de même Peach en face ! Peach !! Depuis combien d’années Bowser rêvait de l’avoir là, face à lui ? Sa Princesse ? Combien de plans avait-il élaboré, de stratégies, d’invasions, juste pour pouvoir la capturer, et la faire sienne ? Son excitation était à la hauteur de sa frustration, et justifiait en grande partie la taille de sa queue, et son érection. Mais, au-delà de ça, il y avait aussi sa nature particulière. Bowser était un très puissant dragon, massif, virulent, et le sexe allait en conséquence. Sa queue était donc toujours bien dressée, et il observait sa chérie. Le dragon avait déposé sur elle sa marque, une belle couche de sperme, un sperme chaud et assez collant, gluant. Il déglutit doucement dans sa bouche en voyant la délicate Peach se frotter ses beaux petits yeux, dégageant du foutre, et ne chercha même pas à le retirer. Sa queue caudale, elle, continuait à caresser sa culotte, avec une série de picots, de délicates pointes, qui ondulaient entre ses cuisses. Sa queue se crispa d’ailleurs doucement sur place devant le spectacle de sa Peach, tellement en chaleur qu’elle n’arrivait même plus à parler. Bowser ressentait son odeur, une délicieuse odeur de mouille qui venait titiller les narines, tandis que la jeune femme, comme absente, gémissait encore.

Tout ce que Bowser avait envie, c’était de la prendre, mais... Comme dit précédemment, le dragon voulait faire de Peach sa femme, pas une chienne qu’il détruirait en la violant énergiquement. Or, il suffisait de voir la différence de gabarit entre les deux pour comprendre que, aussi gourmande soit sa précieuse poupée, il se devait encore de bien la préparer. Fort heureusement, le dragon venait de jouir, de sorte qu’il avait les idées suffisamment claires, et retira alors sa queue, avant de caresser avec sa main la douce joue de Peach. Une joue chaude, tendre, douce... Ses gros doigts serrèrent quelques mèches de cheveux, avant qu’il ne se mette à parler.

« Allez, ma Peach d’amour... Couche-toi sur le dos, grrrr... »

Un grognement qui se voulait le plus affectueux possible, et il regarda Peach obtempérer, se coucher devant lui. Bowser sentit des flammes se liquéfier dans sa gorge, et l’observa encore, sans rien dire, fasciné par ce spectacle, par ce corps magnifique. Oh, sa Peach, sa Peach !! Si belle, si parfaite ! Bowser se pencha alors en avant, tombant sur ses cuisses, et écarta avec ses grosses mains les jambes de Peach, le plus possible, et serra délicatement, précautionneusement, sa fine culotte trempée. Il tira alors dessus, et la fit doucement glisser le long de ses jambes, sentit cet élégant morceau de tissu, fin et précieux, qu’il souleva finalement du bout des doigts. Tenant la culotte devant lui, le dragon la renifla lentement, savourant cette magnifique odeur de mouille, ce qu’il ne manqua d’ailleurs pas de signaler, en regardant encore sa Peach d’amour.

« Peach mouille... Peach mouille pour Bow... Pour Bowser ?! »

Cette information agit comme un véritable coup de fouet sur son cœur, tant cette idée était... Excitante ! Oh, Bowser devait vraiment se retenir pour ne pas la prendre là, comme ça, tant sa queue lui faisait mal ! Mais non, il fallait la préparer... Il retourna donc se pencher sur ses jambes, écartant ces dernières, puis son corps massif se courba en avant, jusqu’à approcher ses lèvres de sa chatte trempée. Bowser avait pris soin de laisser plusieurs Koopas l’épiler avant, et les avait bien entendu tués ensuite, car seul lui pouvait voir Peach nue. Il lécha alors sa fente rose, crispant ses doigts sur sa peau, cette peau qui restait d’une douceur infinie.

Sa grosse langue reptilienne lécha donc sa chatte, remontant dessus, laissant sa bave dessus, et il continua ainsi à la lécher, grondant doucement, se frottant sur elle.

« Peach, hmmm... »

Il se régalait de ses soupirs, et se délectait surtout de sa délicieuse mouille. Bowser cherchait ensuite à glisser sa langue en elle, à l’enfoncer dans sa fente intime, afin de récolter le plus possible de ce nectar, ce liquide intime dont il était déjà en train de devenir fou. Mais quoi de moins surprenant à ça ? Il avait enfin l’occasion de faire l’amour à Peach ! Pour Bowser, c’était le plus gros fantasme de sa vie qui se réalisait en ce moment ! Alors, il comptait évidemment savourer longuement, très longuement, le corps parfait de Peach...
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox