banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible !

Vous pouvez y accéder ici.



De nouvelles lois européennes rentrent en vigueur, informez vous ICI.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2] 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: Une vilaine voleuse prise la main dans le sac !  (Lu 833 fois)
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 261



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #15 le: Mars 12, 2018, 01:59:37 »

Miranda n’avait aucune raison d’arrêter ce traitement, puisque, non seulement Veronika avait dit qu’elle allait parler, mais, surtout, elle avait elle-même demandé à la femme de ne pas s’arrêter. Autant dire que, dans ces circonstances, Miranda allait pousser la neko cybernétique jusqu’à bout. Elle n’avait d’ailleurs aucun remords à le faire. Quand on était à la tête d’une puissante mégacorporation, il fallait tout simplement apprendre à se salir les mains. Miranda avait fait bien pire que violer une petite neko entre les mains de multiples tentacules métalliques. Veronika se tortillait sur place, couinant de plaisir, enchaînant les orgasmes. Les tentacules continuaient à la labourer, à l’immobiliser, à la maintenir, transformant son corps en une délicieuse chaudière électrique.

« Tu es vraiment très endurante, Veronika... Mais je doute même que tu arrives à m’entendre. »

Veronika n’était plus en état d’entendre quoi que ce soit, en réalité. Se tortillant sur place, elle continuait à se faire prendre. Les tentacules s’enfonçaient dans son vagin, dans ses fesses, dans sa bouche, pinçant et tirant sur ses seins. Tout son petit corps finit par se relâcher quand les tentacules, atteignant le seuil requis, jouirent en elle. Du sperme fusa depuis des réservoirs, et les attaches libérèrent ensuite Veronika, qui s’effondra sur le sol, tombant sur une flaque de sperme et de mouille, tandis que les tentacules s’écartaient. Ils restaient à flotter en l’air, tournoyant dangereusement autour de la femme.

Plusieurs minutes s’écoulèrent donc, avant que les talons de Miranda ne claquent sur le sol, la femme s’approchant de la petite neko aux oreilles pointues.

« Toujours avec moi, ma choupette ? »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Veronika McRaven
Créature
-

Messages: 143


Chasseuse de prime.


Voir le profil WWW
FicheChalant
Description
J'ai une queue de chat qu'on ne voit pas.
« Répondre #16 le: Mars 14, 2018, 11:42:26 »

Vero perdait la tête, pas sûre qu'elle puisse lui dire ce qu'elle veut entendre, pas même sûr qu'elle s'en souvienne. Jouissant encore elle se tortille dans tout les sens. Elle jouit donc encore et encore, labourée, etc. durant un long moment. Elle ne l'entendait plus en effet, elle ne faisait que sentir son corps jouir encore et encore par tous les endroits possibles, bien de trop de stimulation. Elle termina visiblement inconsciente sur le sol dans les jus divers et variés offert par la situation. Enfin un peu de repos, elle fixe le vide bêtement et à sa question la regarde bavant encore un peu de foutre. Visiblement elle n'était plus vraiment présente.
Journalisée

Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 261



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #17 le: Mars 19, 2018, 01:51:35 »

Miranda l’avait poussé à bout, et vit la jeune neko cybernétique s’effondrer au sol. Les tentacules continuèrent encore à la besogner un moment... Puis elle finit par tomber dans le coma. Gloussant lentement, Miranda se rapprocha d’elle, et caressa son corps endormi.

« Ne t’inquiète pas, ce n’est que le début... »

Un léger sourire perla sur les lèvres de la PDG, qui déposa ensuite un délicat baiser sur la tête de la femme.


Plus tard

La décharge électrique fusa dans le corps de Veronika, ce qui eut pour effet de la réveiller. Ses yeux s’ouvrirent précipitamment, et elle constata qu’elle était attachée par les chevilles et par les poignets à un fauteuil médical, dans une sorte d’élégant bureau high tech. Le temps que ses yeux s’habituent à la luminosité ambiante, la neko put discerner une élégante forme, qui fit claquer ses talons sur le sol.

« Ah... Ma chère patiente est réveillée ! »

La femme se rapprocha, et caressa le visage de Veronika. Ce n’était pas Miranda, mais... Une superbe GeoMistress aux cheveux roux, qui se pinça sensuellement les lèvres devant elle.

Redoutable et belle, cette femme était la preuve que Veronika n’était pas au bout de ses surprises !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Veronika McRaven
Créature
-

Messages: 143


Chasseuse de prime.


Voir le profil WWW
FicheChalant
Description
J'ai une queue de chat qu'on ne voit pas.
« Répondre #18 le: Mars 20, 2018, 04:07:14 »

Elle avait perdu connaissance, pas étonnant avec tout ce qu'elle avait subi jusqu'ici ! Elle se réveilla heureusement, même si c'était par un grand choc ! Attachée sur une chaise dans un bureau plutôt bien fait ! Elle cligne encore des yeux plusieurs fois, puis voit une rousse plantureuse et la suit du regard.

- J'ai dit tout ce que je savais, laissez-moi... Je ne suis plus utile ici.

Elle était encore attachée, donc elle ne pouvait plus rien faire non plus, elle avait toujours ses prothèses super sensibles surement.
Journalisée

Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 261



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #19 le: Mars 25, 2018, 08:30:27 »

« Te relâcher ?! s’étonna la femme. Mais, ma chérie, on ne fait que commencer ! »

La redoutable femme se déplaça alors. Veronika était dans un bureau aux murs très blancs, avec un ordinateur devant elle, et des voyants et des terminaux sur les côtés. Qui sait ce qui allait encore lui arriver ? La femme se déplaça, tournant lentement autour de Veronika. De multiples capteurs étaient situées sur le fauteuil, reliées à l’ordinateur devant elle. Parlant peu, la GeoMistress retourna finalement vers le bureau, et inspecta l’écran.

Un léger sourire éclaira ses lèvres.

« Tes relevés vitaux sont excellents. Bon... »

Elle appuya sur un bouton, et des vibrations jaillirent alors. Jaillissant du fauteuil, entre les cuisses de Veronika, une boule apparut, et frotta contre sa vulve, le long de sa culotte, remuant sur place, agissant comme un délicieux vibromasseur.

« J’ignore ce que tu as fait, ou ce que Madame Forge peut te vouloir. Ce que je sais, c’est que tu as été transférée ici, dans mon service, pour que je m’occupe de toi. Estime-toi heureuse, Madame Forge te réserve un traitement tout à fait particulier. Visiblement, tu lui as beaucoup plu, ma belle. »

La femme se releva donc, et se déplaça lentement, faisant claquer ses talons, et posa ses fesses sur le rebord du bureau, avant de croiser élégamment les jambes.

« Mais tu es encore un peu trop rebelle pour être présentée à Madame Forge... Je vais donc devoir te dresser. »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Veronika McRaven
Créature
-

Messages: 143


Chasseuse de prime.


Voir le profil WWW
FicheChalant
Description
J'ai une queue de chat qu'on ne voit pas.
« Répondre #20 le: Mars 31, 2018, 06:25:48 »

Elle espérait bien se faire relâcher ! Mais bon, on dirait que ce n'était pas pour le moment, pas avec cette folle. Elle regarde les murs blancs, les  terminaux, mais ne pourra rien pirater dans son état actuel. Enfin de toute façon elle avait laissé tomber depuis le temps qu'elle était ici, combien de temps déjà ? Elle ne s'en souvenait plus, des jours, peut-être des semaines à se faire torturer sexuellement, se faire démembrer puis remembrer avec des outils humiliants. Là encore elle était toute nue et exposée, attachée sur un fauteuil sans rien pouvoir faire. Elle sentit juste une boule contre sa vulve et  grimaça quand cette dernière se mit à vibrer contre cette dernière. Elle gémit un peu, visiblement elle avait une petite culotte noire taille très basse qui se stoppait juste avant son clitoris.

- Hmm.... nyaa...

Dit-elle sous le plaisir, elle l'écouta encore et puis se demande bien de quel genre de traitement elle parle. Et quelle rebelle ? Elle n'en pouvait plus, elle n'allait plus tenir le long terme face à tout cela. Elle la regarde battue, encore du dressage ? Elle la suivit du regard et puis baisse la tête vaincue.

- Je me rends... ça suffit, je n'en peux plus.
Journalisée

Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 261



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #21 le: Avril 03, 2018, 12:58:17 »

La GeoMistress esquissa un léger sourire devant le regard de chien battu de Veronika, qui avoua qu’elle se rendait. Pour seule réponse, la femme gloussa, et se rapprocha d’elle, sa main gantée se posant sur le visage de la neko. Elle empoigna fermement ses cheveux, et releva son visage, croisant ainsi son regard avec le sien. Sourire narquois sur les lèvres, la GeoMistress lui rappela quelques évidences qui, visiblement, avaient échappé à la jeune neko :

« Tu es déjà capturée ! Je n’ai pas besoin de ta reddition… »

Mais qu’avait-elle prévu ? La GeoMistress devait appliquer un programme très particulier avec cette neko cybernétique. Elle relâcha ses cheveux, et appuya sur un autre bouton de la télécommande. Des électrodes s’enclenchèrent alors le long de la boule qui était en train de tourner contre la vulve de la femme. Le moment était sans aucun doute venu d’expliquer à sa prisonnière ce qui était prévu, afin qu’elle sache où elles allaient. La GeoMistress se racla donc la gorge, et s’assit sur le bureau, face à la femme, croisant élégamment les jambes en l’observant :

« Nous allons reprogrammer ce que tu es, jeune neko. Te réécrire en profondeur, pour que tu deviennes la neko personnelle de Maîtresse Forge. Tu seras sa tueuse personnelle, son sex toy ambulant, son urinoir. Je vais utiliser toute la technologie à ma possession pour que tu voies Maîtresse Forge comme une Déesse, et que tu obéisses au moindre de ses désirs. »

La jeune femme se racla encore la gorge, et se déplaça encore, venant dans le dos de Veronika. Elle en profita pour récupérer un artifice supplémentaire dans un meuble, à savoir des sortes d’implants métalliques épousant la forme de ses doigts. Récupérant cet objet, elle retourna voir Veronika, restant toutefois dans son dos, et posa ses mains sur chacune de ses joues. Des électrodes supplémentaires jaillirent alors, faisant trembler la jeune femme.

« Ce sera long, car tu es une forte tête… Mais ne t’en fais pas, jeune femme, je m’occuperai bien de toi… Je ferais de toi la salope de Maîtresse Forge ! »

Pour Veronika, il n’y avait tout simplement plus aucun retour en arrière possible ! La femme continua ainsi à jouer avec son visage, ses doigts continuant à l’électrifier, et elle les approcha même de sa bouche.

« Lèche, sale pute » ordonna-t-elle.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Veronika McRaven
Créature
-

Messages: 143


Chasseuse de prime.


Voir le profil WWW
FicheChalant
Description
J'ai une queue de chat qu'on ne voit pas.
« Répondre #22 le: Avril 05, 2018, 02:17:03 »

Elle n'en pouvait quand même plus, déjà capturée ou non ! Elle ne voulait qu'une chose, la paix, se reposer, ne plus jouir encore et encore durant des périodes inconnues. Car elle perdait tout sens du temps par ici ! Cette boule vibrait encore contre sa vulve lui arrachant des gémisements doux et régulier, le visage relevé elle écoute la dame. Elle s'e nfichait, elle voulait la paix, sentant les chocs arriver en même temps que les électrodes elle gémit encore surprise. Elle n'en voulait pas, elle voulait mourrir, dignement, là ce n'était plus une vie ! Elle l'écouta donc parler encore et encore de Miranda, de déesse et d'autres conneries qui n'étaient pas prête à rentrer dans la tête de la chasseuse de prime. La voyant disparaitre dans son dos elle soupire, sa chatte était encore sensible, mais à force de subir des choses pareille cela finira par se changer en un petit chatouillement, puis plus rien.

Elle sent alors des des objets froids sur sa peau, encore des électrodes sur les joues cette fois, elle gémit encore, mais ne peut plus parler avec cela... Les chocs l'empèchent de controler les muscles de sa macheoire correctement. Et le jouet en bas commence à la fatiguer fortement, elle ne sait quoi faire, perdue dans ses pensées, elle entendit encire parler, mais tout se brouillait. Il faut dire que donner des chocs électriques, si près de ces implants n'était jamais un bon plan, son cerveau entier se brouillait. Sentant les chocs près de sa bouche elle la laisse tomber sans force avec un peu de bave. Que faire de plus ? Elle n'avait même pas comprit ce qui avait été demandé  à cause des perturbation electroamgnétique indue aux chocs éléctrique reçu juste avant. Oh elle était encore consciente, mais dans quel état... Sa chatte était trempée et elle subissait tant de perturbation et de malfonction qu'elle ne semblait plus arriver à traiter les informations.
Journalisée

Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 261



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #23 le: Avril 09, 2018, 12:42:13 »

La spécialité du département GeoSlave était de dresser les pensionnaires, par le biais d’une thérapie sexuelle particulièrement intense. Ces thérapies sexuelles reposaient sur des études tekhanes très sérieuses, qui considéraient que le sexe était comme une parenthèse dans l’évolution humaine, une aliénation qui vous faisait tout oublier pendant quelques instants. Autrement dit, quand le désir s’emparait de vous, il oblitérait tout le reste. C’était donc un parfait point de départ pour des techniques visant à briser les sujets, et à les réécrire ensuite. Au sein de GeoSlave, on trouvait généralement des condamnées à vie, des clochardes, et même des volontaires, des gens qui, n’aimant pas leur vie, voulaient en avoir une autre, une vie où ils n’auraient pas à choisir, où ils ne feraient que suivre. C’était ce genre de traitement qui attendait Veronika, et la jeune neko cybernétique commençait déjà à lâcher.

Toutefois, la GeoMistress ne comptait prendre aucun risque, et, alors qu’elle sentait Veronika tourner de l’œil, elle récupéra une seringue, et planta dans le cou de la femme un puissant somnifère, qui ne manqua pas de l’achever.

« Ne t’inquiète pas, ma chérie, nous allons bien nous occuper de toi... »

Le meilleur était encore à venir !


Plus tard...

Veronika dormit bien plusieurs heures. Il était encore trop tôt pour passer au conditionnement mental, au contrôle des rêves, mais Anika comptait bien y passer. Mine de rien, la GeoMistress était très douée dans ce domaine, et c’était un immense honneur que de lui avoir confié, à elle, le conditionnement de Veronika.

Elle la réveilla donc, à travers des électrochocs. Cette fois, toutefois, le changement de décor était notable. Veronika n’était plus attachée à un fauteuil, mais contre la paroi d’une cage de verre, un cube translucide. Toutefois, les verres opaques, des miroirs sans teint, l’empêchaient de voir à l’extérieur. Il y avait deux hommes sous elle, portant des casques de réalité virtuelles, et chacun avait un étrange appareil phallique avec un tuyau. Les deux tuyaux se rejoignaient en un seul tuyau, le tout formant un système complexe, car l’extrémité de ces tuyaux partaient dans la bouche de Veronika.

La voix moqueuse d’Anika résonna alors à travers un haut-parleur :

« Ces appareils sont en train de stimuler leur libido. Je me demande bien ce qu’il va en sortir, pas toi ? »

Du sperme ? Sûrement... Mais peut-être aussi des liquides plus infects encore !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Veronika McRaven
Créature
-

Messages: 143


Chasseuse de prime.


Voir le profil WWW
FicheChalant
Description
J'ai une queue de chat qu'on ne voit pas.
« Répondre #24 le: Avril 10, 2018, 07:19:23 »

Elle ne comprenait rien du tout, elle retrouva la vue, du respirer par le nez, et regarda alors ce truc dépasser. C'était quoi au juste ? Un tuyau ? Oui ça y ressemblait, elle tourna son regard ailleurs, une pièce vitrée, faite avec des miroirs ? Aucun doute sur le fait qu'ils étaient sans teint ! C'était des miroirs à sens unique, pour qu'elle puisse se voir, mais ne rien voir d'autre. Elle voyait donc les hommes en dessous, pourquoi ? Tout les murs et le plafond sont miroitants, mais pas le sol ? Elle nota les outils reliés à leurs bites, bon, c'était assez évident à présent. Elle entend une voix bien inutile, car elle avait déjà la réponse. Du foutre bien chaud au mieux, de la pisse au pire ! Elle fronce un peu les sourcils, puis note les casques sur les hommes, ce n'est même pas elle qui les excite ! Ils sont dans une simulation totale en réalité virtuelle ! La neko fit donc un non rapide de la tête, elle savait la réponse, elle ne la savait que trop bien !
Journalisée

Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 261



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #25 le: Avril 23, 2018, 12:29:15 »

Veronika ne tarda pas à secouer la tête, signe qu’elle était réveillée, et qu’elle comprenait visiblement ce qui allait lui arriver. Anika s’amusait beaucoup avec elle, et consulta ses diagrammes. Plusieurs capteurs avaient été mis sur le corps de Veronika, permettant de relever sa tension nerveuse, mais aussi d’autres indicateurs, comme son adrénaline, le taux de sécrétion d’hormones... Un ensemble de relevés permettant d’avoir un aperçu du désir sexuel, une preuve du savoir-faire tekhan en matière sexuelle. Anika appuya donc sur d’autres boutons, et les hommes se mirent à s’agiter, gémissant lentement, tandis que leurs sexes étaient stimulés par les appareils qu’ils portaient. De multiples vibrations qui circulaient dessus, les excitant sexuellement, agissant par le biais d’impulsions électromagnétiques. Si les appareils phalliques étaient métalliques à l’extérieur, à l’intérieur, il y avait une sorte de texture mousseuse, tendre et moelleuse, qui remuait lentement, les masturbant impassiblement.

Quant à leurs casques, elles diffusaient effectivement d’intenses images sexuelles, des films où ces hommes se faisaient sodomiser par de belles femmes membrées, ou équipées de godes. Ils se tortillaient sur place.

« Ces hommes ont été formés pour le sexe, ma Veronika... Ils ne pensent qu’à ça, ils ne vivent que pour ça. Ne t’inquiète pas, je les libérerai ensuite, et ils viendront sur toi, ils te baiseront sans relâche... Pour l’heure, je te nourris juste un peu. »

Veronika devait encore attendre, mais elle allait rapidement constater qu’Anika ne mentait pas en parlant d’eux.

« Ils ont subi des injections, des mutations visant à améliorer sensiblement leurs performances sexuelles... Tu vas voir que le résultat sera tout à fait à la hauteur de tes espérances... »

L’un des hommes se mit alors à jouir, et le sperme fila dans le tuyau, pour se perdre dans la bouche de Veronika, qui n’avait pas d’autres options que de l’ingurgiter. Le second se mit également à jouir ensuite, et la jeune neko se dandina sur place, les capteurs s’affolant... Anika, qui était assise sur une chaise, sourit lentement en croisant ses doigts, laissant Veronika boire ce liquide blanc, avant de recevoir un liquide plus jaunâtre, pour accompagner l’ensemble...

« Les impulsions électromagnétiques que ces braves garçons ressentent ont souvent tendance à les faire pisser ensuite, crut bon de préciser Anika. Vas-y, régale-toi, ma chérie... » sourit-elle de nouveau.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Veronika McRaven
Créature
-

Messages: 143


Chasseuse de prime.


Voir le profil WWW
FicheChalant
Description
J'ai une queue de chat qu'on ne voit pas.
« Répondre #26 le: Avril 26, 2018, 09:45:28 »

Vero savait ce qui lui tomberait dessus sou peu, des dizaines d'éjaculations en plein dans sa bouche à cause de se système de tuyau ! Elle aurait voulu éviter cela, mais pas moyen de s'en défaire ! Elle était là coincée, attachée à la paroi sans aucuns moyen de s'en défaire, et sans ses prothèses à elle qui plus est ! Impossible de tenter quoi que ce soit, elle s'agita bien un peu, en vin. C'était trop bien pensé pour la retenir contre le mur. Vero pourtant se calma, finalement ce n'était surement pas le pire à venir, quelque chose d'autre se tramait c'était certain. Elle écouta donc l'histoire, mais s'en fichait pas mal ! Elle était juste choquée d'entendre une histoire pareille, cette société était dingue ! Elle secoua un peu la tête pour protester, puis elle dut avaler du foutre chaud et grimaça un peu. Avant de se calmer, ce n'était que du foutre, elle en avait déjà avalé plus d'une fois, finalement, ce n'était pas très choquant.

Elle resta donc à attendre, avant de grimacer un peu et se concentrer pour ignorer le gout horrible qui arrivait à présent. Elle regarde un peu ces gars et fronce les sourcils il prend leurs pieds eux ! Mais une chose semblait certaine, Vero ne voulait pas les voir passer sur son corps !
Journalisée

Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 261



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #27 le: Avril 30, 2018, 12:44:31 »

Anika n’éprouvait aucun remords à l’idée d’être une GeoMisress. Pour elle, ce boulot avait, en quelque sorte, révolutionné et changé sa vie. Avant ça, elle était une jeune femme un peu perdue, qui avait du mal à assumer ses penchants sexuels très poussés. Elle était finalement devenue une redoutable dominatrice, et elle gagnait une fortune à torturer, à briser, et à violer de ravissantes créatures. Comment ne pas aimer ce travail ? Avec Veornika, c’était bel et bien le programme qui l’attendait. Encore une fois, Anika ignorait totalement ce qui avait pu amener cette Terranide à finir ici. Elle ne s’intéressait pas au passé de ces poupées. De fait, quand on rejoignait le programme GeoSlave, c’était précisément pour oublier son passé. On abandonnait la réalité, on abandonnait le fardeau du choix, on s’aliénait pour devenir un esclave. C’était le sort de Veronika, et, très rapidement, sa bouche se remplit des premiers jets. Le sperme jaillit des hommes en train d’être lobotomisés, transformés en animaux sexuels assoiffés.

Elle sourit donc en voyant Veronika remuer, cherchant probablement à refuser ça, et, tandis qu’elle avalait ces liquides intimes obscènes, Anika appuya sur d’autres boutons, déclenchant des électrodes situés à hauteur du sexe de la femme, ou de certaines zones érogènes. Les appareils s’enclenchèrent, déclenchant en elle d’irrésistibles vagues de plaisir. Elle pouvait lutter, bien sûr, mas on ne pouvait éternellement tenir contre la tyrannie du corps.

« Avec ton corps cybernétique, Veronika, il est très facile de jouer dessus. En déclenchant ici et là des stimuli, ton corps réagit exactement comme je le souhaite. »

En l’état, Anika voulait la corrompre, la dégoûter, que sa proie ressente un indicible plaisir à l’idée de se faire pisser dessus, d’avaler du sperme et de la pisse, car les hommes ne faisaient que pas jouir, ils urinaient aussi. Un spectacle infamant, ignoble, mais qui n’avait que pour but d’aliéner la femme, de faire perdre en elle sa fierté et sa dignité d’être vivant et conscient. Anika amplifia donc les stimuli de plaisir. Il n’y avait pas de quoi faire jouir Veronika, mais l’orgasme viendrait après... Quand Anika passerait vraiment aux choses sérieuses avec elle.

Pour l’heure, elle se contentait de s’amuser et, pour le dire simplement, de prendre son pied.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Veronika McRaven
Créature
-

Messages: 143


Chasseuse de prime.


Voir le profil WWW
FicheChalant
Description
J'ai une queue de chat qu'on ne voit pas.
« Répondre #28 le: Mai 03, 2018, 09:52:56 »

Verso était très énervée, impossible de lutter contre ce que lui était offert en bouche et qu'elle devait avaler de force. Elle tentait vainement de se débattre, mais ce n'était pas possible dans son état. Le mur la retenait toujours autant, et l'absence de ses prothèses était un sacré handicap ! Elle dut donc avaler du sperme, de la pisse et grimaça de toutes ses forces. Enfin elle se fit attaquer par les électrodes sur son corps qui la rendaient encore plus folle, elle gémit fortement et mouille comme une pute. Qu'est-ce qu'elle aurait aimé pouvoir s'éteindre là tout de suite, cessé de ressentir tout cela ! Elle écouta donc la dame et gémit encore, puis bave de plaisir tout en avalant encore des trucs horribles, si bien que son esprit commença à laisser tomber, elle n'avalait plus, étouffait désormais. Malheureusement le corps humain à des réflexes et la force a respiré encore un peu, fichu cerveau !
Journalisée

Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 261



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #29 le: Mai 06, 2018, 10:28:20 »

Il n’y avait aucune échappatoire pour Veronika, tout simplement. Le sexe était un concept nébuleux, incluant bien des choses, allant des simples caresses romantiques entre amoureux transis à des scènes crades et vulgaires. Le point commun entre tout ça, c’était l’aliénation. Dans le sexe, on oubliait qui on était, on oubliait ses capacités intellectuelles, son parcours professionnel, au profit d’un être préhistorique, sauvage, ancestral. Le sexe, c’était une égalité par le bas, le rappel constant que, sous l’Homme évolué, il y avait l’Homme sauvage, une bête sexuelle, des pulsions ancestrales qui liaient tous les vivants. Qu’on soit riches, pauvres, beaux, moches, gros, maigres, on avait tous envie de se masturber, et on jouissait tous. Voilà le point de vue fondateur de GeoSlave, et, plus généralement, de la philosophie tekhane. L’asservissement par le sexe était terriblement efficace, et Veronika en avait la démonstration. Elle buvait quantité de saloperies, et, pour son malheur, les implants sur son corps lui infligeaient du plaisir. C’était une méthode thérapeutique redoutable. En jouant avec les nerfs des victimes, les GeoMistresses modifiaient le désir, et les stimuli permettant au plaisir sexuel d’éclore.

Au bout de plusieurs minutes, Anika sentit Veronika commencer à tourner de l’œil, et elle sourit malicieusement.

« Oh non, ma belle, il est encore trop tôt pour ça, bien trop tôt… » glissa-t-elle.

Elle appuya sur un bouton, et les liens retenant Veronika se retirèrent, tout comme le tuyau la forçant à boire. Elle tomba au sol, et d’autres entraves se retirèrent. Les entraves retenant les deux hommes se libérèrent aussi, tout comme les appareils phalliques, qui s’ouvrirent en deux. Les hommes se redressèrent alors, délestant les lunettes de réalité virtuelle. Ils portaient néanmoins des baillons dessous, mais, très rapidement, se rapprochèrent de Veronika. Leurs queues étaient bien tendues.

« Ces hommes ont été améliorées, Veronika, au niveau de leurs performances sexuelles… Mais ces thérapies sexuelles ont quelque peu endommagé leurs capacités intellectuelles, surtout quand ils sont excités. Ce sont des cobayes, et, pour toi, de délicieux amants ! »

Veronika n’avait aucune échappatoire, vu le faible espace, et, avec les prothèses en latex qu’on lui avait mis, elle ne disposait d’aucune arme pour se protéger. L’un des hommes se rua donc vers elle, et l’attrapa par les cheveux, puis la plaqua ventre contre la vitre. Il s’empressa ensuite de la pénétrer. Même sans pouvoir voir, il avait tellement visualisé de scènes de ce genre que sa queue se dirigea sans problème, et, après quelques coups à côté, s’enfonça dans l’intimité de la femme, qu’il alla ensuite sèchement baiser, tout en grognant dans son dos, et en l’écrasant contre la vitre, donnant de puissants coups de reins.

« Hmmm… Hnnnnn… Haaaaaaaaaa… !! » grognait-il furieusement, tout en continuant à la bourrer sèchement.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags: bdsm  vol  viol  soumission  humiliation  infiltration  usage_public  bondage  neko  cyborg  hentai  zoophilie  
Pages: 1 [2] 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox