banniere
 
  Nouvelles:
APPEL À CANDIDATURES : Proposez-vous pour être Administrateur de LGJ ! Plus d'informations ici : http://lgj.forum-rpg.net/index.php?topic=20663.0

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: La Vraie Nexus [Luria Flowashield]  (Lu 239 fois)
Elena Ivory
Humain(e)
-

Messages: 457


Reine de Nexus


Voir le profil
FicheChalant
« le: Septembre 23, 2017, 05:33:46 »

Les évènements de ce RP sont antérieurs au RP "A Machine For Pigs".



Le Palais d’Ivoire de Nexus était un fort énorme. Construit sur la plus grande falaise de la ville, il se dressait en-hauteur, le long de la mer, et dominait toute la région. Ses hautes tours d’ivoire étaient tellement particulières que, quand le soleil se levait le matin, les tours réfléchissaient les rayons solaires, donnant ainsi aux gens l’impression que le Palais était fait d’or, brillant de mille feux. Pour le reste, le Palais d’Ivoire était très ancien. Les historiens eux-mêmes se divisaient pour savoir à quand le Palais datait exactement. En effet, il avait été construit sur les ruines d’un ancien fort elfique. Le Palais d’Ivoire avait ensuite subi de multiples réaménagements et reconstructions, tant officiels que très officieux. Elena Ivory savait que plusieurs de ses ancêtres avaient construit en toute discrétion des passages secrets, permettant de rejoindre la chambre de telle ou telle Maîtresse, ou de faire passer des espions. Tout cela faisait que le Palais d’Ivoire était parcouru de multiples failles et ouvertures.

Toutefois, depuis que la Garde Royale était sous les ordres du Commandant Ronald « Scar » Langley, l’ancien camarade d’armes de son père, et ancien Paladin, de multiples passages secrets avaient été bouchés. Ronald avait déployé tous les efforts possibles pour empêcher des assassins de s’immiscer dans le château, et s’était assuré que la garde ne soit composée que de soldats fidèles et loyaux, se livrant à une analyse attentive et sourcilleuse du parcours des soldats qu’il envisageait d’intégrer dans la Garde Royale. C’était un homme dur, mais juste, qui avait été marqué par la mort de son ancien camarade d’armes, et qui n’avait jamais cru à la thèse de l’accident.

Ce faisant, en renforçant la sécurité des lieux, Scar avait aussi coupé la jeune Reine de son peuple… Ce que cette dernière n’aimait pas particulièrement.[/b][/color]

« C’est un passage sûr, Elena, mais es-tu, toi, sûre de vouloir le faire ?
 -  Plus je reste ici, et plus je participe à la fracture qui a lieu entre le peuple et le pouvoir. Je ne veux pas participer et cautionner ce système, un souverain n’a pas à avoir peur de son propre peuple. »

Des propos empreints de sagesse, dans un monde qui ne l’était pas. Après le décès de ses parents, Elena avait grandi dans un monastère, loin de la capitale, avant d’y revenir pour ses dix ans. Mais elle ne connaissait rien de Nexus, et elle savait que le peuple la haïssait. Elena voulait en savoir plus, mais il lui était impossible de sortir officiellement sans une solide escorte, de sorte qu’elle ne contribuait qu’à effrayer les Nexusiens. Pour elle, c’était une position assez horrible, car elle voulait protéger ses sujets, pas les effrayer. Alors, pour réussir à faire quelque chose d’utile, Elena avait chargé Adamante de trouver un passage secret qui lui permettrait de sortir.

Adamante s’était attelée à cette tâche, non sans difficulté, et n’avait pu y arriver qu’en bénéficiant de l’aide d’une capitaine. Car, si Ronald avait scellé les passages, il avait aussi confié à certains gardes une clef permettant de déverrouiller certains sceaux, et permettant ainsi, en cas de problème, d’évacuer la Reine. Et Adamante avait trouvé la complice idéale pour ça, même si cette dernière était un peu gênée. Adamante lui avait en effet demandé de ne rien dire à Langley, consciente que, si Ronald apprenait le projet d’Elena, il s’y opposerait vertement.

Les deux femmes s’avançaient donc à travers des couloirs déserts, dans une aile discrète, jusqu’à s’approcher d’une porte menant à un débarras.

« C’est derrière… »

Le passage secret était dans le débarras, un pan de mur qu’on pouvait déplacer… Grâce à la rune que la Capitaine Luria avait. Adamante ouvrit donc la porte. Quelques bougies éclairaient la pièce, et Luria était là, les attendant.

« Capitaine Flowashield… Merci d’avoir honoré ce rendez-vous ! »
« Dernière édition: Septembre 23, 2017, 05:35:54 par Princesse Alice Korvander » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Luria Flowashield
Humain(e)
-

Messages: 13



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Octobre 12, 2017, 07:23:14 »

Luria avait bien des principes mais bien des contradictions aussi. Elle a tout fait pour toujours mener sa vie correctement, protéger Nexus, protéger sa reine mais aussi avoir une vie passionnante pour ne pas se laisser rouler dessus par la routine. Elle avait appris à aimer ses entraînements du matin, former ses troupes, inspecter des traces potentielles de coups fourré ici et là. Vu sa tâche, elle n'avait pas le temps pour se passionner des grands écrivains ou des dernières pièces de théâtre à succès. Sa plus longue promesse était de protéger la reine, Eléna bien entendu, pas sa défunte mère, et jusque-là, elle le faisait très bien. Elle avait promis à son mentor de l'aider à trouver les coupables de ce mystérieux accident dont ont été victime le roi et la reine. De même qu'elle avait aussi promis à son mentor de tout faire pour ne pas mettre la reine en danger. Mais si la reine souhaite être mise en danger ?

Non pas en se menaçant avec un couteau sous la gorge mais en côtoyant le peuple ? Bien entendu, Luria était d'accord pour qu'elle soit proche de son peuple et ainsi avoir une longue et prospère vie tant en femme qu'en reine. Mais les rues abritaient de nombreux dangers, entre les accidents qui peuvent survenir comme pour n'importe qui comme les pièges ? Mais les rues abritaient de nombreux dangers, entre les accidents qui peuvent survenir comme pour n'importe qui comme les pièges ? Une partie de Luria voulait jouer le rôle de grande sœur qu'elle aurait dû avoir et lui interdit de se mettre ainsi en danger mais une partie d'elle ne voulait rien refuser à la femme qui gouverne ce pays. Si Langley sait ce qu'elle s'apprête à faire, elle va se faire taper sur les doigts en ayant bon nombre de remontrances.

Mais que devait-elle faire ? Luria ne pouvait rien refuser à Eléna. La reine était une ravissante jeune femme, si gentille et adorable, Luria voyait en elle ce magnifique bébé qu'elle a eut l'honneur de porter. Une des premières personnes à avoir porté ce bébé, c'était elle. Même Eléna ignorait ce petit détail, de vivant, il n'y avait que son mentor qui pourrait le lui dire. Luria ne lui avait jamais parlé de leur première rencontre, elle qui devait la protéger comme une grande sœur, la voilà à protéger sa cité. Si le couple Ivory aurait été de ce monde encore, ça n'aurait pas été ainsi. Elle n'était pas mécontente mais elle aurait préféré ce rôle et qu'Eléna ai ses parents pour grandir. Patientant dans l'ombre, dans ce placard, elle avait son arme sur elle, sa main dessus pour être prêtre à la brandir ! En toute logique, ça devait être la reine et Adamante qui doivent la passer mais ça pourrait être n'importe qui. Quelqu'un ayant besoin de quelque chose ici ou encore un traître à la couronne ? Si c'était une personne innocente qui la passait, elle avait une excuse, elle guette ici en réponse à une rumeur entre deux personnes voulant du mal à la reine. Mais quand la porte s'ouvrait, elle fut rassurée de voir Adamante en compagnie de la reine.

« C'est tout naturel, sa majesté a besoin de moi. »

Luria possédait une rune pour ouvrir un passage secret, un des rares que Ronald n'avait pas fait fermer pour avoir un tour d'avance si l'ennemi est dans le château. Cela pouvait être un avantage pour l'ennemi aussi mais le passage était tous les jours examiné pour éviter que quelqu'un ne s'y glisse. Luria tendait un long manteau à capuche, loin d'être un produit de haute qualité mais il fallait bien se mêler au peuple de façon à ne pas se faire remarquer. Elle en avait un aussi, tout comme Adamante car bien que moins importante, elle était connue en ville.

« Mettez ceci, majesté, je serais plus rassurée à vous savoir caché qu'exposer au premier pas hors du château. »

En toute honnêteter, Luria ne savait pas ce que sa reine voulait faire ? Une simple balade en ville comme une citoyenne ? Une rencontre avec un bel inconnu ? Venir faire passer un message loin de son escorte ? Aucune idée mais elle étaient là pour s'assurer d'une chose, qu'elle revienne au château en vie et en un seul morceau. Armée d'une torche pour franchir le passage, elle fit un signe de la tête à Adamante et la reine pour s'avancer. Le trajet, toujours dans le château pour le moment, était l'occasion pour elle de donner quelques consignes à sa reine dans un premier temps.

« Une fois dehors, majesté, j'aimerais que vous restiez à côté de moi constamment, de ne pas vous éloigner de moi sans m'en demander l'autorisation. Il faut que moi où Adamante vous ai dans notre champ de vision. »

Elle voulait bien lui laissé quelques mètres sans la coller mais pas question de disparaître de son champ de vision sans le lui dire. Seules, dans la cité avec la reine, elle devait être encore plus aux aguets que d'habitude car justement, il n'y avait personne avec elle pour l'aider, pas directement du moins. En dehors de ça, elle n'avait pas de règle spéciale à lui demander. Mis à part une chose, qui sera plus simple ensuite pour se guider dans Nexus.

« Il y a un endroit spécial où vous comptiez vous rendre ? »

Décrocher un tutoiement de la part de Luria ne se faisait pas si simplement, oh non, même au château, les rares fois où elle la tutoyer ou ne pas indiquer son rang – à savoir majesté – se compte sur les doigts d'une main.
Journalisée

Elena Ivory
Humain(e)
-

Messages: 457


Reine de Nexus


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Octobre 15, 2017, 12:52:07 »

Elena avait très rapidement manifesté l’envie d’être dans Nexus. C’était son pays, après tout ! Tous les jours, depuis les balcons du Palais d’Ivoire, elle voyait l’immense cité-État s’étaler à perte de vue, mais, à chaque fois qu’elle voulait se déplacer, elle y allait toujours avec une compagnie d’une quinzaine de gardes. Il existait donc une véritable coupure entre Elena et le peuple, peuple qu’elle ne voyait que lors des séances de doléances, séances où elle n’avait d’ailleurs aucun pouvoir réel de décision. Tout cela était très frustrant pour Elena, ce qu’Adamante savait... Et Luria également. Mais même Adamante ne pouvait mener à bien les plans d’Elena sans une aide de la Garde Royale. Elle s’était donc rapprochée de Luria, et, malgré ses hésitations, la Capitaine avait fini par accepter, sous de très strictes conditions.

Luria tendit à Elena un long manteau noir, que la jeune Reine attrapa.

« Ma chère Luria, je crois que tu as encore des leçons d’infiltration à avoir. Avec un tel manteau, notre Reine attirera toute l’attention sur elle ! Heureusement, j’ai trouvé un ensemble qui lui sera parfait ! »

Elena fronça les sourcils.

« Je n’aime pas quand tu prends ce ton... Et ce sourire. »

Adamante souriait, en effet, et sortit rapidement un paquet, puis sortit divers vêtements. Elena fronça les sourcils en voyant une chemise d’ouvrier, un pantalon à toile, et... Un béret !

« Heureusement, Elena, tu as les cheveux très courts. Avec ce béret sur ta tête, et des vêtements amples, tu ressembleras à un parfait mousse !
 -  Hein ?!
 -  C’est une couverture parfaite ! Mais il faudra que tu prennes une voix rauque, tu t’en sens capable ? »

La jeune Reine soupira en secouant la tête. Il n’y avait vraiment qu’Adamante pour faire des trucs comme ça. Ceci étant dit, Elena reconnaissait avoir une poitrine moins développée que la sienne. Personne ne ferait attention à elle, dans une telle tenue. Enfin, quand même... Elle attrapa la tenue, et, avant de filer dans une pièce à côté pour se changer, se retourna quand même vers Adamante pour la sermonner un peu... Ou, tout du moins, pour se donner l’illusion de le faire :

« Et puis, tu ne devrais pas te moquer de moi comme ça, je suis quand même la Reine ! »

Quelques instants plus tard, Elena les retrouva. Elle avait aussi une solide veste avec des redingotes, qui permettaient de mieux masquer ses seins.

« Un vrai matelot ! »

Il fallait bien admettre que le déguisement était plutôt bien fait. Elena posa son béret sur sa tête, puis observa les deux femmes, prête à partir. Luria commença donc à ouvrir le passage, et le trio s’enfonça dans une galerie souterraine, Adamante les éclairant avec une boule magique blanche. Assez rapidement, Luria, tout en se rapprochant d’escaliers, demanda à Elena ce qu’elle avait envie de visiter.

« Je ne sais pas trop... Juste... Voir Nexus, pour le moment. Tu vois, Luria, je vis constamment dans un palais trop grand pour moi, je me noie dans mon lit, et je ne sais rien de ma ville. Je veux savoir comment les gens vont. Il n’y a que comme ça que je pourrais mieux gouverner, tu ne crois pas ? »

On voyait bien en elle toute l’éducation monastique qu’elle avait reçu, et qui lui avait appris ce qui faisait grandement défaut à bien des souverains : l’humilité.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Luria Flowashield
Humain(e)
-

Messages: 13



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Octobre 31, 2017, 09:45:35 »

Luria avait pour mission première de protéger sa reine, ça, c'était ce que son statut imposait, après tout, elle devait protéger la ville mais aussi la reine. Elle avait une autre promesse faite à la mère d'Eléna, qui était de veiller sur Elena comme si elle était sa petite sœur. Une chose que, bien que peu souvent à ses côtés, elle s'efforçait de respecter à la lettre. Prête à partir vers Nexus incognito, Adamante trouvait le camouflage de Luria mal adapter car la jeune femme sortait une tenue plus passe-partout en déguisant comme un ouvrier ? Elle aurait peut-être plus de chance de passer plus innaperçut mais une chose ne lui plaisait pas... Outre la travestir, c'était de savoir d'où venait cette tenue ? Non pas qu'elle croyait Adamante capable du pire pour obtenir cette tenue mais... ça devait puer ? Elle devait être sale ? Elena avait une peau délicate, propre, raffiné, pourquoi lui mettre de telles choses sur le corps ? Elle attendait qu'Elena se cache pour se changer pour partager ce point important quand même. Il s'agissait de la reine, pas d'une souillone. Si la situation serait grave, elle ne chipoterait pas sur un détail mais il s'agissait d'une balade en ville, même discrètement, elle pourrait avoir quelque chose de propre.

« J'apprécie votre idée bien que légèrement déconvenue pour sa majesté mais cette tenue est propre au moins ? »

Elle s'attendait à ce qu'elle lui dise qu'il fallait se fondre dans la masse mais la nettoyer un minimum, quitte à la salir soi-même par la suite, ce serait plus propre que des vêtements déjà porter tant de fois par une même personne, saleté et transpiration, pas idéal... Mais une fois prête, il fallait reconnaître que la jeune reine était plus proche des passants dedans que dans son manteau. Luria allait garder sa tenue à travers le manteau quand même, ce n'était pas rare de la voir couverte que ce soit pour le froid ou pister quelqu'un. Elle espérait que ça irait quand même... Si Langley sait tout ça, ça ira mal pour elle, c'était sûr... Continuant donc le chemin vers la sortie du château, elle cherchait les raisons de cette visite discrète de sa cité mais la reine voulait juste visiter, se sentir proche de son peuple et prendre soin d'eux. Une noble chose qui convient à son rang mais même si elle pense que le peuple de Nexus est bon, Luria savait que comme partout, il y avait de mauvaises personnes dans la foule. Ici, Ashnard, Tékhos, Papua, Edoras et ainsi de suite, toutes les cités ont beau se vanter d'être merveilleuse, il y avait forcément de mauvaise surprise dans le lot.

« Vous avez raison, Majesté. Mais aussi bon et aimant puisse être votre peuple, il vous faut comprendre que de mauvaises langues et de mauvaises personnes se trouve au sein de votre cité. Rester donc près de nous, cela sera plus sûr. »

Eléna voudrait sûrement intervenir tôt ou tard, pour une raison ou une autre mais Luria était là pour se balader en ville avec elle et assurer sa sécurité, le plus discrètement possible, elle n'était pas là provoquer un mouvement de foule et devoir protéger sa majesté de tout les mécontents de Nexus. Passant un dernier passage, elle poussa la porte dissimulée en utilisant sa rune en y passant discrètement sa tête. Personne à l'horizon ? Elle fit signe aux filles de venir et referma derrière elle, laissant le mur impeccable, difficile de dire qu'une entrée s'y trouvait pourtant.

« Cette zone a très peu de passage donc, parfaite pour nous. Faites attentions à la boue, c'est aussi une des raisons qui fait que les gens évitent cette zone. »

Non pas qu'elles avaient de la boue jusqu'aux genoux mais avec les diverses bosses et flaque de boue, c'était la garantie de ne pas revenir avec des vêtements propres. Afin de paraître moins suspecte, Luria ne portait sa capuche, elle pouvait bien ne pas attirer les regards sur eux à cause de sa cuirasse en portant un manteau, ça ou le froid, les deux excuses peuvent passé. C'était Adamante qui devait se faire petite, on la voyait pratiquement toujours avec la reine alors la voir sortir sans elle peut attirer les soupçons.

« Commençons par le marché, nous sommes encore près du palais donc il y a peu de monde pour risquer de se faire remarquer. »

Avec les gardes qui peuvent rappliquer au moindre haussement de voix ? Il faudrait être fou pour venir chercher des ennuis dans le coin, qu'importe la raison. Mais au cas où, Luria préférait avoir une longueur d'avance sur de possibles questions.

« Si jamais on nous arrête pour une raison ou une autre, je vous ferais passer pour une personne voulant me livrer de précieux renseignements. Mais malgré ce qu'à pensé Adamante, mieux vaut ne pas parler, sauf si vous êtes obligé, là, vous suivez son conseil et prenez une voix rauque mais pas trop. Vous n'avez pas la carrure d'un marin, une voix pas trop grave, légèrement aigüe pourrait passer pour un jeune homme. Plus un enfant mais pas un adulte pour autant. Quant à vous Adamante, vous pourrez être là pour faire une course ou vérifier la véracité de ce que ce jeune homme aurait à nous dire. »

Elle disait cela avec un léger sourire, elle devait rester sérieuse et elle ne se moquait pas, mais ici, la reine était un jeune homme après tout. Eléna n'aura pas à inventer un quelconque mensonge car elle devrait dire ces « informations » qu'en privé à Luria et Adamante, pas un vulgaire inconnu. Même un garde n'aurait rien à dire, Luria s'en occupait.
Journalisée

Elena Ivory
Humain(e)
-

Messages: 457


Reine de Nexus


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Novembre 01, 2017, 12:05:51 »

Elena ressemblait en réalité à un garçon ! C’était vraiment très impressionnant ! Bien sûr, la tenue était propre, même si elle faisait un peu négligée. Après tout, si elle devait se faire passer pour un docker, il ne fallait pas qu’elle sente un délicieux parfum de noble. Elena n’avait clairement pas l’habitude de porter des vêtements aussi serrés, et, pendant la traversée du passage secret, elle tira à plusieurs reprises sur son pantalon, trouvant assez désagréable de le sentir remonter comme ça contre elle. Luria, de son côté, lui expliqua que Nexus n’était pas aussi bienveillante que ce qu’Elena semblait le croire, ce à quoi la jeune filel hocha la tête :

« Je ne suis pas aussi coupée du monde que ça ! Je sais ce que les rumeurs disent sur moi, comment certains m’affublent en secret... Mais je veux le voir de mes yeux ! Tous les rapports du monde ne valent pas la propre expérience qu’on peut se faire. »

Ceux qui n’aimaient pas Elena l’appelaient « La-Bâtarde ». Un terme injurieux et offensant, qui réveillait une vieille rumeur affirmant qu’Elena était le fruit d’une relation adultérine entre Liam et une servante, ou entre Nöly et un gigolo, selon qu’on attribuât la stérilité à l’un ou à l’autre.... Voire aux deux, faisant alors d’Elena une fille n’ayant aucune goutte de sang royal dans les veines. Des termes offensants qui exprimaient surtout le manque de légitimité et d’autorité dont souffrait actuellement Elena. Alors, Luria ne lui apprenait rien en disant ça.

Le trio traversa un long couloir ancestral et légèrement poussiéreux, jusqu’à rejoindre un escalier en colimaçon, qui les conduisit à une antique caverne érigée de stalactites. Luria menait la marche, jusqu’à rejoindre une petite cave abandonnée, sentant fortement le moisi, et sans porte apparente. Puis Luria posa la main sur le mur, et une porte apparut, les menant dans une discrète impasse. Elena, nerveuse, lui emboîta le pas, et posa ses pieds sur le sol nexusien. Luria referma le mur derrière elles, et expliqua à Elena d’être prudente, en faisant attention là où elle marche.

Elena, elle, avait le cœur qui battait nerveusement la chamade. Dehors... Elle était dehors ! Elle se pinça les lèvres, fébrile, et rejoignit la première rue, regardant autour d’elle. Même la nuit, Nexus était encore éveillée, et elles étaient dans l’un des beaux quartiers. Rien à voir avec les bas-fonds. Ici, le sol était pavé, après avoir traversé les quelques ruelles encroutées. Luria avait décidé de marcher vers le marché, et Elena hocha la tête, se raclant la gorge en essayant de prendre une voix rauque.

« Je... Je vous suis, je... »

Elle éternua soudain en sentant quelque chose titiller ses cordes vocales, et se retourna vers Adamante.

« Hey ?! Qu’est-ce que tu as fait ? s’exclama Elena, sans réaliser que son timbre de voix avait changé.
 -  Je t’ai donné une voix plus masculine. Quant à moi... »

Adamante avait pris un élixir de polymorphisme, prenant ainsi la forme d’une étonnante apparence, sombre, mais non mois dénuée de charisme.

« Je suis Raiko, une Élémentaliste qui profite de Nexus en compagnie de son apprentie et... De son commis. »

La main gantée de « Raiko » alla tapoter la tête d’Elena, qui fronça légèrement les sourcils, en décelant le ton railleur d’Adamante. Luria avait exposé son plan, et Adamante l’avait perfectionné.

« Nous ferons comme vous dites, Luria, en cas de capture. Mais nous n’aurons rien à craindre des gardes, j’ai pris toutes les précautions possibles pour cette expédition. La priorité est surtout de s’assurer que notre matelot ne reste jamais seul. »

Elena croisa les bras.

« Je ne suis pas totalement incompétente, vous savez, et je...
 -  Incompétent ! Et tu es mon commis, alors, silence, ou je te transforme en crapaud ! »

Elena fronça les sourcils, trouvant qu’Adamante y prenait quand même un peu trop goût... Ce qui amena « Reiko » à lui caresser encore les cheveux, et lui fit un léger clin d’œil.

« Reiko existe vraiment, c’est une amie, mais elle se trouve à l’île de Thanedd en ce moment, alors... Tout se passera bien, mes chéries, on va faire découvrir à notre jeune mousse tous les recoins de Nexus ! On vous suit, Capitaine ! »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Luria Flowashield
Humain(e)
-

Messages: 13



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Novembre 23, 2017, 09:43:33 »

Luria gardait ce petit doute, toujours cette peur qu'on s'aperçoive qu'Elena n'était plus dans le palais ou qu'elle soit reconnue en ville bien que l'idée était bien trouvé. Elle était forte amusante aussi comme idée mais avant d'en rire, elle préférait que tout se déroule sans pépin et une fois de retour au château, en sécurité, là, oui, en rire. Pour le moment, elles sortaient tout juste du palais donc le danger n'était pas encore au rendez-vous, l'heure aussi. C'était à la fois une bonne et une mauvaise idée. Moins de monde mais des gens parfois plus dangereux. Adamante était pleine de surprise en usant d'un artifice permettant à la jeune reine de garder une voix plus masculine, bien joué même si elle continuait de voir Elena, une voix pareille devrait rendre les choses plus simples si elle s'exprime. Même la jeune femme, montrant son atout, elle venait de changer d'apparence, rien à voir avec la jeune femme rousse qui était avec elles. C'était bluffant mais Luria n'aimait pas la magie pour ce genre de détails. Un jour une personne mal intentionnée pourrait s'introduire dans le château en prenant la place d'un invité ou même d'une personne du personnel. Il faut donc encore redoubler leur attention.

Luria profita du fait que pour le moment, le trio n'avait personne autour d'eux pour s'adresser à Elena avec tout le respect qu'elle lui devait.

« La question n'est pas de savoir si vous êtes compétente ou non, majesté. Mais il est capital pour votre sécurité de toujours rester avec nous. Qu'on vous reconnaisse ou non, vous avez, pour un garçon, une apparence chétive et loin d'être fort en muscle donc vous feriez une proie idéal pour des personnes avec de mauvaises intentions. »

Mais ça, elle ne laissera pas les choses se passer ainsi. Entre ses deux gardes du corps, la reine ne risquait pas grand-chose car même si Adamante attirait déjà quelques regards, le regard froid du capitaine coupait toutes envies aux intéresser de se rapprocher. Ce n'était pas plus mal comme ça. Mise à part voir sa cité de nuit pour le moment, on ne pouvait pas vraiment dire qu'il y avait beaucoup à visité mais quitte à voir son peuple en ayant une certaine sécurité, Luria mena la reine et sa suivante vers un bar qui était plutôt paisible en journée, il y avait plus de monde et de bruit à cette heure de la journée mais comme Luria y passait régulièrement, ça évitait à bien des gens de trop lever la voix et chercher les problèmes. Le Poney Fringuant. Non pas que le capitaine avait un souci de boisson, cela lui arrivait de prendre une bière quand les journées étaient calmes ou fort épuisante mais elle venait surtout maintenir l'ordre aussi. Cela se fit d'ailleurs comprendre en passant la porte, là où quelques rires gras semblait encourager deux personnes plutôt corpulentes à en venir aux mains, ils venaient soudainement de trouver un terrain d'entente en reprenant leur place. Même le patron derrière le comptoir était rassuré de voir Luria débarquer même si venir en compagnie d'autres personnes n'était pas dans ses habitudes.

Luria guida ce beau monde vers le comptoir, prenant une petite table pour eux, un bref signe au patron pour lui signaler de ne pas venir de suite. Là, il va falloir surveiller ses mots. Avant de rentrer dans le jeu, elle préférait clarifier certaines choses, même évidente à voix basses.

« Cela sera notre premier arrêt, on risque peu de chose ici mais ma présence n'empêche pas les gens de parler. Je suis là pour régler les soucis, les gens ont le droit d'avoir leurs opinions. »

Même si le premier qui irait crier « mort à la reine » en sa présence n'était pas encore né. Mais bon, avoir certaines mauvaises langues en ville ne voulait pas dire que tout le monde pensait pareil, après tout en tendant l'oreille, on pouvait distinguer bien des sujets sur quoi râler mais rien sur la reine. Une femme qui risquait de hausser la voix en rentrant, des enfants bons à rien, des soucis au travail, de bonnes blagues bien coquine sous la dent à se lancer, rien sur les Ivory ou leur descendance.

« Voulez-vous boire quelque chose, Majesté ? Leur bière est plutôt bonne mais ce n'est pas une boisson qui conviendrait à votre rang, j'en conviens. Ils ont de bon mélanges sans alcool, à base de fruit et de sucre aussi. »

Luria ne la rabaissait pas mais après tout, elle ignorait si la reine tenait bien l'alcool pour commencer ? Et quand bien même elle pourrait aimer avoir un petit verre de vin de temps à autre, même leur meilleur vin ici ne conviendrait pas à une reine. Une fois décidé, Luria fit signe au patron qui se rapprochait. C'était un des rares ici qui ne semblait pas craindre d'affronter le regard du capitaine. Eléna pouvait refuser de l'alcool, et si une remarque a lieu sur ça, elle pouvait justifier que ce jeune homme n'avait pas besoin de boire de l'alcool et qu'il devait mieux se concentrer sur son travail à venir. Des trois, Eléna était la moins intimidante, même déguisé en jeune mousse.
Journalisée

Elena Ivory
Humain(e)
-

Messages: 457


Reine de Nexus


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Novembre 25, 2017, 03:21:55 »

Adamante aurait pu tenter de modifier directement l’apparence d’Elena pour plus de simplicité, mais ce n’était pas facile. On ne transformait pas aussi facilement une autre personne que soi-même, et la magicienne tenait à garder toutes ses facultés. De plus, elle connaissait bien Raiko, ayant déjà fait l’amour avec elle (ce qu’elle se gardait bien de dire à Elena), et était donc, partant de là, très largement en mesure de reproduire plus facilement le corps de la femme, son intonation, ses expressions. Elle n’avait plus qu’à espérer ne pas tomber sur une proche de Raiko, mais la chose était peu probable, tant Raiko fuyait ce genre d’endroits. La magicienne savait que Nexus était dangereuse, et, tout comme Luria, elle était partagée entre le souci de protéger la Reine, mais aussi celui, tout autant légitime, qu’elle ne soit pas trop coupée de son peuple. Elena avait beau faire sa bougonne, Adamante la connaissait suffisamment pour savoir qu’elle était ravie d’être ici.

*Elle a grandi dans un monastère, dans une petite cellule de moine... Tout ce luxe, ça n’est pas son monde. Pour elle, le Palais d’Ivoire n’est qu’une grande prison aux barreaux dorés.*

La magicienne ne voulait pas de ce fardeau pour Elena. Il était donc essentiel qu’elles organisent ce scénario, et qu’Elena puisse découvrir Nexus. De fait, tout en marchant, la jeune Reine regardait autour d’elle, ses yeux grand ouvert. Elle voyait ainsi la ville dans tout ce qu’elle avait à lui montrer. Même la nuit, Nexus était très vivante, et elles avançaient dans des quartiers assez animées, où on entendait des rires, des morceaux de chansons, des artistes de rues, des couples... Le trio longea une petite rivière avec une série d’élégants restaurants et autres auberges avec des terrasses illuminées. Des gens parlaient et buvaient bruyamment, s’esclaffant tout autant. Ici et là, il y avait des jongleurs, des cracheurs de feu, ou des musiciens.

Elena ne pouvait que sourire, sentant que ce quartier était très éloigné des sinistres bas-fonds de la ville sur lesquels elle lisait continuellement des rapports inquiétants. Luria n’avait pas envie de traumatiser la Reine, visiblement, ce qui expliquait ses choix. Elle la guida ainsi jusqu’à une auberge : « Le Poney Fringant ». Elena lut le nom en souriant, et les trois femmes filèrent à l’intérieur. Il y avait autant de monde dedans que dehors, et Luria les guida jusqu’à une table dans un coin. Elena nota la présence d’une mezzanine en hauteur. Les servantes étaient des femmes parfois rondelettes, qui rigolaient volontiers, servant du vin à profusion, tandis que, derrière le comptoir, on tournait de la viande sur des broches.

« Le Poney Fringant » était une auberge très agréable. Elle n’avait pas l’affluence du « Coucher de Lune », la plus grande auberge de Nexus, mais attirait son lot de fêtards. Elena, qui allait répondre à Luria, tourna soudain la tête en entendant des coups de tambour, et avisa une longue table, au fond, où, devant une serveuse qui rougissait benoîtement, un équipage de marins s’était mis à chanter l’une de ces chansons qu’on pouvait entendre en pleine mer :

« What shall we do with a drunken saaaailor,
What shall we do with a drunken saaaaaaailor,
What shall we do with a drunken saaaaaaaailor,
Early in the mooooooooooorning !!
»

Et, soudain, Elena vit l’un des marins saisir la main de la servante, et faire quelques pas avec elle. Il suffisait de voir ses joues rouges et son regard pétillant pour deviner qu’il avait bu plus que de raison.

Les marins poursuivirent ensuite sur leur élan :

« Wey–hey and up she rises,
Wey–hey and up she rises,
Wey–hey and up she rises,
Eaaaaaarly in the mooooooooorning
»

Drunken Sailer était assurément l’une des musiques de marins les plus connues, et Elena, pour le coup, en avait totalement oublié la proposition de Luria. Adamante souriait d’ailleurs en la voyant remuer lentement la tête. La musique se termina ensuite, mais, maintenant que les marins étaient lancées, ils se lancèrent a cappella dans un autre morceau, lorsque le premier d’entre eux scanda le premier vers de Randy Dandy-O, s’exclamant d’une voix forte, en mettant son chapeau sur sa poitrine :

« Now we are ready to head for the Horn... »

Et les autres enchaînèrent ensuite d’une voix forte, grave et forte :

« WAY, HEY, ROLL AN’ GO ! »

Puis les marins poursuivirent :

« Our boots an' our clothes boys are all in the pawn,
To be rollickin' randy dandy O!
»

Comme quoi, l’équipage n’avait pas besoin de musique pour électriser la foule. Et, tandis qu’ils chantaient, Adamante nota que les conversations avaient peu à peu cessé, et qu’une écrasante majorité des gens de l’auberge s’étaient levés, confirmant par là que la mer était dans l’ADN des Nexusiens. Et, quand l’équipage termina, Elena fit partie de ceux qui les applaudirent chaudement.

« Au monastère, une fois, des marins étaient venus, confia Adamante à Luria. Ils avaient chanté, et je me souviens encore de l’émerveillement d’Elena à ce moment. »

Visiblement, ce n’était pas une soirée très reposante qui les attendait, car, après l’improvisation des marins, le tavernier tapa joyeusement dans ses mains :

« Musiciens ! s’exclama-t-il sur un ton particulièrement jovial. EN PISTE, MILLE TONNERRES ! Pour nos glorieux marins revenant de la grande aventure !
 -  Le navire offre la tournée générale ! » s’exclama une voix venant d’une mezzanine.

Un homme élégant et distingué, assurément le capitaine du navire, ou son propriétaire, ce qui déclencha un concert de vivats et de sifflements, et de chopes résonnant sur le bois... Puis des musiciens approchèrent alors, et se lancèrent dans une musique endiablée.

« J’espère que vous savez danser, Luria, car, vu comment notre jeune mousse frétille sur place, il va falloir s’y coller... »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Luria Flowashield
Humain(e)
-

Messages: 13



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Décembre 11, 2017, 01:11:33 »

Luria ne fit guerre attention aux chansons que les maris chantaient joyeusement car pour elle, seule la sécurité d'Eléna et aussi d'Adamante comptait, le reste n'était pas sa priorité. Luria ne cherchait pas à répéter sa question, elle ne fit qu'observer sa majesté qui doucement semblait se laissait entraîner par le rythme de ses musiques navale. Luria n'avait jamais voyagé en bateau à vrai dire, elle avait parfois effectué des gardes sur le port, parfois même escorté des personnalités importante jusqu'à leur navire mais jamais elle n'avait pris la mer, ni même en avait éprouver l'envie. Sa place était ici après tout pour défendre le royaume. Lorsque Adamante mentionnait le fait des marins qui étaient passé au monastère avait su conquérir le cœur d'Elena via leur mélodie, Luria ne put cacher un léger sourire sur ses lèvres, imaginant sa petite reine s'émerveiller devant ça. Il y avait plus belle mélodie que celle des marins mais on ne pouvait pas nier que parfois elles étaient aussi belle que triste et entrainante aussi comme allaient le prouver ses derniers.

Mais face à la remarque d'Adamante, Luria en perdit son fin sourire pour une stupeur qui ne lui ressemblait pas.

« Comment ?! »

Elle n'avait pas hurlé et quand bien même ça aurait été le cas, elle aurait fait pâle figure face à ce qui commençait à se passer ici au Poney Fringant. Danser ? Cela ne faisait pas partie de ses compétences car même si elle a assisté à des réunions ou des dîners, c'était toujours pour y monter la garde, pas pour y danser comme les dames de la cours. Mais devait-elle faire donc ? Priver Eléna de ses danses et paraître louche ? La laisser et risquer de la perdre de vue ? L'accompagner ? Non, elle ne savait, elle ne savait pas !!! Alors que les gens commençaient à se lever et à festoyer joyeusement, Luria paniquait en gardant les yeux sur sa reine, ne sachant pas quelle option trancher pour sa sécurité ?! Ce n'était pas au programme ça ! Mais bien vite, entre panique et indécision, elle fut entraîner par Adamante pour rejoindre Eléna même si la puissante et solide Luria n'était à présent plus rien, ne sachant pas quoi faire ? Comment danser ? Comment ne pas avoir l'air cruche au milieu des autres ? Comment veiller à la sécurité de la couronne en étant ici au milieu de parfait inconnu avec Eléna camouflé dans ce déguisement ? Difficile à dire même si son manteau cachait sa tenue ce qui évitait pour le moment que tout le monde ne découvre que le capitaine de la garde royale dansait dans un bar. Quelle honte quand ça va se savoir. Pire ! Langley va alourdir encore ses sermons en sachant une telle chose ! Luria restait paniqué et indécise dans cette situation qui lui échappait totalement. Comment elle en était arrivée là enfin ?!
Journalisée

Elena Ivory
Humain(e)
-

Messages: 457


Reine de Nexus


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Décembre 11, 2017, 02:51:54 »

La mer, c’était quelque chose d’inscrit dans l’ADN de tout Nexusien qui se respectait. Il suffisait de consulter un livre d’Histoire pour voir combien le passé de Nexus était intimement lié à la mer, au commerce maritime. Nexus avait tiré toute sa puissance de sa flotte, de ses colonies maritimes, et des routes de navigation que ses marins avaient su protéger et sécuriser. Bien plus que la terre, la mer était l’élément de prédilection des Nexusiens, et, ce faisant, les marins avaient plutôt bonne réputation. Quand un équipage revenait d’une longue tournée, il fallait s’attendre à ce qu’une auberge s’enflamme, et se mette à danser, et les serveuses à finir culbutées dans des chambres. Le capitaine du navire, s’il ne participait pas à la danse collective, comme le voulait la coutume, n’avait pas manqué d’apparaître depuis les hauteurs, pour donner son assentiment à ce qui allait suivre. Sans le capitaine, les matelots se lâchaient. La tradition était faite ainsi.

Quant à Luria, elle se retrouvait paniquée devant ce coup de théâtre inattendu. Mais il était hors-de-question de retirer Elena de la foule ! La petite Reine était toute heureuse, préférant clairement ce genre d’ambiances aux soirées très protocolaires qui avaient lieu au Palais d’Ivoire, et où tout était réglé avec une minutie incroyable. Ici, les marins dansaient, festoyaient, viraient sur place, buvaient, rotaient, et pétaient, suant sur place. Des mains se joignaient à d’autres, des corps tournoyaient, dans une danse rythmée où ceux qui ne dansaient pas observaient la scène, tapant joyeusement dans leurs mains.

*Elle passe son temps à recevoir des rapports alarmants sur la pauvreté et la morosité ambiante à Nexus... Autant qu’elle voit ce qui ne figure pas dans les rapports et les comptes-rendus...*

Pour l’heure, Adamante souriait devant la panique de Luria. Il est vrai que les Flowashield n’étaient pas une grande famille de renom, Luria n’avait donc pas reçu de cours de danse, contrairement à Elena, qui avait néanmoins appris des danses très classiques.

« On ne vous demande pas de savoir danser, Luria, juste de vous laisser aller. »

Adamante dut la pousser un peu, et Luria se retrouva devant Elena, qui virevoltait sur place.

« Vous me rejoignez, Luria ? Allez, laissez-vous aller ! »

En l’occurrence, les danses consistaient généralement à attraper la main de l’autre, et à tournoyer sur place. Autant dire que ce n’était pas l’ambiance d’une discothèque tekhane, avec des corps électrisés se frottant les uns contre les autres. On riait, on chantait, et Luria dut vite constater que le plus difficile était d’éviter de se faire écraser les pieds par les autres danseurs. Elena dansait donc sur place, et, quand la musique se termina, une chanson plus douce eut lieu : « Leave Her Johnny » ! Un marin se mit à parler, en levant la tête, d’une voix forte et passionnée :

« I thought I heard the Old Man say:
"Leave her, Johnny, leave her."
Tomorrow ye will get your pay,
And it’s time for us to leave her.
»

Il entama alors le couplet, et fut rejoint à ce moment par les autres marins :

« Leave her, Johnny, leave her !
Oh, leave her, Johnny, leave her !
For the voyage is long and the winds don't blow
And it's tiiiiiime for uuuuuus to leave her.
»

Elena souriait, les yeux perdus dans ses souvenirs, et se pinça les lèvres, avant de regarder brièvement Luria :

« Vous avez déjà voyagé, Luria ? J’ai toujours eu envie de le faire... »

Et ce même si ses parents étaient morts en mer...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Luria Flowashield
Humain(e)
-

Messages: 13



Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Décembre 29, 2017, 05:25:35 »

Cela ne faisait pas partie de ce qui était convenue ! Elena qui danse, c'est une chose mais il faut que Luria puisse contrôler la situation et intervenir si besoin, or là, la situation qui échappait comme de l'eau qu'elle tenterait de garder dans une passoire, elle n'y arrive pas ! La belle blonde paniquait même si elle ne le montrait pas totalement, cela amusait bien celles qu'elle devait protéger mais ça n'avait rien de drôle bon sang ! Et se laisser aller ? Comment faire ça ? Elle ne savait pas, Luria a toujours été sérieuse, c'est ce que voulait Langley et elle a été toujours d'accord sur ce point. Mais pas là. Déjà qu'elle avait fait quitter le château risquait de lui retomber dessus alors si en plus elle en perd son sérieux, Langley va passer une journée entière à la sermonner ! Par chance, ou non, elle fut légèrement poussé vers Eléna, au moins en étant proche d'elle, elle était plus à même de pouvoir agir rapidement en cas de besoin. 

Invité par sa majesté, elle n'eut d'autre choix que tendre ses mains vers les siennes et d'être entraîné dans la danse. En temps normal, Luria ne bougerait pas de sa place même en essayant de l’entraîner dans la danse mais dans la panique, elle était aussi solide qu'une poupée de chiffon. Elle ne pensait pas aux conséquences. Et si on lui aurait demandé pourquoi le capitaine de la garde danse avec un jeune mousse ? Elle qui pensait devoir dire qu'elle accompagnait juste, ça manquait de son sérieux habituel de devoir danser avec des gens qu'elle accompagnait simplement. Croisons les doigts pour que personne ne vienne la questionner à ce sujet. Dans la danse, son manteau s'ouvrait et l'on voyait sa tenue habituelle lors de ses rondes en ville ou même au palais mais bon, ce n'est pas comme si quelqu'un la fixait en ce moment, tout le monde était entraîné dans la danse.

Puis soyons franc, voir sa majesté si heureuse était en soi une sacrée récompense. Ce n'est pas qu'au palais elle a l'air triste mais là, on y voyait une véritable joie qu'elle n'avait pas vue depuis longtemps. La dernière fois devait être avant que la princesse d'Edoras n'arrive pour lui rendre visite. Luria quitta ses pensées quand Eléna lui posa une question, elle mélangeait son sérieux habituel et la joie de voir la jeune reine si heureuse.

« Non malheureusement, ma place est à Nexus pour protéger la cité. Il m'est arrivé de quitter la cité pour mener des batailles non loin de là mais jamais je n'ai quitté le territoire de Nexus... »

Elle allait rajouter Majesté mais elle a su couper sa phrase au dernier moment. Sa place était ici, à protéger la cité de ses ennemis, elle a toujours patrouillé en ville, haut ou bas quartier, parfois sur les plaines de Nexus, non loin des petits villages bordant la cité royale mais jamais elle n'avait mis les pieds à Ashnard, Tékhos ou autre royaume. Après tout, son rôle était de protéger la cité et la promesse faite à la mère d'Eléna était de toujours veillée sur elle. Donc elle suivra sa reine si nécessaire mais comme cela fut le cas en de rares occasions, elle est toujours restée à Nexus. Il est vrai qu'elle aimerait voir du pays mais elle avait appris depuis le temps à penser à sa patrie et à aider son mentor avant de penser à de stupides envies infantiles comme le dirait Langley. Pour avoir de telles pensées, inutile de préciser que sa formation n'a jamais été une partie de plaisir même si elle s'en était habituée. 

Sans s'en rendre compte, Luria laissait tomber son masque, souriant naturellement à Eléna, délaissant le côté froid et sérieux qu'elle arborait pour un côté qu'elle montrait que très rarement aux autres. Il était agréable de voir sa majesté si heureuse et épanouis après tout, c'était contagieuse sa bonne humeur. 

« Tôt ou tard, vous aurez l'occasion de voyager après tout. Votre amie ne prépare-t-elle pas son mariage en ce moment ? »

Par amie, elle entendait la future reine d'Edoras. Eléna était obligé de venir, elle était une de ses rares amies et membre de sa famille qui lui restait alors Hinata ne saurait accepter un refus de sa part. Si elle veut y aller, elle sera obligée de se rendre à Edoras, la princesse du royaume ne va pas quitter son palais pour son mariage, d'autant plus que son mariage la faisait passer de princesse à reine du royaume. Elle restait souveraine mais son titre était sera plus grand.
Journalisée

Elena Ivory
Humain(e)
-

Messages: 457


Reine de Nexus


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #10 le: Janvier 02, 2018, 05:22:47 »

Au sein d’une auberge populaire, le ton pouvait rapidement monter. L’alcool montait à la tête, et pouvait donner lieu à des pugilats, mais, généralement, le ton était plutôt festif. Contrairement à ce qu’on pouvait imaginer, les soirées nexusiennes populaires étaient parfois très sympathiques, la preuve que la violence n’était pas l’apanage des pauvres. Les marins étaient particulièrement enjoués, et leur bonheur se transmettait au reste de la population. Ils étaient contents de rentrer ici, et, si jamais ils avaient su que la Reine danserait parmi eux, ils ne l’auraient sans doute pas cru. Adamante faisait d’ailleurs, avec Luria, la plus noble du groupe, et sa seule présence dénotait dans cet endroit. En fait, plus le temps passait, et plus la magicienne se demandait comment Luria avait entendu parler de cette auberge. Certes, le Poney Fringant n’était pas non plus un bouge infâme, une gargote mal famée des bas-fonds, mais c’était quand même un milieu assez populaire. Venant d’une capitaine aussi sérieuse et stricte…

*Je me demande bien quelle autre surprise vous dissimulez, Capitaine Luria…*

En attendant, Luria se retrouvait embarquée par la tempétueuse petite Reine. Adamante avait déjà pu constater que la musique, surtout populaire, était un véritable exutoire chez elle. Elle grandissait perpétuellement en oubliant qu’elle était une enfant, en étant désespérément considérée comme une adulte, dans l’environnement surprotecteur de Langley. Parfois, il fallait juste qu’Elena se lâche. Luria essayait vainement de mener une bonne conversation avec elle, en évoquant Hinata Kaguya et son mariage prochain. Mais Elena sautillait déjà sur place, et le pire était encore à venir.

L’orchestre improvisé opta en effet pour une ballade très populaire à Nexus, « Tom o’Bedlam ». Elena regarda Luria, les yeux émerveillés, et commença à lui répondre :

« Euh, oui, oui, je dois lui envoyer un faire-part, et je… »

Un accord de violon résonna alors, et Elena, qui reconnut cet air, tourna brusquement la tête. Les premiers accords joués, elle se mit à taper dans sa main, tandis que l’un des marins se mit à grimper sur une table, et à scander la première strophe de la ballade :

« To fiiind my Tom of Beeeedlaaam / Ten thousand years I traaaaveled / Mad Maudlin goes on dirty tooooes / To save her shooooes from gravel… »

Le marin se tut alors pendant quelques seconds, et regarda le public, attendant la reprise, qu’Elena entama à cœur joie :

« Still I sing: Booooonny boys, bonny mad boooooys / Bedlam boys are bonny / For they all go bare and they live by the air / AND THEY WANT NO DRINK NOR MONEY !! »

Le brave chanteur reprit ensuite sous les applaudissements de la foule, Elena continuant à se lancer porter. La ballade était un mélange entre le chanteur individuel et le public, le public répétant les refrains, sous les rythmes du chanteur. Il n’était pas rare d’entrer le « Tom o’Bedlam » dans les cavernes, c’était même un grand classique du genre. Cette soirée festive n’y dérogeait pas, et Elena, de son côté, avec son allure de moussaillon, se retrouva rapidement entraîné par un marin, qui la prit par la main, et la fit tournoyer sur place, avant de la soulever et de la relâcher.

Elena se retrouva finalement sur l’une des tables, à chanter haut et fort…

De quoi donner des sueurs froides au Capitaine Luria !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Luria Flowashield
Humain(e)
-

Messages: 13



Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Janvier 16, 2018, 02:45:05 »

Luria faisait son possible pour aider la reine, venant la faire sortir discrètement du château dans le dos de Langley, faisant une tâche sur ses vœux de chevalier. Mais ses vœux étaient aussi une promesse à l'ancienne reine de Nexus, jurant à la mère d'Eléna de veiller sur elle comme une grande sœur. Elle n'avait pas pu avoir ce rôle à cause de la mort des Ivory mais elle continuerait d'agir de la sorte quand elle le pourrait, comme maintenant. Même si son rôle serait avant tout de veiller sur la reine, elle ne pouvait mentionner ce titre en public, alors elle devait bien la surveiller d'une façon ou d'une autre. Venant donc tenter de discuter avec elle et faire oublier sa cage dorée en évoquant le futur mariage de son amie, elle eut à peine le temps d'y répondre avant que le son de la musique ne lui coupe la parole et l’entraîne ailleurs. Pire, elle était arrachée de ses mains et entraîner par les marins !

Elle aurait bien menacé ses derniers mais elle ne pouvait pas agir ainsi et dévoilé l'identité de la reine, ni même casser l'ambiance. Cela pourrait être suspect. Elle ne pouvait qu'observer Eléna passer de main en main pour atterrir sur une table. Si la reine s'amusait, Luria c'était tout le contraire ! Elle avait peur ! La voix de la reine était pourtant truquée, son déguisement, ça allait, mais comme tout bon soldat, elle devait rester sur le qui-vive, essayant de repérer parmi la foule une personne louche qui approcherait un peu trop de la reine mais c'était se faire des idées. Personne ne semblait se rapprocher d'elle pour le moment en tout cas. Ne pouvant venir la tirer de là sans attirer les soupçons, elle jetait un regard vers Adamante, que cette dernière sache comment la tirer de ce pétrin ! Si c'est elle qui agit, cela aura l'air moins louche, non ? 

De par sa réputation, les gens ne venaient pas pousser Luria à danser ou autre, ils savaient que même pour plaisanter, la belle blonde n'était pas du genre à taper dans le dos et à faire des concours de beuveries. On pouvait la trouver au Poney Fringuant, à boire un verre le soir mais de là à se mêler aux marins et autres habitués, c'était impossible. Elle était là pour aider les gueulards à baisser d'un ton déjà, c'était plus rassurant pour le patron. Elle y réfléchira à deux fois avant d'emmener Eléna ici la prochaine fois. Au moins la reine s'amusait, pas le rythme cardiaque de Luria...
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox