banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 [3]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Barmaid démoniaque [PV Vierna]  (Lu 1951 fois)
Rachele Florenza
Humain(e)
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 229



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #30 le: Janvier 22, 2019, 07:17:20 »

Prostré dans la contemplation de son anus totalement ouvert et béant d'où s écoulé encore la semence de la démone, Rachele sanglote en se mordillant l'index. Quand Vierna attire son attention sur le petit appareil quelle tient entre les mains, l'italienne sursaute et essaie désespérément de cacher son cul grossièrement ouvert et ses formes monstrueuses en croisant les bras sur sa poitrine et en mettant une main entre ses fesses. Mais cela ne fait que la rendre plus exquise encore...

- Nan... nan... n'en a tu pas encore assez fait ?! Mon... mon corps... mon pauvre petit corps... il était si beau, si parfait... non...

Continue telle de geindre. Mais la démone n'a cure de ses gérémiades. Elle continue de se moquer d'elle et de la rabaisser. Lui expliquant ce qu'elle va faire avec l'appareil photo.

- Non... non... je ne vais pas... je refuse de faire ça je...

Mais la magie rose rend son corps plus raisonnable que sa tête... et pendant que Vierna sort tuniques et accessoires pour sa séance photo, Rachele se rapproche pour se mettre à sa disposition...

--- Deux heures plus tard ---

L'italienne est brisé. Épuisé, elle gît aux pieds de sa maîtresse en la suppliant d'arrêter. Lui promettant de faire tout ce qu'elle voudra. Pendant ce temps Vierna fait le tour des ravissante cliché qu'elle a pris pendant tout ce temps.

Parmi les plus réussi il y a celui où elle à attaché  Rachele par les poignets pour la suspendre en l'air et la violer avec deux gods. L'expression de bêtise et de plaisir sur le visage de son esclave est saisissant.

CLIK, le cliché sort et tombe sous les yeux de l'esclave catastrophé de ce voir ainsi.


Elle continue de parcourir la mémoire de l'appareil et choisit celle quelle a prise juste après, quand elle a modifié le cordage de Rachele pour pouvoir l'enculer de nouveau. Le cliché à capturé l'orgasme de Rachele au meilleur moment, la montrant comme la sale petite pute maso qui jouit de sa sodomie qu'elle est devenue.

CLIK. Le cliché sort à son tour de la photocopieuse sans fil et glisse sur le sol.


Elle continue sur celle où la belle mafieuse hurle à la mort et en demande encore plus pendant que deux enormes god lui pilonnent les orifices. A nouveau elle imprime la photographie. Mais garde bien soigneusement le film qu'elle a fait de la scène toute entière où on entend les cris de Rachele.


Enfin elle fini cette première série d'impression avec sa favorite, celle où elle lui baise à nouveau le cul après lui avoir fait porter des oreilles de chat, un bandeau et une laisse. L'expression de folie et l'orgasme sur le visage de Rachele sont saisissant. CLIK la photo glisse sous les yeux de Rachele qui hurle en la voyant, ne se reconnaissant pas.


A la vue de sa propre déchéance, la jeune femme baisse les bras et s'abandonne à sa maîtresse. Elle sait qu'il y a encore bien d'autres clichés tous plus degueulasses les uns que les autres...

- Vous... vous avez gagné... Maîtresse... je serais votre esclave... Mais par pitié... ne montrez jamais ces cliché... je vous en supplie, je vous obeirai en tout...
« Dernière édition: Janvier 22, 2019, 07:39:51 par Rachele Florenza » Journalisée

Vierna
Créature
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 185



Voir le profil
Fiche
« Répondre #31 le: Janvier 23, 2019, 10:47:08 »

La démone était assez satisfaite de la séance photo qu’elle avait infligée à sa nouvelle esclave, c’était amusant de pouvoir pervertir cette italienne un peu trop prude en la forçant à s’humilier et la succube s’était amusée à la prendre dans tous les sens puisque le sexe semblait mettre Rachele en difficulté. Cette humaine était vraiment une sotte à avoir prostituer des tas de ses congénères sans même s’entraîner à devenir elle même une délurée aussi douée que ses soumises dans la chambre à coucher.

 Il n’y avait décidément que des sorcières frustrées pour refuser ainsi une bonne partie de jambe en l’air, même esclave une succube ne se plaindrait rarement d’être exhibée ou baisée devant un tas de pervers. La honte que certaines humaine éprouvait pour le sexe en faisait des grandes hypocrites et la petite esclavagiste italienne semblait déjà toute perdue de se retrouver à subir ce que hier encore elle infligeait pourtant volontiers à ses esclaves … C’était vraiment drôle de la voir chouiner ainsi lorsque Vierna lui montrait les jolis clichés pour la torturer encore plus mentalement.

- Tu parles trop trésor et je t’ai déjà dis que tu finiras pas retrouver ton corps normal pour servir de femme de paille à la tête de ton club que je compte bien contrôler en vérité. Ces photos sont magnifiques et ça me fera un joli album à montrer à mes amies démones !


Rachele en était réduite à être une pauvre esclaves nue et suppliante aux pieds de sa démone, c’était un bon début en matière de dressage mais encore loin de suffire à la succube. Vierna comptait bien lui faire abandonner toute pudeur et toute dignité afin d’en faire une bonne esclave salope à souhait et dévouée à sa succube. En sommes une femme perverse prête à faire les pires trucs dans le lit maintenant qu’elle avait commencé à accepter l’idée de devoir satisfaire sa maîtresse comme une bonne chienne.

- Ma pauvre tu ne sais vraiment plus ce que tu dis … Mes esclaves sont sensées apprendre à devenir exhibitionnistes et a ressentir une joie perverse à se faire sauter par leur maîtresse devant un public. Elles ne chouinent pas à l’idée que je les prenne en photo surtout quand elles ont l’air si adorables à jouir dessus, oses me dire que tu n’as pas adoré miauler comme une petite chatte en manque fufufu !

Grace à sa magie rose de puissante succube formée par le clan Magoa, la sulfureuse démone pouvait en effet accéder aux fantasmes et souvenir intimes des gens qu’elle tripotait. Ce qui lui donnait un avantage indéniable pour pouvoir pervertir facilement des gens en leur proposant chaque fois de réaliser un de leur fantasmes secrets. L’italienne aurait beau prétendre avoir honte d’être esclave parce que son oncle l’avait violée et poussée à devenir une grosse garce reproduisant les sévices qu’elle avait subit sur de pauvres japonaises. Vierna pourrait l’acculer en jouant sur le fait qu’elle pouvait lire dans l’esprit de sa chienne qu’elle avait déjà modifié à sa guise.  

- J’arrive à lire dans les fantasmes des gens que je baise alors inutile de me mentir ! Aller viens me nettoyer le chibre au lieu de raconter des conneries. Avales moi ce bon lait dont les petites chiennes stupides ont besoin !

Dit la dominatrice d'une voie enjôleuse et amusée en présentant au regard de Rachele, son beau mandrin d’ébène. N’hésitant pas à bifler son esclave avec pour l’humilier. Ce dernier était toujours vigoureux en dépit des nombreuses galipettes qu’elles avaient faites ensemble puisque les succubes étaient souvent infatigables et capables de forniquer plusieurs jours d’affilée. Elle espérait que la brune avalerait une grande partie de son foutre et qu’elle comprendrait vite que sa maîtresse la ferait taire en lui limant sa gorge de traînée …

- Appliques-toi et lances-moi des regards coquins. Je veux que tu prennes goût à t’occuper du chibre de ta démone, pas que tu te contentes d’un travail bâclé.  En futa autant qu’en fille, j’apprécie qu’une donzelle en train de s’occuper de mon sexe me provoque par des remarques salaces. Fais le bien et je ne montrerais pas les photos à tes anciens esclaves !

La démone s’amusait beaucoup et se réjouissait d’avance du programme qu’elle prévoyait de faire à l’italienne, Rachele serait prostituée dans son auberge de Nexus comme une vulgaire soubrette. Une punition bien en accord avec le fait que cette sorcière avait tenté de la changer en barmaid stupide pour son club ...
« Dernière édition: Janvier 23, 2019, 01:37:22 par Vierna » Journalisée

Rachele Florenza
Humain(e)
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 229



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #32 le: Janvier 24, 2019, 09:08:05 »

Voilà donc à quoi veux la réduire cette maudite succube, devenir une esclave dans son propre club, se mettre à sucer des bites pour elle, pire que tout, s'exhiber pour elle... à moins que le pire ne soit de faire des passes pour elle... Rachele en à la nausée.

À la simple évocation d'une petite séance photo avec les esclaves et les membres du club empli ses yeux et son âme d'effroi. Non, elle ne peut pas l'accepter, c'est impossible, elle fera tout ce qu'elle voudra pour empêcher ça.

Mais quand la succube lui montre à nouveau son chibre monstrueux, Rachele réalise à quel point le prix sera élevé, car chaque fois qu'elle s'offrira à cette démone... Elle redeviendra un peu plus l'esclave nymphomane que son oncle avait fait d'elle.

Intérieurement, Rachele prie tout les seins pour que la succube ne la drogue pas ou ne la force pas à se droguer. Ancienne junky, elle retomberait immédiatement dans la dépendance, et la succube pourrait ce servir de cela aussi pour l'anéantir. La belle Italienne de souvenait que dans les pire moment de sa dépendance, elle était prête à ce faire baiser par tout un village de Sicile pour avoir droit à son fixe d'héroïne...

Mais la pauvre idiote oubli que Vierna li dans les pensées de ses victimes et la succube ne manque rien de sa prière, elle en entend chaque mots.

Une fois de plus la magie rose fait plier le corps de Rachele qui marche à quatre pattes en dandinant du cul vers l'entre jambe de Vierna, vers sa queue monstrueuse.
Mais cette fois-ci l'italienne sait que la démone en veux plus, elle sait qu'elle ne pourra pas se contenter de laisser son corps se violer de lui-même. Cette fois-ci elle doit sauver sa réputation, empêcher ces photos de se rependre dans le club, elle doit payer de sa personne... elle doit participer à son viol !

Quand finalement elle atteint la queue de Vierna, que son corps possédé s'agenouille devant elle, Rachele prend une grande inspiration. Et pendant que sa bouche s'ouvre grand pour lécher son sexe, elle lève les yeux pour lancer un regard langoureux et soumis à sa maîtresse.


- Votre esclave vous supplie de ne pas montrer ces photos Maîtresse Vierna, votre esclave est une bonne salope, elle adore votre queue.

Chacun de ces mots, comme ce regard, écorche la fierté de l'italienne, l'avilie de plus en plus. Curieusement, au plus profond d'elle-même, elle ressent une sorte de plaisir malsain, de satisfaction à ce faire traiter comme une pute de bas étage. Mais Rachele sait ce que ça signifie et cela la terrifie... l esclave qu'elle était devenue entre les mains de Jucio.

Resaisie toi Rachele... reste toi même ! Se hurle t'elle intérieurement pendant qu'elle commence à prendre en bouche le gland de sa dominatrice. Mais son corps se pâme déjà de cette délicieuse soumission et un gémissement lui échappe.

- Mmmmmmmm...

Rachele ouvre des yeux ronds de surprise en s'entendant gémir comme une salope qui déguste un met raffiné. Elle rougit et remercie finalement le ciel d'être penchée sur la boite de Vierna, qui du coup ne peut pas lire la surprise sur ses traits. Mais elle oublie à nouveau que la succube dispose de sens bien plus nombreux et développé que les mortels...

Elle sent que son corps en veux plus, que sa chaire, possédé par la magie rose veux lui imposer une nouvelle gorge profonde, quitte à lui déformer la gorge et la mâchoire. Elle ferme les yeux si fort qu'elle en a une ride de douleur à mesure que sa tête descend sur le tronc énorme de Vierna, elle gémit de nouveau, mais cette fois ci de douleur alors que sa bouche s'écarte au maximum et que le sexe déforme sa trachée. L'organe sexuel de la succube dessine une énorme forme oblongue dans la gorge de Rachele.

Puis elle ressort, tousse puis regarde de nouveau Vierna.

- Merci maîtresse, votre esclave va boire votre sperme comme une bonne salope maintenant.

Rien que l'idée la dégoute au plus haut point. Mais pour sauver sa réputation, elle doit faire croire à la succube qu'elle a gagné. Alors elle se baisse de nouveau et recommence à lui sucer la queue, de plus en plus vite en lui malaxant les couilles en massant sa hampe.

Quand finalement, elle la sent venir, Rachele plisse les yeux de dégoût et d'horreur en sentant le goût étrange de le semence démoniaque. Elle commence alors à déglutir les rasades de sperme, les unes après les autres, au rythme des coups de reins de la succube jusqu'à ce que ses testicules de soit bien vidée.

Rachele de retire alors et commence à nettoyer la queue de Vierna du bout de la langue. Elle ne comprend pas pourquoi elle fait ça, elle le fait volontairement, comme si elle ne voulait pas laisser une seule goute échapper à son appétit. Oui ! De l'appétit ! Du désir ! L'italienne n'en revient pas, elle a envie de ce sperme magique, elle réalise trop tard qu'elle a fait une énorme erreur. Elle comprend soudain que le sperme de démon rend accro ! Et elle en veux plus ! Elle veux en boire encore...

Horrifié, perdue dans la folie de cette révélation elle s'entend dire:

- Merci Maîtresse, cette esclave adore votre sperme, elle en veux encore...

Journalisée

Vierna
Créature
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 185



Voir le profil
Fiche
« Répondre #33 le: Janvier 24, 2019, 08:46:18 »

L’ancienne sorcière italienne avait bien raison de croire que la démone voudrait la réduire à n’être plus rien qu’une petite chienne, un vulgaire animal domestique qu’elle pourrait rabaisser et prostituer à sa guise puisque c’était là un juste retour de bâton à ce que Rachele avait voulu lui faire. Si en tant que démone Vierna était plus une dominatrice cérébrale que physique, elle était très douée pour déceler les faiblesses des humaines trop prudes qu’elle attrapait pour mieux les pousser à se vautrer dans la luxure. Jusque à les rendre complètements perverse et accro à ce que leur faisait leur succube.

- Tututu n’essaie pas de me mentir Rachele, ce seras à ta maîtresse de juger quand tu seras devenue une bonne salope adorant ce que je lui fait !

Dit la dominatrice d'une voie enjôleuse et amusée. Maintenant qu’elle lui avait volé une bonne partie de son intelligence, c’était normal que l’italienne se montre plus stupide à commettre des erreurs de jugement comme une jeune esclave un peu sotte qui s’imaginait pouvoir amadouer rapidement sa maîtresse en lui faisant croire qu’elle acceptait de devenir soumise. Sauf que la démone pouvait effectivement accéder aux pensées lubriques de sa nouvelle esclave et savait donc évidemment que Rachele se forçait à la sucer juste pour s’éviter la honte qu’elle montre les photos …

Par malchance pour l’italienne, la démone envisageait de la rendre de nouveau junkie à la drogue en plus de la rendre accro au sexe comme elle l’avait dés le début annoncé quand elle avait prit le dessus sur son invocatrice déchue. Comme beaucoup de succube Vierna méprisait la dépendance que les humains pouvaient avoir pour les stupéfiants qui pouvaient avoir des effets négatifs sur les performances d’une esclave mais elle saurait bien trouver une drogue peu nocive de Terra pour assujettir encore plus Rachele.

Elle trouvait bien plus amusant de voir ses anciennes ennemies venir se frotter contre sa jambe comme les bonnes chiennes en chaleur qu’elles seraient devenues une fois qu’elle les aurait rééduquées dans ce but. Elle appréciait les efforts que Rachele faisait pour bien lui astiquer la trique tout en sachant pertinemment que l’humaine tenterait encore vainement de la tromper sur sa soumission pendant quelques jours. Le temps que le bout jus de plusieurs démons ne la rende beaucoup trop accro au sexe pour qu’elle puisse encore vouloir s’enfuir et passer une vie misérable à être privée des plaisirs exquis que lui apporterait sa nouvelle maîtresse.

- Hummm c’est ça, parles moins et suces moi comme une grosse salope. Dis toi bien que tu n’auras le droit de goûter au jus de ta succube qu’en récompense pour ta bonne conduite !

Vierna gloussait en voyant Rachele commencer à se piéger elle même en buvant tout son sperme de démon aux effets addictifs. L’italienne devait se sentir perdue et en aussi grande souffrance psychologique qu’elle même l’avait été lorsque cette garce l’avait forcée à passer une nuit horrible à se faire sans cesse baiser par des porcs armés de godes en plastique. Une fois que l’esclave eut terminé de lui nettoyer les parties, la démone était impatiente de ramener l’italienne chez elle pour la présenter à ses amis.

- Bien ramasses moi ces costumes et tes bijoux, nous allons partir pour Terra. Mes employés seront sûrement ravis d’apprendre que tu as été vilaine envers leur patronne. Je suis toujours très fâchée contre toi donc tu seras humiliée comme tu le mérites …

La démone entreprit d’ouvrir un portail magique menant à son auberge à Nexus pendant que son esclave toujours souillée et honteuse tentait désormais de masquer un peu sa nudité sous la pille de costumes d’esclaves et autres boite de bijoux qu’elle devait porter. Une fois le portail franchis, les deux femmes se retrouvèrent dans une des chambre de l’auberge médiévale de la succube ou Vierna ordonna à son esclave de déposer les habits sur une table et d’aller s’agenouiller face à un mur comme une esclave mise au coin.

La démone entreprit ensuite de modifier son apparence pour ressembler à une belle guerrière elfe noire puis elle entreprit de marquer des choses sur un ardoise magique suspendue au mur afin que ses lieutenants sachent que leur patronne était revenue et qu’elle invitait certains d’entre eux à venir punir Rachele ...

Journalisée

Rachele Florenza
Humain(e)
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 229



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #34 le: Janvier 28, 2019, 02:15:45 »

Rachele ne comprend pas ce qui lui arrive. Elle aurait dû trouver la semence de la Démone infècte, elle aurait pensé la vomir à peine arrivée dans son estomac et pourtant...

Elle a commencé à la boire pour satisfaire sa geôliere et l'endormir mais s'est surprise à en sucer les dernières goutes avec plaisir. Confuse et  habité par un désir et une gourmandise à laquelle elle ne s'était pas attendue, elle à même pris un soin tout particulier à lécher chaque résidu qui en salissait encore la verge de la succube. Chaque gorgé lui provoquant une étrange sensation de délectation sordide et d'envie perverse. Pendant quelques instants, elle a éprouvé une sorte de bien être animal et brutal, appréciant de sentir son anus ravagé palpiter pendant qu'il essai de se refermer. Appréciant la simplicité de sa nouvelle vie d'esclave et son absence de réflexion et de pensées compliqué, acceptant d'être trop idiote pour se défendre.

Mais l'effet de la semence démoniaque se dissipe aussi vite qu'il est apparu et rapidement Rachele ressent de nouveau toute l'horreur de sa situation. Machinalement, elle se prend les bras et les frotte lentement, ignorant que ce geste offre à la succube le superbe spectacle de ses seins obusiers qui se trémoussent de bas en haut entre ses membres.

Mais elle s'arrête net quand Vierna lui annonce leur départ pour Terra et lui donne l'ordre de prendre le matériel. A cet instant, elle lève un regard plein de suppliques à la dominatrice et se jette à ses pieds.

- Non ! Par pitié maîtresse... je serais gentille, je vous obéirait en tout, je vous offre mon club et tout ceux qui y travaillent mais pitié...

La jeune femme est terrorisé à l'idée de partir loin de la Terre, sur cette dimension qu'elle ne connaît pas, peuplé de créatures magiques étranges qui défient son entendement et qui parlent une langue qu'elle ne parle pas. Si Rachele passe le portail que Vierna vient d'invoquer, elle se retrouvera dans la même situation que toutes ces filles d'Europe de l'est ou d'Afrique. Perdue à jamais dans un monde où elle ne comprendra rien et ne pourra rien faire si ce n'est se faire baiser toute la journée dans un lupanar sordide et venir sucer son mac le soir pour lui donner le fruit de ses souffrances.

Mais la démone se montre à nouveau impassible et continue des préparations le départ. Rachele, le corps toujours envoûté par la magie rose, se redresse en sanglotant d'horreur, le sperme encore tiède se met à degouliner de son cul pour glisser le long de ses cuisses.

Mais elle ramasse quand même toutes les tenues, outils de torture et sextoys qu'elle trouve dans ses placards. Quand elle a fini de tout réunir, ses petits bras débordent d'objets aussi odieux les uns que les autres. Sa seul satisfaction est que ce barda cache légèrement la nudité de ses seins.

Elle pousse une dernière supplique avant de passer le portail aux côtés de sa nouvelle maîtresse, mais rien ne peut attendrir le coeur de la succube. Rachele sort alors du vortex magique dans une chambre qui ressemble fortement à celles de son propre bordel, sauf qu'ici l'acier et le verre ont été remplacé par des matériaux médiévaux et magiques. Le premier ordre que lui donne Vierna est bien entendu humiliant, dégradant et montre à tous le statut d'esclave à briser de la jeune sicilienne. Mais Rachele est loin de se douter de ce que la démone à inscrit sur le tableau pendant qu'elle se mettait à genou au coin de la pièce.

Une fois sa métamorphose finie et ses ordres inscrits sur le tableau. Vierna abandonné son esclave pour aller préparer la suite, omettant de lui dire les directives qu'elle a donné à ses employés. Quand la démone franchit la porte, elle se retrouve nez à nez avec Julius, un de ses hommes de ménage, enfin si homme pouvait lui correspondre. Julius est un demi ogre, un de ces monstres énorme et ventripotant issu du viol d'une pauvre humaine et d'un de ces géants mangeurs d'homme. Il en résulte une sorte de gros humain aux membres disproportionnés et au crâne vide.

Julius est une bonne brute, il obéit sans réfléchir à tout les ordres qu'on lui donne et sais juste suffisamment lire pour recevoir les instruction écrites de la maîtresse des lieux. C'est un gros imbécile, mais Vierna le sait pourvu d'attributs aussi monstrueuse et disproportionnée que le reste de son corps. Et il entre justement dans la pièce pour y faire le ménage...

Quelques instants après qu'il ai refermé la porte, Vierna peut entendre la voix de Rachele derrière la porte.

- Mais !? Qui êtes vous ? Que... que faites vous... non ! Laissez moi tranquille ! Laissez moi tranquille sale porc naaaaaan !!!

- Maîtresse à dit toi méchante esclave... méchante esclave doivent être soumises...

- Non pitié lâchez moi... non... ho mon dieu... elle... Il... C'est énorme... non attendez... attendez !


Des gémissements commencent à résonner de derrière la porte à mesure que Vierna s'éloigne pour préparer la suite.
Quand finalement elle revient, les gémissements de Rachele se sont transformés en véritable cris de jouissance et de désespoir. Les râles orgasmiques de la sicilienne sont si puissants que la démone les a entendu des son arrivée dans le couloir.

Quand Vierna ouvre la porte elle contemple le travail grossier mais efficace de son homme de ménage demi ogre. Pour ne pas briser le lit à cause de son poids, il a allongé Rachele sur un matelas au sol après lui avoir lié les mains de le dos. La jeune femme porte des marques sur les mollets et sur les cuisses là où ses énormes doigts se sont refermé pour lui écarter les jambes. Des doigts avec lesquelles il malaxe désormais les deux énormes seins de Rachele avec une lenteur et une force impressionnante, les marquant de bleus, les déformant presque pour leur donner la forme de ses mains.

Les jambes de la jeune femme se tendent à l'extrême alors quelle éprouve un nouvel orgasme. La bouche du demi ogre, énorme et baveuse coiffe totalement la vulve de sa prisonnière, il la bouffe littéralement pendant que sa langue monstrueuse, plus longue et épaisse qu'un pénis humain en érection, la laboure de l'intérieur. Vierna a déjà vu son demi ogre dépuceler de jeunes esclaves ou les étouffer avec son impresionnant appendice buccal. Facile alors d'imaginer ce qu'elle doit produire dans la petite chatte bien serrée de la mafieuse.

Et le moindre doute disparaît immédiatement quand le regard de  Vierna se pose finalement sur le visage de sa nouvelle acquisition. Rachele est en train de hurler à gorge déployée, toute forme de gêne ou de résistance à disparu de son visage pour laisser place à un flot de larme de honte qui perlent sur ses joues rougit par le plaisir. Elle bave, elle jouit, elle éjacule de véritables flots de cyprine que le demi ogre boit goulûment pendant qu'il lape et qu'il pénètre le sexe de la jeune femme.


Tout à son festin, le serviteur de la succube ne remarque même pas sa présence et continue de lécher encore et encore la chatte de Rachele. Pendant les quelques secondes ou son nez cesse de coiffer le bas ventre de la jeune femme, on peut voir son clitoris odieusement gonflé et extirpé de son capuchon par la succion bestiale du violeur et ses lèvres pubiennes violacé et distandus par les innombrables aller retour de cette langue énorme et rappeuse.
Journalisée

Vierna
Créature
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 185



Voir le profil
Fiche
« Répondre #35 le: Février 11, 2019, 08:57:04 »

Les vaines suppliques de la mafieuse ne changeraient bien sur pas le triste sort que la démone avait prévu pour elle, de toute manière une fois qu’elle aurait dressé Rachele, l’italienne en deviendrait tellement bonne soumise qu’elle lui céderait son club et ne serait plus qu’une femme de paille à son service. Offenser une succube en tentant de l’épuiser avec des japonais armés de godes était une offense trop grave pour que la démone rouge éprouve une quelconque pitié pour cette salope de terrienne qui n’en avait eut aucune pour elle. Enfin elle serait juste assez clémente pour laisser la mafieuse retourner gérer son club japonais en son nom si cette dernière se montrait bonne chienne avec elle durant son dressage.

Vierna avait eut un sourire amusée au vu du matériel très lubrique et pervers que l’humaine cachait dans ses placards, cela allait rapidement servir puisque elle avait bien sur prévu d’inviter ses meilleurs employés à venir humilier sa nouvelle chienne. A peine la succube était elle partie chercher ces derniers, qu’elle avait croisé son homme de ménage demi ogre, qu’elle n’avait pas une seconde hésiter à envoyer déguster un peu Rachele. La démone tenait à bien rabaisser sa nouvelle esclave en lui faisant directement découvrir que ses employés pouvaient se montrer aussi sales et pervers que la bande de japonais à qui la vilaine sorcière l’avait donnée en pâture après l’avoir invoquée.

Une fois que la démone eut trouvé plusieurs personnes à ramener pour s’occuper du dressage de la terrienne, la petite troupe se rendit à la chambre ou le demi-ogre était déjà en train de lécher la vilaine mafieuse sur le tapis, la faisant couiner aussi fort qu’une vulgaire traînée montée par un centaure. Les amis de Vierna et pouffaient de rire en découvrant cette scène des plus obscènes. Il y avait en effet de quoi s’amuser avoir Julius lécher l’entrecuisse de cette nouvelle esclave, voila qui devrait mettre la mafieuse dans un trouble profond ou elle se sentirait déjà bien à la merci d’une bande de monstres pervers qui la dresserait.

« Hé bien ma belle, on dirait que Julius te fait de l’effet, on t’entend miauler comme une chienne en chaleur jusque dans le couloir ! Regardes je t’ai ramené de nouveaux amis, ici on aime organiser des petits spectacles ou des terriens se font initier à la débauche locale fufufu. »

Le groupe de nouveaux arrivants se composaient de   Mike et Violet, un couple de terranides lions qui travaillaient pour la succube depuis des années et qui n’auraient sûrement aucune gène à punir la vilaine sorcière qui avait voulu leur voler leur patronne. Il y avait aussi Esteban, le minotaure qui dressait habituellement les petites nouvelles en compagnie de la démone.  Tout laissait penser que Rachele allait se faire tripoter et abuser par toutes les personnes présentes, jusqu’à en devenir une petite salope qui aimait ça.

«  Bien puisque cette mafieuse terrienne est un peu coincée du cul, nous allons commencer par un bunkake ou elle devra sucer et branler ces trois messieurs. Pendant que je caresserais Violet en vous regardant ! »

Sur ces bonnes paroles la démone se glissa derrières la féline et commença à lui peloter les seins sans vergogne pendant que les trois hommes commençaient à encercler Rachele en baissant leurs futals. Tous les trois étaient sacrément bien montés et la petite terrienne allait devoir les laper comme une putain de bas étage, la démone n’aurait aucune pitié pour elle. L’italienne allait passer à la casserole et ne pourrait s’en prendre qu’à elle si elle avait été assez idiote à ne pas s’adonner à toutes sortes de pratiques sexuelles des plus sales que toute bonne gérante de lupanar se devait de maîtriser pour pervertir ses jeunes employées.

Bientôt on détacha les mains de la captive pour aller les poser sur les chibres du buffle et du demi-ogre pendant qu’elle devrait astiquer celui du lion comme une pauvre putain de bas étage. La brune terrienne allait sans doute morfler mais c’était un juste retour d’ascenseur après ce qu’elle avait voulu faire à la succube, le fauve commença à biffler Rachele avec son engin en lui donnant des surnoms lubriques qui firent ricaner la démone. La soirée allait être longue et éprouvante pour la pauvre humaine …
« Dernière édition: Février 11, 2019, 09:05:11 par Vierna » Journalisée

Rachele Florenza
Humain(e)
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 229



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #36 le: Février 25, 2019, 10:16:03 »

Toute chamboulée par un violent orgasme que vient de lui procurer l'ogre de menage et sa langue gargantuesque, voilà qu'on la saisie de nouveau par les cheveux et qu'on la redresse avec vigueur. Rachele ne sait plus où donner de la tête, ou regarder, elle est cernée de corps velu de terranides, dotés de chibres bestiaux et aux formes inhumaines. L'une d'entre elle ressemble à celle d'un grand félin qu'elle a pu voir dans un documentaire animalier, l'autre, plus monumentale encore, la répugne et la fait hoqueter d'horreur de par sa forme bauvine et monstrueuse.

[G]- N !...[/g]

Elle n'a même pas le temps de crier son refus de sa voix épuisée par l'orgasme. La queue du minotaure vient claquer contre sa joue avec violence, la gifflant avec dédain et mépris comme une actrice porno de bas étage.
On lui délit les mains, mais c'est pour mieux lui tenir les poignets et guider ses doigts vers ces deux bites dressé sur son visage. Quand elle essai de se libérer et refuse de tenir leur hampes généreuses, Esteban lui donne une nouvelle biffle, plus brutale encore. Ce monstre n'a pas besoin de ses mains pour violenter la jeune femme comme le ferait un faible humain non, il utilise son gland démesuré comme un poing fermé avec lequel il frappe Rachele comme un maquereau qui corrige une pute désobéissance.

Dès le second coup, la belle mafieuse cesse de lutter et laisse les deux terranides guider des petits doigts de femelle terrienne vers leur répugnants phallus bestiaux.
Elle commence alors à les branler fébrilement et maladroitement, comme une petite pucelle. Mais très vite des anciens automatismes d'esclave sexuelle ressurgissement et ses mains commencent à empoigner les deux chibres avec plus de vigueur pour les masturber plus vite, plus fort. Toujours aussi brutal, Esteban force du gland sur les lèvres de la jeune femme pour l'obliger à ouvrir la bouche.

Elle plisse les yeux de dégoût pour ne pas la voir, mais elle sent son odeur taurine, elle serre les dents de toutes ses forces. Finalement la langue du demi-ogre a à nouveau raison de sa volonté, elle s'enfonce à nouveau dans son intimité et lui arrache un cris de plaisir que le minotaure utilise pour lui faire avaler sa queue.

[G]- Guuueuuu...[/g]

Le spectacle commence enfin pour la succube et son amante féline en plein ébat. Rachele, les yeux levé vers son violeur pour l'implorer d'arrêter, commence à sucer difficilement le chibre énorme de l'homme taureau pendant qu'elle branle l'homme lion. A un moment elle recule pour prendre une bouffé d air, les lèvres grandes ouvertes, mais le demi félin en profite pour lui aggriper les cheveux et lui faire avaler sa propre bite turgessante et luisante de pré sperme. Il utilise sa bouche comme un simple sexe toy sur lequel il se branle vigoureusement en l'amenant et la retirant de plus en plus vite, enfonçant son sexe le plus profond possible. Le visage rougit par l'asphyxie, le maquillage coulant sur ses yeux et ses joues, Rachele versé des larmes d'horreur en ouvrant bien grand la bouche pour laisser passer toute cette chaire palpitante qui la visite jusqu'au plus profond de sa gorge.


Les bruits de deglutitions se mêlent aux rires des violeurs, le gland du lion provoquant des gargouillements étouffé à chaque fois qu'il bute au fond de la gorge de Rachele et la comble. Rachele ne possède plus rien, ne décide plus de rien, le demi ogre lui faure la chatte sans arrete en lui caressant douloureusement les jambes, ses mains ne cessent de branler une queue que pour se poser sur une autre et recommencer, sa bouche n'a plus le temps de se fermer, prise d'assaut sans arrêt par un gland toujours plus gros et différent. Dans un délire de sexe, de plaisir et soumission abjecte elle sombre progressivement, branlant de plus en plus machinalement, suçant avec de plus en plus de talent et d'efficacité à mesure que la petite esclave qu'elle était jadis refait surface.


Finalement le jeune demi lion commence à pousser des grognements de plaisir et sa bite de met à gonfler plus encore. Il se retire rapidement de la bouche de Rachele alors qu'il commence à éjaculer de grosses rasades d'un sperme rose et brûlant. Au même moment Esteban attrape la mâchoire de la belle mafieuse et la lui tient ouverte pour qu'une partie des giclées atterrissent sur sa langue et dans sa bouche. Rachele plisse un gargouillement de refut en sentant le goût de la semence dans sa bouche et sa chaleur jaillir sur la peau de son visage et de ses seins.

Le minotaure remplace alors le lion et recommence à baiser sa bouche, déformant sa gorge et sa mâchoire avec violence pour faire passer son énorme queue. Quelques secondes après le lion, ses fouilles se mettent à se contracter aussi et son sperme de taureau se déverse dans l'estomac de la prisonnière. La quantité est telle qu'il le lui rempli instantanément et que le foutre remonte de sa gorge pour lui sortir par le nez. Esteban s extirpe en hurlant de plaisir et continue de gicler sur le visage et les seins de Rachele qui se fait littéralement noyer de sperme.
Journalisée

Vierna
Créature
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 185



Voir le profil
Fiche
« Répondre #37 le: Février 28, 2019, 10:09:08 »

La fête battait son plein pour la démone qui fricotait avec son amie lionne tout en assistant à l’humiliation de Rachele qui se faisait bien punir à devoir sucer une buffle et un terranide lion. Vierna prenait un malin plaisir à voir cette mafieuse perverse qui l’avait tourmenté subir le même genre de sévices, obligée à astiquer deux puissants mâles comme une vulgaire catin de bas étage. Visiblement cette humaine stupide avait toujours eut une âme de soumise mais elle avait refoulé sa nature en voulant jouer les cruelles dominatrices, heureusement pour elle la démone allait arranger les choses en la remettant cette mafieuse idiote à sa place de chienne.

Vierna se réjouissait de la punition de son ancienne maîtresse, elle et ses amis allaient bien la fourrer cette grosse midinette pour lui apprendre à respecter les succubes mais aussi pour la transformer en femme de paille au service de la démone rouge. Sa vengeance sur l’humaine serait ainsi totale et en plus elle rendrait service à Rachele car cette dernière était dans le fond une grosse masochiste refoulée qui ne faisait que reporter sur d’autres ce qu’elle désirait secrètement qu’on lui fasse. Voir cette petite midinette à genoux en train de branler ses lieutenants jusqu’à se prendre une abondante douche de crème était très amusant pour la succube mais ce n’était encore qu’un début dans ce qu’elle avait prévu comme dressage pour cette terrienne. Tout en se faisant lécher le minou par la lionne allongée sous elle, la belle maîtresse des lieux s’amusait à commenter le supplice de l’italienne en ricanant de sa belle voix démoniaque.

« Hé bien on dirait que notre vilaine sorcière s’amuse à branler des grosses queues juteuses. Peut être que vous aller découvrir que les mâles de Terra sont bien meilleurs aux lits que vos anciens larbins. Moi je n’arrive toujours pas à comprendre comment une esclavagiste peut être autant coincée du cul à regarder d’autres filles baiser. Fais lui un bon nelson anal Esteban, cette gueuse à encore beaucoup de galipettes à rattraper ! »

En ricanant le buffle s’empare de l’humaine asservie dont il venait de repeindre le visage avec son jus, soulevant la pauvre Rachele pour venir la faire s’asseoir sur son chibre, toujours dur malgré sa jouissance dans un nelson assez impressionnait. Lentement mais sûrement le minotaure commença à la pénétrer en lui arrachant tout un tas de gémissement honteux, cette catin méritait amplement cette humiliation publique. La queue du minotaure entre prendre possession d'elle avec lenteur et délectation pour transformer la brune en pauvre poupée gémissant toute son impuissante et sa honte de se faire embrocher comme une vulgaire poulette !


La pauvre blonde n’en menait pas large à se faire démonter le cul par le buffle énervé mais elle ne pourrait que s’en prendre à sa bêtise de n’avoir pas su garder le contrôle de la succube qu’elle avait bien trop torturée. Ainsi suspendue au bout d’un chibre de taureau qui lui limait le fondement. L’italienne n’avait plus grand-chose d’une terrifiante dominatrice mais d’une pauvre esclave en difficultés à la face pleine de semence.  C’était satisfaisant de la voir peiner à reprendre son souffle à chaque assaut du buffle qui l’empalait littéralement sur son membre énorme.  

« Humm ce que les humaines sont serrées, on dirait que ça vous change de vos japonais mal montés hum ? Dame Florenza va enfin savoir ce que c’est de transpirer à l’horizontale. La punition idéale pour les petites garces qui provoquent des démones ! »

Vierna prenait clairement son pied à voir sa rivale en train de gigoter stupidement. Rachel a les fesses empalées sur la virilité du minotaure qui se met à marteler de plus en plus fort en elle, elle hoquette à chaque soubresaut, les seins saisis comme des poignées de chair permettant au bourreau de mieux l'humilier. Il fallait être dur avec cette catin pour que cette dernière accepte sa nouvelle condition de chienne à son service.

« Alors coquine ? Tu as voulu jouer avec moi, me transformer en barmaid stupide ? J’espère que ce qu’on fait à ton cul te rendra plus conciliante désormais. Parce que si jamais je te prends à réchiner, tu passeras plusieurs jours assise sur les chibres en granite de deux de mes golems. Aller demandes moi encore pardon, petite chienne ! »

La succube se doutait bien que la pauvre italienne. Laquelle n’était pas trop habituée à la sodomie, aurait du mal à parler avec le chibre de taureau qu’elle se prenait mais elle se réjouissait d’avance de voir Rachele la supplier d’une voie saccadée comme une pauvre putain se faisant bourrer devant son mac. Perverse la démone poussa le sadisme jusqu’à de rapprocher un peu de sa nouvelle esclave pour lui pincer les tétons, c’était tellement amusant de voir son ennemie soumise à une grande honte que la démone comptait bien faire durer les choses. Pour le plaisir de ses amis qui riaient avec elle, se moquant de son invocatrice réduite à l’esclavage ...
« Dernière édition: Février 28, 2019, 10:19:00 par Vierna » Journalisée

Rachele Florenza
Humain(e)
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 229



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #38 le: Mars 16, 2019, 12:08:54 »

- Hé bien on dirait que notre vilaine sorcière s’amuse à branler des grosses queues juteuses. Peut être que vous aller découvrir que les mâles de Terra sont bien meilleurs aux lits que vos anciens larbins.

Ce moque la succube. Rachele n'en crois pas ses oreilles. Es ce ça son avenir ? Vierna va t'elle la prostituer dans un bordel de Terra pour toujours ? Son destin est il de sucer des grosses bites velues et puant la sueur de lion et de buffle ? Non, elle refuse, elle ne veux pas, c'est impossible. Elle essai de se débattre et de mordre la queue d'Esteban, mais celle-ci est bien trop grosse et dur, et la belle mafieuse n'arrive même pas a refermer sa mâchoire dessus.

- Fais lui un bon nelson anal Esteban, cette gueuse à encore beaucoup de galipettes à rattraper !

- GAAAAANNNN !!!

Hurle Rachele, la bite de taureau toujours dans la gorge, en entendant l'ordre donné par la succube. Cet ordre qu'elle a elle même donné un nombre incalculable de fois au cours de sa vie de trafiquante d'esclave. Mais elle n'aurait jamais imaginée en être elle-même victime un jour. Le minautore retire son chibre monstrueux, retourne vigoureusement la jeune femme et la saisit par les cuisses pour les lui écarter et la soulever.

- NAAAN ! NAN PITIE PAS CA !! PITIE MAITRESSE ! JE FERAIS TOUT CE QUE VOUS VOUDREZ ! NAN NAN N... HO !

Esteban vient de poser littéralement le cul de Rachele et son petit anus encore ferme sur son gland monstrueux comme s'il s'agissait d'un siège. Son pénis est énorme, bien trop gros pour l'anus d'une petite humaine de 65 kilos encore intact. Mais il ne se laisse pas amadouer par les suppliques de sa victime, il commence alors à l'appuyer dessus. La plissure délicate de la mafieuse résiste quelques instants, puis le présperme du minotaure commence à la lubrifier et doucement elle s'écarte sur son passage.

- HOOOOOOOO !

Pousse Rachele à mesure que la bite lui ouvre l'anus et que des sensations de douleur et de plaisir irradient de son cul vers son clitoris, ses seins, puis tout son corps. Au bout d'un interminable glissement accompagné du gémissement de la suppliciée, les ailettes du gland d'Esteban finissent de lisser l'anus de la jeune femme et lui détendre le muscle anal. Celui-ci, soumis à un écartement aussi monstrueux, finit par lâcher et se distendre démesurément condamnant la belle à des semaines peut être des moins d’incontinence. La queue de la bête s'enfonce alors d'un coup sec dans son fondement et pousse ses organes jusqu'au diaphragme, coupant instantanément le souffle de la belle.

- HO !

L'air encore dans ses poumons est chassé violemment et son visage devient rouge au moment ou le sexe d'Esteban bute au plus profond d'elle. Sans qu'elle sache pourquoi, Rachele se met soudainement à jouir. Un long filet de cyprine s'écoule de son urètre, puis son urine la remplace alors qu'elle s'oublie et se met à uriner devant tout le monde.

- Humm ce que les humaines sont serrées, on dirait que ça vous change de vos japonais mal montés hum ? Dame Florenza va enfin savoir ce que c’est de transpirer à l’horizontale. La punition idéale pour les petites garces qui provoquent des démones !

Rachele ne peut pas répondre, elle n'a plus d'air. Quand Esteban la souleve enfin, le glissement de sa queue dans le grand fourreau de chaire qu'est devenu son corps la fait jouir de nouveau, et plutôt que de répondre à la succube, Rachele pousse à nouveau une longue complainte de plaisir et de souffrance mélés.

- HOOOOOOOOOOO !!

Vierna peut pleinement apprécier sa victoire, son ennemi à le cul totalement défoncée et ne parvient même plus a articuler autre chose que des cris de plaisir alors que sa pisse et sa mouille maculent le sol.

-  Alors coquine ? Tu as voulu jouer avec moi, me transformer en barmaid stupide ? J’espère que ce qu’on fait à ton cul te rendra plus conciliante désormais. Parce que si jamais je te prends à réchiner, tu passeras plusieurs jours assise sur les chibres en granite de deux de mes golems. Aller demandes moi encore pardon, petite chienne !

Dit la démone en s'installant entre les cuisses écarté de la jeune esclave, tout contre la boss monstrueuse de son ventre, déformé par le chibre de taureau. Rachele fait signe de la tête que "non", elle ne résistera plus, elle la tourne comme une démente, de gauche à droite pour que Vierna la comprenne bien et arrête le supplice. Mais elle sait au fond d'elle-même que cela ne sert a rien. Au lieux de s’arrêter, Vierna lui pince alors les tétons, à l'instant précis où Esteban la refait descendre sur sa bite monstrueuse et l'empale de toute sa longueur.

- HAAAAAAA !!

Les yeux rond de Rachele lui sortent presque des yeux et son visage rougit de nouveau au moment ou la bite de l'animal chasse encore l'air de ses poumons. Au lieux de répondre à Vierna, le pire arrive... elle s'oublie de nouveau et lui éjacule dessus, avant de lui uriner également dessus.
Journalisée


Tags:
Pages: 1 2 [3]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox