banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Grand retour [PV : Sanzô Komei]  (Lu 39 fois)
Krystal Pierce
Avatar
-

Messages: 6



Voir le profil
Fiche
Description
Princesse Démone
« le: Avril 16, 2017, 04:38:07 »

La couleur du sang domine se monde. Un enfer fait de noir et rouge, un peuple diabolique qui n'aime que la douleur. Autant la provoqué que la subir. La jeune femme revenait chez elle, dans son royaume, afin d'honorer son statut ainsi qu'être présente à la fête la plus importante de se monde. La fête de Krystal, oui sa fête, le jour ou elle a tué pour la première fois. Un visage enfantin mais une âme démoniaque.

Rien qu'une fête se disait-elle après elle repart direction la terre.

Elle était arrivée par téléportation grâce à un sort sur la grand Place du village. Tout les regards étaient donc portés sur elle. Sa tenue était composé d'une brassière noir tenant à peine sa poitrine proéminente et d'un short taille haute en cuir rouge ainsi que de cuissarde noir à haut talon. La main sur sa valise elle poussa un long soupir. Elle prit son courage à deux mains et commença à marcher le long des rues ou tout les villageois s'écartaient pour la laisser passer tel une déesse. Elle regardait les immeubles qui n'avaient pas changés tout en entendant les chuchotements des personnes autour d'elle. En les ignorants elle continua d'admirer les murs de briques qu'elle longeait. La plupart d'entre eux étaient de couleur marron quasiment foncés. Les couleurs claires n'étant pas autorisés dans se monde.

Elle continua sa marche en rêvassant jusqu'à se qu'elle sentie un poids sauter sur elle et son corps tombé en arrière. Allongée par terre, étourdie par le cognement de son corps par terre son visage devint rouge d'énervement.

- Qui est le c*n qui m'a foncé dedans ?! cria la jeune princesse


Cette phrase pleine de cris fit rire deux personnes, deux rires qu'elle pourrait reconnaître entre milles. Elle ouvrit les yeux et vit Sophia sur elle et Mathias. Ses deux acolytes. Sophia se releva et lui tendit sa main afin de l'aider à se relever et Krystal accepta son aide.

- Tu nous à manqués espèce de crevure !, cria Sophia à son tour

- Moi aussi vous m'avez manqués mes boulets, s'exclama Krystal

- Tu viens pour ta fête ?, Demande Mathias

- Oui j'y suis obligé, vous m'accompagnez ?, Demanda la princesse

Ils hochèrent de la tête et commencèrent à marcher. Ses deux amis lui racontèrent toutes les petites anecdotes qu'il c'est passé pendant son absences et plus d'une l'on fait rire. Entre la pouffe de notre ancienne école qui essaye de draguer les hommes de hauts rangs jeunes ou âgées juste pour crouler sous l'argent, la boulangère qui à essayé de devenir fermière mais qui à perdue toutes ses poules et pas mal d'autres comme ça.
Après une bonne dizaine de minutes à rire, les trois amis arrivèrent devant la porte du château ce qui fait perdre son sourire à Krystal. Ses amis lui disent "A demain" et elle poussa la porte afin d'entrer. A peine entrer qu'elle vit une énorme boule noir arriver droit sur elle. Vive comme l'éclair et couru se frotter à elle. Kella sa panthère noir aussi douce qu'un chat.

- Coucou ma belle, toi aussi tu m'as manqué !, Lui répond Krystal en lui caressant le haut de la tête

Elle reprit son chemin direction le bureau de son père, sa valise en main et Kella derrière elle afin de sécuriser ses arrières. Sa panthère ne laisse personne approcher la princesse même pas son père, elle est très protectrice et le duo est très fusionnel. Après de longues minutes interminables de marche dans ce fichu palais alias palais labyrinthe elle trouve enfin la porte de son bureau. Elle ouvre brusquement la porte sans toquer et elle le vit assis sur une chaise des papiers en mains.

- Bonjour Père

- Bonjour à toi aussi ma chérie

- Des choses à me dire ou je vais directement dans ma chambre en attendant la fête de demain soir ?

- Oui, nous avons des petites différents avec un des peuples dominants d'à côtés et nous pensons qu'ils pourraient bien en profiter durant la fête de demain soir tu auras donc un garde du corps, un des meilleurs et je l'ai fais venir de Terra


Bouche bée la princesse ne savait pas quoi dire.
Journalisée

Krystal P.
Sanzô Komei
Humain(e)
-

Messages: 17


Yup. J'vais juste prendre ta vie.


Voir le profil
FicheChalant
Description
Simple mercenaire vivant sur Terra, Sanzô est un homme au sang chaud dont la vie se passe le plus clair de son temps sur les champs de bataille. Violent et tête brûlé, il ne connaît pas le sens du mot danger, appréciant particulièrement tester sa force et sa lame lors d'épreuves potentiellement mortelles et impossibles à réaliser.
« Répondre #1 le: Avril 20, 2017, 11:01:36 »

Les démons. Des êtres singuliers, auquel le mercenaire n'avait que très peu d'expérience. Il en avait affronté quelques uns, durant ses années de vagabondages. Des adversaires valeureux, destructeurs et qui demandèrent de nombreuses ruses pour être abattus. Était-il devenu un chasseur de démons pour autant ? Non, pas vraiment. Son domaine d'expertise restait à ce jour toujours les autres combattants humains. Mais on pouvait tout de même dire très clairement qu'il avait une certaine dextérité quand il devait en finir avec une vie démoniaque. Pourquoi donc parler de tout cela ici ? A cause de son nouveau contrat. Un contrat différent de tout les autres, de part le but à atteindre, d'une part, mais aussi par la personne à l'origine de la demande.

Une sombre histoire, que voulez-vous. Un Sanzô paumé, sans un sous, qui cherchait un endroit où dormir durant une nuit particulièrement froide. Le manque de guerre commençait à se faire ressentir et sa lame était aussi utilisée que les couilles du pape. Et bordel quand on était mercenaire, gagner sa vie autrement que par le combat n'était pas une chose facile. Surtout quand on avait l'image d'un chaud bouillant collé à la peau.

C'est à ce moment qu'il rencontra un démon. Particulièrement propre sur lui, à l'énorme différence de ceux qu'il avait affronté jusqu'à présent. Ce dernier transpirait littéralement de mal par tout les pores de sa peau. L'instinct de notre protagoniste était assez aiguisé pour comprendre directement la nature de la personne rencontrée, son essence, au point où c'est la lame au poing qu'il entama la discussion. Après quelques minutes de dialogues, l'inconnu expliqua qu'il était ici pour acheter ses services de mercenaire. Son supérieur, Lucifer en personne, avait besoin d'un guerrier pour protéger sa fille durant une fête en son honneur. Bordel de merde. Protéger le rejeton de Lucifer, carrément ?

Ce n'était qu'un bête humain, aux capacités limitées. Pas un seul objet magique, pas un sort caché dans sa manche, juste la maîtrise de sa lame. Et cela suffisait pour protéger une personne aussi importante ? Bah. Au moins, sa maîtrise ne semblait pas être aussi mauvaise que ça. Et c'était un plutôt bon point.

C'est ainsi qu'il fut téléporté dans un château qui ne semblait pas se trouver sur Terra. Putain, jamais il n'arriverait à s'y faire à ces moyens de déplacement magique. L'homme l'invita ensuite à le suivre, pour rejoindre le bureau de son supérieur et le rencontrer lui et la personne qu'il devrait très certainement protéger. Déjà ? Merde. Sanzô n'était en effet pas dans le meilleur des appareils : toujours en armure, question pratique, l'homme semblait déjà prêt à s'élancer dans un champ de bataille. Les cheveux coiffés en bataille, coiffé étant un bien grand mot, son corps taillé mis en valeur par sa tenue et enfin sa lame, présente comme toujours à sa ceinture. Le mercenaire parcourra alors le palais aux côtés de son guide, qui l'emmena bien rapidement au bureau de Lucifer.

Ni une, ni deux, sans même attendre une autorisation, notre épéiste ouvrit avec fracas la grande porte du bureau. Droit, fier, il s'avança de deux pas pour mieux observer la pièce. Particulièrement spacieuse, l'endroit avait comme point commun avec le reste du palais de puer la richesse et le prestige. Normal, au vu de la personne qui en avait la possession. Cette dernière était d'ailleurs là, assise à son bureau, triant des papiers. Son regard s'arrêta alors sur une jeune femme particulièrement séduisante, aux formes prononcées et retenant l'oeil. Il étire un léger sourire, avant de comprendre que cette dernière devait être la fameuse fille du boss de l'endroit. Merde. Il matait littéralement la personne qu'il devait protéger. Sanzô se giffla mentalement, histoire de reprendre ses esprits, avant de regarder de nouveau le paternel.

« Sanzô Komei, mercenaire. Je suis ici pour la protection de... Mademoiselle, je suppose ? » Dit-il, se grattant l'arrière de la tête.

Ce genre de mission n'était pas vraiment sa spécialité. La défense d'une seule personne, comme ça... Alors en plus donnée par un démon, c'était plutôt singulier pour l'homme.
Journalisée

« I don't know where i am or what's going on... »

« So, the only thing left for me is to charge forward ! »

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox