banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: La négotiation [Morigan]  (Lu 804 fois)
Ariman
Créature
-

Messages: 718



Voir le profil
FicheChalant
« le: Mars 15, 2017, 12:08:42 »

Contrairement à ce qu'on pourrait penser l'Enfer primordial avait une hiérarchie assez structurée l'ordre as tendance à régner en maitre et ceux qui enfreignent les lois étaient punis de façon impitoyable. Qu'il soit damné et pourvus aux supplices éternels ou même les démons de bas niveau. Pourtant il existe parmi ses démons énormément de rebelle et il arrive aussi que certains d'entre eux arrive d'être assez puissant pour s'émanciper voire même de disparaître.

On appellent ses démons les Abyssaux. Quand un démon deviens un Abyssaux la première chose qu'il fait c'est de créer son royaume personnel dans un endroit isolé ou personne parmi ses pairs ne peu le trouver hormis certains alliés et invités. De cet endroit bien à lui il formait sa cour avec l'aide de nombreux démons mineurs et commençait sa longue course au pouvoir pour devenir un seigneur démon naissant ou même allez loin pour obtenir un statut divin.

Pour les quatre puissance de la ruine négocier avec un indépendant était du pain bénis. Déjà ses derniers avaient volontairement désobéis à leur maitre par soif de liberté et leurs désir de vouloir semer le désordre en cédant à leur pulsions les plus vils sans entraves. Il était donc logique pour les entités du Warp qu'ils se rapproche d'eux car nombre d'entre eux détenais certainement des artefact ou des secrets pouvant intéresser les quatre puissances. En contrepartie ses Démons étaient payés en faveurs ou en pouvoirs leur permettant d'augmenter leur puissance personnelle. Il arrive aussi que les quatre dieux du Chaos s'en débarrassent comme Tzeench ou Khorne mais il arrive aussi qu'ils arrivent aussi à apprécier ses indépendant et cette association peu arriver à des alliance à long terme beaucoup d'Abyssaux deviennent finalement des divinités mineure ou des princes Démons du Warp pouvant jouir à leur guise de leur liberté.

Mais auparavant il faut arriver à les convaincre chose difficile mais pas impossible pour un habile négociateur. Ariman était passé maitre dans cet art en tant qu'Arbitre travaillant pour le chaos universel il était souvent solicité par les représentants des quatre pour aller converser avec des Abyssaux et trouver des accord. Ariman n'était qu'un mortel mais sa puissance était telle qu'on pouvait aisément le comparer avec une engeance démoniaque. Le démon qu'il devait rencontrer était une Succube tout juste devenue une Abyssale mais ayant une certaine réputation et Morigan était son nom.

Encadré par deux Métabrutus monstre mécanique discipliné et délégation de serviteurs derrière l'Obliterator traversait le champs de brume et de vapeur bouillante qui menait au château de la maitresse des lieux. Plusieurs fanions était dressé pour signifier que l'Obliterator n'était pas en guerre contre la succube mais qu'il voulait la rencontrer et qu'il vennait en paix. Le château ne tarda pas à être en vue malgré la brume. Ariman cru sentir en lui un parfum capiteux propre aux Succubes d'ailleurs.
« Dernière édition: Mars 15, 2017, 02:20:38 par Ariman » Journalisée
Morigan
Avatar
-

Messages: 39


Maîtresse des plaisirs


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Mars 16, 2017, 08:13:04 »

Dans l'esprit collectif et les légendes qui se raconte sur Terre ainsi que sur Terra, l'enfer est dépourvut d'ordre et le chaos règne. Ce n'est pas vrai. Enfin si, il existe bien une forme de chaos mais il est mieux arrangé que ce que les gens veulent croire. Au sommet, il existe un maître qui possède plusieurs noms selon les différentes religions, et tous les cités serait ennuyant. Ensuite, juste en dessous, il y à tous les seigneurs qui se sont illustrés de différentes manières et qui ont été remarquer de la meilleure des façon par le Maître. Puis vint les démons, supérieurs et mineurs. mais dans cette longue pyramide, il existe de démons qui veulent s'extraire ou se sont fait exilés pour différentes raisons. Morigan fait partie de ceux ci, on les nomme les Abyssaux.

Pour un Abyssal, la vie en enfer est un véritable calvaire. Ils sont la plupart du temps poursuivit par les autres démons en quête de pouvoir et qui veulent s'illustré aux yeux du Maître. Rare sont ceux qui échappent à leurs assaillants. Mais rare n'est pas Morigan. Cette dernière c'est émancipée du pouvoir voulant vivre plus "librement". Elle pense que dans un tel monde il est plus aisée de faire ce qui nous plait. Et cette façon de voir les choses lui ont attirées les chasseurs les plus acharnés. Au début, il était difficile pour elle de survivre. Mais les décennies passaient et ses pouvoirs augmentaient. Très vite, elle appris à terrassé ses attaquants et ça lui offrit plus de temps libre. C'est à partir de là qu'elle fit construire son "Palais des plaisirs".

Ce palais n'à que pour seul but d'offrir bonheur à ses visiteurs. Etant une succube, il est naturel que ce bonheur consiste à baiser dans tout les recoins de la demeure. Cependant, elle fixa des règles de bien séances, elle qui avait essayé de s'en séparer c'est ironique. mais les démons ont toujours cette soif de contrôle, et ici c'est elle la "Maîtresse des plaisirs", et quiconque ne respectant pas ses lois se fait bannir, sauvagement exécuter ou pire, rejoint les rangs d'esclaves sexuels quand Morigan apprécie tout de même la personne.

Mais tous les visiteurs ne sont pas de bonne augure. Et bien trop souvent à son gout elle reçoit la visite de nouveaux chasseurs, plus acharnés que les précédents encore. Son nom grandissant et commençant à dépasser certains démons qui sont restés dans le système faisait peur à ces derniers. Il n'est pas si rare qu'un Abyssal re rentre dans le système, mais pour cela il fallait prendre la place d'un autre. Et les places se disputaient. Donc les démons préfèrent prévenir et s'en prennent aux Abyssaux populaire.

Mais aujourd'hui la visite que la succube allait recevoir n'avait rien de tel. En effet certains voyait en les Abyssaux des intérêts personnels de grande taille. Et dans se genre de situation cela donnait lieux à des négociations. C'était le cas pour ceux qu'on nommaient les "Quatre puissances de la Ruine". L'un d'eux fit la démarche d'envoyer un négociateur. Celui qui se faisait appelé l'Obilator était en route pour la demeure de Morigan.

Une fois arrivé sur place, Ariman fut accueilli chaleureusement par Valentine, l'une des filles de la succube. Celle ci était "habillée" avec son monoquini très court, cachant juste ses tétons et son sexe. Elle accompagna les invitées dans une grande salle de réception ou un énorme buffet y était installé. Les esclaves étaient disposés tout autour près à servir. Ils étaient tous habillés en soubrettes et majors d'hommes.
Journalisée
Ariman
Créature
-

Messages: 718



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Mars 16, 2017, 10:06:31 »

Ariman une fois arrivé au château fut chaleureusement accueillis par une Succube certainement une servante ou une lieutenant de la maitresse de maison. Ariman remarqua qu'elle fixait du coin de l'œil les deux Metabrutus, ses monstres métallique démoniaque de quatre mètres n'avaient rien d'engageant ils puaient la rage et la haine à plein nez ils n'avaient rien à faire dans le château.



Ariman eu toutefois la sympathie de laisser les deux machines de guerre hors du château et entra en compagnie du reste de son escorte encapuchonnés. Valentine remarqua que parmis les douze qui composaient l'escorte d'Ariman quatre d'entre eux semblaient entravés et surveillés par les autres et quatre d'entre eux transportaient un coffre dégageant une aura maléfique mais aussi une certaine sensualité.

Malgré sa stature visible de guerrier et l'affreux corps que Ariman montrait, l'Obliterator se montra courtois s'inclinant même après que la succube l'ai invité à la suivre. Valentine le sentait puissant et même plus que les immenses créatures qu'il avait laissé. La Succube savait d'instinct et par ce qu'elle avait entendue sur lui que Ariman pouvait faire le meilleur comme le pire. Il ne semblait pas vraiment sensible à l'odeur aphrodisiaque des Succube montrant qu'à défaut d'être un véritable démon il restait une engeance. Il n'en demeurait pas moins sensible à la tenue qu'exhibait Valentine.

Arrivé à une vaste salle ou se trouvais un énorme buffet servis par une armée de serviteurs de la maitresse des lieux Ariman attendit d'être annoncé avant d'entrer. Visiblement Morigan savait accueillir ses invités dans l'opulence. L'œil avisé de l'Obliterator nota même qu'elle faisait dans l'excès. Il était clair Que Morigan était consumé par son désir de jouir à fond de son pouvoir jusqu'à la fin des temps.
Journalisée
Morigan
Avatar
-

Messages: 39


Maîtresse des plaisirs


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Mars 19, 2017, 02:07:42 »

Pendant que la jeune succube escortait l'invité vers la salle de réception, elle essayait d'identifier les personnes présente. Bien sur le plus intriguant était Ariman lui même. Un colosse qui la dépassait largement en taille et qui était bien fait de chair et de métal. Les deux étaient fusionnés et la succube avait du mal à savoir si on pouvait les dissocier. En plus de ça, malgré son apparence qui l'approchait des démons, il ne possédait pas la même aura. Mais ce n'était pas non plus celle d'un mortel, la sienne était bien plus noircit. Après tout il avait une réputation de gardien du chaos et il était ici présent sous l'ordre d'une des quatre puissances de la Ruine et ce n'étai pas rien. Il devait avoir leur confiance.

Ensuite, un petit groupe l'accompagnait. Composé de douze personnes encapuchonnés et qui empêchait de voir leurs visages, quatre d'entre eux semblaient être surveillés par le reste. Les longs habits uni couleur empêchaient Valentine de les distinguer par leurs sexes. De plus, quelques chose brouillait sa perception des énergies, probablement une espèce de sort. La surprise devait être réservée à Morigan. Quoiqu'il en soit, elle insistât les invités prendre leurs aises et de se servir autant qu'il veulent.

- Je vous laisse vous installez, je vais prévenir Morigan que vous êtes arrivés. S'il vous manque quelque chose, demandez le à l'un des esclaves. Ils sont la pour vos moindres désirs. 

Elle fit un salut en se penchant devant l'Obilator et se retourna dans des gestes à la fois élégants et provocateurs, sexuellement parlant. Elle se retira donc par une grande porte au fond. Peu de temps après, la porte se rouvrit. Valentine passa le seuil et annonça :

- Voici Morigan, Maitresse des plaisirs et des lieux.

Derrière Valentine, la silhouette de Morigan se dessina, puis elle plongea dans la lumière de la salle de réception. Pour l'occasion, la succube s'était habillée et portait une robe à la mode Japonaise sur Terre. Elle était courte, s'arrêtant sur le haut de ses cuisses, mais cachait ses parties intimes. Le décolleté était incroyablement ouvert mais encore une fois, ses tétons étaient bien cachés. Les manches étaient assez grandes pour y faire passer ses deux bras de chaque cotés. Ses cheveux étaient coiffés, montés sur le haut de sa tête en chignon proprement fait. Ses cornes, ses oreilles, ses poignets et ses chevilles étaient ornés de bijoux dorés, sans pour autant en faire de trop. Elle s'avança vers son invité et se courba poliment tout en offrant une vue imprenable sur son imposante poitrine.

-Je vous souhaite la bienvenue. J'espère que votre voyage c'est bien déroulé.
Journalisée
Ariman
Créature
-

Messages: 718



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Mars 20, 2017, 02:18:19 »

Ariman s'attendait à négocier avec une Succube du calibre de l'hôtesse qui avait accueillis l'Obliterator mais quand Morigan apparus Ariman eu le souffle coupé. Pour tout dire il ne s'attendait pas à une pareille apparition. Presque aussi grande que lui athlétique voire musclée mais en gardant un coté féminin et très provoquant. Malgré l'effort qu'elle faisait pour paraître distinguée Ariman décela en elle qu'elle n'était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds sans rendre les coups mais surtout elle donnait à l'Obliterator l'envie provoquante de la prendre tout de suite à même le sol. Il faut dire que qu'une telle créature avec ce genre de physique ne le laissait pas indiffèrent. On peu même dire que c'était l'un des type de femme qu'il préférait. Une vrais beauté.

Après c'être annoncé et incliné bien bas Morigan demanda à l'Obliterator si il avait fait bon voyage. Pour tout dire aux enfers on ne fait jamais un bon voyage y compris ici. A moins d'avoirs des appuis ou une bonne escorte voyager aux enfers demeuraient un danger permanent pour les visiteurs comme les damnés ayant échoués dans le monde infernal. La question de Morigan ne semblait pas si innocente. Peu être afin de voir quel caractère avait l'Obliterator.


- Je dirais qu'il as été habituellement mouvementé comme d'habitude mais votre château est bien plus accueillant que les endroits où j'ai l'habitude de me rendre quand je traites mes affaires dans les Enfers. Dit Ariman qui sourit.

Ce sourire fit tirer la sonnette d'Alarme dans l'esprit de Morigan. Ariman n'avait beau ne pas être un démon ce sourire fit penser à un prédateur ayant trouver une proie. D'habitude les mortels étaient à la fois subjugué et effrayé par la puissance et l'attrait démoniaque sexuel que Morigan avait sur eux mais avec Ariman il n'en n'était rien et Morigan se rendit bien vite compte qu'elle discutait avec une créature dangereuse qui n'avait peur de rien. Bon point pour elle toutefois Morigan semblait lui plaire bien plus que Valentine. Il l'avait dévorer des yeux quand elle c'était présenté. La Maitresse des Plaisirs ne l'avait donc pas laissé indiffèrent.


- Le prince noir vous fait ses salutations et ce permet de vous offrir ses quelques présents. Dit Ariman alors que ses serviteurs accoururent vers lui pour ouvrir la boite en or qu'ils transportaient. A l'interieur se trouvait un chat à neuf queue. Morigan pouvait sentir une puissante aura maléfique dans cette arme.

- C'est une arme démon forgé dans le Warp et contenant l'essence d'un serviteur de Slaanesh. Cette arme as été conçut non seulement pour vous défendre contre vos ennemis mais aussi pour assouvir votre plaisir. Utiliser la pour vous battre et vous ingérez 1000 fois plus de douleur à votre ennemis jusqu'à la mort par contre si vous l'utiliser pour votre plaisir ou votre sadisme sur une victime consentante ou devant être dominé elle infligera autant d'extase que de souffrance. L'arme démon est intelligente et répondra à vos désir.
Dit il.  
« Dernière édition: Mars 20, 2017, 12:09:54 par Ariman » Journalisée
Morigan
Avatar
-

Messages: 39


Maîtresse des plaisirs


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Mars 21, 2017, 09:46:31 »

- Je dirais qu'il as été habituellement mouvementé comme d'habitude mais votre château est bien plus accueillant que les endroits où j'ai l'habitude de me rendre quand je traites mes affaires dans les Enfers.

Ariman accompagna ses mots avec un sourire. En tant normal un homme aurait été intimidé par la succube. De par sa carrure imposante d'une part, et de part son statut de démone d'autre part. Mais l'Obilator quand à lui semblait être à l'aise ici. Il semblait qu'il avait pour habitude de faire un petit tour dans les enfers. De plus, son sourire n'avait rien d'innocent. Il avait quelque chose de sous entendant. Morigan su qu'elle lui plaisait car il la dévorait du regard. On aurais dit un animale en chasse et qui venait de trouver quelque chose à la hauteur de ses espérance pour se rassasier. La démone continua donc de jouer sur les mouvements provocateurs.

Morigan saisie la boite qu'on lui tendis. Celle ci n'était pas ordinaire. Déjà, visuellement elle était très luxueuse, des ornements dorés autour d'un bois brut qui devait être taillé d'un arbre noble. Mais en plus de ça, une énergie puissante en émanait. Son contenue devait être doté d'une grande puissance magique. Quand la boite fut ouverte, ses soupçons fut confirmé. Il s'agissait la d'une arme d'une puissance rare, et un abyssal n'a pas toujours l'occasion de s'en produire des comme celle ci. Il s'agissait d'un chat à neuf queues, doux nom que l'on donne à une sorte de petit fouet qui possède neuf cordes. Celui ci était plus raffiné : son manche était de bois qui allait de paire avec celui de la boite, des bandes de cuire en recouvrait une partie pour pouvoir le tenir dans la main. Ensuite, les neufs cordes était des lianes de cuire tressées à la main et qui, à leurs extrémités, se trouvait des petites terminaisons d'or.

- Le prince noir vous fait ses salutations et ce permet de vous offrir ses quelques présents. C'est une arme démon forgé dans le Warp et contenant l'essence d'un serviteur de Slaanesh. Cette arme as été conçut non seulement pour vous défendre contre vos ennemis mais aussi pour assouvir votre plaisir. Utiliser la pour vous battre et vous ingérez 1000 fois plus de douleur à votre ennemis jusqu'à la mort par contre si vous l'utiliser pour votre plaisir ou votre sadisme sur une victime consentante ou devant être dominé elle infligera autant d'extase que de souffrance. L'arme démon est intelligente et répondra à vos désir.

- Quel objet bien intéressant que voila ~

La succube saisie l'objet avec soin. Elle sentit instantanément un lien se créer entre elle et l'instrument. Elle savait déjà qu'elle pourrait choisir entre plaisir et flagellation. Elle passa les doigts d'une de ses mains entre les cordes, deux fois. La première fois, elle sentit un long tiraillement de la peau, puis la seconde fois un frisson de plaisir l'envahie. C'était déjà bien convainquant comme démonstration mais il en fallait plus pour la maîtresse. Elle se retourna vers Valentine qui était rester à ses cotés.

- Valentine, ma douce, veux tu bien allée chercher ta grande sœur s'il te plait ? Et prend un esclave au retour.

La démone en monoquini s'exécuta sur le champs. Très peu de temps elle était de retour accompagnée de deux autres personnes. L'une était habillée par de simple sous vêtements, tandis que l'autre était complétement nue. Cette dernière était attaché par une laisse en chaîne qui passait par un anneau situé sur le collier que la jeune femme avait, mais la laisse métallique était scindée en deux et se terminait par une attache sur les tétons de celle qui la portait. De plus, la fille était affublée d'un bâillon, une boule souvent vue dans les actes SM. Morigan se plaça devant les deux nouveaux arrivants. Et avec sourire sadique elle abat le chat sur la personne la plus habillée. Celle ci s'écroula dans un cri de souffrance et se tordait dans tout les sens en haletant bruyament à cause de la douleur. La succube se présenta alors à la deuxième. La jeune fille qui était mener par la laisse que Morigan avait prit la regardait avec un air inquiet. Quand la maîtresse répéta son geste, la démone attachée gémit de peur. Mais la réaction fut différente. Celle si sentit une grande vague de plaisir sexuel qui partait de l'endroit de l'impact, le dos, et qui se propageait dans tout son corps. La jeune créature tomba elle aussi au sol, sur ses genoux et elle haletait de plaisir, une net flaque de cyprine se formait sur le sol et qui commençait d'entre ses jambes. La démone imposante la fit se relever e tirant sur la laisse, lui tirant les seins vers le haut et composait son unique moyen de tenir, ses jambes trop faible par le plaisir. La succube l'embrassa après avoir retirer son bâillon.

- Voyons je ne te ferais jamais de mal ma Emilie chérie ... Pas si tu n'y prends pas de plaisir.

Après cette démonstration, elle reposa l'instrument dans sa boite et la referma. Elle s'adressa alors a Ariman

- C'est un joli présent que ton maître m'offre la, mais que veux t'il en retour ? Je suis prête à mettre le prix pour cet objet  
Journalisée
Ariman
Créature
-

Messages: 718



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Mars 21, 2017, 10:58:36 »

- Rien du tout. Ce présent est un cadeau de Slaanesh qui cherche avant tout à établir de bonne relations avec les nombreux démons du sexe. Même si le maitre que je sert as de nombreux ennemis il ne sera en aucun cas celui des démons qui partages ses gouts pour la luxure. Votre arrivée récente en tant qu'Abyssale et votre réputation qui commence à grandir as simplement attiré son intérêt et disons que cette rencontre est avant tout un gage d'une éventuelle bonne entente entre vos Succube et les Démonette ainsi que les adeptes que Slaanesh qui pourraient passer par votre territoire pour faire affaire dans des temps futur. Dit Ariman.

Morigan compris que le Dieu démoniaque que Ariman servait cherchait avant tout à attirer ses bonnes grâce par des relation amicale. Il était vrais que avant Ariman arrive tout les visiteurs qui étaient passer dans le territoire de Morigan ou du moins une grosse majorité n'avait pour objectif que de lui nuire ou tenter de l'effacer de la surface de l'enfer. En fait c'est même la première fois qu'un visiteur lui proposait de bonnes relation.

Outre cela Slaanesh n'était pas un vulgaire prince démon mais un véritable dieu du chaos même si la ou il vivait dans le Warp était bien différents des enfers traditionnel. Slaanesh était un dieu démoniaque extrêmement débridé. Si le sexe était un de ses moyens préféré il excédait dans de nombreux domaine de prédilection qui était toute sorte de plaisir. Il est même dit que le palais de Slaanesh au seins du Warp était un endroit incroyable. Le palais Slaanesh ne peut être atteint qu'en traversant les six secteurs. Le Cercle de l'Avidité joue sur la cupidité de l'impudent. Suit le Cercle de la Gloutonnerie ; il repose sur le désir de l'intrus vers les repas copieux et le vin. Le troisième cercle est le Cercle de la Chair où habitent les parfaits désirs du cœur, testant à l'extrême les désirs personnels. Le quatrième cercle est le Cercle de l'Orgueil où le visiteur est accueilli par des tonnerres d'adoration ; ici l'intrus est tenté par le pouvoir absolu sur les autres. L'avant-dernier cercle est le Cercle de la Vanité où le voyageur est présenté à une vision idéale de soi. Le dernier cercle est le plus dangereux ; c'est un lieu paradisiaque comportant un environnement apparemment parfait. Chaque seconde passée remplit le visiteur de félicité, mais le fait de se poser et apprécier pour un simple instant conduit à un coma et finalement la mort dans un bonheur oiseux. Traverser les cercles peut prendre des siècles, mais il ne faut pas succomber pour une seconde aux désirs ultimes au risque de chuter. Quiconque parvient à traverser les cercles atteint le Palais et Slaanesh lui-même. Un mortel ne peut regarder le dieu sans perdre instantanément son âme, car il devient alors l'esclave consentant de chaque caprice du Prince Sombre. A coté le château de Morigan était une pale copie mais visiblement les effort que faisait Morigan pour former son royaume et se rendre célèbre avait attirer son attention.

En y réfléchissant à deux fois le fait que ce soit Ariman qui soit venus et non un représentant officiel du prince noir n'est pas du au hasard. Slaanesh ne voulait visiblement pas faire de coups tordus même involontaire. Les démons majeur de Slaanesh avait de puissant moyen de subjuguer même une succube des enfers et étant des chaotique pur ils ne contrôlaient pas souvent leur pouvoir ni leur instinct qui étaient souvent violent ou répugnant. Ariman avait donc été envoyé car non seulement c'était une créature neutre mais aussi qu'il avait un véritable contrôle de lui même bien qu'il n'était point dénué de perversion.


- Outre cela cette arme démon n'est pas le seul présent que mon maitre vous offre. Dit Ariman tandis que les serviteurs encapuchonnés s'agitèrent après que l'Obliterator ai fait un signe.

Quatre esclave furent pousser par les serviteurs d'Ariman pour être présenté à Morigan. Ils étaient complètement nus maintenant qu'ils étaient débarrassé de leurs vêtements Deux jeunes homme et fille, une femme au port royal mais ce qui attira l'attention de Morigan était l'ange qui se trouvait avec le quatuor. Si les trois humain portaient des entraves normale l'ange portaient elle des entraves spéciale pour l'empêcher de fuir.


- Ses quatre personnages sont spéciaux. La femme que vous voyez là est la reine d'un royaume un peu trop proche d'une terre du chaos appartenant à un des serviteur de mon maitre. Les jeunes quand à eux sont leurs fils et filles et donc les princes et princesses héritiers de ce royaume conquis. Quand à l'ange c'est une invocation de la reine pour s'opposer à moi. J'ai eu un peu de mal à la capturer en bon état. Dit il.
« Dernière édition: Mars 24, 2017, 12:16:16 par Ariman » Journalisée
Morigan
Avatar
-

Messages: 39


Maîtresse des plaisirs


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Mars 23, 2017, 10:25:14 »

Le maître qui envoyait Ariman était un très puissant démon, dont le nom sonnait comme la luxure suprême dans les mondes des enfers. Slaanesh aimait son statut de maître démoniaque et son domaine à lui était bien entendu le même que la succube : le plaisir charnel. C'est vrai qu'il était naturel qu'une entente serais de mise, et a vrai dire Morigan n'en voyait pas d'inconvénients. Cela lui était même favorable. Son palais deviendrais une sorte de refuge pour les adeptes de ce maître, et ayant conscience de son propre pouvoir elle savait qu'elle pourrait être utile à ce dernier. Et puis ce mettre en conflit avec quelqu'un d'aussi puissant serait complétement insensé. Remarque, nous sommes bien en enfers et rien n'est impossible ici. Mais la succube avait bien trop d'ennuis avec ces assassins à la botte de démons qui paniquait pour leur grade. Elle accepta donc avec immense plaisir le cadeau qu'il lui était offert.

- Vous transmettrez à votre maître mes plus sincères remercîments pour ce présents qui est, ma foi, fort à mon goût. Je ferais affaires avec lui avec grand plaisir.

La démone du plaisir s'inclina devant l'Obliaterator pour accentuer le coté respectueux. Une aide comme celle ci fut du pain bénit, paradoxe, pour elle. Les attaques de son palais se faisaient bien trop fréquentes en ce moment et son temps pour son plaisir était trop diminuer, infectant son humeur. Mais l'occasion de s'amuser allait se faire de nouveau plus présente chez elle. Le fouet, qu'elle portait désormais à la ceinture comme une arme et comme u trophée, n'était pas le seul don que lui faisait Slaanesh. Cette puissance de la ruine savait intéresser les démons pour son réseau de connaissance, et cétait très bien ainsi.

On fit avancé quatre des personnes en capuchonner et on leur hotta  leur seuls habits. La succube ouvrit les yeux en grands, surprise de ce qui se présentait devant elle. Quatre nouveaux esclaves qui avait eu le malheur de s'attirer les foudres du puissant démon. Ariman explique à la maîtresse des lieux leur petite histoire, alors que celle ci leur tournait déjà autours. Elle vais commencer par les deux plus jeunes, des êtres humains qui devaient avoir le même âge et au vu de leurs ressemblances, ils étaient frères et sœurs. Jumeaux même. Ils ne devaient pas dépasser la barre des dix huit ans humain. Morigan leur effleurait la peau caramel, douce et qui dégageait une odeur fruitée. Une des deux autres, une femme plus âgée, n'arrivait pas à tenir en place et gigotait à chaque fois que les deux ados gémissaient de peur. Ce devait être la leur maman chérie. Cette idée décrocha un sourire machiavélique aux lèvres de la succube. Elle leur attrapa le visage, tendrement.

- Dites moi mes chéris, vous avez quel âge ?

- ...

- Voyons, comment voulez vous qu'on s'entende si vous ne parlez pas ? La démone serra un peu leur joue entre ses doigts

- 17 ans. Dit la jeune fille avec son visage qui se déforma, mais  Morigan ne desserra pas

- Je n'ai pas entendu ta sœur petit, comment m'a t elle appelée ? La succube fronçait les sourcils et serra un peu plus

- 17 ... 17 ans, maîtresse.

- Voila qui est mieux ! Morrigan desserra alors son emprise sur le frère et la sœur. Elle les embrassa chacun leur tour, passionnément. Le premier baiser des terriens est si exquis. Dit elle en se léchant les lèvres, contente de leur avoir volé à tout deux leur premier baiser.

- Arrêtez ça !

Dit la mère qui commençait à avoir les larmes qui coule sur ses joues. La démone du plaisir se retourna vers elle, la dévorant du regard. Ses seins était énormes, ce qui devait être héréditaire car sa fille n'était pas en reste sur ce point de vue, et sa peau sentait tout aussi bon que celle de ses enfants. Malgré sa nudité, ses kidnappeurs avaient pris le soin agréable de lui laissé ses bijoux d'or et de pierres précieuse, accentuant le coté esclave royale. Morigan se dirigea vers elle, lui caressant les seins et tirant sur les deux anneaux qui pendaient de ses tétons. Elle se plaça derrière elle, lui plaquant violemment deux de ses mains sur sa poitrine et lui donnant une fesser qui résonna dans la pièce

- Tiens toi à ta place sale chienne si tu ne veux pas te faire remplir de mon foutre devant tes enfants !! La maîtresse des plaisirs avait saisit l'esclave par ses longs cheveux noirs et l'avait jeté à terre après sa menaces.

- O... oui, maîtresse ...

- Bien !

Morigan se tourna alors vers la quatrième personne qui venait d'être décapuchonnée. Celle ci était bien différente et a vrai dire c'est celle qui avait le plus retenue l'attention de la succube. Une ange, aussi nue que les humains qu'elle accompagnait et dans le même état, proposé comme esclave. C'était un cas unique en son genre et une occasion inespéré d'asservir une de ses ennemies les plus mortel. Ce fut le cadeau le plus digne qu'il lui était fait. L'ange était très affaibli et Ariman lui avait expliquer que c'était un de ses trophées de chasse. Ce sui prouvait l puissance de l'homme. Quoiqu'il en soi, elle sauta sur l'occasion. A vrai dire, elle était très jolie même pour une divine et Morigan voulait s'amuser avec elle. Elle s'approcha d'elle, et avec un plaisir non dissimuler elle commença à jouer avec elle. La démone commença à lui peloter les seins, énormes pour elle aussi décidément. Quand elle passa une main sur son sexe et laissa sa magie noire opéré. L'ange gémit fortement et une aura maléfique l'entoura. Une fois celle ci dissipée, l'ange était littéralement. Ses ailes étaient passer de blanches pures à noir sombre et elle fut attribué de cornes démoniaques.

- Maitresse j'ai ... dit l'ange avec un air obscène.

- voila qui est bien mieux comme ça ♥ Je sais, tu veux te prendre ma bite dans la ceinture abdominale et c'est normal, c'est l'effet de la magie de corruption. Mais tu vas attendre. Dit elle en l'embrassant avant de s'adresser de nouveaux à l'Obliterator. Merci pour ces présents, je vous prie de rester ici pour la nuit, ou plus. Nous pourrions nous amuser si vous acceptez.
« Dernière édition: Mars 25, 2017, 12:51:09 par Morigan » Journalisée
Ariman
Créature
-

Messages: 718



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Mars 24, 2017, 02:37:14 »

Morigan semblait satisfaite des cadeaux que Ariman lui donna. Par contre ce que la succube fit à l'ange lui fit lever un sourcil. Son niveau de corruption était incroyablement rapide. Pour tout dire il avait penser que cela aurait pris plus de temps. Jusqu'ici il n'avait vu une rapidité pareille que rarement et encore parmi les dieux démoniaque. Vu sa nature d'Abyssale Morigan était partis pour devenir un seigneur démon naissant voire même une demi Déesse. Sur le coup il compris pourquoi le prince du chaos s'y intéresse pour un association.

Après avoir remercier Ariman pour les présents Morigan l'invita à passer quelques temps dans son château et de profiter des avantages et des services de la Maitresse des plaisirs. Cette fois Ariman devait se plier au protocole quand un Démon était en colère mais pas au point de vous tuer il vallait mieux rester à des millier de kilomètre de lui voire changer de galaxie. Par contre quand il était content et satisfait et qu'il vous invitait il valait mieux lui obéir. Refuser aurait certainement attiré son inimitié et sa rancune surtout ceux de la luxure si ont refusait leur avance. Les Démons majeurs pouvaient être rancuniers et capricieux parfois. Ariman s'inclina donc.


- Mais ce serait avec plaisir. Ce serait malpolis de partir immédiatement surtout que vous êtes mis en quatre pour bien me recevoir ainsi que mes serviteurs. Un peu d'amusement et de débauche ne nous ferait que du bien afin d'affronter le voyage retour de votre territoire et des enfers l'estomac remplis et les couilles vides. Dit Ariman un peu vulgaire mais ayant aussi raison. Après tout c'est ce que le palais de Morigan proposait.

Maintenant restait à savoir ce que Morigan lui réservait. C'était elle la maitresse de cérémonie mais comme il y avait le buffet Ariman demanda du vin et invita ses gardes à se restaurer car le voyage avait été dur.
Journalisée
Morigan
Avatar
-

Messages: 39


Maîtresse des plaisirs


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Mars 26, 2017, 01:58:45 »

- Ma fille, reprends ta sœur avec toi et débarrasse moi de ce cloporte. Et prends donc avec toi cette charmante chienne et ses deux enfants. Tu leur prépara un petit bain, tu les pouponnera et tu leurs laissera une chambre propre. Ce sont des cadeaux, j'en prendrais soin. Dit Morigan à Valentine.

- Bien, Maîtresse. Répondit celle-ci.

La jeune protégée ordonna à d'autre esclaves de s'occuper de celui qui avait reçu un coup du chat de la maîtresse et quand à elle, elle aida sa "sœur" à se relever. Cette dernière se sentait toujours aussi excité et il était fort possible qu'elle s'amuse avec les deux autres filles. La petite famille emboita le pas aux deux démone, les enfant dans les bras de leur mère. Seul l'ange était rester aux cotés de sa nouvelle maîtresse. Celle ci avait le visage abruti par une envie ardente de sexe, la langue pendue et salivante, tout en tenant la succube par une manche.

L'obliaterator Prit place quand Morigan lui y invitât. Lui et ses gardes commencèrent donc le festin, mangeant à leur faim ou plus, buvant les alcools les plus diversifiés qui coulaient à flots. Le bruit des couverts commençait à prendre le dessus dans la salle. L'homme fit une remarque qui, en temps normal, lui aurait attiré les foudres du démon qui le reçoit. Ceux ci sont susceptible quand on leur manque de respect ou que des réflexions mal placés étaient prononcés. Mais la il fallait dire que c'était différent, dans le palais d'une succube prononcé les mots "se vider les couilles" était la bien venue. Morigan s'assit en face de lui, un sourire satisfait aux lèvres. L'ange corrompu se jeta à genoux devant elle, lui soulevant sa robe. La démone n'étant pas pudique, et comme pour répondre à son invité, elle écarta les jambe. Il ne fallut pas beaucoup de temps pour que l'ange déploie le sexe bleue de sa nouvelle maîtresse. Elle se colla le visage dessus, lui léchant les couilles pour faire dresser ce membre imposant.

- Que dites vous d'apprendre à cette gourmande de se tenir ? proposa alors Morigan à Ariman.
Journalisée
Ariman
Créature
-

Messages: 718



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #10 le: Mars 29, 2017, 09:45:00 »

Comme Morigan invitait il n'y avait pas de raison que Ariman ne refuse le repas ni que ses gardes ne puissent se restaurer. Visiblement Morigan avait une nette préférence pour la cuisine humaine de Terra. Pâtisserie, cochon de lait, légume, vins fin, hydromel et même de l'ambroisie une boisson que l'on peu trouver parmi les divinités. Il y avait même de la bière naine ce qui était tant mieux car la plupart de ses gardes qui sont aussi ses membre d'équipage quand il commande son vaisseau spatial appréciait grandement cet alcool. Lui aussi d'ailleurs mais protocole oblige il se contenta de boire du vin dans une grande coupe métallique adapté à sa morphologie.

Morigan était ravie de ses cadeau. Elle avait garder l'arme démon et l'ange et envoyé les autres ailleurs. D'après ce qu'il as compris en écoutant les conversation entre les succube Morigan les considérais comme ses fille bien qu'il y ai aucun lien de parentés entre démons. Elle semblait toutefois les appréciés vraiment à moins que ce soit un faux semblant. Les démons pouvaient être trompeur sur leur relation même entre eux.

Morigan ce montra très impudique avec sa nouvelle protéger et elle montra surtout une facette d'elle même sous la forme d'un sexe énorme aussi impressionnant que celui d'Ariman. Sur le coup l'Obliterator compris pourquoi Morigan avait autant de problèmes avec les instance démoniaque traditionnelle. Les Succube ayant des aptitude de futanari était rare statistiquement 1 sur 1000 renaissaient aux enfers avec un sexe masculin entre les jambes. L'inverse était aussi possible avec les incubes males. Ses démons avaient souvent mauvaise réputation car il avaient une soif d'indépendance mais aussi il étaient très puissant et donc pour beaucoup dangereux.

Le fil des pensée d'Ariman furent interrompus par Morigan qui proposa à l'Obliterator à l'aider à éduquer l'Ange déchu en train de lui laper la queue sans avoir sa permission bien que Morigan l'ai provoqué volontairement. Ariman souri.


- Il est vrais qu'elle n'as pas demander l'autorisation à sa maitresse. Malgré le fait qu'elle soit en votre pouvoir je la sent encore trop indépendante à mon gout. Dit il en se levant et poussant d'un coup de pied l'Ange qui tétais la queue de Morigan.

Il ne l'avait pas frapper, juste empêcher de poursuivre son manège. Il était clair qu'elle était excité et sa minette était en larme. Après l'avoir poussé Ariman s'appuya sur le siège de Morigan.


- Regardez la gémir. On dirait une chienne réclamant sa pitance. Si le paradis as des déchet cela doit être des spécimen comme celle là. Je pense que le mieux à faire serait de la mettre à la diète tout en lui offrant le spectacle le plus frustrant afin de lui apprendre l'obéissance. Proposa Ariman à Morigan.
Journalisée
Morigan
Avatar
-

Messages: 39


Maîtresse des plaisirs


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #11 le: Avril 01, 2017, 08:37:38 »

l'homme poussa la nouvelle démone en chaleur du pieds, lui arrachant un couinement triste. L'ange corrompue regardait sa maîtresse comme si elle voulait lui sauter dessus. Morigan elle souriait, amusée et le membre toujours tendue et sorti. Il serait mentir de dire que la succube ne désirait pas en mettre plein le sexe de sa nouvelle esclave, mais la proposition de son invité était bien plus alléchante. Elle regarda l'homme et se leva, lui tendant la main pour qu'il la suive.

- En voila une idée excellemment bonne. Allons dans ma chambre pour lui apprendre à se tenir

Elle attrapa quelque part un collier avec un magnifique pendentif ou il était inscrit "little Slut" et le passa au cou de l'ange déchu. Elle passa une laisse sur le même anneau et marcha en direction de sa chambre, l'ange la suivait à quatre pattes. Elle poussa une porte et fit tombée sa robe, dévoilant alors son corps nu à l'Obliterator. Elle amena l'ange sur le lit et l'attacha, avant d'inviter l'homme à se déshabiller et à les rejoindre. Elle mit bien en avant ses belles fesses.

- Alors, vous venez donner une leçon à cette chienne ? 
Journalisée
Ariman
Créature
-

Messages: 718



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #12 le: Avril 01, 2017, 10:34:54 »

La proposition d'Ariman plus à la reine succube qui l'invita à la suivre jusqu'à ses appartements en embarquant avec elle sa nouvelle esclave non sans l'attacher avec un collier à la manière d'un animal. Ariman quitta alors la grande salle pour finalement se retrouver finalement dans un lieu plus intime.

On peu dire que Morigan en tant maitresse des plaisirs avait une chambre à la hauteur de sa personne qui montrait à la fois le confort et aussi la domination. Elle avait une véritable collection d'objets sexuel soigneusement rangé mais à être employé. Morigan se déshabilla en invitant Ariman à faire de même mais alors qu'elle se mis en position de séduction pour appâter l'Obliterator elle entendit un bruit de métal tordus  et de craquement d'os. Elle vis du coin de l'œil que Ariman c'était transformer.

Le monstre de métal avait laisser place à un imposant colosse à la peau grisâtre au strie métallique. Mais ce que vis plus Morigan c'était l'imposant mandrin que Ariman exposait. Le sexe de l'Obliterator était déjà en érection. Il fallait dire que même si les ruses sexuelle des succube laissait Ariman indiffèrent il fallait dire que Morigan par son physique avait réveiller en Ariman sa libido.

Ariman s'avança franchement vers Morigan se collant à elle. Ses mains baladeuse touchèrent la Succube lui caressant les seins, son torse de femme musclée et surtout son sexe aussi imposant que celui d'Ariman en érection se pressant sur ses fesses et le bas de son dos.


- Laisson les chiennes là ou elle sont. Pour tout  dire depuis que je t'ai vue j'ai plutôt envie d'une chose. Te fourrer ma grosse queue et te baiser par tout les trou. Arrrrg Morigan tu me rend dingue. Dit il en lui léchant ensuite l'oreille comme si la succube était devenue la friandise d'Ariman.

Il était clair que Ariman était excité sexuellement bien qu'il garda un certain self contrôle qui l'avait empêcher de lui sauter dessus et de baiser la succube comme un animal en rut mais cela promettait une partie de jambe en l'air sauvage et de frustration sexuelle pour l'ange déchus attachés et impuissante qui ne pouvait que mater sans se toucher.
Journalisée
Morigan
Avatar
-

Messages: 39


Maîtresse des plaisirs


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #13 le: Août 04, 2017, 10:51:47 »

Morigan fut fort étonné de voir la définition de « se déshabillé » qu’avait Ariman. Le bruit de tôle abimée et d’os craqué qu’il faisait fit presque mal au succube. Mais le résultat en valait cette peine. Qui aurait dit que sous cette énorme masse de chair et de métal se trouvait un être qui avait presque l’air d’être humain. Si les humains faisaient deux mètre dix et avaient la peau grisâtre bien entendue. Mais ce qui plut le plus à la démone, et ce qui est au final assez logique compte tenu de sa nature de luxure, c’est le membre qu’exhibait l’homme avec fierté.

L’engin avait une taille plus qu’imposante et devait bien être aussi gros que son dard bleuté. Le male s’approcha alors du lit et s’installa dessus. Il ne semblait pas complexer avec les femmes, et avec un membre de cette taille c’était compréhensible, et il était même plutôt tactile. Il commença à passer sa main sur le corps de la démone, qui se laissait faire avec un grand sourire. C’est rare qu’elle ait des amants mortels aussi entreprenants avec elle, surtout qu’en temps normale son sexe imposant intimide beaucoup trop les hommes qui ont peur pour leur virginité anale. Mais visiblement, Ariman lui semblait apprécier. Il passa sa main sur l’engin bleu de la dame en lui déclarant son envie folle de la pénétrer. Et il faut dire que cette idée enjouait particulièrement le succube.

« Eh bien, voilà qui a le mérite d’être clair ! »

C’est alors que la démone de déplaça et alla devant son nouveau partenaire. Et à sa demande, elle ne se fit pas prier pour passer à l’action. Etant la démone du plaisir, c’est sans mal qu’elle prit le sexe de l'Obliterator entre ses deux lèvres pulpeuses. Elle commença tout d’abord par le gland. Elle le garda dans la bouche alors que sa longue langue bleue s’enroulait autour de celui-ci.
Pendant la fellation, la dame passa une main dans ses cheveux blancs pour dégager son regard, lançant un regard pervers à son amant. Avec une autre main, elle s’occupait de la tige tendue qui avait son extrémité dans l’orifice buccale de la démone  alors qu’une troisième lui massait tendrement les couilles.

Sa quatrième main écartait vulgairement son cul devant les yeux ébahis de l’ange déchue. Celle se plaignait fortement aux vu du cul de sa nouvelle maitresse qui se dandinait devant elle. La maîtresse des lieux se plaça même des doigts dans sa rosette pour frustré d’autant plus sa nouvelle chose. Celle-ci dégageait une odeur imperceptible pour l’homme, mais Morigan la sentait bien et s’en enivrais. C’était une odeur de luxure, d’envies perverses et de grande frustration.
Journalisée
Ariman
Créature
-

Messages: 718



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #14 le: Août 05, 2017, 12:34:03 »

Si Ariman entendit les couinement de l'ange alors que Morrigan lui était en train de lui faire une gâterie il n'en n'avait cure, ses yeux étant posé sur sa partenaire. Si les succube étaient inoubliable dans leur fellation et souvent mortelle par le fait qu'elle aspirait l'énergie vitale des humain en un rien de temps, Morigan semblait les surpasser et elle avait l'art et la manière de savoir aspirer une queue tout en faisant le show pour exacerber la libido de l'Ange impuissante. Malgré sa richesse la succube n'avait pas la prestance des ennuyeuse hétaire de luxe. Elle était imaginative et certainement aussi sauvage qu'une reine putain des enfers originel.

Pour le moment Morigan commençait les préliminaire lentement enroulant sa langue autour de l'imposante queue d'Ariman tout en le caressant et provoquant l'ange qui tressautait dans son engin d'entrave. Le regard pervers ressemblait fortement à une provocation. En effet Morrigan était une puissante succube et Ariman malgré son statut de demi démon était encore un mortel. La question étant jusqu'où Ariman irait et craignait t'il le pouvoir d'une démone si il tentait lui aussi de la dominer et prendre par lui même des initiatives.

Et ce que Ariman fit en agrippant la tête de Morigan et enfonçant sont membre dans sa bouche pour ensuite faire de brutaux mais contrôler va et viens. Ariman était en train de violer la bouche de la succube comme si c'était un vagin. Il était brutal et Morigan sentis un avant gout de son pré sperme couler dans sa gorge. Pourtant l'Obliterator se contrôlait assez pour ne pas tenter maintenant une gorge profonde. Du moins pas tout de suite et cela donnait une idée à Morigan des préférences l'Obliterator en type de femme.

Avec lui il n'était pas la pêne qu'on prend des gants en matière de sexe Ariman aimait dominer mais aussi affronter son égal en matière de sexe. Quoi de plus logique pour un militaire. Loin de la douceur Ariman aimait les ébats primitif et brutaux et le fit bien savoir. Une chose est certaine Morigan semblait aspirer la queue d'Ariman comme une lamproie et Ariman ne tarda pas à jouir en grognant comme une bête alors qu'ils se retirait de la bouche de Morigan sans toutefois débander. Il lui fallait quand même plus d'un orgasme avant qu'il soit complètement repus.
« Dernière édition: Août 05, 2017, 01:54:29 par Ariman » Journalisée

Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox