banniere
 
  Nouvelles:
"Ask not what LGJ can do for you, ask what you can do for LGJ !"

LGJ lance un appel à candidatures pour différents postes importants ici.

N'hésitez pas à vous présenter !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 ... 6 7 [8] 9
  Imprimer  
Auteur Sujet: La Chasse Sauvage [Maud de Rehen]  (Lu 3558 fois)
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 143



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #105 le: Juin 13, 2018, 08:10:09 »

Vesa était de retour ! Toujours plongée dans ses papiers, elle fut très contente de voir la fameuse paladine revenir ! Sans doute qu’elle avait bossée, étant donné qu’elle semblait prête à expliquer quelques unes de ses découvertes. Sans doute avait-elle découvert plus de choses intéressantes qu’elle, étant donné qu’elle était allé… Allé… Oh, elle ne savait plus… Avait-elle su d’ailleurs ? Elle ne se souvenait pas qu’elle en ait parlé… Boah, c’est sans importance ! Notre fameuse Vesa était une fille très intelligente, et qui pouvait se débrouiller, donc, il n’y avait pas de soucis. Sans doute que c’était quelques choses de super utile qu’elle allait expliquer… L’avantage, c’est que la fameuse jeune femme aux cheveux mauve, et bien, elle aussi, elle avait plusieurs choses à raconter à notre Vesa ! On allait bien voir ce qui allait se passer.

« Je crois que Montferrat se livrait à du trafic d’esclaves, Maud. De la traite organisée par la Salamandre en utilisant divers biens abandonnés comme points de chute. Mais à quelle fin ? »

« Cela serait logique. Et la fin me semble simple non ? Esclavage sexuelle, ou travail forcé, du classique. »


Là, elle avouait qu’elle séchait. Bon nombre de noble mouillait dans l’esclavage, étant donné que l’être humain était l’une des denrées toujours les plus efficaces, quand il s’agissait de gagner de l’argent… Et ouais, c’était sale, horrible, mais l’esclavage continuait. Maud était pas contre l’esclavage… Mais uniquement des sous-humains, des hybrides, etc. Les humains, eux, par contre, cela ne devait pas exister ! Quoiqu’il en soit, visiblement, s’il y avait des esclavages, et bien, les buts étaient sans doute logique : des esclaves sexuels, du travail forcé… Peut-être des soldats aussi ? Elle s’y connaissait moins sur ce point, mais elle savait que parfois, des esclaves étaient utilisés comme chair à canon durant certaines batailles… Bref, elle se tourna vers Vesa, et déclara vis à vis de ce qu’elle avait elle trouvée :

« Ce qui m’inquiète personnellement, c’est ça. »

Elle posa alors avec violence une liasse de papier devant Vesa. La liasse était assez importante, mais elle restait la plus petite de toutes les piles qu’avait fait Maud. C’est là qu’on pouvait se dire « ouah ! Elle s’y connaît ! » Car en effet, elle avait quand même rangée l’intégralité de ses papiers, et surtout, elle les avait classé, histoire de mieux pouvoir se retrouver dans l’ensemble. Heureusement que la fenêtre était bien fermé, sinon, un coup de vent… ET BAM ! Tout les papiers à travers la salle ! Plus sérieusement, ne faîtes pas ça. Je crois que Maud pêterait les plombs et il risquerait d’avoir des blessés. Bref, quoiqu’il en soit… Que voulait mettre en avant la fameuse Maud de Rehen avec ses fameux papiers ? Quelques choses d’important ? Quelques choses de dangereux ? Et bien… Elle allait le montrer, étant donné qu’elle déclara, en montrant un des papiers :

« Notre seigneur semblait parfois n’avoir aucun autre intérêt qu’être une mule. Des sommes d’argents extrêmement haute transitaient par lui, mais regarde, il n’en prélevait pas un centime. »

C’était un schéma classique, là, sans doute que si Vesa s’y connaissait un peu, elle connaissait ce principe. C’était un peu du blanchissement d’argent quoi, le baron, étant donné qu’il était noble, faisait stationner des sommes d’argents venant de marchés illégaux, mais quand cela était vérifié, les inspecteurs étaient plus sympathique, étant donné qu’il voyait que l’argent avait transité par une personne totalement fiable. On abusait de la confiance des gens quoi, si vous voulez mon avis. Bref, en tout cas, le seigneur avait donc été une mule, et avait fait transité de l’argent d’un camp A à un camp B… En quoi c’était inquiétant ? Encore une fois, quand on relisait le début de ce paragraphe, je disais ouvertement que c’était quelques choses de classique, donc… Donc, il n’y avait rien d’inquiétant, c’est juste fortement embêtant… Et bien, il y avait quelques choses qui clochait dans cela, et Maud le pointa.

« Hors, en général, ce genre d’abus financier, les passeurs prélèvent toujours une part de commission. Je connais bien ça. Mais là, rien. Donc, soit il ne voulait rien avoir affaire avec cet argent, soit les parties concernés le terrifiaient, et il voulait pas avoir le moindre ennui... »

Bam. Et on pouvait vérifier, mais TOUS ! Tous ! Jamais le fameux Baron n’avait prit la moindre somme d’argent, il avait toujours bien sagement fait transiter l’argent. Et cela, c’était quand même fortement étonnant de la part d’un homme qui semblait aussi… Comment dire… Passionné par l’argent ? Fasciné par les richesses ? Bref, il devait vraiment avoir peur, pour qu’il n’arrive même pas à récupérer quelques sousous… Bref, il y avait quelques choses qui puait là dedans… Et sans doute que c’était lié avec ce qu’avait trouvée la fameuse Vesa… Bref, elles avaient toutes les deux bien avancés dans leurs recherches. On pouvait donc dire qu’elles allaient très certainement avancé dans l’enquête, bien qu’elles étaient toujours coincées dans cette ville, le temps que quelqu’un arrive pour les remplacer dans la gestion de la ville… Bref, la fameuse Maud reprit par rapport à ce qu’elle avait dit juste avant…

« Ennui... *baille* qu’il a quand même eu, vu qu’il bouffe les pissenlits par la racine... Bon sang, j’ai envie de dormir... »

Elle laissa échapper un magnifique baillement, qui montrait qu’elle en pouvait plus. Déjà, elle avait failli tomber de sommeil plus d’une fois en triant… Bref, elle restait assisse, et reposa un bref instant sa tête dans ses bras, tout en se disant qu’elle avait du mal à comprendre tout ce qui se passait… Sans doute que c’était bien plus haut que ce qu’elle était capable. Après tout, elle n’était qu’une paladine et…. Oh non ! Elle ne devait pas penser à ça ! Elle était Maud de Rehen ! Et une Rehen se doit de toujours être la meilleur ! C’est important ! Bref, elle reposait un peu ses yeux… Qu’allait faire Vesa devant cette maud tout à fait fatiguée ? Et bien, c’était une bonne question, mais une question inutile à développer, étant donné que la fameuse Vesa allait y répondre… Donc, comme dit dans le métier, just wait’n see ! Et… à vous les studios !
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 96



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #106 le: Juin 18, 2018, 12:30:27 »

« Tout cela confirme ce que je pense, Maud... Il ne s’agit pas d’une simple fraude fiscale, d’un simple arrangement avec un seigneur local et des bandits de passage. »

Hélas, ce genre de choses faisaient partie des infractions fréquentes dont les seigneurs étaient jugés. La Couronne avait depuis des siècles cherché à étendre son influence sur ses vassaux, à légiférer et à fédérer son système féodal. Selon ce système, le royaume était organisé en circonscriptions administratives très autonomes, les seigneuries. Nexus avait longtemps fonctionné sur ce système, avant de commencer à progressivement tout structurer, afin que l’autorité centrale ne soit plus celle du seigneur. Par le biais des conflits successoraux, de la nécessité de protéger les gens, de lutter contre les guerres privées, la Couronne avait progressivement réussi à instaurer l’idée d’une hiérarchie des pouvoirs publics, passant à travers les titres de noblesse. La seigneurie était devenue une circonscription administrative dépendant d’un plus grand ensemble, et ainsi de suite, jusqu’au plus gros pouvoir, la Couronne, l’État. Tout ça avait mis des siècles à se faire, et avait nécessité des raisonnements politiques et philosophiques. Nexus était à l’origine du concept central, fondamental, de souveraineté. À travers ce concept découlait celui de l’État, et c’était à Nexus qu’on devait le développement de ce concept à travers tout Terra.

Tout comme les penseurs de la France médiévale, les penseurs nexusiens avaient développé l’idée qu’un État existait dès lors que trois critères étaient réunis : une population, un territoire, et une nation souveraine. Tout cela pour dire que la justice royale pouvait juger les seigneurs quand leurs comportements constituaient des manquements à leurs obligations seigneuriales. Et, ce que Maud et Vesa venaient de découvrir rentrait tout à fait dans ce domaine-là.

En plus du trafic d’esclave, Montferrat agissait aussi comme convoyeur de fonds. Il n’y avait qu’une seule explication logique à cela, que Vesa développa :

« Montferrat devait transférer l’argent de la Salamandre à quelqu’un d’autre... Un relais efficace et plus discret que dans la capitale. »

Les détails figuraient dans les manuscrits et les livres de comptabilité. Montferrat devait sûrement avoir des complices.

« Il faudrait éplucher les registres, interroger les agents seigneuriaux qui travaillaient avec Montferrat... Nous ne résoudrons pas l’enquête, Maud. Il va falloir attendre que les renforts arrivent. La Couronne diligentera elle-même les investigations, tout ça est trop gros pour nos maigres ressources. »

Et ce d’autant plus qu’à l’origine, elles n’étaient même pas là pour s’occuper de ça ! Leur quête initiale restait la Chasse Sauvage, et, pour l’heure, Vesa ne voyait aucun lien apparent entre les agissements délictuels de Montferrat et la présence de la Chasse Sauvage. C’est à ce moment que Maud se mit à bâiller, manquant de s’affaler sur les registres de comptabilité. Vesa sourit alors, et revint à des préoccupations plus classiques.

Sa main caressa alors doucement les cheveux de la femme, et Vesa acquiesça.

« Oui, il est temps de se reposer... Mais on devrait emmener ces documents avec nous, je ne pense pas qu’il soit très prudent de les laisser là. »

Après tout, on ne pouvait faire confiance à personne dans cette ville !

« Et je pense aussi qu’il serait sage que nous dormions dans la même chambre... Au cas où. »

Vesa ne se sentait nullement en lieu sûr ici...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 143



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #107 le: Juin 21, 2018, 08:14:19 »

Les papiers et archives étaient souvent très intéressante. Pas plus qu’aller directement sur place pour enquêter… Et pas moins. Les deux étaient complémentaires, et là, Maud et Vesa avaient fait un joli travail d’équipe, en laissant chacune faire ce qu’elle savait faire. Maintenant, elles se retrouvaient et donc découvraient plus chacune de leur côté. Notre chère Vesa avait la confirmation que l’homme faisait des trafics d’esclaves, et Maud savait qu’il servait de mule… Et le pire, c’est que tout cela était sans doute lié, mais… Maud n’arrivait pas à trouver les liens logiques ! Il y en avait forcément ! Forcément, cela ne pouvait pas être un hasard, c’était pas crédible… Il fallait absolument qu’elle trouve… Heureusement Vesa était toujours là pour la calmer un peu et la remettre dans le droit chemin.

« Montferrat devait transférer l’argent de la Salamandre à quelqu’un d’autre... Un relais efficace et plus discret que dans la capitale. Il faudrait éplucher les registres, interroger les agents seigneuriaux qui travaillaient avec Montferrat... Nous ne résoudrons pas l’enquête, Maud. Il va falloir attendre que les renforts arrivent. La Couronne diligentera elle-même les investigations, tout ça est trop gros pour nos maigres ressources. »

En effet. Là, c’était un poisson qui était vraiment trop gros pour elles. Cela énervait Maud, qui n’aimait pas du tout apprendre cela… Mais disons que ces derniers temps, et bien, elle avait eu pas mal d’échec, donc, elle se remettait pas mal en question… Puis… Il y avait Vesa. Vesa dont les déclarations étaient absolus pour notre chère Maud ! Maud était une fan-girl de Vesa… Bref, de toute façon, là, elle était trop crevée pour véritablement réfléchir à tout cela… Elle voulait juste se reposer, et si elle restait dans cette salle, et bien, c’est pas grave, elle dormirait sur ces papiers, c’était pas grave, au moins, ça la permetrait de tout surveiller ! Heureusement, Vesa était plus raisonnable que notre chère Maud, et surtout moins une gamine par moment, si vous voulez mon avis, et déclara alors pour raisonner la fameuse Maud de Rehen :

« Oui, il est temps de se reposer... Mais on devrait emmener ces documents avec nous, je ne pense pas qu’il soit très prudent de les laisser là. »

« En effet… Les incendies arrivent étonnement vite dans ce genre de cas. »

Oh oui… On les oubliait souvent, mais ces feux étaient redoutables. Ils arrivaient toujours mystérieusement aux meilleurs moments, et ils faisaient entièrement disparaître parfois des pans entiers d’archives, des documents très précieux, rares, et la plupart du temps… Mystérieusement, c’était toujours des documents compromettants qui disparaissaient dans le feu. Maud savait bien cela, car avant de devenir paladine, ses premières missions par son père… Cela avait été de faire ça. Elle n’était pas très bavarde sur sa vie avant d’être dans l’ordre du Griffon, mais elle savait pas mal de choses… Heureusement, c’était derrière elle tout ça… Derrière elle ? Vraiment ? Pas tout à fait étant donné qu’elle déclara, d’une voix un peu faible :

« J’en sais quelques choses... »

Elle se souvenait. Sa première mission, petite, elle n’avait que quatorze ans, et elle se souvenait de l’odeur du brulé. Ce palace qui brulait, et son père qui lui tenait la main. La destruction d’un adversaire, et de toutes ses archives. Elles se souvenaient des flammes qui dévoraient l’entiereté du manoir. C’était là qu’elle s’était rendu compte que peut-être qu’elle n’était pas du côté des gentils avec son père… Bien sûr, la découverte de sa mère, transformée en jouet sexuel, quelques années plus tard avait fini d’achever ce qu’elle pensait… Mais ce feu… Ce feu resterait toujours pour elle l’un des symboles de l’abus de puissance, puissance des Rehen qu’elle incarnait, et dont elle savait comment l’abus pouvait aller. Elle aurait du mal à penser qu’elle même abusait avec son racisme habituel… Mais passons.

« Et je pense aussi qu’il serait sage que nous dormions dans la même chambre... Au cas où. »

« En effet ! »

Elle prit les dossiers, en prenant le plus possible, en laissant le moins possible à son interlocutrice. Non pas qu’elle ne voulait pas que Vesa travaille, genre elle avait pas confiance en elle, mais tout simplement… Et bien, c’était Maud ! Comme toujours, elle en faisait trop… Heureusement, elle avait été un minimum raisonnable, et elle n’avait quand même prit qu’une quantité « portable » pour elle… Genre, elle ne serait pas à tomber ou faire tomber des papiers importants… Elle commença à chercher alors une chambre, ne vérifiant même pas si Vesa la suivait… Mais elle supposait que Vesa allait la suivre, vu qu’elles allaient dormir dans la même chambre ! D’ailleurs, ce n’était pas une proposition, Maud voulait dormir avec Vesa ! Oh, oui, dormir. Elle savait pas encore si elles feraient plus que ça, mais là, elle était vraiment crevée.

« Tsssk… Pas cette chambre. »

Ce ne fut pas compliquée à reconnaître… Cette chambre était encore tachée de sang, sur le lit et le sol… Et c’était le sien. Celui de Maud. En effet, la chambre que trouva d’abord Maud était la chambre dans laquelles elles avaient été capturés ! Et donc, là où Maud s’était fait planté par un carreau d’arbalette en plein dans le ventre… Même si la théorie dirait que cela devrait être la chambre la plus sûre, étant donné qu’il s’était déjà passé un crime là bas… Et bien, la fameuse Maud de Rehen avait TOUT sauf envie d’y dormir. Faut dire, déjà, elle commençait tout juste à être nettoyée, et le sang ici, bah, c’était le sien. Il y avait plus joyeux comme chambre. Bref, elle continua d’avancer, et finalement elle s’arrêta sur une chambre assez luxueuse, et surtout, qui avait l’avantage d’être entièrement libre… Maud déclara alors :

« Là, on sera bien ! Entre, je ferme à clef cette fois ! »

Et oui ! Enfaite, une des grandes erreurs de Maud, la dernière fois, c’est qu’elle n’avait PAS fermée la porte, vu qu’elle pensait qu’il n’y avait aucun risque ! Donc, elle avait laissée la porte ouverte, et était arrivé ce qui était arrivé. Donc, cette fois, elle avait bien fait attention, en regardant les chambres, une chambre qui avait bien encore des clefs… Maintenant, elles seraient à l’abri… Même si Maud franchement restait méfiante ! Elle s’était fait vaincre une fois par surprise… Elle posa alors tout les dossiers sur une chaise, les ayant amené jusqu’ici… Oui, on sentait la paranoïa jusqu’au bout… Bref, là, ils n’auraient aucun risque… Franchement, ils seraient VRAIMENT à l’abri. Maud était paranoïaque peut-être, mais elle espérait que la fameuse Vesa comprendrait… Mais oui, elle comprendrait, elle était géniale Vesa !
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 96



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #108 le: Juin 25, 2018, 12:50:03 »

La prudence était de mise après ce qui venait de se passer. Ce n’était clairement pas Vesa qui allait reprocher à Maud de veiller à leur sécurité, même si, selon elle, un simple verrouillage de la porte de leur chambre était insuffisant. Elle sourit tout de même, et sortit de ses affaires un cristal, qu’elle posa sur le sol. C’était un cristal de perception, un objet indispensable lors des quêtes et des campagnes. Quand les paladins devaient dormir dehors, il était obligatoire d’en poser un. Ce cristal s’illuminait quand quelqu’un passait à l’intérieur, et diffusait une onde qui réveillait les paladins endormis à l’intérieur. Vesa le configura pour qu’i s’illumine à toute approche du palier de la porte, de manière à ne pas être réveillées à cause de simples gardes. Avec la mort du baron, la ville était évidemment perturbée, mais, au moins, il n’y avait pas d’émeutes, ni de règlements de comptes. Au-delà de l’enquête sur les circonstances troublantes entourant le décès de Montferrat, il fallait au moins se féliciter que la ville n’ait pas sombré dans le chaos.

« Après ce que nous avons vécu, Maud, il faut être prudente, confirma Vesa. Je ne vais donc pas te reprocher cela, bien au contraire. »

Le cristal en position, Vesa se dirigea vers la fenêtre, cherchant des angles d’ouverture. Maud avait choisi une belle chambre à l’angle, et, en bas, il n’y avait que l’eau. Aucune prise d’accès visible. Dehors, il faisait nuit, et quelques chandelles brûlaient encore, surtout à hauteur de l’auberge. Vesa avait cru comprendre que les gens allaient se réunir pour une conversation nocturne autour des notables du village. Elle avait hésité à y participer, avant de craindre que sa présence n’énerve les individus présents. Plutôt que de risquer un affrontement, elle préféra donc se retourner vers Maud.

Maud... Elles avaient finalement pu s’entendre, toutes les deux, et, même après cette folle journée, Vesa n’oubliait pas le moment intime qu’elles avaient partagé ensemble, les caresses et les baisers. Elles s’étaient intimement rapprochées. Ce n’était pas interdit par la déontologie d’Haven, même s’il était recommandé de ne pas trop s’attacher, sentimentalement parlant.

« Bon... On ne va pas dormir avec nos armures, n’est-ce pas ? »

Vesa se déshabilla donc. La chambre était belle, avec un petit vantail pour se changer. Elle y alla donc, et ressortit ensuite, en ayant une simple nuisette, sans excès, sans motif ni sans haute couture. Vesa sourit ensuite à Maud, puis la laissa se changer. Une fois Maud prête également, Vesa commença à noter sur un carnet le récit de leurs aventures. Il était important de tout consigner, car cet écrit resterait ensuite. Ses notes seraient reprises par les moines et les scribes de l’ordre, qui se chargeraient d’en faire un superbe récit. Autant dire que Vesa avait de quoi raconter, et ces réflexions et investigations intéresseraient sûrement aussi les enquêteurs royaux qui viendrait investiguer sur le meurtre de Montferrat.

Trempant la plume dans un encrier, elle remplit donc ses carnets, à la lueur des chandelles.

« En tout cas, je ne pensais pas qu’il nous arriverait tant de choses... Et nous n’avons même pas encore rencontré la Chasse Sauvage, Maud ! »

Autant dire que leur folle aventure promettait sûrement encore de très belles surprises !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 143



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #109 le: Juin 26, 2018, 09:14:46 »

Journée rondement menée ! Elles avaient vécus beaucoup de choses en une journée, et on pouvait comprendre qu’elles étaient fatiguées. Faut dire, elles avaient mal dormis la nuit précédente, et elles avaient vécus de véritables ascenseurs émotionnelles qui avaient mis à rudes épreuves leurs tensions et leurs nerfs. Car globalement, l’une des parties les plus faciles de la journée… Cela avait été le combat contre le basilic ! Et ouais, si vous demandez à Maud, elle vous répondra cela sans la moindre hésitation. Maud n’était pas réellement une intellectuelle, donc, elle n’était pas du genre à vraiment réfléchir à plein de choses compliqués… Non, elle était au contraire plutôt du genre à être une bagarreuse. Elle savait réfléchir, elle savait travailler… Mais c’était tout, disons que c’était pas SON truc.

« Après ce que nous avons vécu, Maud, il faut être prudente.  Je ne vais donc pas te reprocher cela, bien au contraire. »

Vesa ne fit pas que confirmer vocalement ce que Maud avait dit… Elle mettait même quelques protections magiques, des choses que Maud ne connaissait pas vraiment. Disons qu’elle était plus sur de la protection physique et militaire. Encore une fois, on voyait le fonctionnement entre les deux paladines. Une avait beaucoup plus de compétences militaires et martiales, vu son éducation auprès d’un militaire… L’autre était bien plus paladine, et connaissait bien mieux son sujet. Enfaite, parfois, on avait presque l’impression que Maud et Vesa nous faisaient un cop buddy movie, où les deux femmes étaient de milieux différents, et devaient donc travailler ensemble…. Bref, un ensemble assez rigolo, mais qui s’éloignait bien loin du Cop Buddy Movie, étant donné que le Cop Buddy était quand même plutôt dans un univers plutôt contemporain, ce qui est bien loin d’ici, si vous voulez mon avis.

« Bon... On ne va pas dormir avec nos armures, n’est-ce pas ? »

« Ah non, en effet ! »


En effet ! Il fallait se déshabiller ! Vesa commença, et Maud en profita à peine pour ce rincer l’oeil… Quoi ? C’étaiiit bon… Elles avaient fait la premier pas, maintenant, elles étaient des collègues confirmés qui pouvaient s’admirer dans le plus simple appareil ! Moi je persiste, ce genre d’aventure, ça crée des liens. Une fois Vesa bien déshabillée, ce fut autour de Maud de le faire. Bien sûr, elle tenta un peu de faire pareil, mais… Vesa semblait bien moins intéressée. Elle se doutait que c’était lié au fait que Vesa n’avait pas la même culture… Parfois, énormément de question lui brulaient la langue sur tant de sujets… D’où venaient Vesa ? Ce qu’elle avait ? Ce qu’elle aimait ? Elle avait l’impression qu’elles se connaissaient pas tant que ça… En même temps, c’est vrai qu’elles n’étaient réélemment ami que depuis peu… Maud ayant fait pas mal de connerie, elle reconnaissait, ça avait grandement ralenti leur amitié naissante… Bref, elle allait devoir faire des efforts pour en connaître plus !

« En tout cas, je ne pensais pas qu’il nous arriverait tant de choses... Et nous n’avons même pas encore rencontré la Chasse Sauvage, Maud ! »

« Oui ! De sacrées aventures, et c’est loin d’être fini... »


Pendant que Vesa s’était mis à travailler, Maud elle, s’installa au lit. Maud n’écrivait pas beaucoup. Petite, elle avait du beaucoup trop écrire. Depuis, elle esquivait comme la peste l’écriture, et se concentrait largement plus sur les combats. Comme nous avons vu aujourd’hui, elle était capable de ressortir et utiliser les capacités qu’elle avait appris avec le temps… Mais voilà, il fallait bien le dire, elle tentait quand même le plus possible de se reposer sur les capacités que son père ne lui avait pas appris, mais les capacités qu’elle avait appris de son don, ou bien qu’elle apprenait avec l’ordre du Griffon… Ouais, une façon de faire sa révolte d’adolescence, on peut bien le dire… Bref, quoiqu’il en soit, elle laissait Vesa travailler tranquillement, sans rien dire… Tranquillement et bien installée dans le lit… Ce qui fit que ce qui devait arriver arriva, étant donné qu’au bout d’un moment…

Et bien, elle arriva à s’endormir. Comme toujours, dans le sommeil, on pouvait dire que Maud semblait bien moins sauvage et forte que ce qu’elle faisait croire. Non, c’était dans le sommeil qu’elle ressemblait plus à une jeune femme normale, comme si elle ne savait pas tant se battre, comme si elle ne concentrait pas sa vie sur la quête des créatures non-humaines pour les combattre et les asservir… Bref, elle paraissait presque innocente, alors qu’en vrai, bon nombre de créatures non-humaines rêveraient de la tuer. Comment pouvait-on voir une telle tueuse et combattante, aussi « mignonne », juste car elle était entrain de dormir ? Bref, on comprenait que la situation était parfois complexe, mais que là… Et bien, on se concentrait sur le fait qu’elle était entrain de dormir, et qu’elle avait juste l’air… Normale. Sans rien de plus. Juste une fille normale entrain de dormir, douce et innocente… Bref, comment le sommeil se passait pour elle ? Et bien, c’était une bonne question, regardons !

Maud bougeait un peu, gémissait parfois, puis re-bougeait. On sentait que son sommeil était agité… Elle avait songé à nouveau à des choses dont elles y pensaient plus depuis bien longtemps, comme ses premières missions aux côtés de son père… Disons que cela lui donnait des rêves mouvementées. Car souvenez-vous… Si Maud était intuable et intouchable physiquement, ou presque, et bien mentalement, elle était loin d’être aussi protégée. Bref, donc, elle cauchemardait. Heureusement, c’était loin d’être le gros cauchemar où tu t’agites de partout. Non, c’était relativement calme, cela poussait juste Maud dans quelques retranchements qu’elle n’aimait guère explorer, car ça refletait quelques une de ses faiblesses. Ainsi, sans savoir si Vesa l’avait rejoint ou pas dans les bras de Morphée comme dans le lit, elle continuait à dormir, sans doute jusqu’au matin…
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 96



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #110 le: Juillet 02, 2018, 12:55:39 »

Vesa était une élève très sérieuse, qui consignait ce qu’elle faisait régulièrement, contrairement à Maud. Celle-ci s’était endormie bien rapidement, et Vesa, elle, continua à écrire pendant un certain temps, couchant ses réflexions, ses aventures… Mais garda pour elle la séance intime avec Maud dans le lac. En y repensant, elle se mordilla les lèvres, et tourna la tête, observant la jeune femme endormie. Maud était si belle… Là, endormie comme ça, couchée sur le côté, elle dormait du sommeil des justes, sans rien demander à personne, tout en s’agitant légèrement. Vesa sourit encore, rêveusement, et retourna écrire.

*Je dois bien admettre que je suis contente de t’avoir rencontré, Maud, tu es bien différente de l’image que j’avais de toi à Haven…*

Certes, elles s’étaient disputées sur le trajet, mais Vesa pouvait maintenant prétendre un peu mieux comprendre Maud, et son fonctionnement. Comme elle, Maud venait de la haute société, et, derrière son arrogance et son orgueil, il y avait une fragilité, une sensibilité que Vesa avait pu sentir. Elle se sentait donc plus proche d’elle. Finalement, au bout d’un moment, Vesa sortit de ses songes, et étouffa un bâillement, signe qu’il était également temps, pour elle, de se coucher.

Rangeant la plume, elle se fit ensuite une place, et observa Maud, qui s’agitait encore nerveusement, se tortillant doucement sur place. Vesa l’observa pendant quelques secondes, puis approcha ses lèvres de son front, et l’embrassa doucement dessus, plaquant sa bouche sur sa peau. Un léger baiser, tandis qu’elle resta ensuite serrée à elle.

« Fais de jolis rêves, Maud… »

Vesa trouva ensuite également le sommeil. Elle rêva aussi sans doute, mais se réveilla au petit matin en oubliant la conteneur de ses rêves. Les rayons du soleil éclairaient la chambre, et elle se leva la première. Leur quête était en ce moment dans une phase ralentie, et la prochaine journée qui suivit l’illustra, tout comme les prochaines.

À plusieurs reprises, Vesa et Maud durent intervenir pour éviter des bagarres de rues, ou pour arbitrer des litiges. La mort du baron avait échauffé les esprits, et les deux paladines durent donc faire preuve de patience pour éviter que les choses n’éclatent. Puis, au bout de plusieurs jours, des cavaliers arrivèrent, venant du duc local. Vesa fit naturellement son rapport, et laissa ces derniers agir, organisant une régence provisoire.

Plus personne n’avait besoin d’elles, et elles allaient donc pouvoir repartir sur les traces de la Chasse Sauvage !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 143



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #111 le: Juillet 04, 2018, 09:57:35 »

La nuit fut agitée, mais dès que Vesa la rejoint… Tout se passa mieux. Maud était une chose bien plus fragile qu’elle voulait faire croire. Cela ne retirait en rien ces défauts. Oui, elle était bien raciste, violente, narcissique, égocentrique, caractérielle, lunatique, irritable… On pouvait continuer encore très longtemps. Très très longtemps. Mais elle était fragile, elle avait peur, elle souffrait de traumatisme de jeunesse, d’une éducation qui avait grandement contribué à faire d’elle la femme qu’elle était maintenant. Beaucoup oubliaient, mais elle n’avait que vingt ans. Elle avait énormément de cases qui lui manquaient. Elle s’était construite une personnalité, pour combler les trous qui manquaient justement… Et Vesa lui offrait une stabilité, une stabilité qu’elle n’avait jamais eu chez les Rehen.

Ainsi, petit à petit, pendant ces jours, et bien, Maud fut de moins en moins une « Rehen » mais de plus en plus « Maud ». Elle gagnait une individualité, une « Maud ». Concrètement… Quand on était pas Vesa, quand on connaissait pas Maud, c’était difficile à dire. En extérieur, elle semblait toujours la même, toujours la Maud qu’on connaissait bien. Mais quand on la connaissait plus en détail, on remarquait qu’elle était plus épanouie. Elle disait plus souvent « Je pense », et moins souvent « Ma famille ». Bref, Maud était toujours en apparence la même, mais elle changeait dans le fond. Peut-être que même certains de ces défauts allaient pouvoir baisser, progressivement… Et elle allait devenir une meilleure paladine. Et cela, grâce à Vesa, que Maud admirait de plus en plus, plus le temps passait.

Les deux formaient un duo formidable. Vesa était plus calme et posée, tandis que Maud était colérique et explosive. Les deux marchaient ensemble, et Maud ne lachait que rarement son interlocutrice et sa collègue, en général, les deux femmes se trouvaient ensemble, et travaillaient ensemble. Elles étaient insépérables. Enfin, en tout cas, c’est la fameuse Maud qui était toujours avec Vesa… Elle ne l’empêchait pas de vivre, quand même. Mais Maud restait toujours pas loin de son interlocutrice, comme si elle avait peur d’être inutile sans elle. Un peu une âme dévouée, qui travaillaient pour son maître, et qui était extrêmement heureuse de cela… Car oui, Maud était extrêmement heureuse, et cela se voyait !

Cela n’échappa pas aux habitants. Tous rappelaient toujours que quand on voyait l’une des deux paladines… Et bien, l’autre était pas loin ! Des rumeurs courraient même que les deux femmes étaient disciple de Sappho, et qu’elles vivaient ensemble la vie de couple. Et comment les blamer quand on voyait l’admiration de Maud pour Vesa ? Concrètement, les habitants avaient estimés que cela marchait ainsi : Vesa était la chef, celle qui dirigeait tout, et Maud était une seconde aussi redoutée qu’admirée. Vesa était plus dans l’ombre, dirigeante, et Maud était plus souvent dans le soleil… Bref, Maud et Vesa étaient au centre des discussions de tout le monde, et beaucoup estimaient qu’elles faisaient un excellent travail… Et espérait sincèrement que les fameuses paladines qui allaient rester le plus longuement possible.

Faut dire, on va bien le dire… Les deux femmes faisaient un travail assez efficace. Maud aidait beaucoup pour l’aspect économique de la mission, étant donné qu’elle avait été formée pour ça. Elle travailla d’elle-même, en concert avec les comptables de la maisonnée, pour remettre dans le droit chemin les comptes publics. Faut dire, toute sa vie, elle avait appris à tricher avec les finances… Donc, les remettre en ordre, c’était relativement facile… Bien plus facile que tricher, même. Les comptables critiquaient parfois la jeune femme, trouvant qu’elle était… Trop Maud. Bien sûr, au côté de Vesa, les litiges et les bagarres étaient monnaies courantes, et plus d’une fois, les deux femmes durent empêchée la situation d’exploser, parfois pour des raisons totalement futile, on va bien le dire.

« Eh beh, je pense qu’on a fait du bon travail ! »

Et finalement, le jour tant attendue par les deux femmes étaient arrivés. Elles allaient pouvoir partir, et reprendre leur quête. Car oui, ce qu’elle faisait, ce n’était qu’un crochet dans la vraie quête. Mais comme le disait, et le pensait notre chère Maud… C’était un excellent crochet. Car elles avaient fait du super boulot. Franchement, on faisait pas mieux qu’elles. Elles étaient trop forte ! Bref, Maud était bien contente de pouvoir reprendre du service, et de s’apprêter à répartir dans la quête. Car la Chasse Sauvage avait sans doute progressé entre temps, et elles, elles n’avaient pas pu continuer à chasser cette créature, cette maudite créature qui leur avait causé tant de tord… Indirectement bien sûr, car elles n’avaient pas encore croisé le monstre en lui-même… Bref, Maud se tourna vers Vesa, et lui attrapa les mains, des étoiles pleins les yeux...

« Viens là, j’ai une surprise pour toi... »

Ouh là… C’est mauvais ça en général ! Car… Comment dire… Disons que c’était notre fameuse Maud. Et Maud était… Maud. Donc, parfois, ce qu’elle estimait être une excellente idée… Disons que 99 % de la population mondiale trouveraient l’idée… Spécial, au mieux, nul, au pire. Et le reste disons qu’ils avaient aucun goûts. Bref, qu’avait prévu Maud ? Et bien, elle attrapa la main de Vesa, enfin, guida Vesa donc vers l’endroit où était la surprise. On sentait l’excitation, comme toujours, cette excitation qui faisait dire souvent « mais elle a quel âge exactement Maud ? » mais excitation qui faisait plaisir au moins. C’était mieux qu’une personne amorphe. Donc, quoiqu’il en soit, Maud amena alors jusqu’à l’endroit clef, c’est à dire les écuries, et fit entrer son interlocutrice… L’amenant jusqu’à deux magnifiques chevaux harnachées et prêt à partir !

« TADAM ! Tout droit venu de mes terres ! Lui, c’est Leto, et elle, c’est Sunshine ! »

Et ouais… Leurs chevaux fournis par Helen avaient disparus depuis leur capture. Cela avait été l’une des premières choses faites par le Baron. Soit les éliminer, soit les libérer. Maud ne savait pas ce qui étaient arrivés aux deux chevaux, mais ils avaient disparus… Ce qui fait que Maud avait envoyé une lettre à ces terres, des terres connus pour ses élevages de chevaux d’exceptions… Et avait ordonné qu’on en apporte deux, deux nouveaux, pour Vesa et elle. Il y avait un mâle, un étalon, et une jument. Elle laissa alors Vesa choisir lequel elle préférait… Maud espérait que son cadeau allait plaire. Les chevaux des Rehens étaient magnifiques, parfaitement dressé, et franchement, Maud doutait qu’on puisse en trouver des meilleures. Donc, on allait bien voir ce qu’allait choisir la fameuse Vesa…
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 96



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #112 le: Juillet 09, 2018, 12:34:01 »

Le fait est que les deux paladines avaient perdu beaucoup de temps pour leur quête. Vesa en avait profité pour essayer d’obtenir des informations sur le Professeur et sur Locbourg. Les marchands et les notables avaient effectivement entendu parler de ce qui était arrivé à Locbourg, mais personne n’avait eu envie de s’y rendre. La perspective que la Chasse Sauvage soit présente terrifiait les autochtones. On annonçait la venue prochaine des Ashnardiens, ou de la peste, car, selon la croyance populaire, la Chasse Sauvage était annonciatrice de grands troubles. Vesa ne fut donc pas surprise de voir les renforts arriver avec plusieurs régiments de soldats nexusiens. Le meurtre d’un seigneur n’était jamais une chose à négliger, même dans un village reculé. Quant au Professeur, elle apprit en consultant les registres qu’il était un criminel recherché par les autorités royales pour terrorisme, eugénisme, et tenue d’expériences alchimiques condamnées par les autorités magiques ayant amené à de sinistres morts dans les bas-fonds de Nexus, ainsi que dans certains villages reculés. Depuis Haven, Vesa reçut quelques informations complémentaires sur lui. Le Professeur avait visiblement été un ancien élève à l’académie magique de Nexus, probablement en alchimie, mais son parcours scolaire était encore difficile à tracer. Ce qui est sûr, c’est qu’il était dangereux, et était le meneur de la Salamandre.

La Salamandre était une organisation criminelle nexusienne apparue il y a quelques années, en raison du conflit entre Ashnard et Nexus. Elle s’était spécialisée dans le rapt de réfugiés, attaquant des caravanes fuyant la guerre, et profitant de la désertification des villes pour s’emparer manu militari de villages reculés. La Salamandre comptait sur d’anciens soldats ashnardiens, des traîtres et des déserteurs nexusiens, ainsi que sur des bandits et des pillards. Une organisation assez éparpillée, qui avait ses réseaux au sein même de la capitale. Visiblement, le Professeur était intéressé par Locbourg. Cherchait-il à récupérer des artefacts appartenant à la Chasse Sauvage ? Cette perspective était terrifiante.

*Tout ça ne me dit rien qui vaille...*

Le jour fatidique approchant, Maud présenta alors à Vesa son cadeau : deux magnifiques chevaux ! En les voyant, Vesa sourit doucement, et s’approcha des bêtes, venant les caresser doucement.

« Maud... Ils sont magnifiques ! »

Elle lui sourit doucement, puis Maud l’invita à choisir lequel prendre. Vesa rigola doucement, et se rapprocha de sa camarade... Pour la prendre dans ses bras. Un tendre et affectueux câlin, qu’elle termina par un chaste baiser sur les lèvres de Maud.

« C’est évident, non ? C’est toi le rayon de soleil, alors Sunshine est pour toi ! »

Vesa, elle, prendrait Leto, l’étalon. Un très beau cheval qu’elle caressa encore. Évidemment, les paladins devaient apprendre l’équitation, et étaient tous d’excellents cavaliers. Vesa remercia encore Maud, puis le duo se rapprocha ensuite du capitaine nexusien, chargé d’assurer la régence de la ville.

« Vous partez pour Locbourg, donc ?
 -  Si fait, Capitaine.
 -  Des troupes sont en mouvement pour Locbourg, mais vous y serez sûrement avant. Je vous souhaite bon courage. »

Vesa le remercia, puis se retourna vers Maud.

« On y va, Maud ? »

L’aventure allait pouvoir reprendre !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 143



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #113 le: Juillet 10, 2018, 09:24:05 »

Les chevaux et Maud… C’était une grande histoire d’amour et… PAS COMME CA BANDE DE GROS DEGUEULASSE ! Bon, après, on est sur LGJ, ça aurait pu. Mais non, pas de zoophilie ici. Bref quoiqu’il en soit, la région des Rehen était connu de ces chevaux… Et donc, Maud avait toujours vécu et s’occuper de chevaux. Donc, elle appréciait énormément ça. Ainsi, Maud avait bien fait attention dans ces directives des chevaux. Elle en voulait des parfois. Helios lui manquait, c’était son étalon préféré… Mais il avait disparu avec Neptune. Sans doute que les deux chevaux avaient été vendus, peut-être à un boucher… Non, il fallait pas imaginer ça. Heureusement, elle connaissait bien Leto et Sunshine, eux aussi avaient fait leur preuves. D’ailleurs, ils semblaient déjà adoptées, étant donné que son interlocutrice déclara :

« Maud... Ils sont magnifiques ! »

« N’est-ce pas ? »

Elle fut toute contente du câlin qu’elle reçue de la part de son interlocutrice… Un câlin, c’est tellement chouette ! Et accompagnée d’un baiser… Le tout fut chaste, et cela ne gênait pas Maud. La relation de Vesa et Maud était celle de très bonnes amis, qui allait parfois un peu plus loin, souvent à cause des émotions. C’est tout. Donc, le côté chaste, bien, c’était normal. De toute façon, ce qui plaisait de la part de Vesa, c’était le fait d’avoir des compliments. Alors, oui, pas elle directement. Déjà car Maud n’était pas un cheval. Oui, je sais, cela vous fait un choc. Je suis sûre que vous lisiez ce RP en pensant que la fameuse interlocutrice de Vesa était un grand cheval. Bref, quoiqu’il en soit, la fameuse Vesa déclara à propos du choix des chevaux…

« C’est évident, non ? C’est toi le rayon de soleil, alors Sunshine est pour toi ! »

« Han tu es adorable, ma Vesa~ »


Tient, le retour du « ma » ?! Et bien, non, enfaite, pendant les différentes semaines, Maud avait régulièrement appelé la fameuse Vesa « ma Vesa », comme à son habitude ! Un rayon de soleil… Han, Vesa savait donner des compliments… Et Maud pensait qu’elle avait bien raison ! Après tout, c’était vrai qu’elle était un vraie rayon de soleil, vu comment elle était chouette ! Bref, en plus, cela ne gênait pas Maud. Elle avait autant l’habitude de monter des juments que des étalons. Les étalons étaient souvent plus fougueux et problématique pour les débutants, mais on avait affaire à Maud et Vesa. Les deux étaient paladine, et si Maud ne savait pas si c’était pareil pour Vesa, mais elle, elle montait depuis son plus tendre âge. Sans aucun doute qu’elle montait mieux qu’elle combattait, même, faut bien le dire !

« Vous partez pour Locbourg, donc ?
 -  Si fait, Capitaine.
 -  Des troupes sont en mouvement pour Locbourg, mais vous y serez sûrement avant. Je vous souhaite bon courage. 
- On y va, Maud ? »

« C’est parti ! »


Les deux femmes partirent, donc, avec leur nouveaux chevaux qui étaient parfaitement prêt justement pour ce qu’ils devaient faire. Partis tôt le matin, pour reprendre le plus rapdiement le trajet vers Locbourg… Et bien, les deux femmes voyagaient tranquillement. Maud ne parlait pas trop pour une fois, elle se concentrait sur la route, et sur d’éventuelles découvertes. En effet, la dernière fois qu’elles avaient voyagées, et bien, elles avaient croisés un MOTHERFUCKING DRAGON. Donc, là, il fallait faire attention. Maud voulait être sûr que les dommages collatéraux soient pas trop important… Mais malheureusement Maud était un peu.. Comment dire… Moins intéressé plus le temps passait. Il faut bien le dire, elle avait tendance à perdre sa concentration très rapidement, la fameuse Maud… Et ainsi...

« Oh, un lièvre… Un très beau lièvre… Vesa ! J’ai le repas de ce midi ! TAIOOOOH ! »

MAUD ! Malheureusement pour une passionnée de chasse comme Maud… Et bien voir un lièvre, cela voulait dire qu’une chasse commençait. Donc, le pauvre lièvre eut à peine le temps de dire quoique ce soit… C’est à dire rien étant donné que les lièvres bah euh… Cela ne parle pas. Mais genre pas du tout. Mais bref, ainsi, il commença à se faire chasser. Maud était redoutable à la chasse, c’était l’une des choses qu’elle préférait le plus… Donc, on devinait qu’elle allait vite revenir… Mais pour Vesa, cela voulait quand même dire qu’elle venait de se faire poser… UN LAPIN. AHAHAHAHAHAHAHA. Je suis trop drôle, trop l’humoriste de l’année ! Bref, ainsi, Maud arriva alors finalement à piéger, et transpercer le lapin… Mais celui-ci ce fit attraper en même temps par un jeune garçon…

« Et voilà, capturée ! Mmh ? T’es qui toi…
-RENDEZ LE MOI, JE LE CHASSAIS DEPUIS DES HEURES ! »

Les deux s’engueulèrent comme des gamins pendant un moment, puis discutèrent plus calmement… Et quand Vesa vit Maud revenir… Elle tenait contre son flanc le garçon qui essayait ses larmes… MON DIEU MAUD L’A FRAPPE ?! Non, bien sûr que non… Quand on voyait le garçon, on voyait sa maigreur, sa saleté, et surtout, le fait qu’il semblait mal nourri, mal en point, et qu’il lui manquait de nombreuses heures de sommeils… Et cela… Et bien, Maud pouvait confirmer. En effet, elle avait discuté avec lui, après que les deux se soient calmés… Et elle avait appris sur ce pauvre garçon… Et évidemment, de suite, elle s’était pris… D’attachement, véritablement. Donc, elle le protégeait… Derrière, Sunshine marchait tranquillement, au pas, montrant à quel point les chevaux des Rehens étaient parfaitement éduqués… Donc, quoiqu’il arrive, ils suivaient. Ainsi, Maud déclara à propos du garçon :

« -Vesa, je crois que ce gamin vient des villages environnant… Il était en dehors de son village, quand il a été attaqué par soit un rejeton, soit la chasse sauvage en personne...
-Il restait plus que du feu et du sang… Et des brigands qui récupéraient tout ce qu’il y avait de valeur… Je…
-Vesa, on peut pas laisser… Il connaît la région, peut-on l’amener à Locbourg au moins ? »

Elle regarda Vesa avec des grands yeux. Il fallait qu’elle accepte. Elles pouvaient au moins l’amener jusqu’à Locbourg, histoire de l’offrir à une auspice, un couvant, ou n’improrte quel endroit qui s’occupe des orphelins. Surtout qu’il était peut-être l’unique survivant de son village… Bref, le garçon avait tout perdu, son chez soi, sa famille, ses possessions… Bref, le garçon avait besoin d’aide, et Maud ne pouvait pas le laisser de côté… Donc, elle espérait une seule et unique chose… Que son interlocutrice accepte de l’amener avec elles. Bien sûr, il pourrait y avoir un risque… Mais la fameuse Maud n’y croyait pas une seule seconde. Pourquoi cela ? Et bien, tout simplement car c’était un gamin ! Franchement, il n’y avait aucun risque avec les gamins non ? Elle en était sûre. Après tout, les gamins, ça ne tuait pas les gens.
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 96



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #114 le: Juillet 16, 2018, 12:52:53 »

La route vers Locbourg était longue. Les deux cavalières avaient traversé de grandes forêts et des vallées verdoyantes. Rien à voir avec les plaines sauvages et les vallées inhospitalières des Contrées du Chaos. Ici, l’autorité royale avait lieu. Les routes étaient sûres pour la plupart, et les monstres peu nombreux... Ce qui rendait d’ailleurs d’autant plus improbable leur rencontre initiale avec un dragon. En réalité, tout ce calme apparent menaçait de voler en éclats avec l’arrivée dans la région de la Chasse Sauvage. La Chasse était un puissant vecteur de magie noire, perturbant l’écosystème magique environnant, comme Maud et Vesa avaient d’ores et déjà eu l’occasion de le constater.

Les deux femmes avaient quitté Blanchefleur depuis plusieurs heures, et s’approchaient d’un lac. Vesa pouvait le voir à travers plusieurs arbres, s’étalant au loin, avec une petite île rocheuse en son centre. Sans aucun doute un endroit très agréable en temps normal, mais, aujourd’hui, malgré le beau temps, malgré le bruissement des feuilles et le ronflement d’une légère brise le long des branches, Vesa avait un mauvais pressentiment.

*La magie noire...*

Elle avançait prudemment, repérant sa route avec les poteaux indicateurs le long du sentier. Il y avait régulièrement de petits autels religieux avec des croix en bois, abritant des gemmes magiques destinées à diffuser une odeur particulière qui repoussait les monstres. Ce n’était pas efficace à 100%, mais suffisamment pour garantir les lieux en temps normal... Sauf si les animaux étaient vraiment affamés. Vesa y songeait encore quand un brusque lapin bondit brusquement entre les fourrés. Vesa s’arrêta sur place... Mais le sang bleu de Maud ne fit qu’un tour à ce passage.

Clignant des yeux, Vesa la vit alors s’élancer à toute allure vers le lièvre, tenant les rênes du cheval d’une main, et sa longue lance de l’autre.

« MAUD ! NON !! »

Elle voulait lui dire qu’elles avaient déjà suffisamment de provisions comme ça, mais Maud n’en avait fait qu’à sa tête. Elle s’élançait donc sur la piste du lapin, filant à travers les buissons, quittant la piste. Vesa soupira doucement, puis se pencha vers le museau de Leto.

« Bon... Je suppose que ça nous octroie un petit temps de repos, mon beau. »

Vesa sauta de son cheval, et récupéra la carte, faisant le point sur sa situation. Leto, de son côté, s’empressa d’aller brouter paisiblement, mangeant un peu d’herbe. Vesa, elle, s’était assise à l’ombre d’un arbre quand elle entendit des bruits de pas précipités... Et constata que, pendant sa cavalcade, Maud avait croisé la route d’un jeune garçon. Paniqué et sale, le jeune homme était plutôt malingre, et expliqua venir d’un village qui avait été attaqué par des bandits. Vesa resta silencieuse, comprenant que le village avait sans aucun doute été attaqué par la Salamandre pendant leur marche vers Locbourg.

*Ou alors une autre attaque de la Chasse Sauvage ? Mais je n’y crois pas trop... Il parlerait de glace, sinon...*

Maud refusait catégoriquement d’abandonner le jeune homme à son sort, et Vesa acquiesça.

« Je ne suis pas un monstre non plus, nous allons prendre ce petit bonhomme avec nous, et le remettre aux soldats que nous verrons à Locbourg. »

Le jeune homme cligna des yeux à plusieurs reprises, et profita de cette distraction pour attraper brusquement le lièvre, et le serra contre lui.

« C’est MON lapin ! »

Vesa soupira doucement.

« Arrêtez de vous chamailler, tous les deux ! On mangera ce lapin ensemble, mais tu devrais commencer par manger quelque chose, petit, tu as l’air affamé. »

Vesa piocha dans sa réserve, et lui jeta un bout de pain, avant de le regarder, bras croisés.

« Comment tu t’appelles, dis-moi ? »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 143



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #115 le: Juillet 18, 2018, 09:42:08 »

Maud était une fille paradoxale. Elle était très méprisante avec les pauvres, les mendiants, etc. Mais quand ils étaient adultes. Au contraire, quand ce sont des enfants, bah là, elle était extrêmement gentille. Sans doute car elle avait un coeur qui pouvait passer du coeur d’artichaut, au coeur de pierre en quelques secondes. Et encore là, je vous parle des humains ! N’oubliez pas le fameux racisme ultra-présent de Maud ! Donc, vous imaginez, ça devient encore pire ! Bref, la fameuse jeune demoiselle aux cheveux mauve, là, avait craqué par son jeune garçon… Mais attention, cela ne voulait pas dire qu’elle n’allait pas s’engueuler avec lui ! Ouhlala ! Bien sur que non ! On parle de Maud… Ainsi, elle entendu la réponse de la fameuse Vesa, qui déclara :

« Je ne suis pas un monstre non plus, nous allons prendre ce petit bonhomme avec nous, et le remettre aux soldats que nous verrons à Locbourg.
-Oui !!! Mer…
-C’est MON lapin !
-EH !!! »


Les deux recommencèrent. Maud était choquée ! Alors qu’elle avait tout fait pour protéger le jeune homme et prouver qu’il fallait le protéger et le garder… Bah voilà qu’il la trahissait ! Ce jeune homme poignardait dans le dos la poitrine d'une femme à genoux ! Et à genoux pour l’aider lui !!! C’était de la folie ! De la trahison ! C’était inacceptable ! Bref, les deux se chamaillaient… Autant on pouvait pardonner au jeune homme, ce n’était qu’un garçon qui devait avoir 12-13 ans tout au plus, bien que c’était difficile parfois pour juger avec ce genre de garçon, on pouvait bien donner 2 ans de moins ou de plus sans faire exprès… Autant pour Maud, c’était moins justifiable. Elle avait quand même la vingtaine, et elle se comportait comme une petite écolière ! Bref, heureusement, leur maman était là…

« Arrêtez de vous chamailler, tous les deux ! On mangera ce lapin ensemble, mais tu devrais commencer par manger quelque chose, petit, tu as l’air affamé. »

« C’EST LUI QU’A COMMENCE !
-C’EST EL… Merci… Merci beaucoup madame. »


Mais quels bandes de gamins… Mais bref, le jeune homme fut plus mature que la fameuse Maud, et récupéra le bout de pain, et commença de suite à le manger, presque trop rapidement. Il en toussa même ! Maud, pendant ce temps là, se mettait à la cuisine, une fois qu’elle eut récupéré sa proie. Car quand même ! C’était elle qui l’avait trouvée, et qui l’avait tuée ! On s’en fichait que le jeune garçon avait réussi à le trouver avant ! Ce qui comptait c’était celui qui avait réussi à le vaincre, cette proie, qui comptait… Quoi ? Vous me dites que Maud prenait cela un peu trop au sérieux ? Et bien, vous avez TOTALEMENT raison. Mais je vous rappelle qu’on parle de Maud ! Le jeune garçon en tout cas était maintenant concentrée sur Vesa, qui paraissait un peu comme une déesse sauveuse

« Comment tu t’appelles, dis-moi ? »

« ... »


Il se tut. Maud de suite pencha sa tête pour regarder le jeune homme qui regardait ses pieds. Elle lui donna même un petit coup de poing sur son épaule, pour tenter de le faire réagir… Mais là, visiblement, il semblait hésiter. Avait-il un soucis avec son nom ? Genre un nom totalement ridicule, difficile à porter… Ou bien peut-être qu’il avait un nom très compliqué à prononcer ? Maud, ça va, elle a un nom facile ! Mais parfois, on peut s’appeler genre… Uvuvwevwevwe Onyetenyevwe Ugwemubwen Ossas ! Et là, bah, on a du mal à le prononcer ! Ouais, malheureusement je suis sérieuse, mais c’était vraiment ce que pensait la fameuse Maud de Rehen. Elle pensait vraiment qu’il portait un nom du genre… Mais malheureusement, la réalité était bien plus sombre dans la réalité…

« Je n’ai pas de nom madame. On m’appelait « chose » ou « gamin »… »

Un orphelin. Beaucoup d’orphelins n’avaient pas de noms, souvent quand ils avaient survécus sous la main de personnes voulant juste avant tout les faire travailler… Maud grimaça en entendant ça… Un nom, c’est une identité. C’est très précieux. Donc… l’idée de ne pas avoir de nom, cela dégoûtait Maud. On lui refusait le fait d’avoir un nom. Alors, bien entendu, il fallait bien comprendre que le jeune garçon, lui, s’en fichait complètement. À l’époque où son visage était encore en vie, et bien il se concentrait avant tout sur le fait de pouvoir manger, et dormir dans un endroit un peu confortable… Donc, le fait d’avoir un nom ou pas… Cela n’avait pas beaucoup d’importance… Mais le soucis, c’est qu’on arrête pas Maud comme cela ! Oh non, elle réfléchissait déjà à comment le nommer…

« -Maintenant, tu seras Eol !
-Hein ?! »


Il fut surpris par l’enthousiasme de Maud ! Surtout que vous connaissez Maud… Elle n’était pas du genre à être « calme ». En effet, elle déclara cela en pointant du doigt le jeune homme, et en étant toute enthousiaste ! Bref, le jeune garçon avait sursauté littéralement, et avait manqué de s’etouffer avec l’un des morceaux de pains qu’il était entrain de manger… Surtout qu’en plus, Maud avait un peu de sang sur elle, ce qui rendait ça encore plus flippant ! Evidemment, le sang était lié au fait qu’elle était entrain de préparer le lapin, tandis qu’elle le vidait… Bref, elle passa main dans les cheveux noirs comme le plumage d’un corbeau, pour voir ses yeux. C’est bien ce qu’elle pensait. Il avait des yeux d’or, sous sa chevelure d’ébène. Ainsi, elle lui offrit un sourire, et déclara, toujours enthousiaste...

« Eol, ça veut dire « Soleil » ! Et je te baptiste ainsi, c’est mieux que gamin !
-Je… Mer… Merci... »


Il se tourna, pour… Maud n’était pas sûr, mais n’était-ce pas des larmes qu’il essuyait ? Le pauvre, qu’est-ce qu’il endurait dans sa vie pour être aussi heureux, juste car quelqu’un avait décidé de le nommer… ? Elle ne savait pas. Ainsi, oui, si le jeune homme s’en fichait, et bien… il fallait bien comprendre qu’au fond, c’était quand même quelques choses pour lui d’important. Donc, il était heureux dans un sens que cela lui arrive. Surtout que ces deux femmes, bien que l’une était un peu… Bizarre, et bien… Elle rayonnait d’un panache de noble, ce qu’il n’avait jamais vu de sa vie, vu ses origines. Il ne savait pas encore que ces deux paladines, et donc, des personnes de très haut rang… Quoiqu’il en soit, Maud se tourna alors toute radieuse vers Vesa, offrant un grand sourire et une joie sans pareil :

« C’est pas beau comme prénom ? »

Maud fit un énorme sourire comme dit précédemment, en déclarant cela. Vesa pouvait remarquer à quel point le soleil était omniprésent dans la vie de notre chère Maud. Elle adorait le soleil, et donc, tout était autour du Soleil. D’ailleurs, ses chevaux le montraient… n’avaient-ils pas tous des noms liés au soleil ! Et oui, on voyait là l’importance pour notre chère Maud de tout ce qui était lié au soleil. Elle faisait en sorte que tout dans sa vie ait un rapport avec ce précieux astre, astre qui à son sens, lui donnait sa puissance, sa survie, sa magie, ses capacités de régénérations… Tout venait de là, tout venait de ce Soleil. D’où le fait qu’ainsi, elle était très proche de tout ce qui était plus ou moins en lien avec le soleil. Et le fait qu’elle nomme donc le jeune homme Eol… Et bien, cela montrait bien cette importance à ses yeux.
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 96



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #116 le: Juillet 22, 2018, 11:06:17 »

Les deux continuèrent à se chamailler encore un peu, avant que le bout de pain de Vesa ne calme leur invité. Maud était alors occupé à dépecer le lapin lorsque le jeune homme, confus, avoua n’avoir pas de prénom. Vesa fronça doucement les sourcils. Un orphelin, sans doute, mais elle voyait surtout un esclave potentiel... La paladine n’était pas suffisamment naïve pour ne pas savoir comment les choses marchaient dans ce monde. Elle savait que beaucoup d’enfants avaient perdu leurs parents à cause de la guerre, et, dans certaines régions reculées, faute d’orphelinat ou d’un système légal mis au point, ils servaient d’esclaves dans les champs, faisant les vendanges, nettoyant les écuries, ce genre de choses... Une situation injuste et même illégale, car la Couronne avait passé plusieurs ordonnances royales visant à faire des orphelins de guerre des pupilles de la Nation, mais, entre la théorie et la pratique, il y avait toujours un décalage, plus ou moins fort selon la position où l’on se trouvait.

Ce jeune homme avait donc oublié son nom de baptême. Maud, qu’on disait d’habitude hautaine envers les gens de la classe populaire, semblait s’être prise d’affection pour ce petit homme, et choisit de l’appeler Eol. Une décision qui sembla émouvoir le jeune Eol, et fit doucement sourire Vesa.

« C’est un très bon choix, Maud. Eol, ça te va très bien... »

Elle lui caressa doucement les cheveux, puis désigna ensuite du regard le lac.

« Va te laver, maintenant, pendant qu’on prépare le lapin.
 -  B-Bien, Madame... »

Un peu confus, Eol se dirigea vers l’eau du lac, à quelques mètres d’elles, et Maud, elle, retourna préparer le lapin. Elles installèrent une série de cailloux pour former un feu de camp, pendant qu’Eol se nettoyait à la surface du lac. Du coin de l’œil, Vesa le surveillait, car elle craignait que le jeune Eol ne sache pas nager. Pourquoi s’embêter à apprendre à nager à un garçon à qui on ne donnait même pas de nom, après tout ? Tandis que le jeune homme se lavait, Vesa, elle, reporta son attention sur Maud, en souriant doucement :

« Tu sais qu’on ne va pas pouvoir récupérer tous les orphelins qui existent, hein ? Mais je pense qu’Eol s’est attaché à toi. Peut-être devrions-nous l’envoyer à Haven, il existe des orphelinats, et il pourrait se mettre au service de l’Ordre. »

Haven ne formait pas que des paladins, et il fallait aussi des serviteurs et des domestiques pour entretenir les locaux de l’Ordre. Mais, au-delà de ça, il pouvait éventuellement vouloir prêter serment, et devenir un écuyer.

« Ce serait la meilleure option pour lui... Préférable aux orphelinats de Nexus, qui sont surchargés, et ne s’occupent pas bien de leurs pensionnaires... »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 143



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #117 le: Juillet 25, 2018, 10:43:01 »

C’est vrai que c’était surprenant d’imaginer Maud s’occupant de personnes de basses conditions sociales… Mais il fallait comprendre que contrairement à son racisme envers les autres espèces, qui étaient là complètement cruel, méchant, et salaud… Son mépris des basses classes sociales étaient plus de la méconnaissance, de la condescendance. Elle n’avait rien contre les pauvres et paysans ! Elle était même bien triste que ses pauvres gens n’avaient pas grand-chose pour eux… Ils étaient pas très intelligents, pas très doués et n’avaient pas d’argents ! Franchement, c’était donc du devoir des gens comme elle de leur apporter lumière ! En temps qu’envoyée du Soleil, le Précieux Soleil, et bien, elle faisait toujours en sorte de faire de son mieux pour être la lumière du peuple. Elle ne savait pas qu’en ces terres, les Rehens étaient guère apprécié… Mais passons sur ce point, car là, elle se concentrait sur quelques choses d’à ces yeux infiniment plus important, étant donné que cela concernait Vesa :

« C’est un très bon choix, Maud. Eol, ça te va très bien... »

ELLE ETAIT. SUPER CONTENTE. Bah oui ! Elle avait reçu un super compliment de la part de son interlocutrice, la fameuse Vesa ! Maud adorait le soleil. Pour elle le soleil était la base de toute chose, de la vie, franchement… C’était quelques choses qui était donc pas que précieux. C’était plus que précieux. C’était la vie. La précieuse vie ! Donc, ainsi, elle se concentrait grandement sur cela. Et ainsi, tout ce qu’elle faisait vivre autour d’elle, prenait l’importance du soleil ! La jeune demoiselle était donc encore plus contente que la fameuse Vesa apprécie le nom, et dise que cela lui aille très bien. Cela signifiait à ses yeux que cela confirmait l’importance du soleil à ses yeux. Donc vous imaginez à quel point elle était contente ! Et oui, vous avez bien deviné… Elle l’était énormément ! Bref, quoiqu’il en soit :

« Va te laver, maintenant, pendant qu’on prépare le lapin.
 -  B-Bien, Madame... »


Tout à fait ! Bon, bien vite, cela allait être notre chère Maud qui allait avoir besoin d’un bon bain, étant donné qu’elle s’était fortement salie évidemment en s’occupant du lapin… Mais bon, cela permettait quand même de voir que notre chère paladine avait beau être une noble, cela ne faisait aucun doute… Et bien, elle savait quand même mettre la main à la pate ! Cela faisait plaisir, car beaucoup de nobles n’avaient absolument aucune notion de cuisine, ou tout simplement, se pâmait à l’idée même de voir du sang… Bon évidemment dans le cas de Maud, qui était paladine, cela serait stupide, mais elle aurait pu être dégoûtée à l’idée même de se salir, pour faire à manger. Heureusement, ce n’était pas le cas de Maud, qui écouta alors les déclarations de sa collègue à propos de l’enfant…

« Tu sais qu’on ne va pas pouvoir récupérer tous les orphelins qui existent, hein ? Mais je pense qu’Eol s’est attaché à toi. Peut-être devrions-nous l’envoyer à Haven, il existe des orphelinats, et il pourrait se mettre au service de l’Ordre. Ce serait la meilleure option pour lui... Préférable aux orphelinats de Nexus, qui sont surchargés, et ne s’occupent pas bien de leurs pensionnaires... »  

« C’est une super idée !!! »

Tout à fait ! Alors, elle ne connaissait pas du tout les orphelinats de Nexus, et elle devait bien avouer qu’elle n’était jamais allé les voir… mmh… Faudra un jour qu’elle le fasse, et qu’elle apporte la lumière du précieux soleil là bas. Cela serait important, pensait-elle. Après tout… Elle était paladine du soleil ! Et avec un peu de chance, là bas, elle trouverait des jeunes futurs prodigues… Et bien, c’était décidée, elle le ferait une fois la mission passée. Alors, malheureusement, je suis obligé de vous avouer que les chances étaient extrêmement nombreuses pour qu’elle oublie, et que finalement… Elle le fasse jamais… Bref, donc, ainsi, la fameuse paladine continua, vis à vis d’autres éléments du discours de Vesa :

« Désolée Vesa… J’ai juste pas pu tenir… Le pauvre, il avait l’air si perdu, si… Si… Bref, je me devais de l’aider ! Mais je promets, je… Je ferais pas ça partout ! »

Oui. Maud… Là, Vesa pouvait voir à quel point Maud était… Fleur bleu parfois. Et tout ce que pourrait imaginer la fameuse collègue de Maud… Et bien c’est vrai. Genre, par exemple, ouais, Maud adore les romans à l’eau de rose, les histoires qui finissent bien, tout ça… Genre, elle a pleuré en lisant certains romans qui racontaient comment une servante donc, avez trouver l’amour d’un prince, et avait découvert qu’elle était enfaite la sœur cachée d’un autre prince, donc une noble… Et oui, car les romans que lisaient Maud avaient quand même notion de la bienséance ! Il ne fallait pas non plus découvrir qu’un noble courtisait une servante ! C’était quand même inaccaptable ! Ainsi, on pouvait voir deux facette d’une même femme. Celui d’une noble nourrie à la littérature galante et autres choses du genre… Et aussi celui d’une guerrière au service de son père, impitoyable et sanguine…

« Allez, viens manger ! »

Mais là, ce n’était pas la guerrière qui était là, mais la gentille Maud ! La Maud toute sympatique ! Et Maud qui rappelait Eol pour qu’il vienne manger ! En effet, l’animal avait été préparé, et il serait bientôt goutable, et mangeable surtout ! Ce qui était l’objectif de tout le monde ! Faut dire après une telle chevauchée, et bien, les deux femmes avaient sans doute faim… Quant au jeune homme, et bien… Il mourrait de faim visiblement vu ce qu’il n’avait pas eu le droit de manger pendant si longtemps. Et même quand ses « maîtres » avaient vécus, et bien, sans aucun doute, qu’il… n’avait pas pu beaucoup manger non plus… Bref, quoiqu’il en soit, les deux femmes, rejoins par le jeune homme, était maintenant regroupés, et pouvaient déguster en paix leur repas… Et Maud décida de discuter un petit peu, en déclarant :

« Alors, vous… Dans le peuple… Vous rêvez de quoi ? Devenir noble ? Riche ? Des trucs du genre… ? Raconte tout à tata Maud ! Nous, on est des paladines ! »

Mau… MAUD ! Là, typique de Maud. Elle connaissait rien aux « plaisirs populaires » donc, elle se demandait, et elle posait la question de façon SUPER maladroite. On sentait qu’elle n’était jamais vraiment sortie de son palais, avant de devenir paladine, et même devenir paladine l’avait pas spécialement aidée à mieux connaître… Et elle disait ça justement pour savoir si l’idée pour lui de devenir paladin, est-ce que cela lui était traversé l’esprit ! Encore, une fois, elle manquait vraiment de connaissance, et pensait vraiment que tout les enfants connaissaient tout, savaient ce qu’était les paladins, etc. Bref, on allait voir qui de Eol ou Vesa allait arrêter notre chère Maud, avant qu’elle continue à s’enfoncer dans… Comment dire… Les boulettes en chaînes ? Ouais, c’était un peu ça ce qu’elle faisait depuis tout à l’heure… Montrant bien qu’elle avait encore beaucoup à apprendre, notre chère paladine !
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 96



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #118 le: Août 02, 2018, 10:26:53 »

Vesa sourit quand Maud, tout en préparant le plat, lui présenta ses excuses, et lui promit de ne plus interférer à nouveau, justifiant son intervention par la pitié qu’Eol lui avait inspiré. Vesa lui sourit donc doucement, et… Ébouriffa les cheveux de la femme. Un geste affectueux et surprenant. Vesa lui sourit ensuite tendrement, et reprit :

« De quoi veux-tu t’excuser, Maud ? D’avoir du cœur ? Tu as très bien fait de ramener ce petit garçon, ma belle. D’ailleurs, cela fait partie de nos obligations, tu sais. Nous devons porter assistance aux plus pauvres et aux démunis. »

De son côté, Eol se trempait sur le rebord du lac. Il était très probable qu’il ne sache pas nager, et il se frottait dans l’eau. Il était aussi possible que le lac abrite des monstres, comme des noyeurs. Vesa restait donc attentive. Pour le reste, les paladins se devaient effectivement, en raison de leurs obligations religieuses, de porter assistance aux réfugiés, aux sans-abris, aux pauvres et aux démunis. Eol appartenait donc à cette catégorie. Vesa n’en voulait donc pas à Maud, bien au contraire, et elle le prouva même en… En l’embrassant sur la joue ! Un léger sourire traversa ensuite ses lèvres.

L’heure était venue de taquiner un peu Maud, afin d’éviter qu’elle n’ait le melon par la suite.

« Tu vois, je savais que tu n’étais pas aussi insensible que tu le prétendais. »

Vesa lui fit un clin d’œil, puis le repas fut ensuite prêt. Maud rappela Eol, et le jeune homme sortit de l’eau. Vesa lui apporta une serviette dans laquelle le jeune homme s’emmitoufla, tête basse. Il les rejoignit ensuite, et s’assit pile entre les deux femmes. Une écuelle en bois avec une cuillère, et de la viande bien cuite, sertie de quelques fines herbes, et accompagnées d’un potage de légumes que les deux femmes avaient préparé. Eol s’empressa de les manger, pendant que Maud tentait de sociabiliser, avec son approche très aristocratique : « vous dans le peuple »…

La paladine sourit doucement, tout en mangeant aussi, arrachant un morceau de pain pour croquer dedans.

« Je… Euh… Mon seul rêve, c’est… C’est d’aller à la capitale… »

Vesa se tut pendant quelques secondes, avant de lui répondre :

« La capitale est dangereuse pour les orphelins et les pauvres, Eol, il n’y a rien d’autre à manger que ce que tu peux trouver dans des poubelles, et…
 -  Au moins, il y a des poubelles, rétorqua le jeune homme. Ici, il n’y a… Rien que des coups de bâtons, et… »

Eol éternua brusquement.

« Mange calmement, sourit Vesa, ton potage ne va pas s’envoler. »

Le jeune homme se racla la gorge, puis Vesa continua à manger, doucement.

« Et y a pas de monstres dans la capitale… Ici, c’est les gens comme moi qui vont chercher du bois et des fruits dans la forêt… »

Vesa resta silencieuse. Elle savait très bien que les campagnes et les forêts étaient de moins en moins sûres. Les monstres proliféraient depuis quelques années, et la Couronne déployait ses troupes le long de la frontière, dans le cadre de la guerre contre l’Empire d’Ashnard. Jadis, les monstres étaient repoussés par les pistoleros et les chevaliers de Gilead, mais, depuis que ce royaume antique avait été détruit par les Ashnardiens, les Contrées du Chaos étaient envahies de monstres, et ceux-ci se répandaient également dans les autres royaumes, comme à Nexus.

La paladine caressa doucement les cheveux d’Eol, faisant sursauter le jeune homme.

« Je vois ce que tu veux dire, Eol… Mais nous ne te conduirons pas à Nexus, non. Tu iras à Haven, l’une des villes les plus sûres du monde, là où Maud et moi avons été formées. Il y a des orphelinats pour les enfants comme toi.
 -  Alors… Vous allez me garder auprès de vous ? »

Vesa hocha la tête en souriant.

« Bien sûr ! Nous sommes des paladines, Eol, nous sommes là pour veiller sur toi !
 -  Vrai… Vraiment ? »

La paladine acquiesça encore.

« Oui, Eol, nous ne plaisantons pas. »

Il papillonna des yeux, toujours aussi surpris.

« Je… Euh… Mais… Enfin, je vous connais pas, Mesdames… Pourquoi… Pourquoi vous… Euh… »

Vesa préféra laisser Maud répondre à cette question.
« Dernière édition: Août 08, 2018, 03:51:22 par Paladin Vesa » Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 143



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #119 le: Août 07, 2018, 10:49:27 »

C’est dans ce genre de cas qu’on pouvait dire que Maud avait pas souvent quitté sa maison. Car ouais, si elle avait quittée plus tôt son cocon dorée, elle aurait ramenée bien vite des tas et des tas d’orphelins dans les terres des Rehens pour les éduquer… Car elle craquait facilement sur les enfants. Et ouais, c’est un point de caractère qu’on se rendait compte maintenant. Alors, oui, son affection attention était pleine de condescendance, de mépris de classe, etc. Mais voilà c’est comme ça que Maud marchait ! Bref, sans doute que son père aurait vite eu marre de sa fille, si elle commençait à vouloir adopter n’importe quel pouilleux gamin, qui trainent sur la route… Car ouais, c’est un peu ça Maud parfois.

Mais ça, c’était la réaction de son père. Au départ, Maud eut un peu la même réaction que si ça avait été son père qui l’aurait dit… Mais Vesa n’était pas pareil du tout que Guillaume III de Rehen ! Pas du tout du tout ! Elle s’était fait ébouriffer les cheveux, et après, elle avait eu un baiser sur la joue ! Et un petit commentaire pour la taquiner ! Cela aurait été n’importe qui d’autre, Maud se serait énervée, aurait réagit… « à la Maud » comme on dit ! Sauf que comme c’était Veas, elle fut toute contente des petits gestes d’affection, et pour le commentaire… Et bien, on put remarquer qu’elle eut les joues qui prirent une petite teinte rouge ! Namého !!! Elle est une paladine et !! Rah ! Vilaine Vesa !

« Je… Euh… Mon seul rêve, c’est… C’est d’aller à la capitale…
La capitale est dangereuse pour les orphelins et les pauvres, Eol, il n’y a rien d’autre à manger que ce que tu peux trouver dans des poubelles, et…
 -  Au moins, il y a des poubelles. Ici, il n’y a… Rien que des coups de bâtons, et… »

« C’est inacceptable ! Tu me diras qui t’as fais ça que… Je... »


Elle se calma, cependant, en voyant Vesa. Il fallait qu’elle passe pour une adulte. Enfaite là, elle passait bien pour une adulte, mais plus pour une grande sœur adulte. Ce qui était assez drôle, c’est que là, Maud était indignée de ce genre de comportement… Mais il faut bien comprendre que ces serviteurs, et bien… Elle ne les traitait pas mieux, hein, n’allez pas croire qu’elle était du genre une maîtresse bienveillante. Là, Maud était devant toutes ses contradictions. Ses serviteurs, elle s’en fichait, elle leur imposait de travailler et n’hésitait pas à donner des coups de bâtons s’il fallait… Mais comme elle s’était attaché à Eol, et bien, jamais elle ne voudrait que quelqu’un lui fasse. Bref, un cas tout à fait classique de fait ce que je dis, pas ce que je fais.

« -Et y a pas de monstres dans la capitale… Ici, c’est les gens comme moi qui vont chercher du bois et des fruits dans la forêt…
-Je vois ce que tu veux dire, Eol… Mais nous ne te conduirons pas à Nexus, non. Tu iras à Haven, l’une des villes les plus sûres du monde, là où Maud et moi avons été formées. Il y a des orphelinats pour les enfants comme toi.
 -  Alors… Vous allez me garder auprès de vous ? »


Maud validait complètement ce que disait le fameux Eol et la fameuse Vesa. En effet, elle vivait pas loin de grand bois et plus d’une fois, il fallait organiser des battus pour  chasser des créatures maléfiques ! D’ailleurs, depuis qu’elle était grande, elle organisait elle même les battus. Les battus des Rehen étaient même très crainte, car globalement, tout ce qui n’était pas humain pouvait être chassé… Bref, quoiqu’il en soit, de son côté, Vesa avait entièrement raison. Il allait être bien mieux au sein d’Haven, pour qu’il puisse être éduqué. À quoi cela servait de le sauver, si c’était pour l’abandonner à un endroit où il allait moisir ? Il fallait qu’on s’occupe bien de lui ! Sinon, cela ne servait absolument à rien. Ainsi, Vesa continua et confirma surtout au jeune garçon ce qui avait été dit.

« Bien sûr ! Nous sommes des paladines, Eol, nous sommes là pour veiller sur toi !
 -  Vrai… Vraiment ?
-Oui, Eol, nous ne plaisantons pas.
-Je… Euh… Mais… Enfin, je vous connais pas, Mesdames… Pourquoi… Pourquoi vous… Euh… »

« C’est simple Eol !! »

Maud se leva brusquement, faisant sursauter Eol. Il aimait bien Maud, mais il avait parfois du mal à comprendre comment elle fonctionnait. Elle semblait très énergique. Vesa pouvait sans doute penser qu’Eol n’avait connu maintenant Maud que pour une heure tout au plus, il voyait déjà à quel point elle était lunatique… Ce qui est quand même un comble pour une paladine qui était dans l’idée qu’elle était l’héritière du soleil. Vous avez compris ? Lunatiuqe ? Soleil ? Ouais, vous avez raison, j’aurais bien besoin de sommeil. Bref, quoiqu’il en soit, la fameuse paladine allait devoir expliciter un peu ses propos, car c’était bien beau de dire « c’est simple », mais si on explique pas pourquoi c’est simple… Et bah c’est pas simple. Vous avez compris ?

« Nous sommes la justice, la lumière, nous inspirons des gens petits comme toi, pour toujours les amener vers le meilleur ! C’est ça, il faut toujours viser le plus haut ! »

Elle avait un peu tendance… A montrer que ce qui est rose dans ce monde. Elle était sûre du bien fondé des paladins, et ainsi, elle se décrivait elle-même comme donc une représentante de la justice, de la lumière, etc. Cela marchait bien avec le peuple, mais souvent, cela faisait que Maud était un peu méprisée par les gens de sa classe sociale. Et pour certains du peuple, et bien, Maud passaient pour extrêmement condescendante. Et qu’on soit clair, sur ce point… Oui, elle l’était. Elle était pas méchante, comme elle serait avec un elfe ou un nain, mais elle était extrêmement condescendante, car elle pensait que les gens du peuple étaient ainsi. Bref, quoiqu’il en soit, là, elle avait donné quelques choses d’extrêmement général. Cela ne répondait pas au fait qu’Eol, lui était quelqu’un d’unique… Et ça, Maud l’avait bien compris, vu qu’elle déclara :

« Je suis sûr que tu pourrais faire un paladin exceptionnel. Après tout t’as failli me piquer ce lapin. »

Après avoir été debout, elle se réinstalla, mais cette fois couchée à même le sol, en portant sa tête avec ses deux bras, les coudes sur le sol. C’était assez mignon comme position, et surtout, on sentait le compliment dans ce qu’elle disait. On sentait qu’elle pensait vraiment cela. Alors, évidemment, c’était aussi un peu un moyen pour elle de dire qu’elle se considérait comme très forte. Car quand même, elle était une chasseuse hors pair ! Mais voilà. Après, elle pensait vraiment ce qu’elle disait. Bien sur, le jeune homme n’allait pas forcément partir pour devenir paladin. Il y avait plein d’autres possibilités. De toute façon, ce serait une fois à Haven qu’il pourrait savoir quel allait être sa destinée maintenant… Ainsi, Maud continua de parler !

« N’oublie pas. Tant que tu as la détermination, la fougue, tu peux tout accomplir ! »

C’est beau hein ? Et l’argent, la richesse, tout ça, cela n’a pas d’importance. Hein… La détermination, la fougue, c’est tout ce qu’il faut ! Bon, allez, on va arrêter d’être méchant. Oui, Maud avait tendance à oublier l’importance d’un contexte. Ce qui était ironique quand on se rappelait à quel point pour elle, sa famille était importante. Mais voilà, elle pensait que le jeune homme pourrait y arriver avec fougue et détermination… Et elle n’avait pas tellement tord. Néanmoins, il fallait quand même rappeler qu’avoir des personnes qui t’aident en t’ouvrant la porte, cela était pas mal quand même. Et là, le jeune homme avait trouvée, car en effet, les deux paladines l’aidaient à avoir son chemin maintenant.

« Et puis, je t’aime bien, t’es mignon et tu as de la poigne, c’est chouette ! »

Je vous rassure : Maud n’était pas entrain de fleurter. Pas du tout. Le gamin avait 12-13 ans tout au plus, et elle en avait 20… Donc concrètement, il y avait pas tant de différence, mais voilà, ce n’était absolument pas du flirt.  Elle disait ça juste pour le plaisir de le voir changer de couleur ! Et cela marchait. En même temps, imaginez, vous avez cet âge, donc, vous commencez tout juste à avoir vos premiers amourettes, vos premières pensées un peu lié aux garçons ou aux filles, et là, une paladine, qui était plutôt jolie, dit que vous êtes mignon. Bien évidemment, cela fait rougir le jeune garçon, qui ne sait pas trop quoi répondre. Il… Il bredouillait ! Maud trouvait ça trop adorable. Ouais, il n’y avait pas de doute, il était trop adorable… Pauvre Eol, il était taquiné par Maud… Fallait que Vesa vienne à sa rescousse !
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/

Tags:
Pages: 1 ... 6 7 [8] 9
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox