banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2] 3 4
  Imprimer  
Auteur Sujet: Training [PV]  (Lu 1778 fois)
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6210

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #15 le: Février 27, 2017, 01:54:37 »

« Je ne suis pas favorable à la peine de mort. »

C’était une question qui se posait, naturellement, mais très difficile à aborder dans le cadre des métahumains, car elle soulevait des questions éthiques, juridiques, et politiques. En effet, qu’est-ce qui rendait un super-vilain mauvais ? Sa personnalité, ou ses pouvoirs ? Il y avait, là-dessus, un véritable débat de fond dans les prétoires, qui durait depuis des années, et avait régulièrement amené la Cour Suprême à prendre position. Le principe de base en matière pénale, c’était qu’on ne pouvait condamner une personne à une peine que quand ladite personne était responsable de ses actes. Or, dans le cas des super-vilains, les avocats de ces derniers soulevaient régulièrement le fait que, s’ils n’avaient pas eu des pouvoirs les dotant de capacités surhumaines, ils n’auraient jamais commis d’infractions. Ce faisant, leur argumentation tendait à les déclarer irresponsables, ou à préconiser un traitement. Le sujet était donc épineux, et, si un juge avait un jour décrété vouloir tuer un méta-humain, une telle décision aurait pu créer d’importants troubles, et des vagues de manifestation. Du moins, c’était ce que le gouvernement redoutait.

Maria, elle, se contentait de suivre les ordres, mais, à titre plus personnel, était aussi contre l’utilisation de la peine de mort, qui était, selon elle, une forme de non-réponse à une solution.

« Un meurtre ne résout jamais rien. Pleasant Hill était une expérience, et je reste convaincue qu’elle aurait pu marcher. »

L’enquête était actuellement toujours en cours, afin de comprendre comment les choses avaient pu dégénérer à ce point. Maria ne se prononcerait donc pas là-dessus, car elle savait que les conclusions de cette enquête impacteraient sur sa carrière, et sur son futur en tant que Directrice du S.H.I.E.L.D. Vanessa, de son côté, choisit finalement une autre approche, et avertit Maria, en lui indiquant qu’elle allait tenter une intrusion plus brutale, et que ça risquait de faire mal.

« Le principe d’un entraînement est de mettre dans des conditions réelles, non ? Si des terroristes me capturent et font venir un télépathe pour obtenir des informations dans mon cerveau, je gage qu’ils ne prendront pas de gants. Fais ce que tu dois faire, Vanessa. Si je ne suis pas capable de l’endurer, alors c’est que je ne mérite pas ce poste. »

Voilà comment réagissait Maria Hill, avec calme et avec clarté. Mentir, se voiler la face, n’avait jamais fait partie de sa philosophie, et, quand il y avait des choses à dire, même déplaisantes, elle les disait. La femme était assez honnête, surtout envers Vanessa. Elle savait les liens affectifs que Vanessa avait envers elle, et c’était aussi pour ça que Maria venait de faire ces précisions, afin de lui montrer qu’elle n’avait pas à avoir peur.

Fermant les yeux, elle se prépara donc…
Journalisée

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 818



Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #16 le: Mars 01, 2017, 08:40:50 »

L’avis sur la question de la peine de mort pour les métahumains pouvait ouvrir un large et complexe débat. Maria venait d’affirmer qu’elle était contre, et c’était une position comme une autre. Néanmoins, on pouvait toujours penser autrement et voir les choses sous un angle moins optimiste ou juste différent. Vanessa ne pensait pas non plus à la peine de mort ferme mais, en entendant les échos de Pleasant Hill et de l’impact de cette affaire, l’idée de régler le problème de manière plus simple s’était naturellement installée. Evidemment, un problème compliqué ne pouvait pas recevoir de solution simple … Mais plus ça allait, plus ce problème avait des airs de problème insolvable. Mais, ce n’était pas tout à fait le sujet. La télépathe était moins enjouée quand sa cheffe lui expliqua ensuite qu’elle ne devait pas se retenir pour l’exercice.

En d’autres termes, et comme à son habitude, Maria étant franche et directe. Elle désirait mettre à l’épreuve sa résistance psychique, et pour cela il n’y avait pas plusieurs moyens. Néanmoins Vanessa ne prenait pas ça à la légère et, si elle comprenait parfaitement le ressenti de Maria, était pas vraiment d’accord sur les conclusions à en tirer en cas d’échec. Mais elle acquiesça, saisissant fermement les poignets de sa supérieure. « Ou cela voudra simplement dire que tu n’es pas assez entraînée. Ce pourquoi nous faisons ces séances, d’ailleurs. Ne comptes pas sur moi pour appuyer ce que tu viens de dire, Maria ... » Ajouta Vanessa, d’un air convaincu. Hors de question pour elle d’appuyer Maria sur ce point. Si elle ne parvenait pas à résister cela voudrait dire tout sauf qu’elle ne méritait pas ce poste. Ce n’était pas une mince affaire de développer ses défenses psychiques. C’était au moins aussi ardu que d’avoir une défense parfaite au corps-à-corps.

Si elle échouait, c’était simplement signe qu’elle aurait encore besoin d’entrainement. C’était du moins ce que pensait Vanessa. Mais trêve de paroles, pensa-t-elle aussi. La télépathe prit inspiration, puis ferma ses yeux alors qu’elle se concentra. Difficile de décrire comment s’y prenait-elle précisément pour manipuler ses ondes psychiques mais, c’était similaire à comment certaines personnes parvenaient à faire bouger des muscles que d’autres ne parvenaient pas à faire bouger. Vanessa se plongea dans un état de grande concentration, alors qu’elle tentait à présent de ressentir l’esprit de Maria, qui ne tarda pas à se manifester. Ce silence devait être pesant, peut-être, pour Maria. Cette dernière ne pouvait pas déterminer quand le choc allait avoir lieu, car elle ne ressentirait les effets qu’au moment où Vanessa serait là, dans sa tête. Ce moment ne tarda néanmoins pas à venir, faisant crisper légèrement les mains de Vanessa autour des poignets de Maria.

L’intrusion commençait. Vanessa décida de prendre les instructions de sa cheffe à cœur, se mettant ainsi à réellement forcer. Sur elle, les effets ne seront pas vraiment visibles ; Vanessa n’allait pas vraiment souffrir, sauf si Maria résistait trop et qu’elle faisait durer l’intrusion. La personne qui allait souffrir le plus était bien la directrice, qui devait commencer à ressentir un grand mal de tête. La télépathe, après quelques minutes où elle resta plutôt modérée dans l’intensité du choc psychique, finit par augmenter rapidement la densité de ses ondes, se mettant à écraser celles de Maria. En d’autres termes ; elle serra des dents et des mains, finissant en quelques secondes par appliquer une puissante et horrible pression psychique sur Maria. Rien qu’à son pouls, Vanessa sentait presque la tension qui était exercer en elle face à son attaque …
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6210

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #17 le: Mars 06, 2017, 01:46:20 »

La chose était à prendre au sérieux. Les bases de données du S.H.I.E.L.D. faisaient partie des éléments les plus protégés au monde, et Maria, en tant que Directrice, était une cible privilégiée. Elle se rappelait encore de Tony Stark, cessant d’être Directeur, qui avait effacé ses propres souvenirs, de manière à empêcher Norman Osborn de mettre la main dessus. Stark avait effacé l’Index des bases de données de l’organisation, ce registre abritant toutes les personnes dotées de facultés surhumaines et recensées par le S.H.I.E.L.D. L’Index avait été reconstitué depuis, mais cette simple anecdote illustrait bien que les agents du S.H.I.RE.L.D. étaient largement conscients des forces qu’ils manœuvraient, et de la responsabilité qui était la leur. Il fallait sécuriser les informations obtenues, et Maria, en tant que grande chaperonne, devait faire l’objet de formations avancées.

C’était bien pour ça qu’elle avait ordonné à Vanessa d’y aller sérieusement. Ce n’était même pas parce qu’elle savait que cette formation était enregistrée, et que les membres du Conseil de sécurité observeraient soigneusement les rapports et les comptes-rendus, mais vraiment par conscience professionnelle. Yeux clos, elle respirait lentement, et sentit Vanessa passer à l’attaque, comme si une épée s’enfonçait dans sa boîte crânienne, cherchant à percer sa forteresse. C’était comme ça que Maria visualisait ce genre de séquences très métaphysiques.

« Hmmmm... »

Serrant les dents, Maria supportait les assauts, des gouttes de sueur commençant à glisser le long de son corps. Elle soupira encore,  crispant ses mains, tout en sentant les ondes télépathiques continuer à affluer.

« Gnnnn... Hnnnnn... »

Maria secoua la tête, avant de soupirer encore. Sa tête était en train d’hurler, tandis qu’elle avait l’impression d’être mise à nu devant le visage immense de Vanessa, ses yeux l’aveuglant, lui ordonnant de succomber, de lui révéler les informations qu’elle détenait.

*Non ! Je ne me rendrais pas !
Il est vain de poursuivre, Maria, tu ne fais que souffrir inutilement. Abandonne, laisse-moi l’accès.
Jamais...
Pourquoi t’accrocher ? Tu crois être digne de ce poste ? Tu n’as été nommée que par intérim, en attente de quelqu’un d’autre. C’était vrai la première fois, et ça l’a été la seconde. Steve t’a nommé parce qu’il n’y avait personne d’autre, et qu’il fallait bien un bouche-trou.
Non !
Tu n’es pas digne de ce poste, pas digne de telles fonctions. Tu le sais, on le sait, et c’est bien pour ça que tu as créé Pleasant Hill, comme une échappatoire contre cette vie injuste, et qui ne te correspond pas.
LA FERME !
*

Le duel mental se poursuivait, et Maria continuait à suer, et même à trembler, en sentant une migraine épouvantable lui déchiqueter l’esprit.

*Zemo a essayé de prendre le contrôle de mon esprit à Pleasant Hill, il n’a pas réussi !
Alors, comment expliques-tu toutes les failles de sécurité de Pleasant Hill ? Tous ces morts, tous ces agents tués... C’est de TA faute !
*

Elle grogna encore, continuant à suer... Mais sa formation avait bien porté ses fruits.

Maria ne s’effondrait pas si facilement...
Journalisée

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 818



Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #18 le: Mars 11, 2017, 02:19:51 »

Dur de briser l’esprit d’une directrice du SHIELD. Quand on occupait un tel poste on devait un minium assurer au niveau psychique, et Maria était en train de démontrer cela. Malgré les efforts de la télépathe pour s’introduire de force dans sa tête, la femme résistait. Elle peinait, elle souffrait énormément mais elle tenait. Néanmoins Vanessa sentait cette douleur et cela lui indiquait qu’il y avait une chance de la vaincre sur le long terme ; c’est-à-dire par épuisement. Cela n’allait pas être simple et Vanessa le savait car elle-même s’épuisait au cours de cet exercice. Elle sentait la tension de Maria grimper, son rythme s’accélérer et son visage se crisper. Elle sentait son combat mental, en quelques sortes. La lutte acharnée qu’elle livrait contre Vanessa dans sa tête, que la télépathe visualisait très bien. Tout ceci ne pouvait que conduire à une issue binaire ; soit Maria réussissait, soit Maria échouait. Mais même dans ce dernier cas de figure, on ne pourrait pas dire qu’elle se serait laissée faire facilement.

Vanessa peinait dans son intrusion, et si cela continuait, elle se ferait repousser. En situation réelle, rare serait les terroristes qui iraient d’emblée torturer psychiquement la directrice du SHIELD. Une préparation physique aura été faite avant ; torture, membre brisé, etc. Afin de l’affaiblir psychiquement, car comme Maria l’avait dit en début de séance, le physique et mental étaient intimement liés. Pour la présente situation, mis à part un peu de sport, le corps de Maria était en parfait état, laissant à sa tête toute la force disponible pour lutter. Mais Vanessa n’avait pas dit son dernier mot. L’attaque psychique se poursuivait et alors qu’elle commençait également à faire gémir Vanessa de douleur, cette dernière tenta quelque chose d’assez difficile à faire. L’idée était de profiter de ce grand brouhaha dans la tête de Maria pour faire comme dans l’exercice d’avant … S’infiltrer en douce, en profondeur, en profitant que la surface était déjà bien occupée.

Mais c’était hautement risqué pour Vanessa qui risquait de largement souffrir, car la charge était importante. Néanmoins elle tenta le coup ; après tout, c’était fait pour ça l’entrainement. Elle se concentra d’avantage et entreprit sa manœuvre. Elle aussi se mit à gémir plus de manière audible sa douleur et à se crisper, alors qu’un mince filet carmin se mit à couler d’une de ses narines. Cela n’allait malheureusement pas payer comme elle l’imaginait. En effet, peu après cela la tension fut si grande que la télépathe ne put le supporter ; Maria lui offrait beaucoup trop de résistance pour qu’elle puisse se permettre une infiltration en parallèle. Mais ayant commencé cette dernière, quelque chose d’assez inattendu se produisit. Vanessa ne put supporter la charge et, brutalement, l’intrusion se termina. Toutefois, l’esprit chamboulé et encore bien douloureux, la télépathe avait récupéré une image, un souvenir depuis la tête de Maria qui était assez déroutant. Ce n’était pas du tout ce qu’elle désirait trouver ici.

La télépathe gémit, relâchant les poignets de Maria qui s’était admirablement bien débrouillée. Vanessa essuya le sang qui s’était échappé de son nez, puis s’essuya également le front, brûlant et en sueur. Reprenant son souffle, elle finit par revoir cette image qu’elle venait d’arracher au subconscient de Maria et qui était troublante. L’élève regarda sa mentor avec curiosité, hésitant à lui dire ce qu’elle avait trouvé. « Je, heu … J’ai tenté de faire une intrusion en parallèle mais ça n’a pas trop marché on dirait. Enfin, si … J’ai récupéré une image depuis ton esprit … Et … » Dit-elle, la voix hésitante. Ses joues se mirent étrangement à rougir, comme si elle était gênée à l’idée de dire ça à la directrice du SHIELD. « Et c’est assez déroutant. Tu vois de quoi je veux parler ? … Les … Les costumes … Ces choses-là … » Dit-elle d’une petite voix, honteuse d’avoir récupérer ce qui ressemblait à quelque chose de très, très privé à Maria.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6210

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #19 le: Mars 12, 2017, 11:06:20 »

Évidemment, cet entraînement n’était pas parfait. Maria était en effet en bon état. Dans des conditions réelles, elle serait aussi torturée, privée de nourriture, d’eau, de lumière, désorientée au possible, afin que les intrusions psychiques soient plus faciles. C’était bien pour ça qu’elle voulait que Vanessa y aille franchement, car Vanessa était une télépathe de haut niveau. Maria estimait que Vanessa avait, à peu près, les mêmes pouvoirs qu’Emma Frost. En-dessous de Xavier, bien sûr, mais Xavier était le plus grand télépathe de toute la planète. Or, les télépathes des cellules terroristes n’étaient pas forcément aussi talentueux que Vanessa. Ce faisant, Maria essayait de compenser l’absence de situations réelles pour pouvoir au mieux tenir bon. Des gouttes de sueur glissaient le long de son visage, elle soupirait, les joues rouges, une migraine épouvantable en elle, en se tortillant sur place. On ne le réalisait pas depuis l’extérieur, mais les deux femmes se livraient à une lutte impitoyable.

La tension était palpable, durant, et Maria continuait à soupirer, avant de sentir une image remonter en elle. Un souvenir ? Non... Vanessa l’interpréta comme telle, ce qui la déstabilisa, et la connexions e rompit brutalement, Maria secouant la tête, en retrouvant ses esprits.

« Hmmm... »

Elle émit un long gémissement, tout en posant sa main sur son crâne, sentant sa tête tambouriner dans son crâne... Ou quelque chose comme ça. Maria entendit alors Vanessa lui parler, confuse, de ce souvenir, et elle secoua la tête, avant de se relever, et de faire couler dans un verre d’eau un comprimé contre la migraine.

« Ce... Ce n’est pas un souvenir, Vanessa... »

Maria avait vu ce que Vanessa avait vu, et se sentait... Confuse. Gênée, en réalité. Elle laissa le comprimé se diluer dans le verre d’eau, sans regarder Vanessa, consciente qu’elle n’allait pas pouvoir se dérober. Elle se retourna ensuite, et avala le contenu du verre. Ce que la télépathe avait vu... C’était Maria, en compagnie de Miss Marvel, et les deux femmes s’embrassaient goulûment, l’une des mains de Maria sur sa nuque, l’autre malaxant ses fesses.

La Directrice ne s’était pas attendue à ce que Vanessa débloque une telle image, et, si ce n’était pas un souvenir, alors... Maria se pinça les lèvres.

« C’était un fantasme, Vanessa... Mais pas forcément pour Carol, pour... »

Elle rougit, et sembla manifester un peu de gêne, en se massant la nuque, et secoua la tête.

« Bon, peu importe ! »

Maria avait bien du mal à avouer qu’elle avait un fantasme latent sur les tenues de super-héroïnes. Pour le dire autrement, elle avait un attrait caché pour le cosplay, et, si Vanessa avait poussé davantage son exploration, elle aurait notamment vu Maria... En tenue de Spider-Girl !

*Au moins, j’ai évité le pire...*

C’était en tout cas ce qu’elle se disait...
Journalisée

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 818



Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #20 le: Mars 13, 2017, 07:54:50 »

Vanessa se sentait honteuse d’avoir déterré un souvenir comme celui-là, relevant très clairement du cercle privé. Elle n’avait pas fait exprès. Mais le résultat était là et, visiblement, c’était une image sensible. Maria gémit quand l’intrusion se termina et naturellement, son mal de crâne était au rendez-vous. Elle ne répondit pas de suite à Vanessa, allant d’abord se chercher un verre d’eau et de l’aspirine. Puis, semblant également confuse ou gênée, elle finit par lui expliquer que ce n’était pas un souvenir. La télépathe leva un sourcil, ne comprenant d’abord pas de quoi pouvait-il bien s’agir. Si ce n’était pas un souvenir, qu’était-ce alors ? La réponse ne tarda guère à arriver. La télépathe se releva et partit chercher de l’eau à boire, alors que Maria poursuivit et lui expliqua ce qu’était réellement, que cette image. Vanessa faillit avaler de travers en entendant cela, alors que ses joues rougirent subitement.

Maria ne désira guère poursuivre, et c’était assez compréhensible. L’image d’elle et Ms Marvel en train de s’embrasser, de se caresser de la sorte … C’était assez spécial. Vanessa ne savait réellement pas quoi dire. Un silence se créa alors, et ne faisait rien pour arranger le petit malaise s’étant créé. Vanessa termina de boire, puis se décida à briser la glace, détestant ce genre de malaise. Ce n’était pas elle qui allait juger Maria sur ses fantasmes. Ce n’était pas elle non plus qui allait enfoncer le clou … En vérité, passé le choc, elle trouvait la situation assez amusante. Maria, la grande directrice du SHIELD dont le sérieux se maintient à toute épreuve, possédait tout de même ses petits fantasmes et secrets. Cela fit naitre un petit sourire malicieux au coin des lèvres de la télépathe qui décida enfin de réagir.

« Tout le monde peut avoir des fantasmes … Même la célèbre directrice du SHIELD. » Dit-elle d’une voix amicale. « Je serai mal placée pour juger. Et, hum … Juste pour que tu le saches Maria ; tu n’as pas à être gênée, avec moi. On a passé ce stade, n’est-ce pas ? » Demanda-t-elle avec un sourire complice. Vanessa laissa passer un petit silence, cherchant une petite serviette pour s’essuyer le front. Car mine de rien, quand on utilisait ses ondes cérébrales à un tel point, la boite finissait par surchauffer. Et cela faisait donc suer. Après cela la télépathe eut un petit rictus aux lèvres avant de reprendre la parole, d’une voix assez taquine. « Si c’est pour le costume et non la personne, tu penses que … » Commença-t-elle, se pinçant la lèvre. Maria ne pourrait pas savoir si elle serait en train de plaisanter, ou si elle serait sérieuse en disant cela. « Ça m’irait, celui de Psylocke ? » Demanda-t-elle, toujours d’un ton taquin, voire aux relents coquins.

Pourquoi ne pas plaisanter un bon coup et prendre la chose sous un bon angle, plutôt que de jouer les effarouchées ? Maria était une personne comme une autre et avant d’être une directrice du SHIELD, elle était une femme, avec sa personnalité, ses goûts, et ses fantasmes, aussi. Vanessa aimait taquiner Maria quand elles étaient en dehors de leur service, leur proximité permettait cela … La télépathe se sentait très chanceuse rien que pour ça.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6210

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #21 le: Mars 19, 2017, 07:18:48 »

Ce n’était pas une chose à avouer publiquement. Quand Maria avait remplacé Nick Fury après sa « guerre secrète » en Latvérie, elle avait eu un entretien privé avec le Président des États-Unis, qui lui avait clairement signifié qu’il en avait assez des « costumés », et que, moins le nom de Maria serait associé à « costume », et plus il serait heureux. Le fait est que, en son for intérieur, Maria avait un rapport ambivalent avec les justiciers. Elle enviait leur courage, leur talent, leur détermination, mais regrettait que, en agissant ainsi, ils se mettent hors-la-loi, et ne décrédibilisent l’autorité légale. Ce faisant, elle avait été pour leur recensement, tout en regrettant comment les choses avaient dégénéré.

Tout ça pour dire que Vanessa avait percé son secret, son fantasme inavouable, cette attirance qu’elle ressentait pour le cosplay. Plus jeune, à l’époque du lycée, elle avait participé à plusieurs conventions de cosplayeurs, ces trucs très en vogue au Japon, mais qui connaissaient un fort succès en Occident. C’était une attirance enfantine, un plaisir passager, qu’elle avait noyé derrière le travail. Elle était donc surprise que Vanessa ait pu le mettre à jour.

La jeune télépathe lui avoua qu’il n’y avait aucune honte à avoir, que c’était une chose normale.

*Certes, mais ce n’est guère professionnel... Enfin, c’est aussi le risque quand on joue avec les pensées.*

Elle s’attendait à ce que les femmes passent à autre chose... Mais Vanessa lui demanda alors si Maria aimerait la voir en Psylocke. Les yeux de Maria s’écarquillèrent sous la surprise.

« Mais... Qu’est-ce que tu racontes ? »

L’image s’implanta néanmoins rapidement en elle, s’incrustant dans son esprit, et elle secoua la tête, en rougissant. En réalité, elle trouvait que la tenue lui allait à ravir, ce qui l’amena à fermer les yeux et à se pincer les lèvres, essayant de retrouver son habituel calme olympien.

« C’est... C’est ridicule, Vanessa ! »

On la sentait trébucher, on la sentait hésiter, inhabituellement nerveuse.

Vanessa avait réussi à toucher une corde sensible.
Journalisée

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 818



Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #22 le: Mars 19, 2017, 09:23:50 »

Voir sa supérieure dans un telle posture donnerait presque des éclats de rire à Vanessa. D’ordinaire si sérieuse, si calme, si intransigeante … Voir Maria aussi nerveuse était un régal. Non pas parceque la télépathe aimait la voir se dépatouiller mais parceque la voir sous cet angle était juste amusant. La télépathe avait le grand privilège d’être un peu plus proche de Maria que de n’importe quel autre agent, mais même dans cette complicité, les deux femmes restaient cordiales. Pourtant là, à cet instant, Maria donnait petit à petit un autre visage que celui dont Vanessa avait l’habitude. Plus humain, plus faillible … Mais plus attirant, quelque part. L’agente avait fait une proposition, un peu osée certes, mais qui avait fait son effet. Maria devint plus nerveuse et sa réponse ne convaincu pas vraiment Vanessa, qui n’avait pas besoin de lire dans ses pensées pour savoir qu’en réalité, elle aimerait la voir dans un tel costume.

« Ridicule tu dis ? Hmm … Dommage. J’aurai adoré pouvoir me cosplay en Psylocke, j’avoue que j’affectionne son costume tout particulièrement … Et puis au fond ce n'est pas plus ridicule que de porter un uniforme moulant à longueur de journée. » Dit-elle d’abord, faisant semblant d’être un peu déçue. Mais elle savait que cette stratégie ne marcherait pas avec Maria. Nerveuse elle était, mais elle restait tout de même Maria. Vanessa s’approcha d’elle, l’air de rien. Elle finit par la regarder, ayant grandement réduit la distance entre elles. La télépathe était juste devant, son visage pas loin du sien, à fixer son regard. « Je n’ai pas besoin de lire dans tes pensées pour savoir que tu aimerai me voir dans ce costume … Et moi aussi d’ailleurs, j’aimerai m’y voir dedans. Mais avoue que c’est plus agréable quand on a quelqu’un à qui plaire. » Dit-elle d’une voix feutrée, et quelque peu sensuelle.

Vanessa prenait de grands risques en étant aussi personnelle avec Maria. Elle était nerveuse mais il ne semblait pas qu’elle était pourtant sensible à ce genre d’initiatives. Mais la télépathe avait confiance et ne voulait, en fin de compte, que faire plaisir à sa supérieure, et amie. « Moi je me demande quel costume t’irait … Wonder-Woman ? Spider-Woman ? Black Widow … » Dit-elle d’une voix faussement innocente. Elle sourit malicieusement à Maria, puis se pencha, venant approcher ses lèvres près de son oreille. « Il n’y a qu’un moyen de le savoir Maria … Et je suis très, très curieuse de savoir. » Murmura-t-elle à son oreille. Elle recula son visage mais il resta néanmoins proche du sien. Vanessa posa doucement une main sur son épaule alors que son regard papillonnait entre ses yeux, et ses lèvres. « Oublies que t’es la directrice du SHIELD, et que t’es ma supérieure. En as-tu envie, Maria ? Ce n’est pas la peine de me le cacher, je te connais au moins suffisamment pour savoir quand tu es sincère, de quand tu ne l’es pas … » Déclara-t-elle finalement, attendant le verdict de Maria.

A cette distance entre leurs lèvres, Vanessa aurait presque eut envie de l’embrasser, afin de la rassurer, ou de lui montrer qu’elle était partante pour cette histoire. Mais Vanessa était quand même consciente de la situation et seule la réponse de Maria déterminerai la suite de cette affaire … En attendant, les mains de Vanessa caressaient lentement les épaules de sa cheffe.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6210

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #23 le: Mars 20, 2017, 12:26:08 »

Comment la situation avait-elle pu déraper à ce point ? Maria était dos au mur, et n’arrivait pas à retenir les battements frénétiques de son cœur. Elle aurait aimé que Vanessa lâche l’affaire, qu’elle passe à autre chose, mais, au lieu de ça, la jeune femme la nargua encore, en revenant sur le costume de Psylocke. Maria se pinça à nouveau les lèvres. Comment nier l’évidence ? Vanessa avait vu dans son esprit, elle avait vu ce que Maria dissimulait. Impossible de mentir, ou de nier. Oui, elle trouvait que Vanessa serait superbe dans la combinaison de Psylocke, même si elle avait les cheveux courts. Et, de fait, plus Vanessa parlait, et plus Maria était confuse, ce qui était suffisamment rare à voir chez elle pour pouvoir le noter. Maria soupira donc, et vit ensuite Vanessa se rapprocher, se collant à elle.

Son souffle sur ses lèvres, ce trouble qui croissait en elle... Vanessa avait ouvert une brèche. Maria était très dévouée dans son travail. Directeur du SHIELD, c’était réellement un boulot à plein temps. Elle devait toujours être joignable, même en pleine nuit. Ce faisant, elle menait une vie relativement solitaire, et, là, en ce moment, elle aurait presque souhaité une urgence, que son téléphone sonne pour annoncer un Rhino déchaîné en pleine ville, une prise d’otages, n’importe quoi... Mais il n’y avait rien. Rien d’autre que Vanessa, proche à elle, agissant comme une sorte de succube.

« Je... Vanessa... »

Maria posa ses mains sur ses épaules, appuyant dessus. Leurs seins se caressaient, et faisaient crisser leurs combinaisons. Les combinaisons étaient effectivement moulantes. Elles n’étaient pas que ça, mais elles l’étaient. Elles collaient aux corps, de manière à pouvoir s’adapter à la température ambiante, réchauffant le corps dans les zones froides, ou le rafraîchissant dans des zones chaudes. Mais là, elle avait justement très chaud, et ce n’était pas lié à la température externe.

Leurs lèvres se frôlaient, et elle ferma les yeux, avant de s’écarter.

« Je... Il faut que je te montre quelque chose. »

Ses joues avaient bien rougi, et elle s’avança rapidement, la démarche un peu trop raide. Maria quitta la salle d’entraînement, et rejoignit ses quartiers. En tant que Directrice, elle avait, outre son bureau, une chambre, qui était jouxtée à ce dernier. De cette manière, elle était toujours disponible. C’est ici que les deux femmes se rendirent, délaissant le bureau pour rejoindre l’appartement de Maria.

La décoration intérieure était très Feng Shui. Tout était droit et carré, avec un grand lit au centre, une télévision à écran plat en face, et plusieurs meubles.

« Tu sais, les costumés ont de nombreux modèles de costumes. L’une des fonctions du SHIELD est de les récupérer et de les authentifier. En fait, il y a tout un service dédié juste aux costumes, qui vérifie si ceux vendus sur Internet sont vraiment authentiques, ou juste des escroqueries. Après tout, beaucoup de costumes ne sont pas que de simples bouts de tissus. »

Autrement dit, le S.H.I.E.L.D. avait un stock de costumes, et en synthétisait même plusieurs. Maria se pinça les lèvres.

« Personne ne s’intéresse vraiment aux stocks de costumes, alors... L’un de mes petits plaisirs, et je compte sur ta discrétion, c’est... »

Elle appuya sur un bouton, et un pan de mur s’ouvrit en deux dans un sifflement, révélant une grande penderie, où il y avait de multiples costumes divers et variés. Batgirl, Wonder Woman, Mera... Ou encore Psylocke.

« Tu dois être magnifique en Psylocke, oui... Mais, moi, je te laisse choisir ce qui me sied le mieux. J’ai choisi ton costume, il est logique que tu choisisses le mien. Inutile de dire que je compte sur ta discrétion absolue. Ce n’est pas illégal, loin de là, mais tu sais comme moi combien il est difficile de se faire un nom quand on passe derrière Fury. Si les hommes apprenaient mon hobby... »

Sa réputation en prendrait forcément un coup. Il était cependant intéressant de noter que, pour Maria, porter un costume n’avait pas forcément une vision sexuelle... Ou alors, c’était inconscient. Dans son esprit, il s’agissait surtout d’un hobby un peu difficile à expliquer.

Il allait falloir encore la motiver un peu pour passer dans la zone rose...
Journalisée

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 818



Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #24 le: Mars 20, 2017, 07:25:43 »

Maria devenait de plus en plus nerveuse, tout ceci à cause de la terrible Vanessa qui désirait insister sur sa petite faille. La télépathe qui avait découvert un hobby très privé à sa supérieure qui maintenant avait envie d’en savoir plus. Le fait qu’elle était collée à elle, ses seins se pressant doucement aux siens, rendait la situation encore plus étonnante, et agréable aussi … Même si Maria devait se dire que son hobby était avant tout récréatif, et non sexuel. Vanessa n’aurait pas la prétention d’en dire autrement mais elle sentait qu’il y avait un fond assez rose dans cette affaire. Il suffisait de voir les réactions de Maria face à ce souffle chaud se percutant contre ses lèvres ; ou ces mains caressant ses épaules ; ou bien encore le rouge à ses joues … La directrice finit même par poser à son tour ses mains sur les épaules de sa pupille, qui en sourit doucement. Enfin Maria se laissait aller ! Enfin elle s’ouvrait un peu plus et laissait transparaitre sa vraie personne, et non … La directrice du SHIELD.

Quand leurs lèvres se frôlèrent, menaçant de s’enlacer doucement, Maria recula doucement et affirma qu’elle avait quelque chose à montrer à Vanessa. « Qu’as-tu à me montrer ? » Répondit Vanessa de manière rhétorique, ayant déjà une idée sur cette chose. Elle suivit sa mentor comme son ombre, alors que celle-ci la guida vers ses appartements privés. Maria possédait non seulement un bureau, mais aussi un lieu de vie ici-même. Un privilège de directrice, surement. Vanessa allait avoir le privilège de les voir ! Quand elle et Maria arrivèrent sur place, la télépathe fut agréablement surprise par la déco. Cette note Feng Shui était, à y réfléchir, très relaxante. L’idéal pour une femme aussi sollicitée et sous pression comme Maria, en fait. Vanessa resta silencieuse, jusqu’à ce que sa mentor lui explique que le SHIELD récupérait et authentifiait les costumes des héros. Tout un service y était dédié, ce qui ne manqua pas de surprendre Vanessa.

Mais ce qui la surprit moins fut quand Maria appuya sur un bouton – secret – qui fit ouvrir un pan du mur, révélant ainsi une vraie garde-robe … De costumes. Vanessa ne put s’empêcher de sourire doucement, hochant de la tête face aux propos de Maria. C’était donc à elle de choisir son costume. Et bien entendu, elle devrait dès lors ne pas parler de cette histoire aux autres … Tout naturellement. « Bien entendu Maria. Tu me connais, je sais garder un secret. Surtout un secret partagé avec toi ! » Répliqua-t-elle avec un air complice. Mais place aux choses sérieuses ! Vanessa s’avança et prit un air songeur, pénétrant dans la grande penderie, regardant les costumes présents. « En quoi vais-je bien te faire déguiser … Black Widow ça serait de la triche, car son uniforme ressemble à ceux des agents du SHIELD. » Commenta-t-elle en même temps que son regard se posait un peu partout autour d’elle. C’était qu’il y avait de beaux costumes ici ! Vanessa se surprenait à ressentir un certain plaisir à en voir autant.

« En attendant que je te choisisse ton costume, peux-tu me dire pourquoi ce hobby ? T’as une idée de pourquoi t’aime te cosplayer en super-héroïne ? » Dit-elle avec un petit sourire. Tout en écoutant la réponse de sa cheffe, Vanessa continuait de scruter les costumes, à la recherche de celui qui irait à Maria. Au bout d’un certain temps elle s’arrêta ; elle venait de trouver exactement ce qu’il lui fallait ! Elle jeta son dévolu sur le costume de Captain Marvel, et elle sut immédiatement que ça irait comme un gant à Maria. Avec soin, elle détacha le costume de son attache puis partit détacher également celui de Psylocke, revenant vers Maria, les deux costumes en main. « Tu seras Captain Marvel, désormais ! » Dit-elle avec un large sourire taquin. Une question restait désormais en suspens ; où se changer pour enfiler ça ? Attendant les instructions de la maitresse des lieux, Vanessa avait une question qui lui brûlait les lèvres mais dont elle se retenait de poser maintenant. Ca serait plus propice et logique de la poser une fois costumée …

Que faire une fois qu’on porte le costume ?
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6210

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #25 le: Mars 27, 2017, 12:47:14 »

Face à la question de Vanessa, Maria haussa les épaules. Dire qu’elle était nerveuse était exact. Elle n’avait encore jamais montré sa « caverne d’Ali Baba » à une autre personne, et ne savait pas vraiment pourquoi elle avait fait ça avec Vanessa. Du moins, elle n’avait pas peur que la femme la trahisse, car elle avait confiance en elle, mais elle ne pouvait s’empêcher de s’interroger sur le déroulement des évènements l’ayant finalement conduit à révéler son secret. Et puis, même au-delà du simple aveu sur le cosplay, il y avait aussi son rythme cardiaque qui était toujours très élevé, et qu’elle n’arrivait pas à réguler aussi facilement que d’habitude. Maria, comme on pouvait s’en douter, avait un fort contrôle sur elle-même et sur ses émotions. Toutefois, ici, quelque chose, quelque chose qu’elle n’identifiait pas bien, l’empêchait de faire appel à ce calme stoïcien.

Elle finit par parler, et répondit à la question de Vanessa, n’ayant, après tout, plus rien à lui cacher de ce point de vue :

« Tu connais mon dossier, je suppose... Ma mère est morte en me mettant au monde. Une chose que mon père ne m’a jamais pardonné. Ça... Ça m’a forgé. Je n’ai pas mené une enfance très facile, car on me reprochait continuellement la moindre chose. J’ai appris à me forger une carapace, et à traîner dans les rues de Chicago, ce qui n’est pas la chose la plus sûre à faire quand tu es une fille solitaire. Je ne sais pas d’où tout ça m’est venu... À Halloween, j’adorais me déguiser, porter un masque, car on ne me reconnaissait pas, et... Je me sentais plus libre, comme si je n’avais pas à porter le masque que je porte tous les jours. »

C’était assez difficile à expliquer, en réalité. Maria avait toujours grandi en portant un masque, celui d’une femme froide et dure, qui avait même eu sa période rebelle et punk. Et elle avait toujours eu en horreur l’injustice, puisqu’elle-même en avait toujours été victime. Elle n’avait rien fait pour mériter la colère de son père, si ce n’est de naître, de venir au monde.

« Ça m’est venu petit à petit... Pour Halloween, j’adorais confectionner mes propres costumes, et, après, je me suis dit qu’il fallait que ça représente quelque chose, un idéal. C’était comme ça que je voyais les choses à l’époque. »

Maria ne s’était jamais autant confiée envers quelqu’un, si ce n’est son thérapeute. Après tout, et à bien y réfléchir, Pleasant Hill s’inscrivait aussi dans cette logique. Porter un masque, revivre sous une autre identité... Tous les justiciers étaient des névrosés pour Maria, vivant sous une autre identité. Elle ne dit ensuite plus rien, car Vanessa avait finalement trouvé un costume... Celui de Captain Marvel, un simple prototype pour le moment, destiné à être porté par Miss Marvel.

La Directrice sourit donc, et se rapprocha. Le costume était posé, comme tous les autres, sur une tringle, et elle se livra à une légère confidence en agrippant ce dernier, et en caressant l’une de ses manches :

« Miss Danvers ne le porte pas encore, mais on estime que son costume actuel est trop... Provocant. Je suis flattée que tu l’apprécies, Vanessa, car c’est moi qui ai confectionné le design de celui-ci. »

Il semblait donc logique qu’on y retrouve son caractère.

« Je me change là, et tu te changes dans le bureau ? Le costume de Psylocke est... Juste là. »

Elle se déplaça sur quelques mètres, rejoignant l’autre rangée, et lui montra le costume, un bel ensemble bleu électrique très moulant. Elle le tendit à Vanessa avant de lui sourire, et laissa ensuite la télépathe se retourner. Néanmoins, avant qu’elle ne sorte totalement de la salle d’essayage, Maria l’interpella quand même :

« Merci, Vanessa... Je n’avais encore partagé ça avec personne, et... Je suis sûre que tu seras superbe dans cette tenue. »

Maria lui fit un ultime sourire, avant de se préparer, de se déshabiller, et d’enfiler la tenue.
Journalisée

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 818



Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #26 le: Mars 27, 2017, 07:28:08 »

Oui, Vanessa connaissait le dossier de sa cheffe. Maria n’avait pas eu une vie très facile, c’était le moins que l’on pouvait dire. Avec un père lui en voulant d’avoir causé la mort de sa femme à sa naissance, puis tous les évènements qui se sont enchainés, c’était assez stupéfiant de voir comment Maria se débrouillait bien de nos jours. Elle était devenue une femme droite, juste et faisant tout son possible pour éviter aux autre ce qu’elle a subi elle-même. Vanessa en connaissait certain qui aurait sombré ou seraient devenu des criminels. Mais pas Maria. Malgré tous les défauts qu’elle pouvait se trouver, sa jeune élève persistait à voir en elle quelqu’un de bien plus valeureux que ce qu’elle s’autorisait d’admettre. Vanessa jouait parfois avec ça, faisant comprendre à Maria qu’elle l’admirait, et qu’elle était presque un modèle à suivre, à ses yeux. Mais dans la limite du respect de la hiérarchie, bien entendu. Qu’est-ce que cela voulait dire ? Que la télépathe n’osait pas non plus trop montrer son admiration pour Maria … Cette dernière devait certainement être au courant, mais sans plus.

Quoiqu’il en fût, la directrice du SHIELD semblait plutôt contente de pouvoir confier son petit secret à quelqu’un. Cela faisait également plaisir, très plaisir à Vanessa de partager quelque chose de plus personnel et privé avec Maria. Tout ce qui la rapprochait d’elle était de toutes les manières une bonne chose ; Vanessa était peut-être la seule personne qui voyait en Maria ce que bien de monde ne voyait pas. Ainsi la télépathe hocha de la tête en entendant les réponses de sa mentor, qui furent très intéressantes à entendre. Cela expliquait un peu son engouement pour le cosplay … Mais, si ça expliquait la partie innocente, cela n’expliquait pas pourquoi dans l’image que Vanessa avait perçu, elle était en train de rouler une pelle à une certaine héroïne. Cette partie-là semblait avoir volontairement était réduite au silence, même si ça continuait à intriguer Vanessa. Mais, elle n’allait pas s’avouer vaincu si facilement.

Maria lui dit finalement où elle pourrait se changer, puis juste avant qu’elle ne parte, la remercia. Vanessa lui offrit un large et délicat sourire, avant de lui répondre. « De rien Maria … Je sais que ça fait du bien, d’avoir quelqu’un à qui s’ouvrir et se confier un peu. Et … Moi aussi, je suis sûre que ce costume t’ira à ravir. » Dit-elle avec un petit air complice, avant de partir vers le bureau. Il était donc temps d’enfiler le costume de Psylocke et … Vu les différentes parties, Vanessa se doutait que l’enfiler n’allait pas être aussi simple qu’avec sa combinaison classique. Seule dans le bureau, la jeune femme se dévêtit des plus naturellement, sa peau frissonnant au contact de l’air froid. Une fois débarrassée de ses vêtements, la télépathe saisit la paire de longues et moulantes jambières, les observant curieusement. « Qu’est-ce qu’elles ont avec tout ce qui est moulant … » Marmonna Vanessa à sa propre encontre, avant d’entreprendre d’enfiler ça. Elle peina un peu, dut justement au fait que la matière était très serrée, mais parvint finalement à chausser ces magnifiques jambières. Etrangement, elle se sentait … À l’aise dedans ; sans doute l’effet de cette matière serrant fortement contre sa peau. « Et puis avec toute ces parties à découvert, c’est dangereux … » Continua-t-elle à marmonner, alors qu’elle se sentait toujours plus étrangement à l’aise.

Vint le tour de la pièce principal ; le bustier. Vanessa trouva l’ouverture et l’enfila, ses joues rougissant subitement quand elle sentit son bas-ventre se faire tendrement pressé par la texture affreusement moulante. « Eh … Eh bien … » Dit-elle tout timidement, les joues rosées. Vanessa poursuivit et termina d’enfiler le bustier puis les longs gants, terminant par la ceinture rouge. La télépathe souffla un coup, et à peine fit-elle quelques pas pour tester sa stabilité sur cette paire de bottes à talons, qu’elle sentit son costume crisser et se serrer contre elle … En particulier contre son entrejambe et son buste. « Mh … » Gémit-elle, à mi-chemin entre le souffle coupé par l’étroitesse … Et par un certain plaisir. Vanessa soupira à nouveau puis se regarda, penchant sa tête à droite et à gauche, s’admirant dans cette magnifique tenue. Naturellement curieuse, elle jeta son regard en arrière et remarqua – sans surprise – que son postérieur était particulièrement mis en avant, avec ses cuisses.

« Je suppose que ça doit distraire les adversaires. » Se dit-elle, sans vraiment y croire. Passant une main dans ses cheveux pour les réajuster, Vanessa sortit du bureau pour rejoindre Maria. Ses talons claquaient malgré sur le sol, mais au moins, la jeune femme était stable ; on pouvait être une agente de terrain, mais cela n’empêchait pas qu’on pouvait toujours rester stable une fois montée sur une paire de talons. Vanessa sortit, toute excitée et impatiente à l’idée de se montrer à Maria, mais aussi de la voir dans le beau costume de Captain Marvel. Finalement, quand Maria sortit de sa pièce, Vanessa l’attendait, prenant volontairement une pause mimant celle d’un héros. Elle plia sa hanche et posa fièrement ses poings de part et d’autre, avec un sourire fier aux lèvres. « Alors, tu trouves qu'il me va réellement ce costume ? En tout cas, le tiens te vas à merveille … On aurait dit qu’il était taillé pour toi, en fait ! » Lui dit-elle, tout simplement.

Mais … Que faire, maintenant qu’elles étaient costumées ? Vanessa finit par croiser ses bras puis, après un petit soupir, posa la question. « Et maintenant, Maria ? Généralement tu fais quoi, une fois en costume ? J’imagine que c’est toujours pour une occasion spéciale donc la question se pose pas mais … Là, pour le coup ? » Dit-elle, non sans cacher une pointe de malice dans sa voix.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6210

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #27 le: Avril 02, 2017, 11:57:45 »

Maria avait déjà enfilé la combinaison de Captain Marvel. Elle se déshabilla rapidement, non sans jeter quelques œillades prudentes. Les rares fois où elle s’adonnait à ce plaisir solitaire, la Directrice vérifiait toujours, scrupuleusement, que personne ne viendrait la surprendre. Aujourd’hui, elle se sentait toutefois inhabituellement nerveuse, en grande partie parce qu’elle n’était pas seule. Pour autant, Maria avait foi en Vanessa. Elle savait que la femme ne la trahirait pas, qu’elle jouerait le jeu avec elle. Maria était juste surprise de savoir que Vanessa acceptait si facilement de s’y prêter, alors qu’elle n’avait pas le profil d’une cosplayeuse.

*Mais peut-être bien que je me trompe...*

Après tout, elle n’avait pas la prétention de tout savoir. Et puis, elle mentirait si elle prétendait que cette scène, plutôt cocasse, ne l’excitait pas. Partager sa passion, savoir qu’on ne risquait pas le ridicule, c’était toujours très agréable. Elle était donc ravie de pouvoir se changer, et enfila donc le costume sans problème. Il était bien plus facile à mettre que celui de Psylocke. Elle commença par la combinaison intégrale, puis enfila, par-dessus, les gants et les bottes.

Il ne restait ensuite plus qu’à mettre le foulard rouge, en guise de ceinture, puis elle s’observa ensuite devant le miroir.

*Bon, bien sûr, ce n’est qu’un prototype, mais ça rend plutôt bien...*

Maria se pinça brièvement les lèvres, l’esprit plein de confusion. Elle se massa l’arrière des cheveux. Elle, si sérieuse, si stricte, il était rare de la voir dans une telle situation, de se laisser tant aller... Alors, rien que ça, ça rendait ce moment exceptionnel. Enfilant sa tenue, Maria n’avait plus qu’à attendre. Elle tournait régulièrement la tête, ne voulant pas déranger Vanessa en plein essayage. La femme percevait les bruits de frottement de la combinaison, signe que son amie était vraiment en train de se changer. Une configuration tout à fait inédite pour elle ! Pour autant, Maria ne voyait toujours pas l’aspect fortement sensuel de la chose... Du moins, pas consciemment, en tout cas.

La Directrice vit finalement Vanessa revenir, et elle fila dans sa chambre. Un sourire perla sur les lèvres en voyant que la tenue allait très bien à Vanessa. Certes, elle n’avait pas non plus de cheveux longs, mais, mis à part ce détail, l’ensemble lui allait à ravir, moulant ses formes à la perfection.

« C’est super, Vanessa ! Ça te va vraiment bien ! »

Vanessa lui demanda ensuite ce qu’elle faisait ensuite. C’était... Une très bonne question. Maria posa un doigt sur ses lèvres, signe qu’elle réfléchissait.

« Eh bien... Je ne sais pas... Enfin, je les portais pour aller à des conventions, jadis, mais, maintenant, c’est plus... Une sorte de collection. Il m’arrive parfois de les enfiler, mais pas très longtemps. Et je n’avais encore jamais proposé à quelqu’un d’autre de voir ma... Ma collection. »

Maria se pinça nerveusement les lèvres, avant de poursuivre.

« Je n’ai pas été totalement honnête... La plupart de ces costumes ont été faits par moi. Les faire, ça... Ça me détend. Mais, pour ce qui est de les porter... »

Elle rajouta alors :

« Et toi ? Tu as une idée ? »
Journalisée

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 818



Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #28 le: Avril 03, 2017, 11:51:01 »

Apprendre que Maria ne savait pas vraiment quoi faire une fois le costume sur le dos n’étonna pas plus que ça Vanessa. Elle sentait qu’au fond de tout ceci, le but était ailleurs. Maria n’en n’était peut-être pas consciente, c’était même probable. D’ordinaire elle mettait un tel costume lors d’occasion spéciale comme une convention, quand autrefois elle en avait le temps. Mais visiblement cette passion du cosplay ne l’avait pas quitté, et cela stupéfiait – dans le bon sens – la télépathe quand Maria lui révéla que la plupart de ses costumes étaient en fait réalisés à la main. Vanessa se regarda, levant son bras pour scruter son gant. Maria avait fait du très, très bon boulot … Son costume était presque comme l’original. La jeune femme ne pouvait que féliciter sa cheffe pour autant de savoir-faire. Mais finalement, celle-ci lui retourna la question sur quoi faire, désormais.

Evidemment, Vanessa avait une idée en tête. Mais elle connaissait Maria et savait qu’il y avait une manière d’apporter cette idée. Néanmoins elle savait aussi que Maria ne serait pas totalement contre, vu le trouble qu’elle avait ressenti en elle quand, avant de venir dans ce bureau, elles avaient failli s’embrasser. La directrice du SHIELD était d’humeur ! Mieux valait en profiter pour la détendre encore plus. Ainsi donc Vanessa prit une mine songeuse, se passant la main sur le menton tout en s’avançant vers Maria. « J’ai bien une idée … Mais va falloir me faire confiance. » Déclara-t-elle en premier lieu, un petit sourire taquin aux lèvres. Puis elle lui demanda de fermer les yeux. Ce que Vanessa comptait faire était évident ; tout ceci était parti à partir d’une image tirée de la tête de Maria. Une image qui avait fait remonter en surface son goût pour le cosplay, d’où le fait qu’à présent, les deux agentes étaient costumées.

Mais cette image n’avait pas laissé transparaitre que ça. Sur cette image Maria était en train de rouler une pelle à une superhéroïne, ce qui dénotait également d’un fantasme … Sexuel. Et ça, Vanessa ne l’avait pas oublié ! Elle était mine de rien nerveuse à l’idée de faire ce qu’elle s’apprêtait à faire, car elle ne savait pas comment Maria réagirait. Mais, qui ne tentait rien n’avait rien ! Ainsi, quand la directrice du SHIELD ferma ses yeux, Vanessa lui confia une dernière instruction. « Et surtout, il est capital que tu ne les rouvres pas, quoiqu’il arrive ! Pas avant que je te dise de le faire. Marché conclu ? » Dit-elle, attendant le verdict. Mais quand finalement Maria obtempéra – bien qu’elle sentît son hésitation – Vanessa soupira. C’était le moment le plus délicat et si elle se foirait, elle risquait de se prendre quelques blâmes.

Maria ayant les yeux fermés, la télépathe s’avança silencieusement, sans faire aucun bruit, de manière à créer la surprise. Si Maria avait les yeux ouverts, elle verrait la télépathe approcher d’elle, en particulier son visage. Le fait qu’elle le faisait en silence était fait pour créer la surprise en fin de compte. Vanessa savait qu’au moment où Maria sentirait son souffle contre ses lèvres, elle se ferait griller. Mais ce moment arriva, et la télépathe décida alors de franchir le cap, se jetant dans le vide ! Doucement, avec beaucoup de sensualité et douceur, elle apposa ses lèvres contre celles de sa cheffe. Ses mains gantées se posèrent doucement contre ses épaules, les massant lentement tandis qu’elle poursuivit son petit baiser pendant quelques instants, avant de le rompre. Un silence se fit … Assez lourd, avant que les joues de Vanessa deviennent rouge comme des tomates. « Je … Me disais que puisque c’était aussi un fantasme pour toi … Ca … Ca ne pourrait que te faire du bien, surtout en ce moment … » Déclara-t-elle, serrant doucement les mains de Maria dans les siennes. Elle lui dit ensuite qu’elle pouvait rouvrir ses yeux.

Mais, ainsi collée à elle, il était dur de penser raisonnablement. Sa poitrine caressant la sienne au travers son costume, son corps lové contre le sien, ou ses mains, tenant les siennes … Sans parler de la proximité de leur visage.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6210

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #29 le: Avril 10, 2017, 01:09:16 »

Ça pouvait paraître bizarre, mais Maria ne confectionnait pas les costumes dans l’envie de les porter. C’était en fait plus une sorte de manière de se détendre, de se décompresser entre deux crises. Elle profitait de son temps libre pour coudre, faire des costumes, car ça lui permettait de se calmer, de penser à autre chose, et d’aborder ensuite plus sereinement son agenda surchargé. Alors, Maria n’avait tout simplement aucune idée de ce qu’elles étaient censées faire en ce moment, habillées comme ça...

*Un selfie ? Nan, c’est absurde...*

Elle aurait presque pu rire de sa propre absurdité... Mais Vanessa, fort heureusement, avait une idée pour les sortir de cette impasse. Maria, surprise, la laissa donc se rapprocher, et lui dire de fermer les yeux.

« Oh, c’est une surprise, alors ? »

Maria n’ayant rien à perdre, elle haussa les épaules, croisa les bras... Et ferma les yeux. La Directrice faisait totalement confiance dans Vanessa. Elle ne savait pas ce que cette dernière avait prévu, et laissa les secondes défiler, la respiration calme, le rythme posé. Maria envisageait ce que Vanessa voulait lui faire... Quand la femme l’embrassa brusquement. Les yeux de Maria s’ouvrirent précipitamment, sous la surprise, et elle vit Vanessa reculer tout aussi rapidement ses lèvres, instaurant un silence gêné entre elles.

Vanessa tenta de se justifier, pendant que leurs seins se frottaient ensemble, d’expliquer ce qu’elle avait fait... Elle venait de commettre un acte qui, il y a quelques années encore, lui aurait valu des sanctions militaires lourdes. De fait, l’armée avait toujours eu du mal avec les relations amoureuses, et encore plus quand il s’agissait de relations homosexuelles. Le S.H.I.E.L.D. avait aussi été impacté par la fameuse règle du « Don’t Ask, Don’t Tell » (DADT), une pratique militaire discriminatoire qui venait à révoquer le personnel militaire homosexuel.

La télépathe venait donc de franchir la ligne rouge, de se placer dans une situation difficile, où elle risquait effectivement de connaître de multiples sanctions... Elle commença donc à tenter de se justifier, et Maria posa un doigt sur les lèvres de la jeune femme. Quelques secondes filèrent encore... Puis Maria répondit finalement à son baiser, en écartant son doigt, et en approchant ses lèvres, venant presser et serrer son corps contre le sien.

« Il n’y a pas qu’à moi que ça fait plaisir, n’est-ce pas ? »

Question purement rhétorique. Maria sourit, et avança ses mains, les posant sur les hanches de la femme, appréciant le contact de son corps, ses hanches. La règle DADT appartenait maintenant à l’histoire de l’armée américaine, ainsi qu’à celle du S.H.I.E.L.D. Maria sourit donc, et l’embrassa encore, remontant une main pour la poser sur la nuque de la femme, et sur ses cheveux.

« Je dois bien t’avouer une chose... Avec Pleasant Hill, et tous ces problèmes... »

Les joues de Maria avaient légèrement rougi, et elle approcha sa bouche du creux de son oreille, en venant murmurer quelques mots honteux et roses :

« Il y a bien longtemps que je n’ai pas baisé un coup... »
Journalisée

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Tags:
Pages: 1 [2] 3 4
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox