banniere
 
  Nouvelles:
"Ask not what LGJ can do for you, ask what you can do for LGJ !"

LGJ lance un appel à candidatures pour différents postes importants ici.

N'hésitez pas à vous présenter !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 ... 6 7 [8] 9
  Imprimer  
Auteur Sujet: La Vache du Bonheur [Cassandre Harmington]  (Lu 3405 fois)
Cassandre Harmington
Terranide
-

Messages: 324



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Jeune vachette obéissante, lait à volonté ~
« Répondre #105 le: Mai 08, 2018, 10:06:55 »

Elle voulait s’offrir complètement à sa maîtresse. En temps que nouvelle Ushi de Melinda, et bien, il fallait comprendre que la jeune vachette comptait tout donner à son interlocutrice. Aussi bien son lait, qui était quand même le principal, il faut bien le dire, mais aussi beaucoup de plaisirs sexuelles, car c’était très important, et enfin… Son sang, c’était un peu le cadeau ultime, le dernier cadeau qu’elle pouvait offrir. Oh, je vous rassure, c’est pas qu’elle est en mode qu’elle va crever si elle donne son sang ! C’est qu’elle ne pourrait pas aller plus loin. Elle pouvait pas aller jusqu’à donner sa chair ou ses organes, donc… Le sang, c’était l’ultime cadeau, le lien le plus intime qu’elle pouvait donner à sa maîtresse. Le donner était un immense honneur, et le fait que sa maîtresse l’accepte… Cela, c’était un immense bonheur…

« Ça, Cassandre, ma belle, il ne faut pas me le répéter deux fois... »

Elle voulu répondre, mais reçu un baiser… Et ouais, elle avait bien envie de baiser au lieu de parole… Baiser, dans le sens bisou, un… Enfin, si elle voulait bien baiser, quand même, mais… Bon, de toute façon, c’était sans doute ce qui allait arriver. En effet, la vampire inversa les rôles : Maintenant, c’était Cassandre qui était allongée bien confortablement sur le transat, et la maîtresse par dessus. c’était elle qui dirigeait les opérations, après un court moment où Cassandre avait décidé de dominer légèrement. Nouveau baiser, nouvelle joie de la part de la fameuse Ushi, alors que la queue commençait à se promener au niveau des cuisses… Bref, on pouvait dire une chose, une bonne partie allait bientôt recommencer, et il ne fallait pas craindre le fait qu’elle était à demi-molle, cela n’allait sans doute pas durer extrêmement longtemps. Sans doute que très vite, elle allait se montrer… Plus vigoureuse...

« C’est là... Très précisément ici. Ne t’en fais pas, Cassandre, ce sera encore moins douloureux que la première fois. »

« Merci maîtresse ! »


Sa maîtresse était exceptionnelle… Et en voilà une raison. En effet, elle aurait pu avoir un maître ou une maîtresse qui s’en contrefiche de savoir si cela était douloureux ou pas. Même certains feraient en sorte que cela soit douloureux à chaque fois, car ils tiraient du plaisir au fait qu’ils faisaient de la douleur à l’Ushi… La fameuse Melinda, elle… Elle n’était ps comme ça. Elle était gentille, elle était parfaite, elle était agréable, et surtout, elle se souciait vraiment d’elle. Cassandre avait beau être qu’une Ushi, une simple et bête Ushi, et bien, la vampire tenait à elle. Encore une fois, elle pourrait se contenter de juste la laisser en vie. Mais non, encore une fois, elle était une maîtresse qui partageait son plaisir et ce qu’elle faisait à ses esclaves, en échange d’une servitude. Et quand on voyait tout les esclaves du harem, on devinait que ces derniers étaient heureux, très heureux de cet esclavage…

« Hmmm... Haaaaaa... »

« Han… C’est bon ! C’est si bon ! »

La première fois qu’elle avait été mordue, elle eut extrêmement peur. Elle s’y attendait absoluemnt pas, elle avait peur, elle n’avait pas du tout imaginé que cela arrive… Bref, vous avez compris. La seconde fois, cela s’était bien mieux passé, elle l’avait acceptée, tranquillement, cela se passait très bien. Enfin, maintenant… Cela était toujours un peu douloureux au début… Mais c’était comme le sexe. En effet, sang et sexe étaient vraiment les deux faces d’une même pièce, et il y avait chez la vachette une sorte de plaisir à se faire pomper légèrement le sang… C’était plus violent que se faire pomper le lait, mais c’était pas si loin dans un sens. Elle donnait son précieux liquide à celle qu’elle aimait, et que cela soit le sang ou le lait, cela n’avait pas d’importance. Ce qui était important et bien… C’était sa maîtresse. Et cela se passait bien car justement, la fameuse maîtresse se souciait en retour de la vachette.

« Tout pour ma précieuse maîtresse ! Tout !!! »

Tout ! Elle commença à entrainer son bassin, pour suivre cette pénétration dans la position du missionnaire. Après tout, il fallait penser au fait que la vachette était quand même là ! Donc, alors qu’elle sentait son sang être aspiré, elle faisait bouger son vas et viens. Elle avait presque l’impression qu’elle ressentait encore plus le plaisir dans ce genre de cas… C’était extrêmement érotique, extrêmement plaisant… Bref, elle se sentait totalement en vie dans ce genre de cas… Et bon sang qu’est-ce que c’était bon ! Melinda était une déesse aux yeux de l’Ushi, une déesse aussi bien car elle donnait à manger, elle s’occupait, mais surtout, elle prenait soin d’elle… Et elle se débrouillait comme une déesse pour lui faire l’amour. Cela, c’était extraordinaire. Elle n’avait jamais vécu ça par le passé, et c’était incroyable. Elle aurait vraiment envie que cela dure, encore et toujours, tellement c’était agréable. Ainsi, elle bougeait, recevait tant de plaisir, elle était comme une bombe de plaisir prête à exploser, tellement elle sentait que c’était agréable… Oui… Oui…. ! OUI !!!!
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3412



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #106 le: Mai 13, 2018, 08:54:46 »

Mélinda n’était effectivement pas une Maîtresse comme les autres. Oh, elle n’était pas la seule à penser fortement au bien-être de ses esclaves, et à voir davantage en eux des protégés que des esclaves. Il y avait les sœurs Karistal, par exemple, mais, en ce qui concerne Mélinda, le fait est qu’elle avait jadis été une esclave. Elle savait donc comment les esclaves fonctionnaient, elle savait de quoi le milieu de l’esclavage était fait, les traitements inhumains et dégradants réservés à bien des esclaves, et elle ne voulait pas de ça. Sa méthode s’avérait finalement payante, car elle avait permis de populariser son harem, et de faire d’elle une femme richissime. Sa fortune classait aisément Mélinda parmi le haut du panier des fortunes privées d’Ashnard, sans parler de sa réputation et de son influence. Pour une vulgaire tenancière de harem, c’était un destin tout simplement exceptionnel, surtout qu’elle était maintenant la Matriarche d’un clan vampirique. Et, tout ça, elle le devait grâce à ses protégés, grâce à des femmes comme Cassandre. Elle allait donc prendre soin d’elle.

Et là, tandis que la vampire pompait son sang, elle pouvait sentir toute l’excitation de l’Ushi. Son sang s’emballa rapidement, et elle se dandina sur place. Son sang délicieux, légèrement aphrodisiaque, couplé à cette motivaiton, et à son corps délicieux, agréable, doux, et aux formes amples et généreuses, ne manqua pas d’exciter fortement Mélinda. Sa queue se mit à durcir, à s’allonger, à s’étirer, sous l’effet de son érection, et elle gronda sur place. Ses pupilles virèrent au rouge tandis qu’elle buvait le sang de la femme, et commençait à la prendre, accélérant le rythme. Les meuglements de Cassandre continuèrent à s’échapper de ses lèvres, et les filles les observaient, filmant volontiers la scène avec leurs téléphones portables.

« Elle est si belle, cette Ushi... »

La jeune lycéenne qui prononçait cette phrase s’appelait Azami. Très mignonne, elle se rapprocha de Cassandre, et, évitant de déranger sa Maîtresse, embrassa l’Ushi sur les lèvres, posant ses mains sur ses joues, tournant très légèrement son visage, sans empêcher sa Maîtresse de continuer à boire le sang de la femme. Azami l’embrassa donc, goûtant avec joie à ses lèvres.

« Arrête, Azami-chan, Maîtresse adore entendre ses partenaires couiner !
 -  Mmmhmmm... »

Ce fut finalement Leyli qui intervint, séparant les deux femmes. Azami cligna des yeux, surprise, et se retourna vers Leyli, qui lui sourit, et posa ses doigts sur son menton.

« Tu es une petite gourmande, toi... »

Elle lui sourit tendrement, et embrassa la femme sur les lèvres. Au manoir, le sexe était quelque chose qui s’appliquait très facilement. Mélinda, de son côté, continuait à bourrer l’Ushi, et but tranquillement son sang. L’Étreinte dura ainsi une bonne minute, pendant laquelle on pouvait entendre le transat grincer et craquer, mais sans se rompre. Mélinda ne jouissait pas facilement, mais, là, elle s’était gorgée du sang de l’Ushi... Et, tout en buvant son sang, elle n’hésita pas à pincer l’un de ses tétons, faisant évidemment jaillir du lait, qui éclaboussa ses doigts, ainsi que son torse. La vampire appuya plus fermement sur le sein de Cassandre en cessant de boire son sang, et l’embrassa sur les lèvres, partageant avec elle un long baiser... Pendant lequel elle se laissa aller au plaisir suprême.

Dans un grand soupir, elle se mit à jouir, balançant des chapelets de foutre dans son corps. Mais, avec ce sang dans ses veines, sa queue restait toujours aussi raide, et elle continua donc volontiers ses coups de reins, sa queue baignant dans son propre sperme.

« Oh, ma Cassandre d’amour, tu fuites encore de partout... » se moqua doucement Mélinda.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Cassandre Harmington
Terranide
-

Messages: 324



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Jeune vachette obéissante, lait à volonté ~
« Répondre #107 le: Mai 15, 2018, 10:01:24 »

Cassandre était-elle l’esclave parfaite ? Bien sur que non. Mais c’est vrai qu’elle était extrêmement soumise, et surtout, reconnaissante qu’on s’occupe d’elle. Cassandre aimait être au centre de l’attention des gens... Et donc, l’avoir comme « protégée », que vous pouviez voir comme un euphémisme « d’esclave », bien entendue, et bien, cela lui permettait de se sentir à l’abri. Et cela, c’était une bonne chose. Donc, en échange qu’on s’occupe bien d’elle, qu’on prenne soin, etc... Et bien, elle était prête à offrir tout ! Aussi bien son lait, son sang, ou de la satisfaction sexuelle. Et franchement... Elle avait raison de faire ça. Pourquoi cela ? Et bien tout simplement car là, cela l’excitait tout autant qu’une simple traite, il faut bien l’avouer, et se faire sucer son sang, elle n’aurait jamais cru, l’excitait encore plus.

 Elle est si belle, cette Ushi... »

« Oh... Me... »

Elle ne put finir. Mais bon, évidemment, ce n’était pas si dur de trouver ce qu’elle avait voulu dire. Elle avait tout simplement tenue à dire « merci » à celle qui venait de lui faire un compliments... Mais voilà ! C’était une personne que Cassandre ne connaissait pas, mais elle s’en fichait, franchement, elle ne connaissait pas beaucoup de gens du harem, et c’était logique, étant donné qu’elle n’était qu’une débutante, et qu’elle n’était là que depuis quelques jours, deux pour tout dire... Donc, ainsi, elle accepta parfaitement le fait d’avoir le visage détourné... Pour recevoir un baiser, baiser dont elle ne se contenta pas d’être passive, mais tenta d’avoir une rôle actif, étouffant par cela ses gémissements, et bien entendu, donc,

« Arrête, Azami-chan, Maîtresse adore entendre ses partenaires couiner !
 -  Mmmhmmm...
 »

Oui, c’est vrai... Donc Cassandre décida de gémir quand même malgré le baiser ! Eh, si c’était pas une bonne idée, ça ? Cependant, il fallait bien l’avouer, ce n’était pas très concluant. Mais eh ! Au moins, elle tentait, c’était une très bonne chose ! Donc, voilà, Azami continuait d’embrasser la fameuse Cassandre, au diable visiblement les gémissements ! Heureusement pour ceux et celles qui aimaient la vachette gémir, et bien, Azami eut le baiser rompit par une tierce personne, qu’on avait presque oubliée : Leily ! Et ouais, elle était toujours là... Et ainsi, elle échangea sa place avec Cassandre pour le baiser, rendant la scène de plus en plus torride, avec de plus en plus de personnes sur le pauvre transat, qui pliait mais qui ne rompait pas ! Il avait bien du courage le lascar, c’est le moins qu’on puisse dire.

Et c’est tant mieux ! Car la vachette gémissait, couinait de plaisir, etc... Faut dire, sucer le sang de la vachette n’était pas la seule activité de la vampire, qui décidait qu’on pouvait faire plein de chose avec le corps de la vachette -et qui avait bien raison d’ailleurs ! Après tout, ce corps n’était pas seulement là pour donner du sang ! Et donc, les pincements de ses tétons faisaient que du lait, encore plus, et finalement, ce fut même la bouche de la vampire qui vint sur celle de la vachette, donnant presque un petit goût de sang... C’était l’apothéose, et presque en même temps, à quelques secondes peut-être avant celle de son interlocutrice, et bien, Cassandre eut la jouissance qui vint en elle, poussant un grand gémissement de plaisir alors que de solide coup de rein vint lui donner du sperme en belle quantitée.

« Oh, ma Cassandre d’amour, tu fuites encore de partout... »

« C’est … Que j’adore vous en donner tellement... ! »


Oui, enfin, ce n’était pas vraiment « donner », étant donné... Que bah... Disons que son lait n’était pas forcément récupérable, et venait un peu tout tacher. Heureusement, les taches de lait, même le super lait de Cassandre, et bien ça se lave aisément. Tant mieux, car il faut pas qu’elle vienne tout saloper notre chère vachette ! Cela ne serait pas bien ! Bref, donc, on pouvait interpreter ça différemment, bien entendu. Après tout, une chose qu’elle avait « donnée », et qui avait été reçu avec énormément de plaisir... Et bien, c’était son sang. Et il y avait de quoi. Cassandre n’avait jamais goutté son sang, encore heureux, vu qu’elle n’était pas une vampire, mais visiblement, pour une vampire, il avait tout du met délicieux et tout à fait plaisant... Donc, c’était une très bonne chose !

« Je ne peut que rendre une partie de ce qu’on m’offre... J’espère que ça vous plait... »

En effet, Melinda aussi avait « fuité », mais c’était bien plus jouissif pensait la fameuse Cassandre, que quand c’était elle qui donnait. N’est-ce pas ? Bref, la fameuse Cassandre était bien contente. Franchement, le sperme était un met délicieux, quand elle pouvait l’avoir en bouche... Mais lui en mettre ailleurs, et bien, ce n’était pas gênant. Après tout, cela était aussi un moyen de gagner pas mal de plaisir... Maintenant qu’allait faire notre Ushi nationale ? Et bien... Elle comptait apprendre un peu, en faisant quelques choses qu’elle avait beaucoup eut, mais qu’elle n’avait pas encore pu beaucoup donner... Donc, autant en profiter et franchement, faire quelques efforts pour donner un petit peu quelques choses de nouveaux, ou du moins, nouveau pour elle, étant donné que comme dit précédemment, elle l’avait peu tentée d’elle-même....

« Mmmh... »

Et ce quelques choses, c’était un baiser ! Et ouais, elle avait reçu beaucoup de baiser, mais elle avait pas encore donnée beaucoup de baiser. Donc, alors qu’elle était encore en prise avec la fameuse vampire, et bien, elle l’embrassait avec un très grand plaisir, un très grand bonheur... Bref, elle adorait, elle adorait ça. Elle adorait sa maîtresse, elle adorait le harem, et elle adorait toutes les personnes qui en faisaient partie ! Et ouais, bien qu’elle ne les connaissait pas tous, elle était persuadée qu’elle les aimerait tous ! Bref, nous avions affaire à une vachette très heureuse, qui serrait dans ses bras, et contre sa bouche la fameuse Vampire, l’enlaçant et l’embrassant. Un magnifique spectacle, qui fut criblée de photographie.
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3412



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #108 le: Mai 21, 2018, 02:29:31 »

C’était clairement de l’amour. Une délicieuse forme d’amour entre esclave et Maîtresse. Car l’amour pouvait prendre bien des formes, il n’était pas réservé qu’à cette vision égoïste, humaine, monolithique, chrétienne... Chez Mélinda, c’était l’amour qui soudait son harem, l’amour qui unissait les esclaves entre eux. Un amour vertical, mais aussi horizontal. Vertical, car marqué par leur infériorité vis-à-vis de la Maîtresse, mais horizontal, car ils étaient tous égaux entre eux. Si on aurait donné à Mélinda l’opportunité de donner un cours d’Histoire humaine à Cassandre, elle lui aurait dit que l’Homme avait toujours été partagé entre deux pulsions contradictoires : d’une part, une propension naturelle à la soumission à ce qu’il considérait comme l’autorité légitime, et, d’autre part, une émancipation à cette même autorité. Mélinda incarnait finalement ce paradoxe, car, dans son manoir, les individus pouvaient exprimer toutes leurs pulsions, tout en se soumettant à l’autorité de la vampire. Finalement, tout le monde y trouvait son compte, et Mélinda avait la chance de partager sa couche avec quantité de magnifiques femmes et de garçons somptueux. Qui aurait pu rejeter cela ? Tous l’aimaient, comblant son manque affectif. Cassandre l’embrassa donc, serrant son corps contre le sien, exprimant, par ce baiser et ce câlin, le profond amour qu’elle ressentait envers sa Maîtresse. La vampire en frémit de toute part, et serra également ses mains sur le corps de l’Ushi, répondant volontiers à son baiser, sentant les flashs des téléphones scintiller autour d’elles.

« Woow...
 -  C’est super...
 -  Shhttt... ! Ne gâchez pas ce moment, bécasses ! »

Loin de se terminer au bout de quelques secondes, le baiser se prolongea. Mélinda y enfonça même sa langue, et joua avec celle de Cassandre, remuant très faiblement son corps. Elle voulait surtout sentir les lèvres de l’Ushi, même si elle sentait aussi, contre son corps, son délicieux lait, qui commençait à couler de son corps. Elles s’embrassèrent finalement pendant plusieurs minutes, un long baiser, que les filles immortalisèrent en le filmant, n’hésitant pas à faire de gros plans... Leurs lèvres scellées l’une contre l’autre, la main de Mélinda qui se déplaça pour pincer le sein de Cassandre au cours du baiser, faisant jaillir un petit geyser blanc de son téton...

Finalement, la vampire retira ses lèvres. Un mince filet de salive relia sa bouche à celle de l’Ushi, qu’elle essuya d’un coup de langue. Ses yeux pulsaient de désir en observant la femme, et elle se pinça doucement les lèvres.

« Je t’aime, ma Cassandre... »

Ma Cassandre. Le possessif était toujours très important chez Mélinda, et jamais anecdotique. La vampire sourit ensuite à nouveau, avant de rajouter :

« Mais je ne vais pas pouvoir te nettoyer toute seule... Oh ça non ! »

Souriant encore, Mélinda se retourna, et se coucha sur le dos, avec son sexe toujours dressé.

« Empale-toi sur moi, Cassandre ! Et vous, les filles, plutôt que de rire bêtement, vous allez nettoyer notre magnifique Ushi... Avec vos langues ! » précisa-t-elle utilement.

Oui, Mélinda n’avait pas encore fini de s’occuper de sa délicieuse Cassandre !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Cassandre Harmington
Terranide
-

Messages: 324



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Jeune vachette obéissante, lait à volonté ~
« Répondre #109 le: Mai 24, 2018, 10:20:32 »

Quel merveilleux baiser ! Enfin, c’était l’intention qui comptait. Encore une fois, l’intention était là, cela ne faisait aucun doute… Mais il manquait encore la pratique, la pratique qu’elle allait vite acquérir ! Mais qu’elle n’avait pas encore, et cela se sentait. En effet, si Melinda elle était une experte pour le baiser, et qu’elle faisait bien ce qu’il fallait, Cassandre, chez elle, c’était encore assez maladroit, il faut bien l’avouer, encore assez inexpérimenté, comme si elle avait encore besoin d’entrainement. Après, vu toutes les esclaves qui étaient là, on pouvait dire que cela allait sans doute être très vite intéressant ! Bref, le baiser était savoureux, mais sans doute que d’ici quelques jours, semaines, voir mois, il sera encore plus merveilleux ! Et cela, c’est une chose exceptionnelle, il faut bien le dire !

« Woow...
 -  C’est super...
 -  Shhttt... ! Ne gâchez pas ce moment, bécasses !
 »


Eh beh ! Cela jacassait dans les couloirs ! En effet, les diverses spectatrices semblaient adorer le spectacle… Faut dire, il y avait tout à aimer. Car on parle du baiser, bien entendue, c’était ça le plus savoureux… Mais il y avait encore d’autres choses… D’autres choses tout aussi savoureuses. En effet, les mains de la fameuse vampire ne chomaient pas, loin de là, et continuaient de se balader sur le fameux corps de la vachette, n’hésitant pas à faire sortir du lait que la vachette produisait toujours autant… Quand je dis que les vachettes ne sont pas fait pour la consommation individuelle ! Surtout celle fille d’un minotaure ! Faut bien le dire, c’est trop productrice une telle vachette ! Sauf quand on s’appelle Melinda…

« Je t’aime, ma Cassandre... Mais je ne vais pas pouvoir te nettoyer toute seule... Oh ça non ! »

« Vous voulez que je le fasse maîtresse ? »


De suite Cassandre c’était proposée ! Mais il y avait un soucis ! Cassandre faisait beaucoup d’effort, il fallait bien l’avouer. C’était une vachette qui était attentionnée et qui faisait tout pour satisfaire sa maîtresse. C’était très bien ! Mais malgré tout ses efforts, et bien, il fallait bien le dire… Elle pouvait pas se nettoyer toute seule ! Et oui, elle était pas assez souple pour ça, et même si elle était très souple, même le plus souple des hommes ne pourraient se nettoyer tout seul. Bien sur que si me diriez-vous… Et vous auriez raison. Mais il faut savoir qu’ici, on ne se nettoyait pas, dans ce genre de cas précis, de la même façon que la façon, traditionnelle disons… Mais ne vous inquiétez pas, Melinda allait tout expliquer, pour tout le monde, et pour la suite des événements, disons…

« Empale-toi sur moi, Cassandre ! Et vous, les filles, plutôt que de rire bêtement, vous allez nettoyer notre magnifique Ushi... Avec vos langues ! »

« Ouais, d’abord ! Faut que vous le fassiez ! »


Les filles gloussèrent et s’approchèrent. Pourquoi glousser ? Car autant, l’ordre de Melinda était tout aussi plaisant qu’absolument à obéir… Autant la tentative de Cassandre de jouer dans le même registre était juste… Trop mignon ! En effet, Cassandre avait presque imité la fameuse Melinda, sauf qu’elle avait toujours cette air adorable qu’elle portait toujours sur son regard, rendant juste la situation très drôle. Oh, bien sur, elle avait compris ce qu’elles allaient devoir faire, et elle était prête à le faire ! Hors de question de ne pas obéir et écouter la maîtresse ! Mais quand même, Cassandre avait rendue la situation assez comique, et elles aimaient beaucoup cela ! Bref, quoiqu’il en soit Cassandre regardait la nouvelle position de sa maîtresse… Ou plutôt un certain détail de la nouvelle position de sa maîtresse !

« Ouaaah… Elle est toujours si dur et si… Miam ! »

Elle admirait le phallus de sa maîtresse, tandis que les différentes anciennes spectatrices commençaient à devenir actrice de cette grande pîèce. L’ensemble était délicieux à voir, et les différentes lycéennes faisaient bien en sorte de laisser la place à Cassandre. En effet, ils ne fallaient pas qu’elles gènent dans l’empalage qu’allait « subir » la fameuse Cassandre ! Entre guillemet bien sur, quand on se rappelait à quel point elle adorait ça. Bref, en tout cas, après avoir admirée ce qui l’avait prise tout à l’heure, et qu’elle connaissait bien pour l’avoir souvent pris en bouche… Et bien, voilà qu’elle s’installait à son tour. En effet, elle était prête en temps que vachette à faire un rodéo, encore un ! Eh, là, c’était plutôt logique qu’une vachette fasse un rodéo et… Quoi comment ça d’habitude c’est plutôt l’inverse ?

« Haaan… Si… Gros ! »

Voilà ! Elle s’était empalée, formant la position de l’amazone. Une vachette amazone ! Là, c’était quand même assez drôle si vous voulez mon avis. Bref, quoiqu’il en soit, la fameuse Cassandre venait de se prendre le phallus dans la chatte. Elle était un peu plus habituée, maintenant, que quand elle était entrée pour la première fois dans le harem, mais cela faisait encore toujours autant d’effet ! Les lycéennes, elles, commencèrent à s’activer. Elles léchaient partout, faisant en sorte qu’aucun centimètre carrée des deux femmes ne soient oubliés par leurs langues… Bon, une tire-au-flanc visiblement -ou une gourmande, c’était une bonne question-, décida de se concentrer un peu plus visiblement sur les seins de la vachette, mais quand même. Le tout était relancée dans une ambiance d’érotisme absolument divin, ou cette fois… Et bien, tout le monde participait, et personne n’était mis de côté !
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3412



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #110 le: Mai 28, 2018, 08:20:59 »

« Hihi ! Tu l’entends ?
 -  Ce petit ton autoritaire... Notre belle vachette se prend pour une Maîtresse ! »

Des esclaves autoritaires, il y en avait pourtant au sein du harem. C’était les « Mamans », les femmes qui donnaient naissance à d’autres esclaves, et agissaient officieusement comme des contremaîtres. Tel n’était toutefois pas le cas de Cassandre, et, après sa phrase, elle eut droit à plusieurs fessées, comme pour la punir. Des mains s’abattirent à plusieurs reprises sur son cul, et d’autres pincèrent ses tétons, tirant ensuite dessus... Moqueuses et joueuses lycéennes ! Mélinda observait la scène en souriant, avant de voir le visage de Cassandre filer de droite à gauche, au gré des baisers des lycéennes, pendant que les langues filèrent, caressant son corps, nettoyant sa peau. Une vision merveilleuse pour Mélinda, qui en prenait plein les yeux avec un bonheur fulgurant. Il fallait dire que ce petit spectacle était vraiment des plus excitants, et elle s’en pinça doucement les lèvres, voyant les langues glisser, entendant les soupirs, percevant les baisers, ce bonheur jouissif, vivifiant, plein de passion.

En retour, sa queue devenait plus lourde, plus grosse, et elle crispa ses mains sur les hanches de Cassandre, quitte à les pincer légèrement, sentant encore la belle Ushi danser sur son corps, tout en partageant les baisers. Ah, quel délicieux spectacle ! Mélinda se régalait, tout simplement, et les observa une nouvelle fois, souriant malicieusement. Ses mains remontèrent pour caresser les hanches de l’Ushi, griffant doucement sa peau, et le spectacle dura encore, magnifique.

« Tu es si belle, ma Cassandre... »

Leyli intervint alors, en posant une main sur le cou de Cassandre, et lui mordilla le creux du cou. La jeune Ushi put alors sentir une belle virilité taper contre son fondement. Leyli venait de manifester une belle surprise, une belle verge noire qui se mit à pointer entre ses cuisses. Une belle érection, mais, avant de passer aux choses sérieuses, la femme titilla la porte arrière de Cassandre avec ses doigts, avant de les enfoncer doucement, un sourire sur le coin des lèvres.

« Là, ma belle, nous n’en avons pas encore fini avec toi... Tu es une telle gourmande, c’est incroyable ! »

Gloussant encore, Leyli continua son office, enfonçant profondément ses doigts, veillant à bien préparer la belle Cassandre... Pour pouvoir évidemment ensuite glisser sa propre trique en elle !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Cassandre Harmington
Terranide
-

Messages: 324



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Jeune vachette obéissante, lait à volonté ~
« Répondre #111 le: Mai 30, 2018, 11:21:13 »

Evidemment, Cassandre  n’était pas une dominante. Elle était tout sauf une dominante. Et bien évidemment, pour son plus grand plaisir... Et bien, sa petite déclaration eut l’effet qu’elle voulait, c’est à dire, elle se fit punir pour ses déclarations ! Bien sur, c’était une punition bien gentille, c’était nullement une punition forte et violente, pour lui faire comprendre qu’elle n’aurait pas du faire cela... Au contraire, cela semblait même avoir plutôt plu à ses interlocutrices, ce petit moment de joie... Ainsi, elle se prenait des fessées, des petites claques sur les fesses, tandis qu’elle recevait baiser sur baiser, léchouilles sur léchouilles... Cassandre là était au milieu de tout, et tous se concentraient sur elle, elle était au centre des attentions, et franchement, on allait bien le dire... Cela lui plaisait énormément.

Mais concentrons nous sur un peu plus bas... C’est à dire le bassin de la fameuse vachette ! Car oui, cela s’activait ! Et cela faisait bien son travail ! Visiblement cela plaisait à Melinda, qui n’hésitait pas à en profiter. Melinda, intelligente comme elle était, savait bien que baiser, ce n’était pas juste faire un geste de vas et viens, et user de son phallus. Non, tout comptait, aussi bien les mots, les gestes, que la pénétration en elle-même. Ainsi, de ses mains expertes, elle jouait avec la peau des hanches de la vachettes, n’hésitant pas à légèrement griffer, pincer, caresser... Un mélange de légère douleur, de plaisir, de douceur... Tout cela marchait excessivement bien, et Cassandre profitait, profitait énormément, profitait même peut-être plus qu’elle donnait.

« Tu es si belle, ma Cassandre... »

« Meuh... ? »

Tient tient ! Bah oui, fallait pas l’oublier elle ! Elle était toujours là ! Qui ça elle me diriez-vous ? Et bien, c’était... Leyli ! Et oui, qui continuait à léchouiller, voir même mordiller le cou de la fameuse vachette, montrant bien qu’elle était encore là... Mais il n’y avait pas que sa bouche qui montrait qu’elle était encore là... Oh non, loin de là ! Il y avait aussi... Autre chose. Mais quoi donc me demanderiez-vous ? Et bien, une belle virilité, qui n’attendait qu’à entrer dans ce qui était encore disponible chez la vachette... Mais il fallait préparer le terrain, car ce dernier n’était pas encore prêt... Donc elle allait en profiter. Et cela avait déjà commencé, étant donné que sa main commençait déjà à doigter la fameuse vachette, la faisant évidemment gémir de plaisir.

« Là, ma belle, nous n’en avons pas encore fini avec toi... Tu es une telle gourmande, c’est incroyable ! »

« Meuh ! Comment ne pas être gourmande quand il y a de si beau plat... »


En effet ! En quelques sortes, la fameuse Cassandre se « défendait », entre guillemet bien sûr, vu qu’elle était très fière de l’être, d’être une « gourmande ». Quand le plat est bon, on n’est pas gourmand, on profite juste de ce qu’il y a... Et là, franchement, c’était le meilleur qui était au service... Comment refuser alors ? Cela ne se ferait pas ! Quand on a un magnifique repas sur une table, et bien... On vient manger ! C’est bien comme ça que ça marche ! Ainsi, invitée par son interlocutrice à faire cela, elle n’allait pas refuser un tel magnifique présent ! Donc, elle en profitait le plus possible... Et en plus, visiblement... On lui en offrait plus, car en effet... Plus bas il se passait des choses aussi...

« Mmmh... Meuh... »

Son petit meuglement montra le plaisir qu’elle avait, alors que les doigts continuaient de faire leur effet. Bien entendue, elle n’en n’oubliait pas Melinda, et jouait des hanches pour tenter de maximiser le plaisir... C’était très important, excessivement important même pour la fameuse Cassandre, c’était qu’elle ne devait absolument pas « monopoliser » le plaisir. Elle savait que depuis qu’elle était arrivée le charme de la découverte faisait qu’elle était beaucoup aux centres des attentions... Mais celle qui devait vraiment concentrer toutes les attentions... et bien, c’était bien entendue Mélinda ! C’était elle la maîtresse, la délicieuse maîtresse, la meilleure ! Et donc, Cassandre faisait tout pour donner du plaisir à cette dernière !

« Mmh... »

Sa bouche venait d’être fermée par une lycéenne... Qui avait cherchée le baiser, et qui lui roulait littéralement une pelle. Deux lycéennes s’étaient prises aux seins, et d’autres léchaient. D’ailleurs, pas que Cassandre, la maîtresse aussi était à léchée ! Franchement, Cassandre était bien mignonne, mais elles étaient deux à nettoyer ! Bref, pour revenir sur la vachette, là, elle n’avait plus aucune once de « liberté ». Tout était pris, tout ses orifices, ses seins, elle était entièrement prise, prise dans le plus délicieux des pièges. Cela donnait une véritable Orgie, ou plusieurs lycéennes d’ailleurs usaient de leurs mains pour se caresser, caresser les deux femmes aux centre de l’ensemble, ou bien se caresser entre elle... Formant un ensemble absolument délicieux. Le plus délicieux, même des ensemble, en effet...
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3412



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #112 le: Juin 04, 2018, 01:04:35 »

Ici, tout n’est que luxe, calme et volupté. À un mot près, le ver de Baudelaire pourrait tout à fait s’appliquer à ce que Mélinda voyait sous les yeux. Peu de calme, en effet, mais, pour ce qui est du luxe et de la volupté... Peu importe où Mélinda déplaçait ses mains ou son regard, elle ne voyait qu’une succession de belles femmes, de courbes langoureuses, de peaux douces et sensuelles... Un cocktail sanguin accompagnait Mélinda, et sa queue l’élançait douloureusement dans le con de Cassandre, pour son plus grand plaisir. C’était une micro-orgie concentrée autour de Cassandre et d’elle. De temps en temps, une lycéenne venait l’embrasser, avant de s’écarter, laissant ainsi à sa Maîtresse le soin de contempler par elle-même l’érotique spectacle qui se déroulait devant ses yeux. Cassandre était prise d’assaut par plusieurs femmes, et recommençait à fuiter. Soin lait était avalé par deux lycéennes, tandis qu’une troisième l’embrassait, et que Leyli l’enculait. Fort heureusement, le transat arrivait encore à tenir, mais Mélinda était totalement immobilisée. Ses mains, initialement posées sur les hanches de Cassandre, la griffèrent un peu, et, même si deux lycéennes buvaient son lait, celui-ci tombait le long du corps de l’Ushi, glissant sur le ventre de Mélinda.

Sa belle queue n’était pas pressée de se relâcher, Mélinda voulant savourer ce moment autant que possible. Elle aimait le sexe, elle aimait cette sensation d’être emportée, de voir toute son attention se concentrer autour de sa queue. L’hermaphrodisme était un phénomène puissant, et un phallus tendu exprimait à lui seul toute la force du sexe, comme une sorte de pompe qui absorbait tout votre être pour ne vous faire plus penser qu’à ça. Le plaisir inique ressenti était exquis, et Mélinda se mordilla doucement les lèvres, voyant Leyli tourner le visage de Cassandre, et l’embrasser encore, longuement.

« Hmmmm... »

Leyli savait aussi y faire. Elle était une « Maman », et, même si elle ne vivait plus au harem, elle avait tellement fait l’amour ici qu’elle ne pouvait pas perdre tout ce qu’elle avait appris. La jeune femme remuait donc son bassin dans le cul de Cassandre, s’y enfonçant très facilement. Après tout, Cassandre avait l’endurance d’un Minotaure, alors elle se faisait baiser presque sans relâche depuis son arrivée au manoir ! Son cul avait déjà été fouillé en profondeur à plusieurs reprises, de sorte que ses parois anales se dilatèrent facilement.

Les minutes passèrent ainsi, le corps de Cassandre faisant l’objet d’une double pénétration, de caresses, de baisers, de succions mammaires, de pincements, de griffures de la part de Mélinda... Dans de telles circonstances, la belle Ushi ne put que jouir, et Leyli, avec grand plaisir, se relâcha dans le corps de Cassandre, tout comme Mélinda. Les orgasmes et les cris se multiplièrent pendant une bonne minute, remplissant le ventre de Cassandre.

« Haaaaa...
 -  Damn, tu es si bonne, Cassandre, hooo... »

Les lycéennes s’écartèrent juste avant l’orgasme de Cassandre, où ses seins crachèrent des volutes de lait, car Leyli les pinça tous les deux, sur les tétons, en jouissant. Le lait éclaboussa le ventre de la femme, salissant le corps de Cassandre, mais aussi celui de Mélinda, qui n’en jouit que plus joyeusement encore !

Le plaisir passé, la vampire cligna des yeux en souriant.

« Bon... J’adore vraiment te faire l’amour, Cassandre, mais...
 -  Il est l’heure de reprendre la traite, Cassandre ! » s’exclama une fille.

Et, visiblement, il risquait d’y avoir encore plus de monde que ce matin !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Cassandre Harmington
Terranide
-

Messages: 324



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Jeune vachette obéissante, lait à volonté ~
« Répondre #113 le: Juin 06, 2018, 09:57:36 »

C’était une mini-orgie, où on pouvait dire... Que le héros... C’était bel et bien le transat ! Le transat qui tenait toujours, malgré cette merveilleuse orgie qui se passait donc sur lui... Que cela soit son anus ou sa chatte, les phallus faisaient des vas et viens profonds et efficaces, lui apportant plaisir et jouissance... Les filles, tout autour, ne chomaient pas non plus, elles continuaient d’user du corps de la vachette, passant leur mains, bouche, et parfois même seins partout. Que cela soit sur la vachette pour quasiment la moitié, et pour le reste, la plupart étaient sur la vampire, mais d’autres étaient sur Leily... Mais encore une fois, c’était plus complexe, car les filles n’hésitaient pas à passer d’une femme à l’’autre, pour ne jamais faire une routine qui pourrait être inintéressante ! Non, au contraire, il fallait toujours profiter de l’une ou l’autre des filles ici présente... Et elles en profitaient, oh oui, ça c’est sur !

« Haaaaa...
 -  Damn, tu es si bonne, Cassandre, hooo... »

« Vous... Vous l’êtes tellement maîtresses... »

Elle avait comme toujours un peu de mal à bien parler après avoir jouie... Car oui, aussi bien traitée, et bien, on pouvait le dire, elle atteignait facilement l’orgasme. Mais atteindre l’orgasme, c’est bien beau... Mais il faut aussi donner l’orgasme ! Car une bonne vachette, et bien, elle donne autant qu’elle reçoit, c’est ça qui est très important. Donner et recevoir ! Donc, elle faisait de son mieux pour tenter de faire jouir ses deux pénétratrices -cela ne se dit absolument pas- mais malgré cette horrible choix de mots, et bien, finalement, elle arriva à faire jouir les deux femmes, qui se vidèrent absolument de manière délicieuse aussi bien en Cassandre dans l’anus, qu’en Cassandre dans la chatte. Plus le temps passait, plus la vachette commençait à être délicieusement remplie. On pourrait presque la faire gonfler à coup de sperme, qui ça continuait. Et le pire, c’est qu’elle adorerait...

« Bon... J’adore vraiment te faire l’amour, Cassandre, mais...
 -  Il est l’heure de reprendre la traite, Cassandre ! »

« Ou... oui... »

En effet, une bonne vachette savait que le principal, et bien, ça restait la traite ! Et donc, il fallait bien qu’à un moment, on reprenne la traite ! Après tout, là, ce qu’elle venait de faire, c’était du loisir, et donc, le loisir, cela passe après le travail ! Enfin, là, c’était avant le travail de l’après-midi, mais on pouvait dire que c’était après le travail du matin, donc, c’était nickel et ça passait ! Bref, elle reprenait son souffle, là, tandis que les Lycéennes s’éloignaient un peu pour laisser la vachette pouvoir se relever. Après tout, il fallait quand même lui laisser un peu d’espace, car elle semblait un peu fatiguée ! Faut dire, encore une fois, elle venait de faire un sacrée tour de rodéo, et cela avait été franchement excitant ce qu’elle avait fait. Donc, finalement, après un tout petit moment, elle se releva et déclara !

« C’était épuisant... Mais génial... Je suis prête ! »

Elle se releva ! Parfait ! Elle avait donc encore assez de force pour rester debout. En tout cas, la mission « nettoyage » fait par les lycéennes, on pouvait dire... Etait une semi-réussite ; Car la vachette avait encore du lait qui coulait de ses tétons, et pas mal de saleté. De plus, on voyait bien son anus et sa chatte dégoulinant de sperme, après qu’on ait bien jouie en elle. Elle était contente, et cela ne la gênait pas. Après tout, c’était une vachette, donc franchement, elle s’en foutait d’être vraiment présentable ou pas. Beaucoup de vachettes vivaient nue. Mais Cassandre se souvenait que Melinda avait dit que la propreté était importante ! Donc, après la traite, elle ferait en sorte de prendre un bon bain pour être présentable ! Car elle avait cinéma ce soir, et donc, elle allait devoir être propre.

« Je crois qu’il y aura un peu moins de lait par contre... »

Elle baissa un peu les oreilles, un peu honteuse... Et oui, c’était logique. Oh, elle aurait encore du lait, il n’y avait pas d’inquiétude, mais comme on l’avait traite et qu’on avait éjecté pas mal de lait, et bien, elle aurait sans doute un rendement moins efficace que le matin. Mais pas d’inquiétude ! La vachette allait faire de son mieux, et même si elle donnait moins de lait, elle savait maintenant offrir plein d’autres services qui permettraient de faire en sorte qu’elle plaise. Donc... Et bien, elle était prête ! Elle allait assurer comme ce matin, et s’il fallait qu’elle trouve d’autres façon d’assurer, et bien, elle allait les trouver ! Car quand on est une vachette, comme Cassandre, on trouve toujours des moyens de rappeler qu’on est une vachette efficace, plaisante et douée.. Mais chut... C’est une autre histoire !
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3412



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #114 le: Juin 11, 2018, 12:43:44 »

Il allait quand même falloir que Mélinda se renseigne un peu. Comment cette Ushi arrivait encore à tenir debout ? Certes, les Ushis étaient connus pour leur endurance sexuelle, mais, à ce niveau-là... Une telle production de lait, une telle énergie insatiable... Tout ça laissait Mélinda perplexe. Et puis, chaque fois qu’elle buvait du sang de Cassandre, Mélinda sentait la particularité de ce dernier. Visiblement, les gènes du Minotaure étaient très présents chez Cassandre. Mélinda avait vraiment dégoté une perle rare, et elle ne comptait pas la laisser partir si facilement. Elle sourit donc quand la jeune Ushia voua toutefois qu’elle ne produirait sans doute pas beaucoup de lait cet après-midi. Mélinda sourit donc, et se pencha vers elle, en la voyant faire la mine basse. Ses mains se posèrent sur chacune de ses joues, et elle déposa un bref baiser sur ses lèvres, avant de lui sourire doucement.

« Tu dois sortir ce soir, ma belle, alors, il vaut mieux qu’il n’y ait plus une seule goutte de lait dans tes seins pour la soirée ! »

Avec tout ça, Cassandre avait-elle oublié sa sortie cinéma ? Heureusement, Mélinda était là pour penser à tout ! Elle l’embrassa une nouvelle fois, puis, ensuite, on remit à Cassandre son beau collier avec sa clochette, et elle put retourner à l’arrière de la propriété, dans la grange. Cette dernière avait été nettoyée, et, comme pour la matinée, les filles escortant Cassandre l’attachèrent, puis posèrent sur ses seins des pompes, avant de lui donner une claque sur les fesses.

Un nouveau sourire se dessina sur les lèvres de l’une des filles, qui embrassa Cassandre sur la joue.

« Cet après-midi, il va y avoir beaucoup de garçons, ma belle Cassandre ! Tu en as de la chance, tu sais, tu es gâtée ! »

D’aucuns auraient sans doute pu avoir un avis bien différent, mais, au harem de Mélinda, faire l’amour était toujours une bonne chose, après tout ! En tout cas, la machine se mit en position, et, rapidement, des bruits de pas supplémentaires se firent entendre, annonciateurs d’un superbe après-midi !

Autant dire que Cassandre allait être sacrément comblée !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Cassandre Harmington
Terranide
-

Messages: 324



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Jeune vachette obéissante, lait à volonté ~
« Répondre #115 le: Juin 13, 2018, 08:12:55 »

Une vachette prenait ENORMEMENT soin de sa poitrine, et donc, une énorme fierté à donner du lait. C’était ça qui était très important pour elle. Donc, en toute logique, quand elle se retrouvait à donner moins que ce qu’elle pourrait faire, et bien, bien souvent, la vachette avait quelques peu honte, il faut bien l’avouer. Les vachettes donc faisaient toujours en sorte de donner le plus de lait possible… Enfin, tout ça, il faut bien comprendre, ce sont pour elles ce qui est le plus important au monde… Donc, elles font très attention que leurs seins soient toujours au plus fort, au plus beau, et au meilleur de la forme… Donc, voilà pourquoi Cassandre était un peu honteuse. Elle avait l’impression qu’avec ses galipettes, et bien, elle n’avait pas été responsable. Elle avait perdu du lait… Heureusement…

« Tu dois sortir ce soir, ma belle, alors, il vaut mieux qu’il n’y ait plus une seule goutte de lait dans tes seins pour la soirée ! »

« Oh, oui, c’est vrai ! »

Heureusement que sa maîtresse était là pour se rappeler de tout ! Et aussi, rassurer la vachette ! Bref, ainsi, elle retourna au travail, après avoir quand même reçu de nouveau un bon baiser sur la bouche avec la fameuse vampire. Cassandre marcha alors tranquillement vers la grange, tandis qu’on continuait d’entendre la sonnette de sa clochette, tintillant au rythme de ses pas, tout comme ses seins se balançaient. Une fois de nouveau dans la grange, qui était entièrement propre, la fameuse vachette fut de nouveau attacher solidement, et ses seisn furent de nouveau pompée. Elle poussa même un petit meuh, quand on tapa l’une de ses fesses ! Oh, c’était bien gentil, d’ailleurs, le meuh était plus un meuh mignon, qu’un meuh mécontent ! Bref, on sentait que l’après-midi allait être aussi plaisante que la matinée… Sauf que…

« Cet après-midi, il va y avoir beaucoup de garçons, ma belle Cassandre ! Tu en as de la chance, tu sais, tu es gâtée ! »

« Chouette ! »

Et ouais… Cassandre avait parfaitement assimilée le fait que rester ici, cela allait vouloir dire… Beaucoup de sexe ! Et elle semblait apprécier ! Mais comment elle allait tenir ? On pouvait dire une chose… Elle allait bien dormir cette nuit ! Car quand même, il fallait bien falloir se reposer à un moment ou à un autre, car là, c’était pas humain ce qu’elle faisait ! Et c’était normal… Cassandre n’était pas humaine, elle était… Vachette ! Et ouais ! Ca c’est la classe ! Comment cela, cela marche pas comme ça ? Oui, mais si, car c’est Cassandre. Et puis, de toute façon, elle était pour ! Oh que oui, elle était pour, cela voyait, étant donné qu’elle était très contente à l’idée de pouvoir faire cela, de pouvoir faire l’amour, encore et encore ! Elle était devenue accroc, et elle pensait pas qu’elle pourrait s’en passer maintenant… Dire qu’il y a encore quelques temps, elle ne savait même pas ce que c’était...

« J’attire tant que ça ? C’est fou quand même... »

Et ouais, Cassandre ne se rendait pas compte à quel point elle était devenue populaire. Faut dire… A son sens, elle n’était qu’une Ushi, et elle donnait du lait ! Donc, elle n’avait pas conscience de tout son caractère érotique, et tout ce qui venait là dessus. Pour elle, c’était super chouette, mais elle ne s’y connaissait pas encore pour véritablement s’y faire ! Donc, elle ne savait pas pourquoi tant de gens venaient pour la baiser, ou pour faire autre chose avec elle… Peut-être qu’il y avait une raison que sa maîtresse ne lui avait pas dit ? Sans aucun doute ! Faudrait qu’elle demande tient… Enfin, connaissant Cassandre, elle allait sans doute oublier de demander… Ou peut-être que l’une des filles qui s’occupaient de la vachette, on va les appeler « les fermières » allaient justement lui expliquer, étant donné qu’elle

« C’est quand vous voulez ! »

En effet, on pouvait entendre les pas s’approcher… Et vu le nombre de pas, soit quelqu’un avait décidé de faire un spectacle de claquettes, soit il y en avait beaucoup qui approchait ! Mais vraiment ! Et un bon paquet… Bref, la fameuse vachette allait sans doute vivre une après-midi mouvementée, mais c’était justement cela qu’elle recherchait. Histoire de pouvoir encore plus s’amuser… Et peut-être découvrir plus ! Il fallait qu’elle soit bien attentive, étant donné qu’elle pouvait apprendre beaucoup, et restituer ce qu’elle avait appris plus tard pour donner encore plus de plaisirs à sa précieuse maîtresse ! Et ouais, il fallait apprendre des autres, pour donner encore plus de plaisir à sa précieuse maîtresse… On allait bien voir comment cela allait se passer, et elle souriait, prête, et surtout, extrêmement contente d’être là.
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3412



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #116 le: Juin 18, 2018, 12:35:11 »

« Ça n’a rien de surprenant, tu sais, tu es très précieuse pour Maîtresse... Les Ushis sont des Terraniudes rares, et qui coûtent beaucoup d’or sur le marché ! Et puis, tout le monde sait maintenant que tu as aussi des gènes de Minotaure. Alors, forcément, le résultat final... »

Et a fortiori dans un endroit comme le manoir de Mélinda, où il n’y avait aucun secret... La « légende » de Cassandre s’était par conséquent très vite répandue, d’un couloir à l’autre, et attirait son lot de curieux. Et, même si Cassandre avait rencontré beaucoup de femmes, et que la gente féminine composait une bonne partie du manoir, la vampire avait aussi des garçons. Elle n’était pas sexiste sur ce point, au moins, et il était temps que Cassandre découvre le reste des pensionnaires ! En tout cas, l’Ushi devrait sans doute être ravie d’apprendre qu’elle était à ce point populaire. Une popularité aussi rapide que fulgurante, mais les filles avaient tout à fait raison. Sur Terra, les Ushis étaient très précieuses, et, quand on voyait Cassandre, on ne pouvait qu’en comprendre les raisons.

Des bruits de pas s’approchèrent donc, et, très rapidement, un premier homme entra. Un simple lycéen, qui se pinça les lèvres en voyant le corps de Cassandre, qui lui tournait le dos. L’Ushi put entendre le bruit d’une braguette qui s’ouvrait, puis d’une cienture qui se débouclait. L’homme posa ensuite ses mains sur les hanches de la femme.

« Une Ushi... Ton cul... »

Tout en parlant, le jeune adolescent caressa les fesses de la femme, les pinçant fermement, son sexe caressant ses cuisses, se redressant lentement.

« Si doux, si tendre... C’est incroyable ! »

Oh, le petit cul de Cassandre plaisait ! Mais il n’y avait évidemment pas que cet insolent fessier. Très rapidement, les choses sérieuses commencèrent, et la verge de l’homme s’enfonça dans le sexe de la femme, s’unissant à elle. Un frisson le traversa, et les coups de reins commencèrent, la symphonie du sexe reprit. Tout l’après-midi, Cassandre allait se faire prendre, une véritable tournante, avec quelques instants de repos, où les filles venaient l’abreuver, la nettoyer un peu, mais les garçons étaient nombreux, et s’avérèrent également très endurants.

Ils n’hésitaient pas à la gifler, à la pincer, alternant entre son vagin ou sa délicate porte arrière, la sodomisant énergiquement. Et, sous l’effet de l’excitation sexuelle, le lait de l’Ushi vint à nouveau, abondamment au début, puis de plus en plus faible. L’incroyable flux de Cassandre vint à progressivement se tarir, sans que son plaisir ne diminue également. C’était juste que ses poches de lait étaient vides, et que son organisme avait besoin de nutriments pour produire à nouveau du lait.

Autrement dit, après cette folle journée de baise, l’Ushi était enfin sevrée !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Cassandre Harmington
Terranide
-

Messages: 324



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Jeune vachette obéissante, lait à volonté ~
« Répondre #117 le: Juin 21, 2018, 08:18:23 »

Les biais, vous connaissez ? Et bien, Cassandre, non elle ne connaît pas. Ceci est une bonne entrée en matière, car on peux avoir l’impression que ce qui va suivre n’aura aucun sens… Mais je m’explique. Cassandre n’avait pas conscience que les Ushis étaient des créatures rares… Car avant d’être achetée, elle avait toujours vécu avec d’autres Ushis, et c’est tout. Donc, vous devinez sans aucun problème que la fameuse vachette avait l’impression que les Ushis étaient nombreuses. Donc, quand on lui disait « Non ! Les Ushis, c’est pas fréquent ! » Et bien, pour elle, c’était surprenant. Elle avait un biais de représentativité, exactement comme ce qu’ont de nombreuses personnes quand ils critiquent un surplus de quelques choses. Ainsi, l’explication fut assez intéressante et enrichissa la connaissance de la vachette…

« Ça n’a rien de surprenant, tu sais, tu es très précieuse pour Maîtresse... Les Ushis sont des Terraniudes rares, et qui coûtent beaucoup d’or sur le marché ! Et puis, tout le monde sait maintenant que tu as aussi des gènes de Minotaure. Alors, forcément, le résultat final... »

« Oooooh ! »


D’accord ! Donc, elle était super populaire ! C’est quand même génial d’apprendre cela ! Franchement, Cassandre aimait être populaire, nous avions affaire à une vachette qui aimait quand on parlait d’elle, et qu’on s’occupait d’elle. Alors, évidemment, comme elle manquait beaucoup de connaissance, et bien, elle ne savait pas forcément ce qu’était une « Terranide », mais elle supposait que c’était des gens comme elle ! Et maintenant, elle savait qu’elle comptait beaucoup d’or sur le marché ! Ouaaah ! Sans doute donc qu’on avait payé très cher pour l’avoir ! Voilà pourquoi elle devait donner du très bon lait ! Car elle devait valoir le coup, et si elle ne valait pas le coup, et bien, ça ne serait pas bien du tout ! Heureusement, elle pouvait aussi valoir le coup pour d’autres raisons que pour son lait… Comme on put l’entendre...

« Une Ushi... Ton cul... »

« Meuh ! »


Le meuh fut joyeux, content ! En effet, ça y est, quelqu’un venait d’arriver, un homme visiblement, qui avait déjà son engin de prêt, prêt à fonctionner et être utilisé… Et il caressait son fessier… Bref, il était là pour une raison et bien précise, et il y a encore quelques temps, notre chère Cassandre n’aurait pas su ce qu’il voulait vraiment… Mais maintenant, elle avait bien murie, et elle avait compris que là, il était là pour du sexe ! Mais il était gentil, il commençait par préparer le terrain ! Pour un mâle en rut, cela changeait, et c’était agréable ! En tout cas, pour la fameuse Cassandre, cela lui plaisait visiblement, étant donné qu’elle était prête ! L’homme continuait de passer sa main, et appréciait visiblement ce qui était entrain de se passer, étant donné qu’au bout d’un moment, il déclara :

« Si doux, si tendre... C’est incroyable ! »

Finalement, l’attente ne fut pas si longue, et l’homme arriva à céder à ses pulsions -oui, cette phrase est très étrange, deal with it. Donc, le fameux jeune homme enfonça alors son membre viril -je tiens à préciser, son membre traditionnel serait sans doute trop pour la vachette- et ainsi, il commença un vas et viens qui se voulait efficace dans la vachette. Bien qu’adolescent, le jeune homme avait un peu plus d’expérience qu’on pourrait croire, étant donné que ce dernier était visiblement tout à fait capable de faire un ensemble correct, qui plaisait tout à fait à la vachette, et surtout, qui avait de l’endurence. Ce ne fut pas « je pénètre, je jouis, je repars » ! Oh non, loin de là, on sentait qu’il avait de l’expérience, et qu’il était prêt à faire ce qu’il devait faire… Et c’était pour le plus grand plaisir de notre Cassandre nationale !

Cet homme fut alors le premier d’une longue, très longue série d’homme. Tous vinrent pour voir la vachette et l’utiliser. Seuls quelques moments de repos, imposer par les demoiselles qui géraient l’étable, furent installés, pour que la vachette puisse être nettoyée, abreuvée, bref, un peu chouchoutée ! Mais sinon, c’était sexe, sexe, et encore sexe, avec même quelques tapes, que cela soit des giffles ou des fessées. Bien sûr, ce n’était jamais trop violent, sans doute que les demoiselles auraient empêché cela… Mais Cassandre comprenait mieux pourquoi « violence » « douleur » et « plaisir » étaient associés pour la fameuse Vampire, qui était sa maîtresse. En effet, les trois allaient ensemble, et ne pouvaient véritablement être dissocié, et cela plaisait visiblement beaucoup à Cassandre !

Finalement, la journée de lait toucha progressivement à sa fin, et les équipes de Mélinda arrivèrent alors l’incroyable… Cassandre était tari. Mais vraiment. Alors, la vachette n’était pas inquiète, c’était que temporaire, mais elle n’avait vraiment plus de lait. Même quand on appuyait, on ne voyait que quelques misérables gouteletes sortir avec une très grande difficulté… Bref, ouais, là, elle était à sec, elle devait refaire le plain ! Elle allait devoir beaucoup manger, et manger des bons trucs ! Enfin, ça, c’est pas obligée, mais Cassandre préférait ! Bref, elle était donc prête pour la soirée, tandis que les différentes femmes continuaient à prendre soin, commençant à la libérer, et lui offrant un nettoyage intégrale. Evidemment ! Si elle allait au cinéma, fallait qu’elle soit propre, sans la sueur et le sperme ! C’était quand même mieux !
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3412



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #118 le: Juin 25, 2018, 12:53:15 »

Ce matin, Mélinda avait essentiellement laissé des femmes jouer avec le corps de Cassandre. À Seikusu, l’hermaphrodisme était très fréquent, car il circulait dans la ville des pilules spéciales, faites de magie rose, et qui permettaient de doter les femmes d’un sexe masculin. Mais, cet après-midi, la vampire avait décidé de tourner, et ce fut donc une série de garçons qui s’abattirent sur elle. Il y avait de jeunes hommes timides, qui étaient souvent travestis en femmes, et d’autres, plus virils, plus musclés, qui la prirent sans ménagement, tirant parfois sur ses cheveux. Ce fut une succession de pénétrations, de coups de reins, d’orgasmes, car ils jouissaient tous en elle. Dans ces conditions, on aurait tout à fait pu craindre que Cassandre puisse tomber enceinte... Et c’était d’ailleurs une perspective à envisager. Cassandre était encore là depuis trop peu de temps, mais elle verrait sans aucun doute sous peu que le manoir de Mélinda sur Ashnard disposait d’une crèche, et qu’il était assez fréquent de voir des esclaves enceintes. De cette manière, Mélinda perpétuait la tradition et son service, car les enfants étaient évidemment des esclaves, formés dès leur plus jeune âge à servir leur Maîtresse, apprenant le sexe à l’approche de leur quinze ans. Nés esclaves, ils étaient éduqués en ce sens, les cours de Mélinda s’axant sur le fait qu’ils n’avaient aucun intérêt à être libres, et que, dans leur position, ils pouvaient mener une vie heureuse et épanouie.

Et puis, comme les filles l’avaient dit, Cassandre était une Ushi très particulière, une esclave qui avait coûté une fortune, mais sur qui Mélinda misait gros. Par l’intermédiaire de son clan, elle comptait bien vendre son lait à peu près partout. Elle savait par exemple que les Tekhanes raffolaient du lait d’Ushi, et étaient déjà en train de chercher des distributeurs là-bas pour inonder le marché. Plus vite Cassandre tomberait enceinte, et mieux ce serait, d’autant que, sous l’effet de sa grossesse, elle allaiterait encore plus !

Quoi qu’il en soit, Cassandre passa donc une merveilleuse journée, qui finit par se terminer à 18 heures. Le dernier homme jouit en elle, crispant ses doigts sur son cul, s’abandonnant copieusement dans son corps, avant de se reculer. Les deux filles veillant sur Cassandre s’occupèrent de la nettoyer rapidement, puis lui dirent qu’elle allait devoir prendre un bain.

« Mais, avant ça... »

L’une des femmes lui pinça un téton, assez fortement, sans qu’aucune goutte de lait ne sorte.

« Tes réserves de lait sont totalement épuisées, Cassandre. Le dernier garçon qui t’a pénétré, c’était juste pour le plaisir. Ton corps ne produisait alors plus de lait. Tu as épuisé toutes tes réserves.
 -  Autrement dit, tu vas pouvoir passer ta soirée sans craindre de fuite ! »

Pour Cassandre, c’était sans aucun doute une bonne nouvelle, mais on ne pouvait qu’admirer sa productivité ! Toute la journée, le corps de Cassandre avait produit du lait en rafale, avant de finalement se calmer. Et le pire, c’est qu’elle n’était effectivement même pas enceinte... À titre de comparaison, une vache ne produisait du lait que quand elle était enceinte. La comparaison pouvait toutefois se faire, car, biologiquement, Cassandre produisait du lait de la même façon que les vaches, par stimulation des glandes mammaires. Quant à la production... En moyenne, une vache laitière produisait 25 litres de lait par jour, avec une énorme différence, puisque certaines vaches peuvent ne produire que 4 litres de lait, et d’autres... Jusqu’à 60 litres ! Pour Cassandre, elle avait produit environ 50 litres de lait aujourd’hui ! C’était une très belle prestation, et il allait d’ailleurs sans doute falloir que Mélinda investisse davantage dans son équipement.

La belle Ushi se retrouva ensuite dans un grand bain, couverte d’eau chaude. Comme les filles le lui avaient dit, aujourd’hui, il n’y aurait plus une seule goutte de lait émanant de ses seins, et, même si elles avaient épongé son corps, après cette journée de baise intense, un bain n’était pas de trop !

Pendant le bain, Cassandre reçut la visite de Leyli. La femme la rejoignit dans le bain, et l’embrassa énergiquement, tout en se renseignant sur elle.

« Ta première journée s’est bien passée, Cassandre ? Tu sais que tu es très précieuse pour Maîtresse... »

Elle lui sourit ensuite tendrement, avant de rajouter :

« C’est moi qui vous guiderai ce soir au cinéma, Cassandre, toi et les autres... »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Cassandre Harmington
Terranide
-

Messages: 324



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Jeune vachette obéissante, lait à volonté ~
« Répondre #119 le: Juin 26, 2018, 09:08:52 »

La vachette avait fait tout ce qu’on lui avait demandé, et même plus ! Elle ne connaissait pas les rythmes de productions des vachettes. Enfaite, il y avait plusieurs choix. Il y avait ce qu’on appelle les « gaspilleurs ». Le principe d’un gaspilleur était assez simple… Il utilisait sa vachette jusqu’à épuisement. Il voulait le plus de lait possible, et imaginable. Cela pouvait passer par l’ingestion de drogue, imposer des rythmes de traites absoluments ingérables, voir carrément la traire 24h/24 en lui donnant tout un tas de produit pour qu’elle donne encore, encore et encore… C’était une technique qui était très populaire chez certains, mais elle avait un gros défauts… Elle épuisait les vachettes. D’où le fait que cette technique n’était pas du tout rentable sur le long terme. A court terme, tu gagnais plus… Mais au bout de cinq ans, ta vachette elle était tarie. Et tu perdais alors une infinité de lait que tu aurais pu gagner…

« Tes réserves de lait sont totalement épuisées, Cassandre. Le dernier garçon qui t’a pénétré, c’était juste pour le plaisir. Ton corps ne produisait alors plus de lait. Tu as épuisé toutes tes réserves.
 -  Autrement dit, tu vas pouvoir passer ta soirée sans craindre de fuite !
 »

« Merci beaucoup ! »

La gestion de Mélinda était bien plus efficace sur le long terme. Elle ne fatiguait pas la vachette, elle l’encourageait. Elle trouvait ce qui stimulait le lait, chez Cassandre, les activités sexuelles, et en profitait. Cela lui permettait de gagner une belle production de lait, pas trop ni pas assez, et ainsi, de ne pas trop fatiguer la vachette. Ainsi, peut-être que dans dix ans, Cassandre n’aura que vingt-huit ans… Et bien, elle aura toujours d’aussi beau sein, et donnera toujours autant de lait. Là, c’était une question de stratégie. Qu’est-ce qui était préféré ? Investir sur le long terme ou produire beaucoup très rapidement ? Parfois, la seconde solution, selon sa situation, était la meilleure. Parfois, c’était plus intéressant pour quelqu’un, d’avoir beaucoup d’un seul coup, pour vendre et investir dans une autre vachette plus tard…

Mais pour les vachettes, et bien, c’était souvent catastrophique, et beaucoup de vachettes mourraient jeune à cause de ça… En comparaison ? Et bien, Cassandre, elle, elle était dans un bain entrain de profiter et de se laver. Elle avait bien appris ce que sa maîtresse lui avait fait apprendre, et donc, elle se débrouillait très bien toute seule, pour se laver… On pouvait dire donc que Melinda avait fait un choix qui était donc responsable sur la durée… Mais qui en plus était responsable pour la santé de la vachette… Elle prenait soin de sa vachette, elle prenait soin d’elle et faisait en sorte que celle-ci soit en bonne santé. Et ça, c’est une très bonne chose !  Cela montrait bien que Cassandre n’était pas qu’un simple investissement, elle était une jeune vachette qui était la bienvenue et qui allait se faire pouponner et occuper, autant qu’elle donnait du lait… Bref, ainsi, alors qu’elle était au début seule…

« Ta première journée s’est bien passée, Cassandre ? Tu sais que tu es très précieuse pour Maîtresse… C’est moi qui vous guiderai ce soir au cinéma, Cassandre, toi et les autres... »

« C’était génial ! »


Elle sauta alors dans les bras de son interlocutrice, pressant alors son corps contre cette dernière. C’est là que celle-ci put remarquer qu’en effet, les lycéennes ne lui avaient pas menti -dans le cas où elle leurs aurait demandés-. En effet, la vachette n’avait bel et bien plus de lait pour le moment, elle avait réussi à être solidement pompée pour donner tout ce qu’elle avait. En effet, Leyli venait de rejoindre le bain. Cassandre se souvenait d’elle, et était très contente de la revoir. Oui oui ! Très contente ! Je sais qu’auparavant, elle avait fait un truc genre elle était vexée… Mais je vous rappelle qu’on parle de Cassandre… Donc, d’une vachette qui n’est pas capable d’en vouloir à quelqu’un… Là, elle était de toute façon trop contente de le voir avec elle dans son bain, qu’elle était toute excitée… Et donc, comme toujours quand on est Cassandre et qu’on est surexcitée, qu’est-ce qu’on fait… ? On pose des tas et des tas de questions… !

« C’est super gentil de votre part de nous amener ! J’ai jamais été au cinéma ?! Et vous ?! C’est bien ? On y fait quoi ? »

Elle bombarda de questions son interlocutrice, car elle était très enthousiaste, et comme elle savait qu’elle ne savait pas grand-chose… Pour pas dire rien du tout, et bien, elle faisait en sorte de dire le plus de chose possible pour tenter d’apprendre le plus possible… Ce qui était pas très intelligent de la part de Cassandre, car comme elle n’était pas très intelligente, douée pour se concentrer, etc. Et bien, quand on lui faisait ça, elle ne prenait après pas assez le temps pour tenter de bien tout comprendre… Et finalement, elle ne maîtrisait pas tout ce qu’elle avait appris. Bref, vous comprenez un peu le soucis avec une vachette comme Cassandre… Beaucoup, énormément de bonne volonté, mais là haut, dans le cerveau, et bien ça ne suivait pas toujours… Comme quoi… Finalement après une pause elle déclara :

« Les vachettes y sont acceptés, ou je devrais me déguiser ? »

Après la petite pause pour souffler, elle posa là, enfin, vraiment une question intéressante… Qui montrait que si Cassandre était pas très intelligente, elle n’était pas stupide pour autant. Elle savait bien que les vachettes, ici, ce n’était pas courant. Hors, si ce n’était pas courant, sans doute que cela devait pas se balader partout. Donc, la fameuse vachette faisait attention, et demandait quelques conseils… Faut dire, sans aucun conseil, Cassandre ne ferait pas long feu dans la nature. Elle se ferait immédiatement capturée. Alors, imaginez dans une ville terrienne… Une belle femme comme Cassandre, naïve et gentille, qui se promène là où plusieurs hommes de passe, ou tout simplement violeur… Bref, heureusement qu’elle allait avoir un chaperon avec elle… Car sinon, Melinda risquait de pas la revoir de sitôt la vachette ! Pas de la faute de la vachette, mais quand même ! Fallait le dire !
Journalisée

Tags:
Pages: 1 ... 6 7 [8] 9
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox