banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: The Red Love [Lillya]  (Lu 1512 fois)
Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 417



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« le: Décembre 01, 2016, 07:42:11 »

« Alaaaastaaaarrr...
 -  Nous nous languissons de vous, Maître, vous êtes si cruel envers nous !
 -  Alors que, tout ce que nous voulons, c’est vous faire plaisir...
 -  ...Que vous ravagiez nos corps et nous baisiez bien forts, comme les petites putes que nous sommes...
 -  Pitié, Maître, faites-nous sentir comme les salopes que nous sommes ! »

Mieux vaut régner en Enfer que servir au Paradis, disait-on pour justifier le fait de servir le Mal. Et, si on pouvait objecter sur l’intérêt de régner sur un tas de cendres et de poussières, Alastar devait bien admettre que ce qu’il avait sous le nez, en entrant dans sa chambre, devait tenir, pour beaucoup, du rêve. Là, sur son vaste lit, quatre beautés en collants, toutes nues, avec des corps mûrs, bien proportionnés, et des poitrines merveilleuses, et de jolis culs, l’attendaient.

En les voyant, la queue du Diablotin se mit à durcir, remontant le long de son pagne, et un fin sourire vint éclairer ses délicieuses lèvres, ses yeux se mettant à brièvement étinceler.

« Mes chéries, vous savez comment me parler... »

Il se rapprocha des quatre magnifiques nymphes, en déglutissant lentement, et défit son pagne, faisant glisser ce dernier, et révélant son opulente verge, qui ne manqua pas d’exciter les quatre belles perverses.

« À GENOUX, CATINS !! »

Elles obéirent religieusement, se mettant en arc de cercle devant sa virilité, raide et dressée, et manifestement impatiente de leur rentrer dedans.

« Sucez-moi à tour de rôle, chacune pendant cinq minutes. J’éclaterai le cul de celle qui me fera jouir. »

Il leur laissa le choix de savoir l’ordre, et, comme souvent, ce fut la meneuse du groupe, la brune, qui s’y colla, venant pomper son dard, faisant soupirer l’homme.

« Hmmm... Mettez-moi un bandeau autour des yeux, les filles, histoire que je ne vous juge que sur vos performances... »

Elles gloussèrent entre elles, et obtempérèrent, lui passant un bandeau noir, le serrant dans sa nuque, puis se remirent à genoux, humant ce sexe, et attendant patiemment leur tour... Mais, avec ce bandeau autour des yeux, et l’état d’excitation dans lequel il se trouvait, Alastar sentirait-il une cinquième bouche s’approcher sur son vit ?
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Lillya
-

Messages: 47

Petite dernière du clan Magoa


Voir le profil
FicheChalant
Description
Lillya est la plus jeune succube du clan Magoa. Nympho et espiègle, elle aime autant le sexe sauvage et violent que faire des farces aux autres. Elle aime corrompre les âmes des êtres osant l'invoquer, ou encore partir à la découverte des autres plans. Sur Terre, elle se fait souvent passer pour une jeune Japonaise timide et soumise.
« Répondre #1 le: Décembre 01, 2016, 08:29:55 »

Lillya réapparut dans sa chambre dans un léger nuage de fumée, bien heureuse d'être de retour dans cet environnement saturé en souffre. Même si être sur Terre ou sur Terra ne la gênait pas, elle ne supportait pas la pureté de certain lieux saints et il fallait bien avouer qu'elle ne se serrait jamais attendue à se faire invoquer dans ce genre d'endroit. Toutefois, cela lui avait permis d'acquérir une âme si pure que la corrompre serait un véritable plaisir. La jeune succube avait donc décidée d'en faire cadeau à sa mère, car nul doute que cette âme deviendra d'ici quelques mois une belle et puissante succube pour le clan. Et puis sa mère était particulièrement maternelle avec elle, alors il fallait bien lui faire quelques cadeaux aussi, pour lui rendre tout son amour.

Lillya scella l'âme dans la plus belle de ses citrouilles et sautilla gaiment dans les couloirs nue et en la gardant contre elle, à la recherche de sa mère. Toutefois, en chemin, elle entendit la voix de son grand frère résonner, suivit de plusieurs gloussements féminins. Suivant les son, elle finit par tomber sur une scène des plus excitantes, où quatre esclaves suçaient son frère à tour de rôle. Émoustillée à la vue de son mandarin favori, elle posa donc la citrouille dans un coin et rejoignit les quatre salopes à quatre pattes, avec un petit déhanché félin, posant un doigt sur ses lèvres pour qu'elles gardent le silence quant à sa venue. Puisque son frère avait les yeux bandés, autant lui laisser la surprise.

Lorsque les quartes esclaves eurent chacune sucée le membre épais durant plusieurs minutes, Lillya le prit délicatement entre ses lèvres fines et se mît ensuite à le pomper rapidement, sa langue en dessous pour y aller avec fluidité, tout en venant lécher ses belles bourses chaque fois qu'elle le prenait en gorge profonde. Il ne fallut pas longtemps pour que la belle mouille entre ses cuisses. Décidément, il n'y avait que la verge de son grand frère pour l'exciter à ce point.
Journalisée
Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 417



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #2 le: Décembre 01, 2016, 11:04:15 »

Ces quatre nanas n’étaient pas de simples vierges effarouchées. Elles avaient été extirpées de la fosse commune, cette grande cour où pêle-mêle, les âmes damnées, récemment arrivées en Enfer, étaient jetées. Elles étaient très douées, et les quatre seraient bientôt (soit d’ici quelques siècles) des succubes. Alastar s’amusait à les former, et elles pouvaient aisément tenir la cadence, passant des heures entières à sucer des queues, et faisant régulièrement l’amour, avec une énergie qui ferait même pâlir d’envie des nymphomanes endurcies. Autrement dit, elles savaient s’y prendre pour faire jouir leur homme, et n’y allaient pas en faisant semblant, chacune voulant goûter au sperme de l’Incube, et chacune voyant comme un défi personnel de surmonter ce diable d’Alastar. C’était bien simple, Onyxian avait promis à celle qui arriverait à le dominer, sexuellement, de bénéficier d’une mutation génétique et magique qui la transformerait en succube. Elles se démenaient donc, mais Alastar n’était pas le vil Diablotin pour rien. Des siècles et des siècles qu’Onyxian le torturait, le frustrait, jouait avec sa queue, le forçait à la pénétrer en l’empêchant de jouir pendant des heures... Elle avait fait de lui un mâle redoutable, capable de tenir sur la distance, et les quatre beautés s’extasiaient donc.

Qu’Alastar ne puisse pas le voir ne l’empêchait pas de les reconnaître. Il les identifiait, grâce à la manière dont elles le suçaient. Un homme comme lui pouvait faire la différence, par le biais de multiples critères : rapidité de la bouche, goût des lèvres, sécrétion de salive, frottement du corps, gémissements... Plus on connaissait sa partenaire, et mieux c’était. Même sans voir, Alastar devinait donc de qui il s’agissait. La première de ces damoiselles parvint à lui faire acquérir une bonne taille, et, comme elle grappillait sur son temps, les autres la poussèrent, gloussant ensemble.

« Votre queue est toujours aussi dure, Maître...
 -  Mais n’espérez pas que nous allons sagement attendre...
 -  Hhmmm... Vous êtes de véritables pestes, toutes les quatre, vous savez. »

Alastar en sourit lentement, amusé, tout en sentant l’un de ces beautés se glisser dans son dos, venant lécher ses fesses, s’attaquant rapidement à son anus. Un frémissement supplémentaire parcourut le corps du Diablotin, qui sentit également des mains se saisir de l’extrémité de sa longue queue caudale, venant la lécher et l’embrasser tendrement. Ses mains se crispaient et se décrispaient, et la dernière, quant à elle, s’attaqua aux morceaux du Roi : les bourses du Diablotin. Elle les suçota, les lécha, frottant son nez dessus.

Pendant de nombreuses minutes, les quatre beautés tournèrent autour de lui, jusqu’à ce qu’Alastar ne sente... Une bouche différente.

« Oh... »

La surprise dura quelques secondes, et un frisson supplémentaire le traversa. Cette bouche, ce soupir nasal sur ses poils pubiens... Impossible de se méprendre ! C’était elle, sa petite chérie, son petit amour... Les deux mains d’Alastar se posèrent sur sa tête, et il commença à lui répondre, donnant des coups de reins, tout en serrant les lèvres. L’une des esclaves était toujours dans son dos, enfonçant un doigt dans son fondement, et les trois autres se mirent ensuite à droite et à gauche de Lillya, la dernière allant derrière, posant ses mains sur les seins de Lillya, les pinçant et les malaxant tendrement. Les deux autres, elles, gloussaient, tout en embrassant les joues de la femme, et en la masturbant.

Bien sûr, elles savaient qui était Lillya, et, si elles étaient rivales entre elles, elles respectaient une règle d’or au sein du clan : les humains servaient toujours, systématiquement, les démons. Alastar crispa ses doigts sur la masse de cheveux noirs de Lillya, et ne tarda pas, dans un grognement, à balancer la purée en elle... Soit après plus d’une bonne dizaine de minutes à remuer en elle, à enchaîner les gorges profondes, tapant contre la gorge de la belle beauté, avant de se répandre en elle, balançant des filaments de foutre dans son corps.

« Hmmmmm... !! Toi, ma chérie, tu as gagné la timbale ! »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Lillya
-

Messages: 47

Petite dernière du clan Magoa


Voir le profil
FicheChalant
Description
Lillya est la plus jeune succube du clan Magoa. Nympho et espiègle, elle aime autant le sexe sauvage et violent que faire des farces aux autres. Elle aime corrompre les âmes des êtres osant l'invoquer, ou encore partir à la découverte des autres plans. Sur Terre, elle se fait souvent passer pour une jeune Japonaise timide et soumise.
« Répondre #3 le: Décembre 02, 2016, 03:33:11 »

Même les yeux bandés, il ne fallut pas longtemps à Alastar pour reconnaître la plus jeune de ses sœurs et très vite, il agrippa sa tête pour lui baiser la gorge comme elle aimait, la faisant couiner de plaisir. Les esclave autours commencèrent également à se coller contre elle, titillant ses petites collines at sa vulve, contribuant à la chauffer d'avantage, sans la faire jouir pour autant. Seul son grand frère pouvait y parvenir en moins d'un quart d'heure et en parlant de temps, l'incube finit par inonder sa bouche et sa gorge de son délicieux foutre chaud, qu'elle avala avec des bruits de déglutition sonores.

- Hmmmmm... !! Toi, ma chérie, tu as gagné la timbale !

Lillya suça et pompa son sexe quelques secondes encore, pour bien le nettoyer, avant de la retirer d'entre ses lèvres et de la frotter contre son visage.

- Tu sais bien que je résiste pas longtemps à ta grosse verge, grand frère ❤ Et maintenant, j'ai envie de la sentir en moi... Il n'y a que ton sexe pour pleinement me combler ❤

Peu importe le nombre de membre que la succube s'était enfilée, seul celui d'Alastar prenait tout l'espace disponible dans ses orifices sans l'élargir pour autant. Au contraire, son vagin et son colon avaient même tendance à se resserrer complètement sur son membre. Si Alastar était le seul à la faire jouir en un quart d'heure, la réciproque était vraie également. Heureusement que tout deux étaient endurant, car cela permettait d'enchaîner les orgasmes sans trop d'efforts.

Lillya se releva en masturbant le sexe de son frère et lui rendre sa vigueur, qui avait très légèrement décrue. Debout, elle faisait bien une tête de mois qu'Alastar et devait se mettre sur la pointe des pieds pour venir lécher son cou.

- Prend moi grand frère... Défonce ma petite chatte... Regarde comme elle brûle de désir...

La succube lui prit la main et posa deux de ses doigts sur son antre chaude et brûlante, se mouvant de façon féline contre lui. Ayant peu de formes féminines dû à sa jeunesse ainsi qu'une voix fluette — 15 ans, c'est décidément très jeune en comparaison de plusieurs siècles — Lillya devait donc compenser par sa gestuelle ainsi qu'un ton plus sensuel. Mais son désir d'être comblée par le sexe de son grand frère était des plus sincère.
Journalisée
Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 417



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #4 le: Décembre 02, 2016, 07:41:30 »

Alastar ne s’était guère trompé, et, de fait, Lillya n’eut même pas à se présenter. Il y avait beaucoup de succubes et d’incubes dans le clan, et, si Le Diablotin avait couché, et ce à de nombreuses occasions, avec chacun d’entre eux, il avait aussi ses petites préférences. Bafamelle, par exemple... Mais aussi la jeune Lillya. Elle était, de fait, la cadette du clan, la fille directe d’Onyxian, et Alastar, sans avoir de certitudes sur l’identité de son père (vu le nombre d’amants prestigieux qu’Onyxian s’enfilait), avait toujours soupçonné, au vu des puissants pouvoirs magiques dont Lillya était capable, que ce dernier soit un redoutable démon. Il était même possible que ce soit un Prince, Onyxian ne couchant presque plus qu’avec du gratin de luxe. Elle avait beau être une succube, Onyxian avait un niveau très impressionnant. Elle, de simples humains ne l’invoquaient pas simplement. La maîtrise magique d’Onyxian était telle qu’elle pouvait, d’un claquement de doigts, faire perdre la raison à un homme en déclenchant ses pulsions à un stade inouï. Étant sa fille, Lillya était une femme très prometteuse, et Alastar avait veillé à son éducation. Ainsi, s’il était, d’un strict point de vue biologique,s on grand-frère, il avait pris l’habitude d’être considéré comme son « oncle ». « Tonton » Alastar suivait ainsi avec attention les progrès et les exploits de Lillya.

Le bandeau toujours sur les yeux, il venait de jouir, et, tout en sentant sa chérie se frotter contre lui, caressant son sexe tout en ayant bu son sperme, il sentit également, à l’entrée de la pièce, une aura magique très particulière, qui contribua également à son érection... Une citrouille ! Sa petite Lillya revenait de mission ! Alastar en frémit, tout en entendant Lillya lui supplier de la baiser, avec cette doucereuse petite voix qu’il aimait tant. Elle alla jusqu’à attraper sa main, et la glissa dans sa petite chatte. Il sourit alors, et déposa un baiser sur sa tête, entre ses cornes, en profitant pour frotter ses joues contre ses cornes. Un petit geste affectueux qu’ils avaient habitué quand il lui faisait des câlins.

« Oui.... Ma petite Lillya qui rend visite à son vieil oncle... Tu vois comme tu fais plaisir à ma queue, ma chérie ? »

Alastar sourit encore, et retira le bandeau de sa main, le jetant au sol, puis posa ensuite sa main sur le menton de Lillya, redressant son visage, et se pencha vers elle, l’embrassant tendrement sur les lèvres. Un baiser qui se prolongea ensuite, l’Incube n’hésitant pas, en effet, à fourrer sa langue dans la bouche de la femme, tout en la relevant, sa main se posant sur la courbe de ses fesses. Lillya se retrouva ainsi enroulée autour de lui, et il palpa son beau cul, une main sur sa nuque, tout en jouant avec sa langue, mordillant les lèvres de la petite succube. Aussi affectueux pouvait-il se montrer, en matière de sexe, Alastar était imparable, faisant preuve de brutalité et de sauvagerie.

Le baiser se termina quand Alastar la repoussa, et l’invita à se mettre à quatre pattes.

« Installe-toi bien, ma petite chérie, que je te prenne comme la pute que tu es... »

Lillya s’exécuta donc, et, dès qu’elle fut en position, le Diablotin déplaça sa queue caudale, et fouetta avec les fesses de la femme.

« Double ration pour toi, ma chérie... »

Alastar sourit, puis posa ses mains sur ses hanches, et les griffa tout en se concentrant. Sa queue grossit alors, atteignant une proportion inhumaine, et se découpa ensuite en son milieu, jusqu’à ce que deux chibres ne se dressent. Deux magnifiques queues bien dures, veineuses, qui firent saliver les quatre esclaves, qui s’étaient assises en arc de cercle autour du couple. Alastar sourit alors, puis s’enfonça en elle. Comme Lillya l’avait dit, Alastar savait lui imposer le rythme parfait, un rythme soutenu, intense, et efficace. Et, comme à chaque fois, il sentit la résistance des parois de la petite succube, et soupira lentement, puis commença à remuer en elle.

« Hmmmm... Aaaaah, ma salope, hmmmm... !! »

Ses queues coulissaient lentement en elle, et il accéléra progressivement le rythme, en émettant de puissants grognements. Comme à chaque fois, baiser Lillya allait être... Magique !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Lillya
-

Messages: 47

Petite dernière du clan Magoa


Voir le profil
FicheChalant
Description
Lillya est la plus jeune succube du clan Magoa. Nympho et espiègle, elle aime autant le sexe sauvage et violent que faire des farces aux autres. Elle aime corrompre les âmes des êtres osant l'invoquer, ou encore partir à la découverte des autres plans. Sur Terre, elle se fait souvent passer pour une jeune Japonaise timide et soumise.
« Répondre #5 le: Décembre 03, 2016, 05:03:15 »

- Oui.... Ma petite Lillya qui rend visite à son vieil oncle... Tu vois comme tu fais plaisir à ma queue, ma chérie ?

- Oh oui ❤


Ça, elle le voyait clairement. Elle même mouillait comme une folle, sa chaude mouille goûtant le long des doigts d'Alastar. Celui-ci se pencha vers elle et la succube l'embrassa langoureusement, farfouillant avidement sa bouche, tournoyant sa langue avec la sienne, remuant ses fesses contre la main posée dessus. Leurs corps ardent se rapprochèrent et se frottèrent ensembles, Lillya se lovant amoureusement contre son torse, le sexe de son frère plaqué contre la peau tendre et imberbe de son bas ventre. Le baisé dura de longues minutes mais pour la succube, c'était comme s'il avait duré une éternité, ce qui ne l'empêchait pas de vouloir recommencer.

- Installe-toi bien, ma petite chérie, que je te prenne comme la pute que tu es...

La jeune succube s'exécuta et se mît à quatre pattes devant lui, dandinant son petit cul sous son nez, comme pour le presser de venir la prendre, redressant sa queue caudale pour lui laisser un bien meilleur accès.

- Tu aime la vue grand frère ? ❤

Pour toute réponse, il biffla ses fesses et fit rebondir son sexe sur ces dernières, faisant délicieusement gémir sa petite sœur, déclarant qu'elle aurait droit à une double ration. Sachant ce que cela voulait dire, elle écarta d'avantage ses cuisses et poussa un long couinement de plaisir, lorsque l'incube pénétra ses deux petit orifices serrés. Bien qu'il y alla lentement au début, il accéléra peu à peu le rythme en elle, jusqu'à finir par la prendre sauvagement, bestialement, comme elle aimait.

- Haaaaa ! Haaaaaa ! Haaaaa ! Baise moi bien fooooort graaaaaan freeeeere !!! Haaaaa !! Baise ta petite saloooooope de soeuuuuur !! Haaaaa !! Haaaaaa !! Hmmmmmmm ❤❤

Une des esclave venait d'envahir sa bouche avec sa langue et l'embrassait furieusement. Bientôt, d'autres mains se saisirent de ses tétons et de son clitoris, jouant avec en les pinçant et en les étirants, augmentant sensiblement son plaisir et, au vu des grognements de son frère, une dernière devait bien être occupée avec son cul. Même si ses cris de plaisir étaient étouffés dans une bouche, ils demeuraient relativement audibles et, tandis que sa mouille coulait directement sur le seul marbré, Lillya entoura le torse de son frère avec sa queue caudale, le serrant doucement contre lui.
Journalisée
Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 417



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #6 le: Décembre 03, 2016, 07:02:35 »

Pour Lillya, Alastar déroulait toujours, sans mauvais jeu de mots, le tapis rouge. Il aurait été le dernier des mufles, à faire autrement. Et, comme les quatre beautés avaient plutôt bien excité le diable rouge, il sortit donc le grand jeu, déployant ses deux queues, pour le plus grand plaisir visuel de ces beautés. Deux queues labouraient donc le corps de Lillya, la pilonnant, et les quatre esclaves ne tardèrent pas à agir de nouveau. L’une se glissa dans le dos d’Alastar, reprenant sa fouille anale, et les trois autres s’attaquèrent au tendre corps de Lillya, massant et pinçant ses seins, la dernière l’embrassant tendrement, fourrant sa langue dans sa bouche, jouant avec la sienne. Plus que tout, elles adoraient coucher avec les succubes et les incubes du clan. Chaque fois qu’ils partaient en mission, elles faisaient l’amour en attendant leur retour, et se laissaient ensuite baiser. Jamais un seul esclave n’avait refusé de faire l’amour, et il était impensable qu’il le fasse. Tous aimaient profondément leurs maîtres, et, non contents de se laisser baiser, ils stimulaient aussi la libido de leurs maîtres. C’est ce que ces beautés faisaient, pendant que Le Diablotin poursuivait ses massifs coups de reins.

Deux queues... Deux queues grosses, juteuses, rouges, et bien veineuses... Le choc avait de quoi en étonner plus d’une ! Lillya endurait un spectacle intense, car Alastar se forçait à enfoncer les deux queues en même temps. La tâche n’était pas simple, car ses queues se concurrençaient mutuellement entre elles, et, comme à chaque fois, Lillya était très étroite... Ce qui conduisait Alastar à, outre grogner, serrer ses griffes sur ses fesses, bandant ses muscles.

« Hmmm... Sale... Sale traînée, aaaahhh... !! »

Alastar remonta sa main, et la gifla sèchement, pour se donner du courage, continuant à la prendre. Il sentit la queue caudale de LIllya se crisper autour de son torse, un geste qu’il aimait toujours, car, à sa manière, presque touchante, il symbolisait leur relation. Lillya remuait d’avant en arrière, compliquant de plus en plus ses baisers avec leurs esclaves, et la tâche devint encore plus complexe quand la queue caudale d’Alastar se déplaça, s’étirant un peu, et prit, à son extrémité, la forme profilée et arrondie d’une verge.

« Mmhmmm... Hmmmm... !! »

Grognant et soupirant, il empoigna les beaux cheveux noirs de Lillya, et tira en arrière, la soulevant ainsi, rompant le baiser, et approcha sa queue devant son visage. Son sexe caudal caressa ses joues, son nez, ses lèvres, puis s’écarta un peu...

« Ou-Ouvre bien la bouche, Li-Lillya, haaaa... »

Et, dès que Lillya s’exécuta, Alastar enfonça d’un coup sec et brutal sa queue caudale dans sa bouche, remontant jusqu’à sa gorge, avant de repartir, et de recommencer, glissant et remuant en elle. Ses deux mains saisirent ensuite les poignets de Lillya, et il s’en servit pour la soulever un peu, bandant ses muscles, utilisant à soin avantage de la faible constitution de Lillya, qui ne touchait même plus le sol, finissant presque à la perpendiculaire par rapport au Diablotin.

Ce faisant, deux esclaves s’attaquèrent aux seins de Lillya, en venant directement les lécher, mordillant les tétons. La quatrième, privée des lèvres de Lilly, resta en place, et lécha la queue du Diablotin, étant ainsi proche du visage de son amante rouge.

« Haaaa, ma Lillya, je t’aime, ma chérie... Hmmmm... !! »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Lillya
-

Messages: 47

Petite dernière du clan Magoa


Voir le profil
FicheChalant
Description
Lillya est la plus jeune succube du clan Magoa. Nympho et espiègle, elle aime autant le sexe sauvage et violent que faire des farces aux autres. Elle aime corrompre les âmes des êtres osant l'invoquer, ou encore partir à la découverte des autres plans. Sur Terre, elle se fait souvent passer pour une jeune Japonaise timide et soumise.
« Répondre #7 le: Octobre 27, 2017, 01:40:21 »

La jeune Lillya était en train de se faire littéralement démonter par son grand frère et celle-ci couinait d'extase. Les deux queues labouraient violemment ses deux trous à bites en même temps, envoyant de puissantes ondes de choc percutant ses fesses et remontant le long de son corps. Sa faible poitrine remuait rapidement, semblable à deux petits flans que l'on secoue. Les esclaves s'en donnaient à cœur joie avec ses seins et ses lèvres, mais rapidement, celle qui l'embrassait goulûment dû se retirer momentanément, le temps que son frère lui envois entre les lèvres sa queue caudale, dont le bout était devenu un phallus de belle taille, que la succube s'empressa de gober. Ses halètements s'en retrouvèrent ainsi étouffés, tandis que le nouveau membre filait le long de sa gorge, atteignant rapidement l'entrée de son estomac.

- Haaaa, ma Lillya, je t’aime, ma chérie... Hmmmm... !!

Dans cette situation, Lillya était incapable de parler. Alors pour lui répondre, elle resserra un peu plus sa queue caudale autour de son torse. Alastar lui pris les bras et la jeune succube se retrouva rapidement suspendue au dessus du sol, sans appuis, pleinement prise par son frère chéri. Son regard se révulsa légèrement et elle se mit à couiner plus fort encore. Voilà exactement le genre de chose qu'elle adorait, que seul son grand frère était capable de lui fournir, les autres étant trop mou ou trop respectueux pour oser lui faire subir ce genre de chose. Au fond, bien que dominatrice, elle était un peu soumise à son grand frère, comme toutes les petites sœurs en somme.

- Mmhmmm... Hmmmm... ❤

L'intensité des vas et viens dans ses trois orifices augmenta encore, ayant pour conséquence notable d'augmenté également les couinements de Lillya en plus du débit de son jus intime, qui inonda très vite les queues et les jambes de son grand frère, son regard se révulsant un peu plus encore. Dans ces conditions, elle ne résista que quelques minutes encore, avant de finalement se lâcher, jouissant généreusement sur Alastar et le sol en dessous d'eux. Son orgasme dura presque une minute, d'une intensité incroyable, bientôt rejoint par celui de son frère, qui remplit généreusement son corps de foutre chaud et épais. La jeune succube pu sentir celui-ci déferler dans ses entrailles, son utérus et son estomac gonflant en conséquence. La digestion allait être un peu longue mais, pour autant , son désir de sexe n'était pas encore rassasié. Lorsque son frère retira toutes ses queue de son corps, Lillya se retourna aussitôt pour embrasser goulûment celui-ci, lui grimpant dessus pour venir s'empaler sur l'un de ses vît, ses tétons plaqués contre son torse et les jambes croisées dans son dos.

- J'en veux encore Alastar ❤

L'embrassant de nouveau, elle n'attendait plus que celui-ci empoigne son petit cul pour la ramoner de nouveau. Elle en profita pour transformer sa queue de succube en une sorte de bouche tentacule, pour venir sucer le second membre délaissé, offrant sa petite rondelle à la queue caudale membrée de son frère.
Journalisée
Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 417



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #8 le: Octobre 30, 2017, 02:09:40 »

Sa petite taille ne rendait pas honneur à l’immense perversion de sa sœur. Lillya n’était pas une Magoa pour rien. Elle aimait beaucoup dominer les autres, comme un moyen de contrebalancer sa taille et son apparence. Il fallait la voir agir, quand des gens l’invoquaient. Alastar ne se souvenait pas qu’elle ait épargné beaucoup d’hommes, dévorant volontiers leurs âmes, et humiliant ses esclaves en les battant. Mais, face à Alastar, Lillya s’effondrait, laissant parler en elle une part de soumission qui n’avait rien de négligeable. Le Diablotin la bourrait donc, à l’aide de trois queues, la tenant par les poignets, ce qui avait pour effet de soulever le corps de la femme. Il frémit en sentant la queue caudale de la femme s’enrouler autour de sa taille, l’incitant ainsi à bien la prendre, et à ne rien lâcher.

« Hmmm… Hmmmm… !! »

Alastar grognait et soupirait, la sueur commençant à couler le long de son corps. La scène excitait ses quatre esclaves, qui rougissaient et gloussaient, observant le couple s’envoyer en l’air avec toute la puissance et toute la décadence des démons de Luxure. Alastar était définitivement à la hauteur de la réputation des Magoa, un redoutable Incube, véritable diablotin, totalement infatigable. Le clan avait d’autres incubes, bien sûr, mais aucun n’égalait Alastar au niveau de ses prouesses sexuelles, de son endurance, de son énergie… Et il fallait bien reconnaître qu’il était le plus gentil des incubes, un démon adorable. L’homme était réellement très populaire auprès des esclaves du clan, sexes confondus, et avait ses coqueluches parmi les succubes… Comme Lillya.

Le Diablotin la prenait donc vigoureusement, sans chercher à la ménager une seule seconde, lui imposant un rythme dur et soutenu, ses queues remuant furieusement et énergiquement en elle. Sous ce rythme, Alastar finit par sentir le point de rupture approcher, et, dans un grognement, se relâcha en elle… Plutôt généreusement. Son sperme jaillit de ses queues, ses mains serrèrent fortement la peau de Lillya, et il l’inonda donc, venant l’abreuver de son sperme. Elle-même jouit en retour, et l’orgasme fut relativement long, durant plus d’une minute, une bonne minute à jouir, leurs visages figés dans une indescriptible expression de plaisir.

« Hmmmm… !! »

Après cela, Alastar relâcha Lillya. Il put observer des marques violacées sur ses poignets. L’homme avait tellement serré sa chair qu’il en avait coupé légèrement la circulation sanguine, mais ne se faisait aucune inquiétude. Lillya allait vite guérir, et… À peine eut-il le temps de se faire cette réflexion que la succube lui bondit dessus, manquant de le renverser. Il la maintint contre son corps, et sentit l’un de ses sexes disparaître dans son vagin trempé, pendant qu’elle usait de sa queue caudale pour pomper son second dard, et l’invitait avec sa queue caudale, que les esclaves léchaient en ce moment, à venir la bourrer.

« Hmmm… Incorrigible petite peste… »

Le Diablotin sourit lentement, une main sur les cheveux de la femme, l’autre grattant le bas de son dos.

« Très bien… Mais tu sais comment j’aime que tu m’appelles, Lillya… Appelle-moi ‘‘Papa’’, et je te défoncerai le cul bien comme il faut… »

D’ores et déjà, sa queue caudale s’était redressée, pour frotter les fesses de Lillya, n’attendant plus qu’un signe pour s’enfoncer en elle.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Lillya
-

Messages: 47

Petite dernière du clan Magoa


Voir le profil
FicheChalant
Description
Lillya est la plus jeune succube du clan Magoa. Nympho et espiègle, elle aime autant le sexe sauvage et violent que faire des farces aux autres. Elle aime corrompre les âmes des êtres osant l'invoquer, ou encore partir à la découverte des autres plans. Sur Terre, elle se fait souvent passer pour une jeune Japonaise timide et soumise.
« Répondre #9 le: Août 30, 2018, 12:01:54 »

- Hmmm… Incorrigible petite peste… Très bien… Mais tu sais comment j’aime que tu m’appelles, Lillya… Appelle-moi ‘‘Papa’’, et je te défoncerai le cul bien comme il faut…

Lillya gémit doucement, bien installée sur le membre de son grand frère et ondula instinctivement du bassin suivant les mouvement de son phallus caudal... Alors, elle leva vers lui un regard mignon, malgré l'éclat de vice dans son regard et pris une voix plus fluette que d'habitude, comme si elle avait un ou deux ans de moins.

- S'il te plait Papa chéri... Défonce mon petit cul de traînée ❤

La réaction ne se fit pas attendre et la jeune succube sentit le long membre tentaculaire s'enfoncer profondément en elle, remontant tout le long de son gros intestin.

- Haaaaaaaaaaaaaa ❤❤❤

Ce faire défoncer l'arrière train de la sorte, il n'y avait qu'Alastar pour y parvenir. Non, c'était faux, n'importe quel incube ou succube pouvait le faire, mais lui seul le faisait aussi bien. Lillya pouvait sentir cette masse de chair aller et venir puisement en elle, parcourir son ventre sans remords, et faire trembler tout son corps de spasmes de plaisir incroyablement intenses. Et dans le même temps, son membre normal lui pistonnait la chatte avec force. Elle avait même l'impression qu'il avait pris du volume. Bien entendu, Lillya n'était pas en reste et elle lui suçait, ou plutôt, lui pompait avec avidité et gourmandise son second membre avec sa propre queue caudale, en forme de tube remplis de picots mous à l'intérieur.

- Naaaaah.... J'aime me faire baiser très fort par toi, papa ❤

Un pur bonheur...
Journalisée
Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 417



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #10 le: Septembre 08, 2018, 03:32:31 »

Lillya était une jeune succube. Une créature qui avait à peine atteint son quinzième printemps, et se montrait déjà particulièrement talentueuse. Alastar se chargeait de son éducation, et enfonça sa verge dans le fondement de la femme. La délicieuse succube se mit à hurler de plaisir, se tortillant sur place, tandis que Le Diablotin continuait son office. Il grognait lentement, tandis que Lillya utilisa ses pouvoirs. Sa queue caudale s’était déplacée pour s’ouvrir à l’extrémité, formant une sorte d’ouverture qui alla gober sa queue. L’Incube se mit à gronder sur place, soupirant en sentant sa verge disparaître dans la queue caudale de la femme. Ses deux queues se retrouvaient ainsi encore prises, et il grogna à nouveau, pinçant avec ses mains les hanches de la femme.

« Hmmm... Petite pute... »

Respirant lourdement, il sourit ensuite, et gifla encore le cul de Lillya.

« Oui, hmmm... Oui, ma fille ! »

Alastar était loin d’être un père idéal. L’inceste était l’une de ses spécialités, et, s’il avait beaucoup d’enfants, il couchait régulièrement avec eux, indépendamment du sexe, veillant juste à attendre qu’ils soient suffisamment mûrs pour apprécier le sexe. C’est que, mine de rien, Alastar avait tout de même, dans sa profonde perversion, des principes ! Il continuait donc à la bourrer, jusqu’à jouir en elle, se relâchant copieusement au bout de nombreuses minutes dans son corps.

« Là, voilà, ma fille... Tu es devenue bien endurante, tu sais... »

Le Diablotin sourit doucement, repliant ses queues du corps de la femme, et s’assit sur un fauteuil à côté d’elle, le corps en sueur.

« Tu seras bientôt prête pour sortir, Lillya... Tu le sais, hein ? J’ai très envie de te voir à l’œuvre, en vérité... »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Lillya
-

Messages: 47

Petite dernière du clan Magoa


Voir le profil
FicheChalant
Description
Lillya est la plus jeune succube du clan Magoa. Nympho et espiègle, elle aime autant le sexe sauvage et violent que faire des farces aux autres. Elle aime corrompre les âmes des êtres osant l'invoquer, ou encore partir à la découverte des autres plans. Sur Terre, elle se fait souvent passer pour une jeune Japonaise timide et soumise.
« Répondre #11 le: Octobre 30, 2018, 08:00:47 »

Comme peu auparavant, Alastar tringlait brutalement Lillya à nouveau, sans y aller avec le dos de la cuillère. Mais après tout, la jeune succube aimait être traitée ainsi par son aîné. Et en retour, elle accueillait telle une bien heureuse ses puissants membres en elle, ainsi que sa semence. Étant encore bien trop jeune pour tomber enceinte, les démones ne pouvant porter la vie avant au minimum leur premier siècle passé, elle n'avait donc pas à s'inquiéter à ce sujet. Quoi qu'il en soi, son grand frère, qui jouait actuellement le rôle de père, finit par se décharger de nouveau entre ses chairs et Lillya hurla sans réserve son plaisir, jutant copieusement sa mouille brulante au visage des esclaves qui observaient la magnifique scène incestueuse se déroulant sous leurs yeux. La jeune succube laissa échapper de délicieux gémissements en sentant les jets de semence épais filer dans ses entrailles et s'affaissa mollement entre les puissants bras de son amant en soupirant d'aise.

- Là, voilà, ma fille... Tu es devenue bien endurante, tu sais...

- C'est grâce à toi et tes entrainements quotidiens ♥


Il était vrai que le tabou de l'inceste n'existait pas en Enfers, pas plus que celui de la pédophilie. Alastar entrainait Lillya depuis sa plus tendre enfance, la baisant chaque jour depuis qu'elle savait marcher et s'exprimer à peu près convenablement. Après, il était vrai que le rythme avait diminué lorsqu'elle avait commencée à apprendre la magie et à entrainer des âmes ici bas pour le clan, mais la jeune succube tenait à entretenir le lien unique qu'elle avait avec son grand frère.

- Tu seras bientôt prête pour sortir, Lillya... Tu le sais, hein ? J’ai très envie de te voir à l’œuvre, en vérité...

Elle hocha la tête, son sourire s'effaçant légèrement. Par "sortir", Alastar voulait surtout dire: sortir hors du domaine du clan et se rendre au sein des autres. Car si Lillya avait l'habitude de se rendre régulièrement sur Terre, elle n'avait en revanche jamais quittée le domaine des Magoa et ne connaissait donc pas le reste des enfers. Coucher avec de faibles humains et les autres succubes et incubes de son clan est une chose, se faire démonter par de redoutables démons guerriers issus des autres clans en était une autre. En tant que descendante directe de Onyxian, on attendait bien évidement beaucoup d'elle, s'était donc pour cela qu'elle s'initiait également à la magie noire.

Mais en sortant du domaine, elle avait aussi une chance de rencontrer son père biologique et elle avait un peu envie qu'il soit fier d'elle. De fait, elle ne pouvait s'em^pêcher d'être un peu anxieuse à cette idée. Non pas que se faire défoncer par son paternel ne l'effraie, cela l'excitait grandement au contraire... Mais elle avait surtout peur de le décevoir, en n'étant pas suffisamment puissante à son gout ou pas assez endurante, même si elle résistait plusieurs heures a ses assauts sexuels. Ainsi, les sexes d'Alastar toujours profondément plantés en elle, Lillya tourna une bouille anxieuse vers lui.

- Tu es sûr que je suis vraiment bientôt prête ? J'ai... J'ai un peu peur de décevoir quand même...
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox