banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 4
  Imprimer  
Auteur Sujet: [FINI] Première chasse de Lamia [Shaira]  (Lu 4458 fois)
Antares/Pleione Lilianstar
Terranide
-

Messages: 584

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
« le: Novembre 01, 2016, 02:57:08 »

Tylissa était une jeune lamia extrêmement belle, mais aussi extrêmement timide. Elle avait nouée peu de liens sociaux avec les autres habitantes de son village, que ce soit les adultes ou les adolescentes, et parlait peu. Et aujourd'hui était un jour que, malgré un peu d'appréhension, elle attendait avec impatience. Elle venait d'atteindre l'âge de la maturité, et il lui restait une étape importante à franchir avant de devenir officiellement une adulte : elle devait quitter le village et arpenter la forêt à la recherche d'un humain, le capturer, le faire rentrer dans sa poche caudale et faire le trajet retour jusqu'au village avec cette créature en elle. Le but était de lui faire ressentir les incommensurables vagues de plaisir que provoquent la présence d'un être vivant en soi, ce plaisir unique que seul les lamias peuvent ressentir et apprécier. Une autre possibilité était de trouver une lamia plus âgée et plus expérimentée, et de coucher avec elle. Ensuite, il fallait la ramener au village pour qu'elle atteste que l'acte sexuel avait bien eu lieu.

Tylissa profita de ce jour exceptionnel pour essayer des vêtements qu'elle avait pris à des humaines ayant eu la malchance de croiser des lamias de son village alors qu'elles étaient affamées. Ces vêtements n'étaient clairement pas dans le style de ce que l'on trouvait sur Terra, ce qui les rendait très particuliers, donc parfaits pour une grande occasion. Une petite chemise jaune, une jupe bleue, et la voilà prête. Elle embrassa fort sa maman, qui lui souhaita bonne chance, et partit en direction du village humain le plus proche. La zone boisée qui se trouvait entre les deux villages était le meilleur endroit pour trouver des humains isolés. Mais plus la jeune lamia approchait de son terrain de chasse, plus elle était inquiète de croiser un humain. On lui avait maintes fois expliqué que les humains n'étaient pas pacifistes, et que la plupart avaient tendance à attaquer quand ils voyaient une lamia. Si elle avait eu le choix, elle aurait préféré coucher avec une de ses semblables plutôt que de faire face à un singe sans poils. Après quelques minutes à avancer dans la forêt, elle repéra des traces. En bonne lamia, on lui avait appris à chasser, et elle reconnut les marques du passage d'un humain. A première vue, c'était un homme, assez jeune, de corpulence moyenne, et ça devait être un simple randonneur puisqu'il n'avait pas pris le temps de masquer ses traces.

Ça pourrait être le bon...

Tylissa suivit la piste en gardant ses sens bien ouverts pour être sûre de ne pas se faire piéger. Cependant, plus elle avançait, plus elle avait l'impression de ne pas suivre que l'humain. Une présence singulière mais apaisante flottait dans l'air. La jeune lamia n'arrivait pas à l'ignorer, et pressait le pas pour en trouver l'origine. Finalement, elle retrouva l'humain à environ un kilomètre du début de la piste. Paniquée, elle grimpa dans un arbre pour pouvoir l'observer discrètement. Il était plutôt mignon, assez grand, habillé en tenue de randonneur, les muscles bien taillés, les cheveux bruns mi-longs et les yeux noisette. La jeune fille ne resta pas insensible devant le charme de ce grand singe à la peau beige, mais n'osait pas l'approcher de peur qu'il l'attaque.

Tu peux y arriver, tu l'as fait des milliers de fois.

La manœuvre était assez simple : approcher rapidement par derrière, le piéger en enroulant sa queue autour de ses jambes, lui inoculer le sédatif par morsure et le faire rentrer dans sa poche caudale. Elle s'était entraînée depuis un an, mais restait paralysée à la vue de cet être. Il l'attirait et l'effrayait en même temps, elle ne savait pas quoi faire. Hélas, à force d'hésiter, Tylissa se fit griller la politesse, et une autre lamia tomba sur le beau jeune homme. La jeune fille, surprise par l'apparition soudaine d'une de ses semblables, mit plusieurs secondes avant de réaliser que ce n'était pas une lamia ordinaire.

Une Echnida... Impossible !
« Dernière édition: Avril 28, 2017, 07:22:01 par Antares/Pleione Lilianstar » Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Shaira Elrunalan
Créature
-

Messages: 148



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Novembre 01, 2016, 07:52:43 »

Il existait, parmi les Lamias, une variété d’espèces différentes, de sous-genres, et de sous-familles. On trouvait par exemple les Naga, une sous-espèce affectionnant les endroits secs et chauds, avec un corps plus reptilien que la plupart des autres Lamias, ou encore l’espèce de Shaïra, les Echidnas. Une Echidna était une Lamia très puissante, de telle sorte qu’on considérait souvent les Echidna comme les Lamias les plus dangereuses de leur famille, à l’instar des mygales ou des veuves noires pour les araignées. Une Echidna se caractérisait par une queue particulièrement longue et puissante, et était également capable de réaliser des sorts magiques, même si cette prouesse n’était pas l’apanage exclusif des Echidnas uniquement. Shaïra, donc, était une puissante Lamia, mais également très solitaire. Elle ne cherchait pas forcément le contact des autres espèces, s’accommodant très bien du fait de vivre seule. La solitude était son lot, ce qui ne l’empêchait néanmoins pas d’apprécier la compagnie d’autres Lamias, pour autant que ces dernières ne se heurtent pas. Shaïra, fort heureusement, était de sexe féminin, de telle sorte que, si elle accordait une importance capitale à la protection de ses bébés, et de son nid, elle n’avait pas la vision territoriale des Lamias masculins, qui les amenaient généralement à être meurtriers envers les autres.

Shaïra, en ce jour, se faufilait dans l’une de ces grandes et immenses forêts peuplant Terra. Elle avait senti un village, et était en période d’ovulation. Il était temps, pour elle, de faire son nid, mais elle avait besoin de prendre des forces. Shaïra avait voyagé depuis plusieurs centaines de kilomètres pour suivre ses poursuivants, après avoir copieusement violé une jeune femme, la tuant après plusieurs jours à se servir d’elle pour nourrir ses petits. Malheureusement, la jeune femme était la fille d’un riche fermier, qui avait réussi à mobiliser une milice contre elle. Shaïra avait affronté ces derniers, en tuant plusieurs, mais avait préféré s’enfuir, sachant qu’elle n’était pas immortelle. Les soldats l’avaient traqué, mais une Lamia savait fuir et échapper à ses poursuivants, ce qu’elle avait fait en rejoignant les lisières de cette vaste forêt.

Approchant donc du village, elle s’était livrée à une période d’observation. C’était un village agréable, entouré par une palissade en bois, avec plusieurs miradors, et abritant surtout des bûcherons. Plusieurs scieries étaient donc dressées autour du village, de quoi exciter Shaïra, car c’était la promesse de copuler avec des hommes forts et bien bâtis. Elle avait donc observé ses proies, une lueur dans les yeux, jusqu’à trouver un bûcheron qui conviendrait. Jeune, bien bâti, sans trop de poils, il était très appétissant. Elle constata qu’il était un père de famille, et le pista alors qu’il rentrait chez lui... Ce qui l’amena à sentir une autre présence.

*Que... ? Shaïra sent une autre Lamia... ?!*

C’était particulièrement inattendu, mais elle en eut rapidement confirmation. Une jeune Lamia, inexpérimentée, trop jeune pour pouvoir errer toute seule, et visiblement trop imprudente. La Lamia en question ne sentit pas Shaïra, car cette dernière savait très bien se confondre avec l’environnement, ses écailles pouvant changer de couleurs pour adopter celles de son environnement. Sa surprise se mua en un léger amusement. Après tout, cette forêt était grande, profonde, et il n’était pas impossible d’imaginer des Lamias vivant ici.

Shaïra continua à suivre sa proie, restant sur lui, et se manifesta auprès de la jeune Lamia au moment de l’attaquer. Le bûcheron avançait le long d’un sentier, quand il leva la tête en sentant des feuilles tomber dessus, et en entendant des bruissements autour de lui.

« Qu’est-ce qui se passe ?
 -  Ssssssshhtt... »

Un sifflement remua le long des arbres, paniquant l’homme, qui regarda nerveusement autour de lui.

« Qui... Qui va là ?! Ce... C’est ne pas drôle, montrez-vous ! »

Il s’avançait contre un tronc d’arbre, sans sentir que, dans son dos, Shaïra se déplaçait. Elle s’avançait entre deux troncs d’arbres, et, quand l’homme se retourna, il était trop tard pour lui. Son hurlement mourut rapidement quand la queue de Shaïra s’enroula autour de lui, et serra son corps, l’étouffant sur place. Shaïra remonta jusqu’à sa taille, et agrippa son visage, plaquant la tête de ce dernier contre sa généreuse poitrine, tout en émettant un nouveau sifflement, et en tournant la tête dans la direction de la Lamia.

« Shaïra t’a senti, petite Lamia... Tu voulais cet humain ? Shaïra n’aime pas trop partager, mais... Elle peut y consentir. »

Après tout, il fallait bien se montrer solidaire avec ses congénères...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Antares/Pleione Lilianstar
Terranide
-

Messages: 584

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
« Répondre #2 le: Novembre 05, 2016, 12:45:19 »

Tylissa n'en croyait pas ses yeux. Une Echnida… une vraie de vraie, devant ses yeux. Elle savait qu'il existait plusieurs espèces de lamias, mais les Echnidas étaient tellement rares que la jeune fille avait fini par croire qu'elles n'existaient plus. Et là, elle en voyait une, jetée sur le jeune homme qu'elle observait. Mais alors qu'elle pensait sa proie perdue, sa congénère siffla dans sa direction, l'incitant à venir. Surprise, la jeune lamia se cacha dans les feuillages, puis attendit un peu avant de sortir timidement sa tête pour s'assurer que c'était bien à elle que s'adressait cette invitation.

« Je… j'arrive. »

Tylissa descendit de son perchoir pour rejoindre Shaïra. Elle avait toujours peur de l'humain, même s'il était clairement incapable de faire quoi que ce soit.

« Vous… vous me laisseriez vraiment cet humain ? »

L'echnida semblait ouverte à la discussion, mais l'homme piégé dans sa queue ne voulait pas se tenir tranquille, et la jeune fille sentit que sa congénère perdait patience.

« Attendez, je vais m'en occuper. »

Tylissa prit son courage à deux mains, approcha du grand singe et, après hésitation, planta ses crocs dans son cou, lui inoculant un puissant sédatif. Il perdit connaissance, et Shaïra le libéra de son étreinte.

« Merci de ne pas lui avoir fait de mal, j'en ai besoin vivant. »

Et la jeune lamia expliqua à sa congénère les raisons de sa présence : au terme de cette journée, elle serait une femme adulte et pourrait enfin prétendre à l'indépendance. Mais le plus dur restait encore à faire : mettre l'humain dans sa poche caudale et le ramener à son village. Elle n'avait encore jamais avalé une créature encore vivante, et ne savait ni comment faire ni ce que ça allait provoquer en elle.

« Bon… allons y. »

Tylissa attrapa l'homme par les épaules et approcha son corps de l'ouverture de sa queue. Elle fit de son mieux pour se détendre, s'exciter et profiter de la situation, mais elle ne parvenait pas à obtenir un écart assez grand pour pouvoir y faire rentrer le corps de l'individu.

« Je… je n'y arrive pas. C'est trop dur. »

Elle le laissa tomber au sol et commença à paniquer.

« Qu'est ce que je vais faire ? Il faut que je le ramène au village, sinon mon épreuve ne sera pas validée, et je resterai une enfant pour toujours. »

Tout ce qu'elle savait, c'était qu'il lui fallait être bien plus excitée pour pouvoir ouvrir sa poche caudale au maximum. Mais elle n'avait pas envie de violer cet humain pour autant et de perdre sa virginité dans un rapport aussi répugnant.

« Comment faire, mais comment faire ? »
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Shaira Elrunalan
Créature
-

Messages: 148



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Novembre 06, 2016, 05:25:43 »

La « petite Lamia » était visiblement bien craintive, ce qu’on pouvait expliquer. Entre eux, les Lamias n’étaient pas forcément les créatures les plus bienveillantes qui soient, et il leur arrivait fréquemment de se disputer, surtout quand ils étaient tous les deux sur une même proie. Fort heureusement, il y avait ici deux femelles, qui étaient moins territoriaux que les mâles, ce qui évitait qu’elles s’étripent. Au lieu de ça, Shaïra comprit rapidement qu’elle avait affaire à une jeune Lamia, car elle hésita à apparaître, envisageant très certainement plutôt l’idée de fuir. Elle avait assurément reconnu en Shaïra une Echidna, ce qui sous-entendait un certain niveau d’éducation. Elle vit la Lamia se rapprocher, tout en demandant encore, incrédule, si elle comptait vraiment lui laisser l’humain. Ce dernier, de son côté, continuait à se débattre, en vain. La grosse queue de Shaïra le retenait, et elle aurait pu le broyer en quelques secondes si elle le voulait, alors elle répondit par un léger sifflement, en hochant la tête rapidement.

« Ssssssshaïra n’a qu’une parole, petite Lamia... »

Elle sentit les poings de sa proie s’abattre sur son torse, et émit un nouveau sifflement désapprobateur, puis serra un peu plus avec sa queue, faisant se crispant l’homme, qui en eut le souffle coupé. Ce petit ver l’agaçait, geignant, protestant, voulant en vain se libérer. Il n’y avait que les humains pour refuser d’admettre avec tant d’entêtement l’existence de la chaîne alimentaire. Ils se croyaient au sommet de la chaîne, mais ils n’en étaient en réalité qu’un maillon, et cet humain était tombé sur ses prédateurs. Cependant, la Lamia, réalisant l’ire naissante de l’Echidna, se dépêcha d’intervenir, et le mordit, répandant en lui un poison qui endormit rapidement l’homme.

Shaïra le relâcha alors, et l’homme s’effondra mollement sur le sol, puis elle s’amusa ensuite à tourner autour de la petite Lamia, l’observant silencieusement. Elle comprit, à travers ses explications, que la jeune Lamia était en train d’accomplir une sorte de rituel initiatique auprès de sa communauté, ce qui ne manqua pas de surprendre Shaïra.

*Une communauté de Lamias ?*

Jadis, les Lamias s’étaient regroupés dans des nids importants, mais avaient été progressivement éradiqués par les elfes, de telle sorte que, maintenant, l’espèce était très disparate, et que les Lamias avaient plutôt tendance de s’isoler. Apprendre qu’il existait à proximité un village peuplé de Lamias ne manqua pas d’aiguiser la curiosité de Shaïra. Néanmoins, elle commença par demander à la Lamia son nom, et cette dernière lui indiqua s’appeler Tylissa. Et, en ce moment, le souci de Tylissa était donc d’ouvrir sa poche ventrale. C’était une particularité propre aux Lamias, qu’on ne retrouvait pas chez les serpents, et qui ressemblait un peu à ce que les kangourous faisaient. Une Lamia pouvait en effet ouvrir l’espace de séparation entre son tronc et sa queue, en détendant ses muscles. Shaïra avait poussé le concept jusqu’à son paroxysme, en utilisant sa magie pour pouvoir séparer sa partie humaine de la partie reptilienne. Sa queue se transformait alors en un énorme serpent noir, tandis qu’elle se dotait de jambes humaines. Un peu comme certaines sirènes capables d’abandonner leur queue en foulant le sol humain pour se doter de jambes.

Shaïra, donc, comprit que Tylissa n’arrivait pas à ouvrir suffisamment sa poche pour que l’homme glisse à l’intérieur. Et encore, elle avait de la chance, car ce dernier n’était pas bien gros, et rentrait donc plutôt facilement. Shaïra sourit légèrement, émettant un nouveau sifflement, et se rapprocha à nouveau de la femme, se glissant dans son dos, et posa ses mains sur ses épaules.

« Shaïra connaît différentes techniques pour élargir ta poche, petite Tylissa... Dont une qui est très efficace. »

Sa langue fourchue jaillit de sa bouche, et alla caresser le cou de la femme, tout en déplaçant ses mains pour frotter ses hanches. Sous sa chemise, elle devinait déjà le corps somptueux de Tylissa, et siffla dans son dos, approchant ensuite à nouveau ses mains des boutons de la chemise, et tira sèchement dessus, arrachant la chemise.

« Tylissa n’a pas besoin de vêtements pour ce que Shaïra compte lui faire... »

Une Echidna, même femelle, était naturellement très dominatrice, et elle pressa ensuite ses seins, venant malaxer la lourde poitrine de la Lamia. Il y avait bien longtemps que Shaïra n’avait pas fait l’amour avec une de ses congénères... Et c’était un moment qu’elle ne voulait pas négliger. Elle malaxait donc les seins de la femme, pinçant et tirant sur ses tétons, tout en se renseignant davantage sur elle :

« Alors, la petite Tylissa est encore une enfant ? Combien de Lamias vivent dans le village de Tylissa ? »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Antares/Pleione Lilianstar
Terranide
-

Messages: 584

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
« Répondre #4 le: Novembre 08, 2016, 09:48:50 »

Tylissa était bien embêtée : incapable de faire rentrer l'humain dans sa poche caudale, et refusant d'obtenir l'excitation suffisante en le violant, elle se retrouvait dans une impasse. Heureusement pour elle, Shaïra avait une solution. Elle se glissa dans son dos, posa ses mains sur ses épaules et lui siffla qu'elle connaissait une méthode très efficace pour élargir sa poche caudale.

« Vraiment ? Et qu'est ce que c'est ? »

La jeune lamia, totalement inconsciente de ce qui allait lui arriver, ne comprit vraiment les intentions de sa congénère que lorsque cette dernière arracha sa chemise, libérant son opulente poitrine, qu'elle se mit à malaxer.

« Aahh… attendez… qu'est ce que vous… haaannn… »

En même temps qu'elle pressait ses seins, l'echidna passait sa langue fourchue dans son cou, caressant sa peau. Tylissa avait pour particularité d'avoir une pellicule de peau humaine recouvrant ses écailles, et c'était cette peau blanche et douce qui se faisait lécher.

« Aahh… Shaïra… hhhmmm… »

La jeune lamia fut questionnée par sa congénère, qui voulut savoir si elle était encore une enfant, et combien d'habitants il y avait dans son village. Emprisonnée et à sa merci, elle lui répondit sans même se poser de questions.

« Haann… je ne suis… une enfant… ooohhh… que de titre… »

Elle ne serait considérée comme une adulte qu'après avoir découvert le plaisir, que ce soit avec un humain s'agitant dans sa poche caudale ou en faisant l'amour avec une autre lamia. L'un comme l'autre semblait bien engagé.

« Il y a… hhhmmm… une vingtaine… de personnes… aaahhh… dans mon village… »

Tylissa avait de plus en plus de mal à se concentrer et à réfléchir avec ces nouvelles sensations qui la parcouraient. Elle avait beau être une adolescente proche de l'âge adulte selon les critères humains, elle restait totalement ignorante des choses de l'amour. Elle ne s'était jamais masturbée, n'avait touché sa poitrine qu'une ou deux fois, quand elle commençait à grossir, et maintenant elle était en train de se faire peloter sauvagement par une autre lamia.

« Hhhmmm… haaannn… »

Elle n'était pas prête à le dire à haute voix, mais elle était excitée par la façon dont Shaïra jouait avec sa poitrine tout en léchant son cou. Tout son corps tremblait et se chauffait agréablement, et une sensation encore inconnue se manifestait au niveau de ses deux vagins. C'était comme si elle faisait pipi, mais elle ressentait le besoin de frotter ses doigts contre ses fentes humides pour apaiser ce picotement. Cependant, elle n'avait pas les idées assez claires pour bouger.

« Aaahhh… hhhmmm… Shaïra… »

Elle n'aurait jamais pensé que sa première fois serait aussi sauvage, ni qu'elle y prendrait autant de plaisir, mais à présent, elle souhaitait que ça continue pendant encore longtemps.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Shaira Elrunalan
Créature
-

Messages: 148



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Novembre 10, 2016, 01:09:31 »

Shaïra était en train de se faire plaisir avec Tylissa. Cette jeune Lamia était en train de devenir une adulte, d’avoir un corps ferme et bien constitué. C’était une magnifique beauté, avec une élégante queue rouge et rose. Elle était parfaite, et l’Echidna, qui n’avait pas fait l’amour depuis plusieurs semaines, trop occupée à fuir les elfes, était ravie de pouvoir soulager sa frustration sexuelle sur Tylissa. La petite Lamia se débattait vainement, non pas pour se libérer, mais pour mieux ressentir toutes les sensations que Shaïra lui faisait, en étant incapable de parler. Elle soupirait, exprimant tout son plaisir par ce biais, remuant contre les mains de Shaïra, qui pétrissaient la généreuse poitrine de la femme. L’Echidna sifflait dans le creux de son cou, léchant sa peau, remontant le long de ce corps, tout en voyant la femme gémir, encore et encore, susurrant son nom.

Une vingtaine de Lamias, donc… C’était une petite communauté à échelle humaine, mais, vingt Lamias, ce n’était tout de même pas si mal. Est-ce qu’il y avait des Echidnas dedans ? Dans ces communautés, l’Echidna quittait souvent son rôle de solitaire, usant de sa force pour avoir une position déterminante. Est-ce que Shaïra n’allait donc pas se faire une pause ici ? Cette grande forêt était relativement vierge de la présence des elfes, de telle sorte qu’il n’y avait que de simples humains à soumettre. Et les humains étaient beaucoup moins dangereux que les elfes, ce qui faisait que, tout en jouant avec les seins de Tylissa, en pinçant et en tirant sur ses tétons, Shaïra réfléchissait à son futur proche. Est-ce qu’elle rejoindrait cette communauté plus tard ?

*Qui sait ? Tylissa a l’air d’être magnifique, et, si le reste du peuple est à son image…*

Shaïra soupira lentement, et finit par déplacer ses mains, les approchant de sa minijupe, et la déchira à son tour, la mettant, ainsi, toute nue. Pendant ce temps, les deux serpents situés le long de ses cheveux se déplacèrent, s’approchant de ses seins. L’Echidna se mit à sourire doucement, pendant que les langues fourchues des serpents sifflaient et léchaient sur chacun des tétons.

« Nagi et Naga t’aiment aussi beaucoup, Tylissa… »

Les bouches des serpents remplacèrent ainsi ses mains, car Shaïra caressait avec elles la fente intime de Tylissa, frottant sa peau et ses écailles, griffant même cette dernière. Entreprenante et autoritaire, l’Echidna avait rapidement pris ses aises avec le corps de la femme, et sifflait encore contre elle, toute heureuse, et manifestement, aussi, toute excitée.

« Tu es vierge, hein, petite Tylissa ? Shaïra le sent… Rassure-toi, elle va longuement s’occuper de toi… Maintenant, dis-moi… Qui commande ton village ? Avez-vous déjà un Echidna pour assurer votre protection ? »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Antares/Pleione Lilianstar
Terranide
-

Messages: 584

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
« Répondre #6 le: Novembre 12, 2016, 06:18:33 »

Tylissa n'avait encore jamais connu le plaisir. On lui en avait déjà parlé, mais jamais elle ne l'avait expérimenté. Jamais elle n'avait eu envie de se toucher, ou que quelqu'un d'autre le fasse. Et maintenant, elle était jetée sans aucun ménagement dans la découverte de l'excitation et du plaisir de la chair. Shaira était une amante forte et, comme la plupart des Echindas, elle était de nature autoritaire. La jeune lamia ne pouvait pas la repousser, elle n'en avait même pas envie, elle souhaitait plus de caresses, avec autant de force et de poigne que possible. Sa zone intime dégoulinait de cyprine et, comme si son amante avait entendu ses pensées, elle approcha ses mains de sa jupe pour la déchirer comme elle l'avait fait avec sa chemise. Elle aimait bien ces vêtements, mais l'excitation dépassait ses autres sentiments.

« Aahh ! Shaïra... vous êtes... si puissante... »

Tylissa regarda avec peine les mains de l'echinda s'écarter de sa poitrine, mais elles furent vite remplacées par les serpents situés le long de ses cheveux, dont les langues fourches se mirent à lécher ses tétons, pendant que ses doigts fouissaient ses deux vagins trempés.

« Haaannn ! Oh oui ! »

Shaïra avait bien senti que la jeune lamia était encore vierge, et lui promettait de longuement s'occuper d'elle.

« Aahh... ce sera... avec plaisir... hhhmmm... »

Tylissa était restée vierge par obligation, le rite de passage à l'âge adulte exigeant une pureté physique totalement conservée, et ça ne l'avait pas gênée ou frustrée le moins du monde. Mais maintenant, sa pureté allait disparaître, au profit de la sensation merveilleuse que procurait l'acte sexuel. Et qui de mieux qu'une Echinda pour franchir ce cap ? Cette dernière l'interrogea sur la hiérarchie de son village.

« Oohh... il n'y a pas... de chef... nous nous dirigeons... tous ensemble... »

Le village fonctionnait comme un grand conseil, chaque décision affectant la communauté était prise en groupe et non imposée tant que la majorité ne tranchait pas.

« Avant... hhmm... nous avions... un chef... Echinda... mais... aahh... les elfes... »

Durant la fuite de leur nid, les lamias qui habitaient à présent le village de Tylissa avaient laissé derrière elles un puissant mâle Echinda, que les elfes avaient brutalement tué. N'ayant plus personne pour les diriger, elles fuirent le plus loin possible des territoires contrôlés par les oreilles pointues, et refirent leur vie au milieu d'une forêt sur les terres des humains.

« Hhhmmm ! Oh c'est trop bon ! »

Mais la jeune fille n'avait plus envie de penser à ça, elle voulait connaître enfin les joies du sexe, et se faire prendre contre un arbre par la créature dominatrice qui la tenait entre ses griffes.

« Faites moi l'amour... s'il vous plaît. »

Elle n'osait toujours pas bouger ses mains ou faire quoi que ce soit, d'abord parce qu'elle ne savait pas comment s'y prendre, et ensuite parce que l'autorité de Shaïra la dominait complètement.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Shaira Elrunalan
Créature
-

Messages: 148



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Novembre 13, 2016, 11:16:59 »

Aucun chef, donc ? C’était un curieux concept... Mais pas si improbable que ça. Les Lamias formaient une espèce très solitaire, ce qui pouvait expliquer ce côté anarchiste, mais, dans les communautés, il y avait toujours une Reine lamia, généralement quand la communauté était formée de ses propres petits. Visiblement, le village de Tylissa était un peu différent, et Shaïra eut quelques explications supplémentaires quand, entre deux soupirs, la Lamia lui expliqua que, jadis, un Echidna les protégeait, avant d’être tué par les elfes. Shaïra n’en demanda pas plus, car elle comprenait ce qui s’était passé. Avant d’être ici, cette communauté devait vivre à l’autre bout de la forêt, près de terres elfiques, et, comme à leur habitude, les elfes avaient chassé des créatures qu’ils voyaient, à raison, comme des prédateurs. Shaïra n’en demanda donc guère plus, et sentit que Tylissa voulait autre chose.

Ses gémissements, le frémissement de ses écailles, la jeune Lamia était en chaleur, et supplia Shaïra de lui faire l’amour. Nagi et Naga, qui continuaient à jouer avec les seins de la femme, tirèrent à nouveau sur ces derniers, les écartant l’un de l’autre, leurs langues enroulées autour de ses tétons, avant de continuer à les secouer. Tylissa était entre ses griffes, et la main de Shaïra caressa son visage, son autre main, elle, se glissant dans son intimité, une petite fente située à la jonction entre sa partie humaine et sa longue queue, en sortant de la mouille.

« Shaïra sent l’excitation de la petite Tylissa... Elle aime beaucoup ça... »

Et, tout en étant dans le dos de la femme, Shaïra écarta deux écailles, révélant ainsi son propre sexe, et se concentra rapidement, ne tardant pas à en faire sortir une magnifique verge, qui alla taper contre les fesses de la femme. Un membre bien érigé, un mât de chair qui aurait fait rougir de honte bien des mâles, car il traduisait l’exceptionnelle vigueur de l’Echidna, qui siffla encore, tout en se frottant dans le dos de la femme. Nagi et Naga délaissèrent alors ses seins, et Shaïra se déplaça encore, approchant sa bouche de l’oreille de la femme, et la lécha sensuellement, avant de lui faire une promesse :

« Shaïra ne va pas juste te faire l’amour, elle va te baiser bien fort ! »

Inutile d’attendre plus longtemps, elle-même avait une furieuse envie de la prendre, et agit donc, retournant Tylissa, puis s’élança en avant, venant enrouler sa queue autour de la sienne, plaquant Tylissa contre l’arbre, faisant trembler ce dernier. La lourde queue de Shaïra, plus épaisse et plus longue que celle de Tylissa, s’enroulait autour d’elle, et glissait ensuite sur le sol. Les deux Lamias se faisaient face, et Shaïra serra dans ses mains celles de son amante, les plaquant contre l’écorce de l’arbre, au-dessus de sa tête, puis siffla à nouveau.

Les deux beautés s’observèrent pendant quelques secondes, la queue de Shaïra caressant les hanches de la femme, glissant sur ses écailles, puis elle banda ses muscles, et laissa l’un de ses serpents s’enrouler autour de sa queue, et, ainsi, la guider sans problème vers l’intimité de Tylissa... Puis, dans un sifflement supplémentaire, Shaïra s’enfonça d’un coup sec, brisant l’hymen de Tylissa tout en aplatissant son corps contre le sien, sentant toute la raideur de ce con, cette chatte qui n’avait encore jamais goûté à la moindre queue, et qui allait maintenant se faire sévèrement labourer.

« Vassss-y, Tylissssaa... H-Hurle... Hurle pour Sssssssssssssshaaaaïraaaa !! »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Antares/Pleione Lilianstar
Terranide
-

Messages: 584

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
« Répondre #8 le: Novembre 15, 2016, 11:24:57 »

Tylissa n'avait eu qu'à demander, et Shaïra fit apparaître une belle verge entre ses cuisses, qu'elle sentit taper contre ses fesses. L'hermaphrodisme était un phénomène qu'elle connaissait, et ne fut donc pas étonné de voir qu'une Echidna était capable d'une telle prouesse. Elle lui murmura à l'oreille qu'elle n'allait pas se contenter de lui faire l'amour, elle lui promit de la baiser bien fort.

« Hhhmmm… ooohhh… »

La seconde d'après, la jeune lamia se retrouva plaquée contre le tronc d'un arbre, sa queue enroulée dans celle de son aînée, ses mains dans les siennes. Excitée par ce sentiment de soumission, elle tremblait et soupirait, fixant son amante droit dans les yeux comme si elle craignait de se faire dévorer en détournant le regard. Elle ne ferma les yeux que lorsque le sexe de Shaïra la pénétra, déchirant son hymen d'un coup sec.

« Aaaaahhhhh ! Ça fait maaaaal ! »

Sa chatte virginale venait de connaître sa première pénétration, et la douleur était insoutenable. Heureusement, cette souffrance disparut bien vite, son intimité s'habituant assez vite à la présence d'une queue en elle. Dès les premiers mouvements, le plaisir l'envahit, tel un délicieux frisson.

« Haaannn… mmmhhh… oui… oui… ça va mieux… »

Cette sensation… jamais au cours de sa vie elle n'en avait connu de telle. Tout son corps vibrait à l'unisson, ce qui n'était qu'un petit frissonnement se transformait en un tumulte, dont la force se concentrait dans sa poitrine et son bassin. Si elle n'avait pas eu les mains coincées, elle se serait malaxée les seins frénétiquement. Elle était plus chaude qu'elle ne l'avait jamais été auparavant, et c'était tellement agréable qu'elle aurait souhaité ne jamais refroidir.

« Oh oui… encore… hhhmmm… »

Hélas pour elle, les vierges ont du mal à tenir lors de leur première fois, et en à peine plus d'une minute, Tylissa connut son premier orgasme, d'une telle force qu'elle crut que son corps allait exploser.

« AAAAAHHHH ! »

La lamia se raidit complètement, son vagin se comprima autour du sexe de Shaïra et envoya un flot de mouille sur la queue de cette dernière. Elle resta tendue comme une corde d'arc pendant plusieurs secondes, puis se laissa complètement retomber. La queue de son amante était comme un cocon chaud et douillet, où elle se sentait à son aise.

« Aahh… Shaïra… merci… beaucoup… »

Mais un seul coup ne suffirait pas à calmer une vierge fraîchement dépucelée, il lui en fallait encore.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Shaira Elrunalan
Créature
-

Messages: 148



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Novembre 21, 2016, 11:55:16 »

« Ne t’inquiète pas, Shaïra va chasser la douleur, hmmm... »

Tylissa avait un vagin très étroit, vu que c’était la première fois que quelqu’un la pénétrait. De plus, ce n’était pas un petit calibre qui s’immisçait en elle, mais la verge tendue et épaisse d’une puissante Echidna. Autrement dit, c’était une magnifique érection, car les Echidnas étaient, par définition, des Lamias très puissants. Shaïra, sur ce point, était à la hauteur de leur réputation, et avait rapidement percé l’hymen de la jeune femme, avant de continuer à la prendre, s’enfonçant en elle. Elle y allait plutôt franchement, tout en étant naturellement restreinte par les parois de la femme. Contre elle, la belle petite Lamia était en train de chauffer, son corps heurtant à plusieurs reprises l’écorce du tronc de l’arbre, d’avant en arrière. Puissante et massive, Shaïra crispa davantage sa queue autour de la sienne, bandant ses muscles, et continua à la pénétrer, sans encore l’embrasser.

Pour l’heure, Shaïra savourait surtout le spectacle du visage de Tylissa, un visage qui était en train d’exprimer tout le plaisir qu’elle ressentait. Et ce plaisir s’exprima de la plus belle des manières quand Tylissa connut son orgasme. Son corps se tendit sous l’effet d’une vague incroyable de plaisir, et l’orgasme la transperça, la saisissant de plein fouet, avant de la laisser pantoise. Elle sentit la mouille de la jeune femme entourer sa verge, puis vit le regard de Tylissa, qui exprimait une joie infinie.

Shaïra en retour, lui sourit, et la poussa alors, venant la coucher sur l’herbe, la dominant toujours, sa queue toujours plantée en la sienne.

« Ne remercie pas encore Shaïra, petite Tylissa... Car elle n’en a pas fini avec toi. »

Couchée contre elle, Shaïra alla l’embrasser, posant une main sur ses cheveux, et recommença ensuite ses coups de reins, sa queue se soulevant avec celle de Tylissa. Endurante, l’Echidna ne comptait pas s’arrêter si facilement, et, puisque Tylissa avait joui une première fois, tout ce qu’elle allait faire, c’était joyeusement continuer sur cette lancée. Shaïra multipliait donc les coups de reins en elle, grognant et soupirant profondément de plaisir, rompant son baiser pour lécher ses joues, aplatissant son corps contre le sien, et se mouvant de plus en plus facilement dans sa luisante intimité.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Antares/Pleione Lilianstar
Terranide
-

Messages: 584

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
« Répondre #10 le: Novembre 25, 2016, 07:40:48 »

Épuisée par ce soudain torrent de plaisir dans son corps, Tylissa pensait pouvoir se reposer un peu dans la queue de Shaïra, mais cette dernière la coucha immédiatement sur l'herbe, la dominant toujours de son imposante stature, sa queue maintenue dans son intimité humide. Avant d'avoir pu placer un mot ou bouger un muscle, la jeune lamia eut droit à un autre baiser, sentit une main passer dans ses cheveux, et ne put que gémir en sentant le sexe de l'echidna bouger en elle à nouveau.

« Aahh... aaahhh... »

Sa queue de serpent se soulevait avec celle de son amante, et retombait sur l'herbe à chaque coup de rein, intensifiant le plaisir de la pénétration. Quand Tylissa ne se faisait pas embrasser par Shaïra, cette dernière lui léchait le visage, et elle aimait tellement ça qu'elle aurait souhaité ne jamais avoir à s'arrêter. Son vagin était maintenant habitué à la présence d'un phallus en elle, et la douleur avait totalement disparue pour laisser place à une excitation incontrôlable. La jeune fille se tortillait vainement, l'étreinte de sa partenaire dominante ne laissant aucune marge de manœuvre, mais cette sensation d'emprisonnement l'excitait encore plus. Sans le savoir, elle se découvrait une âme de soumise, trouvant plaisant le fait d'être à la merci de son amante.

« Haann... oui... oui... mmmhhh... »

Peu à peu, les couinements de la lamia se changèrent en cris, sentant qu'un nouvel orgasme arrivait à toute allure. Elle fit de son mieux pour le retenir, gagnant ainsi quelques précieuses minutes, au cours desquelles elle savoura les performances incroyables de l'echidna, qui multipliait les pilonnages avec toujours plus de puissance, et finalement arriva au bout de ses limites. Ses mains, toujours prises dans celles de Shaïra, se serrèrent de toutes leurs forces au moment de l'orgasme.

« AAAAAHHHHH ! »

Un nouveau flot de mouille s'échappa de son intimité, puis elle fut encore prise d'une immense lassitude, et se laissa complètement retomber.

« Haann... merci... Shaïra... »

Tylissa était aux anges, mais pour elle, le sexe était aussi plaisant que fatigant.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Shaira Elrunalan
Créature
-

Messages: 148



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #11 le: Décembre 01, 2016, 08:05:43 »

Shaïra n’en doutait pas ; Tylissa était puissante. Comme tous les Lamias, elle disposait d’une endurance exceptionnelle, mais, à force de grandir dans un cocon, elle avait probablement dû mésestimer sa propre force. Qu’on soit Lamia ou humain, l’oisiveté restait mère de tous les vices. L’Echidna sentait sa force, sa puissance, tandis qu’elle la labourait, et leurs queues mutuelles fouettaient durement le sol. Apprendre que cette communauté avait eu un Echidna comme Alpha, et qu’elle était maintenant privée d’un commandant, avait renforcé l’excitation de Shaïra. Bien que solitaire, la Lamia se voyait bien commander un peu ce groupe, au moins pendant quelques temps, avant de repartir. Et puis, avec une amante comme Tylissa, elle était sûre d’être comblée. Sa verge continuait à labourer la femme, et Shaïra se régalait des cris de plaisir et des hurlements que la petite Lamia poussait, en se tortillant sur le sol, sa queue fouettant celle de Shaïra, leurs écailles vibrant ensemble.

Sifflements et cris rythmaient leurs ébats intenses, car, contrairement aux humains, elles n’avaient pas de jambes, mais des queues, et ces dernières remuaient donc, soulevant des mottes de terre, la grosse queue de Shaïra s’enroulant sensuellement autour de celle de Tylissa, la comprimant quand Shaïra était traversée par des spasmes de plaisir. Son épaisse virilité la labourait, défonçant le champ humide de la belle Tylissa, qui laissait tout son plaisir s’exprimer, et... Ah, par toutes les Lamias du monde, comme elle était belle !

« Kssssss... Haaaaa... !! »

Pour exprimer son plaisir, Shaïra soupirait, et retourna embrasser fiévreusement la femme, fourrant sa langue en elle, avant de mordiller et de lécher son cou, s’amusant surtout à lécher sa belle petite peau douce. Elle filait le long de son cou, de sa joue, ressentant toute la chaleur et toute la tendresse de cette magnifique beauté.

« Hmmm... Haaaaaa... !! »

La queue de Shaïra semblait grossir et enfler, tandis qu’elle approchait de l’orgasme. Elle sentit le plaisir croître, et, dans un nouveau soupir, se relâcha alors, balançant d’épais chapelets de foutre, remplissant fougueusement le ventre de la belle Tylissa. Shaïra siffla langoureusement, et le corps de Tylissa se trémoussa sur place, avant de progressivement se calmer. La Lamia semblait fatiguée, et Shaïra sourit encore, remontant sa main, s’en servant pour caresser doucement son ventre.

« La petite Tylissa ne va pas se reposer tout de suite... Shaïra sent que la vie peut battre dans son ventre... »

Est-ce qu’elle venait de la mettre enceinte ? Ce scénario était tout à fait possible, compte tenu de ce que Shaïra avait balancé en elle. Elle retira alors son sexe, et s’amusa à lécher ses seins, glissant sa langue dessus, soupirant de plaisir. Son amante avait une peau terriblement douce, et particulièrement agréable.

« Shaïra adore tes seins, Tylissa, et... Hum... Ta magnifique peau, aussi. Mais elle sait que tu as encore bien des forces en toi, car... Tu es une Lamia, Tylissa, pas une fragile petite humaine, alors... N’espère pas te reposer si facilement, pas avec Shaïra en face de toi. »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Antares/Pleione Lilianstar
Terranide
-

Messages: 584

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
« Répondre #12 le: Décembre 08, 2016, 07:51:56 »

Avec une amante aussi puissante et endurante que Shaïra, Tylissa ne pouvait rien faire d'autre que courber l'échine et laisser parler son corps. Heureusement, elle n'avait pris que du plaisir jusqu'à maintenant, et elle n'avait pas de raison de croire que ça allait changer. Elle sentit la main de l'echidna caresser son ventre, en parlant de la vie qui pourrait y battre et, même si la jeune lamia était vierge jusqu'à peu, elle savait très bien comment étaient faits les enfants.

Moi… enceinte ?

Peut-être l'était elle déjà, avec tout le foutre que son amante avait balancé dans son utérus, mais si ce n'était ps encore le cas… avait-elle seulement son mot à dire ? Avec une amante aussi dominatrice, et son esprit affaibli par la tornade de plaisir qui déferlait en elle, elle n'aurait pas pu protester. Sa mère lui avait expliqué que, en tant que femelle, elle avait la lourde tâche de participer à la repopulation de son espèce, presque exterminée par les elfes. Si cette tâche devait débuter dès maintenant, qu'il en soit ainsi. Tylissa se laissait docilement faire tandis que Shaïra faisait glisser sa langue de serpent sur sa poitrine.

« Shaïra adore tes seins, Tylissa, et... Hum... Ta magnifique peau, aussi. Mais elle sait que tu as encore bien des forces en toi, car... Tu es une Lamia, Tylissa, pas une fragile petite humaine, alors... N’espère pas te reposer si facilement, pas avec Shaïra en face de toi. »

« Haann... Shaïra... je suis... tout à vous... hhhmmm... »

Très vite, les autres parties du corps de l'echidna se mirent à tripoter chaque recoin du corps hypersensible de la jeune lamia, qui gémissait et se tortillait comme un ver. Elle savait qu'elle ne pourrait jamais échapper à l'étreinte de son amante, pourtant elle ne pouvait pas s'empêcher d'essayer, et le sentiment de restriction qui en découlait l'excitait encore plus. Mais il y avait toujours cette même question qui la taraudait à propos d'un possible grossesse. Il fallait qu'elle en ait le cœur net et, entre deux gémissements, elle interrogea sa partenaire.

« Shaïra... est ce que... kyyaahh... vous allez... me mettre enceinte ? »

Même si Tylissa ne s'opposait pas à l'idée, elle voulait quand même être fixée.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Shaira Elrunalan
Créature
-

Messages: 148



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #13 le: Décembre 09, 2016, 02:07:28 »

Plus Tylissa feignait de se débattre avec sa queue, et plus celle de Shaïra se frottait contre la sienne. Leurs deux queues se serraient, les écailles vibrant lentement. C’était bien le terme adéquat : des vibrations. Les écailles se frottaient mutuellement, engendrant une série de vibrations et de mouvements. Les queues caudales se pressaient entre elles, et Tylissa, en soupirant, subissait les multiples assauts de Shaïra. Elle léchait ses seins, et, avec ses mains, caressait sa peau, griffant cette délicieuse texture douce et chaude. Tylissa avait effectivement une peau très tendre, comme celle d’un beau petit bébé, et elle se tortillait lentement, impuissante devant Shaïra, qui jouait avec elle en souriant langoureusement.

Shaïra prenait tout son temps, alternant avec la douceur, après la dureté dont elle avait fait preuve en la pénétrant... Car l’Echidna savait aussi se montrer douce. Elle léchait ainsi le corps de Tylissa, l’embrassant régulièrement, autour des seins. Son torse, ses épaules, sa nuque, son menton, et ses lèvres... Cette zone circulaire faisait l’objet des multiples attentions de la Lamia, jusqu’à ce qu’elle ne s’interrompe, lorsque Tylissa lui demanda si elle était enceinte... Ou, plutôt, si Shaïra comptait la mettre enceinte. L’Echidna sourit alors, et caressa de sa main la joue de son amante, venant ensuite croiser son regard avec le sien.

« Shaïra pense que Tylissa est déjà enceinte d’elle... Shaïra est une Echidna très fertile, et Tylissa l’est aussi. Tylissa appartient à une race de Lamias conçus pour porter des bébés, et pour repeupler notre race, alors que Shaïra, elle, est une Echidna, une race connue pour leur virilité, leur vitalité. »

C’était vrai. Shaïra l’avait senti en couchant avec Tylissa, et la manière dont la délicate Lamia se comportait en était la preuve. Tylissa n’était pas une Lamia-guerrière, mais une Lamia-ouvrière. Son rôle était de porter des bébés, et elle ne savait pas vraiment se battre. Quand les elfes avaient commencé à exterminer les Lamias, les Lamias comme Tylissa avaient été leurs proies favorites, car ils savaient que, en les tuant, ils empêcheraient leurs ennemis de se reproduire. Shaïra, elle, était une Echidna, et, qu’elle soit femme ou homme, ça ne changeait, en soi, pas grand-chose au fait qu’elle était fertile. Pour l’expliquer autrement, il existait certaines catégories de serpents qui pouvaient changer de sexe, comme le Jararaca-ilhoa, un serpent hermaphrodite pouvant changer de sexe, et qui régnait en maître dans son environnement natal. L’Echidna avait hérité de certaines capacités de ce serpent, et pouvait, à ce titre, survivre plusieurs mois sans manger, et changeait de sexe. Chez Shaïra, c’était sa queue caudale qui était hermaphrodite, car son tronc humain, lui, était féminin.

En somme, elle pouvait très facilement engrosser les autres Lamias, et, suite à ses explications, Shaïra alla caresser le ventre de Tylissa, et lui sourit.

« Shaïra ne sait pas si Tylissa est déjà enceinte ou pas... Mais, quand Shaïra en aura fini avec elle, Tylissa le sera sûrement... »

Shaïra lui sourit à nouveau, et alla l’embrasser, plaquant sa bouche contre la sienne, et enfonça sa longue langue fourchue en elle, remuant avec celle de Tylissa. Leur baiser dura quelques longues secondes, puis Shaïra le rompit, et lécha la joue de Tylissa.

« Tylissa a envie de porter les bébés de Shaïra ? » lui demanda alors Shaïra, en lui léchant le lobe de l’oreille.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Antares/Pleione Lilianstar
Terranide
-

Messages: 584

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
« Répondre #14 le: Décembre 14, 2016, 11:08:28 »

A l'entendre, Shaïra avait bien l'intention d'engrosser Tylissa, elle ajouta même que sa partenaire était peut-être déjà enceinte vu que les deux étaient des créatures très fertiles.

« Ah... ah bon... vraiment ? »

La jeune lamia ne connaissait pas les spécificités qui différenciaient les guerrières et les ouvrières, elle ne différenciait les membres de son espèce que par leur race. Mais à entendre l'echidna, il était aussi possible de les classer par leur fonction. Suite à quoi elle caressa son ventre en souriant, lui prédisant qu'elle finirait engrossée après en avoir fini avec elle. La jeune fille partagea ensuite un baiser avec elle, dans lequel leurs langues se rencontrèrent délicieusement. Après quoi elle lui demanda si elle avait envie de porter ses bébés.

« Je... haann... ce serait... un honneur... de porter les bébés... d'une femme... aussi belle... et forte... que vous. »

Oui, Tylissa savait qu'elle était destinée à devenir une mère porteuse pour son espèce, qu'il fallait faire renaître des cendres d'un terrible massacre, et pourquoi ne pas commencer en beauté avec les bébés d'une echidna ? Portée par un élan de désir, la jeune lamia posa ses mains sur les joues de Shaïra et l'embrassa passionnément, faisant danser sa langue avec la sienne, pour finalement la relâcher.

« S'il vous plaît... baisez moi bien fort... remplissez moi... de vos beaux bébés... »

Maintenant, plus moyen de faire demi-tour. Tylissa trembla de tout son corps quand Shaïra revint à la charge pour s'occuper d'elle. Cette fois, elle n'avait plus aucun doute qu'elle allait bientôt porter des petits lamias dans son ventre. Sa maman allait avoir du mal à y croire à son retour au village.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic

Tags: fini  lamia  
Pages: [1] 2 3 4
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox