banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Visite du lycée [April/Minos]  (Lu 1595 fois)
April/Minos
Humain(e)
-

Messages: 21



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #15 le: Décembre 19, 2016, 03:29:04 »

*April ! April ! Reprends toi !*

Mais rien à faire, Minos n'arrivait plus à communiquer avec sa sœur. Il ne semblait pas être affecté par le produit aphrodisiaque et gardait l'esprit sain pour le moment. La communication semblait rompue mais il arrivait toujours à percevoir l'environnement dans lequel ils évoluaient et surtout ce qu'il se passait autour d'eux. Il pouvait lui aussi ressentir les lèvres de Misaki sur celles de sa sœur comme si c'était les siennes. Ils venaient à peine d'arriver dans ce lieu qui leur arrivaient déjà des choses bien étranges ! C'était la première fois qu'ils étaient ainsi coupés de manière artificielle, d’habitude c'était plutôt eux qui décidaient par eux même de couper la communication pour se laisser un peu d'intimité. Mais c'était bien différent aujourd'hui et c'était assez effrayant de se retrouver ainsi privé de sa sœur alors qu'elle même semblait ne plus savoir ce qu'elle faisait. April cédait progressivement au plaisir et à l'envie elle aussi tout comme Ororo, incapable de résister à l'effet de l'aphrodisiaque et des mains qui la touchaient, la caressaient. Misaki prenait un malin plaisir à continuer le long baiser langoureusement, intensément en sentant la jeune femme émettre de moins en moins de résistance. Sa main était descendue sur ses fesses les caressant pour en apprécier la fermeté. Misaki avait pris soin de refermer la porte derrière eux et avait lentement fait reculer sa proie contre celle-ci.

*Attends !... Qu'est ce que tu fais toi ?! Raaa il faut que je trouve quelque chose à faire !...*

Minos réfléchissait à toute allure et par chance ou non seul les pensées d'April lui étaient inaccessibles et il pouvait encore voir et ressentir ce qu'elle vivait. Il voyait derrière Misaki le quatuor continuer leur réjouissance au centre de la pièce trop absorbé par l'instant présent et le plaisir dévorant qui les habitait. Sur la gauche il voyait le quatrième étudiant collé contre Munroe-Senseï l'embrassant à pleine bouche et il semblait qu'elle avait elle aussi du mal à résister au désir. C'était une situation complètement inédite et Minos ne pouvait se résoudre à couper le contacte avec sa sœur et de la laisser seule au milieu de tous cela.

-Hmmm...Misaki...tes lèvres.... Elles sont si douces...

April semblait succomber à présent et ce n'était pas pour arranger son frère qui contemplait impuissant le visage de Misaki qui se fendait en un large sourire se tourner vers les autres étudiants.

-Il semblerait que notre nouvelle adhérente soit bientôt prête messieurs ! Si vous commencez à vous lasser des trous d'Ayaka...  
*De QUOI ?!!*

C'était beaucoup plus que ce qu'il pouvait en supporter et lentement, sous le coup de la colère et du sentiment d'impuissance dont il était empli, Minos commença a prendre contrôle du corps qu'il partageait avec sa sœur. De l'extérieur, les gens présents purent voir April se recroqueviller soudainement en étant légèrement parcourue de soubresauts et frissons. April lâchait de petits gémissements de douleur car la transformation complète n'avait jamais été très agréable contrairement aux formes incomplètes. Misaki s'était reculée lentement se demandant ce qui pouvait bien se passer, et, quelques instants plus tard, lorsque le corps qui était devant elle se redressa ce n'était plus une jeune femme mais un jeune homme, avec les mêmes affaires que précédemment mais avec une stature plus carré, légèrement plus grande et avec un peu plus de muscle aussi. Minos, maintenant qu'il était en place, commençait à ressentir les effets perfides de l'aphrodisiaque dans l'air et ne tarda pas à passer à l'action avant qu'il ne soit trop tard. Il repoussa Misaki sans mal avec son bras, la jeune femme étant stupéfaite par le phénomène auquel elle avait assisté. Il se dirigea rapidement sur sa gauche attrapant le lycéen qui était avec Ororo pour le tirer en arrière avec force.

-Laisses la tranquille.... Ce n'est pas ce que nous voulions !  

Il saisit Munroe-senseï par l'avant bras et la tira à sa suite vers la porte de la sortie avant de l'ouvrir et de se mettre a courir dehors pour s'éloigner de l'endroit. Il pouvait encore les entendre derrière eux.

-Qu'est ce qu'on fait Ethan ? On les poursuit ?
-Nan....Laisse tomber. Ils reviendront peut-être avec l'aphrodisiaque qu'ils ont respiré... Viens plutôt t'occuper de moi, le corps de cette prof m'a vraiment donné une de ces gaules !
Journalisée
Tornade
Créature
-

Messages: 55



Voir le profil
Fiche
« Répondre #16 le: Décembre 22, 2016, 12:10:50 »

Ororo essayait, vainement, de s’arracher à l’attraction que ces élèves lui infligeaient, mais... C’était trop dur ! Elle sentait son cœur palpiter dans sa poitrine, pendant que son amant avait libéré l’accès à sa poitrine. Il remonta sa bouche pour l’embrasser à nouveau, et posa chacune de ses mains sur ses seins. On avait beau dire que les Japonais étaient, en matière de sexe, peu motivés, elle venait ici de tomber sur un parfait contre-exemple. Lui... Lui, il savait s’y prendre ! Ce jeune homme connaissait le corps d’une femme, et massait ses seins, pinçant et tirant sur ses tétons, tout en enfonçant sa langue dans sa bouche. Ororo frissonnait sur place, essayant bien de le repousser, mais ses efforts étaient pathétiques d’inefficacité, témoignant surtout du fait qu’elle était en train de succomber aux doucereuses effluves de désir qui se répandaient dans la pièce.

Indifférente à ce qui l’entourait, elle perçut néanmoins quelque chose près d’April, mais peinait à tourner la tête. L’élève continuait à l’embrasser, et son cerveau avait davantage tendance à se focaliser sur sa bouche, ou sur la taille de son phallus, que sur les éléments périphériques. Ainsi, quand elle entendit des exclamations, et que quelqu’un repoussa l’homme, l’envoyant s’étaler sur le sol, avant de saisir son poignet, Ororo papillonna des yeux, ne comprenant pas vraiment ce qui lui arrivait... Puis se retrouva presto dehors, avec son chandail déboutonné, et l’impression étrange d’avoir parcouru un marathon.

Un jeune homme la tenait par le poignet, et continuait à courir, jusqu’à ce qu’Ororo ne s’arrête, et ne serre lez poignet du jeune homme dans sa main.

« Hey ! Du calme ! »

Le jeune homme était un blondinet, de la même couleur de cheveux qu’April, et Ororo s’adossa contre le mur. Son chandail était toujours ouvert, et elle secoua la tête, confuse, indécise.

*Mais qu’est-ce qui vient de se passer ?*

Tout son corps était encore en train de frissonner, se rappelant encore des délicieuses sensations qu’elle avait reçu, et Ororo commença à reboutonner son chandail, avant de brusquement se retourner vers le jeune homme.

« Hey, mais... Tu es qui, toi, au fait ? Je ne savais pas que tu pouvais changer de sexe. Tu es une mutante, April ? »

Ororo n’était pas spécialement surprise de ce pouvoir, puisqu’elle était, après tout, elle-même une mutante. Ce qui la troublait davantage, c’était ce moment dans cette salle, et, surtout, le fait qu’elle sentait encore le désir brûler dans son corps, torturant ses seins, et lui donnant du mal à réfléchir...

Elle s’était attendue à beaucoup de choses, mais clairement pas à ça !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
April/Minos
Humain(e)
-

Messages: 21



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #17 le: Janvier 09, 2017, 07:54:46 »

Minos n’arrivait plus vraiment à réfléchir correctement. D’innombrables pensées fusaient dans son esprit et il n’arrivait pour le moment pas à faire un tri pour les traiter. Qu’est-ce que c’était que ce lycée ? Il n’y avait donc pas de personnes comme eux ici ? Quel était ce gaz rosâtre qui imprégnait la pièce ? Pourquoi il n’arrivait plus à communiquer avec sa sœur ? Et pourquoi elle ne s’était pas plus défendu que cela ? Tant de questions demeuraient sans réponse. La plupart des réponses s’éloignaient d’ailleurs au fur et à mesure qu’il mettait de la distance avec le débarra. Ne connaissant pas les lieux il se contentait de courir dans une direction aléatoire en essayant de trouver un coin plus sûr et plus calme.

Au bout de quelques instants il entendit une voix derrière lui et une résistance le faisant stopper net. Il se rendit alors compte qu’il tenait toujours la main de la prof et qu’il l’avait forcé à le suivre durant la fuite. D’autant plus qu’elle avait toujours son chandail bien ouvert et avec sa poitrine à l’air libre… Il secoua à son tour la tête en s’apercevant qu’il avait le regard fixé dessus pour reporter son attention sur Munroe-senseï. Il avait dû respirer un peu de ce gaz aphrodisiaque car la vue de Munroe-sensei le stimulait un peu puisqu’il ne l’aurait dû habituellement. Même s’il était plutôt sportif, la transformation forcée et la petite course l’avait complètement essoufflé. Se pliant un peu en avant avec les mains sur ses genoux il haletait légèrement avant de se redresser en prenant une grande inspiration. Malgré la situation il ne pouvait s’empêcher d’avoir un immense sourire aux lèvres en regardant un peu partout autour de lui, ce qui devait laisser la femme un peu perplexe. En réalité s’il était aussi content c’est qu’il avait le plein contrôle sur son corps et cela n’arrivait que très rarement. Il vivait habituellement sa vie par procuration avec April mais dans de rares moments comme celui-ci il pouvait agir comme il l’entendait et ressentir le monde directement.   

Il reporta de nouveau son attention sur la prof lorsqu’elle le questionna. Pour une personne normale elle ne semblait pas si choquée que cela de se retrouver devant lui ! Elle semblait avoir compris certaines choses car elle l’avait appelé April. Passant une main dans ses cheveux Minos la regardait avec un air un peu perplexe pour essayer de trouver la meilleure chose à dire. Soupirant doucement il se dit que cela ne servait plus à rien de cacher la vérité car elle semblait en avoir déjà vu beaucoup.

-C’est… Un peu compliqué à vrai dire. Je m’appelle Minos je suis le frère jumeau d’April. C’est un peu plus complexe qu’un changement de sexe mais bon c’est presque ça ! Un mutant ? C’est un drôle de nom… Un peu péjoratif même… Nous étions venus ici pour savoir ce que nous étions justement mais cela semble être un peu compromis.

En effet, rien de ce qu’ils avaient vu ne laissait penser qu’ils trouveraient des réponses à leurs questions dans ce lieu. Minos trouva que le mot mutant était sorti assez rapidement de la bouche de Munroe-sensei et cela ne devait pas être un hasard… Peut-être qu’ils ne s’étaient pas tant trompés que cela ?
Journalisée
Tornade
Créature
-

Messages: 55



Voir le profil
Fiche
« Répondre #18 le: Janvier 16, 2017, 12:17:09 »

Ororo n’avait même pas réalisé que son chandail était toujours ouvert. Minos avait beau avoir fui en l’emmenant, le fait est que l’aphrodisiaque coulait encore dans leurs veines, et, chez Ororo, les conséquences pouvaient s’en faire ressentir de manière durable. En effet, quand le professeur Xavier était venu la chercher au Congo, Ororo avait souvent l’habitude d’être nue. Déesse des éléments, elle avait toujours adoré voler dans la pluie, et le faisait nue, car les vêtements, après, la gênaient. Autrement dit, Tornade avait instinctivement une culture du nudisme, de telle sorte que se promener les seins à l’air ne la choquait pas plus que ça. Il avait fallu qu’elle arrive à Westchester pour qu’elle apprenne les conventions sociales régissant le port des vêtements.

Pour l’heure, sa soif de sexe était contrebalancée par le fait d’avoir peut-être trouvé un mutant ! Cette journée était en réalité totalement folle... Ororo avait commencé par le réaliser avec Shani, cette secrétaire française sensuelle qui l’avait embrassé dans le fond du secrétariat, contre la photocopieuse, et la journée avait ensuite continué à sombrer, avec Maki et sa petite orgie estudiantine. Ororo était habituée aux écoles bizarres. Après tout, elle venait de l’Institut Xavier, école où, en matière de bizarrerie, on tenait la dragée haute. Mais là, il fallait admettre que c’était... Inattendu.

*J’ai entendu parler de ces procès pour atteinte aux bonnes mœurs, et pour la réputation sulfureuse du lycée, mais je dois bien admettre que ce n’était pas ce que j’avais en tête, initialement, en y songeant...*

Minos lui avoua ne pas être un mutant, trouvant le terme un peu « péjoratif », avant d’avouer qu’il ne savait pas vraiment ce qu’il était, et qu’April était sa « sœur jumelle ». Ororo hocha lentement la tête.

« Toi et ta sœur partagez le même corps, donc ? C’est fascinant... »

Elle le disait sans arrière-pensée. Ce n’était pas un pouvoir lié aux Inhumains, alors, par définition, April et Minos étaient forcément des mutants. Ororo exultait, et lui sourit.

« Et le terme n’est pas péjoratif, Minos. Du moins, pas venant de ma bouche... »

Ororo se concentra alors, et ses yeux virèrent à un blanc laiteux, tandis qu’elle se mit à léviter. Sous les yeux probablement surpris de Minos, les pieds de la belle femme noire décollèrent, ne touchant plus le sol, et elle se concentra un peu. Dehors, des cumulus se formèrent brièvement, surprenant les individus situés dans la cour, qui levèrent la tête, peinant à comprendre pourquoi le temps passait subitement d’un grand ciel bleu à d’épais nuages gris. Ororo se concentra encore, et un coup de tonnerre se fit entendre, assombrissant le couloir dans lequel elle se trouvait en compagnie de Minos...

...Puis les yeux d’Ororo retrouvèrent leur apparence normale, et les nuages disparurent automatiquement. Une démonstration valant mieux que mille discours, elle lui sourit encore, et, probablement encore sous l’influence latente de l’aphrodisiaque, se pencha vers Minos, et déposa un baiser sur son front.

« Moi aussi, je ne suis pas une simple professeure, Minos... Je suis une mutante. »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
April/Minos
Humain(e)
-

Messages: 21



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #19 le: Mars 01, 2017, 08:26:14 »

Décidément rien n’allait comme ils l’avaient prévu. Pour ce qui était de l’intégration leur seule « amie » ne voulait sans doute que les emmener dans cette orgie et les faire adhérer à son club étrange. Eux, qui pensaient en apprendre plus sur eux-mêmes et découvrir d’autres personnes avec des pouvoirs ou des aptitudes étranges, étaient en pleine désillusion. Ce lycée et ce campus n’avaient donc que cela de particulier ? Encourager les mœurs légères et fermer les yeux sur les comportements un peu déviants des élèves ? Tous ces mystères autour  de la ville ne visaient qu’à cacher les pratiques qui sévissaient en ces lieux ?

Minos secoua la tête en se disant qu’il allait parler à ces parents et leurs dire que le lycée Mishima était une fausse piste et qu’il faudrait continuer à chercher autre part… Mais quelque chose clochait… Cette femme qui les accompagnait ne semblait pas plus choquée que cela et le mot mutant était sortie bien vite de ces magnifiques lèvres… Malgré la certaine ressemblance qu’il avait avec sa sœur peu de gens aurait lancés cette supposition d’entrée de jeu. Mais après tout il n’y avait pas non plus des centaines d’explications… Il se demanda par ailleurs si cela n’allait pas être dangereux pour eux que plusieurs personnes aient assistés à la transformation. Il avait par ailleurs donné beaucoup trop d’informations à Munroe-sensei  en voulant se justifier… Mais bon perdu pour perdu autant éclaircir les choses et essayer de lui faire garder le secret.

-Oui c’est exactement ça… April est la propriétaire légitime du corps mais nous sommes liés depuis notre conception ! C’est assez rare mais, dans certains cas, je peux apparaitre totalement, d’ordinaire seuls quelques traits font surface et cela donne des choses un peu étranges parfois ! Mais ça me permets de profiter un peu du monde.


Mais la femme qui se trouvait devant lui ne semblait ni effrayée, ni perdue par ces « révélation », elle semblait contente, et cela semblait l’intéresser au plus haut point. En effet secondaire du spray aphrodisiaque peut-être ? Au moins cela sera plus simple pour garder le secret, Minos pourrait peut-être lui faire croire qu’il est un extra-terrestre ? Mais Minos ne s’attendait pas du tout au spectacle qui se déroula, peu de temps après ces réflexions, devant lui. Il la vit découler légèrement du sol, ses yeux prenant une couleur plus qu’inhabituelle alors que l’espace ambiant s’assombrissait brusquement. Le temps se couvrit rapidement et il y eut même un puissant vrombissement entre les nuages qui altéra durant quelques secondes les systèmes électriques alentours. Littéralement bouche bée Minos avait complétement perdu ses mots lorsque Ororo remis pied à terre en lui déposant un léger bisou sur le front.

-C’est….Incroyable !

Peut-être que tout n’était pas perdu finalement ? Ils allaient enfin pouvoir en apprendre plus et découvrir d’autres personnes avec des dons étranges ! Il avait tant de questions à poser ! Et quand il apprendra la nouvelle à April ! Elle en sera folle de joie elle aussi ! Par reflexe il avait reculé légèrement contre le mur impressionné par cette démonstration.

-Vous….Vous le contrôlez alors ?

C’était une des choses que les jumeaux voulaient apprendre à tout prix, pouvoir contrôler les apparitions de Minos, explorer les possibilités de leur don et peut-être, un jour, réussir à lui donner une existence propre.
Journalisée
Tornade
Créature
-

Messages: 55



Voir le profil
Fiche
« Répondre #20 le: Mars 06, 2017, 02:00:56 »

Étonnant pouvoir, oui... Mais Tornade avait déjà vu bien des manifestations incroyables du gène-X. Il suffisait de penser à Jamie Madrox, l’Homme-Multiple, capable de créer des clones de lui-même à l’infini. Et elle-même, avec son contrôle des éléments, était aussi un phénomène incroyable, défiant les lois naturelles. Alors, qu’était donc deux êtres partageant le même corps en comparaison ? Tornade sourit en voyant l’étonnement se lire sur le visage de Minos, ainsi que le soupçon d’espoir quand il lui demanda si elle pouvait contrôler ce pouvoir.

« Évidemment, répliqua-t-elle rapidement. Nos pouvoirs ne sont que des manifestations de nous-mêmes, Minos. Il est possible de les contrôler, mais pas sans entraînement. Car, si tu n’apprends pas à maîtriser tes pouvoirs, ce sont eux qui te contrôleront. Tu dois savoir de quoi je parle, non ? »

Il n’y avait en effet pas besoin d’être grand clerc pour comprendre qu’il était très difficile de vivre en compagnie d’humains normaux quand on avait des facultés anormales, et qu’on ne les contrôlait pas. Ororo ne comptait plus le nombre de fois où elle avait recruté des élèves désespérés, faisant face à une famille hostile mais désemparée, ne sachant pas quoi faire de leur progéniture. Certains réagissaient parfois de manière excessive, mais, généralement, les parents étaient surtout profondément inquiets.

Ororo pouvait donc comprendre ce que Minos et sa sœur ressentaient, ce qui l’amena à lui sourire gentiment.

« Pour être honnête avec toi, je suis venue ici, car j’ai entendu parler de personnes comme toi. J’ignore ce qui se passe à Seikusu, mais il y a une hausse de mutants en ces lieux. Et je sais, par expérience, que les individus comme toi ont besoin d’aide pour apprendre à contrôler au mieux leurs pouvoirs. »

On pouvait toujours apprendre par soi-même à contrôler ses pouvoirs. Quand Xavier était venue la voir au Kenya, Ororo était déjà considérée comme une divinité par les tribus locales. Pour autant, en suivant les enseignements de Charles, Ororo avait pu perfectionner encore ses talents.

« Parle-moi de ce pouvoir, Minos. Comment fonctionne-t-il ? Comment est-ce que toi et April changez de forme ? Et... Est-ce qu’April est toujours là ? Peux-tu communiquer avec elle ? »

Cerner les contours de son pouvoir, c’était la première chose à faire pour pouvoir mieux le contrôler.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
April/Minos
Humain(e)
-

Messages: 21



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #21 le: Mars 20, 2017, 11:28:11 »

Minos buvait littéralement ses paroles. Il ne réalisait pas encore la chance qu’il avait en tombant sur Ororo-Senseï. Et par ailleurs ils avaient peut-être eut de la chance avec cette petite expérience avec Mizaki ? Car c’était bien grâce à ce petit coup de pouce que Minos avait pu se manifester. De plus la prof semblait contrôler parfaitement son pouvoir ! Mais Minos n’arrivait pas encore à intégrer que leur particularité constituait un pouvoir en soit, pour lui c’était plus une sorte de calvaire, même si cela lui permettait de vivre après tout. En plus de contrôler son pouvoir la femme devait posséder une certaine connaissance du fonctionnement de ceux-ci. Cela transparaissait dans sa voix, elle semblait avoir vu de nombreuses manifestations surnaturelles et les jumeaux ne devaient surement pas être les premiers mutants qu’elle rencontrait.

-Oui… C’est vrai que nous avons plus l’impression de subir ce pouvoir… Enfin surtout moi à vrai dire même si cela n’est pas simple pour April aussi ! La pauvre s’est déjà retrouvée avec quelques difformités par ma faute…


Pourtant les jumeaux avaient déjà réussi à améliorer un peu leur condition. Auparavant, lors des débuts des manifestations physiques de Minos, des parts du corps d’April changeaient brusquement et sans signes avant-coureurs. Il y avait aussi eu les maux de tête importants lorsque l’un des jumeaux avait une opinion bien tranchée. C’est pourquoi ils évitaient généralement les débats…

Visiblement les jumeaux avaient attisé curiosité de la femme qui se trouvait devant eux. Elle faisait preuve d’une certaine passion dans ses paroles et devait certainement avoir traversé des épisodes similaires aux leurs dans son passé.

-   Ainsi vous recherchez des gens comme nous ? Vous… Vous faites partie d’une sorte d’organisation secrète ou un truc du genre c’est ça ?


Il réfléchit quelques instants à la meilleure manière de décrire leur pouvoir, c’était assez compliqué d’autant plus que c’était sans doute April la mieux placée car lui n’était en réalité qu’une sorte de parasite. Tiens ? La comparaison n’est pas mauvaise ! Puis Minos eut une légère grimace en sentant April s’éveiller doucement, il devrait sans doute en avertir Ororo-senseï. C’est en réfléchissant ainsi qu’il se rendis enfin compte d’une chose… C’est qu’il portait toujours les vêtements de sa sœur… Le chemisier ne lui allait pas trop mal, bien qu’il fut un peu serré, mais la jupe…. Ce n’était pas vraiment son truc sans parler de la culotte de sa sœur…

-   April se reveille doucement... Mais elle est encore un peu sonnée pour revenir et...Hmm…. Je… Est-ce que cela vous dérange si nous allions dans un endroit pas trop fréquenté ? J’aimerai bien me changer cela pourrait paraitre bizarre si quelqu’un me voit comme ça… Mais je répondrai à vos interrogations après !
Journalisée
Tornade
Créature
-

Messages: 55



Voir le profil
Fiche
« Répondre #22 le: Mars 27, 2017, 01:05:30 »

Déesse, Reine, élève, rebelle, punk... Ororo avait eu bien des casquettes, et était maintenant retournée dans son rôle de professeur. Aussi incongrue soit-elle, sa rencontre avec Minos était, finalement, similaire, sur le principe, à ce qu’elle avait toujours vécu. Rencontrer de jeunes mutants peinant à maîtriser leurs pouvoirs, afin de les aider, de les amener à comprendre le fonctionnement de leurs facultés exceptionnelles. Minos lui demanda si elle faisait partie d’une organisation, mais, avant qu’elle ne puisse répondre, il avoua, un peu gêné, qu’il voulait changer de vêtement.

« Oh... Oui, en effet... »

Il était effectivement vrai que l’homme était, pour le coup, un travesti. Surprise, Ororo sourit alors, et hocha la tête.

« Oui... Allons aux vestiaires, il doit bien y avoir un uniforme pour toi. »

Le duo se mit alors à marcher. Ororo ne connaissait pas encore très bien le lycée Mishima, mais elle avait eu l’occasion d’observer un peu les lieux, et se rendit donc vers le bon endroit. En chemin, elle en profita pour satisfaire la curiosité du jeune homme.

« Nous ne sommes pas seuls, Minos... À disposer de facultés de ce genre. Il existe bien des organisations. Moi, avant, j’étais considérée comme une Déesse là d’où je viens. Puis, quelqu’un est venu me voir, au Kenya, et m’a expliqué que j’étais une mutante. Il est devenu mon mentor, puis mon ami. Cet homme est un professeur, quelqu’un qui a fondé une école, un institut. J’en étais élève, et j’en suis maintenant l’une des enseignantes. »

Était-il nécessaire de rentrer davantage dans les détails ? D’expliquer que cet institut avait été détruit à plusieurs reprises, qu’ils avaient été contraints de s’exiler dans une ancienne base militaire utilisée jadis par Magneto, et que, maintenant, la communauté des X-Men était divisée en deux ? Ororo restait droit à l’essentiel.

« L’école a été fermée pendant longtemps. Maintenant qu’elle a rouverte, nous repartons chercher de nouveaux mutants. Et, sur ce point, Seikusu est un endroit réellement fascinant. »

Aussi fascinant qu’inexplicable. Ororo ne parvenait pas encore à comprendre pourquoi il y avait tant de phénomènes paranormaux ici. Elle était surtout venue ici pour ça, mais sa nature revenait au galop à chaque fois qu’elle voyait des mutants. Tout en parlant, elle rejoignit les vestiaires du lycée, ayant un double des clefs, et y entra.

« Voilà... On devrait te trouver un uniforme, Minos. »

Tout en cherchant un uniforme à sa taille, elle entreprit de se renseigner à nouveau sur lui :

« Est-ce que vos parents connaissent votre particularité ? »

Les parents... C’était toujours une question sensible.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
April/Minos
Humain(e)
-

Messages: 21



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #23 le: Mai 12, 2017, 05:23:22 »

La pression commençait doucement à retomber, Minos avait à présent retrouvé entièrement son souffle après cette petite course et l’absence de personne les poursuivant l’avait rassuré. De plus il sentait la conscience de sa sœur effleurer par moment la sienne lui indiquait qu’elle se remettait doucement de sa petite frayeur et du changement soudain de corps. Minos ressentait par ailleurs ce contrecoup avec une fatigue soudaine. Les jumeaux n’étaient pas encore habitués à échanger complètement leur corps. Généralement c’était plus les attributs typiques de Minos qui ressortaient lorsqu’il prenait le contrôle. Sa taille ne changeait pas forcément et les changements de physiologie étaient moins importants. Son esprit n’étant plus préoccupé par le groupe dans la remise de sport il avait finalement remarqué son accoutrement un peu spécial. Et, même si il n’était pas spécialement pudique cette tenue sur lui était plus ridicule qu’autre chose…

- Une déesse carrément ?!  En même temps votre pouvoir est vraiment… Impressionnant ! Je me demande si on nous aurait considérés comme des dieux quelque part dans ce monde….

Ce qu’il apprenait était vraiment inimaginable. Une école entière avec des personnes bien différentes, avec chacune une particularité bien à elle.

-Une école pour mutant donc ? Ce doit être un endroit très particulier j’imagine ! Il y a vraiment de tout ? Je veux dire… De tout le globe ? J’imagine que si cette personne est allée vous chercher au Kenya dans un village l’institut ne doit pas être que pour une nationalité particulière ?


Ainsi il fut soulagé de suivre la femme jusqu’aux vestiaires les plus proches en essayant de ne pas croiser trop de monde. Mais après ce qu’ils venaient de voir, est ce qu’un garçon habillé en fille allaient vraiment choquer les gens ici ? Une fois dans la pièce Minos se mit immédiatement en quête de nouveaux vêtements en silence le temps de digérer les informations qu’il avait apprises. Après quelques minutes il finit par trouver quelque chose qui semblait à se taille. Prenant un sac vide dans un coin il tâchera d’y ranger convenablement les vêtements de sa sœur.

Jetant un coup d’œil à la prof il se mit dos à elle pour retirer les vêtements de sa sœur et les ranger un à un dans le sac. Ils en auraient bien besoin lorsqu’il sera trop fatigué pour garder le corps. Enfin il retrouva des vêtements à sa taille et qui lui allait plutôt bien. Cela lui faisait un petit quelque chose de porter un uniforme scolaire pour ainsi dire la première fois. Cela renforçait un peu son existence.

-Oui, ils sont au courant. Cela fait quelques temps déjà et même avant ils se doutaient de quelque chose. Mais... Ils ont été assez ouverts je dirais et c’est même eux qui nous ont envoyé ici, ils avaient entendu que le lycée était particulier et que des choses étranges s’y passaient. Mais je ne pense pas qu’ils s’attendaient au truc que nous avons vu dans la remise …


Une petite question lui trottait néanmoins dans la tête concernant cet institut dont avait parlé la femme. Peut-être qu’une personne de ce lieu pourrait améliorer leur don ? Voir jusqu’où cela pouvait aller ou s’il resterait coincé dans le corps de sa sœur pour toujours ?

-Et… Dans cet institut… Il y a des gens comme nous ? Je veux dire avec le même pouvoir ?

 

Journalisée
Tornade
Créature
-

Messages: 55



Voir le profil
Fiche
« Répondre #24 le: Mai 14, 2017, 11:09:48 »

« Oui… Tout le monde peut rejoindre l’école, Minos. »

Tout le monde… Y compris des individus n’habitant pas sur Terre ! Cette idée semblait visiblement ravir énormément Minos, tout comme elle ravissait aussi Ororo. On ne la réalisait sans doute pas, mais elle voyait, devant elle, un fait impensable : l’émergence d’un nouveau mutant ! Or, depuis que Scarlet Witch avait créé le Jour-M, mis à part Hope Summers, plus aucun mutant n’avait réussi à émerger. Et, là, sous son nez, il y en avait justement deux ! Mais, pour autant, rien ne garantissait qu’ils étaient porteurs du gène-X. En effet, le gène-X n’était pas le seul mécanisme permettant à des individus de se doter de pouvoirs surnaturels. Pour s’en assurer, Ororo devait encore faire des tests plus poussés, mais, pour l’heure, en tout cas, elle se félicitait de leur présence.

Et elle avait visiblement réussi à capter l’attention de Minos, qui lui demanda ensuite des précisions sur l’école. Ororo estima rapidement prudent de ne pas trop rentrer dans les détails, d’indiquer que l’école actuelle avait été construite sur les ruines d’une ancienne école, que les mutants avaient dû fuir à cause d’assauts répétés contre elle. Inutile de vouloir les paniquer.

« Il y a des individus avec bien des pouvoirs, Minos, mais, aux dernières nouvelles… Non. Votre pouvoir est unique, comme bien d’autres pouvoirs. Il existe par exemple un individu qui a la capacité de se cloner à chaque fois qu’on lui porte un coup. »

Jamie Madrox, alias l’Homme-Multiple. Toute une histoire. Il pouvait générer des clones de lui-même, ce qui, à terme, avait fini par porter atteinte à sa santé mentale, en développant en lui une schizophrénie redoutable, puisque plusieurs de ses clones avaient été convaincus d’être réels, et ne voulaient plus disparaître.

Un léger sourire vint ensuite se dessiner sur les lèvres d’Ororo, qui en avait presque totalement oublié la séance de sexe qu’elle avait vue (pour le moment, en tout cas), et rajouta :

« Pourquoi tant de questions, Minos ? Ne serais-tu pas intéressé, par hasard ? »
« Dernière édition: Juillet 22, 2017, 09:18:18 par Princesse Alice Korvander » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
April/Minos
Humain(e)
-

Messages: 21



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #25 le: Juillet 22, 2017, 12:00:14 »

*…. Minos ?...es…là ? *

Absorbé par la discussion et l’intérêt de découvrir qu’il existait bien des gens différents comme eux, Minos avait laissé un peu de côté sa sœur qu’il avait violemment repoussée au fond de leur être pour la protéger.  Mais depuis quelques instants il commençait de nouveau à ressentir sa présence et il pouvait même l’entendre dans sa tête comme à leur habitude, même s’il ne l’entendait pas encore parfaitement.

*Oui, je suis là ne t’en fait pas. Nous ne sommes plus en danger et j’ai découvert quelque chose d’incroyable !*
*… ..tends…….j’ai…….revenir……racontera…*

Une fois habillé convenablement, Minos alla rejoindre Ororo-senseï non loin de la porte d’entrée du vestiaire, son sac sur le dos. Il jeta un petit coup d’œil par la vitre afin de vérifier s’ils n’avaient pas été suivis jusqu’ici mais il semblait qu’ils étaient, pour le moment, tranquilles. Cela leur permettrait de continuer un peu la conversation. Minos fut un peu déçu lorsqu’elle lui dit qu’il n’y avait personne à se connaissance qui était comme eux. Ainsi il n’y avait personne qui connaissait parfaitement leur pouvoir et la façon de s’en servir ou de s’en débarrasser…

- C’est dommage… Mais d’un côté, c’est aussi important de se sentir un peu unique…

D’un autre coté il était aussi très curieux de découvrir les différentes personnes mutantes ainsi que leur pouvoir. Et d’après les dire de la femme ils semblaient nombreux ! Ils avaient bien fait de venir ici finalement.

- Intéressé ? Si ! Bien sûr ! April serait d’accord avec moi sur ce point. C’est même pour cela que nous sommes là à vrai dire pour en apprendre plus sur nous. Alors si vous me dites qu’il y a pleins de gens comme nous, avec des pouvoirs fous, avec une école et tout on ne peut être qu’intéressés !

Le jeune homme était très enthousiaste à cette idée. Même si April était impactée par leur cohabitation, c’était Minos qui en souffrait le plus car pour la plupart du temps il restait coincé dans le corps de sa sœur sans réel contrôle sur la vie extérieure. Et il y aura sans aucun doute quelqu’un pour trouver une solution ou leur apprendre de nouvelles choses sur leur don.
Journalisée
Tornade
Créature
-

Messages: 55



Voir le profil
Fiche
« Répondre #26 le: Juillet 22, 2017, 10:38:15 »

En temps normal, Ororo aurait conseillé à Minos de rejoindre l’école sans hésitation... Mais le temps n’étaient, justement, plus normaux. Tout s’était compliqué. Les X-Men s’étaient divisés, ils étaient traqués, diminués, affaiblis... Et, surtout, ils enduraient la malédiction de Wanda, qui faisait qu’aucun nouveau mutant n’arrivait à naître. Alors, en rencontrer un, ici, c’était... C’était phénoménal ! C’était la preuve qu’il y avait quelque chose de particulier à Seikusu, une force surpuissante, qui était suffisamment intense pour réussir à repousser les effets du sort de Wanda.

« Hmmm... Cool, alors ! Mais... L’école se situe à l’autre bout du monde, tu sais... Alors, je ne sais pas s’il est très prudent de la rejoindre tout de suite. »

Ororo continuait à marcher, quittant les vestiaires, et rejoignit le hall principal du lycée. Ce dernier s’était bien vidé, et il y avait encore, à l’extérieur, quelques lycéens qui parlaient entre eux, attendant l’arrivée de leurs parents.

« Et puis, il faudra que j’en parle à vos parents. Vous vivez où, d’ailleurs ? Et... Tu ne m’a spas répondu, d’ailleurs, quand je t’ai demandé si vos parents connaissaient votre situation. »

Mais elle supposait que la réponse ne pouvait être que positive. Ororo ne voyait pas trop comment il était possible de dissimuler une telle situation. En réalité, elle était assez curieuse de parler à ses parents. Des questions, elle en avait encore, mais Minos pouvait déjà répondre à certaines d’entre elles :

« Est-ce que vous êtes nés ainsi, tous les deux ? Comment ça s’est passé, votre... Votre cohabitation ? »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: 1 [2]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox