banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 3 [4]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Cthulhu Wars [PV]  (Lu 4209 fois)
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 963

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #45 le: Février 25, 2017, 04:03:21 »

Les ordres de Michel étaient clair ; défendre le portail à tout prix. Mais pas seulement puisqu’il une mention fut faite à l’artefact que voulait le Tyran ; ce livre qu’avait récupéré le Porteur de la Lumière plus tôt. Une aura malsaine s’en dégageait, et Yenessä tout comme lui avaient subi une fraction de cette aura, au travers des images et une voix corruptrice. Mais, ce qui importait le plus pour le moment était la protection du portail et de ce livre. La guerrière n’avait pas grand-chose à ajouter de plus, si ce n’était qu’elle fronçait les sourcils en regardant la scène tout autour d’elle. La désolation, l’apocalypse … Le chaos. Mieux valait quitter cet endroit maudit au plus vite, les explications sur tout ce qui s’était produit ici viendraient après. Brandissant sa lance énergétique, Yenessä était donc prêt à en découdre, sans faire d’excès de zèle. Mais si le portail est en danger directement, autant que la vie de ses frères et sœurs, le zèle n’aura plus de sens …

La dernière bataille allait avoir lieu. Des milliers de monstres fonçaient vers les anges depuis le ciel, formant un gigantesque nuage noir. Une véritable nuée qu’il allait falloir repousser jusqu’au dernier. La troupe se prépara, puis l’affrontement ultime survint. Les lames tranchaient, et la lumière jaillit, transperçant les monstres et le ciel de part en part. La lune s’approchait dangereusement, devenant un énorme astre occupant la quasi-totalité de l’espace dans le ciel. Une image effrayante pour beaucoup mais qui ne fit que galvaniser les célestes, qui combattaient corps et âme pour protéger le portail. Yenessä était dans la foulée, fusant ci et là, tranchant et décapitant autant de rakyats que possible. Pas de zèle, elle se le remémorait constamment. Même si face à des monstres pareils le zèle n’avait pas de sens, elle se pliait aux ordres, car Michel savait ce qu’elle, ne savait pas.

Néanmoins, la bataille faisant rage, plusieurs de ses camarades tombèrent. Une triste fatalité quand on parlait de guerre et de combat, mais qui ne découragea nullement Yenessä, qui continuait de se battre. Cependant, l’un de ses plus grands alliés fut touché ... Le Porteur de la Lumière. Une météorite le frappa de plein dos, carbonisant ses ailes, le faisant chuter de haut. S’il parvint à repousser de justesse une vague de monstre, il ne put empêcher son impact au sol, qui l’affaiblit. Yenessä grinça des dents et alors qu’elle en finissait avec un petit groupe de rakyats, elle reporta son attention vers son camarade, à terre. Une horde massive de monstre fusèrent vers lui ; il détenait le livre, c’était bien normal. La guerrière devait lui porter aide, et elle fondit alors vers les monstres autour de lui. Dans sa course elle canalisa son énergie au creux de sa paume, des arcs électriques commençait alors à en jaillir.

Mais quand elle fut à portée, Yenessä libéra toute cette énergie qui se matérialisa sous une véritable foudre, s’abattant sans pitié sur l’ensemble des monstres autour de l’homme. Par paquet ils furent carbonisés, foudroyés sur place jusqu’à ce qu’ils ne restent que des tas de cendres et d’os. Les quelques survivants furent achevés à coup de lance énergétique, permettant ainsi à Yenessä de se poser à terre, accourant rapidement près de son camarade. Il ne pouvait plus voler étant donné que ses ailes étaient calcinées, pour le moment. Elle allait devoir l’aider à rejoindre le portail et pour cela, elle lui tendit son bras. « Il faut partir d’ici ! Venez, je vais vous aider. » Dit-elle, prête à s’envoler avec lui.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 6907

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #46 le: Février 27, 2017, 01:54:24 »

« Du vent, misérables ! »

Blessé, encerclé par une nuée de monstres sur une planète moribonde, Lucifer n’était pas vaincu, et restait toujours le Porteur de Lumière. Un rakyat se rua vers lui en hurlant, ses serres prêtes à lui lacérer le visage, et l’Ange évita l’attaque, puis attrapa le monstre avec sa main, et le balança au sol, avant de le carboniser en émettant d’intenses lueurs magiques depuis ses doigts. Une sorte d’ultime tentative, car il était en infériorité numérique. Outre les rakyats, des Horreurs chasseresses se rapprochaient également, massives, formant une véritable nuée qui l’enveloppait.

*Je ne peux échouer ici, mourir ainsi, je m’y refuse !*

Alors que la situation se compliquait, des éclairs jaillirent alors, et, tout autour de lui, Lucifer vit des arcs lumineux découper les monstres, les tuant massivement, s’enfonçant dans le flanc des Horreurs chasseresses pour ressortir de l’autre côté. Une véritable déferlante d’énergie remplit la zone, éblouissant Lucifer, qui vit la grande majorité des monstres tomber au sol, transformés en carcasses fumantes et agonisantes. Il vit alors Yennesä se rapprocher rapidement, tendant sa main vers lui.

Lucifer n’hésita guère, et attrapa la main tendue de l’Ange.

« Oui, partons, ma sœur ! »

Son aile cicatriserait, mais, pour l’heure, il ne pouvait pas voler. Or, il y avait un champ de lave à surmonter. Le duo s’envola donc, et, en tournant la tête, Lucifer vit la silhouette massive de Nyarlathotep se rapprocher. L’énorme appendice sur sa tête, la Lune Sanglante, se releva à nouveau, avant de se mettre à vibrer et à rougeoyer. Il se préparait pour une ultime attaque, mais, quand cette dernière déferla, le duo venait de traverser le Portail.

Lucifer, affaibli, lâcha alors la main de Yennesä et tomba dans le vide, avant d’être réceptionné par un Ange.

« Fermez le Portail, vite ! »

Les Anges se tenant de l’autre côté tendirent leurs mains pour fermer le Portail, mais l’attaque de Nyarlathotep rugit alors, provoquant une puissante onde de choc qui repoussa les anges, et défonça les murs du vaste couloir en marbre où ils se tenaient. Le Portail donnait à l’intérieur d’une forteresse angélique, sur une sorte de grande mezzanine surplombant un puits sans fond, au sein d’une immense pièce. Les murs de cette pièce se couvrirent de lézardes, tout comme la mezzanine, et des tentacules émergèrent alors du Portail, fouettant les anges cherchant à se rapprocher.

« Repoussez-le ! Repoussez-le !
 -  Il dégage une telle énergie, je n’avais jamais vu ça ! »

Indéniablement, Nyarlathotep semblait furieux, une rage qui traversait les dimensions. Venant des hauteurs, d’autres anges s’approchèrent, et des pluies de rayons dorés frappèrent les tentacules, les sectionnant, faisant couler du sang corrosif. Touché au visage et au corps, un ange se mit à hurler en sentant ce sang visqueux faire fondre sa peau.

« Surchargez le Portail, provoquez une explosion magique pour qu’il se rompe ! »

Ils avaient beau tranché les tentacules, d’autres revenaient. L’un d’eux frappa juste à côté de Yennesä, venant s’enrouler autour du cou d’un ange, et serra fort, l’étranglant, avant de le soulever, et de l’envoyer se fracasser violemment contre la mezzanine, le tuant sur le coup. Une voix tonitruante résonna alors, faite uniquement de haine, de rage, et de malice :

« MISÉRABLES ANGES !! GARDIENS D’UN ORDRE RÉVOLU, D’UN POUVOIR OBSOLÈTE !! VOTRE ARROGANCE VOUS AVEUGLE !!
 -  Ne l’écoutez pas, surchargez le Portail !
 -  NOUS VOUS MASSACRERONS TOUS, NOUS EXTERMINERONS LES INCROYANTS QUI REFUSENT DE CROIRE EN NOTRE PUISSANCE ET NOTRE LÉGITIMITÉ ! LA CRÉATION EST NÔTRE !!
 -  Haaaaa… !! »

La surface bleuâtre du Portail ondula alors, et explosa brusquement, provoquant une onde de choc qui souffla toutes les bougies et toutes les lampes, plongeant la pièce dans l’obscurité.

Nyarlathotep avait été repoussé, finalement.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 963

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #47 le: Avril 08, 2017, 02:29:19 »

Yenessä fit son travail et porta ainsi son camarade pour s’envoler avec lui. Ses ailes étant calcinées, il ne pouvait plus voler de lui-même, et la cicatrisation mettrait un certain temps à survenir. Vu l’urgence de la situation il était de bon sens que ce soit la guerrière qui l’aide à franchir le portail, menacé par le Tyran qui semblait être davantage en colère. Tout le monde se rapatriait vers le portail magique qui permettait de regagner la forteresse angélique, et de s’extirper de ce monde chaotique. Quant au livre, au fond d’elle Yenessä sentait qu’il était mal avisé d’emporter un objet aussi corrompu et maléfique dans un endroit aussi pur que le monde des anges. Mais ce n’était pas de son sort, et elle faisait juste ce qu’elle avait à faire. Comme un soldat … Comme dans une autre vie. Yenessä fusa à vitesse éclair vers le portail et le traversa de justesse avant que Nyarlathotep déferle sa colère au travers une violente attaque au moyen de son grand tentacule. L’onde de choc traversa le portail et déstabilisa le Porteur de la lumière, qui perdit prise et se mit à faire une chute.

Mais heureusement il fut rattrapé. L’objectif était maintenant de refermer le portail avant que le Tyran ne fasse quelconques dégâts collatéraux au travers celui-ci. Mais ce fut plus simple à dire qu’à faire … Alors que la plupart des miliciens présents s’affairèrent à refermer cette ouverture, les murs et le sol commencèrent à changer, et des tentacules jaillirent du portail. Des tentacules belliqueux qui frappèrent et fouettèrent tout sur leurs passages. Le pire étant que même en les sectionnant, du sang corrompu s’en échappait et parvenait à blesser gravement quiconque s’en faisant asperger. Yenessä fut de celles et ceux qui en découpèrent mais manqua de justesse de se voir frapper par un d’entre eux. Si elle fut chanceuse, d’autres ne le furent pas et un de ses compagnons d’arme se fit étrangler brutalement puis projeter contre un mur, le tuant d’un coup. Le Tyran éleva sa voix dans toute la pièce et laissa s’écrier sa colère et sa haine. En un sens c’était une victoire car cela voulait dire que la Milice avait bel et bien privé Nyarlathotep de quelque chose qui lui tenait à cœur.

Finalement, le portail fut refermé en une surcharge qui souffla bougies et lampes. Un lourd silence s’installa, alors que plongés dans la pénombre, les Miliciens soufflèrent de tout ceci. Les dégâts étaient importants et il y avait du sang corrompu partout. Du sang … Ici, au bastion des êtres de lumières, réputés être purs et non-violents. C’était un désastre même si la mission semblait être accomplie. Le Tyran avait été repoussé, mais pour combien de temps ? Yenessä reprit ses esprits et vola au secours de ses camarades à terre ou blessés, notamment le Porteur de la Lumière. Elle vint alors auprès de lui. « Vous allez vous en remettre, mon frère ? » Demanda-t-elle.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 6907

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #48 le: Avril 10, 2017, 01:08:49 »

« Je n’aime pas ça... soupira Tyraël.
 -  Ce livre est une arme ! s’énerva Imperius. Il faut l’utiliser ne tant que tel ! Vous avez vu la rage de Nyarlathotep, non ? C’est ce livre qu’il voulait ! C’est donc bien la preuve que nous disposons d’une arme qui nous permettra enfin de rendre des coups !
 -  J’ai toujours considéré que le savoir était une bonne chose, et que rien ne devait le réfréner, psalmodia Malthael. Ma position a toujours été d’encenser la connaissance, en estimant qu’elle était neutre, et que, finalement, c’était l’Homme, au sens général du terme, qui lui donnait une valeur morale. Mais, en voyant ce livre, j’en viens à douter de mes propres concepts. »

Le Conseil des Angiris venait de se réunir. Ils étaient cinq, assis autour d’une table. Au centre de cette dernière, il y avait une sphère magique, qui vibrait et tourbillonnait sur place, retenant les effets du livre infernal situé à l’intérieur. Le Necronomicon, récupéré par Lucifer. Un livre infernal, et qui, selon les Anges, était la seule raison expliquant pourquoi Nyarlathotep s’était ainsi acharné sur eux. Les Archanges avaient immédiatement récupéré l’ouvrage, et avaient pu constater combien ce dernier était nocif.

Malthaël, Archange de la Sagesse, avait toujours vu la connaissance comme une chose à protéger. Ni bonne, ni mauvaise, mais nécessaire. Il avait admis que la connaissance était corrélative au niveau de développement de la population, et qu’on ne pouvait pas, par exemple, enseigner les secrets de l’atome à des civilisations ayant à peine atteint le stade féodal, mais, en soi, Malthaël avait toujours considéré que la connaissance était à encenser, et qu’aucune forme de savoir ne devait être proscrit. Mais ce livre... Il était impossible de s’y méprendre. Ce livre était par nature maléfique, et tout sons avoir n’était autre que corruption et démence.

Les cinq Archanges étaient les cinq piliers des Anges, chacun représentant les vertus cardinales des Anges :

  • Imperius, Archange de la Vaillance, était le plus guerrier et le plus combatif des Anges. Pour lui, ce livre était maléfique, mais pouvait se dompter, pour peu qu’on ait suffisamment de foi. Il aurait été au demeurant totalement idiot de ne pas utiliser ce livre pour en savoir davantage sur leurs ennemis, et ainsi les vaincre ;

  • Tyraël, Archange de la Justice. À ce titre, Tyraël était partagé à l’égard du traitement à réserver au Necronomicon. De manière générale, il était navré de voir les Anges partir sur la voie de la guerre, lui qui avait toujours professé les vertus de l’éducation et de la rédemption, la punition n’étant, à ses yeux, qu’un outil en faveur de la rédemption d’individus ayant déchu. Mais pouvait-on vraiment parler de rédemption avec les Tyrans ? Ils ne semblaient être faits que de malice et de démence, de sorte que Tyraël était autant heurté dans ses convictions profondes que Malthaël, en devant admettre l’impensable, à savoir que certaines personnes ne pouvaient pas être sauvées ;

  • Malthaël, Archange de la Sagesse. Malthaël était autant heurté que Tyraël, ne sachant pas comment interpréter ce qu’il voyait du Necronomicon. Se pouvait-il donc que ce livre ne soit que purement maléfique ? La censure et les autodafés étaient des choses qui l’avaient toujours effrayé, car voulant réduire le savoir, la connaissance. Or, pour Malthaël, c’était la connaissance qui séparait l’Homme de l’Animal, qui permettait de l’élever, de le faire grandir. Il se devait maintenant de prendre en considération le fait que toute connaissance ne visait pas forcément à l’élévation, mais aussi à la corruption, et donc à devoir envisager de censurer certains savoirs ;

  • Auriel, Archange de l’Espoir. Pour elle, les Grands Tyrans étaient la négation de tout espoir, ce qui l’amenait à se rapprocher de la voie dure professée par Imperius. Elle avait vu de ses yeux les âmes corrompues par les Grands Tyrans, que les Anges avaient réussi à capturer. Elle avait vainement tenté de les soigner, de leur redonner l’espoir, mais commençait, elle aussi, à se dire qu’il y avait des situations où l’espoir n’était plus permis. Dans ce cas, que fallait-il faire ? Quand une personne n’avait plus aucun espoir, ne fallait-il pas se contenter de la tuer ? Mais les Anges avaient toujours été contre la peine de mort...

  • Itheraël, Archange du Destin. Cette Archange avait un rôle très particulier au sein du Conseil, capable d’avoir des raisonnements de grande envergure. En ce moment, il était le plus inquiet des Archanges, car le sort de la Création était en jeu. Il n’arrivait pas à saisir l’étendue du pouvoir des Grands Tyrans, leurs objectifs, et leurs origines. Tout ça ne pouvait que le troubler, lui qui avait toujours vu loin, au-delà des limites communes, permettant ainsi de déterminer ce qu’il convenait de prodiguer à telle ou telle civilisation.



Le Conseil se réunissait donc de manière extraordinaire pour décider des suites à donner. Nul doute que cette session serait longue, tant les Archanges étaient heurtés dans leurs concepts. De plus, pour qu’une décision soit rendue par le Conseil, il était impératif d’obtenir l’unanimité des membres, car aucune décision en pouvait émaner du Conseil sans qu’elle ne respecte les vertus cardinales des Anges.



Loin de là, les Anges avaient installé de multiples camps de fortune sur terre, pour regrouper les réfugiés, et plusieurs des cités angéliques servaient d’hôpitaux pour soigner les Anges blessés. Lucifer se trouvait dans l’une de ces forteresses, mais, étant de nature particulièrement robuste, il se réveilla rapidement. Ses plumes allaient repousser, et il se rapprocha d’une terrasse, observant les vallées en contrebas. Cette cité céleste flottait très bas, de sorte qu’on pouvait voir les forêts, les arbres, et les forteresses créées, non seulement pour soigner les réfugiés, mais aussi pour s’assurer qu’il n’y avait aucun ennemi à l’intérieur.

Plongé dans ses pensées, Lucifer se retourna soudain en entendant des bruits de pas. Yennesä venait de le rejoindre. La terrasse était assez grande, avec un perron la séparant en deux. Le Porteur de Lumière lui sourit.

« Tu as été exceptionnelle, Yennesä. Tu seras une Ange très puissante. Sache que tu bénéficies de ma gratitude. Sans toi, j’aurais été tué là-bas. »

Pour Lucifer, ceci ne faisait absolument aucun doute. Il avait été mis en grande difficulté contre Nyarlathotep. Sans Yennesä, les choses auraient été bien différentes. Malgré son inexpérience, elle avait su sortir son épingle du jeu, et faire les bonnes décisions au bon moment.

« Je crois bien que nous sommes appelés à travailler de nouveau ensemble, Yennesä. »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 963

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #49 le: Juillet 22, 2017, 10:53:02 »

Tout s’était déroulé si vite et de manière si abrupte. Yenessä était encore nouvelle, une recrue fraiche et qui n’avait même pas reçue de formation, ni rien de ce genre. Certes les choses se passaient différent – la force ne se gagnait pas au fur et à mesure, mais était donnée directement à la naissance, désormais. Mais elle avait du mal à réaliser tout ce qu’il venait de se passer. Là, des forteresses ci et là s’étaient érigées pour venir en aide aux blessés et réfugiés du précédent conflit ayant mené à l’extraction d’un bien mystérieux libre. Apparemment, ce même livre était au centre d’un grand débat ayant lieu au Conseil des Angiris.

Yenessä ne savait rien de ce qui se disait et, pour le moment, elle était plutôt sur l’optique de ne pas se mêler des affaires du Conseil. Elle avait donc désiré retrouver son frère d’arme qui avait failli rester sur la planète en train de dépérir. Elle l’avait retrouvé sur une grande terrasse, donnant une vue imprenable sur les terres, plus en bas. Il était là, le regard perdu dans le décor, pensif, alors qu’elle arriva derrière lui. Il se retourna et, ce fut bien la première fois qu’elle vint un sourire sur ses lèvres. Bien que, elle n’était pas là depuis très longtemps ... Si cela se trouvait, il souriait plus souvent qu’elle ne le pensait. En signe de respect, et face au compliment qu’il venait de lui adresser, Yenessä inclina sa tête.

Elle le rejoignit au bord de la terrasse, à ses côtés. Pour la première fois, elle aussi, céda à un petit sourire alors qu’elle était enjouée à l’idée de travailler de nouveau avec son camarade. « J’en serai honorée, Porteur de la Lumière. Il me tarde d’œuvrer de nouveau à vos côtés. » Répondit-elle, tournant alors son visage vers lui, pour capturer son regard. Un petit silence se fit, avant qu’elle ne décide de lui poser quelques questions sur cet objet qui faisait tant d’échos au Conseil, en ce moment-même. « Ce livre ... Pourquoi fait-il tant d’émules ? Qu’a-t-il de si particulier, à part qu’il est source de corruption ? » Dit-elle alors, réellement curieuse à ce sujet.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 6907

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #50 le: Juillet 23, 2017, 03:04:12 »

« Tu as vu la situation de près, Yenessä. »

Elle avait vu un Grand Tyran de très près, oui. Ensemble, ils avaient affronté Nyarlathotep, et avaient réussi à survivre, ce qui, somme toute, relevait d’un exploit considérable, surtout pour une rookie. Les questions de la jeune Ange étaient légitimes, et Lucifer entreprit donc d’y répondre autant que possible, tout en posant ses mains sur la balustrade, et en observant, au loin, les nuages qui s’étalaient à perte de vue.

« Tu sais de quoi les Tyrans sont capables, maintenant. Nous sommes très forts, Yenessä. Les Anges maîtrisent la magie sacrée, que nous pensions être la plus puissante des magies, au-delà même de la magie noire. Mais la magie que ces monstres emploient nous surclasse. Face à eux, nous ne sommes rien, comme tu as pu le constater. Et ce livre... Ce livre abrite leurs connaissances. Vu la manière dont Nyarlathotep s’est battu pour le conserver, j’en déduis logiquement qu’il est très important. »

Ce n’était qu’en connaissant leur ennemi qu’ils arriveraient à les vaincre. Après tout, que savaient-ils, pour l’heure, sur les Tyrans ? Quasiment rien. Ils avaient vu leur puissance, leur pouvoir de corruption colossal, mais, au-delà de leurs capacités, leurs motivations restaient inconnues. Or, ces colosses disposaient bien d’une conscience. Ils étaient capables de communiquer, de s’exprimer, de s’immiscer dans les pensées des autres pour les corrompre et les asservir. Dès lors, pourquoi faisaient-ils tout ça ? Pourquoi tout détruire, tout corrompre ?

Lucifer secoua la tête, comme pour sortir de ses pensées, se remémorant bien des épisodes douloureux.

« J’aimerais que ce premier combat soit le dernier que tu aies eue, Yenessä... Mais ça ne se passera pas ainsi. Il faut que nous comprenions qui ils sont, ce qu’ils veulent, d’où ils viennent... Il n’y a que comme ça que nous pourrons réussir à vaincre ces monstres. Certains disent que cette connaissance est dangereuse, qu’elle est susceptible de nous corrompre par elle-même... Mais nous n’avons pas le choix. Il n’existe aucune autre solution ! »

Lucifer serra le poing, et tapa sur la balustrade, fermant les yeux, la mine triste. Il revoyait tous ceux tombés à force de combattre les Grands Tyrans. Yenessä aussi avait vu les siens mourir, disparaître en quelques secondes sous les attaques indescriptibles de Nyarlathotep. Le Conseil allait examiner ce livre, trouver des informations sur ces monstres, Lucifer en était convaincu. Mais, pour l’heure, il avait d’autres urgences, et se retourna vers la jeune femme, ses mains venant subitement caresser ses joues.

« On ne devrait pas te mettre en première ligne comme ça. Tu es une Ange depuis bien trop peu de temps... Mais le pouvoir dont tu as fait preuve là-bas. C’est... C’est effrayant. Je crois que tu es la première Ange de ce type, Yenessä... La première Ange qui naît avec l’intention de se battre. Et... C’est inquiétant. »

Les Anges avaient toujours rejeté la violence... Mais, avec l’arrivée de Yenessä, et ses capacités de combat innées, des questions se posaient. Est-ce que d’autres Anges guerriers allaient voir le jour ? Se pouvait-il que leur code génétique évolue ? Que la violence soit également présente en eux, êtres qui étaient pourtant entièrement purs ? Même s’ils arrivaient un jour à vaincre les Grands Tyrans, Lucifer redoutait que cette guerre ait déjà changé à jamais son peuple...

« Comment te sens-tu, Yenessä ? Qu’est-ce que tu as envie de faire en ce moment ? »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 963

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #51 le: Février 04, 2018, 02:51:35 »

Les inquiétudes de son partenaire étaient les plus légitimes qu’il soit. Yenessä partageait son point de vue sur ce livre ; s’il pouvait apporter beaucoup de connaissance et de savoir au sujet de leur ennemi, à savoir les Grands Anciens, il pouvait tout à fait les corrompre eux-mêmes à leur tour. C’était à double tranchant. Que faire ? Seul le conseil le savait car ils étaient en train de délibérer en ce moment même, où le Porteur de la Lumière et Yenessä discutaient, là, sur cette terrasse donnant sur un océan de nuage à perte de vue. La jeune femme voyait la mine que prenait son acolyte. Cette mine inquiète, soucieuse, n’appréciant que peu le devenir de cette situation. Il n’était guère enjoué à l’idée de voir une de ses compatriotes se battre, en sachant qu’à la toute base, son peuple était pacifiste et pur. Mais aux yeux de Yenessä ... Demeurait là une incompréhension.

Si elle voyait les motivations, par sa nature même de guerrière, par le fait même qu’elle naquit directement ainsi, elle ne comprenait pas pourquoi tant de reluctance à l’idée de se battre. Pour elle, c’était naturel etlogique. Même si elle ne le savait pas, c’était pour elle une réminiscence d’une vie passée, qui ne faisait alors que se poursuivre ici. Yenessä était née pour se battre, pour être forte et puissante, pour être ... Une arme. À ses yeux, le combat était donc une option naturelle et logique, d’où son incompréhension face aux inquiétudes et hésitations de Lucifer à ce sujet. Le fait qu’il serra son poing et tapa la rembarde renforça cela. Si le livre avait réellement un potentiel corrupteur, mais qu’il détenait bien des solutions, alors ... Il n’y avait effectivement pas d’autres options.

Même si Yenessä craignait aussi l’impact que cette chose aura sur les siens. Mais subitement, son regard se posa dans celui de son compagnon quand celui-ci se retourna, et posa ses mains sur ses joues. Oui, elle ne devrait pas être mise en première ligne ainsi. Elle n’était qu’une Séraphine depuis très peu de temps mais pourtant, ses capacités et ses pouvoirs avaient été des plus ... Spectaculaire. Son acolyte semblait très inquiet à ce sujet, semblant ne pas aimer du tout l’idée qu’un membre de son peuple né avec la clair intention de se battre. Pire que cela ; que son être tout entier était conçu pour le combat, comme c’était le cas avec Yenessä. Son corps et son esprit étaient forgés pour la bataille, le combat ... La violence. Sa dernière question la fit cligner des yeux, alors qu’elle posa doucement une de ses mains sur une des siennes.

Elle découvrait une agréable sensation, mais son regard se fronça doucement en sentant que malgré tout ... Cette caresse n’était pas ce qui lui faisait le plus envie sur le moment. Elle savait que ce qu’elle s’apprêtait à dire allait décevoir ou inquiéter son homologue d’avantage. « M’entrainer. Je veux devenir plus forte ... Je crois. Il n’y a ... Pas d’autres choses à faire en ces temps de guerre. » Dit-elle sur un ton désuet, sachant que cela déplairait. Elle marqua un silence, baissant son regard. Puis elle le releva, avant de lentement poser une main sur le torse du Porteur de la Lumière, posant sa paume à plat au niveau de son cœur. « Et vous ? Que ressentez-vous à cet instant ? » Demanda-t-elle, le regard dans le sien, mais avec une mine sérieuse.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 6907

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #52 le: Février 04, 2018, 08:13:13 »

« De la colère... De la frustration. De la souffrance. Tout ça n’est pas très angélique, je le sais bien... Mais nous avons encore perdu les nôtres. Et, même si leur essence revient, et qu’ils peuvent être reconstitués, les pertes sont toujours douloureuses. Sans compter qu’un nouveau monde est tombé entre les mains des Tyrans. »

La bataille semblait impossible, comme si tout ce que les Anges pouvaient faire, c’était retarder l’inévitable, contre un ennemi qui leur était supérieur en nombre et en puissance. Les Grands Tyrans avaient même failli venir dans ce sanctuaire ! Rien ne semblait devoir les calmer, les retenir, et leur présence était des plus inquiétantes. Lucifer était de plus en plus désemparé.

« Nous n’étions pas préparés pour ça, Yenessä. La violence n’est pas dans nos gènes, nous sommes des Anges. Nous apportons la lumière, la civilisation, nous aidons les peuples inférieurs à s’élever. Nous les éduquons, mais notre puissance n’a jamais été utilisée comme ça. Je ne sais pas comment tout cela va finir, Yenessä. Ces créatures sont si puissantes... »

Surtout, les Anges commençaient à découvrir des facettes d’eux-mêmes qu’il n’était pas facile à accepter. Leur puissance, le fait qu’ils pouvaient donner la mort, forger des armes, utiliser la magie pour le combat... Autant de choses qui leur étaient impensables jusqu’à présent. Ils avaient toujours voulu raisonner, discuter, converser... Mais comment dialoguer avec de tels monstres ? Les Grands Tyrans étaient venus de nulle part, comme une rumeur lointaine, qui avait progressivement enflé, cru... Jusqu’à la situation actuelle.

Yenessä voulait être formée, entraînée, préparée pour les affronter par la suite. L’Ange hocha lentement la tête.

« C’est notre lot à tous, Yenessä. Nous former, nous préparer à les revoir, et à les affronter de nouveau... Comprendre comment ils fonctionnent pour arriver à les vaincre. »

La guerre ne se terminerait pas en quelques jours. Elle ne faisait que commencer.


Plusieurs mois après...

« Allez, mieux que ça ! »

Le coup de pied frappa Yenessä au ventre, et la repoussa sur plus d’une dizaine de mètres, l’envoyant fouler le sol de cette planète rocailleuse et abandonnée. Une planète tellurique sans oxygène, un endroit parfait pour s’entraîner. Les Anges n’avaient eu qu’à générer une bulle d’air sur une portion de la planète. Austin était un partenaire exigeant, mais un Ange très puissant, parfait pour ces sessions d’entraînement.

Il enchaîna Yenessä en générant une puissante boule de feu zébrée d’éclairs, et l’envoya sur la femme, enchaînant ensuite par une série de traits lumineux qui partirent depuis ses ailes, des plumes tranchantes lumineuses. Austin s’élança encore sur elle, continuant à l’affronter, s’entraînant par ce biais, sous le regard attentif des autres Anges de leur cercle.

Le Conseil des Anges avait décidé d’étudier le Necronomicon, mais en en confiant l’étude à quelques Anges triés sur le volet. L’influence néfaste du livre amenait les Archanges à traiter ce livre avec beaucoup d’hésitation. Parallèlement, la guerre se poursuivait, inlassablement, et Yenessä n’était pas encore retournée sur le champ de bataille. Pour ça, la Séraphine devait compléter son entraînement, qui consistait à vaincre Austin en duel.

Allait-elle réussir l’impossible lors de cette nouvelle session ? Austin ne la ménageait pas, multipliant les attaques physiques et magiques, l’oppressant continuellement... Mais, entre-temps, Yenessä avait indéniablement fait beaucoup de progrès.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 963

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #53 le: Avril 13, 2018, 05:01:31 »

Le progrès était bien là le seul et unique objectif de Yenessä depuis ces derniers mois. Jour et nuit, l’entrainement était de rigueur. Jour et nuit la jeune femme s’entrainer, et se perfectionnait, améliorait sa force et ses pouvoirs. Elle devenait de plus en plus forte et pourtant, on ne la laissait pas retourner sur le champ de bataille. Pourquoi ? Yenessä n’avait jamais compris. La seule chose qui pouvait lui permettre de retourner se battre, était de réussir un défi, une épreuve qu’on lui avait imposé au fil de ses entrainements.

En effet, il était de ceux parmi les siens un homme particulièrement robuste et fort. Austin. Un entraineur excellent mais exigeant, et qui avait pris en charge l’entrainement de la Séraphine. L’épreuve ultime qui lui permettrait de revenir au combat était donc de battre cet homme. Les mois d’entrainements avaient été intenses, et avaient conduits jusqu’à ce moment fatidique. Jusqu’à cet instant sur cette planète morte où les deux Célestes s’affrontèrent. Si l’issue de ce combat était favorable à Yenessä, alors celle-ci pourrait revenir sur le champ de bataille. Sinon, elle n’y retournerait pas.

C’était pour toutes ces raisons qu’elle avait été particulièrement studieuse ces derniers mois. Pour se préparer à ce moment. Le combat faisait rage entre elle et Austin, avant que celui-ci n’enchaine une succession de coups qui l’envoyèrent au sol de cette planète rocheuse, lui faisant mot pour mot mordre la poussière. Elle poussa un rugissement de douleur, alors qu’elle observa son partenaire préparer de puissantes attaques magiques, avant de les déferler sur elle, alors à terre. La Séraphine eut très peu de temps pour réagir ; elle généra rapidement une barrière magique censée la protéger de cette déferlante. Mais Austin mettait tellement de puissance dans ses sorts, que la barrière – rapidement créée – ne dura guère longtemps. Elle suffit à peine à Yenessä pour qu’elle puisse s’envoler à nouveau, au milieu de cette pagaille.

Furtivement, elle fonça en l’air vers son adversaire et ne lui laissant que peu de temps, chargea un puissant coup de poing dans sa mâchoire. Un coup enchanté avec de la magie élémentaire, ce qui eut pour effet de générer un puissant arc électrique au moment du choc, renforçant ainsi la violence et puissance du coup de poing. Profitant de cela, Yenessä utilisa sa lance pour asséner un coup au ventre d’Austin, puis fit déferler sur lui une multitude d’arcs électriques ! Silencieuse, elle allait droit au but et ne se concentrait que sur le combat exclusivement ...
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 6907

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #54 le: Avril 17, 2018, 01:00:21 »

Il avait fallu apprendre à Yenessä aussi bien l’art du combat que l’instruire à ses devoirs angéliques. Les Anges n’étaient pas des tyrans, mais des libérateurs, des éducateurs, des guides. Ils dispensaient avec eux leur savoir, éduquant les civilisations reculées et sauvages, les autochtones. Les rares sorties de Yenessä avaient lieu dans des mondes paisibles, précisément pour tempérer ses ardeurs guerrières, et éviter que l’Ange ne devienne une sorte de furie de guerre. Cependant, chaque jour, Yenessä voyait ses confrères tomber au combat. Les Tours de Lumière, qui permettaient la réincarnation des Anges en récupérant leur âme, tournaient à plein régime, et les blessés revenant du front étaient blessés, mutilés... Et, pire encore, certains étaient infectés par la malfaisance des Grands Tyrans. Des corps noirâtres aux pupilles sombres, avec une voix grave et des pustules sombres sur le corps. Plus le temps passait, et plus les Tyrans devenaient puissants, invincibles, tandis que les Archivistes et les Érudits continuaient à étudier le Necronomicon.

Austin formait donc Yenessä. L’Ange avait un statut particulier après sa dernière sortie en mission. Le Conseil allait devoir la relâcher tôt ou tard. Elle était la première Ange née guerrière, et d’autres se multipliaient, signe que le Royaume des Anges était en train de se radicaliser. Sur cette planète désertique, le brave Ange guerrier se reçut une série de coups rapides, précis, et magiques. Yenessä avait une affinité naturelle avec l’Éclair, et déclencha de ses doigts de véritables tempêtes électriques. Les éclairs tournoyèrent sur place, jaillissant depuis sa paume, et repoussèrent Austin, puis la femme bondit ensuite, et le frappa au torse. Un coup surpuissant, qui brisa son bouclier, et l’envoya traverser une montagne proche de part en part. Il ressortit de l’autre côté, et sentit Yenessä le suivre, contournant la montagne, et fondant sur lui. Austin se concentra alors, et généra un bouclier magique devant lui, contre lequel Yenessä se fracassa... Ce qui engendra une puissante détonation.

La violente onde de choc le cloua au sol, le faisant rebondir à terre, et il se redressa lentement.

« Eh bien, Yenessä... Je dois admettre que tu as beaucoup progressé. Magie, puissance, vitesse, analyse des mouvements... Je ne sais pas si je dois en être fier ou m’en inquiéter. »

Austin ferma les yeux, reprenant son souffle.

« Je crois qu’il est temps que le Conseil accepte de t’intégrer dans la Milice. J’y suis favorable, personnellement. »

L’Ange n’aimait pas spécialement l’idée de devoir se battre, mais il faisait partie de ces Anges réalistes. Le dialogue était impossible contre les Tyrans, qui, jour après jour, ravageaient des civilisations entières. Leur infestation se répandait à travers tout le cosmos et à travers tous les plans. Austin se reposait donc quand, brusquement, il sentit une présence angélique.

Levant la tête, il fronça les sourcils en voyant Lucifer apparaître, après avoir généré un Portail.

« Porteur de Lumière... Que nous vaut ta présence ?
 -  Paix à toi, Austin. Et à toi aussi, Yenessä. »

Lucifer les observa silencieusement.

« Nous avons enfin un début de piste.
 -  Les secrets du Necronomicon seraient-ils enfin percés ?
 -  Non, mais... Des Anges de patrouille ont entendu parler d’une sorte de cingrégation voyageant à travers les planètes, la Manni.
 -  Je n’ai jamais entendu parler d’eux.
 -  Nous savons sur quelle planète ils vont se rendre. Je mène une équipe pour y aller. Dans la planète qu’ils ont dû précipitamment quitter, nos camarades ont trouvé des journaux, des notes, des plans... Il y a des éléments très perturbants. Je souhaite les retrouver, et j’aimerais que Yenessä m’accompagne. »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre

Tags:
Pages: 1 2 3 [4]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox