banniere
 
  Nouvelles:
LGJ accueille un nouvel Administrateur ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 ... 19 20 [21] 22 23
  Imprimer  
Auteur Sujet: Retrouvailles amoureuses avec des nekos [PV Lilianstar sisters]  (Lu 14981 fois)
Yuka/Yuko Karistal
Humain(e)
-

Messages: 962


Je te fait mal? Tu adore ça!


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #300 le: Avril 23, 2018, 12:53:37 »

Après une pincée d'explication entre le moment où elle s'était endormis et maintenant avec sa queue, Yuko était prête à satisfaire toutes les envies de sa fiancée. Impatiente de se rendre utile, Pleione avait fait son choix et la neko blonde se fit une joie de lui obéir. Se glissant sous la couette, elle fit ce beau bâton dresser et tremblant. Il n'y avait pas que lui, ses belles bourses semblaient si douce, Yuko avait envie de littéralement violer Pleione maintenant. Lui faire tout ce qui était possible dans ce lit et tant pis pour le reste de la journée ! Mais elle devait se contrôler un peu quand même. Du bout de la langue, elle caressa sa queue de la base, jusqu'au bout. L'envie était forte, très forte même ! Plongeant sa tête dessus, elle suçait Pleione, savourant pour la toute première fois le goût unique de son pénis. Si délicieux. Un jour, ce même pénis mettra peut-être Yuko enceinte ? Mais pour le moment, il était là pour être savouré !

Yuko remuait sa tête de bas en haut, le gland se frottant parfois dans sa joue, mais ce fut surtout sa langue qui en profitait. Ha, ce qu'elle voulait lui faire une gorge profonde ! Mais hélas, elle savait que cette première fois allait être rapide alors elle préférait garder cette carte pour plus tard. Aussi délicieux, sois cette queue, Yuko sentie bien vite un liquide chaud et crémeux couler dans sa bouche. Inutile de préciser qu'elle n'en perdait pas une seule goutte ! Yuko sortie de sa cachette, très heureuse, en se léchant les babines pendant qu'elle s'installait partiellement sur son corps, son chaton en demandait toujours plus. L'euphorie de la découverte.

« Kuhuhuhu ! Tant de choses mon amour... Je veux te faire visiter ma gorge... Ma petite chatte humide, qui sait, je porterais notre chaton avant toi ? Ou bien, mon petit cul très étroit. Je peux masser ta belle queue entre les mains ou même la caresser avec mes cheveux. Tu pourrais juter dedans si tu en as envie ? Je pourrais la caresser avec mes petits pieds ou même la glisser sous mon bras ? »

Une pratique étrange dont Yuko n'était pas fan, mais tout les goût sont dans la nature. Cependant, elle ne pensait pas voir Pleione choisir son cul, non, ce sera une fois bien habitué, car si sa bouche arrive à la faire jouir si vite, son cul n'aura pas le temps d'en profiter. Elle déposa son front contre le sien, caressant son nez avec le siens en plongeant son regard dans le sien.

« Ne t'inquiète pas mon amour... tu auras tout le temps de profiter de ta délicieuse queue, elle va durer toute la journée... Et moi, je t'ai prévu un programme en or, kuhuhu... »

Elle était impatiente de la voir subir tout ce qu'elle avait prévue pour elle. Mais pour le moment, elles n'avaient pas quitter le lit donc Pleione pouvait méditer sur son envie, Yuko se fera une joie de lui obéir. Elle pouvait même redemander une fellation, sa crème de neko était si délicieuse.
De l'autre côté du lit, Yuka proposa de drôle de surprise, mais qui avaient tout deux des conséquences. Temporaire certes, avec leur bon et mauvais côté et on pouvait comprendre qu'Antares avait du mal à choisir. Naturellement, sa chérie lui laissait le temps de réfléchir, ses pilules n'allaient pas s'envoler sauf si une de leurs sœurs les empruntait pour jouer. Mais bon, un mini Pleione futa ? Ou mini Yuko même ? Ça couperais le sexe... Et une yuko enceinte baiser par Pleione ? Intéressant ? Ou une Pleione enceinte et futa ? Un peu plus compliqué déjà. Pour le moment, elle restait sur le corps de sa fiancée, embrassant tendrement cette dernière qui prenait son plaisir en caressant les fesses de Yuka, elle n'allait pas dire non, c'était si doux. Elle écartait ses jambes, laissant ses fesses plus ouvertes ainsi.

« Hmmmmmm mrrrrraaaaw, je t'aime tant, Anta-nyan... »

L'amour, toujours brûlant entre les deux couples. Elle pouvait faire tout ce qu'elle voulait, son cul lui appartenait. Bon, en revanche le SM dés le matin n'est pas idéal. Une bonne sodomie ou simple pénétration, oui, mais des fessées au réveil, la douceur y était moins au rendez-vous. Antares demanda plutôt à être devant les dessous de Yuka, pour jouer ensemble. La neko avait déjà bien des envies qui lui traversait l'esprit, car en ouvrant le tiroir, elle voyait déjà tant de possibilités. Restant contre sa fiancée, elle se pencha dessus en remuant ses fesses contre elle, aguichant Antares. C'était aussi drôle qu'excitant ! Elle en sortie de petits dessous à la taille de Yuka, évidemment, ce qui risquait de serrer Antares, mais c'était là tout le but du jeu. Elle déposa juste cela à Antares, sans préciser ce sera pour qui, avant d'ouvrir un placard aux multiples nuisettes, robe de chambre et autres dessous plus grand. Elle décrocha autre en le tendant à Antares. Noir, une tête de chat, avec une ravissante petite culotte.

« Tiens, tu ne devrais pas être trop serré dedans. »

Elle le sera, mais c'était assez ample pour être moins compressé, contraire au petit ensemble qu'elle tenait entre ses mains. Yuka les lui prenait d'ailleurs, se changeant sous ses yeux, enfilant les dessous de couleur blanc, ça allait faire la douce Yuka en blanc et la neko en noir, vilaine ou coquine, Antares. Prête, avec ses petits rajouts en dentelle pour la rendre encore plus sexy, elle était prête à subir toutes les envies de sa fiancée. Elle venait même se coller à elle en ronronnant doucement. Sa main parcourant sa poitrine, enfin, le tissu bien tendu.

« Et maintenant, Anta-nyan ? »

Elle était impatiente de connaître la suite !
Journalisée

Antares/Pleione Lilianstar
Terranide
-

Messages: 558



Voir le profil
FicheChalant
Description
Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
« Répondre #301 le: Avril 25, 2018, 07:43:25 »

Après avoir découvert le bonheur de l'éjaculation masculine, Pleione voulait recommencer au plus vite. Yuko lui énonça tous les endroits que sa queue fraîchement sortie pourrait visiter, comme sa gorge, sa chatte ou son cul. Elle pourrait aussi la caresser avec ses cheveux, ses pieds, et même ses bras. En clair, il y avait des tas de choses à faire, et l'humaine-neko avait déjà prévu un programme pour la journée afin de bien utiliser ce sexe, qui allait durer jusqu'à ce soir.

« Mmrraaww... contente de l'entendre... parce que j'ai très envie... de m'en servir. »

La neko alla se coller aux lèvres de sa fiancée, l'embrassant fougueusement avec échange de salive, ses mains se baladant sur son dos. Avec cette chose entre ses cuisses, elle se sentait la force de dominer et de donner des ordres.

« Ta bouche m'a bien gâtée. Maintenant... hhhmmm... je veux... tes mains... et tes cheveux. »

En voyant sa chérir remettre son visage près de son entrejambe, et en sentant ses longs et beaux cheveux passer le long de sa verge, la neko retrouva rapidement une belle gaule et ce sentiment de plaisir incroyable.

« Nyyyaaa... oui... aaahhh... comme ça... ooohhh oui... »

Chaque boucle qui caressait sa zone sensible était comme une langue la léchant. Les doigts de l'humaine-neko furent également délicieux, faisant miauler et couiner sa petite soumise de bonheur, qui n'en revenait toujours pas. Comment pouvait-elle autant aimer ça ? Après cette journée, elle ne verrait plus jamais le sexe de la même façon.

« Aaahhh... oui... branle moi... bien fort... hhhmmm... avec tes mains. Astique moi... vas-y à fond. »

Elle voulait jouir. C'était plus qu'une envie, c'était un besoin. Si elle ne jouissait pas vite, elle allait devenir méchante. Heureusement, Yuko était très habile avec ses doigts et ses cheveux, et parvint sans mal à la faire juter une nouvelle dose de son sperme.

« NNNYYYAAANNN ! »

Pleione envoya sa crème sur le corps de sa chérie, puis elle la prit dans ses bras pour un gros câlin ronronnant. Elle caressait sa peau et léchait son visage sans interruption.

« Hhhmmm... mon amour... si j'avais su... à quel point c'était bon... mmrraaww... j'en aurais... demandé une... plutôt. »

Rien qu'en restant contre elle, avec sa peau et ses tétons frottant contre elle, sa bonne odeur qu'elle reniflait dans son cou, elle retrouva son érection. Elle était décidément trop sensible.

« Myyyaaa... Yuko... allons prendre... notre petit-déjeuner... avant que je... te saute dessus... comme une neko en chaleur. »

Même si elle avait très envie de continuer à baiser, elle ne voulait pas non plus passer sa journée dans son lit sans rien faire d'autre qu'éjaculer des litres de foutre.

« Ggrroouu... et bien sûr... il va de soi... qu'avec une chose pareille... entre les cuisses... je ne peux pas... mettre de culotte. »

Avec sa verge tendue, Pleione savait qu'elle ne pourrait pas enfiler une seule de ses petites culottes sans risquer de la déchirer. Du coup, elle pouvait joindre l'utile à l'agréable, et sortir de sa chambre sans rien sous sa robe.

A l'opposé, Antares avait hâte de pouvoir enfiler quelque chose. Yuka fouillait dans son tiroir à sous-vêtements, penchée en avant, remuant ses petites fesses, aguichant la neko qui se pinçait les lèvres en regardant ces belles fesses s'agiter.

Non... pas tout de suite.

La neko regarda sa fiancée sortir plusieurs sous-vêtements du tiroir et les poser sur le sol, sans préciser pour qui ils étaient, puis elle ouvrit un placard rempli de nuisettes et de robes de chambre. Elle en prit une, qu'elle tendit à la Lilianstar, en plus d'une culotte assortie.

« Merci ma chérie. Voyons ce que ça donne. »

Antares enfila la petite culotte, puis la nuisette, pendant que Yuka s'habillait avec les dessous blancs qu'elle avait sortis de son tiroir. La neko était maintenant habillée d'une belle nuisette noire, avec une tête de chat dessinée au niveau de la poitrine, et une culotte noire. Quant à sa fiancée, elle portait un bel ensemble blanc avec de la dentelle pour la rendre plus séduisante.

« Mmrraaww... tu es très jolie ma puce. »

Les filles se firent un gros câlin, serrant leurs corps chauds et ronronnants l'un contre l'autre. Ce petit moment de tendresse fut l'occasion pour la Lilianstar de réfléchir à ce qu'elle allait faire ensuite avec sa chérie.

« Et maintenant... ma Yuka-chu... »

Elle approcha sa bouche de son oreille pour lui murmurer le programme.

« On va retourner dans notre lit... et jouir comme des folles... mouiller nos culottes... prendre notre pied... à fond. »

Antares prit sa chérie par la main et la ramena dans leur lit, à côté de leurs sœurs en pleine discussion. Yuka s'allongea en-dessous de sa maîtresse, qui lui mit ses seins devant le nez.

« On peut dire que tu as bien choisi ma lingerie Yuka. Regarde... ma poitrine est si serrée... elle a envie de jaillir. Et mes fesses aussi. Nyyyaaa ! »

Elle avait envie de se jeter sur elle, mais se retenait pour ne pas sombrer dans le sexe bestial dès le matin.

« Petite règle avant qu'on commence : interdiction de retirer notre lingerie. Si on doit lécher, mouiller ou baver, ce sera sur le tissu. »

Après avoir dit ça, la neko coinça le visage de son amante entre ses seins.

« Lèche ma puce. Fais moi jouir... avec ta langue... nyuuu... sur mes petits tétons. »

Un début calme pour ensuite en venir à des choses plus intenses.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Yuka/Yuko Karistal
Humain(e)
-

Messages: 962


Je te fait mal? Tu adore ça!


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #302 le: Mai 01, 2018, 03:15:41 »

Quel réveil, Yuko adorait déjà ce nouveau et elle voulait autant connaître la suite que sa fiancée. Il y avait tant de possibilités, de nouveauté, elle était en manque, très. Yuko attendait sagement la suite et ce fut donc, ses mains et cheveux. Bien, ça restait encore soft pour le moment, de quoi aller de plus en plus loin durant la journée. 

« Kuhuhu, d'accord, chérie. »

Yuko se pencha sur elle, laissant ses cheveux caresser sa queue, son gland, sa verge, ses boules, ses cheveux passaient sur sa peau sensible et ses petites réactions étaient si adorable, elle allait la croquer toute crue cette neko... oh oui. Doucement, sa main s'enroula autour de sa queue, doucement presser, elle commença à la branler sans manquer une seule miette de ses réactions. Ses premières impressions avec sa queue, c'était du délice. Mais quand Pleione demanda à aller plus vite, avant de s'exécuter, Yuko fit autre chose. Elle enroula une mèche de cheveux sur sa queue pour la branler avec. Ça rendait a chose un peu plus doux mais ça ne privait pas le plaisir, heureusement. Il y avait tant de possibilités, de nouveauté, elle était en manque, très. Se frottant à elle dans un nouveau câlin, elle s'amusait de la réaction de sa petite amie, tout à fait normal, car Yuko aussi a agit de la même façon la première fois.

« Kuhuhu. Et comment j'aurais pu te violer si ça aurait été le cas ? »

Même entre futas, le sexe restait superbe et ça n'aurait pas empêcher Yuko de dominer sa chérie, mais ce n'était que pour la taquiner. Attendons que Pleione découvre le SM avec une queue, sentir la torture sur le bout de sa queue, sa gaule devenir plus dur que l'acier, un vrai programme. Pleione retrouvait vite la forme, mais préférait mettre un terme à cela pour d'abord se préparer plutôt que succomber, de peur d'y passer un long moment... Ce n'est pas faux... Mais il faudra plus qu'un lit pour que Yuko pense à lui faire l'amour.

« D’accord ma petite nekoquine. Mais je ne peux pas aller voir ma peur avec ta semence entre mes doigts ou dans mes cheveux... Allons d'abord prendre notre douche, tu veux ? »

Ce fut difficile, mais elles ont quitté le lit, enfilant une robe de chambre pour ne pas défiler nue, elle laissait sa chérie choisir sa tenue, ses dessous – si elle voulait – et Yuko en fit de même. Elle amena sa petite amie jusqu'à la salle de bain, main dans la main. Pas de domestique dans le couloir pour le moment, non pas qu'il était tôt, ils étaient juste occupé ailleurs. Leur salle de bain était grande, ce n'était pas non plus immenses, mais la baignoire pouvait y accueillir deux personnes aisément, de même que la douche. Une fois le verrou fermé, elle retirait de suite sa robe de chambre.

« Laissons la baignoire pour plus tard, il vaut mieux se préparer rapidement pour ne pas y passer la journée. »

Faisant couler l'eau pour qu'elle soit chaude, mais pas trop, elle restait en dessous, le corps trempé, comme ses cheveux, cela lui donnait un air très sexy, mais cela était voulu. Elle invita sa chérie en lui faisant signe avec le doigt avant de se savonner le corps, laissant la mousse naître ici et là sur elle.

« En temps normal, j'exigerais que ce soit à toi de me laver, mon chaton. Mais tu es notre invitée alors je ne te le demanderais que pour les endroits bien difficile. Mais avant, laisse-moi de te laver. »

Se plaquant doucement contre elle, elle laissait son corps savonneux se frotter contre le sien, de haut en bas et bon sang ce que sa chérie était incroyablement belle comme ça. Nul crainte de glisser, sur le sol, il y avait de quoi limiter ça et au mur, il y avait deux petites rampes pour s'y tenir au cas où.

« Bah alors, mon chaton ? Tu me laves pas le dos ? »

Yuko n'avait pas les bras élastiques pour ça après tout. Elle continua cependant à se frotter contre elle en souriant et une fois son dos « laver », elle passait à la suite de son petit plan. Un tendre baiser pour la « calmer » un peu avant de reprendre.

« Merci, chaton. Mais tu sais, j'aurais un peu honte à te laisser me fourrer le minou comme ça... C'est que... je l'ai pas nettoyé depuis longtemps alors avant de me baiser... Tu veux pas me la laver ? »

Pas de façon simple, ça, bien entendu qu'elle en était capable, elle parlait de façon plus en profondeur. Pour ne pas laisser de quiproquo en suspens, elle venait dire doucement près de sa petite oreille.

« Je te branlerais pour qu'elle soit bien mousseuse et après... Tu me ramones la chatte pour la nettoyer... »

Si Pleione ne voulait pas craquer facilement, c'était perdu avec Yuko...
Dans la chambre, juste avant de le départ de leurs sœurs, le second couple avait d'autres jeux en tête avant de se changer. Après un délicieux câlin avec sa fiancée, regagnant leur lit pendant que les autres le quittaient, la neko blonde avait une idée très intéressante à proposé et cela fit frissonner Yuka de plaisir ! 

« Nyyyyyyaaan.... Fais ce que tu veux de moi, Anta-nyan... »

Il est vrai qu'elle pensait voir sa fiancée plus à l'aise dans cette lingerie plus ample, mais la neko était un peu plus grande qu'elle et surtout plus en forme donc elle était serrée dedans, pour son plan grand plaisir. Le nez dedans, la belle neko blonde savait se faire très aguichante aussi. Sa règle était la bienvenue, mais avant étouffé de plaisir, Yuka voulait aussi ajouter sa petite touche. Car elle voulait bien ne pas être dans le sexe sauvage dés le matin, mais si on l'aguiche de la sorte, il était trop tard...

« Mrrrraw, d'accord... Mais toi... Tu me fais jouir en me baisant... Comme si je devais porter nos futurs chatons... »

Le missionnaire, sans la queue que Pleionne devait avoir de tendue dans la salle de bain. Les coups de reins violents, sentir sa chatte sur la sienne, malgré leur culotte, oh oui, elle voulait jouir de plaisir, perdu dans ses monts de chair moelleux. Sautant l'étape de la langue, Yuka venait déjà mettre sa bouche sur son sein, enveloppant le tissu qu'elle suçait et léchait. Elle avait envie de sa future femme, sentir cette dernière la prendre, avec amour, comme une pute, ou comme une vilaine neko, qu'importe, elle voulait jouir avec le plaisir que prendrait Antares. Elle amena ses mains dans son dos, la caressant en sentant le matelas remuer sous ses coups de reins. Le paradis n'était pas forcément une vallée de nuage avec des petits anges, c'était ce lit avec l'amour de sa vie.

« Nyyaaan... Han oui, insulte moi, Anta-nyan.... Haaaan, s'il te plaît... »

Passer la soirée en dominante était amusant, mais elle avait besoin de sentir qu'Antares était autant sa fiancée que sa Maîtresse et elle voulait la sentir, lui donner des ordres, exiger, jouer avec elle, elle voulait redevenir sa chose... Il était peut-être tôt pour le SM au réveil... pas pour le sexe brutal. Yuka continuait de s'étouffer avec sein si délicieusement tendre. Vivement que tout le reste de sa vie puisse se dérouler comme ça au réveil, une belle chatte, de la tendre et du sexe.
Journalisée

Antares/Pleione Lilianstar
Terranide
-

Messages: 558



Voir le profil
FicheChalant
Description
Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
« Répondre #303 le: Mai 04, 2018, 07:45:08 »

Difficile d'abandonner le lit après un réveil aussi stimulant, mais Pleione ne voulait pas non plus y passer sa journée. Yuko et elle se levèrent tant bien que mal, enfilèrent leurs robes de chambre et choisirent leur tenue de la journée avant de se diriger vers la salle de bains pour prendre une bonne douche. Après avoir autant transpiré que la nuit dernière, ce n'était pas du luxe. En chemin, le petit couple croisa plusieurs filles du harem, et la neko était toute gênée à l'idée que l'on puisse voir son érection, mais en même temps, cette pensée l'excitait. Elle imaginait déjà l'une de ces beautés la taquiner en caressant sensuellement sa bosse à l'entrejambe, la bloquer dans un recoin des couloirs, glisser sa tête sous sa robe et la sucer goulûment.

« Mmrraaww... »

Difficile de ne pas penser au sexe avec une verge entre les cuisses. Arrivée dans la salle de bain, elle regarda Yuko entrer dans l'une des cabines de douche, laissant l'eau couler sur sa peau et ses cheveux, lui donnant une allure particulièrement sexy, puis elle la rejoignit quand elle lui fit signe.

« Nyyyuuu... ma chérie... tu es vraiment... trop belle... »

Pleione se retrouva avec le corps mousseux de sa fiancée contre le sien, la lavant d'une façon si érotique que la neko avait envie de lui sauter dessus pour la dévorer toute crue, et c'était sûrement le but que l'humaine-neko recherchait. Elle lui demanda aussi de lui laver le dos.

« Mmmrrraaawww... avec plaisir. »

La neko s'enduit les mains de savon et les passa dans le dos de sa chérie, savourant la douceur de sa peau sous ses doigts, descendant jusqu'à aller palper ses fesses. La terranide agissait en sachant qu'elle risquait une punition, mais elle s'en fichait. Désormais, elle ne pensait plus avec son cerveau mais avec sa verge.

Une fois le nettoyage effectué, Yuko proposa à Pleione de lui nettoyer le minou, mais pas comme elle le pensait. Elle lui expliqua les détails en murmurant, et les poils de la neko se hérissèrent de bonheur.

« Haaannn... Yuko... tu es tellement vilaine. J'essaie d'être gentille... et toi... tu me forces... à me comporter... comme une salope. »

La terranide se jeta au cou de sa fiancée, l'embrassant avec passion, sa langue jouant avec la sienne. Elle alla ensuite chuchoter à son oreille.

« Astique moi la queue mon amour... fais-la bien mousser. »

En sentant ses doigts se refermer autour de sa verge en érection et glisser facilement grâce au savon, la neko se mit à gémir et à miauler de plaisir. Elle dut prendre appui sur les barres de la cabine pour ne pas tomber à cause de ses jambes tremblantes.

« Hhhmmm... oui... plus fort... nnnyyyaaannn... »

Sa chérie la branla avec bonheur jusqu'à ce qu'elle la juge assez dressée, puis l'invita à venir lui remplir le minou. Pleione ne pouvait pas résister à une telle demande.

« Ooohhh... mon amour... »

La neko guida son sexe d'une main vers l'antre de son amante, et la rentra progressivement jusqu'à être complètement logée en elle. Cette sensation lui fit un tel choc qu'elle ne parvint plus à bouger pendant plusieurs secondes, les yeux révulsés de bonheur, les mains crispés sur les hanches de la femme.

« Mmmyyyuuu... c'est... c'est tellement... bon... aaahhh... »

Peu à peu, la neko fut assez calmée pour pouvoir bouger son bassin, mais n'était pas plus calme pour autant. C'était la première fois qu'elle expérimentait la pénétration du côté de celle qui pénétrait, et c'était une sensation bouleversante. Plaquant Yuko contre la porte de la cabine de douche, elle allait et venait dans son antre humide avec délice, mais n'ayant pas encore l'habitude de ce genre de jouet, elle atteignit l'orgasme très rapidement.

« NNNYYYAAA !!! »

Ejaculant sa semence dans le corps de l'humaine-neko, elle lui planta ses dents dans le cou et lui griffa les hanches, entaillant très légèrement sa peau. Une fois l'orgasme passé, elle réalisa ce qu'elle avait fait.

« Haaannn... désolée... ma chérie. J'ai eu... un petit élan... de passion. »

Caressant les fesses et léchant le cou de son amante, elle attendait de voir si elle était contente de la façon dont elle avait été nettoyée.

Dans la chambre des Karistal, Antares jouait avec Yuka comme une maîtresse devait le faire avec sa petite soumise. L'humaine-neko n'avait qu'une seule demande : lui faire l'amour comme si elle voulait la mettre enceinte.

« Nyyyuuu... d'accord... ce sera amusant. »

La neko enfouit ensuite le visage de sa chérie dans sa poitrine, serrée dans sa nuisette, et miaula quand elle sentit sa bouche entourer son téton. Ce plaisir fut son signal de départ, et elle commença à bouger son bassin comme si elle prenait sa fiancée en missionnaire. Et sentir leurs culottes taper l'une contre l'autre était vraiment bon.

« Haaannn... oui... Yuka-chu... dévore mes seins... aaahhh... »

Au début, elle y allait doucement, mais plus la température sous la couette montait, plus elle se laissait aller, enchaînant les coups de reins de plus en plus vite, agrémentant ses miaulements de petites insultes pour sa soumise adorée.

« Ggrroouu... Yuka-chu... tu es si bonne... aaahhh... petite pute... »

Antares poussait ses monts de chair contre le visage de Yuka, l'étouffant presque dans sa vallée des plaisirs personnelle, affirmant sa domination sur elle. Elle sentait également les mains de sa chérie passer dans son dos, un plaisir qu'elle voulait plus intense, alors elle prit la peine de faire une petite pause pour lui expliquer.

« Yuka... ma salope adorée... aaahhh... si tu veux mettre... tes mains... sur mon corps... myyyuuu... alors poses-les... sur mes fesses. Serre-les... bien fort... mmrraaww... et je te baiserai... comme une truie. »

Aussitôt dit aussitôt fait, la neko se mit à taper son entrejambe contre celui de son amante comme elle si voulait enfoncer sa trique jusqu'au fond de son antre intime. Leurs miaulements de bonheur se mêlèrent dans une symphonie de luxure fabuleuse, jusqu'à ce que leur plaisir atteigne le point d'orgue.

« Oui... oui... OOOUUUIII ! NNNYYYAAANNN !!! »

Antares expulsa sa mouille dans sa culotte, la mouillant copieusement en criant. Quand la tension retomba, elle se colla contre Yuka en ronronnant.

« Nyyyuuu... l'orgasme du matin... est toujours meilleur que les autres. »

Elles faisaient l'amour de façon sauvage mais sans tomber dans le SM trop brutal dès le matin.

« Ma chérie... tes mains sur mes fesses... c'était super. Mais dis moi... si on te demandait... de décrire mon cul... mmrraaww... comment tu en parlerais ? »

La neko savait que sa chérie aimait ses fesses, mais elle était curieuse de savoir à quel point et pourquoi. Ensuite, elle se ferait une joie de la baiser à nouveau.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Yuka/Yuko Karistal
Humain(e)
-

Messages: 962


Je te fait mal? Tu adore ça!


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #304 le: Mai 13, 2018, 03:18:09 »

Vu la particularité de Pleione, aujourd'hui, il ne faut pas qu'elle pense pouvoir se reposer, Yuko avait un tas d'idée pour jouer avec elle. Il est même possible que la neko s'endorme tôt tant Yuko avait envie de jouer avec elle. Mais la journée débutait à peine, le petit coup de fatigue n'était pas pour tout de suite. Prenant leur douche afin de ne pas croiser la mère des jumelles en puant la sueur, le sexe et le foutre, c'était aussi l'occasion de continuer leur petit jeu. Au réveil, Pleione avait déjà eut droit à une fellation et une branlette, c'était donc plutôt soft, mais au réveil, elle ne va pas lui demander un véritable marathon sexuel non plus, pas pour sa première fois en futanari. Se lavant ensemble, Yuko venait lui proposer un autre genre de lavement, plus en profondeur, à l'aide de sa belle queue. Naturellement, elle accepta et ce fut donc à elle de bien faire mousser son outil.

« Kuhuhu, mais tu es une salope voyons, ma salope à moi... Quoique je puisse presque être ta salope aujourd'hui... »

Yuko voulait bien se laisser dominer par cette Pleione, mais elle n'aura pas toujours la possibilité de rester maîtresse, Yuko comptait bien dompter cette neko membrée. Baisant son cou sensuellement, elle fit en sorte que sa queue soit bien dressée et aussi dur que possible et quand elle était prête, inutile de préciser que Yuko l'était aussi.

« Viens me baiser... »

Susurra-t-elle dans sa petite oreille velue. Pleione y allait doucement, c'est normal, les premières fois sont toujours les plus sensibles, il faut lui laisser le temps de s'y habituer. Mais une fois bien en elle, la neko tremblait déjà de plaisir, mais sans la brusquer, elle lui donna un conseil évident, mais capital.

« Quand tu vas bouger... ça va être mille fois mieux ! »

Quand commença la suite, ce fut merveilleux. Yuko se tenait aux barres pendants que sa petite neko découvrait ce nouveau plaisir, baisant sa partenaire en laissant parler ses envies. Aux chiottes le romantisme, les mots doux, seul le sexe contrôlait cette chatte. Elle la laissait caresser son corps, poser ses lèvres aussi sur elle, bref, elle était presque sa chose. Ce fut court, normal pour une première fois, mais si intense. Au point qu'elle venait se la griffer, et même de la mordre un peu. Yuko en souriait en savourant cette crème chaude en elle.

« Ce n'est rien mon chaton... J'ai même aimé ce petit geste méchant de ta part, mais tu sais... Si jamais, ô grand jamais, tu as réussi à me mettre enceinte, maintenant ou dans la journée... Tu auras le droit de me baiser autant que tu veux durant les neufs prochains mois... »

Oui, Pleione et Antares voulaient continuer la tradition, pas d'enfant avant d'être marié, mais il y avait une très maigre chance que cela arrive. Une chose qui pouvait la refroidir et pourtant, la « récompense » en valait la chandelle ! Mais pas de panique, ce n'est pas aujourd'hui que la famille Karistal allait s'agrandir. Détachant ses mains des appuis, elle enlaçait sa petite chatte sans retirer la queue de Pleione de son antre et elle l'embrassait tendrement.

« Je suis impatiente qu'on recommence ça ailleurs... Mais on va laisser tes jolies bourses refaire le plein de crème, après, on pourra reprendre. Attention... On est pas à l’abri d'une poussée de sexe qui me pousse à avaler ta grosse queue dans un recoin de la maison... »

Ce serait surprenant de sa part de sucer sa partenaire alors que sa mère ou son père pourrait passer dans le coin. Mais qui sait, un élan de folie est si vite arrivée. Yuko tenait quand même parole, la suite fut simplement de nettoyer leur corps, les cheveux et malgré une certaine envie par moment, rien n'arriva mise à part quelques regards. Quittant la cabine pour nettoyer leur corps de cette eau, elle se nettoyait avec une serviette, aidant un peu sa fiancée à en faire de même avant de la faire un peu avancer devant un grand miroir où elles pouvaient se voir en entière. Elle se plaçait dans son dos, caressant doucement son corps en baisant sa nuque.

« Que penses-tu de cette belle Pleione à queue ? Tu la trouves jolie ? »

Yuko ronronnait déjà doucement, cela voulait dire qu'elle allait en profiter de pur joué à nouveau avec elle ? On ne sait jamais, mais pour le moment, elle voulait juste parler avec elle.
Pour les blondes encore au lit, ce fut tout aussi intense, pas de queue pour jouer avec, mais elles pouvaient faire tout comme. Yuka demanda juste ça en s’étouffant dans les seins de sa fiancée qui prenait un malin plaisir à la serrer dans cet endroit pendant qu'elle faisait taper doucement son entrejambe contre le sien. Un plaisir innocent, mais qui lui donnait un petit avant-goût de ses soirées ou même de ses réveils quand elle sera une Lilianstar. Perdue dans ses seins si délicieux, elle savourait leur contact chaud, moelleux et terriblement bon pendant qu'Antares la prenait à l'aide de son clitoris qu'elle tapait sur ses lèvres intimes. Elle se plaisait à manquer d'air entre ses seins, à être insulté par la belle neko qui la dominait. C'était un vrai plaisir. Et vue sa proposition, cela ne tombait pas dans l'oreille d'une sourde !

Yuka plaquait ses mains sur ses délicieuses fesses qu'elle pressait presque avec passion. L'avantage d'avoir une fiancée plus grande qu'elle, pas besoin de se plier en huit pour presser son petit cul magnifique. Elle tentait de miauler de plaisir, mais elle avait la bouche pleine de sa poitrine, elle miaulait quand même un peu, mais toujours moins fort que sa future femme. Jouissant dans sa culotte pour mieux humidifier leur place, elles pouvaient enfin souffler un peu après ce premier orgasme de la journée, premier d'une longue journée. Mais durant ce moment d'accalmie, Antares demanda une drôle de chose qui faisait sourire Yuka.

« Je ne sais pas. »

Réponse étonnant de sa part, mais elle allait argumenter tout ça.

« Pour en parler dans les moindres détails, il faudrait que j'essaie tout, et pourtant, je n'ai pas encore dormi dessus, tu ne t'as pas assis sur mon visage et je n'ai pas encore eut le plaisir de te faire goûter à la sodomie... Alors oui, je pourrais en dire du bien, mais ça ne seras pas totalement vrai, pas tant qu'on aura pas tout essayer. »

Yuka réussira à écrire un vrai roman sur la façon dont elle aime ses deux jolies fesses, mais actuellement, elle ne pourrait pas tout dire à ce sujet. Se retirant un peu de ses seins, elle remontait pour lui faire face et l'embrasser doucement. Elle était tellement heureuse entre ses bras...

« Anta-nyan, comment tu visualises notre nuit de noces ? Je sais bien que cela peut changer et que tu peux avoir des surprises entre temps, mais comment tu vois cela, pour le moment ? »

Yuka était réveillée, mais elle voulait un peu rêver, savoir si cela sera surtout axé sur la procréation de la prochaine génération de Lilianstar ou plus SM ? Sûrement, des deux, mais Yuka voulaient visualiser un peu tout cela.
Journalisée

Antares/Pleione Lilianstar
Terranide
-

Messages: 558



Voir le profil
FicheChalant
Description
Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
« Répondre #305 le: Mai 17, 2018, 07:24:46 »

Pleione était aux anges après sa première pénétration, et Yuko l'était aussi. Elle évoqua rapidement l'éventualité que sa chérie la mette enceinte au cours de la journée, mais les chances étaient si minimes que cela n'inquiétait pas la neko. Elle avait juste envie de baiser toute la journée, avec sa fiancée et toutes celles qui voudraient bien jouer avec elle. Mais pour l'instant, elle allait laisser sa queue refaire le plein de crème. Le petit couple finit tranquillement sa douche, puis elles sortirent de la cabine pour se sécher mutuellement. A un moment, la neko se retrouva face à un grand miroir, qui lui permettait de voir son corps des pieds à la tête, et surtout sur sa verge fraîchement sortie. Sa chérie, collée dans son dos, lui demanda ce qu'elle pensait de cette belle neko à queue.

« Aahh... c'est vrai... qu'elle est très jolie. »

Pleione s'observa sous toutes les coutures, de face comme de dos, captivée par l'image de son propre reflet. Sa peau blanche, ses oreilles de neko frémissantes, ses yeux jaunes, ses joues, ses lèvres, sa petite poitrine, sa queue bien dure, ses fesses, sa queue caudale remuante... Toutes ces choses qui lui étaient devenues familières lui semblèrent tout à coup bien plus belles. A cet instant, devant le miroir, elle se sentait belle et désirable, un sentiment très agréable.

« Elle est si belle... que ça vaut bien un baiser. »

La neko tourna la tête pour pouvoir embrasser Yuko, qui avait la tête posée sur son épaule. Le reflet de ce baiser, observé du coin de l’œil par Pleione, la fit frémir. Une fois ses lèvres décollées des siennes, elle se retourna pour la regarder dans les yeux.

« Mmrraaww... j'ai tellement envie de toi... mais allons d'abord manger... avant que je ne te saute dessus... ou l'inverse... nyyyuuu. »

Après tout, elle n'était pas à l'abri d'une fantaisie de sa fiancée, qui lui avait dit pouvoir avaler sa grosse queue à tout moment dans un recoin de la maison. Mais avant de partir, il restait une chose que la neko voulait faire.

« Ma Yuko... j'ai un service... à te demander. »

Bien sûr, Pleione savait déjà que l'humaine-neko accéderait à sa demande, elle voulait juste jouer un peu avec elle.

« En me voyant dans le miroir... j'ai réalisé que... myyyaaa... j'avais envie... de mettre un string. Mais tous ceux... que j'ai amenés... vont se déchirer... si je les enfile... avec cette grosse saucisse... mmmrrraaawww... entre les jambes. S'il te plaît... tu en aurais un... à me prêter ? »

Avec toutes les filles futas du harem, il y avait forcément quelque part un string à emprunter pour contenir la verge de la neko et mettre en valeur ses jolies petites fesses.

En parlant de fesses, Antares était curieuse de savoir comment sa petite Yuka parlerait de son cul si on lui demandait de le décrire. Elle lui répondit qu'elle ne pourrait pas en parler dans les moindres détails tant qu'elle n'aurait pas expérimenté tout ce qui était possible avec ce cul.

« Mmrraaww... alors il faudra vite... qu'on arrange ça. »

S'asseoir sur son visage ou dormir sur son cul serait réalisable dès aujourd'hui, mais la sodomie, ce sera pour la nuit de noces. D'ailleurs, Yuka interrogea Antares sur la façon dont elle voyait cette nuit particulière. Et la neko avait déjà quelques idées.

« Pour moi, notre nuit de noces sera surtout un moment pour exprimer nos fantasmes. On dit que les gens mariés n'ont pas de secrets l'un pour l'autre, alors lors de cette nuit, je te montrerai tout ce que j'ai toujours voulu faire dans le sexe. Mes anciens fantasmes et les nouveaux, je te ferai plein de vilaines choses. »

Rien que de l'imaginer, la Lilianstar chauffait, et sa culotte redevenait humide tandis qu'elle se remit à ronronner.

« Mmrraaww... et tu peux être sûre d'une chose. »

Elle termina sa phrase en murmurant à son oreille.

« Lors de cette nuit... tu n'échapperas pas aux couches. »

Depuis que sa Yuka-chu avait accepté son fantasme et avoué qu'elle avait déjà porté des couches, Antares savait qu'elle lui en ferait porter durant leur première nuit en tant que femmes mariées.

« Et je ne m'arrêterai pas là. Biberons, jouets, peluches... tu auras la totale. Tu deviendras mon adorable bébé... je te cajolerai... et quand je serai bien excitée... je te sauterai... comme une lionne en chaleur. »

Après tout, leur nuit de noces ne pouvait pas être juste faite de douceur et de jeux pour s'exciter, il fallait aussi qu'elles se fassent l'amour comme des bêtes et, avec un peu de chance, mettre en route leur premier bébé.

« Mmmrrraaawww... et toi ma puce... tu as déjà des idées ? »

Réunir leurs deux esprits pervers allait sans aucun doute donner lieu à une nuit de noces des plus torrides, et la neko frissonnait déjà à cette idée. Les poils de ses oreilles et de sa queue se hérissèrent, elle léchait tendrement les joues et le cou de sa chérie, et à la fin de la discussion, elle mourrait d'envie de satisfaire ses fantasmes.

« Ggrroouu... vilaine Yuka-chu... regarde dans quel état tu m'as mise. A force de parler... de notre nuit de noces... je suis en chaleur. »

Si Yuka touchait sa culotte, elle verrait qu'Antares avait une vraie cascade de mouille entre les cuisses.

« Hier tu m'a dit... qu'il te restait des couches. Nyyyuuu... va vite les chercher. »
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Yuka/Yuko Karistal
Humain(e)
-

Messages: 962


Je te fait mal? Tu adore ça!


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #306 le: Mai 20, 2018, 01:58:31 »

Maintenant calmé, pour le moment, il fallait profiter de ce moment pour calmer leur libido et quitter la salle de bain. Mais Yuko voulait d'abord que Pleione se voient dans le miroir, nue, mais surtout avec cette belle queue bien calme pour le moment. Sa chérie s'observait, se trouvant jolie et naturellement, elle l'embrassait doucement en la serrant contre elle. Leur corps nue pressée pouvait réveiller bien des choses, mais non, elle devait laisser sa future femme reprendre un peu de force entre les jambes avant ça. Tendant une longue serviette à la neko pour cacher sa nudité avant de rejoindre leur chambre, cette dernière voulait un string adapté à sa nouvelle morphologie. Naturellement qu'elle avait ça. Il arrivait à Yuko de passer une journée en futa en rendant visite à ses filles au harem et récompenser les plus douées du moment.

« D'accord, mais n'appelle pas un chien un chat, quand tu parles de ça, je veux que tu sois ma petite chérie à moi... Alors tu l'appelleras bite, queue, pénis, je me fiche de ton choix, mais attise mon envie. »

Comme si elle avait besoin de ça pour être excité... Mais bon, ça rendait cela bien plus coquin à ses yeux. Elle cachait à son tour sa nudité avec une serviette pour aller s'habiller en piochant dans leurs vêtements...

Dans leur chambre, les deux blondes continuaient de bavarder un peu, sur leur nuit de noces, Antares réservait une sacrée nuit où rien ne sera cachée, tout sera révélé du plus tendre au plus sale. Et ça excitait Yuka à vrai dire. Jouer les gros bébés ne la dérangerait pas, mais cela sera pour leur nuit de noces, pas avant... Pour ce qui était des fantasmes de Yuka, eh bien...

« Je n'ai rien de concret pour le moment... Quelques idées, mais je cherche à faire le tri et à savoir ce qui sera le mieux pour nous. Mais tu verras bien. »

Oui, si Antares donnait des pistes ou des idées plus clair, Yuka préférait cacher un peu son jeu, peut-être pour frustrer sa neko qui pourrait la punir ou peut-être, car elle disait la vérité ? Allez savoir, les deux réponses étaient peut-être bonnes ? La neko lui léchait le visage en se sentant toute chaude, réclamant même de voir sa Yuka porter des couches, ce qui la faisait sourire.

« Oh que non. » dit-elle fièrement en la regardant dans les yeux. « On verra cela après ce matin, cette après-midi ou ce soir, on verra... Mais si je les porte maintenant, on est bonnes pour rester clouer au lit. Alors punie-moi si tu veux ma chérie, mais je ne changerais pas d'avis. »

Cette petite neko cherchait sûrement à se faire punir, mais elle n'avait pas tort. Même leur sœur, qui avait un nouveau jouet à elles avait filer à la salle de bain contrairement à elles. Parlant d'elles, elles venaient de franchir la porte, habillée que de serviette.

« Tiens tiens tiens... Regarde chérie, deux feignantes encore au lit. Tu ferais mieux de te lever Yuka si tu ne veux pas être en retard pour leur première rencontre. »
« On allait se lever, d'abord. »


Rencontre ? Oui, les Lilianstar avaient des gens aussi à voir ici, elles en avaient parlé un peu hier, on verra si elles s'en souviennent. Quoi qu'il en soit, Yuka ouvrait sa commode pour y trouver un string avec assez de place entre les jambes pour le service trois pièces de sa petite amie. De base, ce genre de modèle serait plus pour homme, mais les futas sont si légion à Tékhos que cela sert plus aux femmes qu'aux hommes.

« Tiens, quelque chose de blanc et pure comme toi... Il me tarde de te souiller et te faire redevenir la petite salope que tu es, ma Pleione chérie... »

Elle frottait son nez contre le sien avant de la laisser enfiler ça, sans perdre une miette, le reste, elle pouvait s'habiller sans être épiée, mais ça... ça l'excitait un peu.

« Minou, tu me laisseras te coiffer ensuite ? J'ai envie de peigner ta jolie crinière et te faire toute belle. »

L'échange pouvait être équitable, mais voilà une chose qu'elles n'avaient pas vraiment fait, innocent et mignon. Pour Yuka, elle observait sa fiancée en souriant, venant parler plus doucement près de leurs sœurs.

« Alors, tu veux calmer tes ardeurs devant elle ou sous la douche ? »

Ou même dans le bain si elles le désiraient...
Journalisée

Antares/Pleione Lilianstar
Terranide
-

Messages: 558



Voir le profil
FicheChalant
Description
Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
« Répondre #307 le: Mai 22, 2018, 07:20:59 »

En se levant, Pleione avait jugé qu'il serait plus agréable de passer la journée sans culotte ou string sous sa robe pour ne pas piéger sa queue. Mais après s'être regardée dans le miroir, elle avait de nouveau envie de porter un string pour bien aguicher Yuko avec ses petites fesses. L'humaine-neko accepta sa demande, mais lui rappela que tant qu'elle serait membrée, elle devrait désigner son sexe avec des termes plus excitants.

« Nyuuu... d'accord. Je parlerai toujours... hhmm... de ma grosse bite... pour t'exciter. »

Les filles se couvrirent avec une serviette puis retournèrent dans la chambre des Karsital pour récupérer des vêtements. Sur le chemin, Pleione était un peu mal à l'aise car, avec juste une serviette sur le dos, n'importe qui pouvait voir qu'elle était en érection. Si elle croisait des filles perverses comme Only ou des enfants, ça risquait de mal tourner. Heureusement, personne n'était dans le couloir, et elle put retourner dans la chambre sans être vue.

En arrivant, le petit couple vit que leurs sœurs étaient toujours au lit, en train de jouer les chattes en chaleur en lingerie fine. Yuko leur signala qu'elles devaient vite se lever avant qu'elles soient en retard à la première rencontre de la journée. Ensuite, elle fouilla dans son tiroir à sous-vêtements pour en sortir un string blanc avec plus de place à l'entrejambe, de quoi contenir les érections de Pleione. Elle le lui donna en lui disant qu'il était blanc et pur comme elle, mais qu'elle avait hâte de la souiller pour en refaire sa petite salope adorée.

« Myaaa... ça ne devrait pas être trop dur... contrairement à ma queue quand elle bandera. »

La neko prit tout son temps pour enfiler son string, laissant sa chérie se rincer l'oeil sur la vue de son sexe veineux pointant vers le ciel, de ses testicules pendantes dans le vide, et bien entendu, de son merveilleux postérieur nu. Même une fois le sous-vêtement enfilé, elle remuait du popotin pour exciter sa fiancée.

« Nyuuu... alors Yuko... est-ce que ce string... met bien en valeur... mon cul-cul d'amour... que tu aimes tant ? »

L'humaine-neko lui répondit avec quelques caresses et baisers sur son petit cul, ce qui fit miauler de bonheur la neko.

« Myyyaaa... oohh oui... »

Emportée par son plaisir, Pleione eut même une requête un peu spéciale pour Yuko.

« Ma chérie... hhhmmm... mords moi le cul-cul. Marque moi... haaannn... comme ta propriété. »

Ce serait comme un marquage au fer rouge pour un animal, sauf que celui-ci était bien moins douloureux et beaucoup plus excitant. L'humaine-neko la marqua avec plaisir, mais elles ne firent pas grand chose d'autre pour ne pas céder à leur libido enflammée. A la place, Yuko proposa quelque chose de plus doux et innocent : coiffer ses cheveux.

« Oh... avec plaisir ma chérie. »

Pleione dénoua les rubans dans ses cheveux et alla s'asseoir, avec sa fiancée dans son dos.

« Je te confie mes cheveux. »

Pendant ce temps, dans leur lit, Antares et Yuka continuaient de jouer. Antares avait donné un ordre, mais Yuka avait refusé, prétextant qu'elles ne pourraient jamais sortir de leur lit si elle allait chercher ses couches dès maintenant. Cela devrait donc attendre. La neko était contrariée, mais elle comprenait bien son point de vue, elle rebondit même dessus.

« Comme tu veux ma chérie. Mais quand tu en porteras une... la première chose que je ferai... mmrraaww... sera de te punir. »

C'était une promesse. Et en attendant, il fallait qu'elles se préparent pour la journée.

« Allons calmer nos ardeurs sous la douche. Comme ça... hhhmmm... ton corps sera aussi humide... que ton minou. »

Le petit couple quitta son lit, laissant leurs sœurs à leur séance de coiffage, et elles partirent à la salle de bain, toujours vêtues de leur lingerie fine. Une fois arrivées, Antares se colla dans le dos de sa Yuka-chu avant qu'elle n'ait le temps de retirer ses vêtements.

« Pas si vite mon ange. Si quelqu'un doit te déshabiller... nyuuu... ce sera moi. »

La neko dégrafa le soutien-gorge de sa fiancée, puis lui baissa sa culotte avant d'envoyer le tout sur le sol.

« Myaaa... à ton tour maintenant. »

Une fois la Lilianstar débarrassée de ses sous-vêtements par sa chérie, elles entrèrent ensemble dans la cabine de douche. Au début, elles se lavaient gentiment, mais au bout d'un moment, Antares se colla contre Yuka, plaquant ses seins dans son dos.

« Allez ma puce... je vais te laver le dos. Mais d'abord... il faut que tu fasses... mousser mes seins. »

La neko ronronna de plaisir en sentant les doigts couverts de mousse de la demoiselle sur ses globes plantureux. Yuka ne s'en était peut-être pas encore rendu compte, mais sa maîtresse adorait qu'on s'occupe de sa poitrine, sans doute parce qu'elle était grosse et très sensible. Très vite, les seins d'Antares étaient blancs, glissants et couverts de mousse, avec deux belles pointes roses érigées au bout de chaque sein.

« Aahh... parfait. Maintenant... tourne toi. »

La neko plaqua sa poitrine contre le dos de la demoiselle, et commença à bouger de haut en bas pour répandre le savon sur sa peau. Elle passait un bars autour de son ventre pour bien la tenir, et son autre main glissa entre ses jambes pour la caresser.

« Hhhmmm... tu es toute humide. Mais est-ce que... c'est de l'eau... aaahhh... ou ta mouille ? »

La température sous la douche montait rapidement.

Pendant ce temps, Pleione profitait de cette petite séance de chouchoutage de ses cheveux par Yuko qui la coiffait avec beaucoup de douceur et de soin. C'était la première fois qu'elle laissait une personne n'étant pas de sa famille s'occuper de sa chevelure, et c'était très agréable.

« Mmrraaww... quand tu auras fini... je pourrais... te coiffer ? »
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Yuka/Yuko Karistal
Humain(e)
-

Messages: 962


Je te fait mal? Tu adore ça!


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #308 le: Mai 27, 2018, 01:54:15 »

Cette journée allait être très agréable, Yuko le présentait bien. Auprès de sa petite Pleione membrée, elle avait fini de faire jouir son petit chat. Cette dernière s'amusait à l'excitée en remuant ses petites fesses maintenant son string enfilé, elle ne pouvait pas résister. D'abord en douceur, avec de tendres baisers et des caresses, mais bien vite, cette petite chatte réclamait plus. On se demande pas pourquoi Yuko l'aime tant. Mordant ce petit cul, griffant – même si cela ne laissait pas de réel marques – elle se plaisait à faire couiner son chaton. Une chance que Yuko veut lui laisser le temps de se reposer, elle aurait bien glissé sa langue entre ses petites fesses pendant qu'elle la masturbait, mais elle préférait partir sur autre chose de plus doux. La coiffer.

Avec douceur, elle coiffait les longs cheveux de sa fiancée, sa main passant sous le peigne, démêlant doucement ses petits nœuds en savourant cette beauté dans le miroir. Elle avait peu l'occasion de la voir avec les cheveux détachés, mais cela lui allait très bien en vérité. Bien entendu, Pleione se proposa de lui renvoyer la pareille juste après, elle n'avait rien contre cela, au contraire, ça lui plairait très certainement.

« Bien entendu, chaton. Mais je veux que tu gardes tes cheveux détaché aujourd'hui. Tu es tellement belle comme ça. Et tu as de magnifiques cheveux en plus. »

Avec ou sans ses couettes, elle était belle, mais un peu de changement ne faisait pas de mal non plus.

« Et toi aussi, tu pourras décider de me coiffer comme bon te semble. »

Sans ses couettes ? Une natte ? Une queue-de-cheval ? Yuko s'en fichait, il y avait juste les tresses qu'elle n'aimait pas. Ça faisait mal, ce n'était pas pratique et long à faire donc tant que ce n’était pas ça, elle laisserait carte blanche à sa petite amie. Terminant cela, elles échangeaient donc leur place, laissant à Pleione tout le loisir de peigner ses cheveux encore humides et de la coiffer selon son envie.

« Simple curiosité, tu préfères à l'origine les filles aux cheveux courts ou longs ? »

Tôt ou tard, elle devra bien se couper les cheveux donc elle pourra toujours les raccourcir pour essayer un jour. Après tout, ça repousse les cheveux.
Pour le second couple qui avait quitté la chambre, le temps était au lavage. Antares venait déshabiller Yuka qui en fit de même avec elle, plus lentement. Il faut dire que la belle était un peu à l'étroit dans les dessous de Yuka donc c'était plus compliqué. Tant que Yuka peut se coller à sa fiancée, ça lui convient après tout. Et une fois sous la douche, Antares avait une idée qui excitait grandement Yuka, la laver avec ses seins. Elle lui ferait de même après, mais pour le moment, il fallait faire mousser tout cela. Pétrissant sa poitrine avec ses mains, elle ronronnait doucement en observant Antares.

« Nyyyaaa, après, je te laverais aussi avec mes petits seins... »

Cela sera moins mou mais tout aussi agréable. Tel un petit chaton faisant ses pattes de velours, elle faisait durer le plaisir jusqu'à entendre Antares lui demander de se retourner. Et sentir sa poitrine dans son dos était aussi une chose tellement agréable, ça lui donnerait envie de recommencer cela plus souvent. Ses mains se baladaient autant sur son ventre pour la tenir qu'entre ses jambes, caressant cette petite zone en se posant certaines questions...

« Nyaaaa... C'est les deux, je pense... »

Levant ses bras, elle passait ses mains dans les cheveux d'Antares, lui laissant la possibilité de continuer de lui laver le dos comme de regarder par-dessus son épaule.

« N'oublie pas de me laver le corps aussi... Et la tête. »

Avoir la tête perdue entre ses seins, voilà qui lui donnait bien envie de prolonger encore un peu la douche...
Journalisée

Antares/Pleione Lilianstar
Terranide
-

Messages: 558



Voir le profil
FicheChalant
Description
Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
« Répondre #309 le: Mai 30, 2018, 11:03:35 »

Pleione était contente que sa chérie s'occupe de ses cheveux, mais elle voulait aussi lui rendre la pareille. Yuko accepta, mais lui demanda quand même que garder ses cheveux détachés pour aujourd'hui, la trouvant tout aussi belle comme ça que quand elle les attachait.

« Comme tu voudras ma chérie. »

La neko n'avait plus eu les cheveux détachés depuis longtemps, mais cela ne la gênait pas de changer un peu ses habitudes.

Quand sa fiancée eut fini de la coiffer, elles échangèrent leur place. Ç’avait été un moment agréable pour Pleione, et maintenant c'était à Yuko d'en profiter. La neko savait déjà comment elle allait coiffer sa chérie.

« Assieds toi bien, et profite. »

Elle coiffait les longs cheveux blonds de sa fiancée, encore légèrement humides, sa main passant après le peigne, démêlant les nœuds et enlevant l'humidité. Sa chérie avait une magnifique chevelure, d'un blond certes moins lumineux que celui d'Antares, mais tout aussi joli.

« Je préfère les filles aux cheveux longs. Ça fait plus... princesse. Et moi j'aime les princesses. D'ailleurs, pour que tu fasses princesse aussi, tu vas garder les cheveux détachés aujourd'hui. »

Après quelques minutes de brossage, les cheveux de Yuko étaient bien démêlées, lisses et doux. Pleione la laissa se regarder dans le miroir pour voir le résultat.

« Et voilà mon amour. »

La neko alla s'asseoir sur ses genoux pour l'embrasser tendrement.

« Hhhmmm... il faut en profiter... avant qu'on ait de la compagnie. »

Elle savait bien qu'elle ne pouvait pas passer la journée au lit, qu'il fallait aller déjeuner, qu'on les attendait... mais à chaque fois qu'elle était seule avec l'humaine-neko, elle voulait juste avoir son corps contre le sien, pour des choses innocentes ou plus intimes. Et à cause de cette verge en érection entre ses jambes, son envie de lui sauter dessus était encore plus forte. Cependant, elle savait se retenir.

« Aahh... Yuko... allons vite à table... avant que je n'arrache mes vêtements. »

Déjà, elle commençait à avoir bien chaud. Et à force de regarder la petite bouche de Yuko, elle s'imaginait l'avoir à nouveau autour de sa trique, de quoi la faire ronronner en se mordant la lèvre inférieure.

Dans la cabine de douche, Antares s'amusait à frotter le dos de Yuka avec ses seins couverts de mousse, et ses mains glissaient sur sa peau, notamment dans la zone de son bassin. Sa chérie avait passé ses bras derrière sa tête pour lui caresser les cheveux, en lui rappelant qu'elle devait aussi lui laver le corps et la tête.

« Mmrraaww... avec plaisir... dès que j'en aurai fini ici. »

La neko accéléra les mouvements de sa poitrine et glissa deux doigts dans la sexe de sa fiancée. Elle comptait bien la faire jouir avant de savonner le reste de son corps. En plus, jouer ainsi l'excitait au plus haut point.

« Haaannn... qu'il est bon... de baiser avec ma Yuka-chu... quand elle est toute chaude... et humide. »

Faire l'amour sous la douche était amusant, à tel point qu'Antares s'emballa dans la rapidité de ses gestes. Elle doigta et se frotta à Yuka si vite qu'elle la fit jouir avant d'avoir eu le temps de l'exciter convenablement. Malgré ça, elle était contente.

« Nyyyuuu... ma chérie... tu me fais tellement... mouiller. »

La neko la retourna pour lui faire face, puis plaqua sa poitrine contre la sienne.

« Maintenant... haaannn... je vais te laver... le devant. »

Elle se mit alors à bouger ses seins de haut en bas pour astiquer l'avant du corps de sa chérie. Sentir ses tétons érigés se frotter contre sa peau lisse et mouillée était un bonheur.

« Aaahhh... mmrraaww... ooohhh oui... ce que c'est bon... »

C'était tellement bon qu'elle crut presque jouir juste en se frottant contre ce corps délicieux. Après avoir bien nettoyé son ventre et sa poitrine, elle s'attaqua finalement à la dernière partie.

« Ferme bien les yeux mon ange. Nyyyaaa... je ne voudrais pas... que tu aies du savon dans les yeux. »

Elle colla sa tête entre ses globes glissants, noyant son visage sous un nuage de mousse. Antares fit en sorte que Yuka savourait bien ce moment, et pour ne pas rester inactive, elle posa ses mains sur ses petites fesses.

« Hhhmmm... ça aussi... je dois le laver. »

Elle prit un peu de gel douche entre ses mains, le fit mousser, et alla pétrir son délicieux cul. Elle se fit plaisir pendant quelques minutes, puis la relâcha.

« Aaahhh... je vais arrêter... sinon... je vais jouir. »

Elle lui passa la tête sous l'eau pour nettoyer ses yeux, puis posa ses mains mousseuses sur ses seins.

« Maintenant... c'est à toi... de me nettoyer. »

Pour bien la préparer, la neko empoigna ses seins et les pétrit généreusement jusqu'à les recouvrir de mousse. Puis elle lui tourna le dos.

« Allez viens... myyyaaa... »

Excitée comme une puce, Antares ne put retenir ses gémissements quand Yuka commença à la caresser avec sa poitrine. Et si son corps était mouillé, son minou l'était encore plus. Elle attrapa elle-même une des mains de sa chérie pour la guider entre ses jambes, et l'autre sur ses fesses.

« Hhhmmm... Yuka-chu... tu sens comme... c'est mouillé ? Nnnyyyuuu... tu dois... faire quelque chose. »
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Yuka/Yuko Karistal
Humain(e)
-

Messages: 962


Je te fait mal? Tu adore ça!


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #310 le: Juin 04, 2018, 03:45:32 »

Profitant de ce petit moment de détente avec Pleione, Yuko échangea sa place avec elle, venant s’asseoir pendant qu'elle la coiffait. Au final, sa neko semblait préférer les filles aux cheveux longs, comme elle, même s'il faut avouer que certaines filles étaient plus belle avec les cheveux court que long, mais bon, ça dépend des gens. Elle venait même à lui trouver un air de princesse comme ça. C'est surtout Alice la princesse, leur « grande sœur » mais ça n'empêche pas que les Karistal aient bien souvent agi comme telle, surtout durant leur enfance. Avec un père qui comblait de joie ses filles en achetant tout ce qu'elles désiraient, forcément, elles se sentaient très princesses. Une fois terminé cependant, sa neko voulait un peu plus de baiser et Yuko ne lui disait pas non en l'ayant sur les genoux. Elle n'avait pas oublié qu'il fallait la ménager, mais ça ne voulait pas dire jouer les saintes-nitouche.

« Hm ma vilaine petite chatte... »

Baisant ses lèvres, ses mains venaient peloter ses fesses sans pour autant remonter sa robe, cela risquait de devenir une raison supplémentaire de succomber à leurs envies. Heureusement que Pleione mit un frein sinon elles auraient été plus loin. Quittant la chambre pour rejoindre ainsi le salon, les filles venaient à se retrouver seule dedans. Yuko fit sonner la petite clochette posée sur la table et quelques maids – des nekos évidemment – arrivaient pour attendre les ordres.

« Où sont mes parents ? »
« Maître avait du travail et il est donc partis travailler. Maîtresse votre mère s'occupe de Leya avant de se préparer pour venir ici. »


Ce qui voulait dire qu'une fois la neko muette prête, sa mère allait prendre son bain et se préparer avant de venir ici, ça prendra donc un peu de temps.

« Apporter-nous de quoi déjeuné, s'il vous plaît. »
« Tout de suite, Maîtresse. »


Quittant le salon, Yuko prit place à côté de sa fiancé alors que les nekos déboulaient une à une pour préparer la table et ainsi leur mettre tout ce qui pourrait leur faire envie. Thé, café, chocolat, lait, tartine, beurre, croissant, viennoiserie. Bref, la grande table ne tardait pas à se charger de bien des choses. Pas de risque de gaspillage, car une fois le petit déjeuné terminé pour les maîtresses, les nekos, surtout les plus jeunes, se faisaient une joie de ne rien laisser au gaspillage. Le temps de préparer tout cela et de commencer à se servir, quelques nekos restaient dans le salon, face à elles en attente d'un ordre pour aider. Mais ce fut la porte du salon qui s'ouvrait sur Leya, ayant fini de se préparer. La neko rousse était toujours aussi adorable avec sa longue frange qui cachait une partie de sa beauté, avec ses petites taches de rousseur. Dans une belle robe, la neko souriait en venant à Yuko, venant lui lécher le visage en ronronnant.

« Oui ma chérie, moi aussi, je suis heureuse de te voir. Dis bonjour à Pleione aussi, d'accord ? »

Observant la seconde neko, elle venait ronronner contre elle en grimpant sur ses cuisses pour mieux la surplombé en lui léchant le visage. Si ça ce n'était pas une neko contente de dire bonjour ! Mais il ne fallait pas oublier que Yuko avait bien des choses pour sa chérie. Elle fit donc signe à Leya de se rapprocher pour lui murmurer des choses dans sa petite oreille. Elle baissa de suite les yeux entre ses jambes pour y voir quelque chose d'étrange avant de descendre et se glisser sous la table. Pleione devait sentir sa robe se relever ainsi que son string s’abaisser pour libérer le colosse, bien vite englouti par la neko, pour la plus grande joie de Yuko qui gloussait.

« Kuhuhuhu ! Maman ne sera pas là tout de suite et tu ne sais pas à quel point, c'est merveilleusement excitant de te voir gémir ma chérie. Ça m'excite énormément... »

Penchée sur elle, elle lui baisait le cou en caressant son corps, sans perdre une miette de ses réactions. Il ne fallait pas oublier que Pleione faisait aussi face à des nekos domestiques qui observaient sans spécialement réagir. Certaines rougissaient ou souriaient, mais aucune ne bougeait.

« L'idée que Maman déboule soudainement ne t'excite pas ? Moi, beaucoup... »

Que Pleione se rassure, ça ne risquait pas d'arriver sauf en gros imprévue comme un incendie ou autre. Leya allait juste la libérer d'un poids pour lui souhaiter la bienvenue dans la famille, mais pas plus, ce n'était qu'un cadeau, pas une nouvelle séance de débauche.
Yuka de son côté pouvait savourer le fait de se faire chouchouter par Antares qui venait presser son corps contre le sien, de haut en bas, c'était tellement délicieux qu'elle ne pouvait pas refuser un tel plaisir. Cela l'excitait grandement, c'était le but, mais ça mêlait aussi le pratique car elles se lavaient. Antares et sa lourde poitrine venaient la frotter dans son dos pendant que ses mains continuaient de l'exciter un peu plus encore en la touchant aux endroits sensibles, enfonçant ses doigts en elle pour mieux l'exciter. Bien entendu, elle mouillait, mais il était dur de faire la différence sous la douche, l'eau coulait de partout, qu'elle soit naturelle ou issue de son corps.

« Nyyyyyaaaan.... »

Elle ne pouvait que ronronner face à tant de plaisir qui lui faisait face. Sa poitrine, ses caresses, ses petits mots, il ne lui en fallait pas plus pour frôler le bonheur. Face à elle, elle dut fermer les yeux à contrecœur pour recevoir sa poitrine en plein visage et être lavé de la sorte, son visage puis son corps. Autant dire qu'avec tout cela, le moindre frôlement avec son intimité pouvait la faire jouir. Mais une main au cul suffisait aussi pour la faire jouir, la laissant miauler de plaisir tout contre elle. Même si elle avait arrosé sa fiancée par la même occasion, sous la douche, quelle différence ? Venant préparer Yuka à jouer les gants de toilette, elle était assez savonnée pour réussir cet exploit.

« Nyaaaaa... Je vais adorer me frotter contre toi... »

Malgré la position de ses mains, elle allait de suite dans son dos pour y frotter sa poitrine contre son dos. Ça restait moins mou qu'avec elle mais le plaisir était tout de même là. Mais en se frottant, ses mains se baladaient sur son corps, pressant de délicieuse partie pour mieux s'y frotter.

« Nyaaaaa... tu aimes, chérie ? »

Demandant à cette dernière de se lever, elle pressait - enfin, lavait – ses petites fesses en résistant à l'envie de glisser sa langue dans ce coin secret et intime. Elle passait donc au devant mais en gardant la position debout d'Antares. Lavant ses jambes avec ses mains, elle se redressa pour son intimité, usant de son téton pointé pour le passer dessus. Après s'être appliqué au travail, elle remonta son corps contre le sien mais leur taille différaient et Antares du à nouveau se mettre à genoux pour la suite. Rendant la monnaie de sa pièce, elle attrapait la tête de sa neko pour la coller sur sa poitrine. C'est sûr qu'elle ne pouvait pas l’étouffer...

« Nhuhuhu ! On dirait un chaton qui se frotte à moi... »

Laissant l'eau retirer la mousse sur leur corps, Yuka venait faire face à sa future femme en souriant, les mains sur ses épaules.

« J'espère tu as aimé comment je te lave ? Même si c'est pas pareil que toi de ce côté là... »

Yuka ne complexait pas vraiment sur sa poitrine mais entre la sienne et Antares, la différence était de taille. Caressant ses cheveux trempés, elle gardait le sourire face à elle.

« Et si on allait se préparer pour le petit déjeuné ? Ça ferait mauvaise impression si Mère nous attend, non ? »

Ce n'était pas faux, mais elles étaient chez elles, alors si les jumelles sont un peu en retard, quelle importance ?
Journalisée

Antares/Pleione Lilianstar
Terranide
-

Messages: 558



Voir le profil
FicheChalant
Description
Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
« Répondre #311 le: Juin 07, 2018, 11:49:54 »

Pleione frémit en sentant les mains de Yuko se poser sur ses fesses alors qu'elle l'appelait ''sa vilaine petite chatte''. Elle pensait qu'elle allait avoir droit à une bonne fessée, mais sa chérie était heureusement plus raisonnable qu'elle et l'invita à la suivre pour aller manger.

« Tu as raison. Nyaaa... on aura le temps... plus tard. »

Elles se rendirent au salon, où on les informa que le père des Karistal était en train de travailler, et que leur mère se préparait pour venir. En attendant, elles s'assirent autour d'une table, et des maids nekos leur apportèrent tout ce qu'elles pouvaient désirer pour leur petit-déjeuner : thé, café, chocolat chaud, céréales, croissants, tartines... il y en avait pour tous les goûts.

« Ouah... quel festin. »

Pleione prit une tasse de thé et des croissants et commença à manger. De temps en temps, elle et Yuko se nourrissaient mutuellement comme le font des amoureuses. Quand la porte du salon finit par s'ouvrir, ce fut Leya qui entra et vint saluer sa maîtresse en lui léchant le visage. Elle en fit de même avec sa fiancée.

« Ahah... oui Leya... moi aussi je suis contente de te voir. »

Elle lui retourna la politesse en lui donnant un rapide coup de langue sur la joue. Après cette salutation pleine de tendresse, Leya s'approcha de Yuko, qui lui murmura quelques mots à l'oreille. Pleione vit la neko baisser les yeux pour regarder entre ses jambes, puis elle passa sous la table. Avant qu'elle n'ait eu le temps de comprendre, elle se retrouva avec une tête de neko sous sa robe, son string baissé et son mandrin colossal dans la bouche de la demoiselle.

« Aaahhh ! »

A côté d'elle, l'humaine-neko gloussait et souriait en lui expliquant que sa mère ne serait pas là avant un bon moment, et que ça l'excitait beaucoup de voir son amoureuse gémir en se faisant gober la queue sous la table.

« Haaannn... Yuko... tu es vraiment... nnnyyyaaa... une vilaine chatte. Une très... vilaine chatte. Mmmyyyuuu ! »

Elle avait beau rouspéter, elle était quand même contente d'avoir quelqu'un sous la table pour s'occuper de sa queue en érection pendant que sa chérie lui baisait le cou et caressait son corps. Autour d'elle, la neko pouvait voir des domestiques qui l'observaient, rougissant et gloussant devant ce spectacle. Ses tendances exhibitionnistes en étaient stimulées, de quoi rendre cette fellation encore meilleure. En revanche, savoir que sa future belle-mère pourrait débarquer à tout moment avait de quoi la refroidir.

« Aaahhh... non... cette idée... ne m'excite pas vraiment. »

Pleione avait déjà appris à ses dépens que Yuki avait un don pour découvrir les secrets des gens, un talent si impressionnant qu'il en était presque effrayant. Alors se faire surprendre en pleine activité sexuelle n'était pas pour la rassurer. Cependant, le plaisir de se faire sucer effaçait toutes ses craintes.

« Hhhmmm... aaahhh... ooohhh ooouuuiii... nnnyyyuuunnn... »

La neko n'en revenait toujours pas du plaisir ressenti grâce à cette queue. Il allait bien lui falloir encore quelques heures et plusieurs orgasmes pour bien appréhender les joies des futas. Sucée par Leya, câlinée par Yuko et observée par toutes ces servantes, il ne lui fallut pas longtemps avant de jouir à nouveau.

« MMMYYYAAA ! »

Pleione miaula de bonheur en se vidant les bourses dans la gorge de la neko sous la table, la langue pendante dans le vide et les yeux révulsés de plaisir. Décidément, se faire sucer était une merveilleuse expérience. Après son orgasme, elle blottit son corps près de Yuko, ronronnant contre elle.

« Aaahhh... ma chérie... tu es une vilaine fille... mais je t'aime quand même. Nyyyuuu... ça me fait tellement de bien... de jouir. »

La prochaine fois, elle espérait bien que ce serait elle qui se glisserait sous la table pour lui faire une gâterie. Et pendant qu'elles s'embrassaient tendrement, une maid annonça l'arrivée de madame Karistal. La neko se dépêcha de peigner ses mèches rebelles, de rajuster sa robe et d'essuyer sa sueur. La dame entra dans le salon, vêtue d'une élégante robe, et salua sa fille et sa future belle-fille.

« Bonjour madame Karistal. »

A ce moment, Leya sortit de sous la table, après avoir bien nettoyé la queue de sa maîtresse et remonté son string. La mère de Yuko regarda la neko muette venir vers elle, puis son regard croisa celui de la Lilianstar, et elle lui sourit.

Bon sang. Elle sait tout.

Pleione était affreusement gênée. Jouer les exhibitionnistes devant des domestiques ou des filles du harem, c'est une chose, mais que sa belle-mère la prenne presque sur le fait pendant qu'une fille la suçait sous la table, c'était vraiment embarrassant. Elle n'osa rien dire, et fuyait le regard de la femme qui s'assit à table avec elle.

De leur côté, Antares et Yuka étaient bien moins pudiques. Toutes les deux nues sous la douche, elles se nettoyaient bien en profondeur. Après Yuka, c'était au tour d'Antares d'être lavée. Sa chérie se colla dans son dos et commença à lui frotter le dos avec ses seins. Et même si elle n'avait pas les mêmes proportions, l'expérience restait agréable.

« Mmrraaww... ooouuuiii... continue... »

L'humaine-neko descendit tout le long de son dos jusqu'à ses fesses, les nettoyant de la même façon, de quoi bien faire ronronner sa chérie, puis elle lui passa devant pour nettoyer ses jambes et glisser son téton le long de sa chatte.

« Nnnyyyaaannn ! »

La sensibilité de cette zone était assez forte pour qu'un seul passage la fasse trembler comme si des doigts étaient entrés en elle. Après le bassin, Yuka remonta jusqu'à la poitrine, qu'elle fit bien mousser avant de demander à la neko de se baisser un peu.

« Huuu... très bien. »

A genoux, Antares se retrouva avec le visage collé contre les seins mousseux de Yuka. Sa chérie ne pouvait pas l'étouffer dans sa poitrine comme elle l'avait fait, mais ça restait une sensation agréable.

Après que l'eau ait enlevé la mousse de leurs corps, elles se câlinèrent en discutant de cette expérience délicieuse.

« Myyyuuu... ne t'inquiète pas ma chérie. Quand tu seras enceinte... ils seront plus gros... peut-être plus que les miens. Et si ça ne suffit pas... mmmrrraaawww... je masserais ta belle poitrine... toutes les nuits... pour la faire grossir. »

Si elle s'écoutait, elle lui ferait l'amour sous la douche, mais elle lui rappela quand même qu'elles étaient attendues pour le petit-déjeuner.

« Tu as raison. Je me défoulerai... nyyyaaa... plus tard. »

Les nekos sortirent de la douche, Antares attrapa une serviette et sécha Yuka, qui en fit ensuite de même avec elle. Elles se coiffèrent chacune de leur côté, ne voulant pas trop traîner, s'habillèrent avec leur séduisante lingerie et leurs robes, puis descendirent main dans la main jusqu'au salon. Elles arrivèrent cinq minutes après la mère des Karistal, qui les salua en les voyant.

« Bonjour madame Karistal. »

Le petit couple s'assit à table et se joignirent au repas et aux conversations, sans se douter une minute de ce qui s'était passé un peu plus tôt sous la table.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Yuka/Yuko Karistal
Humain(e)
-

Messages: 962


Je te fait mal? Tu adore ça!


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #312 le: Juin 10, 2018, 03:04:52 »

Il ne fallait pas oublier que Yuko aimait diriger, aimait l'autorité, on pourrait presque la qualifier de peste parfois. Mais une peste amoureuse. Bien sûr, l'idée que sa fiancée se fasse sucer ici l'excitait autant qu'elle, sous les yeux d'autres nekos qui aimaient ce qu'ils voyaient, là aussi, ça plaisait à Pleione. Et ce risque que sa ère débarque... ça rajoutait du piment à ce qui se passait. Sa neko gémissait de plaisir, Yuko savait ce qui se passait, mais ne voyait rien, mais cela la rendait bien chaude en caressant sa fiancée. Le petit jeu se termina bien vite après l'orgasme puisque sa mère allait arriver. Les salutations se faisaient pendant que Leya quittait la table pour retourner voir Yuki en se blottissait dans ses bras. La neko était un peu Yuko et Yuka qui étaient de moins en moins là, une façon pour Yuki de donner son amour quand ses filles ne sont pas là. Mais évidemment, la sortie de sous la table intrigua la mère qui souriait en observant les filles. Pleione ou Yuko, elle ne savait pas ce que la neko avait fait, ni avec qui, mais elle avait son idée. Elle savait ce que ses filles faisaient souvent, mais elle trouvait ça normal, contrairement à leur père qui ne cessait de les voir comme ses petites filles.

« Vous avez bien dormi ? »
« Oui, très. C'est si agréable de dormir avec sa fiancée. »
« Ou sont vos sœurs ? »
« Surement en train de se préparer, on leur a dit de quitter le lit quand on se coiffait donc elles ne vont pas tarder, je pense ? »
« Vous avez des projets pour la journée ? »
Dit-elle en se servant à son tour diverses choses sur la table, Leya assise à côté d'elle.
« Pour le matin, je comptais lui présenter certaines personnes du manoir, l'après-midi, on ira s'amuser, je pense ? »
« Dans le manoir ou en dehors ? »
« Non, je pense qu'on restera ici ? J'ai pas envie de quitter la maison pour le moment, y a rien de spécial en ville en ce moment ? »
« Non, pas que je sache. »


La conversation suivait un train-train quotidien, aucune allusion sexuelle ou de sous-entendu, c'était à croire que le sourire de Yuki laissait planer un doute... Mais la mère des jumelles avait toujours une longueur d'avance, sachant des choses que ses filles pensaient avoir bien caché. Mais passons... Dans la salle de bain, l'orgasme était passé et le plaisir chutait doucement pour ne laisser que deux neko blottis, qui se caressaient mutuellement.

« Nyuuu, oui... Tu me masseras autant que tu veux... Et peut-être... que je pourrais aussi te donner le sein ? »

Elle ne pensait pas pouvoir rattraper une telle poitrine, mais ça ne la gênais pas, elle aimait sa neko comme elle était et n'était pas vraiment jalouse d'elle. Mais si sa poitrine pouvait plus l'amuser si elle était plus grosse, pourquoi pas alors. Remettant à plus tard leur séance de jeux pour ne pas être plus en retard, les amoureuses filèrent au salon pour prendre le petit déjeuné, Yuka saluant plus poliment sa mère. Yuka parlait toujours à ses parents comme une enfant polie bien élevé tandis que Yuko, sans leur manqué de respect parlait de façon plus normal.

« De quoi parlez-vous ? »
« De choses et d'autres. Votre programme de la journée, ce genre de choses. »
« Hm eh bien avec Yuko et Pleione, on pensait visi... »
« Déjà dit. »
« L'après-midi, je ne sais pas trop ? »
en vérité, elle savait, mais elle ne pouvait pas dire qu'elle risquait littéralement de retomber en enfance ou mimer sa grossesse. « Mère, pourrais-je vous demander un service ? Il serait possible avec nos fiancées, de leur montrer nos tenues d'enfances ? »
« Comment ça ? »
« Au harem, nous leur avons montré des photos de nous quand on était bébés et plus jeunes. Des photos, c'est intéressant, mais voir en vrai nos petits vêtements serait plus chou, non ? »
« Mhhh, pourquoi pas... »
« Kuhuhu, tu pourras même renifler nos tenues, elles gardent encore leur odeur... »
dit-elle doucement à sa fiancée. Rien qui pourrait filer la gaule, mais donner une agréable vision de bonheur de futur. Une adorable petite neko dans une belle robe sur leur cuisse...

Pendant leur petit blabla, Yuki se plaisait à nourrir Leya, cette neko était assez grande pour agir seule, elle avait plus ou moins l'âge des jumelles, mais la mère aimait la materner. Et quelle neko n'aime pas être cajolé ?

« Tant votre père n'est pas là, disons le franchement... Laquelle de vous deux me donneras un petit-fils ou une petite fille en premier ? »

La question pouvait surprendre, tombée ainsi sans l'ombre d'un doute sur la table, mais cela ne fit pas réagir Yuko même si Yuka ne savait pas trop où se mettre... Elle l'avait rapidement évoqué la veille qu'elle pourrait simplement être la femme d'Antares et porter leur bébé...

« Sais pas, on verra laquelle de nous deux y arrivent en premier ! En tout cas, ça à l'air de pas te déranger ? »
« Votre père à du mal à vous voir en jeunes adultes, mais il s'y fera. Et puis évidemment que j'aime cette idée. Peu importe laquelle de vous quatre sera mère la première, je sais que ce bébé aura un petit quelque chose de vous, alors je peux que me réjouir de revoir en partie votre petite bouille d'ange. Vous étiez si adorable lors de vos premières années... »
« Et maintenant on ne l'est plus ? »
dit-elle en taquinant sa mère.
« Vous l'êtes, d'une autre façon. Et vos parents à vous ? Ça pourrait les déranger ou non d'avoir déjà le rôle de grand-parent ? »

Certes, Yuki était encore très belle bien qu'elle approchait de la quarantaine et être appelle mamy ne rendait pas cela sexy, mais ça la rendrait heureuse.
Journalisée

Antares/Pleione Lilianstar
Terranide
-

Messages: 558



Voir le profil
FicheChalant
Description
Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
« Répondre #313 le: Juin 13, 2018, 06:48:20 »

Autour de la table, les filles parlaient de tout et de rien, mais Pleione était toujours affreusement gênée à l'idée que Yuki sache qu'elle s'était faite sucer sous la table dès le matin. Yuko discuta avec sa mère du programme de la journée, Yuka ajouta qu'elle voudrait montrer aux Lilianstar les tenues de leur enfance, comme quoi ce serait chou qu'elles puissent voir leurs robes de petites filles. Yuko murmura même à l'oreille de Pleione que leur odeur d'enfant était encore présente. C'était dit sans pensée cochonne, mais lui donner cette idée rappela à la neko le parfum de sa chérie, qu'elle avait reniflé dans ses culottes comme une vilaine petit chatte... et cette pensée la fit bander à nouveau.

« Aaahhh... »

Elle faisait tout pour que sa future belle-mère ne se rende pas compte de son état, mais il semblait impossible de lui cacher quelque chose. Surtout que quand elle regardait Leya, l'envie de se faire sucer la reprenait de plus belle. Et tandis qu'elle essayait de se calmer, Yuki demanda aux filles lesquelles comptaient lui donner des petits-enfants en premier.

« Hein ? »

« Hein ? »

Si les Karistal restèrent plutôt calmes devant la demande de leur mère, les Lilianstar le furent beaucoup moins. Pour Antares, il était encore un peu tôt pour parler d'enfants vu que le mariage n'avait pas encore eu lieu, et pour Pleione, parler de bébés revenait à parler de sexe, et elle prenait sur elle pour ne pas se jeter sur sa chérie dès maintenant et lui fourrer sa queue dans la chatte.

« Je... je ne sais pas encore. Nous voulons toutes avoir des enfants le plus tôt possible alors... ce sera la chance qui décidera. »

« Hhhmmm... oui. »

Leur future belle-mère leur demanda également ce que pensaient leurs parents de l'idée de devenir grands-parents dès maintenant.

« Eh bien... la dernière fois qu'on en avait discuté, il disaient qu'ils seraient contents de devenir grands-parents, mais maintenant que ça va arriver pour de bon... je ne suis pas sûre, mais je ne m'en fais pas trop. »

« Oui... nnnyyyuuu... je suis certaine... qu'ils seront ravis. »

De toute façon, une fois qu'ils auront digéré que leurs filles sont lesbiennes et vont se marier, le reste sera facile à faire passer.

« D'ailleurs, nous avons l'intention de leur annoncer notre mariage dès que nous serons de retour à Zon'Da. »

Les secrets avaient assez duré, ils méritaient d'être au courant. Et en parlant de secrets, Pleione peinait à garder le sien. N'ayant pas l'habitude d'être membrée, elle avait de plus en plus de mal à faire comme si tout allait bien alors qu'elle bandait comme une folle sous son string. Elle n'osait pas quitter la table ou entraîner Yuko dans un coin discret pour qu'elle la soulage, alors elle se contenta de rester assise en espérant que son envie finirait par passer.

« Dites moi Madame Karistal, comment étaient Yuka et Yuko quand elles étaient petites ? Est-ce que c'étaient des gentilles filles sages, des petites tornades qui bougeaient dans tous les sens, des petites pestes, ou autre chose ? »

Antares était curieuse de savoir si sa Yuka-chu était aussi gentille étant petite qu'elle l'était maintenant, ou si elle s'était assagie avec les années.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Yuka/Yuko Karistal
Humain(e)
-

Messages: 962


Je te fait mal? Tu adore ça!


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #314 le: Juin 18, 2018, 03:44:08 »

C'était un repas du matin presque en famille, Setzer manquait à l'appel, mais il avait bien du travail après tout, on ne pouvait pas lui en vouloir. Yuko ne manquait pas de donner des idées à sa chérie même si pour le coup, elle ne pensait pas à mal. Sentir une odeur de bébé, de petits enfants, ça n'excitait pas, ça attendrissait. Mais après tout, c'était peut-être le mot « sentir » qui avait donner de drôles d'idées à sa petite amie. La question de Yuki ne manquait pas de surprendre les nekos, mais elles y répondaient quand même, Antares précisant que ce n'était pas décidé et que la première à réussir aura simplement réussi, pas de concours ou autre, seulement de la chance. Partant sur le sujet de la belle-famille, Yuki se demandait comment réagirait la famille Lilianstar au mariage mais surtout au fait de devenir grand parent. Pour le mariage, bah étant en couple, ils se doutaient sûrement que si tout va bien, ça arrivera. Mais pour la suite, cela pourrait leur faire drôle.

« Je compte sur vous alors pour faire bonne impression. »

Demanda Yuki envers ses filles. Si demande en mariage il y a là-bas, du moins les mettre au parfum, il ne faut pas que cela soit fait de façon légère. Mais Antares venait à se poser des questions sur les jumelles, du moins quand elles étaient petites. Yuki n'allait pas mentir, elle se souvenait mieux qu'elles de tout cela tandis que pour les souvenirs les plus anciens, cela pouvait être modifié.

« Elles étaient sages surtout en présence de leur amie Alice, quand elle passait avec son père, pour sûr qu'elles étaient sage comme des images en jouant avec elle. En dehors de ça, elles avaient chacune leur caractère, en faisant de sales coups à leur sœur. Votre père vous voyait comme des anges, mais ce n'est pas lui qui s'occupait de vous toute la journée. »

Elle ne disait pas cela méchament, mais il était temps pour les nekos de savoir que les « gentilles » Karistal avaient vécu bien des choses ensemble étant jeune qui montrait déjà leur caractère actuel.

« Yuko avait la fâcheuse habitude de taper sa sœur et de dire qu'elle avait fait ça toute seule. Tirer les cheveux ou faire quelques bêtises en accusant Yuka aussi. En même temps, elle ne dénonçait pas sa sœur quand elle lui faisait mal, sauf si vraiment elle allait trop loin. »

Et hop, Yuko passait pour la petite peste ! Cela dit, Yuka n'était pas un ange non plus. Tout cela était dit tandis que Yuko gloussait de façon innocente.

« Yuka était plus fourbe, elle ne frappait pas sa sœur. Mais elle a plusieurs fois enfermé Yuko dans les cages destinées aux esclaves ou bien elle abîmait les robes de sa sœur en cachette. Le pire était quand elle cachait les doudous de sa sœur, un calvaire pour faire dormir Yuko à cette époque... »

Eh oui, fourbe, elle faisait mal sans laisser de traces sur le corps, comme aujourd'hui.

« Mais ensemble aussi vous en faisiez des bêtises. Un jour, elles ont réussi à voler un trousseau de clés pour les cages et elles se sont glisser dans la cage d'une mère neko et de ses enfants pour aller se blottir avec eux. »

Mignon apparemment comme bêtise, mais si ces nekos auraient été sauvage, elles auraient pu être en danger mine de rien. Inutile de dire qu'en trouvant cela, les nekos n'ont rien eut, ils n'ont rien fait, sûrement effrayer à l'idée de recevoir une punition très sévère. Mais la personne en garde des clés à des blessures qui l'ont marqué à vie. Surtout, que c'était Setzer qui les avaient trouvées dans la cage aux esclaves.

« Mais elle avait l'air tellement gentille cette neko avec ses enfants alors nous aussi, on voulait des caresses. »
« Une chance qu'elle ne vous à rien fait sinon même en le suppliant, votre père l'aurais punis elle aussi... Enfin, et vous deux alors ? Toi qui est l'ainée, tu as dû connaître le luxe d'être enfant unique quelques années en ayant tout pour toi avant l'arrivée de ta petite sœur ? Tu as réagis comment après son arrivée, tu étais jalouse ou plutôt du genre à veiller sur elle ? »


Ce n'est pas un secret, tout les enfants uniques qui avaient ensuite un petit frère ou une petite sœur étaient généralement jaloux pendant un certain temps. Mais Yuki n'était pas aveugle, des deux nekos, c'est pourtant Pleione qui avait l'air d'avoir son petit caractère.
Journalisée


Tags:
Pages: 1 ... 19 20 [21] 22 23
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox