banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 ... 18 19 [20]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Retrouvailles amoureuses avec des nekos [PV Lilianstar sisters]  (Lu 13097 fois)
Antares/Pleione Lilianstar
Terranide
-

Messages: 520



Voir le profil
FicheChalant
Description
Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
« Répondre #285 le: Mars 07, 2018, 03:27:20 »

Pleione savait déjà que Yuko était une personne merveilleuse, mais elle faisait semblant d’en douter pour leur jeu. Pour la convaincre, l’humaine-neko lui proposa de passer la nuit avec elle, et peu importe ce qu’elle lui ferait, elle resterait douce envers elle. Et pour commencer, elle lui demanda de l’aider à se déshabiller.

« Hein ? Tu… tu es sûre ? »

C’était pour se mettre sur un pied d’égalité. La neko posa fébrilement ses mains sur la robe de la demoiselle et elles la retirèrent ensemble, la laissant dans un coin du lit, puis la Karistal lui tourna le dos, lui présentant l’attache de son soutien-gorge. La Lilianstar le dégrafa, le fit glisser le long de ses bras, puis quand sa chérie se retourna, elle regarda sa belle poitrine.

« Ouah… Yuko… tu… tu as une… une très… jolie poitrine. Et… j’aime beaucoup… ta… ta culotte. »

C’était de plus en plus difficile pour Pleione de tenir son rôle. Avec sa chérie à moitié nue devant elle, juste vêtue de sa petite culotte, elle avait envie de se jeter sur elle, mais elle commença doucement. Elle posa ses mains sur ses épaules et l’embrassa à nouveau avant de coller ses tétons contre les siens.

« Aahh… ça ne te dérange pas… que je joue un peu… avec tes seins ? »

Peau contre peau, la neko se frottait contre l’humaine-neko, leurs pointes roses et sensibles se caressaient mutuellement, elles gémissaient en mouillant leurs culottes.

« Hhmm… Yuko… haaannn… j’ai… j’ai envie de toi. »

Comment cette première rencontre avait-elle pu aller aussi loin ?

De son côté, Antares était déjà bien plus loin avec Yuka, elles se donnaient du plaisir avec moins de retenue que leurs sœurs. La neko battait les belles fesses de sa partenaire juste couvertes par une petite culotte, et l’humaine léchait le cou de son invitée avec autant de passion et d’envie qu’elle mettait dans ses fessées. Quand le plaisir monta suffisamment, la Karistal se transforma en neko comme sa jumelle, ce qui surprit Antares.

« Ouah… c’est incroyable. Je n’ai jamais vu quelque chose de semblable. »

Mais passé la surprise, le plaisir reprit le dessus. Yuka léchait, mordait et griffait la peau de son amante, et cette dernière en ressentait un tel plaisir qu’elle faisait claquer le cul de sa chérie avec passion.

« Aahh… c’est… bon… Yuka… hhmm… »

La neko n’était pas particulièrement expressive sur son plaisir, mais ses mains en disaient bien plus que ses mots. Enchaînant claque sur claque, elle accueillait avec plaisir les assauts de son amante, et à force de lui faire mal, elle parvint à la faire jouir. La Karistal poussa un miaulement de plaisir, expulsa sa mouille au fond de sa culotte, puis ses mains se desserrèrent des épaules de la neko. Cette dernière, très excitée par ce qu’elle venait de voir, se sentait frustrée de ne pas avoir eu d’orgasme, alors elle exerça encore son rôle de donneuse d’ordres.

« Mmrraaww… Yuka… j’ai chaud… trop chaud. Enlève moi… ma robe. »

Antares frémit en sentant les mains de la jeune fille passant sur sa peau, la débarrassant de sa robe et laissant son corps respirer en sous-vêtements.

« Hhhmmm… non… j’ai toujours chaud. »

Elle gratouilla sa partenaire sous le menton d’une main et entre les oreilles de l’autre main.

« S’il te plaît… Yuka… fais moi jouir. »
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Yuka/Yuko Karistal
Humain(e)
-

Messages: 944


Je te fait mal? Tu adore ça!


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #286 le: Mars 09, 2018, 04:46:52 »

Un peu de douceur ne faisait pas de mal, Yuko a beau adorer fesser Pleione et l'entendre gémir de plaisir et de douleur, la douceur était aussi une chose incroyablement agréable à partager. Et puis la demoiselle avait un programme très spécial pour la neko à partir de demain, mais elles n'y sont pas encore. Doucement, Yuko demanda à être deshabiller et sa neko le fit avec lenteur pour doucement la découvrir, venant la mettre sur un pied d'égaliter et lui retirer son soutien-gorge. Yuko restait souriante et douce devant sa petite amie qui la complimentait sur sa poitrine.

« Kuhuhu, ce n'est pourtant pas grand-chose. Si tu ouvres un de ses tiroirs, tu verrais bien mieux et plus excitant comme petite culotte. »

Pleione se rapprochait d'elle pour l'embrasser en douceur, un plaisir partager pendant que leurs seins se frottaient doucement l'un contre l'autre. Elle posa les mains dans son dos pour la caresser et la presser un peu plus contre elle. Rompant leur baiser, elle levait ses lèvres près de ses petites oreilles. Elles faisaient pratiquement la même taille, mais sur le lit, c'était plus simple.

« Eh bien, profites-en. Moi aussi, je te veux, Pleione... Je veux sentir ta peau me caresser, tes doigts glisser sur moi, tes ravissants petits seins se pressant contre les miens. Huuum oui... Je veux avaler ta salive, sucer sa petite langue, sentir ta sueur sur moi, sa cyprine m'arroser, hmmmm... Le simple fait de t'avoir si près de moi... comme ça... tu me rend folle, Pleione chérie... »

C'était peut-être reprendre un peu son rôle de dominante, mais Yuko serrait sa neko contre elle, elle l'écrasait de plaisir. Mais c'était pour mieux jeter de l'huile sur le feu, elle voulait se faire dominer par sa neko. Une domination sans fesser et coup de cravache, mais juste être une douce dominante. Elle rompit le baiser en se redressant sur ses coudes avec Pleione sur elle, avant de se tenir que sur un coude, retirant un ruban, puis le seconde et sa barrette. Elle ne gardait plus que sa petite culotte sur elle. Avec les cheveux détachés, Yuko – comme Yuka – conservait tout son charme, mais elle profitait généralement que sur soir pour avoir cette coiffure donc autant en profiter.

« Nyan, Pleione, je suis déjà toute mouillée... nyan, caresse moi partout, je veux être ton petit chaton... Fais moi ce que tu veux... »

De nouveau allongée sur le lit, les bras écartés au-dessus de la tête, Yuko était offerte à sa fiancée, elle n'avait plus qu'à profiter de ce cadeau comme bon lui semble, à coup de caresse, de langue ou même de griffe, elle voulait voir sa chérie la dominer et voir même la faire jouir selon les envies de la neko.
Pour ce qui se passe à quelques mètres plus loin, la situation était loin d'être aussi douce mine de rien. Yuka se montrait en dominante soumise, elle ordonnait à Antares, mais elle subissait ses propres ordres. C'était quand même assez drôle. Qui sait ce qu'Antares serait devenue si elles auraient suivi cette voie ? Sûrement une simple soumise qui avait le droit de faire mal à sa maîtresse? La neko se faisait plaisir en tout cas en fessant Yuka mais cette dernière, outre ce petit plaisir, rajoutait un peu plus d'excitation en venant se frotter contre elle, c'était peu de chose, mais c'était toujours un vrai plaisir à ressentir et puis, ça l'avait mener à jouir après tout.

« Nyyyyaaaaaan.... »

Une fois la pression redescendue, elle détachait ses griffes de sa robe et pouvait ainsi s'écarter sans abîmer ses vêtements. Yuka était devenue bien plus douce comme ça. Alors quand elle lui demanda de retirer sa robe, elle le fit sans se presser, toujours ce petit ronronnement battant dans sa poitrine. Antares termina en sous-vêtements, chose que Yuka ne manquait pas en pelotant sa poitrine, si bien dodue et douce, elle aurait presque pu jouer avec sans écouter Antares, mais elle avait toujours un petit faible pour se faire dominer alors, place à l'obéissance. Et puis elle était tout de même bien grattouiller alors elle pouvait lui faire ce petit plaisir.

« D'accord, gentille neko... »

À son tour, Yuka finissait en sous-vêtements, toujours sur les cuisses de la belle neko blonde avant qu'elle ne vienne à nouveau palper sa poitrine, en douceur, prenant un malin plaisir à contempler son regard pendant qu'elle la tripotait.

« Nya, tu as de beaux seins, Antares... Ils sont bien fermes, bien gros, et très doux.... Je me demande si une fois enceinte, tes seins seront plus gros ? Et puis quel goût tu aurais ? Laisse-moi te soulager de ce poids sur tes petites épaules. »

Elle passait sa langue sur sa poitrine, léchant sa peau sur l'un d'eux, pendant qu'elle massait le second avec sa main de libre. Mais bien vite Yuka fut très gourmande. Elle fit déborder ce sein de son soutien-gorge pour venir téter ce dernier, posant ses lèvres autour de ce petit morceau rose et dur, pour tenter d'en extraire un quelconque jus ? Ne sait-on jamais, que cette neko soit magique et lui offre du bon lait de neko ? Yuka était aux anges, profitant de cette poitrine qu'elle raffolait tant, elle tétait avec avidité en tirant sur son mamelon avec ses lèvres, ronronnant de plaisir. Mais il ne faut pas oublier sa zone sensible, sa queue caudale venait caresser son entre-jambe. C'était presque une torture mine de rien !
Journalisée

Antares/Pleione Lilianstar
Terranide
-

Messages: 520



Voir le profil
FicheChalant
Description
Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
« Répondre #287 le: Mars 10, 2018, 05:50:20 »

Collée contre son corps, Pleione s'agitait doucement contre Yuko, frottant sa peau contre la sienne, lui arrachant des soupirs qui se mêlaient à ses miaulements. La neko avait envie de laisser parler son corps avec son hôte, et cette dernière semblait en avoir aussi envie, elle détailla même ce qu'elle voulait : sentir la peau et les mains de la neko la caresser, ses seins presser contre les siens, goûter à sa salive, sa langue, sa cyprine, et même à sa sueur. Tout ça avait de quoi bien exciter la Lilianstar, qui fondait déjà à moitié devant la jeune fille, mais ensuite, sa chérie fit quelque chose qu'elle n'avait encore jamais fait devant elle : elle retira ses rubans et sa barrette pour détacher complètement ses cheveux. Cela lui donnait un nouveau charme encore jamais vu par la neko.

« Yuko... tu... »

Pleione ne savait pas quoi dire. Cette coiffure ne rendait pas Yuko plus sexy ou plus désirable, mais elle changeait complètement de l'image que la neko avait de sa chérie depuis leur première rencontre. Plutôt que de parler, elle préféra agir, et avec l'humaine-neko allongée sur le lit qui semblait s'offrir à elle, elle n'allait pas se ménager.

Pleione s'étala complètement sur le corps de Yuko et alla l'embrasser, sa langue dansant avec la sienne, une main contre sa joue et l'autre contre sa poitrine. La neko fit durer le baiser un moment, et quand leurs langues eurent fini de jouer, elle lui mordilla la pointe de l'oreille avant d'y murmurer quelques mots coquins.

« Yuko... ma chérie... je vais te faire mouiller... à tel point... que tu vas en inonder... ta petite culotte. »

Elle lui avait dit ça sur l'impulsion du moment, sans trop savoir pourquoi, mais elle comptait bien le faire. Elle lécha les lèvres de son amante, puis ses joues, et descendit progressivement de son cou jusqu'à sa poitrine. Elle se concentra sur un de ses tétons, le léchant, le mordillant et le suçant. Elle tétait si fort qu'on aurait pu croire qu'elle voulait faire sortir du lait de cette poitrine à peine plus grosse que la sienne. Elle fit glisser ses doigts le long de ses hanches, caressant le creux de ses reins et la courbe extérieure de ses fesses, jouant avec les bords de sa culotte, tirant sur l'élastique pour les faire claquer contre sa chair.

« Aahh... ça te plaît... Yuko ? »

Qu'elle dise non aurait été très étonnant. Pleione continua son petit jeu, laissant ses mains en dessous de la ceinture, jouant avec les seins et la bouche de son amante avec sa langue. Elle ne touchait pas encore à son entrejambe, elle préférait garder ça pour plus tard. Après plusieurs minutes d'échauffement, la neko passa à la vitesse supérieure. Elle prit les mains de l'humaine-neko dans les siennes et commença à frotter son corps contre le sien.

« Aahh... aahh... nyuuu... »

Échangeant un baiser passionné, les deux femmes se caressaient la peau avec leurs corps respectifs, soupirant et transpirant sous l'effort. Elles continuèrent jusqu'à ce que le plaisir ne les traverse.

« Oh oui... nyyyuuu... YUUUKO ! »

L'orgasme traversa le corps de Pleione comme une lance la transperçant. Elle expulsa sa mouille dans sa culotte, poussa un long miaulement de plaisir, puis se laissa retomber contre Yuko. La neko reprit calmement son souffle en échangeant des caresses avec son hôte, et quand elle eut récupéré assez de forces, elle lui demanda une petite faveur.

« Aahh... Yuko... s'il te plaît... hannn... est-ce qu'on peut... aller voir... tes culottes ? »

L'humaine-neko lui avait parlé de son tiroir à culottes un peu plus tôt, lui disant qu'il y avait des choses bien plus excitantes dedans.

« Je... j'ai un peu honte... de l'avouer mais... je suis... nyyyuuu... une fétichiste... des culottes. »

C'était un gros aveu pour le personnage que jouait Pleione, et une sacrée marque de confiance envers Yuko.

Pour Antares, les choses étaient un peu moins torrides mais étaient chaudes quand même. Yuka reluquait ses gros seins, jouant avec tout en se demandant à quel point ils pourraient encore grossir si la neko tombait enceinte.

« Nyyyuuu... je ne sais pas. Je n'y ai... jamais... aahh... réfléchi. »

L'humaine-neko lécha et caressa sa poitrine par-dessus le soutien-gorge, puis dégagea l'un des globes du sous-vêtement pour pouvoir lécher directement le téton tout dur qui pointait au milieu. Elle tétait si fort qu'on aurait dit qu'elle voulait en sortir du lait.

« Aahh... haaannn... oh oui... Yuka... hhhmmm... »

En plus de se faire chouchouter la poitrine, Antares sentit aussi la queue caudale de Yuka venir caresser sa culotte, pressant contre sa zone la plus sensible.

« Aahh ! »

La neko serra le visage de son amante contre son sein, ceintura son corps avec ses jambes et pinça l'une de ses oreilles entre ses lèvres.

« Hhhmmm ! »

Le plaisir était si délicieux qu'elle n'arrivait plus à bouger. Elle gardait la Karsital contre elle, savourant ses caresses contre son corps, mâchouillant son oreille comme si c'était une peluche, laissant le plaisir l'envhair.

« Nyyyuuu... oui... oui... je vais... MYYYAAA ! »

Antares poussa un cri en jouissant sous les assauts de Yuka, inonda sa culotte avec sa mouille, et quand la secousse intérieure passa, elle s'affala sur le fauteuil. Gardant une main sur la tête de sa chérie, elle caressait ses petites oreilles en regardant son beau visage.

« Nyyyuuu... Yuka... ma chérie... tu es très douée. »

Mais ce premier orgasme n'avait fait que lui donner l'eau à la bouche, elle en voulait plus. Et puisque elle jouait encore le personnage de la gentille Antares, elle était décidée à en profiter.

« Mmrraaww.. j'ai envie d'autre chose maintenant. »

Antares fit se lever Yuka du fauteuil pour pouvoir changer de position. Elle se mit à genoux sur le fauteuil et prit appui sur le dossier.

« Je... je veux comprendre... pourquoi tu aimes... avoir mal. »

Tournant le dos à son amante, elle se cambra un peu pour mettre en valeur son derrière rebondi.

« Je veux... une... une fessée. »

La neko était toute gênée en le demandant.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Yuka/Yuko Karistal
Humain(e)
-

Messages: 944


Je te fait mal? Tu adore ça!


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #288 le: Mars 12, 2018, 03:40:37 »

Il n'y avait qu'au moment de se coucher et au réveil que les Karistal avaient les cheveux détachés et c'est d'ailleurs lors de ce moment qu'elles ressemblaient beaucoup à leur mère. La jeunesse en plus et le tour de poitrine en moins. Mais ainsi, elle s'offrait à Pleione qui ne tardait pas à venir l'embrasser en profitant autant qu'elle le pouvait de Yuko, savourant ses baisers, ses caresses, oui, elle savourait tout de sa fiancée. Elle était douée, nul doute. Yuko gémissait doucement sous les assauts de sa fiancée, fermant les yeux pour mieux ressentir cela même si elle voulait toujours garder un œil sur la plus belle des nekos.

« Haaan, oui, Pleione... Continue.... »

Sa petite bouche sur ses seins, c'était terriblement excitant, elle se laissait faire en maudissant son esprit de ne pas avoir déjà tenté de se faire téter par sa petite neko. À coup sûr, leur sœur avait déjà tenté le coup. Mais tant pis, elle appréciait sa puissance de suçon, elle se laissait faire en gémissant jusqu'à la sentir vraiment contre elle, c'était un vrai plaisir. Leur corps se frottant l'un contre l'autre, entièrement nue aurait été mieux, mais juste habillée de leur petite culotte était déjà pas mal. Le plaisir à l'unisson, les nekos venaient à jouir presque en même temps, arrosant leur petite culotte sous le coup de l'émotion.

« Haaaaaaaaaaaaa, nyyyyaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ! »

Mais après avoir laissé leur petit cœur se reposée, Pleione venait à demander quelque chose qui amusait presque Yuko, mais qui se contentait juste de sourire en lui caressant la joue. Il était temps de montrer à cette Pleione à quel point Yuko pouvait aussi être pervers derrière sa gentillesse.

« Juste si tu acceptes ma condition... Je veux porter ta petite culotte... Et tu portes la mienne... Après... Libre à toi de les essayer, de les renifler... de les lécher ou te rouler dedans... Je veux sentir ta petite culotte trempée contre mon minou, khuhuhu... »

L'échange se faisait en douceur, observant d'abord Pleione retirer sa petite culotte qu'elle venait renifler en fixant Pleione, laissant cette dernière retirer elle-même son trophée de sa peau, avant de se redresser pour porter sa culotte. Un peu serrée, elle se sentait si bien dans ce petit morceau de tissu humide. Ses petites fesses ont chauffé le tissu, son jus imbibe le devant, c'est le pied...

« Huuuum, ça me donnerais presque envie de me doigter... »

Mais il y avait plus urgent à faire. Elle invita Pleione vers son tiroir – il y en avait plusieurs même si jamais elle voulait tout voir – et elle laissa la neko contempler et toucher tout ce qu'elle voulait. Car Yuko ne se privait pas, dans le dos de sa fiancée, elle caressait son corps, léchait sa nuque, son cou, écoutant sa petite chatte en ronronnant contre elle. C'était tellement ça le bonheur...
De leurs côtés, les deux autres étaient bien plus gourmandes, surtout Yuka qui profitait de sa position de force pour profiter avidement de cette poitrine. Elle la massait et la savourait comme une damnée, venant parfois pousser le bouchon un peu loin en faisant sentir ses dents sur sa peau, sans pour autant la morde. Mais que voulez-vous, c'était ça la passion ! Dommage quand même qu'Antares n'ait pas de lait, elle en aurait profité jusqu'au bout, mais elle n'allait pas s'en plaindre, elle était déjà en bonne position. Ainsi, elle poussa Antares à jouir rien qu'en se concentrant surtout sur son sein. Elle était gentille, elle la laissait respirer un peu une fois affalée sur le fauteuil.

« Et toi, tu es délicieuse... je pourrais faire ça toute la journée, nyaaaaa ! »

La suite fut un peu plus surprenante, elle changea de place, observant Antares prendre forme... une position qu'elle n'avait encore jamais vue. Le cul en avant, les mains posées sur le fauteuil ! Elle se demandait si elle ne préférait pas plutôt la pénétrer ? Mais non, pas pour le « premier » soir.

« Nhuhuhuhu ! Oh non, ma jolie Antares, je refuse de te donner une fessée... Par contre, plusieurs, là, je suis partante... Mais ne craint rien, j'irais doucement avec toi... »

Elle se rapprocha en pétrissant ce cul tout aussi moelleux et divin que le haut, mais, il y avait rien à sucer malheureusement. Elle tira sur sa culotte avec ses dents pour la baisser, à mi-cuisse avant de contempler dans toute sa splendeur le fessier de sa neko !

« Hum, je trouverais ça presque criminel de faire mal à un si beau petit cul... Mais soit. »

Une fois de plus, penchée dessus, elle logea son visage entre ses fesses, pétrissant ses belles fesses en léchant son petit trou secret, c'était si bon d'être si pervers.

« Ha ! J'aime déjà ton joli petit cul, Antanyan ! Mais puisque tu désires connaître mon univers... »

Faisant durer le suspense, elle caressa une de ses fesses, guettant le moindre gémissement, la moindre vibration de sa part. Allez, cette pauvre neko attend depuis bien trop longtemps.

CLAC

Le bruit résonna, la main de Yuka restait sur sa fesse pendant qu'elle se frottait un peu contre elle.

« Ne t'inquiète pas, comme pour la pénétration, au début ça fait un peu mal... Après... ça devient un plaisir. »

Yuka enchaîna ensuite, réduisant de plus en plus le délai entre chaque fessée, augmentant un peu sa force jusqu'à enfin entendre un gémissement de bonheur. Là, elle se collait à elle pour parler près de sa petite oreille.

« Voilà, là, ça m'excite... Dis que tu es une vilaine neko, non ! Une belle salope... qui aime être fessée... Mais ne le dis pas qu'à moi... Je veux qu'elles l'entendent aussi... Fais-le, ou bien.... » Sur le coup, elle se demandait ce qu'elle pourrait bien trouver comme menace ? Le dire aux parents ? Non, restons dans le jeu sexuel, bien qu'elle ne ferait jamais une telle chose... La punir ? C'était déjà le cas. Ne pas la punir ? Ha, ce serait aussi une punition pour Yuka.... Allez, c'est censé être le premier soir, elles ne sont pas obligé d'avouer tout leur fantasme. « Sinon je te pisse dessus.... Comme ça, tu seras à moi, nhuhuhu ! »

Marquage de territoire. Allez, un petit effort d'Antares et le jeu peu reprendre de plus belle.
Journalisée

Antares/Pleione Lilianstar
Terranide
-

Messages: 520



Voir le profil
FicheChalant
Description
Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
« Répondre #289 le: Mars 14, 2018, 08:07:36 »

Pour Pleione, avouer son fantasme des culottes n'était pas facile, surtout devant quelqu'un qu'elle venait de rencontrer, mais Yuko avait su prouver que c'était une personne de confiance. Elle accepta de lui montrer ce qu'elle avait en réserve, sous condition qu'elles échangent leurs culottes dès maintenant. La neko se mit à ronronner à cette idée.

« Tu... tu es sûre ? »

A l'intérieur, Pleione était excitée comme une puce, mais elle faisait des efforts pour ne pas le montrer. Pas question de faciliter les choses à Yuko. Les deux filles retirèrent et échangèrent leurs culottes. Celle de l'humaine-neko était un poil trop large pour la neko, mais elle n'y prêta pas beaucoup d'attention, elle était bien plus intéressée par ce qu'elle ressentait. La mouille de la demoiselle contre son intimité, ses fesses qui avaient chauffé le tissu, la douceur contre ses doigts... Pour un peu, elle se serait doigtée devant les yeux de son hôte. D'ailleurs, cette dernière en avait aussi envie.

« Oh... ce... ce serait peut-être... un peu trop... pour une première rencontre. »

A la place, elles allèrent toutes les deux jusqu'au tiroir à culottes, qui contenait aussi des soutien-gorges. Pleione découvrit une belle collection de dessous, allant du plus doux et innocent, comme la petite culotte blanche à pois, jusqu'à des choses plus osées, comme des strings noirs en dentelle. Pour une fétichiste comme elle, voir ce genre de tiroir avait de quoi stimuler sa libido. Mouillant encore plus la culotte déjà bien humide de Yuko, elle prit plusieurs culottes et soutien-gorges dans le tiroir, cherchant le parfum de leur propriétaire dessus, mais ils avaient été bien nettoyés, et l'odeur était légère. Si elle voulait vraiment savourer son odeur, une seule culotte pouvait la combler... mais elle la portait, donc impossible de l'enlever pour en faire ce qu'elle voulait. Du coup, elle proposa un autre jeu à l'humaine-neko.

« Dis moi... Yuko... tu as bien dit... que je pouvais faire ce que je voulais... avec tes culottes, pas vrai ? »

Elle en prit une au hasard dans le tiroir et la mit devant ses yeux.

« Tu sais... j'ai très envie... de lécher... et de renifler... la petite culotte que tu m'as donnée, mais je veux aussi... la porter... pour la sentir... mouler mes lèvres intimes. Alors voilà ce qu'on va faire : je vais te caresser avec la culotte que j'ai dans la main, et quand tu auras joui dessus, j'aurai ton odeur et ta mouille, et je pourrai faire... tout un tas de choses. »

Une idée simple mais efficace.

« Bien sûr tu... tu peux faire la même chose... si... si tu veux. »

Pleione savait que sa chérie ne lui tiendrait pas rigueur de ses fantasmes, et qu'elle savait déjà presque tout de ses goûts sexuels, mais elle était plutôt douée pour faire semblant d'avoir honte.

De leur côté, Antares et Yuka faisaient preuve de beaucoup moins de gêne. Désireuse de connaître le monde de la douleur, la neko tendait ses fesses à son hôte pour recevoir sa première fessée, et cette dernière lui répondit qu'elle n'allait pas se contenter d'une seule fessée mais lui en mettre plusieurs. Avec ses mains pelotant son cul aussi moelleux que sa poitrine, la Lilianstar avait de quoi miauler.

« Nyaaa... Yuka... hhhmmm. »

Elle sentit son amante baisser sa culotte avec ses dents jusqu'à mi-cuisse, lui laissant les fesses à l'air libre. C'était la première fois qu'elle occupait la position de celle qui se faisait punir, et elle était impatiente de voir ce que ça allait donner, même si l'humaine-neko lui disait que c'était presque un crime de faire du mal à un si joli petit cul.

« Myuuu... peut-être... mais j'en ai envie. »

Avant de lancer ses mains à l'assaut de ses fesses, elle y logea son visage, pétrissant ses deux bosses et léchant son petit trou secret, un délicieux prélude à ce que la neko attendait vraiment. Après quelque caresses, la première claque tomba, lui arrachant un couinement.

« Ah ! »

La claque avait été bien sonore, et la douleur très brute. Antares avait eu mal, mais Yuka lui promit qu'elle allait bientôt prendre du plaisir. Avec les fessées s'enchaînant, la neko n'arrêtait plus de gémir, serrant ses mains sur le dossier du fauteuil. Et comme si ça ne suffisait pas, voilà que sa chérie voulait aussi qu'elle s'insulte bien fort pour que toute la chambre entende, sinon elle la menaçait de la marquer avec son urine.

« Aahh... quoi ? Non... nyuuu... c'est trop. »

Antares voulait découvrir l'univers de Yuka, mais les choses allaient un peu trop vite pour elle. Cependant, à force d'être punie, elle sentit une petite étincelle de plaisir jaillir au milieu de la douleur, un plaisir qui l'intrigua. Elle voulait que ça continue, mais pas s'humilier comme l'exigeait sa partenaire.

« Hannn... Yuka... je t'en supplie... ne m'oblige pas... à faire ça. Je... je veux encore... être fessée... mais pas m'insulter. »

Cependant, l'humaine-neko ne semblait pas prête à la lâcher. Soit elle acceptait ses conditions, soit les fessées s'arrêtaient et elle allait se soulager. Voyant qu'elle n'avait pas d'autre option, la neko essaya de jouer le jeu.

« Aahh... je suis... une vilaine neko... hhhmmm... et j'aime être fessée. »

Encore trop timide, la Lilianstar osait à peine élever la voix, mais plus le plaisir montait, plus elle se sentait en confiance.

« Nyyyaaa... oui... j'adore avoir mal ! J'aime être punie... comme une salope... par ma maîtresse ! Mmrraaww... j'en veux encore... j'aime trop ça ! MMMYYYUUU ! »

La neko eut son premier orgasme de masochiste. Son intimité expulsa sa mouille, souillant sa culotte, ses jambes et le fauteuil sur lequel elle se tenait. Une fois l'éjaculation finie, elle se sentait pantoise et un peu honteuse. Elle remonta sa culotte pour couvrir ses fesses rouges et se tourna vers l'humaine-neko, sans oser la regarder dans les yeux.

« Alors... est-ce que... aahh... j'ai été bien ? »

En tout cas, Pleione, elle, avait beaucoup aimé voir sa sœur agir de la sorte.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Yuka/Yuko Karistal
Humain(e)
-

Messages: 944


Je te fait mal? Tu adore ça!


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #290 le: Mars 16, 2018, 03:20:45 »

Sous son charme, Yuko ne pouvait rien refuser à la magnifique neko qui lui faisait face, sentant sa mouille mouler son entrejambe, elle gigotait son bassin en sentant ses petites fesses presser les siennes. Porter les dessous d'une autre, ça offre tant de plaisir. Cela lui donnait une de ses envies de faire tout un tas de cochonerie, mais elle va se retenir et laisser à sa petite neko tout le loisir de faire ce que bon lui semble. Face à son meuble à trésor, elle laissait la neko avoir des étoiles dans les yeux pendant qu'elle la caressait en reniflant sa douce odeur. Mais Pleione avait une idée très amusante qu'elle lui proposa, avec une de ses petites culottes à la main. Yuko venait la lui prendre du bout des doigts en souriant.

« On fera tout ce qui te plaira. Tu es notre invitée après tout. Mais je ne te cache pas que pour le moment, l'idée de sentir ce que tu pourrais me faire pour me faire jouir me tente bien plus que jouer avec toi. On verra ça quand tu porteras ma petite culotte encore bien propre... pour le moment. »

Venant doucement retirer la culotte souillée de Pleione, elle la gardait en boule dans la main, la portant à son nez pour la renifler, elle enfila une nouvelle petite culotte en restant face à la neko. Adossée contre le meuble, elle n'attendait qu'une seule chose, que Pleione vienne à elle pour la faire jouir.

« Je t'attends, fais ce que tu veux pour me faire jouir... Caresse-moi... lèche-moi... mord-moi... Griffe-moi... Je serais ta poupée jusqu'à ce que j'atteigne l'orgasme... »

Elle faisait ça pour que Pleione ai sa petite culotte à renifler après tout donc, c'était la neko qui déciderais de la façon dont elle allait jouir...
Juste à côté, l'ambiance était bien plus sauvage et crue, pour leur plus grand plaisir. Était-ce une revanche de la part de Yuka ? Un désir de faire connaître son monde à Antares ? Ou la garantie que les prochaines punitions soient à la hauteur de ce qui va suivre ? Qu'importe, la neko venait à la forcer à agir contre son grès, la fessée, ça, elle le voulait, mais s'insulter haut et fort, sous les yeux et oreilles de leurs sœurs, oh oui, Yuka adorait voir Antares comme ça. Antares tentait de résister – vraiment ou pour le jeu ? – mais Yuka était lancée, la mèche était allumée et il était impossible d'éteindre ce feu.

« Ferme-là et obéit ou alors je te pisse d'abord dessus ! Et selon la loi animale, tu seras à moi et je te ferais subir bien pire ! »

Finalement, Yuka était belle et bien la jumelle de Yuko, il fallait juste lui laisser sa chance. Car de son côté, elle eut une magnifique récompense. Un délice à entendre. Mais il lui en fallait plus ! Yuka allait plus fort dans ses coups, elle voulait entendre plus que ça ! Et quel bonheur ! Et entendre Antares jouir à cause de ses coups. C'était comme un orgasme pour Yuka aussi, sauf que mise à part mouillé un peu, elle n'avait pas joui. Antares ne le voyait pas, mais Yuka avait le visage ravie, soulagée, elle observait une Antares honteuse, plus mignonne que d'habitude. Elle venait se poser doucement sur ses cuisses en caressant son visage pour la regarder avant de l'embrasser avec toute la délicatesse du monde. Un lent baiser langoureux qui enfermait ses deux-là dans une bulle privée où rien ni personne ne pourrait les sortir de ce cocon.

« Tu étais fantastique, Antanyan. Je n'ai jamais vu une neko jouir de la sorte et c'était... Il n'y a pas de mot pour ça. Mais sache que je ne te mens pas, et jamais je ne ferais de mal à une neko, sauf pour son propre plaisir. Et si tu y tiens, je te laisse m'humilier comme tu le souhaites... Libre à toi de me faire subir pire, d'écrire ton nom sur mes fesses avec tes griffes pour montrer à tes amies terranide qu'une humaine appartient à une neko, je serais heureuse d'être à toi. C'est bien la première fois que j'aime autant une neko pour sa soumission que pour ses coups alors... Tu peux me faire ce que tu veux, je serais heureuse de te rendre heureuse, que ce soit avec des caresses ou des fessées. »

Blottie contre elle, la Yuka qui ordonnait était éteinte et Antares avait sur ses cuisses un adorable chaton qui ronronnait doucement contre elle. C'est simple, elle aurait pu dormir contre elle, mais elle profitait juste de ce moment de silence, entre ses bras.

« Antares... Est-ce que tu m'en veux de t'avoir menacé comme ça ? Tu sais... je faisais ça pour rester dans le jeu... Pour les fessées, oui, je pouvais pas te laisser abandonner alors que tu commences à peine à découvrir ce que c'est, idem pour les insultes, c'est un peu comme... un lubrifiant, ça permet de se lâcher et d'être mieux dans le jeu, mais en aucun cas je t'aurais... fait pipi dessus. Mais si toi, tu veux le faire pour te venger, j'en serais heureuse... »

C'est vrai. Puis Antares n'était pas la première neko a s'être soulagée sur Yuka, loin de là.
Journalisée

Antares/Pleione Lilianstar
Terranide
-

Messages: 520



Voir le profil
FicheChalant
Description
Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
« Répondre #291 le: Mars 21, 2018, 11:21:27 »

Yuko était d'accord pour suivre les désirs de Pleione, même s'ils étaient un peu particuliers. Pour commencer, l'humaine-neko voulait surtout voir son invitée la faire jouir plutôt que jouer avec elle en même temps, alors la neko la regarda retirer sa culotte souillée pour en enfiler une propre et l'inviter à venir la faire jouir.

« Oohh... Yuko... »

La neko était toute émoustillée par cette proposition. Comme son hôte portait une culotte propre, elle n'avait plus besoin d'en mouiller une autre, alors elle rangea celle qu'elle avait en main pour attaquer son amante avec ses petites mains. Elle approcha à quatre pattes, passa ses mains dans son dos et lui embrassa le cou.

« Tu es si belle... et si excitante... nyyyuuu... »

Les mains de Pleione glissèrent jusque dans la culotte de Yuko, caressant et pelotant ses fesses, tandis qu'elle léchait la peau de son cou en miaulant. Sa peau contre celle de sa chérie, elle était si heureuse de la toucher qu'elle ne s'arrêtait plus de ronronner.

« Mmrraaww... oui... oouuii... »

Une de ses mains passa entre les jambes de son amante, et elle enfonça deux doigts dans sa fente humide. L'entendre gémir et couiner était délicieux, et augmentait encore son excitation. Tout en la doigtant et en malaxant son postérieur, elle l'embrassait et la léchait dans le cou, plaquant son corps contre le meuble de rangement. Elle attaqua inlassablement, se régalant de ses couinements, jusqu'à la faire jouir sur ses doigts.

« Hhhmm... oui... Yuko... »

Pleione n'avait pas joui mais son plaisir était bien présent. Après avoir senti Yuko relâcher sa mouille, la neko attrapa sa culotte et la descendit pour la récupérer.

« Et le voilà... mon précieux trésor. »

Elle la colla contre son nez pour la renifler, et l'odeur l'enivra. Ses joues rougirent, ses yeux brillèrent de l'éclat du plaisir.

« Aahh... ce parfum... oohh oui... »

Pleione s'excita tellement qu'elle retira la culotte qu'elle portait pour la renifler aussi, et en fut encore plus excitée.

« Bon sang... ça m'excite tellement. »

Entièrement nue, Pleione se colla contre Yuko en ronronnant, excitée comme une puce.

« Ma chérie... j'adore tes culottes... et leur odeur. »

Se frotter contre elle lui faisait plaisir, et elle avait envie de jouer avec elle.

« Dis moi Yuko... tu n'aurais pas un string... à me faire porter ? J'adore porter des strings... ça laisse mes petites fesses à l'air. »

De son côté, Antares était sortie de sa zone de confort d'une façon plutôt brutale, mais elle avait su se débrouiller. Yuka la félicita pour la façon dont elle avait joué le jeu, et lui rappela encore une fois que jamais elle ne ferait de mal à une neko sans son consentement. A présent que la Lilianstar avait été fessée et humiliée, elle était libre de faire subir la même chose à son hôte, voir même pire.

« Je ne sais pas trop Yuka. Ce genre de choses, c'est... c'est pas trop mon truc. »

Du moins ça ne l'était pas avant qu'elle ne la rencontre. L'humaine-neko voulut s'assurer que son invitée ne lui en voulait pas trop d'avoir poussé le jeu plus loin que ce qui était prévu au départ, et lui expliqua qu'elle avait fait ça pour qu'elle se rende bien compte que les fessées et les insultes sont comme un lubrifiant qui rend les choses meilleures.

« Non, je ne t'en veux pas. C'est vrai, au début... j'avais peur. Mais ensuite j'ai compris. Chaque claque, chaque mot qui sortait de ma bouche... tout ça, ça renforçait le plaisir. »

Lui faire pipi dessus pour se venger lui sembla trop extrême, elle préféra commencer par une punition plus légère. Gardant la demoiselle sur ses genoux, elle fit sortir ses seins de son soutien-gorge et alla lui pincer les tétons.

« Tu m'as fait mal alors je vais faire pareil. Et je veux que tu me dises que tu aimes ça. Insulte toi comme je l'ai fait. »

Antares laissait peu à peu son personnage de gentille neko disparaître pour redevenir la dominatrice que Yuka avait fait d'elle. Parfois, elle avait du mal à croire à quel point sa rencontre avec cette fille l'avait changé. Elle qui ne jurait que par le sexe doux et romantique, elle s'était transformée en une maîtresse sadique s'excitant de voir sa chérie prendre son pied en prenant des coups sur ses petites fesses ou, comme maintenant, en se faisant pincer ses pointes roses.

De temps en temps, la neko se libérait une main pour caresser la peau de son amante tout en continuant à la pincer de son autre main. Ses doigts passèrent sur son ventre, ses cuisses, son cou, son visage, même jusqu'à aller se glisser dans sa bouche.

« Lèche mes doigts. »

Après plusieurs minutes, la Lilianstar réalisa que son hôte ne prenait pas assez de plaisir pour jouir, alors elle passa une main entre ses cuisses pour la doigter. Sa réaction fut immédiate et délicieuse à regarder.

« Oui Yuka... je vais te faire jouir. »

Les sens d'Antares étaient comblés et elle prit plaisir à regarder Yuka s'exciter jusqu'à avoir un orgasme. L'humaine-neko poussa un long miaulement et se soulagea dans sa culotte, mouillant aussi les doigts de sa partenaire. Elle vint ensuite se serrer dans ses bras, et la neko lui fit un gros câlin.

« C'est bien Yuka, tu es une gentille fille. Et maintenant que tu as joui, je compte sur toi pour me rendre la pareille. »

Elle lui laissa quand même une petite minute le temps de se reposer, puis lui expliqua ce qu'elle avait en tête.

« Passe entre mes jambes ma jolie. Je veux sentir ta langue sur mon minou. Et n'oublie pas de m'enlever ma culotte, à moins que tu ne veuilles que je la salisse. »

Si l'humaine-neko lui faisait un cunni en lui laissant sa culotte entre les cuisses et qu'elle la souillait avec son orgasme, ce serait un bon prétexte pour une punition.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Yuka/Yuko Karistal
Humain(e)
-

Messages: 944


Je te fait mal? Tu adore ça!


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #292 le: Mars 25, 2018, 10:22:36 »

Pleione semblait très perverse sous ses airs mignonnes, et cela n'était pas fait pour lui déplaire, bien au contraire. La neko n'avait pas besoin de se faire attendre et vint directement contre elle, s'y coller en reniflant sa peau, la caressant partout, mais évidemment surtout au niveau de l'entrejambe. La neko avait le corps chaud, contre le sien, faisant tout en son pouvoir pour faire mouiller Yuko. Et venant de sa petite neko, pas besoin de faire de grandes choses pour ça. Sentir son corps contre le sien, des caresses, de délicieux ronronnement, c'était amplement suffisant. Yuko ne restait pas de marbre non plus, elle caressait la belle petite chatte avec douceur, pas tant pour l'exciter, car elle caressant autant son dos que l'arrière de sa tête ou encore ses délicieuses petites fesses. Mais elle faisait ça pour offrir un peu plus de plaisir à sa fiancée.

« Huuuuuum, oui.... Continue, petite chatte.... Haaan... »

Être à la merci de cette petite neko était absolument délicieux, elle laissait Pleione la faire jouir selon son envie, sans intervenir et c'était bien comme ça. La neko y étais toute son envie pour uniquement la faire jouir. Déjà sa culotte était quelque peu humide, mais ce n'était pas encore le geyser de plaisir. Mais à force de sentir ses doigts la caresser dans cette zone, douce puis après plus gourmande, Yuko termina enfin par jouir en miaulant près de Pleione, de ses adorables petites oreilles poilues.

« Nyyyyyyyyyyyyyyyyyyyaaaaaaan ! »

Toute tremblante et ronronnante, elle laissa Pleione récupérer son trophée pour le renifler de plaisir, sous ses yeux. Voir cette petite chatte si perverse lui donnait envie de reprendre son rôle et de dresser cette petite chatte obscène ! Mais non, elle aura tout l'occasion de reparler de ça dés demain, pour le moment, elle devait la laisser savourer son petit moment de gloire. Sentant cette dernière revenir contre elle, elle avait une demande si facile à exécuter.

« Kuhuhu, tu penses que je ne porte que des culottes ? String, shorty, portes-jaretelles, corset, collant, j'ai tout pour être le plus sexy possible. Je te laisse contempler ma collection mais cette fois, je choisis pour toi. »

Yuko se retourna en faisant exprès de rester bien coller contre le corps de sa fiancée et une fois de dos, elle remua quelque peu ses fesses contre son corps, un regard derrière son épaule.

« Mhhhh, j'aime sentir ton bassin contre mes fesses... Et toi, tu aimes ça ? »

Si Pleione aurait eut une queue ici, elle aurait sûrement été très dure ! Mais passons, Yuko tira un nouveau tiroir pour montrer à sa fiancée tout ce qu'elle pourra porter selon ses envies, pour elle ou pour Yuko. Sans tendre de suite la main, Yuko chercha un peu puis se pencha, baladant sa main sur bien des couleurs. Noir, blanc, rose, rouge, cyan, tant de couleur, de tissu. Stoppant son doigt sur du noir, elle tira dessus pour en extraire un petit morceau de tissu avec un peu de dentelle. Le tenant dans sa main, elle se retourna vers Pleione en lui souriant, car Yuko voulait savoir une chose... et surtout jouer un peu avec sa fiancée.

« Avant de te le donner, je veux savoir ce que tu comptes faire ? En dehors de le porter, qu'est-ce que tu vas me faire ? Ou bien, qu'est-ce que je pourrais te faire ? Donne-moi envie d'ouvrir ma main, Pleione chérie... »

Hum, Yuko reprenait tout de même un peu son rôle de dominante... Enfin, elle voulait surtout entendre Pleione dire ce qu'elle comptait faire, espérant que la neko ne va pas prendre de pincette dans ses explications, car plus c'est salace, plus c'est excitant...
Même si elle savait sa fiancée heureuse, dans cette « première » soirée, elle devait bien s'assurer de ne pas franchir les limites, car elle ne voulait pas qu'Antares ne lui en veuille. Aussi doux qu'un chaton, elle semblait rassurer en entendant ses mots, elle souriait même quand la neko venait récurer la monnaie de sa pièce en libérant sa poitrine pour en pincer ses petits bouts, ce qui déjà la faisait doucement gémir, comme miauler.

«Nyaaaa.... haaaaan, Anta-nyan... hum, oui... Tire dessus... »

C'était peu, mais ça restait bon. Peu à peu, elle retrouvait goût à ce que son corps endurait, c'était bon d'être dominante, mais tout autant d'être dominée. Antares y allait parfois plus fort, mais ce n'était que peu de chose. C'était comme se caresser le minou, ça fait son effet, mais c'est la base. Faut parfois aller bien plus vite, plus fort, plus profond pour sentir l'extase.

« Haaaaan, oui.... Mmmmh, nyaaaa, ha, je suis une belle salope.... Huuum, fait moi jouiiiir... Ouais, baise moi comme une pute, humilie moi, vas-y... »

Yuka reprenait un peu trop facilement son rôle de soumise... Elle n'avait pas dit « Maîtresse », c'était déjà ça pour garder un peu de crédibilité. Amenant ses doigts à sa bouche après avoir parcouru son corps, Yuka les dégustaient avec passion, laissant sa langue sortir de sa bouche, tenant le poignet de la neko, elle lui faisait faire un mouvement bien spécial, comme si ses doigts étaient une partie plus masculine. Antares arrivait enfin à la fin, faisant jouir sa petite amie, venant à demander après un délicieux câlin à ressentir la même chose. Yuka se plaisait déjà de dévorer ses seins à pleines dents, mais elle voulait la faire passer déjà plus bas.

« Huuum, tu m'as dit être une salope, non ? Je sais que tu souffrirais si je te faisais attendre plus longtemps, donc... »

Pas le temps de lui retirer ses dessous. Yuka descendit pour prendre place et c'est à grand coup de dent que la neko se laissant dans sa tache. Juste pour la faire frissonner, elle tirait sur sa culotte avec ses dents. Yuka allait même jusqu'à montrer un pe plus son côté sadique et autoritaire en tirant sa culotte, crachant rapidement dedans avant de caresser son petit morceau de tissu.

« Nhuhuhu, tu aimes ça, hein ? Que je te crache dessus, sale petite traînée... »

Elle n'attendait pas spécialement de réponse, elle la connaissait très bien pour savoir que oui, cela avait son petit effet. Ce n'est pas comme si c'était en plein visage après tout. Yuka, elle aimerait bien, mais Antares, elle ne préférait pas tenter le diable. Mais passons au plus sérieux. Comme une neko enragée, elle se glissait entre ses jambes, usant que de sa bouche pour la stimuler, de grands coups de langue par-ci, elle y enfonçant sa tête, nez en avant par-là, Antares ne va pas attendre longtemps avant de jouir avec sa petite neko enragée. Yuka venait même renifler très fort sa petite zone sensible en gloussant.

« Nhuhuhu.... ça sent la chatte en chaleur... Si je le pouvais, je te baiserais contre le mur et tu en serais heureuse. »

Le sourire bien large, elle reprenait, trouvant un nouveau jeu en venant mordiller la petite bosse que sa culotte avait fait apparaître, c'était magique, elle le pinçait avec ses dents et Antares tremblait de plaisir, de douleur, miaulant même parfois. La tête entre ses jambes, elle aurait bien demandé à ce qu'elle s'assoit sur sa tête, mais ça ne faisait pas très dominante comme posture... Elle n'attendait plus qu'une chose... sa récompense.
Journalisée

Antares/Pleione Lilianstar
Terranide
-

Messages: 520



Voir le profil
FicheChalant
Description
Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
« Répondre #293 le: Mars 28, 2018, 06:52:58 »

Pleione savait déjà que Yuko aurait toute une collection de strings à lui faire essayer, mais dans son personnage, elle ne savait pas encore qu'elle allait bientôt se découvrir une passion pour tout ce qui touchait à ses petites fesses. Pour l'instant, elle voulait juste les exposer. L'humaine-neko lui expliqua qu'elle avait tout un tas de sous-vêtements différents pour être le plus sexy, et qu'elle était prête à la laisser voir sa collection, sauf que cette fois, ce serait elle qui choisirait ce que la neko allait porter.

« Nyuuu... ça me va. »

La Karistal continua de charmer son invitée en frottant son derrière contre son bassin, de quoi la faire ronronner bien fort.

« Mmrraaww... ne me tente pas Yuko... je pourrais devenir... plus sauvage. »

Mais peut-être était-ce ce qu'elle voulait.

La neko suivit son hôte jusqu'à un autre tiroir, qu'elle observa pendant que la demoiselle fouillait dedans. A l'intérieur, il y avait tout un tas de dessous bien plus sexy que les culottes de l'autre tiroir. Tant de couleurs, de formes, de tissus... Pleione salivait d'envie en les regardant. Puis Yuko sortit un string noir avec un peu de dentelle du tiroir et le montra à sa chérie. Mais avant de le lui donner, elle voulait avoir une bonne raison de le faire, et entendre ce que la Lilianstar avait prévu.

« Ce que je vais faire ? Hummm... c'est une bonne question. »

Pleione n'y avait pas tellement réfléchi, mais elle avait quand même un ou deux idées en tête.

« Eh bien... d'abord je vais enlever la petite culotte que tu m'as gentiment prêtée... et je la collerai contre ton nez... pour que tu puisses sentir le parfum de mon plaisir.
Ensuite... j'enfilerai le string devant toi... en te laissant voir mes petites fesses nues pendant quelques secondes. Et une fois enfilé... je viendrai frotter mon cul contre ton bassin... comme tu l'as fait avec moi. Je te ferai baver d'envie devant mes deux bosses arrières.
Et pour finir... si tu aimes vraiment voir mes fesses... je te laisserai les savourer. Tu pourras les embrasser... les caresser... les lécher... t'en servir comme oreiller... tout ce que tu veux.
Si tu veux... je pourrai même m'asseoir sur ton visage... pour que tu les voies de très très près. »


La neko n'avait pas peur de jouer un peu les dominantes, les rôles n'étaient pas encore clairement définis entre elles. Elle se colla près d'elle, ronronnant et agitant sa queue caudale, miaulant tout près de son oreille.

« Nyyyaaa... alors Yuko... je peux avoir ton string ? »

A côté, les choses commençaient à prendre une tournure plus érotique. Antares restait mesurée dans ses punitions pour Yuka, mais cette dernière ne faisait pas preuve d'autant de retenue. Elle prit les doigts de la neko dans sa bouche et les suça comme si c'était un sexe masculin, puis descendit entre ses cuisses pour attaquer voracement son mont de Vénus.

« Aahh... nyyyaaa... Yuka... »

La Lilianstar sentait les dents de son hôte contre sa culotte, tirant sur le tissu sans le retirer pour autant, crachant dedans pour exciter encore plus son amante.

« Hhhmmm... oui... Yuka... mords moi... crache dans ma culotte... ooouuuiii ! »

Antares avait une humaine-neko enragée entre les cuisses, qui la léchait longuement et intensément, lui donnant un plaisir incroyable. Mais surtout, elle ponctuait son cunni d'actions et de phrases très excitantes, comme renifler son intimité et dire que ça sentait la chatte en chaleur.

« Aahh... ooohhh... Yuka... j'adorerais... que tu me prennes... contre un mur. »

L'Antares dominante était encore bien loin, alors l'Antares soumise se laissait aller. Avec Yuka entre ses jambes qui léchait sa culotte et pinçait son petit bouton, il y avait de quoi devenir folle de plaisir. Miaulant, gémissant et criant, la neko savourait au mieux ce qu'on lui offrait.

« Aahh... oui... ça vient... ça vient... MMMYYYUUU ! »

La neko eut un orgasme retentissant, et sa mouille jaillit tel un geyser, marquant bien sa culotte. Quelques gouttes filèrent en-dehors du sous-vêtement, là où l'humaine-neko put les récupérer. Après avoir joui aussi fort, la Lilianstar finit avec le souffle lourd et les joues rouges, mais son bonheur était immense.

« Mmrraaww... Yuka... c'était... fantastique. »

Non seulement elle l'avait léché avec talent, mais en plus elle lui avait donné un bon prétexte pour la punir.

« Regarde moi ça... nyyyuuu... ma culotte est... tellement mouillée. »

Elle prit l'humaine-neko sur ses genoux, posa une main sur sa tête pour la caresser entre les oreilles, et l'autre main contre ses fesses.

« Tu as été... une vilaine fille. A cause de toi... myaaa... ma culotte est fichue. »

Elle pressa sa fesse entre ses doigts.

« Pour la peine... tu vas prendre... mmrraaww... une fessée. »

Elle tapota sa cuisse pour lui faire comprendre ce qu'elle devait faire.

« Allez... allonge toi... sur mes cuisses. »
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Yuka/Yuko Karistal
Humain(e)
-

Messages: 944


Je te fait mal? Tu adore ça!


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #294 le: Avril 02, 2018, 11:18:05 »

Yuko tenait une arme dans sa main, un simple morceau de tissu plutôt radin en tissu, mais pourtant si excitant. Elle devait le donner à sa petite amie et elle allait le faire, mais avant cela, elle voulait un avant-goût de la suite. Qu'est-ce que cette petite chatte allait lui faire ? Elle était toute ouïe ! Pleione se prêtait au jeu et lui annonçait tout ce qu'elle comptait lui faire et autant dire que le programme était alléchant ! Yuko finissait par relâcher le morceau de tissu pour le donner à sa petite amie avant de la prendre dans ses bras pour l'embrasser doucement.

« J'accepte, et tu pourras même faire des choses que tu n'as pas dite, mais par contre, on fait ça dans le lit... »

Autant avoir plus de confort. Elle laissait d'abord la neko se changer et Yuko n'en perdit pas une miette ! Chaque petit mouvement de ses fesses, c'était divin. C'était une œuvre d'art à traiter avec délicatesse – et pourtant dieu sait que demain elle pourrait bien avoir mal aux fesses, la neko n'était pas à l'abri de fessée, sauf pour finir cette soirée.

« Mrrrraw ce que tu es sexy dedans... Hmmm j'aimerais tant te voir essayer tout ce meuble, mais... Hum, je veux savourer chaque petite tenue que tu porteras alors pour ce soir, restons sur ce petit string. »

Ammenant la neko avec elle dans le lit, Yuko s'allongea, deux oreillers pour être un peu redressée et elle invita la neko à se poser sur elle, mais pas question de d'abord faire les câlins, ça, c'est pour finir. Il fallait maintenant tenir parole.

« Je t'en pris Pleione, prends place, je veux voir tes magnifiques fesses remuer sur moi. »

Le seul point négatif, c'est qu'il lui manquait une queue pour l'enfoncer entre ses petites fesses, mais ça viendra, attendons qu'elle ait la bague au doigt et Yuko allait lui apprendre une nouvelle forme de plaisir. Mais rien que ça, cela lui suffisait à en trembler de plaisir, de voir son petit cul se bouger devant ses yeux, remuer contre elle. Sa main la démangeait, elle avait presque envie de fesser ce cul magnifique ! Mais non, Yuko voulait finir cette soirée sur une note plus douce et romantique. La punition sera pour demain.

« Hmmmmm ma chérie.... mrrraww c'est si délicieux ! Mais maintenant... hum, rapproche tes petites fesses de mon visage.... Je veux le savourer, littéralement. »

Le voir de si près était encore meilleur ! Elle le caressa avec délicatesses, faisant quand même passer ses ongles sur sa délicate peau. Sa langue glissait dessus, sa peau était si douce ! Cela en était presque criminel !

« Hum Pleione, j'ai fait l'amour avec des tas de neko... mais aucune avait un cul aussi beau que le tiens, tu sais... Si je devais imaginer la neko parfaite... Ce serait toi. Surtout pour ton joli cul... Ma chérie... me permets-tu de lécher ton cul ? »

Pas uniquement passer sa langue sur sa peau mais aussi EN elle. Certains trouves ça dégouttant et Yuko en fait partie. Elle ne propose cela qu'aux nekos très spéciales. Elle se demandait si elle serait capable de la faire jouir ainsi ? Après Pleione n'était peut-être pas fan de la pratique, ça pourrait se comprendre.
De son côté, Yuka s'éclatait comme une petite folle ! Venant s'attaquer à l'entrejambe de sa fiancée, elle s'en donnait à cœur joie en léchant et en mordant sa zone sensible, c'était aussi excitant pour l'une que pour l'autre. Quand la belle chatte blonde venait jouir, ce fut une occasion pour venir quémander quelques câlins et baiser. Yuka pouvait être très dominante, mais elle ne refusait pas une telle chose. Et entre quelques douceurs, la neko venait à lui faire une demande en voulant la punir. Certes, mais Yuka restait encore très dominante et elle n'allait pas se laisser dominer simplement comme ça.

« Hum, tu joues avec le feu, jolie minette... J'accepte, mais tu as intérêt à me mettre plus d'une fessée et surtout.... Surtout, tu as intérêt à me faire mal ! Car si ce n'est pas le cas... Crois-moi que tu regretteras d'avoir voulu te frotter à moi ! »

Cela sonnait comme une mystérieuse menace, à la fois excitante et inquiétante. Elle ne comptait pas spécialement mettre ses menaces à exécution, d'où le fait de ne rien dire sur cette punition, mais Yuka était surtout douée en douleur mentale, la douleur et la peur avant même qu'elle ne tombe. Mais quand elle avait ce petit to dominante avec des esclaves, généralement elle pouvait user de cire chaude, d'urine, de jouet SM un peu plus douloureux que doux, bref, une Yuka qui se rapprocherait d'une Yuko... Elles n'étaient pas jumelles pour rien. Prenant place sur ses cuisses, elle gardait son sourire en coin, se demandant si sa fiancée sera à la hauteur ? Elle n'allait pas juger les premiers coups, il fallait après tout trouvé le juste-milieu entre douleur et plaisir, et ce n'était pas si simple. Yuka lâchait bien quelques soupirs, mais ce n'était pas encore ça.

« N'oublie pas... Je veux avoir Mal ! »

Et cela arriva enfin !

« NYYYYYAAAAAAAAA ! Ha ouais, là, c'était pas mal ! »

Raison de plus pour continuer donc. Yuka gémissait et miaulait de plus en plus fort, o ne pouvait pas mentir en disant qu'elle prenait son pied, les fessées tombaient de plus en plus vite et mieux dosées, quel délice !

« Nyaaaa ! HAAAAN ! Continuuuuuueeee ! Haaaaan ouaiiiiis ! Vas-y ma SalOOOpe ! Plus fort, ENCORE !!! »

Soumise, mais dominante quand même... Yuka attendait son orgasme, car après ça, elle va pas la punir de suite, elle aime que la douleur s'abaisse doucement et rien de mieux que les bras d'une gentille neko pour ça...
Journalisée

Antares/Pleione Lilianstar
Terranide
-

Messages: 520



Voir le profil
FicheChalant
Description
Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
« Répondre #295 le: Avril 04, 2018, 10:11:54 »

Le petit speech de Pleione avait convaincu Yuko, qui lui donna son string noir en dentelle puis la prit dans ses bras, en lui demandant que toutes ces choses se passent dans le lit.

« Comme tu voudras. Mais d'abord... je vais enfiler ce petit string. »

Elle se mit debout, tourna le dos à sa chérie et retira sa culotte, se penchant en avant pour bien montrer ses fesses, les remua un peu, puis enfila le string.

« Alors Yuko... tu aimes ce que tu vois ? »

Elle avoua adorer ce côté sexy chez la neko, et voulait même lui faire essayer toute sa garde-robe de sous-vêtements, mais pour l'instant elles allaient se contenter du string. Les deux femmes allèrent s'allonger dans le lit, Yuko en-dessous et Pleione au-dessus. La neko gardait le dos tourné à sa partenaire et commença à remuer ses belles fesses contre son bassin. Grâce au string qu'elle portait, la terranide offrait une superbe vue sur son cul.

« Aahh... myaaa... oui... »

Si Yuko avait eu son sexe masculin entre les jambes, il serait déjà bien dressé dans sa culotte. Mais là, tout ce qu'elle avait, c'était un sous-vêtement trempé par sa mouille. Après quelques minutes, elle demanda à la neko de rapprocher encore ses fesses, alors elle approcha jusqu'à les coller tout près de son visage.

« Hhhmmm... c'est assez près pour toi ? »

Comme elle l'avait dit plus tôt, elle pouvait aussi s'asseoir sur son visage. Mais là, Yuko voulait juste masser et lécher son petit cul pour le savourer. Elle lui avoua avoir l'impression que la neko était l'incarnation de la perfection, surtout pour son joli derrière, et demanda si elle pouvait la lécher en profondeur.

« Mmrraaww... mais avec plaisir... Yuko. »

Pleione tourna un peu la tête pour essayer de voir sa chérie agir, mais elle n'eut qu'une vision partielle. Yuko décala la ficelle arrière du string pour accéder à son petit trou secret, et écarta ses fesses pour aller lécher cette zone encore plus intime que son minou.

« Ooohhh ! »

Sentir une langue dans cette zone fut une sensation bizarre au début, mais elle se mua vite en plaisir qui, bien qu'inédit à ressentir, fut quand même plaisant. La neko expérimentait l'anal pour la première fois, et même si elle ressentait un peu de gêne à se faire lécher dans un endroit pareil, elle appréciait quand même.

« Mmmhhh... oui... Yuko... continue... nyyyaaa... »

Elle aimait ça, mais doutait de l'aimer assez pour pouvoir en jouir. Et comme les mains de sa chérie étaient occupées avec son cul, elle posa une de ses propres mains sur sa poitrine pour se caresser.

« Mmrraaww... ooohhh ouuuiii... »

C'était bien la première fois que Pleione avait besoin de se stimuler en plus de l'action de Yuko. Peut-être était-ce le signe qu'elle n'aimait pas qu'on joue avec sa rondelle, même si ça ne la gênait pas de sentir une langue la lécher dans cette zone. Ou alors elle avait besoin de quelque chose de plus gros pour la satisfaire.

Après quelques minutes, le plaisir grimpa jusqu'au point d'orgue, et la neko explosa avec bonheur.

« NNNYYYAAA !!! »

Elle jouit dans son string en miaulant, puis elle alla s'allonger sur le corps de sa chérie pour reprendre son souffle.

« Aahh... Yuko... ta langue... dans mon cul... nyuuu... ça m'a fait... tout bizarre... mais... c'était... plutôt plaisant. »

Pour une première expérience, ce n'était pas déplaisant, et ça annonçait la couleur pour leur nuit de noces. Mais en attendant, la neko avait d'autres pulsions à satisfaire.

« Mmrraaww... heureusement... que je portais un string... ça rend les léchouilles... plus faciles. »

Eh oui, on en revenait toujours aux sous-vêtements avec la neko.

« Tu sais pourquoi... j'aime tant les strings ? Nyaaa... parce que j'aime sentir... mes fesses nues... caressées par le tissu de ma robe. Quand je porte un string... je me sens plus libre... plus féminine... qu'en portant une culotte. Et puis... myuuu... ça met mes fesses... en valeur. »

Et ça, c'était l'idéal pour séduire l'humaine-neko.

« Et toi Yuko... mmrraaww... quel genre de sous-vêtements... tu aimes ? »

De son côté, Antares était prête à jouer avec le feu en s'engageant à punir Yuka, et l'humaine-neko lui rappela bien que, si elle n'était pas à la hauteur, le contrecoup allait être terrible. La neko ne s'arrêta pas pour autant, et allongea la Karsital sur ses cuisses, caressant son derrière.

« Tu as un très beau fessier Yuka. »

Cette fois, le personnage allait devoir s'effacer en partie pour que la nouvelle Antares apparaisse. Elle tenta une première tape, pas trop forte mais pas douce non plus, pour voir comment Yuka réagissait, et elle lui rappela qu'elle voulait avoir mal.

« Oui, je sais... mais tu sais... tout ça c'est... nouveau pour moi. »

Mais elle progressa vite. Plus les tapes s'enchaînaient, plus elle trouvait son rythme, jusqu'à ce que ces petites claques ne deviennent de vraies fessées, et que l'humaine-neko ne couine de plaisir.

« Aahh... tant mieux... parce que je n'arrêterai... que quand tu auras joui. »

La Karistal voulait une vilaine neko dominante, elle allait l'avoir. Antares multiplia les fessées, faisant parfois exprès de taper plus ou moins fort pour que le plaisir de son amante ne soit pas constant, qu'elle ait des pics de désir. De temps en temps, elle stoppait ses fessées pour caresser les fesses sensibles de son amante.

« Oui... ça c'est un beau petit cul-cul... pour une bonne petite salope. »

Le personnage commençait à disparaître complètement, et la vraie Antares resurgissait. Elle continua à punir Yuka, fessée après fessée, se délectant de ses couinements et de ses miaulements.

« Alors... est-ce que tu as... assez mal là ? »

La neko ne se reconnaissait plus. Elle agissait d'une façon qui était totalement à l'opposé de sa conception du sexe, et pourtant elle adorait ça. Voir son amante couiner et crier sous ses coups, ses fesses devenir rouges, lui dire qu'elle était vilaine... Elle pourrait vite y prendre goût.

« Oui... Yuka... tu vas jouir... n'est-ce pas ? »

Elle le sentait, l'orgasme était proche.

« Alors jouis... vilaine fille. Jouis dans ta culotte. Nyyyuuu... jouis pour ta maîtresse ! »

En voyant Yuka éjaculer sa mouille dans sa culotte, Antares crut bien jouir avec elle tant elle aimait ce qu'elle voyait, mais son corps lui refusa ce plaisir. Elle aida l'humaine-neko à se redresser et à s'asseoir sur ses genoux.

« Mmrraaww... alors... est-ce que... tu es contente ? »

Et hop, revoilà la gentille Antares, qui rougissait en repensant à ce qu'elle avait fait.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Yuka/Yuko Karistal
Humain(e)
-

Messages: 944


Je te fait mal? Tu adore ça!


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #296 le: Avril 08, 2018, 11:10:58 »

Yuko ne pouvait pas se plaindre, elle avait sa petite neko qui lui offrait un délicieux cadeau. Elle n'était pas du genre à aimer fourrer sa langue dans ce genre d'endroit, mais pourtant, pour Pleione, elle voulait goûter cet endroit et voir à quel point sa fiancée aime ça. La neko se laissait faire entre les caresses de Yuko et ses coups de langue, c'était tellement bon. Bien qu'elle se caressait en même temps, elle avait fini par jouir avant de venir se reposer contre elle en lui parlant de sa passion pour les strings et c'était même de très bonnes raisons. Il est vrai qu'il est agréable de sentir la robe venir caresser les fesses durant un petit coup de vent par exemple. Mais elle termina par lui renvoyer la question. Continuant de garder la neko dans ses bras, elle garda le silence un instant pour méditer sur sa réponse.

« Sur moi, je pense que c'est aussi le string, pour les mêmes raisons que toi en partie. Et puis je trouve que c'est un dessous pratique, il nous cache l'intimité pour ne pas paraître vulgaire, mais le voir exciter grandement sa partenaire, donc, c'est tout aussi bien. »

Elle continua de la caresser en baisant ses cheveux avant de continuer.

« Mais sur les autres, ce sont les porte-jarretelles que j'adore voir. C'est bête, car au final, ce n'est qu'un accessoire, ce n'est pas ça qui va cacher ton joli minou, mais... Hum, si tu savais combien ça m'excite ! C'est simple, j'en vois un, je suis obligée de faire l'amour... Kuhuhu, je ne te parle pas du fait que les filles au harem savent ça et tente de s'en servir contre moi ! J'ai même été obligé de leur interdire de porter ça, en dehors de leurs chambres. »

Elles peuvent en porter tant que c'est cacher par leur vêtement, mais interdiction de porter ça en dehors de leurs chambres si elles sont en petite tenue. Toujours serrée contre elle, Yuko la caressait toujours, rêvant plus ou moins de sa petite amie dans ce genre de dessous.

« Une fois, elles ont même été jusqu'à organiser une soirée où toutes celles qui étaient présente portaient des porte-jarretelles. Je me suis bien amusée, mais elles ont réussi à m'épuiser ses nekoquines ! Mais nul doute que ce sera toi qui portera au mieux cette petite chose, ma Pleione d'amour... »

Frottant sa joue contre elle, elle pensait bien terminer ce petit jeu et cette soirée sur ça, mais avant, il y avait une petite chose à faire, pour rester assez équitable.

« Petit cul d'amour, tu veux bien me faire jouir ? Mais ne bouge pas, je veux t'avoir contre moi. »

Si elle voulait qu'elles s'embrassent ou juste la regarder durant ce petit jeu, elle pouvait après tout, ça ne serait que mieux encore...
Yuka de son côté, acceptait que la neko vienne la fessée, mais elle mettait une condition... Celle d'avoir mal et de prendre son pied ou sinon, le contrecoup sera terrible ! Elle avait une idée précise en tête ? Pas spécialement, quelques pistes à exploiter plus tard, mais elle faisait confiance à sa fiancée pour réussir ce test plutôt simple. Antares continua de garder son rôle de soumise timide, mais bien vite, elle retrouva la forme et ses fessées commençaient à ressembler à quelque chose ! Ça faisait mal et c'était délicieux ! Yuka sentait le plaisir la traverser et ça ne cessait de grimper encore et encore, un vrai délice qui la mena à l'orgasme. Son cul tremblait comme son corps, cambrer en arrière, c'était.... hum, divin.

« Haaaaaaaaaaaaa.... Nyaaaaaaa~ »

Se retrouvant assise sur ses genoux, Antares était de nouveau redevenue calme et gentille, demandant de ses nouvelles. Yuka aussi se sentait toute douce pour le moment. Elle gardait son petit côté hautaine, mais elle était devenue plus gentille et pour preuve...

« Mrrrraaaaw.... C'était pas mal... Je vais même te faire jouir, gentiment bien sûr. Mais pour ça... Allons dans le lit. »

Auprès de leurs sœurs qui ne semblaient pas avoir été très sauvage mais les deux blondes l'ont été assez comme ça ce soir. Elle invita Antares à se mettre à son aise, Yuka se mit dans le plus simple appareil. Elle laissait la neko blonde s'allonger sur le lit avant de la rejoindre en se glissant entre ses jambes, minou contre minou.

« Tu as mérité un doux orgasme. »

Si leurs sœurs se câlinaient doucement, les deux sœurs n'allaient pas être trop violentes non plus. Que Yuka jouisse ou non n'était pas la question, elle devait faire jouir Antares, c'était sa priorité. Les jambes croisées entrent elles, Yuka y frottait son minou tout doux contre celui de la grande neko, miaulant doucement devant un tel plaisir.

« Nyyyaaaa... Ta petite chatte est doooouce... Hmmmm, c'est agréaaable, hein ? »

Voir Yuka la dominer en douceur n'était pas si mal non plus. Les deux couples étaient dans le même lit, pour un dernier élan de douceur qui devait finir dans une petite pluie de cyprine avant de se reposer pour une nouvelle longue journée de plaisir demain... Que de surprise de prévus...
Journalisée

Antares/Pleione Lilianstar
Terranide
-

Messages: 520



Voir le profil
FicheChalant
Description
Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
« Répondre #297 le: Avril 11, 2018, 08:33:16 »

Pleione aimait les strings. C'était déjà comme ça avant de rencontrer Yuko, et depuis qu'elle était sa petite amie, son goût pour ce sous-vêtement n'avait que grimper. Maintenant, elle aimait les strings pour les raisons dont elle avait parlé, et aussi parce que c'était plus facile pour sa maîtresse de lui mettre une fessée. Sa chérie aussi lui avoua préférer les strings pour les même raisons qu'elle, et aussi parce que ça couvrait l'intimité tout en permettant de bien exciter sa partenaire. Mais surtout, elle aimait les porte-jarretelles. Elle lui avoua les aimer tellement qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de faire l'amour quand elle voyait une fille en porter un, et les filles du harem ne s'en privaient pas pour la charmer. Elle avait même du interdire le port de cet accessoire en dehors des chambres, sauf si ça restait discret.

« Ouah. Dans ce cas, je devrais peut-être m'en trouver un. »

Elle en avait déjà porté un lors de l'une des précédentes nuits passées ici, donc elle savait à quel point l'humaine-neko aimait en voir. Maintenant, elle avait envie d'en mettre un à nouveau, mais pas ce soir. La neko commençait à bailler, et elle savait que la soirée allait s'achever. Pour apporter une belle conclusion, son hôte lui demanda de la faire jouir, mais sans bouger pour qu'elle puisse la garder contre elle et la voir faire.

« Comme tu voudras Yuko. »

Pleione donna un baiser à Yuko, collant ses lèvres contre les siennes, mais sans aller jouer avec sa langue. Ses mains se baladaient déjà sous la couette, caressant sa douce peau nue.

« Nyuuu... petit cul d'amour... j'aime beaucoup ce surnom. Mais tu sais lequel... me plairait encore plus ? »

Elle vint le murmurer près de son oreille en ronronnant.

« Petit cul-cul d'amour. Mmrraaww... »

La neko avait beaucoup joui au cours de la soirée, mais elle avait encore de la ressource. Elle sentait les draps frotter contre ses fesses nues, et son string humide contre sa chatte. La sueur perlait le long de son corps, elle miaulait et ronronnait en se demandant comment elle allait pouvoir faire jouir la femme.

« Nyuuu... tant de possibilités... avec un si beau corps. Les lèvres... le cou... les seins... mmmrrraawww... les fesses... »

Yuko avait sans doute beaucoup d'autres points sensibles, mais pour l'instant, Pleione allait surtout se concentrer sur ces quatre-là. Elle se colla contre le corps de son amante, seins contre seins, string contre culotte, et sa langue alla à la rencontre de la sienne. Ses mains allèrent titiller la courbure de ses fesses sous la couette, elle remua son corps de façon à frotter ses tétons contre les siens, le tissu humide entre ses jambes contre le sien, et elle se mit à alterner entre les baisers contre les lèvres et dans son cou. Elle rassemblait son énergie pour donner un maximum de plaisir à sa chérie.

« Aahh... Yuko... nyyyaaa... oui... tu aimes ? »

En tout cas, la neko était aux anges. Elle mouillait encore plus son petit string, ronronnait près des oreilles de l'humaine-neko, et se délectant de ses soupirs et miaulements. Elle mettait de l'énergie dans ce qu'elle faisait, et s'appliquait à toujours être visible par son amante.

« Mmmrrraaawww... oui... regarde moi... dévore moi... des yeux. »

Elle pouvait même la dévorer tout court, ça lui convenait aussi. Après plusieurs minutes de ce petit jeu, Pleione sentit l'orgasme arriver, mais comme le but était de faire jouir Yuko, elle dut se retenir pour ne pas exploser. Mais peu à peu, ce ralentissement la frustra, et elle se sentit de plus en plus fatiguée.

« Mmrraaww... ggrraaww ! »

Une partie plus sauvage de la neko se manifesta. Ses gentils baisers devinrent plus intenses, elle se mit à mordre les lèvres et cou de son hôte, et ses ongles se plantèrent dans ses fesses. Cette douleur aida sa chérie à se chauffer plus vite, et ainsi elle put reprendre un rythme normal dans ses mouvements.

« Aaahhh... oui... ça vient... ça vient... NNNYYYAAA !!! »

Pleione jouit en même temps que Yuko, et les deux échangèrent leur mouille au milieu de leurs cris de plaisir. Après l'éjaculation, la neko laissa son corps transpirant retomber contre celui de son amante. Elle réunit ce qu'il lui restait d'énergie pour retirer son string et le jeter hors du lit.

« Mmrraaww... je veux... dormir... toute nue... avec... ma chérie. »

Cette fois, elle avait tout donné, maintenant elle voulait dormir et ronronner, sa peau nue contre celle de la Karsital.

Antares et Yuka n'étaient pas encore prêtes à se coucher. La neko venait de faire jouir son hôte avec une bonne fessée, cette dernière voulait maintenant la récompenser. Elles allèrent se coucher à côté de leurs sœurs, se déshabillèrent complètement, et l'humaine-neko colla son minou contre celui de son invitée pour la faire jouir d'une façon plus douce.

« Mmmrrraaawww... oui... vas-y Yuka... frotte ta petite chatte... contre la mienne. »

C'était une sensation particulièrement agréable. Antares se faisait dominer en douceur par Yuka, qui lui rendait le plaisir qu'elle lui avait donné en la punissant, et elles étaient dans une position vraiment délicieuse pour la neko. Miaulant et ronronnant, elle ne voulait pas juste être une poupée inactive, alors elle fit glisser ses mains le long du dos de la femme jusqu'à atteindre son bassin. Une main à la base de sa queue caudale, l'autre contre ses fesses, elle la caressait tout en douceur et accompagnait les mouvements de la jeune femme pour la faire jouir.

« Haaannn... alors Yuka... ça te plaît... les caresses... ici ? »

Leurs miaulements et ronrons envahirent la chambre. Le plaisir était doux mais intense, déliant la langue à la neko, qui ne se privait pas de dire tout haut ce qu'elle disait.

« Nyyyaaa... oui... Yuka... frotte toi... contre moi... hhhmmm... on est... tellement mouillées... oui... OOOUUUIII ! MMMYYYUUU ! »

Antares jouit avec bonheur contre le corps de Yuka, sa cyprine se mêlant à la sienne. Elle n'était pas sûre que sa chérie avait joui aussi, mais après ça, elle avait juste envie de dormir.

« Aaahhh... ma chérie... merci pour... ce délicieux... moment. Je te souhaite... mmrraaww... une bonne nuit... Yuka-chu. »

Le jeu était désormais fini. Sur ces bonnes paroles, la neko ferma les yeux et passa ses bras autour de son hôte pour la garder près d'elle.

Les deux couples s'endormirent, nues, dans les bras l'une de l'autre. Demain s'annonçait comme une nouvelle journée de folie.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Yuka/Yuko Karistal
Humain(e)
-

Messages: 944


Je te fait mal? Tu adore ça!


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #298 le: Avril 16, 2018, 02:39:52 »

Que de plaisir, les nekos batifolaient ensembles, Yuko et Pleione se caressaient en ronronnant, toujours plus exciter à force de sentir leurs tétons se frotter, toujours plus d'amour qui coulait entre leurs jambes, c'était beau, c'était intense ! Et même quand elle devint plus sauvage avec ses petites dents et ses ongles, Yuko ne demandait pas plus, c'était génial comme ça ! Même pour les nekos blondes, c'était intense, très près, très chaud, bref, que du plaisir ! L'une comme l’autre, les nekos se calmaient après avoir atteint le septième ciel et elles s'endormaient paisiblement contre l'autre, le sourire aux lèvres, des ronrons qui berçait la chambre, bref, le bonheur n'était pas forcément un champ de fleurs, ça pouvait simplement être un lit et beaucoup d'amour. La nuit battait son plein, une chambre calme et silencieuse, des songes agréables, le bonheur. Mais il ne fallait pas oublier que demain allait être une journée riche en événement, et cela, débutait même dans la nuit. Il fallait bien faire les préparatifs.

Yuko fut la première à se réveiller auprès de sa petite amie paisiblement endormie. Elle réveilla sa sœur pour lui faire comprendre qu'il était temps. Yuko savait ce qu'elle faisait et bien que surprise, ça allait faire plaisir. Mais Yuka avait un doute. Son cadeau allait faire plaisir, mais il y aurait une limite à ne pas franchir, contrairement à Yuko qui pourrait faire à peu près ce qu'elle voudra... Devrait-elle attendre l'avis d'Antares avant de se lancer dans ça ou alors non, elle devait le faire maintenant ? Pour sa sœur, son cadeau va durer environ toute la journée, mais U'lani avait bien dit que le sien sera que de quelques heures et que c'était le genre de chose à ne pas faire tout les jours donc... Non, elle finissait par s'endormir à nouveau, elle verra avec sa fiancée demain... Mais pas Yuko. Sortant ce qui semblait être un petit bonbon, celui-ci était spécial, car il ne se mangeait pas, pas avec les mêmes lèvres du moins. Sa chérie dormait paisiblement et elle glissa cette petite bille entre ses jambes, doigtant doucement Pleione. Pas de quoi la réveiller, mais stimuler son corps. Qui sait, elle avait sûrement pimenté son rêve ? En tout cas, une fois en elle, elle s'endormait à nouveau contre elle. Sacrée programme demain...

Et pour cause, alors qu'il va bientôt être l'heure de se réveiller, Yuko observa avec un grand sourire le résultat de son petit réveil nocturne, car Pleione avait une belle bosse sous les couvertures. Rien que la voir, avec la visage endormi en plus, Yuko se retenait de ne pas déjà lui faire la surprise, mais il sera mieux de voir sa réaction aussi. Caressant son visage, elle se collait contre elle en baisant doucement ses rêves pour la tirer de ses songes.

« Debout mon amour, j'ai grandement envie de toi... mais tu dois me dire ce que tu veux au réveil, mon minou... tu préfères que je te suce ou alors tu veux me remplir la chatte ? »

Drôle de demande au réveil, surtout, quand on n'est pas censé avoir une queue tendue entre les jambes, mais c'était chose faite pour Pleione maintenant. Avec le service trois pièces ! Car Yuko ne faisait pas les choses à moitié. À moitié sur elle, elle ronronnait déjà en léchant son visage, impatiente d'entendre le choix de sa fiancée pour assouvir ses envies... Queue ou pas, Yuko ne comptait pas être soumise aujourd'hui elle va dresser cette vilaine neko à queue.
Pour les blondes, le réveil fut similaire, de la douceur et des caresses pendant que Yuka dormait sur le corps de sa fiancée, ronronnant de plaisir au petit matin en ouvrant les yeux sur la plus belle des nekos à ses yeux, mais si Yuko avait imposé son choix, Yuka avait un à proposer à sa fiancée, sachant que l'un était très spécial...

« Réveille-toi, Anta-nyan... j'ai des surprises pour toi, Nyaaaaa... »

Embrassant la belle neko blonde, Yuka laissait les mains baladeuses de sa petite amie sur son corps, si cela lui permettait de mieux se réveiller, elle avait le droit. Elle lui tendait deux petits sachets contenant certainement une pilule chacune, mais pour ne pas l'avoir prise sans sa permission, c'est que ça devait être spécial.

« Chérie, je voulais te faire une surprise, mais... j'avais peur de la suite... Dedans, il y a quelque chose que j'ai demandé à U'lani mais... Maman ne doit pas savoir et ça risque de se voir donc il faudra attendre cette après-midi, mais... Tu préfères quoi... Me voir enceinte ou... petite fille ? »

Ce n'était pas tant la réaction de sa mère qu'elle craignait, elles étaient grandes et elle comprendrait surement, mais le fait de devenir petite fille impliquait quelque chose car... Autant Yuka verra sa fiancée plus grande et Antares sa fiancée plus jeune, mais justement... Il ne faudra pas dépasser la limite du légal, elles devront jouer ensemble si elles veulent, mais rien d'incestueux dans cette fausse relation mère-fille. Même si pour Yuka, ça veut dire des seins encore plus gros et confortables entre ses bras, elle en devrait pas le faire, car cela serait très bizarre... Tandis qu'être enceinte, elle en aura juste le ventre et libre à elles de coucher ensemble, mais connaissant sa chérie, elle pensait déjà savoir ce qu'elle voudra donc, attention à ne pas dépasser la limite.
Journalisée

Antares/Pleione Lilianstar
Terranide
-

Messages: 520



Voir le profil
FicheChalant
Description
Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
« Répondre #299 le: Avril 18, 2018, 09:42:22 »

Après une soirée aussi agitée, difficile d'avoir un sommeil tranquille. Pleione fit un étrange rêve, bien évidemment rempli de pensées roses : elle était une jeune princesse, retenue prisonnière et sur le point d'être mariée de force à une méchante sorcière pour qu'elle devienne reine. Mais avant que la cérémonie n'ait lieu, un courageux chevalier pénétra dans l'église et défia la sorcière en duel pour la main de la princesse. Il remporta le duel et emporta la princesse avec lui, galopant pendant des heures jusqu'à son château. Il déposa la neko dans sa chambre, retira son casque, et là... surprise ! Ce chevalier était une chevalière, la magnifique Yuko Karistal. Pour sceller leur union, Yuko annonça qu'elle allait prendre la virginité de la princesse, alors elle enleva son armure, dévoilant un ensemble de lingerie au-delà de tout ce que les yeux innocents de la neko avaient déjà pu voir. Puis la chevalière grimpa sur le lit et débarrassa la princesse de sa robe, la laissant juste avec sa lingerie de mariage,imposée par la méchante sorcière. Et bien que morte de honte de se montrer ainsi, la neko passa quand même une nuit magique dans les bras de sa sauveuse et nouvelle femme.
Pleione était si profondément endormie qu'elle ne sentit pas ce que Yuko lui faisait dans son sommeil. Elle ne se réveilla que quelques heures plus tard, doucement tirée de ses songes par les tendres baisers de sa chérie. En ouvrant les yeux, elle ne réalisa pas tout de suite que quelque chose avait changé.

« Nyyyuuu... bonjour ma chérie. J'ai fait... un rêve merveilleux. Je peux te le raconter ? »

Mais l'humaine-neko lui demanda directement si elle voulait être sucée ou lui remplir la chatte pour son réveil.

« Hhmm... de quoi tu parles ? »

Il lui fallut un bon moment pour se réveiller complètement et réaliser qu'elle avait une sensation bizarre à l'entrejambe. En regardant sous la couette, elle réalisa qu'elle avait un service trois-pièces entre les jambes, avec une belle verge érigée et des testicules pendantes.

« Que... quoi ? Mais... comment ? »

Yuko lui expliqua qu'elle lui avait donné un des bonbons d'U'lani pendant qu'elle dormait.

« Alors... tu m'as fait manger un bonbon... pendant que je dormais ? »

En fait, les lèvres par lesquelles le bonbon était passé n'étaient pas celles auxquelles pensait la neko.

« Nyyyaaa... ma chérie... tu es une vraie... diablesse. »

Mais maintenant, elle ne pouvait plus y échapper. Et cette chose la démangeait terriblement, elle sentait qu'elle avait un besoin à satisfaire.

« Mmrraaww... maintenant... mon corps... est brûlant. »

Elle s'apprêtait à découvrir pour la première fois ce que ça faisait de prendre du plaisir comme un homme.

« Pour mon réveil... je préférerais... une bonne fellation. »

Elle n'eut qu'à demander, et sa chérie se glissa sous la couette pour prendre sa queue fraîchement sortie en bouche. Comme c'était la première fois, cette sensation la combla plus que de raison.

« NYAAA ! »

Elle avait l'impression de pouvoir jouir à tout instant, et même si elle se sentait frustrée de ne pas expulser son jus, elle voulait que cette sensation dure le plus longtemps possible. Les mains contre la tête de l'humaine-neko, elle appuyait pour la faire avaler sa saucisse le plus profondément possible, miaulant et couinant de bonheur. Mais elle avait beau vouloir que les choses durent, c'était sa première fois avec une verge, et face à la belle bouche de Yuko, elle ne résista pas plus d'une minute avant de se vider les bourses.

« AAAAGGGGHHHH !!! NNNYYYAAANNN !!! »

Pour la première fois de sa vie, elle goûtait à l'éjaculation masculine, et ce fut incroyable. Sentir son sperme jaillir, sa queue se dilater et se comprimer, les battements de son cœur s'affoler... elle avait l'impression de monter au paradis. Et quand elle retomba, elle n'avait qu'une envie : recommencer.

« Mmmrrraaawww... oh mon dieu... Yuko. Cette... sensation. Ta petite bouche... de suceuse... autour... de ma queue... nyyyaaa. C'était... trop bon. Qu'est ce que... haaannn... tu sais... faire d'autre ? »

La neko ronronnait comme une folle, dans l'attente de sa prochaine gâterie.

Toujours endormie, Antares rêvait de sa Yuka, qui avait toujours son corps de jeune femme mais qui se comportait comme un bébé. Elle se faisait plaisir à la cajoler, jouer avec elle, la nourrir, la changer. Et plus le temps passait, plus elle grandissait. La neko l'habillait avec ses premières robes de grande, ses premières culottes, son premier soutien-gorge, jusqu'à ce qu'elle redevienne sa chère et tendre amante, avec une lingerie plus adulte sur le dos. Et pendant ce temps, dans la réalité, l'humaine-neko la caressait délicatement pour la faire émerger de ses songes.

« Nnnyyyaaa... »

Quand la Lilianstar ouvrit les yeux, elle vit sa chérie couchée contre elle, tenant deux sachets avec dans chacun une surprise d'U'lani pour pimenter un peu leur journée. Cependant, à cause de leurs effets très particuliers et très visibles, elles ne devraient pas être utilisées avant l'après-midi, pour que leur mère ne voie pas ce qui va se passer quand elle mangera avec elles.

« Hhhmmm... d'accord. Et... c'est quoi... ces surprises ? »

La première permettrait de donner l'illusion d'une Yuka enceinte, l'autre ferait retomber la jeune fille en enfance.

« Ah... je vois... »

Effectivement, mieux valait que Yuki ne voit pas sa fille enceinte ou redevenue une enfant, sinon ça risquait de devenir très compliqué de se faire bien voir auprès d'elle.

« Tu... tu me laisses réfléchir... une minute ? »

Chaque surprise avait, pour la neko, des bons et des mauvais côtés. Si Yuka se transformait en petite fille, alors elles devraient se priver de toute activité sexuelle, mais Antares pourrait la cajoler comme elle l'avait fait dans ses rêves. Et si son ventre gonflait, elles seraient libres de faire l'amour autant qu'elles le souhaitent, et ça leur donnerait une vision de leur avenir conjugal, mais impossible de jouer avec la petite Yuka.

« C'est difficile ma chérie... je peux me décider après le déjeuner ? »

De toute façon, elle ne prendrait rien avant ça, donc la neko préférait avoir le temps de la réflexion.

« En attendant... je veux un gros câlin... de ma Yuka-chu. »

Et comme Antares était redevenue la maîtresse de Yuka, elle ne se gêna pas pour venir tâter ses petites fesses sous la couette pendant que l'humaine-neko la serrait dans ses bras et ronronnait contre elle.

« Mmrraaww... tes petites fesses ne sont plus chaudes. »

Après une nuit, son cul était redevenu aussi doux que celui d'un bébé neko, il n'y avait plus aucune trace de la fessée de la veille.

« Hhmm... ton popotin est si doux... si moelleux... nyyyuuu... j'ai déjà envie de jouer avec. »

Elle caressait et pelotait sa chair sans pour autant aller plus loin. Pour l'instant, elle avait juste envie de la sentir contre elle sans la punir. Leur câlin s'agrémentait de baisers, de mots plus ou moins sensuels, et de caresses plus ou moins intimes. Et si elles étaient encore assez sages, à côté, le spectacle de leurs sœurs déjà en train de faire l'amour avait de quoi les exciter.

Donner une queue à Pleione... hhhmmm... tu joues à un jeu dangereux.

Sous l'effet du désir, qui sait ce que Pleione pourrait faire. Mais en tout cas, voir sa sœur ainsi donna vite envie à Antares de jouer à son tour. Et sans trop savoir pourquoi ou comment, une idée lui vint en tête.

« Mmmrrraaawww... Yuka... ma chérie... amène moi... à ton tiroir... à sous-vêtements. On va enfiler... quelque chose... puis on fera l'amour. »

Eh oui, les sœurs Lilianstar partageaient certains goûts, et même si l'aînée n'était pas aussi fétichiste que sa cadette, elle savait apprécier une belle lingerie sur le corps de ses amantes. D'ailleurs, voir les dessous de sa chérie l'inspira encore plus.

« Bien... tu as de jolies choses ma puce. Maintenant... choisis deux ensembles. Un pour toi... et un pour moi. »

Évidemment, la neko avait un but bien précis : quels que soient les sous-vêtements que la Karsital allait choisir, ils seraient trop petits pour la neko, qui verraient ses formes moulées par le tissu. Et ce que sa chérie choisirait serait un bon moyen de voir ce qu'elle aime chez elle, et comment elle veut faire l'amour.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic

Tags:
Pages: 1 ... 18 19 [20]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox