banniere
 
  Nouvelles:
LGJ accueille un nouvel Administrateur ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Un innocent vampire pour une Renarde trop lubrique?  (Lu 842 fois)
Ahri
Impératrice du viol. ♥
Créature
-

Messages: 899



Voir le profil
FicheChalant
Description
Kitsune-bi Inari, Renarde à neuf queues ayant obtenue par magie l'apparence humaine, ayant besoin de fluides sexuels pour vivre, Ahri vit généralement seule à la recherche de plusieurs 'esclaves idéales'.
« le: Mars 22, 2015, 11:21:14 »

Ça allait être une soirée normale, oui.

Pour une fois que je n'avait pas l'intention de jouer avec une petite esclaves juste pour le plaisir de voir la luxure dans ses mirettes, ni de m'appâter un gros client juste pour lui pomper son fric, je me retrouvais, tard ce soir là, à Nexus à vagabonder sans but. La solitude est un fléau en soi, puisque Seul, l'humain peut se mettre à réfléchir, et ici, j'avais fait le tour. Qu'est ce qu'au final je faisais ? Pas grand chose qui soit important, si ce n'est rien. Après, Je pouvais toujours m'amuser et ce pratiquement pour l'éternité au vu des capacités que m'a offerte Dame Nature. Mais, au final, je n'allais pas me plaindre de pouvoir braver la mort – si du moins elle était naturelle – et de faire quelque chose qui me plaisait toujours, à savoir copuler allègrement.

J'avançais sans réel but, Sans que j'aie d'autre notions du temps que la couleur du ciel qui virait de plus en plus au noir. quand mes pas me dirigèrent vers un petit cabaret, un endroit assez étrange et sombre, on devait se trouver dans les bas fond. Les lieux n'étaient jamais bien sur dans le coin, l'obscurité y régnait même en pleine journée, des créatures peu reluisantes - encore moins que ma personne - pouvaient s'y cacher, à tout moment de gros malabar bien musclés pourraient me tringler dans une ruelle... ça me ferait de l'énergie et j'aurais la pêche au final, donc c'est pas un mal... Mais en parlant de malabar, c'est un ivrogne sortit tout droit du cabaret qui s'approchait.
- ... Hmm ? Hey, la pute, j'ai payé pour que tu t'colles à moi, s'pèce de salope ! Ramène toi !

Visiblement il n'avait pas l'air d'avoir saisi être dehors et se permit ainsi de me tripoter. Devant le refus apparent que je lui opposais, il se mis à crier des injures des plus déplaisantes les unes que les autres, à un volume de plus en plus élevé. Il n'allait pas me poser un gros problème bien longtemps, mais peut-être qu'avant que je réagisse quelqu'un n'arrive. Après tout si l'on était à ce moment du récit, c'est que quelque chose de plus important qu'un ivrogne allait rendre cette journée intéressante...
« Dernière édition: Mars 23, 2015, 12:05:59 par Ahri » Journalisée

♥~~ Dispo par MP si besoin. ~~♥
Darthestar
-

Messages: 3057



Voir le profil WWW
FicheChalant
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #1 le: Mars 23, 2015, 01:41:40 »

Dans les styles des soirées du vampire, deux se remarquaient particulièrement de par le nombre de fois où elles survenaient, et sauf cas exceptionnels où il était prit dans diverses affaires toutes aussi tortueuses qu'ennuyeuses, elles composaient la grande majorité des nuits que le voyageur vampirique passait, à hauteur d'un bon 95% de celle-ci, s'il faut être précis. Et ce soir ne manquait pas à l'appel, faisant partie de la seconde catégorie, à savoir celle où il se met à marcher pendant des heures sans ne jamais dire quoi que ce soit, patrouillant dans les villes pour garder à l'oeil les couches-tard et autres personnes un peu trop mal en point suite à une consommation élevée d'alcool, et les empêchant de faire une de ces bêtises qu'ils seraient capable de regretter profondément le lendemain matin, en ouvrant enfin leurs yeux sur leurs péchés de la nuit précédente. L'autre catégorie était plutôt propre à ses nuits hors de la ville, mais pour l'instant, sa position géographique l'empêchait d'avoir vraiment le choix entre s'ennuyer ferme sur des dalles plus ou moins au même niveau, et s'ennuyer vraiment sur les sentiers de terre battue des environs, étant donner que le vampiroïde était en train de faire quelques pas dans le grand quartier commerciale de la ville de Nexus, quartier qui se mettait d'ailleurs à disparaître de plus en plus avec la fatigue des vendeurs qui rangeaient leurs étals avant d'aller rentrer chez eux pour goûter à un repos durement mérité !

Quand à l'homme... Eh bien il continuait de marcher de manière passive, passant de rues en rues en se demandant pourquoi ses pas l'avaient mené à Nexus, deuxième lieu où il avait commit le plus de crime après Ashnard, et seul de ces grands lieux à ne pas l'avoir encore jugé pour ses exactions, mais dans le fond il ne trouvait pas la moindre réponse, si bien qu'il resta à broyer du noir de son coté en se déplaçant instinctivement vers la basse-ville, où il savait qu'il trouverait une chambre pas trop chère avec le minimum syndical. Finalement il descendait des escaliers, puis couvrait une rue entière avant de prendre un autre escalier, enchaînant le même schéma inlassablement jusqu'à se retrouver rapidement à l'entrée des bas-fond de la cité-Etat, observant le net changement entre la relative beauté des grandes rues de cette capitale économique, et le soudain aspect mauvais et dégoûtant des ruelles de la zone la plus méprisée des environs, avant de soupirer devant un tel déclin, plaignant sincèrement tout ceux qui souhaiterait faire de cette ville un havre de paix sans la moindre tâche mazoutée sur le plastron. Bien, cette possibilité tenait du miracle, et le vampire savait par expérience que la nature humaine ne se faisait que sur le plan de l'enrichissement personnel et la capacité à dominer autrui plus ou moins facilement, soit par un charisme démentiel, soit par la peur et la doctrine de fer. Bien étrangement cela compromettait un peu les chances de faire de la ville une cité idyllique, parce que de toute façons, quoi que les gens veuillent en faire, elle restait le lieu de vie d'humains, et ainsi était faite à leurs images.

Oui le vampiroïde était presque en train de broyer du noir, et ce n'était clairement pas pour le servir, lui qui naturellement avait déjà tant de mal à faire preuve d'un peu de positivisme, mais que voulez vous, il n'avait rien fait depuis un moment et sa vie se résumait à de longues ballades en milieu citadin ou rural pour tenter de se vider l'esprit, ce qui n'était clairement pas réussi étant donné que tout cela ne lui donnait qu'un peu plus de temps pour pouvoir se plonger dans de plus en plus profondes réflexions. Si encore celles-ci pouvaient être saines, mais non, bien sure, il fallait qu'il se pourrisse bien l'esprit avec des termes marquant son inutilité actuelle, ou encore son manque clair d'intérêt pour les choses courantes de la vie, si bien qu'il finit tout simplement par déambuler comme une âme en peine, tournant dans les dernières rues qu'il avait besoin de traverser pour trouver un lit le temps de son passage dans la capitale de l'Ouest, tout en cherchant encore une réponse à la vacuité qu'il ressentait ces derniers temps au coeur de sa poitrine. Et le pire pour ce soir, c'est que l'auberge dans laquelle il avait vécu un peu à son dernier passage avait fermée... Il se retrouve donc seul, à marcher au hasard dans les rues, son chapeau à larges bords bien fixé sur le haut de son crâne, et commençant à se demander si il trouverait un lieu de repos potable dans cette ville avant que le soleil ne soit parfaitement couché, ce qui arrivait d'ailleurs à grand pas ! Mais soudainement il entendit quelque chose, quelque chose de gueuler, fort, au beau milieu de la rue à sa gauche, et étrangement il ne se sentit pas des plus rassuré à l'écoute de ces mots, si bien qu'il s'engagea rapidement dans la ruelle en tendant l'oreille :

 -  ... Hmm ? Hey, la pute, j'ai payé pour que tu t'colles à moi, s'pèce de salope ! Ramène toi !

Ces expressions puaient la vinasse à plein nez, pas tant au niveau tout à fait littéral du terme, mais surtout parce que l'accent nasillard qui s'y accordait et la difficulté à prononcer ces paroles laissait présupposer de l'état de l'homme qui émettait ces sons si disgracieux à l'oreille humaine. S'approchant sans un bruit, il remarqua vite le tableau, la belle et ravissante terranide renarde en train de se faire agressée sexuellement sans qu'elle ne l'ai demandé d'une quelconque manière, sinon qu'en étant au mauvais endroit au mauvais moment, par un type ayant déjà dépassé les 50 années de vies et le taux réglementaire d'alcool dans le sang, ce qui, de manière bien honnête, exemptant du coup la kitsune de toute possibilités d'inculpations plus ou moins éhontées dont elle pouvait faire l'objet si elle se défendait. Mais pour l'instant elle ne semblait que se débattre, peut-être pas habituée à une telle approche, si bien que le vampire se choisit d'agir, s'avançant assez pour arriver derrière l'homme et le regarder de toute sa hauteur depuis les ombres, grognant sur le fait que ce dernier sois si idiot et bourré qu'il ne pouvait même pas remarquer sa présence... Tant pis pour lui après tout, il n'avait qu'à faire plus attention pour le coup :

 -  Hey, le vieux !?
 -  Quoi, qu'est-ce que tu m'veux, freluquet ? Dégage, c'te pute l'est pour m...

Il n'eut pas le temps de répondre étant donné que l'homme lui envoya un puissant crochet du droit en pleine mâchoire, l'envoyant voler un peu plus loin avant d’atterrir dans la crasse et les détritus qui bordaient les rues de la basse-ville. Le vampire, dés lors l'homme éloigné de la pauvre femme, il se tourna vers elle doucement et la contempla, charmé par la beauté de cette belle kitsune et de son élégance finement étudiée. Bon pas de quoi en tomber amoureux, mais en tout cas mille fois assez pour venir se faire désirer des hommes, ce qui était d'ailleurs surement la raison pour laquelle l'autre type avait tenté de l'embarquer un peu plus loin pour se vider les couilles en elle. Enfin, voulant rassurer la jeune femme, il lui offrit un léger sourire et se redressa, Dépassant de deux bonne tête la femme en face de lui pour le coup, mais n'y réagissant pas le moins du monde pour faciliter la discussion, préférant pencher sa cou en avant pour pouvoir parler avec autrui dans tout les nombreux cas qu'il rencontrait de personnes plus petites que lui. Enfin pour ce qui était de celle qu'il venait de sauver, il se râcla doucement la gorge puis enfin s'exprimer, calme et galant dans la voix.

 -  Je suis désolé de vous avoir montrer cela, ce n'est pas glorieux. Besoin d'aide mademoiselle ?

Et il lui tendit une main charitable.
Journalisée



Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox