banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible !

Vous pouvez y accéder ici.



De nouvelles lois européennes rentrent en vigueur, informez vous ICI.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 3 [4]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Mais je veux juste violer ! Y a pas de mal non ? [PV Miss Marvel]  (Lu 5206 fois)
Carol Danvers
E.S.P.er
-

Messages: 250



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #45 le: Septembre 11, 2017, 12:59:33 »

Incroyable ! Contre toute attente, Coulson aurait-il réussi à pacifier Slimia, à l’éduquer ? Un tel changement de comportement, aussi soudain, était bien entendu très surprenant. Était-il sincère ? Il avait envie de le croire. Il imaginait mal Slimia mentir, en réalité, ce n’était pas dans son tempérament. Elle était même terriblement honnête, au point de coucher avec n’importe qui, sans pouvoir faire preuve de la moindre forme de retenue.  Elle se métamorphosa alors, prenant la forme d’une belle soldate à la peau bleue, au garde-à-vous, visiblement impatiente de commencer. Coulson, en retour, sourit brièvement.

« Eh bien... Un tel enthousiasme fait plaisir à voir, Slimia. Mais... Je ne suis pas un instructeur. »

De toute façon, il allait falloir apprendre beaucoup de choses à Slimia.

« On va devoir t’apprendre à maîtriser tes capacités au mieux, mais aussi t’enseigner quelques cours théoriques. Je crois que tu en aurais grand besoin. »

Si Slimia avait des capacités intellectuelles, elle pouvait donc apprendre, et, partant de là, s’éduquer un peu. Plus elle serait cultivée, et moins elle serait encline à laisser parler ses pulsions. Sur ce point, le SHIELD disposait de plusieurs cellules spécialisées, qui formaient généralement des Terranides se réfugiant sur Terre, souvent pour fuir des esclavagistes. Les agents de l’organisation les éduquaient, et les relâchaient ensuite dans des familles spécialisées ou dans ces centres d’habitation dans des zones naturelles, où ils pouvaient vivre heureux sans craindre de déclencher un incident.

L’heure était donc venue de travailler !



Une semaine plus tard...

Pour Slimia, la semaine qui s’était écoulée n’avait pas été de tout repos. Elle avait suivi un planning comprenant des cours théoriques le matin, et des cours pratiques l’après-midi, presque comme si elle était à l’école, si ce n’est que les cours étaient suivis au sein du bunker du SHIELD, par un éducateur spécialisé. Une première semaine de confinement, où Slimia n’avait pas pu sortir, le SHIELD ne sachant pas trop encore de quoi elle serait capable. Le matin, elle apprenait les rudiments nécessaires pour vivre en société : l’algèbre, la lecture, et l’Histoire. Tout était très allégé, bien entendu, et on lui remit surtout des livres pour enfants, un atlas, ce genre de choses.

Très vite, pour la motiver, l’instructeur avait compris que le saké était une bonne chose. Le soir, Slimia devait potasser ses livres, et, le matin, subissait un exercice en fin de matinée. Si elle gagnait, alors elle avait droit de boire du saké. Le SHIELD avait pu noter que Slimia était très sérieuse, dormant peu, et, visiblement, réfléchir à ce point tendait à calmer ses pulsions sexuelles.

Le premier après-midi, elle avait commencé par montrer l’étendue de ses talents devant d’autres examinateurs dans un grand gymnase. De quoi était-elle capable ? Elle devait apprendre à maîtriser au mieux ses pouvoirs, générer les tentacules aqueux, des clones, modifier sa structure moléculaire... Peu à peu, les cours prirent la forme d’exercices pratiques dans un gymnase très particulier, similaire à la Danger Room des X-Men, c’est-à-dire une pièce très bien équipée, et générant des exercices cybernétiques. Par exemple, l’un d’eux consistait à déplacer un tentacule aqueux à travers des trous, encore et encore, puis à faire ensuite cela avec d’autres tentacules. Un exercice qui fut très difficile pour Slimia, car il nécessitait de la concentration.

La semaine passa donc, et le SHIELD était décidé à lui autoriser une permission, et même à lui offrir un studio en ville. Slimia pouvait changer d’apparence pour avoir une allure normale, et, pendant cette semaine, le SHIELD parvint à obtenir des sortes de pilules spéciales, qui permirent à la peau de Slimia de prendre une couleur beige, la faisant ainsi ressembler à une humaine... Même si l’illusion disparaissait si jamais elle recourait à ses pouvoirs.

« À terme, tu auras des permissions de sortie tous les soirs, et, plus loin encore, de l’apprentissage à distance. »

Coulson se tenait avec elle le Vendredi soir, et lui tendit un objet, un biper.

« Tous les individus comme toi, dotés de pouvoirs exceptionnels, sont inscrits dans un registre particulier, l’Index. Ce biper, tu ne dois jamais le perdre. En cas de problème, appuie dessus, et nous pourrons savoir où tu es, et t’aider. Pour le reste,  nous ne cherchons pas à te retenir éternellement, comme tu as dû le comprendre. »

Coulson ajouta ensuite, en lui donnant les clefs de son appartement :

« Je te conseille d’y aller, il y a une surprise qui t’y attend pour bien commencer le week-end... Sauf si tu as des questions ? »

Cette surprise ne pourrait que plaire à Slimia, puisqu’il s’agissait, dans son studio, d’une caisse remplie de bouteilles de saké, le tout amené par une personne très particulière, qui attendait l’arrivée de Slimia... Carol !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Slimia
Créature
-

Messages: 170


Du fond de mes grottes, j'attend le voyageur égaré


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ne se boit pas (sauf si elle le souhaite), peut augmenté son volume jusqu’à 15m3, ou le décroitre jusqu’à 5cm3. N'a pas d'organe, peut être plus gluante, visqueuse, fluide, compacte, collante, transparente, coloré ou rendre sa substance plus ou moins aphrodisiaque. Peut aussi faire fondre les vêtements si elle le veut... Oui ça fais beaucoup.
Peut créer environs plus de 3375 clones, et donc être plus de 33750 fois sensible qu'une humaine normale
« Répondre #46 le: Novembre 04, 2017, 12:10:01 »

   1 semaine. 1 semaine des plus éprouvante pour Slimia. 1 semaine des plus dur, 1 semaine des plus horrible, 1 semaine de... bon vous avez comprit que Slimia à vécue sa pire semaine de sa vie. Durant cette semaine, Slimia, respecta sa parole s'investit au mieux, voulant s'assurer de ne pas être mise en cage ou jeter en laboratoire (elle ne jamais vécu à ça, mais un des oncles de son père aurait été traumatiser par ça, décidant de devenir un slime des cavernes pour devenir ermite et être loin de toutes vie.). Mais elle déchanta rapidement, en fessant face à la pire chose qu'on puise subir dans l’univers : apprendre à lire et à écrire. La première étant plus ou moins une réussite, la deuxième étant peine perdue depuis sa naissance, bien qu'on essaya.

   Les deux premiers jours, elle ne mit donc pas vraiment d'entrain, trop difficile, complexe et étrange pour elle. Mais elle changea dé le troisième jour, quand vint la promesse de saké, se mettant à travail aussi sérieusement qu'un étudiant en fac de lettre cherchant à décrocher son diplôme et à trembler comme un flan qu'on agite dans une assiette quand elle à réussit quelque chose, comme une enfant qui à fait un dessin en se prenant pour Picasso, alors qu'on se demande si elle à pas vomit sur la feuille et inventer de nouvelle couleur. Bref elle put gagner ainsi sa divine boisson, et se fit une partouze avec elle même dans sa chambre pour se félicité, savourer son saké et modérer ses pulsions. Elle à peut être promit de ne pas violer, mais ses envies et pulsions restant là, même si le travail occupe son esprit. Elle avait faillit violer son professeur quand celui-ci lui remit sa bouteille d'ailleurs.

   L'après midi fut le plus intéressant pour elle, déchaînant son savoir faire : son don du mimétisme, ses clones (en créant une centaine, loin de son véritable potentielle), son volume minimum et maximum, démontrant une parfaite maîtrise de ses pouvoirs comme ils disent, ce qui était plus ou moins inné chez Slimia. On testa ses capacités à se rendre consistante, liquide, visqueuse et gluante, concentré en aphrodisiaque ou non. On mesura aussi sa capacité à modifier son Ph, pouvant se rendre assez acide pour dissoudre de la nourriture et des tissus léger, et une parfaite maîtrise de ce dernier pour ne pas blesser les gens. Elle en profita pour s’entraîner à dissoudre une feuille d'aluminium, sans succès. On lui imposa aussi des parcours du combattant pour tentacules, mettant à rude épreuve sa patience, car elle devait rien faire d'autre que guider ses tentacules dans des troues normale, la démangeant d'explorer d'autre orifice, et frustrer d'être obliger à faire que ça. Devoir faire presque le tour de la salle dans des tuyaux géant, c'était chiant à la longue. Et puis elle avait l'habitude de le faire dans sa grotte pour s'amuser. Enfin une de ses grottes plus précisément. Celle de Néxus voyons !

   Ce fut donc une semaine charger, mais qui passa vite et Slimia n'ayant pas vraiment de notion de temps se perdait souvent dans les heures et les dates. D'ailleurs elle se croyait jeudi midi jusqu'à ce qu'on lui rappel que c'était hier, et que aujourd'hui c'était vendredi, 14h et non 12h. Ce fut cette après midi qu'on lui fit tester d'étrange pilule, que Slimia goba sans réfléchir, avant qu'on lui explique. C’était pour lui permettre de passer inaperçue parmi les humains, modifiant la couleur de sa substance, bien qu'elle devait garder forme humaine et agiter sa substance interne, pour que la pilule puise altéré sa couleur, diffusant ses propriétés partout dans son corps. Cela entraînait l'interdiction de toute modification de son corps.

   Jusqu'au soir, à force d’entraînement, elle parvint à garder une apparence humaine, bien que des défaut était notable, ses cheveux, les dents, ses yeux et le produit parfois bleuté par endroit. On lui confectionna des vêtements imperméable, lui permettant de se fondre ailleurs que dans un camps de nudiste. Si on ne chercher pas à la détailler de trop près, elle passait pour une humaine en apparence, une réussite. Ce même soir, elle reçu Coulson dans sa chambre, lui annonçant la bonne nouvelle d'une permission, ainsi que la définition qui vas avec, puis des diverses règles et conditions, tout en la guidant vers une voiture qui aller l'amener à son nouveau lieu de vie.

   Grâce à la semaine passer, elle évita de passer pour une sans cervelle, ce qu'elle est plus ou moins, comprenant bien les consignes et conditions qu'il lui dicter, ainsi que l'évolution de ses conditions de vie et où elle allait vivre, lui détaillant aussi comment y accéder et se rappeler de l'endroit. Il finit en lui tenant un biper, que Slimia s'amusa déjà à appuyer dessus, avec plus ou moins de mal, n'étant pas aussi solide qu'un humain, avant de stopper en écoutant les explications qui suivirent, l'avalant en elle, avant de se rappeler qu'elle portait des vêtements, presque fait en latex avec des poches, où elle rangea son biper.

« Tous les individus comme toi, dotés de pouvoirs exceptionnels, sont inscrits dans un registre particulier, l’Index. Ce biper, tu ne dois jamais le perdre. En cas de problème, appuie dessus, et nous pourrons savoir où tu es, et t’aider. Pour le reste,  nous ne cherchons pas à te retenir éternellement, comme tu as dû le comprendre. »
-Slim surtout comprit que vous vouliez m'aider. Répliqua Slimia, sur un ton plutôt joyeux.

   Elle n'avait retenue que cette partie, ce qui est plutôt bon signe, ne se voyant pas contrainte et emprisonner. Pour finir, il lui tendit les clés de son appartement et lui conseilla d'y aller au plus vite, alors que la voiture s’arrêta devant un immeuble. Situer dans le quartiers de la Toussaint, d'aspect moderne et propre, non loin de la route principale, c'était un immeuble banal, un parmi d'autre, rien qui puise attirer un réel intérêt, si ce n'est une de ses occupantes bien évidemment. Slimia sortie de la voiture, après avoir dit au-revoir comme on lui avait apprit, emportant pour seule affaire, une petite valise, contenant que des vêtements et les pilules pour son camouflage. Valise qu'elle porta sans problème avec des tentacules translucide, passant presque inaperçue à cet heure tardive.

   Ayant appris à se servit des escaliers comme une humaine et à lire des plans, elle put trouver son chemin et arriver au troisième étage à la chambre 306, manquant de casser sa clés en l'enfonçant d'un grand geste, parce qu'elle ne pouvait pas l'enfonce avec ses doigts, mais un petit geste aurait suffit. Elle ferma la porte, tournant dans le mauvais sens, et ignorant qu'elle était déjà ouverte. Elle rouvrir la porte et entra finalement, traînant sa valise qu'elle jeta... au pied de Carol.

-CAARROOLL !

   Slimia plongea sur elle, glissant de ses vêtements, l'enveloppant dans de multiple tentacule, l'embrassant fougueusement, ravit de la revoir. Après cette semaine, ça lui fessait extrêmement plaisir de revoir quelqu'un d'autre que ses professeurs, sa amie seule sur Terre, pour le moment, et son amante. Et ses pulsions pouvant sûrement être satisfaite, n'ayant pas trop eu le temps de trouver un partenaire.

-Slimifique ! Ch'ui trop contente de te revoir ! J'ai une permission, t'a vue !


   Slimia était toute contente, une vrai enfant qui revenait de l'école, ce qui était un peu, beaucoup, le cas. Fidèle à elle même, elle glissa peu à peu sa substance dans ses vêtements, glissant lentement vers ses zones érogènes, jusqu'à ce qu'elle voit le pack de saké et ne plonge sa tête, et n'avale le pack, le fessant remonter le long de son coup, offrant une vue assez dégueulasse, finissant dans son ventre, contre celui de Carol, avant de ramener sa tête, et de tirer la langue, avec un clin d’œil, en même temps qu'elle déchirait le pack en l'éclatant de l'intérieur avec un surplus de substance, séparant les bouteilles.

-Slimilili. J'ai pas pus résisté. Une bouteille ?


   Elle fit remonter une bouteille, à laide d'une tentacule, la fessant glisser entre leur seins, allusion phallique évidement et sûrement l'envie de glisser autre chose.

-T'es venue pour une nouvelle séance ? Demanda Slimia, la malice, le vice, le pénis et le réglisse, que des rimes en "isse", ça sent la pi... je pars trop loin. Hem, on refait.
-T'es venue pour une nouvelle séance ? Demanda Slimia, la malice, le vice et le pénis commençant à naître.
Journalisée

Carol Danvers
E.S.P.er
-

Messages: 250



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #47 le: Novembre 06, 2017, 01:30:14 »

Sous l’ère de Nick Fury, Slimia n’aurait sans doute pas pu avoir une telle liberté. Les responsables du SHIELD avaient longuement discuté avant de finir par lui accorder ce week-end, qui servait de test. Slimia allait-elle tenir ? Coulson l’espérait, car, dans le cas contraire, elle serait contrainte de rester encore longtemps à Seikusu Base Camp. Mais, surtout, Coulson ne pensait pas que Slimia était foncièrement mauvaise, elle manquait juste de culture, et c’était pour ça que le S.H.I.ER.L.D. avait choisi de la former. À terme, elle rejoindrait sans doute une équipe. Peut-être pas les Avengers, mais on pouvait envisager les Titans. Enfin, pour l’heure, Slimia retrouvait Carol, et, rapidement, les deux femmes s’embrassèrent. Chez Slimia, « affection » et « sexe » étaient de véritables synonymes, ce qu’elle rappela encore à Miss Marvel. Cette dernière, qui portait sa combinaison, frémit en sentant les tentacules l’enlacer, se rapprochant de ses zones érogènes... Mais Slimia se ressaisit en voyant un pack comprenant des bouteilles de saké, et entreprit de l’ouvrir... De bien curieuse manière. Carol resta silencieuse en voyant ça, mais grimaça quand même, avant que Slimia ne lui tende une bouteille, en lui demandant si elle était venue pour « une nouvelle séance », puisqu’elle avait glissé la bouteille entre leurs seins.

« Hmmm... Eh bien, je suis venue pour savoir comment tu allais, mais... Je me suis dit qu’après une semaine d’abstinence, tu devais être en manque d’affection, alors... »

Carol rougit légèrement. Elles avaient fait l’amour de manière assez impressionnante, et la jeune super-héroïne en gardait un excellent souvenir... D’où sa présence. Elle posa ses mains sur les hanches de Slimia, et l’embrassa brièvement, avant de récupérer la bouteille. Elle usa de sa force pour arracher le bouchon, et but à cette dernière quelques rasades, avant de retourner embrasser Slimia, déversant le liquide dans sa gorge. Les intentions de Carol étaient claires, et Slimia, qui était capable de générer des aphrodisiaques, semblait instinctivement le faire, sous l’impatience et le désir.

Miss Marvel se frotta donc à elle, palpant son corps, frémissant au contact de ses tentacules.

« Tu m’as manqué » dit-elle simplement.

Il était difficile de faire plus clair, non ? À Slimia d’agir, maintenant !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Slimia
Créature
-

Messages: 170


Du fond de mes grottes, j'attend le voyageur égaré


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ne se boit pas (sauf si elle le souhaite), peut augmenté son volume jusqu’à 15m3, ou le décroitre jusqu’à 5cm3. N'a pas d'organe, peut être plus gluante, visqueuse, fluide, compacte, collante, transparente, coloré ou rendre sa substance plus ou moins aphrodisiaque. Peut aussi faire fondre les vêtements si elle le veut... Oui ça fais beaucoup.
Peut créer environs plus de 3375 clones, et donc être plus de 33750 fois sensible qu'une humaine normale
« Répondre #48 le: Juin 08, 2018, 12:11:16 »

   Ignorant que sa permission fut le siège d'un débat quand au fait, si oui ou non on lui laisser un week-end, en même temps on s'en branle parce qu'elle la eu et que ça déjà été dit avant, il y a deux réponses. Slimia se laissa allée, profitant de la proximité de son amie, qu'elle n'avait pas vue depuis des mois, euh... depuis des jours !

« Hmmm... Eh bien, je suis venue pour savoir comment tu allais, mais... Je me suis dit qu’après une semaine d’abstinence, tu devais être en manque d’affection, alors... »
-Slimilililililili... si tu savais à quel point ! Répondit Slimia, avant de sceller ses lèvres contres celle de Carol.

   En même temps, pas instinct de prédation, elle augmenta son taux d'aphrodisiaque, multipliant les tentacules, des toutes petites, formant de véritable bataillon sur les zones érogènes, menant une campagne d'occupation, déchaînant toute leur gluance et leur douceur, frottant et léchant sans répit, n'ayant pas d'autre raison de vivre, et je crois que j'ai écrit un mot bizarre. Carol brisa le baiser et prit la bouteille et entrepris d'en boire quelque lampée, après l'avoir déboucher. Elle prit par slimprise Slimia, en retournant l'embrasser, pour lui faire boire le divin breuvage. Slimia se sentit fondre, le goût du saké encore plus délicieuse ainsi bue. Carol se frotta à elle, alors que Slimia savoura encore le saké dans sa bouche, avant de le diluer lentement dans son organisme, formant une tache sombre dans sa bouche, disparaissant peu à peu.

« Tu m’as manqué »

   Slimia lui répondit par un baisser, tandis que ses tentacules s'affairaient à enlever les vêtements de l’héroïne. Elle aurait put essayer de les dissoudre, mais les vêtements c'est jamais bon à manger, et puis ça aurait bête de laisser partir Carol toute nue dans la rue, bien que cela aurait plut à Slimia, si elle avait réfléchit. Bref. Après quelque efforts, Slimia put enfin jeter les vétements de son amie plus loin et hors d'elle, recouvrant Carol d'une couverture slimique, parcourue de tentacules et de langues, la laissant tout de même libre de ses mouvements. Slimia continua à embrasser Carol, sa langue saucissonnant celle de Carol, se frottant contre elle, nappant ses parois buccales d'une fine couche de substances. Ses mains étaient sur les délicieuse fesses de son amantes, pétrissant et massant ses deux monts de chairs.

   Entre ses jambes, une autre Slimia apparue et plongea sur la vulve de Carol, lapant à grand coup de langue l'intimité de Carol, avant d'aller lécher et suçoter son clitoris. Une troisième apparue dans son dos, à partir de la couverture, donnant un grand coup de langue sur son cou, avant d'en faire le tour, jusqu'à immiscé sa langue entre la bouche de la vrai Slimia et Carol, rejoignant le tango des deux langues. De ses mains, elle attrapa les mamelons de Carol et les fit glisser entre ses doigts, tirant alternativement l'un puis l'autre, tandis qu'elle se mit à suçotait son cou, retirant sa langue pour lécher sa peau, avant de l'alonger pour passer entre ses seins, passer dans le dos, puis le ventre, pour finir par lécher le clitoris avec l'autre Slimia.

   Slimia, la vrai, mit fin au baisser, produisant un petit schulrp en retirant sa langue, avant de se lécher les lèvres. Comme à son habitude, elle avait saloper toute la bouche de Carol avec sa substance, ayant donner la même consistance que du sperme à cette dernière et ayant recouvert tout ce qu'elle pouvait. Avec son regard habituel de perverse et violeuse en puissance, Slimia fit en grand sourire à Carol. Le clone dans son dos, ravala son longue langue, avec le bruit que si elle avalait un spaghetti, mais fais de manière obscène, avant de tirer doucement la tête de Carol en arrière, l'embrassant langoureusement et gloutonnement. Le clone entre ses jambes disparue, laissant la place à Slimia qui se fit quatre verges, longue mais pas très épaisse. Elles s’enroulèrent entre-elles, comme des serpents cherchant à faire une orgie qui va mal finir. Ainsi, Slimia se retourva avec une verge épaisse, faite de quatre verge, atteignant pile le gabarit que Carol pouvait accueillir, mais la tête était plate et avec quatre bout et une longueur peu commune. Suite à ça, des petites bosses firent leur apparition ici et la, de manière irrégulière.

   Slimia ne prévint pas, et commença une pénétration assez brute, la tête passant mal, écartant les parois de manière brusque, sans pour autant causer de douleur importante, seulement gênante, permettant de ressentir la forme étrange de l'engin de slimia et le mouvement rotatif qui fessait son apparition, avec toute les petites bosses qui déformer les parois. Et Slimia continua de manière lente, soupirant de plaisir et d'aise, jusqu'à atteindre et traverser le col de l'utérus, jusqu'à ce coquer et forcer un peu contre la parois interne de l'utérus. Tout en continuant sa rotation, Slimia fit naitre des tentacules, qui partir dans tout les sens, organisant une boom, bougeant dans tout les sens, frappant doucement les parois et se frottant contre. Carol pouvait sentir la petite fête qui s'inviter en elle, tandis que depuis le début, le clone n'avait eu cesse de l'embrasser, de la lécher, de s'aventurer dans son œsophage, improvisant une gorge profonde.

-Slimilililililili... lâcha Slimia, en caressant la légère bosse que provoquer sa bête contre l'utérus. Slim sur que je pourrais faire plus, mais on va commencer avec ça.

   Et lentement, Slimia déplaça son monstre, ramonant entièrement Carol, gagnant peu à peu en vitesse, tandis qu'un cocon se forma autour de Carol pour la mettre à l'aise. Le clone gagna en hauteur, jusqu'à afficher son intimité luisante et dégoulinante à Carol, l'invitant à faire usage de sa langue et de se régaler.
Journalisée

Carol Danvers
E.S.P.er
-

Messages: 250



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #49 le: Juin 11, 2018, 12:31:58 »

Carol avait pensé à Slimia toute cette semaine, et à leur étonnante séance de sexe. Qui aurait cru qu’elle puisse trouver ça si... Excitant ? Du sexe avec une Slime... Elle s’était même demandée, après coup, si Slimia n’avait pas laissé en elle une sorte de drogue, d’injection qui l’amènerait à retourner vers elle. Les tests réalisés sur son corps avaient toutefois conclu à l’absence de produits de ce type. C’était... C’était juste dans sa tête. Elle en rêvait la nuit, se réveillait en y repensant... Et là, face à Slimia, elle savait que les choses allaient être intenses. La Slime allait être à la hauteur de sa réputation, et ne tarda pas à lui sauter dessus. Le reste fut un peu confus pour Carol, qui vit le corps de Slimia se tendre et se détendre. Elle la recouvrit d’une sorte de couverture aquatique, et, tout en l’embrassant, généra d’autres Slimia, des clones aquatiques d’elle-même. Elle avait commencé par déshabiller sa partenaire à l’aide de plusieurs tentacules, qui ôtèrent, l’un après l’autre, tous ses vêtements.

Sous ce contact, Carol frémissait. Les tentacules aqueux étaient frais, tendres, à la fois agréables et troublants, provoquant en elle des sentiments confus, contradictoires, mais non moins excitants.

« Sli... Slimia... »

L’un des clones de Slimia lécha son intimité, Slimia le générant sous elle. Créature entièrement liquide, elle pouvait volontiers changer d’apparence, et généra un autre clone. Les tentacules caressaient le corps de Carol, glissant sur sa peau, titillant ses seins, ses hanches, et elle répondit à son baiser avec envie, sentant la langue de Slimia s’enfoncer en elle, tournoyant autour de sa langue, la saisissant, maintenant Carol dans un état second. Délicieusement prisonnière de sa partenaire, Carol ne pouvait que la laisser faire, gémissant longuement, tout en sentant une bosse se former contre ses cuisses. Slimia avait regroupé quatre tentacules phalliques, et, quand Carol les vit, elle assista à une bien curieuse scène.

Entre eux, les tentacules se mirent à remuer, se mélangeant, s’entortillant entre eux, fusionnant ainsi, jusqu’à former une énorme verge. Carol écarquilla les yeux en rougissant, et comprit que Slimia n’avait fait que la préparer jusqu’à ce moment. Carol s’en pinça les lèvres, incrédule, se demandant bien comment un tel engin allait bien pouvoir rentrer en elle. Elle rougit donc, et observa Slimia, indécise... Mais Slimia n’était plus en mesure de s’arrêter. La belle Slime s’était dotée d’une belle queue, sur laquelle des espèces de picots se formèrent. Son clone ayant bien léché Carol, humidifiant ses parois intimes, la super-héroïne était prête.

Pour autant, nerveuse, celle-ci tenta, bien vainement, de signaler à Slimia que cette dernière commençait peut-être trop fort :

« Euh... Slimia, tu ne devrais pas y aller... Plus calmement... ? »

Mais, pour seule réponse, Slimia ricana, expliquant qu’elle pouvait faire encore plus gros, puis la pénétra d’un coup sec. En sentant cette verge s’enfoncer violemment en elle, Carol écarquilla les yeux, un cri silencieux mourant dans sa gorge, tous ses muscles se contractant sous la présence de ce membre colossal. Cette séance était tellement intensive, cette queue tellement monstrueuse, que Carol n’avait même plus la force de hurler ! Elle accusait le coup, tout simplement.

Le membre força le passage, et Carol, en grognant encore, sentit également de fins tentacules aqueux sortir de cette queue massive pour se glisser en elle, la faisant trembler. Elle sentit l’eau l’entourer, perdant l’usage de ses membres, et vit la deuxième Slimia s’élever au-dessus d’elle, son sexe proche de son visage. Carol cligna encore des yeux, et soupira encore.

« S-Sli... Sliii... Haaaaaaaa... !! »

Ses mains se relevèrent, et saisirent les hanches du clone, puis elle s’en servit pour abaisser son bassin, et ouvrit sa    bouche, enfonçant sa langue en elle, sentant son visage s’humidifier au contact des cuisses du clone aqueux. Elle aurait voulu en faire plus, bien entendu, mais elle n’était clairement pas en état de pouvoir en faire davantage. Slimia la mettait dans un état impensable, tout simplement !

Mais, bien évidemment, Carol adorait ça !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.


Tags:
Pages: 1 2 3 [4]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox