banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Un jour doré ! [PV : Kõya Breathless]  (Lu 928 fois)
Kõya Breathless
Rédactrice en chef de La Gazette
Modérateur
-
*****
Messages: 928



Voir le profil
FicheChalant
Description
Jeune hybride chatte qui se trouve être une rebelle dans l'âme. Pas facile à dresser !
« Répondre #15 le: Septembre 25, 2018, 02:37:21 »

Kõya énervée ? Non... Du tout... Enfaite, si un peu... Beaucoup c'était une boule de nerf ! Normalement, elle aurait dû passer une journée normale ! Acheter des fringues, rentrer chez elle, continuer sa vie plus ou moins tranquille. Finalement, elle avait fait des grands magasins, avait dû sucer un mec dans une cabine et elle ne pouvait pas porter ses sacs jusqu'à chez elle et devait aller chez ce fameux Clad... Tssss... Rien ne se passait comme elle le voulait, si elle n'avait pas ce bandeau sur sa tête, ses oreilles seraient couchées totalement sur sa tête, comme une chatte en colère.

"Je suis très calme !!" Siffla la féline la bouche à peine ouverte.

La marche se déroula sans un bruit, la tension de Kõya retombant petit à petit, même si elle n'était pas totalement calme. Pourquoi les gens qu'elle croissait n'arrêtait pas de la regarder de travers. Sa poitrine ? Non d'habitude ils ne font pas une tête de la sorte.

Les deux arrivèrent devant une énorme tour comme la queue à Clad... Qu'elle comparaison dit donc... Il laissa passer la petite chatte, avant de se rentre dans l'ascenseur. Clad s'amusa à rappeler à Kõya la petite histoire dans la cabine... Elle se retourna alors lui tournant le dos et se retrouvant face au miroir de l'ascenseur.

"Non mais tu... PUTAIN !!"

Kõya venait de comprendre pourquoi les regards sur elle. L'hybride apporta le dos de sa main vers sa bouche se mettant à essuyer le sperme qui avait légèrement séché.

"Pourquoi tu ne me l’as pas dit ? Sérieusement ?"

Elle continuait de s'essuyer, s'assurant qu'elle n'avait plus rien avant de descendre de l'ascenseur... Tssss, Clad aurait pu lui dire...

Ils arrivèrent dans l'appartement de l'homme... Ben putain, il avait vraiment beaucoup de thune. Incroyable d'avoir un appartement aussi grand... Parfaitement, aménagé. Il devait coûter une blinde. Il lui fit une rapide présentation des lieux, pour finir par la vue du balcon. Il fallait bien avouer que la vue était magnifique. Surtout les montagnes à l'arrière, alors qu'elle c'était approchée de la vitre pour mieux voir, mais la terranide surtout vite de ses pensées sentant les mains de Clad se poser sur ses hanches. Il insistait. Kõya comme à son habitude allait se montrer rebelle, imprenable. Il fallait la mériter. Et surtout, il aurait dû lui dire pour les traces de sperme au coin de sa bouche.

"J'étais venue ici pour boire un coup normalement ! Tu les sors ou non les bouteilles ? Et ensuite je devais prendre quelques sacs pour retourner chez moi et faire tranquillement les allers-retours... Non ce n'est pas ce qui était convenu ?"

Kõya se retourna lui lançant un sourire provocant, elle croisa ses bras sous sa poitrine, la remontant. C'était voulu !

"C'est toi qui a envie de moi... De ma bouche... De mes seins... De ma chatte... De mon cul !"

La terranide retira le foulard qu'elle avait dans les cheveux pour laisser ses oreilles de chat apparaître. C'était à elle de s'amuser maintenant, de le faire languir autant qu'elle le voulait. Il allait retenir sa queue dans son pantalon tant qu'elle le voudra. Souffrir. Elle avait aimé le moment dans la cabine, mais il devait apprendre à la respecter un peu. Voilà la nature de Kõya, une terranide qui ne se laisse pas faire. 
Journalisée

Clad Oyio
Humain(e)
-

Messages: 333



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #16 le: Septembre 25, 2018, 10:30:51 »

Clad se retrouva face à elle. Kõya s'était retournée et montrait fièrement sa poitrine, comme pour l'exciter davantage. En effet, elle lui fit remarquer qu'elle était venue ici essentiellement pour l'alcool et l'appartement, qui lui permettait de faire ses fameux allers-retours jusqu'à chez elle. Elle ajouta que c'était lui qui était excité par elle. Ce n'était pas faux. Un corps pareil, une bouche si chaude et humide. Peu de personnes pouvaient résister à ça. Il sentait aussi qu'elle était un peu vexée depuis l'ascenseur, lorsqu'elle avait remarquer du sperme sur le coin de ses lèvres. Ça avait amusé Clad plus qu'autre chose. Même si l'idée de laisser une empreinte sur elle ne lui était pas désagréable. Comme si elle lui appartenait finalement.

Il se rapprocha alors un peu plus de Kõya, il posa sa main sur son menton et le caressa légèrement avant de dire :

« Je vais chercher le Champagne tout de suite ! » dit-il en approchant son visage de Kõya.

Ses lèvres atteignirent les siennes, sa langue vint rapidement rejoindre la sienne. Clad profita pleinement de ce baiser qui ne dura que quelques secondes. Il s'écarta de la jeune femme dans un claquement de lèvres et se dirigea vers la cuisine. Il ouvrit le frigo, prit la fameuse bouteille. Il passa devant son étagère, il en sortit deux coupes et rejoignit de nouveau Kõya.

« Je réfléchissais à ce que tu me disais à propos du fait que j'aurais envie de ton corps, de tes seins, tes fesses, ta bouche, etc. » dit-il en tendant une coupe à la jeune fille. « Mais c'est bien toi qui a dévoré ma bite tout à l'heure et qui n'a pas arrêté de la regarder pendant tout le chemin jusqu'ici. Donc je ne ferai pas tellement la fière si j'étais toi. » dit-il en pointant son entrejambe, où on pouvait facilement apercevoir la bosse caractéristique.

Le jeune homme servit le fameux breuvage dans chaque coupe et trinqua avec Kõya. C'était un très bon Champagne, un des meilleurs du pays. Clad ne regardait pas à la dépense et pouvait dorénavant se permettre ce genre de choses.

Pendant plusieurs minutes, les deux jeunes individus parlèrent de tout et de rien sur le canapé. Il venait de finir la bouteille et Kõya en était à sa dernière gorgée. Ils étaient tous les deux proches, presque couchés sur la largeur du canapé. Si bien que Clad remarqua que la robe de Kõya était remontée jusqu'à ses cuisses, on pouvait presque y voir sa petite chatte. Il e lui en fallait pas plus.

« Dis moi. J'ai remarqué quelque chose tout à l'heure quand tu ramassais tes sacs et j'aimerai savoir si c'était toujours le cas en ce moment. » dit-il en attendant pas forcément de réponse.

En effet, Clad caressa la cuisse de Kõya et remonta rapidement jusqu'à son sexe. Il sentit effectivement qu'elle était encore mouillée. Sa bosse sur son entrejambe se fit encore plus grosse.

« C'est bien ce que je pensais ! » dit-il en rigolant.

Cependant, il continua de caresser la petite chatte, son autre main venant caresser son menton, puis sa bouche. Clad ne voulait qu'une chose, qu'elle soit sienne. Après le passage dans la cabine d'essayage, il est persuadé qu'il n'aura pas de deuxième chance, donc il tenta le tout pour le tout.
Journalisée
Kõya Breathless
Rédactrice en chef de La Gazette
Modérateur
-
*****
Messages: 928



Voir le profil
FicheChalant
Description
Jeune hybride chatte qui se trouve être une rebelle dans l'âme. Pas facile à dresser !
« Répondre #17 le: Septembre 27, 2018, 02:39:53 »

Du champagne ? On restait donc le luxe. Pourtant la terranide n'aurait pas dit non à un bon verre de tequila avec une rondelle de citron. Elle avait plus un faible pour les alcools forts et non à bulle. Mais bon, elle allait boire quand même. S'enivrer était une sensation qu'elle appréciait, c'était tellement rare en plus... Elle n'avait pas spécialement les moyens de s'acheter de l'alcool et sa présence dans les bars n'étaient pas accepter. Donc c'était un peu la fête pour elle, dommage que ça soit du champagne.

Mais alors que Kõya était en pleine réflexion sur ce verre de champagne, Clad en profita pour déposer ses lèvres sur les siennes.

"Je te l'ai dit... C'est toi qui meurs d'envie de moi !" Ricana la Terranide tout en allant se poser confortablement sur le canapé. D'une main, elle caressait la texture de celui-ci, agréable dit donc. Clad arriva pour servir le champagne tout en faisant des insinuations. La terranide le regardait avec un large sourire.

"Pourtant j'ai pu voir que tu regardais toi aussi mes tétons pendant notre marche. Et je te rappelle que tu ne m'as pas laissé le choix dans la cabine..." Oui, il avait profité de la position de faiblesse de la terranide pour lui demander de le sucer. C'était une certaine façon pour Kõya que Clad ne parle pas de ses attributs de terranide à n'importe qui.

Kõya prenait un léger plaisir à lui retourner ce qu'il osait lui dire. Il fallait dire que jusqu'à présent c'était lui et seulement lui qui montrait des signes de désire envers l'hybride. Kõya était bien sur humide où autre, mais elle ne le montrait pas de son plein gré, alors que l'homme n'hésitait pas à attraper son entre-jambe, à se coller contre la terranide, à lui parler de chose salasse, à lui reparler plusieurs fois de la cabine d'essayage. Il pouvait dire ce qu'il voulait... Pour le moment, c'était lui qui était le plus accro à la demi-chatte !

Et il allait de nouveau le montrer, quand il commença à caresser les cuisses de la petite chatte pour remontrer rapidement à son intimité humide.

"Hmmmmmmf." Kõya poussa un long soupire en se pinçant les lèvres. "C'est toujours toi qui viens chercher !" Lança la terranide alors que ses oreilles tombaient maintenant sur le côté.

Pourtant, la terranide ne bougeait pas, se laissant caresser, il faut dire que cela était agréable. Elle poussait des petits gémissements sur ce canapé, ouvrant un peu plus les cuisses.

"Je te propose une chose..." Un soupire s'échappa. "Celui-qui à un orgasme le premier devra faire tout ce que l'autre lui demande jusqu'à la fin de la journée ! Sans rien lui refusé !"

Kõya aimait bien ce genre de petit jeu, et elle comptait bien le gagner. Dans le but de jouer avec Clad, de le tenir par la bite.
Journalisée

Clad Oyio
Humain(e)
-

Messages: 333



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #18 le: Septembre 29, 2018, 02:50:16 »

Clad écoutait à présent Kõya. Elle lui signifia que c'était lui qui avait le plus envie d'elle et qui la cherchait à chaque fois.  Effectivement, il fallait avouer qu'il n'avait loupé aucune occasion de la toucher, de la regarder et même de la pénétrer. Mais il fallait aussi dire que la jeune fille faisait tout pour le rendre fou. Les magnifiques décolletés, le fait qu'elle sorte sans sous-vêtements, qu'elle mouille, etc. Il était aussi persuadé que cela faisait partie d'un jeu de séduction.

Il continua de la caresser. Effleurant le tour de son sexe, il sentait bien l'humidité qu'elle dégageait. Il en profita alors pour dégager son doigt et y voir un filet de cyprine s'y coller. Cela l'amusa et il recommença la manœuvre deux, trois fois.

« Je te trouve un peu gonflée de me dire ça. N'oublie pas que c'est toi qui m'a montré ta petite chatte mouillée, tout à l'heure ! » dit-il en enfonçant directement ses deux doigts à l'intérieur du sexe de Kõya.

Ses mouvements de vas et vient commencèrent. Il écouta la jeune fille proposer une idée de paris. Elle connaissait mal Clad, il adorait ce genre de jeu. Notamment lorsqu'il était sûr de gagner.

« Ca me va ! J'aimerai juste ajouter quelque chose. Celui qui perd, devra faire tout ce que l'autre lui demande jusqu'à la fin de la semaine ! » dit-il en relevant complètement la robe de Kõya. Afin de voir complètement  la chatte de la jeune fille. « Nous sommes jeudi, donc disons jusqu'à dimanche soir. Après si tu n'es pas joueuse, ce n'est pas grave, on fait comme tu as dis ...» dit-il en souriant.

Toujours concentré à la pénétrer avec ses doigts, il décida de se relever, de quitter le canapé, pour se  retrouver face au sexe de Kõya. Il n'avait aucun mal à voir sa petite chatte, étant donné qu'elle écartait ses cuisses au maximum. Il se mit sur ses genoux, afin d'avoir une vue parfaite.

« Et puis je ne veux pas paraître trop optimiste en mes chances de gagner ce paris, mais ta chatte est bien mouillée. J'ai bien peur que tu ne tiennes pas longtemps ! » dit-il en souriant avant d'enfoncer sa tête entre les jambes de Kõya.

Ses mains aggripèrent les deux cuisses de la jeune fille, sa langue sortie, il lécha l'intérieur de ces dernières. Il descendit petit à petit, une trace de bave se déposa sur sa peau. Il arriva au niveau de son sexe. Sa langue s'amusa avec son clitoris, il en fit le tour, le caressant. Il posa ses lèvres autour du clitoris, afin de le téter légèrement. De la mouille commença à couler, il s'empressa alors de l'avaler.

« En tout cas … Tu … Tu as très bon goût ! » dit-il en sentant dans son pantalon, son pénis grandir et  se durcir.
Journalisée
Kõya Breathless
Rédactrice en chef de La Gazette
Modérateur
-
*****
Messages: 928



Voir le profil
FicheChalant
Description
Jeune hybride chatte qui se trouve être une rebelle dans l'âme. Pas facile à dresser !
« Répondre #19 le: Octobre 11, 2018, 12:57:15 »

Clad était joueur, Kõya aurait pu le deviner même avant qu'il ne donne sa réponse. Il prenait un malin plaisir à doigter la petite chatte de la terranide, à s'amuser avec la cyprine qui en coulait. Faisant des cercles avec ses doigts avant de la pénétrer. Laissant échapper des longs soupires de plaisir à la neko.

"Hummmm... J'accepte de prolonger le petit jeu jusqu'à la fin de la semaine..."

L'homme se redressa alors pour glisser sa tête entre les cuisses de Kõya.

"Je crois voir que ta queue est bien tendue dans ton pantalon..." Une petite pique pour donner suite à sa réaction sur sa chatte mouillée. Kõya pensait avoir également des chances de gagner ce petit jeu. Cependant ce qui arrivait la dérangeait fortement, enfin. C'était agréable mais antijeu si on peut dire. A peine qu'il eut finit de s'amuser avec son petit clitoris, la petite chatte s'empressa de refermer ses cuisses. Kõya se redressa, sur le canapé, passant ses doigts sur le visage de Clad.

"Tu n'as pas le droit de commencer le petit jeu en solo ! C'est le premier qui à un orgasme qui perd... S'il y a que toi qui joue avec moi ce n'est pas très fair play."

Kõya se redressa alors brusquement, serrant le visage de Clad entre ses doigts pour le forcer à se coucher sur le sol se mettant à califourchon sur lui, le dominant de sa hauteur, sourire aux lèvres.

"Nous devons commencer à jouer en même temps..." La petite chatte commença à déboutonner, le pantalon de son partenaire, le faisant ensuite très légèrement glisser de même que son sous-vêtement. Juste de quoi libérer son sexe fièrement tendu.

"Mais avant je dois rattraper mon retard..." Sans plus attendre la terranide attrapa d'une main la queue de Clad pour commencer à le masturber énergiquement. Ouais, comme elle l'avait dit c'était une forme de se venger du petit cuni qu'il avait pu lui faire juste avant et elle n'allait pas s'arrêter tant qu'il ne ferait pas quelque chose. Sourire aux lèvres, la main de Kõya parcourait ce long membre de chair palpitant de plaisir.

"Alors c'est agréable tu ne veux pas qu'on continue comme ça et tu acceptes ta défaite sans rien dire !" Le ton de la petite chatte était joueur !
Journalisée

Clad Oyio
Humain(e)
-

Messages: 333



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #20 le: Octobre 14, 2018, 05:55:21 »

Clad sentit alors les mains de Kõya venir sur son visage. Elle le força ainsi à se mettre au sol. Il comprit très vite ce qu'elle voulait lui faire. Assise sur lui, Clad en profita pour toucher ses jambes et commencer à les caresser. Pendant ce temps, Clad sentit sortir de sa prison de tissu, sa bite, fièrement tendu. Elle la tenait à présent à pleine main et commençait à le masturber. La sensation ne valait pas la bouche de Kõya, mais c'était tout de même très agréable. Du pré-sperme commençait à perler sur le dessus du gland.

La jeune fille, jouait avec lui. Notamment dans ce qu'elle lui disait. Mais elle ne connaissait pas Clad. Il aimait par dessus le challenge et n'hésitait à aucun moment à enfreindre les règles et être un peu plus brutal. Ce qu'il fit dans la seconde. En effet, il se releva légèrement afin d'être face à Kõya, toujours assise sur lui. Ses deux mains agrippèrent le haut de sa belle robe, au niveau du décolleté et dans un rapide mouvement, il la déchira en deux. Kõya se retrouva alors nue. Ses lourds seins étaient à présent tout à fait visible. L'excitation gagna encore un peu plus Clad, ce qui se fit ressentir au niveau de son entrejambe.

« Alors ? On commence vraiment à jouer ou on continue à faire mu-muse ? » dit-il tout aussi taquin que Kõya tout à l'heure.

Il laissa la jeune fille continuer de s'occuper de sa grosse bite, afin de s'attarder sur ses seins. Il la voyait enfin nue. Et il n'était pas déçu. Ils étaient gros, très gros, trop gros ? Non, ce n'est jamais assez gros ! Il se mit alors à les toucher, à les peser presque. Il pouvait ainsi sentir qu'ils étaient très fermes et ne tombaient pas. Les tétons étaient très bien dessinés, et Clad n'avait qu'une envie, les sucer.

« Tu permets ? » dit-il en prenant les deux seins de Kõya et en les mettant dans sa bouche.

Pendant plusieurs minutes,  Clad lécha, suça, mordilla et frappa même à quelques occasions les deux énormes mamelles de la belle. Mais il ne pouvait plus attendre, c'était trop. Il relâcha alors son emprise sur ses seins, afin de s'occuper de sa bouche. Pendant ce baiser, il fit tomber Kõya sur le dos. Il se dégagea de son visage et mit sa bite dans sa main, afin de l'entrer dans sa chatte.

« Tiens-toi prête, car dans quelques instants tu vas perdre ! » dit-il en lui donnant un violent coup de bassin.

Clad commença les vas et vient, de plus en plus vite, de plus en plus fort. Il ne s'attendait pas à que sa chatte soit aussi serrer, c'était trop bon. D'autant que de regarder ses seins bouger dans tous les sens à chaque coups de bite, le rendait encore plus excité. Il en profita pour s'appuyer sur une de ses mamelles, jouant avec son téton. Il s'amusa à la frapper légèrement, puis de plus en plus fort. Afin de voir si ça l'excitait.
Journalisée

Tags:
Pages: 1 [2]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox