banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: Toute à la fois? [PV The xXx Gang]  (Lu 2046 fois)
Sya
Avatar
-

Messages: 1849


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
FicheChalant
« le: Octobre 18, 2013, 10:50:11 »

Pour cette fois, l'Ange au service de la grande Lust se trouvait sur Terre, dans la ville de Seikusu. Elle n'avait pas de cible précise, comme à son habitude, elle pourrait laisser son odorat, son radar à sexe faire le travail et dénicher une jolie demoiselle en manque à combler mais pas cette fois. Depuis quelques jours, elle avait entendu des drôles de rumeurs sur une bande de femmes? C'était peut-être une simple légende urbaine comme faisaient trainer les jeunes pour se faire peur entre eux. Mais il se pourrait que ce soit vrai cette histoire? Ou alors elle était à part car si elle se concentrait bien sûr ses recherches, cela faisait plusieurs fois qu'elle pouvait parfois sentir à très petite dose une sorte d'aura succubique? Non pas que les Succubes ne viennent jamais sur Terre, c'est banal comme de voir des vampires ou autres créatures passer les portails. Mais les Succubes sont à la fois proches et ennemis de Lust. Sya les adoraient les Succubes, de ravissantes démones accrocs au sexe qui demandait qu'à baiser. De plus, avec leur penchant pour la domination, elle adorait parfois se faire dominer par ses ravissantes démones. Donc si plusieurs Succubes trainaient en ville, il était de son devoir de leur dire bonjour et de s'amuser avec elles.

Postée sur un toit en pleine nuit, elle tentait de les trouver et ce n'était pas facile. Surtout qu'elle se laissait distraire en chemin par de jolies filles en manque de sexe. Que ce soit entre un jeune couple de lesbienne ou entre deux femmes dans un club d'échangisme de lesbienne, Sya était tentée mais elle pouvait trouver mieux en cherchant bien. Elle semblait enfin avoir une piste en se penchant bien dessus. Une délicieuse odeur de sexe avait lieu en ce moment! Déployant ses ailes translucides, elle volait dans la nuit dans cette direction, se faisait déjà des idées sur ce qu'elle pourrait faire avec ses belles femmes. Elle se rapprocha de plus en plus, s'éloignant des bâtiments en eux-même pour se rapprocher d'un coin entrepôt et autres usines. Ce genre d'endroit était rarement de bonnes idées pour du sexe? Mais elle le savait, l'odeur venait de par-là. De cet entrepôt! Bien qu'elle était très doué pour sentir d'où venait le sexe comme un chien qui chercherait d'où vient l'odeur de la drogue, elle ne voyait pas à travers les murs malheureusement. Elle dut donc fermer les yeux et se concentrer sur un point précis... Quelques petites odeurs de Succube... Cinq à peu près... elle évita certaines odeurs car ça puait le mâle et certaines trainaient avec. Elle se concentra donc sur une odeur, la plus éloignée de ses sales mâles et elle se téléporta dans l'enceinte. Comme une petite pluie d'étoile, elle apparut dans une pièce fermée avec juste une femme... Bingo...

Cette dernière semblait assoupie sur un lit sans pour autant être dans les couvertures et tant mieux! Vu sa tenue, ça serait dommage de la retirer de suite. Une jolie combinaison noire qui ressemblait à... une neko? Oh comme c'est mignon! Le plus amusant était quand même sa poitrine! Quelle énorme poitrine! Elle semblait bien douce et moelleuse, elle aurait presque envie de dormir dessus. Elle se rapprocha d'elle pour mieux l'observer. Bizarre? Ses tétons étaient comme caché mais pas sa poitrine? Oh et zut, pourquoi un tel masque? Elle était sûre qu'elle était ravissante sans ça! Pas grave, d'un petit tour de magie les « oreilles d'elfe mécanique » de l'ange prenaient l'apparence comme la sensation de véritables oreilles alors qu'elle s'allongea sur ce beau corps en cuir, posant sa tête sur l'un des deux gros seins de la demoiselle, sa main caressait le second juste en face de sa tête... Elle espérait que sa future maîtresse aimerait ce réveil et voudra d'elle à son réveil?
Journalisée

The xXx Gang
Legion
-

Messages: 163



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Octobre 19, 2013, 12:30:42 »

Willpower dormait paisiblement sur le matelas encore propre, dans la seule pièce à part de ce grand entrepôt. Le reste du bâtiment, de par sa conception, n'était juste qu'une unique et immense salle dans laquelle on pouvait stocker plusieurs tonnes de cartons... voire même y faire entrer un avion. Oh, bien sûr, il ne s'agissait pas d'un hangar d'aéroport, mais la taille y était. La principale différence, outre la taille, résidait dans le fait que les ouvertures étaient étudiées pour laisser passer des camions et non des trucs volants. Bref, outre le grand espace de stockage, cet entrepôt disposait d'une seconde salle, qui avait été aménagée en petit dortoirs, au cas où des gens voudraient s'isoler loin du vacarme. Bien sûr, il était rares que des prisonniers se voient accorder ce genre de privilège et les Maîtresses étaient bien souvent la cause de ce vacarme dont on voudrait s'isoler. En définitive, cette pièce annexe, cette zone de repos, était vide la plupart du temps... et quand elle ne l'était pas, c'était le plus souvent Mistress Willpower qui l'occupait. Contrairement à ses soeurs perverses, cette jeune femme était encore vierge. Par vierge, il faut bien sûr entendre qu'elle possédait encore un hymen intacte, car la demoiselle était loin d'être ignare en matière de sexe. Cependant, ce fragment de pureté qui lui restait permettait à Willie de résister davantage à la lubricité corrompue qui enfiévrait les autres Maîtresses. Du coup, il était logique que la chatte à gros seins soit celle qui décide de s'isoler de temps en temps. S'étant assoupie sur un des matelas nus, la blondinette vivait quelques rêves humides, émettant parfois quelques faibles gémissements d'excitation. Absorbée par ces sensations oniriques, l'arrivée de Sya ne la réveilla pas. Pas plus, d'ailleurs, que lorsque la petite ange se décider à grimper sur le corps couvert de cuir de Willpower. Prise son aventure imaginaire, Willie enroula un bras autour du corps qui la surmontait, tout naturellement. L'espace d'une seconde ses yeux s'ouvrirent, le temps qu'elle se retourne pour mieux retrouver le sommeil...

- Que... Ouah !

Oh, le réveil fut agréable certes, mais la surprise qui submergea le cerveau de la belle blonde lorsqu'elle sortit pleinement de la brume du sommeil la poussa à se redresser brusquement. Avec sa force légèrement surhumaine, le petit corps de Sya ne fut pas un poids suffisent pour gêner ce mouvement réflexe et l'ange se retrouva par terre. Déjà accroupie sur le lit de fortune, telle une chatte prête à bondir, Mistress Willpower observait cette fille qui était là. Aucune des prisonnières récemment capturées et non encore vendues sur Terra n'avait les cheveux bleus. Alors qui donc pouvait être cette... gamine ? Parce qu'il fallait bien le dire : Sya avait un aspect plutôt enfantin. Quelques formes ici et là trahissaient un age plus avancé, cependant, mais l'idée de pouvoir corrompre la pureté de la jeunesse excitait diablement la membre du Gang xXx. SCpendant, savoir qui était cette fille et comment elle était arrivée là était une sa priorité. Peut être était ce une prise toute récente, qu'xXx lui offrait en cadeau ?

- T'es qui toi ? Et qu'est ce que tu fais ici ?

Eh non, pas de "Oh pardon, ça va, je vous ai pas fais mal ?" Willie n'était pas exactement une gentille fille... comme aucune des autres femelles présentes ce soir dans l’entrepôt. Selon la réponse de sa vis à vis, Mistress Willpower aviserait. Dans tout les cas, elle avait son nouveau jouet pour la soirée.
Journalisée

Magician - Futa - xXx - Feral - Leather - Willpower
darkblue - orange - purple - brown - black - seagreen

Fiche du Gang - Trames du Gang
Sya
Avatar
-

Messages: 1849


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Octobre 19, 2013, 11:09:10 »

Que c'était confortable! Une telle paire de seins, Sya y dormirait vraiment à force! Elle sentait cette délicieuse peau sur sa joue s'y frotter, la petite bosse qui se pointait doucement à force, c'était mignon! Sa main se baladait dessus, caressant cette peau, jouant avec cette petite croix qui cachait le plus amusant, elle avait bien envie de la retirer pour commencer à la lécher. Pas pincer ce petit bout de chair, non, elle voulait lui offrir un doux réveil, pas un réveil en sursaut. Avec une telle paire de seins... elle se transformerait bien en futa pour avoir lui faire un paizuri tiens! Ils appellent aussi ça une cravate de notaire non? Bof, elle en savait rien, elle ne voyait pas le rapport? C'est vrai qu'elle avait une poitrine faite pour ça! Tendre et moelleuse, c'était un appel à la luxure cette femme. Durant son sommeil, son bras passait sur elle, ha, un début de rêve érotique peut-être? Ce fut son réveil qui ne tardait pas, qui n'était comme elle l'aurait aimé. Elle n'était pas dérangeante mais c'est le fait de se redresser et la repousser en fait. Elle aurait préféré être bloquée entre ses bras, annonçant qu'elle allait être abusée par cette femme ou d'autres femmes succubes sans même un petit bonsoir.

L'Ange de la Luxure se redressa en se courbant légèrement, tirant sur sa petite jupe pour se présenter avec un grand sourire, loin de lui en vouloir pour ce geste.

« Je m'appelle Sya, je suis l'Ange de la grande déesse Lust-sama. J'ai été attiré par une délicieuse odeur de luxure par ici et je vous ai choisi pour vous servir. »

Elle se rapprocha à nouveau de la belle blonde en combinaison moulante, le sourire aux lèvres en se plaçant à quatre pattes sur le lit pour se rapprocher tout doucement, comme un félin.

« Je peux exaucer bon nombre de vos fantasmes et ce, sans rien demander. La petite esclave peut vous lécher toute la nuit si vous voulez? Elle pourrait aussi vous sucer les seins sans problème ou s'amuser avec vos autres copines? Oui, je sens qu'il y a plus d'une femme ici et ça m'excite vu leur odeur, hihihi! J'accepte beaucoup de choses en ce qui concerne le sexe et j'ai peu de restriction alors ne vous gêner pas pour me proposer vos désirs les plus salaces! Je suis ici pour vous aider, Maîtresse. »

Sya était pour le moment, pas encore sous aucune forme de contrat alors elle se permettait d'agir par elle-même en penchant sa tête entre les jambes de la jeune femme en cuir ou latex. Elle renifla cette délicieuse odeur de sexe et de cyprine mais aussi... d'un petit quelque chose en plus!

« Dites, vous êtes en lien avec les Succubes? Leur odeur a toujours été délicieuse pour moi. »

Les Succubes qui servent sa Déesse ont toujours été de vrais bijoux, toujours à vouloir la prendre dans leurs jeux alors espérons que cette dernière en fasse autant.
Journalisée

The xXx Gang
Legion
-

Messages: 163



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Octobre 20, 2013, 12:50:14 »

Au fur et à mesure que la petite ange parlait et se présentait, Willie était de plus en plus incrédules. Certes, des êtres surnaturels existaient, une autre dimension remplie d'étranges magies formait une partie du terrain de jeu du Gang, mais Willpower avait toujours du mal avec les choses aussi nouvelles que fantastiques... Cela ne faisait pas si longtemps que Mistress xXx avait injecté sa puissance démoniaque entre ses jolies fesses et la chatte blonde s'émerveillait à chaque fois de découvrir toujours plus de choses étranges. Alors vous pensez bien que, pour une perverse pareille, découvrir l'existence d'une Ange de la Luxure, qui se présentait d'elle même comme servante de tous ses désir avait quelque chose d'aussi invraisemblable que merveilleux, pour la jeune femme. Mais son expression surprise se mua peu à peu, ses lèvres pulpeuses s'étirant en un sourire carnassier. Sa perversion corrompue faisait défiler beaucoup d'images dégradantes dans sa tête et Mistress Willpower avait la furieuse envie voir jusqu'où pourrait aller cette petite coquine. La laissant s'approcher de son entrejambes, la blonde hypnotique étendit le bras, posant sa main fine sur le dos angélique, glissant jusqu'aux petites fesses de la belle.

- Sérieusement, c'est pas des blagues ? C'est pas encore Noel pourtant... La main couverte de latex claqua contre une des succulentes fesses de Sya. Viens avec moi, j'vais t'emmener voir les copines, je suis sûre qu'à nous six, on trouvera quelque chose à faire de toi...

Et hop, ni une ni deux, la voila qui a bondit par dessus la petite ange, directement sur le sol, avec une souplesse féline. D'abord accroupie, comme sur le lit, la femme au costume pervers de chat se redressa pour tendre la main vers Sya, attendant que celle ci l'attrape. Une fois que la petite ange et Willpower sont main dans la main, la dominatrice guida son invitée vers la pièce principale du hangar.

Dedans, on pouvait trouver bon nombre de Bitchmongers, ces mâles au faciès de chien, à la musculature saillante et au sexe à l'image de leur silhouette : imposante. Aucun ne tournait la tête, toutes ces bêtes humanoïdes étaient occupées à forniquer avec bon nombre d'hommes et de femmes dévêtus qui, visiblement, n'avaient plus assez de force pour crier, pleurer ou résister. Mais, outre ces meutes grondantes et gémissantes, plusieurs meubles avaient été disposés dans une partie de l'entrepôt, formant une sorte de petit salon à l'écart. C'est là qu'étaient regroupées les autres Maîtresses du gang. Deux d'entre elles, l'une vêtue d'une combinaison de cuire moulante rappelant vaguement un uniforme militaire noire avec des pointes de rouges et coiffée d'une casquette de cette même couleur, l'autre portant également une casquette sombre ornée d'un bouclier métallique avec un symbole mélangeant le masculin et le féminin gravé dessus et vêtue de son seul débardeur, jouaient aux échecs à même le sol, leurs succulents popotins posés sur des poufs qui semblaient bien moelleux. Une autre, qui portait un corset de cuir, ainsi que des gants longs et des bottes montantes, était en train de lire un livre allongée sur un des canapés miteux. Une autre fille, visiblement plus grande et musclée que ses camarades - et intégralement nue - était en train de se faire monter par un énorme dogue allemand, couinant de plaisir sous les coups de reins passionnés de son amant canin. La dernière, enfin, semblait perdue dans ses pensées, la tête appuyée sur sa main, assise sur un fauteuil. Son costume noir moulant était ouvert, laissant à l'air libre sa poitrine et son sexe rasé, que deux jeunes femmes léchaient avec dévotion.

Quand Willpower arriva en tenant Sya par la main, seul Mistress Leather, la joueuses d'échecs à casquette pourpre, les remarqua. Evidemment, la question naturelle ne tarda pas à suivre :


- Bien dormi Willie ? Qui est cette jolie jeune fille ? Je ne me souviens pas avoir vu de fille aux cheveux bleus dans les derniers esclaves capturés...
- Je l'ai trouvée sur moi en me réveillant. Mistress Willpower arborait un sourire mutin, laissant la surprise marquer le visage de la sadique au monocle, tandis que Mistress Futa relevait la tête du plateau d'échecs pour voir de quoi il s'agissait. Mais attends, c'est pas finit, faut qu'j'annonce ça à tout l'monde. A peine eut-elle prononcé ces mots que la chatte blonde était au centre de ce petit salon délimité par des canapés, un frigo et des étagères. Se raclant la gorge, la jeune femme attendit d'avoir capté l'attention de toutes ses collègues... à l'exception de Mistress Feral, qui s'amusait trop bien avec Bitchmaker pour remarquer quoi que ce soit. Les filles, j'ai trouvé un truc rigolo dans mon lit. D'un geste, elle désigna Sya. Non seulement elle était posée sur moi à mon réveil, mais en plus elle m'a dit être une Ange au service d'une grande déesse qui s'appelle Lust-sama. Le plus drôle, c'est qu'elle est venue parce qu'elle a sentit notre "odeur de luxure" qu'elle trouvait "délicieuse". Après, elle m'a parlé du fait qu'elle était une esclave à notre service et qu'on pouvait faire ce qu'on voulait avec, qu'elle pourrait tout encaisser. Ah oui et elle a demandé si on avait un rapport avec les succubes, mais j'ai pas trop compris pourquoi... Z'en pensez quoi ?

Il y eut d'abord un silence, toutes les Maîtresses - à l'exception d'xXx - semblaient estomaquées qu'on vienne volontairement se frotter à elles et vouloir devenir leurs esclaves. La plupart des gens avaient tendance à vouloir leur échapper. Puis chacune y alla de son petit commentaire :

- Mmouais... Je préfère quand mes esclaves résistent, ce n'est pas drôle si le travail de dressage est déjà fait.
- Ouais, ben parle pour toi. J'aime bien les séances de dressage aussi, mais des fois c'est chiant. Elle va faire tout, tout ? Comme sucer Bitchmaker par exemple... T'en dis quoi Feral ?
- Hmmm... hmmm... hnnn... hmmm...
- Je crois que Feral est un peu trop occupée pour répondre là. Mais je te reconnais bien là, Magician, toujours à avoir les idées les moins politiquement correctes. Moi, la nature de cette fille m'intrigue, c'est de savoir comment elle est arrivée dans ton plumard Willie On aurait du la voir passer quand même. Elle fait de la magie ? Si ça se trouve on peut utiliser ses capacités à notre avantage. Et toi xXx, t'en penses quoi ?

Mistress xXx n'avait pas bougé d'un pouce depuis l'arrivée de Sya et elle ne répondit pas instantanément. Après quelques secondes sans rien dire, la patronne des lieux congédia les deux lécheuses de minette d'un geste de la main, accompagné d'un subtile Dégagez. Puis, sans refermer sa tenue pour cacher son indécente poitrine, la blonde à longue crinière se leva de son fauteuil, pour s'avancer calmement vers la petite ange. A chacun de ses pas, ses talons claquaient sur le sol de béton. Une fois devant Sya, Mistress xXx toisa la servante de Lust, avant de lâcher un :

- A genoux, ma petite et montre moi tes talents de suceuse.

A peine avait elle prononcé ces paroles que, de l'intimité glabre de la cheffe du gang, un sexe viril se mit à pousser. Le membre tendu pulsait autant par l'excitation de sa propriétaire que par l'énergie succubique qu'il renfermait. Lorsque sa croissance fut finit, ce vit avait atteint des proportions pour le moins inquiétantes... une trentaine de centimètres au bas mot. Les autres Maîtresses regardaient la scène avec intérêt, seul Mistress Feral ne faisait pas attention, toujours occupée avec son chien.
« Dernière édition: Octobre 20, 2013, 02:58:16 par The xXx Gang » Journalisée

Magician - Futa - xXx - Feral - Leather - Willpower
darkblue - orange - purple - brown - black - seagreen

Fiche du Gang - Trames du Gang
Sya
Avatar
-

Messages: 1849


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Octobre 20, 2013, 07:06:01 »

Si ça ce n'était pas de la chance! Sya avait découvert un endroit avec quelques jolis petits lots! Bon certes ça puait le mal par ici mais si elles restent dans cette pièce sans homme, ça devrait aller pour elle. Elle laissait la belle blonde lui caresser le derrière, la claquer aussi si elle en a envie, très peu de choses lui sont refusé avec les femmes mais elle aura le temps de s'expliquer dans très peu de temps. Elle était déjà impatiente de connaître ses copines! Prenant la main de la souple jeune femme, Sya avançait avec elle en quittant la pièce. Même en voyant ses hommes monstres copuler entre eux – ça elle s'en fout un peu – ou avec des humaines pratiquement mortes ou dans un coma/sommeil profond, ça, elle ne supportait pas! Mais en arrivant là où était réuni les autres copines de la femme habillée en chatte, ça allait déjà mieux. La première chose qu'elle remarquait, c'était que chacune avec une opulente poitrine! La plupart étaient blondes, il y avait aussi une rousse, une brune et une avec des cheveux blancs et une peau plus bronzée et surtout nue. Elle adorait sa petite touffe entre les jambes, c'était mignon! En tout cas ses futures maîtresses avaient aussi un faible pour les tétons percés. Ce n'était pas quelque chose que Sya souhaitait sur elle mais ça ne la dérangeait pas chez les autres. La belle femme en cuir et habillée en chatte la présentait bien! Elle était contente mais elle avait souvent des regards noirs par-dessus son épaule en direction des mâles. Il y avait aussi un chien préoccupé à monter une des femmes, les animaux mâles la gênaient moins cependant mais bon... elle a déjà pratiqué la zoophilie pour le plaisir d'une de ses maîtresses, avec une chienne et des chattes aussi mais... en toute honnêteté, c'était pas ce qu'elle préférait faire.

Elle pouvait répondre à toute leur question pour accepter ou refuser certaines choses mais comme la dernière à prendre la parole était venue interroger une autre femme, elle se taisait en observant la jeune femme qui l'observait à son tour. En approchant, son ordre fut un plaisir à entendre! La sucer? Mais bien sur sauf que là... ça serait plutôt la lécher... enfin elle pouvait sucer son petit clitoris si elle le voulait, ça ne la dérangeait absolument pas. En tombant à genoux, elle fit la surprise sortir d'elle-même sous le regard émerveiller de l'Ange. Un beau membre bien grand et gros, elle allait s'amuser si elles étaient toutes comme ça! C'est vrai que ça sentait la futa ici mais l'odeur ne venait pas spécialement de celle-ci qui était surement la grande maîtresse des lieux. Il y avait un hic cependant, elle tourna la tête sur les côtés, non pas pour observer ses potentielles maîtresses mais voir tous ses mâles.... Beurk! Ce n'était pas drôle et ça la dégoûtait. Pour le moment, elle n'a eut aucun accord oral, tacite ou écrit alors... elle pouvait bien arranger une ou deux choses. Elle monta son regard sur la belle blonde, voulant croiser son regard même si sa poitrine gênait un peu à vrai dire...

« Avec plaisir! Mais pas ici, on va aller ailleurs. »

Elle posa sa main sur la cuisse de la belle blonde et d'un petit flash lumineux, il ne resta qu'une petite étoile blanche qui voletait doucement vers la chambre pour guider les autres femmes à venir les observer dans un endroit plus fermé. Pour Sya et sa partenaire, à peine l'avait-elle touché que pour la belle blonde, le décor avait changé.

« Règle numéro un, je ne fais rien avec les mâles, ni en leur présence. »

Une des règles les plus importantes étant dites, elle posa sa main sur l'imposant sexe sous son nez, tout chaud et tout dur, ça allait être amusant! Elle commença par la masturber un peu ce membre, le découvrir au toucher, les veines apparentes, sa texture, c'était absolument bon dans tous les sens. Il sentait bien, il était surement bon. Gloussant en se redressant un peu, elle posa sa bouche sur le gland avant de la sucer un peu et si le coeur lui en dit, sa maîtresse pourra imposer le rythme, ce n'était pas un souci. Bien vite, elle approcha un peu plus sa bouche pour enfoncer le pénis dans sa bouche, sa langue raclant chacune des petites parties de sa peau. Elle y mettait vraiment le coeur à l'ouvrage, sa tête faisant des vas et vient dessus, suçant aussi fort et délicieusement que possible ce sexe. Elle se retira quand même bien vite mais ce n'était que pour annoncer une meilleure chose.

« Je vais vous offrir une de mes spécialités Maîtresse... »

Sans en dire plus, elle ouvrit la bouche en grand et enfonça doucement le chibre en elle, sa bouche avait déjà accueilli le maximum possible mais elle poussa un peu plus pour lui offrir une gorge profonde. Elle sentait le bout de sa queue s'enfoncer dans sa gorge mais qu'elle se rassure, une prêtresse de la luxure savait parfaitement respirer même dans ces conditions, enfin, pour ce genre de chose plutôt. Des petits bruits de succion se faisaient entendre alors qu'elle levait les yeux vers sa maîtresse mais vu sa poitrine, il lui était impossible de la regarder dans les yeux. Quoi qu'il en soit, outre les petits bruits de sucions, on pouvait entendre ses gémissements raisonner dans toute la pièce. Elle était impatiente de jouer avec toutes ses jolies femmes mais d'abord, elle se devait de s'occuper de la chef du groupe. Retirant doucement sa bouche de son sexe, elle la masturbait en douceur, se doutant de sa possible réaction mais elle s'en fichait.

« C'est agréable Maîtresse? Sya est une bonne suceuse ou vous voulez encore lui défoncer sa gorge? »

Libre à elle de choisir! Sya n'avait rien contre la violence sexuelle, c'était plus que plaisant!
Journalisée

The xXx Gang
Legion
-

Messages: 163



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Octobre 21, 2013, 12:00:30 »

Toutes les filles semblèrent surprises, dès que le flash lumineux se produisit. Mais après tout, l'apparition soudaine de cette petite ange dans le lit d'une des Maîtresses s'expliquait : Les dons de téléportation de Sya étaient désormais révélés. Et, tandis que la donzelle à crinière azuréenne démontrait ses compétences à la patronne des lieux, les autres de leur côté se regardaient, incrédules. La première à prendre la parole fut Mistress Leather qui, à en juger par son expression irritée, n'appréciait pas la situation.

- On peut pas la dresser et, en cas de besoin, cette fille peut se téléporter hors de portée. Il n'y a que moi qui trouve que tout ça est ridicule ? Tu parles d'une esclave... comment veux tu dominer proprement un truc pareil ?
- Cette fois, je suis d'accord avec toi, Leather.
- Moi je vois un moyen. Souffla Mistress Futa, un demi sourire accroché à ses lèvres pulpeuses, tandis qu'elle se mettait debout et s'étirait. Un petit futarasite dans la chatte et elle sera forcée d'obéir.
- Mais moi je veux y gouter, à sa chatte. Laper un peu son bon jus... hmmm... Dites, vous pensez qu'on devrait les rejoindre ?
- Pas besoin. Je connais xXx, elles vont revenir.

Du côté de la chambre, Mistress xXx ne montrait aucun signe de plaisir apparent. L'expression de son visage restait neutre, tandis qu'elle observait le travail de l'ange en se penchant un peu, pour voir malgré son opulente poitrine. Elle n'essaya pas non plus de forcer la servante de Lust d'une quelconque manière, ne lui baisant pas la gorge, ne la touchant pas. Pour un peu, on pourrait croire que la blonde s'ennuyait... si ce n'était pour son vit massif qui tressautait de plaisir sous la langue féminine. Lorsque Sya posa sa dernière question, afin de savoir si sa maîtresse du moment était satisfaite, la dite maîtresse répondit d'une voix calme et posée :

- Tu te débrouilles bien, petite, mais je n'apprécie pas ton comportement. Brusquement, Mistress xXx attrapa Sya par les couettes, tirant dessus comme on le ferait avec la laisse d'un chien. Reste à quatre pattes et suis moi. Ne t'en fais pas, les mâles vont sortir.

Tirant ainsi la petite ange jusqu'à la pièce principale du hangar, Mistress xXx fut accueillie par les sourires ravis de ses camarades... sauf pour Mistress Leather, qui semblait toujours de mauvaise humeur, ainsi que Mistress Feral, qui restait trop occupée à se faire troncher par son brave toutou. Une fois revenus dans l'espèce de petit salon aménagé, la patronne relâcha sa prise sur la tignasse féminine, se tournant vers la meute de Bitchmongers qui besognaient de pauvres esclaves.

- Tous les mâles sortent ! Maintenant !
- Qu-quoi ?! La donzelle à peau plus sombre se réveillait enfin, sortant de son délire de jouissance. Même Bitchmaker ?
- Même Bitchmaker.

Les Bitchmongers grognaient et jappaient, cessant peu à peu leurs jeux pervers, pour finalement se diriger vers la sortie. Les prisonniers furent emportés également, certains même étaient toujours en train de se faire fourrer alors que leurs bourreaux se dirigeaient vers la sortie. Aucun n'avait la force de résister, de profiter de l'occasion pour s'enfuir. De son côté, Mistress Feral se détachait de Bitchmaker en grognant son déplaisir, le gros chien couinant de frustration. Mais, après que sa maîtresse lui ai soufflé quelques mots doux à l'oreille, accompagné de quelques caresses, l'animal s'en alla sagement, suivant la cohorte de ses fils pour les rejoindre dans leur orgie. Une fois que le grand hangar ne fut plus remplit que de femmes, la dame bestiale se rapprocha de la patronne, sourcils froncés. Sa voix, lorsqu'elle s'exprima, suintait de colère :

- C'quoi c'délire, t'peux m'expliquer ?
- C'est à cause d'elle. La patronne désigna l'ange du doigt. Aussitôt, Mistress Feral s'en approcha. Ses lèvres intimes, encore luisantes de son excitation, se mirent à vibrer, tandis qu'un vit monstrueux en sortait, pas moins d'une quarantaine de centimètres, à l'image de celle sur qui il poussait. Mais, alors qu'on pouvait croire que cette imposante massue suffirait pour donner une leçon à Sya, un deuxième vit poussa juste en dessous, aux mêmes proportions.
- J'vais t'apprendre, moi, à m'priver d'un putain d'orgasme, ma poule !
- Attends.

La fille à crinière blanche s'arrêta tout net se retournant vers celle qui lui avait donné cet ordre. Toutes les Maîtresses regardaient Mistress xXx avec une lueur interrogatrice dans le regard, à l'exception de la rouquine qui, sourire aux lèvres, connaissait trop bien son amie et savait à peu près comment cette dernière allait réagir. S'approchant de la donzelle aux cheveux bleutés, la leader du gang s'approcha de Sya, s'accroupissant à côté d'elle en caressant gentiment son dos, jusqu'à sa croupe. Pourtant... pourtant les sensations offertes par cette caresse étaient clairement désagréable, voire même douloureuses. C'était avec la même basse intensité que le plaisir issue d'une caresse superficielle, mais les sens de Sya étaient comme troublés, inversés. Penchant la tête sur le côté, la patronne finit par prendre la parole :

- Règle numéro un, petite chienne, tu n'as aucun ordre à donner. Si tu ne pouvais pas te téléporter comme tu le fais, je t'aurais déjà donné à mes Bitchmongers pour qu'ils t'apprennent un peu à vivre. La femme cruelle cessa ses désagréables caresses pour tirer la chevelure bleutée de Sya en arrière, la forçant à tordre le cou et relever la tête. Mais comme pour les caresses, ses sens étaient inversés : Au lieu de douleur, c'était du plaisir qui irradiait de son cuir chevelu. Je déteste les surprises, petite chienne, alors si tu veux vraiment jouer les esclaves, commences par te comporter comme tel. Tu ne fais rien que moi ou mes amies ne t'ayons demandé, tu obéis et si jamais nous te punissons, tu nous remercie. C'est clair ? Puis, avant même que la petite ange ait eu le temps de répondre, Mistress xXx enchaine : Maintenant, dis moi quels autres pouvoirs tu possèdes, que je sache à quoi m'attendre.
Journalisée

Magician - Futa - xXx - Feral - Leather - Willpower
darkblue - orange - purple - brown - black - seagreen

Fiche du Gang - Trames du Gang
Sya
Avatar
-

Messages: 1849


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Octobre 21, 2013, 09:41:50 »

Pour Sya, seule son devoir comptait mais rapidement, elle fit stopper dans son élan, ses cheveux tirés et trainées en dehors de la pièce fermé et sûre. Mais elle ne perdait pas son sourire, elle était heureuse d'être traitée comme une chienne, surtout que tout les mâles quittaient la pièce. Elle n'avait donc plus aucune gêne à présent. L'ordre de la chef remonta une des membres contre elle ou plutôt contre l'Ange qui resta à quatre pattes en observant sa maîtresse aux cheveux blancs qui soudainement, sortait deux belles grandes verges? Allait-elle être puni avec ça? Oh mais bien sur, elle retire sa culotte sur-le-champ si elle doit être punie, elle aboiera comme une chienne si elle le désire! Mais la patronne voulait donner quelques explications à Sya apparemment, la caressant. C'est bizarre, sa caresse n'était pas très douce? Même si elle n'y mettait pas son petit cœur, on pouvait même dire que ça lui faisait mal. Mais quelle esclave serait-elle si elle n'aimerait pas la douleur? Se faisant tirer les cheveux à nouveau, cette fois c'était vraiment agréable! Des explications donc? Elle voulait bien, elle obéissait après tout. Restant assise sur ses fesses à même le sol, elle observa sa maîtresse à très grosse poitrine.

« Pardon Maîtresse mais personne ne m'a laissé le temps de dicter mes trois règles. La petite esclave ne reste jamais l'éternelle esclave de ses maîtresses car beaucoup de femmes ont besoin de Sya. Comme la petite esclave vous l'a déjà dit, la règle numéro un est, aucun homme autour de moi ou avec moi. La seconde règle, interdiction de me tuer ou me faire tomber dans le coma. Vous avez donc le droit de vous défouler un peu sur la petite esclave. La troisième et dernière règle est, interdiction de mettre la petite esclave enceinte. Ça, ce sont ses petites amies qui en auront le droit, hihi. »

Et oui, elle était une nymphomane qui ne s'en cachait pas et elle avait trouvé l'amour mais ça, c'était une tout autre histoire. Les trois règles de la prêtresse étant dites, si elles sont respectées, ses maîtresses pourront jouer avec elle longtemps. Un mois au maximum mais concernant la durée, elle pourra le leur dire plus tard, ce n'était pas le plus important, même pas une demi-heure était passé depuis leur rencontre.

« Pour ce qui est des pouvoirs de Sya, en dehors de la magie rose que Sya maîtrise parfaitement, tout le reste des magies est que basique voire inconnue. Sya sera capable de faire un petit feu ou un petit coup de foudre mais ne venez pas lui demander de combattre... Sauf si sa vie est en vraiment en danger, elle est incapable de combattre. »

En gros, tout était dit. Après tout oui, la magie rose, pour une prêtresse de Lust, c'est normal. Qu'elle demande à ce que ses amies soient des futas - ce qui semble déjà être le cas – en faire des femmes normaux ou même avec plusieurs pénis, elle en était capable, comme modifier son apparence à elle pour le plus grand plaisir de ses maîtresses. Elle baissa ensuite la tête en claquant des doigts. Sa chaine brisée autour de son cou remua avant de retrouver les maillons manquant pour grandir et redevenir une laisse qui volait à côter de sa maîtresse blonde comme pour l'inviter à la prendre en main.

« Pardonnez à Sya s'il vous plaît. Que doit faire la petite esclave pour se faire pardonner Maîtresse? Doit-elle se changer en inu? Doit-elle invoquer un martinet? »

Qu'on la punisse comme la petite esclave qu'elle était, elle ne méritait que ça cette petite Ange.
Journalisée

The xXx Gang
Legion
-

Messages: 163



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Octobre 23, 2013, 06:46:01 »

Toutes les Maîtresses écoutaient la petite Sya dans son discours. Toutes sauf Mistress Feral qui, toujours frustrée, faisait les cents pas en jetant de temps à autres quelques coups d'oeils au joli popotin angélique, sans cesser de se caresser le double vit qu'elle s'était faite pousser quelques secondes auparavant. La question qui se posait, pour toutes les femmes présentes, était la suivante : Ces règles étaient elles issues de cette prétendue déesse, Lust ? Quoi qu'il en fut, malgré l'arrogance et la volonté de tout contrôler de ces dominatrices, il ne leur apparaissait pas comme souhaitable de défier la volonté d'une divinité. Une fois que la fille à la chevelure bleutée eut finit son laïus, Mistress xXx relâcha cette crinière azuréenne, soufflant un simple : Tu peux y aller. à la grande demoiselle. Cette dernière ne se fit pas prier et tomba rapidement à genoux derrière l'ange. Ses bites monstrueuses s'alignèrent chacune devant un trou intime. Après avoir arraché tout vêtement qui pourrait se trouver sur le chemin, la donzelle aux cheveux blancs cracha sur la rosette plissée de Sya. Mais alors même qu'elle s'apprêtait à pénétrer l'esclave volontaire, la patronne lança un nouveau Attends.
- Quoi encore ? Grogna Mistress Feral, agacée ?

Pour toute réponse, Mistress xXx ouvrit complètement la fermeture éclaire de sa tenue, jusqu'à la naissance de cette fine bande de cuir qui séparait ses fesses à la manière d'un string. Son sexe ruisselant était désormais parfaitement accessible et, enjambant Sya, la cheffe du gang s'assit sur la croupe de l'esclave, juste au bord, bien cambrée et sans dire un mot de plus. Mistress Feral avait comprit, ses lèvres s'arquèrent d'un sourire amusé, tandis qu'elle changeait l'alignement de ses membres tendus. La verge inférieure se retrouva pointée sur l'anus angélique, tandis que l'autre, juste au dessus, écartait déjà sensuellement les lèvres intimes de la blonde autoritaire. Sans plus de préambules, la plus musclée des femmes présentes posa ses mains sur les hanches de Sya et s'enfonça d'une seule poussée brutale. La petite ange put sentir toute la force surnaturelle de Mistress Feral lui écarteler les boyaux d'un coup, les hanches solides de cette dernière tapant contre les fesses des deux filles l'une sur l'autre. Hmmm... mmmm... Baise nous fort, Feral.

Obéissant de bon coeur, la bestiale commença instantanément sur un déhanché puissant, remplissant l'espace des claquements de la chair contre la chair, tandis qu'elle défonçait la rondelle de l'ange tout en glissant dans la chatte de sa patronne. Grognant comme une bête, Mistress Feral semblait infatigable, sa peau colorée se couvrant peu à peu de perles de sueur. A cheval sur la petite ange, profitant des mêmes coups de reins, Mistress xXx attrapa sa proie par les cheveux pour la forcer, à nouveau, à tordre le cou.

- Hmmm... mmmm... Alors... petite chienne... ça te plait ? Tu sens comme... aaah... Feral est grosse... dans ton cul ? Hmmm... Moi je la ssssens bien...

Tout autour, les autres Maîtresses se masturbaient chacune à leur manière. Mistress Willpower se caressait gentiment, silencieusement, au travers de sa combinaison de latex. Mistress Leather, encore plus sobre, avait juste ouvert le haut de son uniforme pseudo-militaire et se triturait un sein, attentive à la situation. De son côté, Magician était beaucoup moins timide et, accroupie juste à côté du trio, se glissait plusieurs doigts dans le sexe d'une main, tout en se doigtant l'arrière train de l'autre main. Enfin, Futa s'était fait pousser un sexe d'homme et s'astiquait furieusement. Le temps s'écoulait ainsi, Feral continuant à enculer puissamment la petite Sya tout en baisant gaiement la chatte de Mistress xXx.

Au bout d'un moment, Mistress Futa cessa sa masturbation et, après s'être levée de son pouf, s'avança vers le trio formé par l'ange, la patronne et la bestiale. Entrainant le pouf avec elle, la rouquine s'installa confortablement en face de Sya, le sexe dressé juste sous son nez.


- C'est pas tout ça, mais j'ai envie moi aussi...
Journalisée

Magician - Futa - xXx - Feral - Leather - Willpower
darkblue - orange - purple - brown - black - seagreen

Fiche du Gang - Trames du Gang
Sya
Avatar
-

Messages: 1849


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Octobre 25, 2013, 10:35:55 »

Sya n'était qu'une petite chose qui obéissait autant que possible à ses maîtresses. Elle n'était pas si obéissante à première vue mais elle a un faible pour la domination et ne pas répondre au premier ordre d'une esclave digne de ce nom, c'est-à-dire parler que lorsqu'elle en a l'autorisation était une forme d'injure envers ses propriétaires. Elle espérait que cela, plus le fait qu'elle propose plein de choses plutôt que subir tout court ferait que ses maîtresses la prendront plus sauvagement? Tout semblait pouvoir débuter à présent, la jeune femme aux cheveux blancs tomba à genoux, arrachant la tenue de Sya, de même pour sa culotte, la laissant en collant – avec les bottes – et en porte jarretelle car oui, elle ne portait pas de soutien gorge. À quatre pattes, elle attendait les queues de sa maîtresse doublement futa mais la chef interrompit l'action. Pourquoi tant de haine? Tout simplement car elle en avait envie elle aussi? Bon, elle jouera les bancs en même temps et sa maîtresse blonde en profitera aussi. Puis... sentir ses fesses sur elle, c'était un petit peu excitant, non? La pénétration rapide, brusque et violente de sa maîtresse lui fit lâcher un petit gémissement de plaisir. Ce n'était en rien quelque chose de doux mais Sya adorait qu'ont soit violente avec elle, qu'on soit aussi douce avec elle. Elle aimait tout avec les femmes après tout.

Supportant les coups de reins de sa maîtresse à la peau bronzée, elle gémissait de plus en plus fort en la sentant se faire plaisir en elle. Elle observa autour d'elle, prenant avec joie les actions de ses autres maîtresses. Que ce soit juste se toucher un peu ou se masturber avec une très grosse envie comme celle aux cheveux roux, elle se sentait combler d'exciter autant de femmes. Sa maîtresse blonde avait beau lui faire mal en lui tirant les cheveux, elle ne fit rien d'autre que gémir avant de pouvoir glisser quelques mots.

« Haaaaa Syaaa-aaaa.... adore ça! Maîtresse... Maîtresse Feral! »

Continuant de subir les assauts de la jeune femme, Sya se laissait se faire empaler sur son chibre avec une seconde maîtresse sur elle. Elles étaient toutes belles en train de la désirer plus ou moins directement mais ce fut la futanari rousse qui prit les choses en mains en se rapprochant d'elle, assise face à elle, son membre fièrement dresser, prête à demander la bouche de l'esclave. Dans ses gémissements, Sya eut un petit sourire à cette attention. Elle était plutôt jolie comme maîtresse et bien membrée. Elle pencha sa tête en avant pour passer sa langue dessus, tout le long avant de l'avaler, du gland à la base, la petite Ange lui offrait une gorge profonde qui n'était pas de quelques secondes, elle faisait durée le plaisir puisque la magie rose lui permettait un tel miracle. Avoir ce membre qui s'enfonçait dans sa gorge sans redouter l'étouffement. Elle se retira doucement, la bave la reliait encore à sa maîtresse en face. Elle se rapprocha à nouveau, continuant de gémir à tout vas en léchant son sexe tout le long, osant poser son regard de chienne heureuse sur sa maîtresse, parfois. Remuant des hanches, elle faisait tout pour rendre la chose plus agréable possible après tout, elle était là pour servir ses maîtresses après tout. Il y avait bien une chose qu'elle pourrait faire pour celle assise sur elle mais sans son autorisation, elle garderait ça de côté pour plus tard.
Journalisée

The xXx Gang
Legion
-

Messages: 163



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Octobre 27, 2013, 06:43:47 »

La soudaine gorge profonde prodiguée par Sya à Mistress Futa surprit plutôt cette dernière... D'autant plus que la petite ange conservait le vit enfoncé tout au fond de sa gorge pendant une durée proprement phénoménale. La rousse, bien que désormais dotée de pouvoirs surnaturels, n'était pas la plus érudite des Maîtresses dans le domaine de la magie. Et, de toute façon, elle ne se posait pas la question, se contentant de savourer l'étroitesse soyeuse de cette bouche, sublimée par les soubresauts du corps de la petite loli sous les coups de reins puissants de Mistress Feral. Quand la fille à crinière bleutée libéra enfin le mandrin pour commencer à le lécher plus subtilement, la rouquine souffla :

- Pifuuu... T'as du coffre, pour de si petit poumons, petite ! Elle parlait évidemment des proportions de Sya, plus que de sa poitrine - même si cette dernière n'était pas la plus imposante. De son côté, la sorcière brune avait cessé ses attouchements, observant avec intérêt la scène.
- Elle fait de la magie rose, Futa, elle l'a dit tout à l'heure... Et de ce que j'ai lu quelque, la magie rose permet de pouvoir retenir sa respiration indéfiniment quand on a une bite dans la bouche.
- Pour de vrai ? Un sourire ravi étira les lèvres de la rousse, avant qu'elle n'enchaine : Je sens que j'vais m'amuser...

Mistress Futa posa alors ses mains sur le crâne féminin, appuyant sévèrement dessus pour forcer la petite ange à gober de nouveau l'intégralité du vit. La maintenant ainsi pendant une longue minute, jouissant à nouveau de ce fourreau vibrant sous les assauts de sa collègues, la stratège rousse se saisit des longues couettes azuréennes, avant de commencer à baiser la gorge féminine sans retenue : A chaque fois qu'elle envoyait son bassin vers le haut, la joueuse d'échecs tirait sur les cheveux de Sya pour la forcer à baisser la tête. Le rythme n'était pas très rapide mais indéniablement brutal, le gland massif butant au fond du gosier angélique à interval régulier. Sachant que Sya n'avait pas besoin de respirer, Mistress Futa ne se souciait pas de savoir si la petite loli étouffait ou non. La cadence des pénétrations orales allait de plus en plus vite, de plus en plus fort. Bientôt, le bruit des bourses de la rousse fouettant le petit menton de Sya rivalisait d'intensité avec le claquement des hanches solides de Feral sur le fessier angélique.

Et pendant que l'esclave se faisait sauvagement baiser la gueule, l'autre, derrière, lui burinait le cul avec la même sauvagerie. Mistress Feral, aussi infatigable qu'inlassable, ne relâchait pas l'était de ses mains autour de la taille angélique, faisant aller et venir son sexe monstrueux entre des fesses qu'on aurait volontiers considéré trop petites pour l'accueillir. Assise sur cette croupe malmenée, la patronne des lieux gémissait son plaisir de recevoir le même traitement que sa monture en se malaxant les seins avec ferveur. L'ange était utilisée comme un objet, un simple objet masturbatoire. Incapable de parler, incapable de bouger, elle ne pouvait que subir les assauts fougueux de ses maîtresses qui, elles, s'en donnaient à cœur joie. Et le pire, c'était que malgré la passion évidente de ce quatuor, les ébats duraient... n'importe qui d'humain n'aurait pas pu supporter une cadence aussi infernale, mais les Maîtresses n'étaient plus tout à fait humaine. Cependant, se retenir de jouir n'était pas leur objectif et, au bout d'un moment, la grande demoiselle à peau colorée grogna à l'assistance :


- Je vais... lâcher...
- Attends hmmm-moi... Feral... On va... hmmmm... la remplir... ensemble cette petite... aaaah... cette petite gourde...

Dès lors que ce petit défi fut lancé, les deux femmes ajustèrent leurs cadences, besognant Sya en rythme. Il ne leur fallut ensuite plus longtemps avant d'atteindre le point de non retour : Mistress Futa bloqua la tête féminine contre son pubis, maintenant le petit nez de l'ange enfouis dans sa toison rousse pendant que, dans le même temps, Mistress Feral restait plantée au fond du rectum angélique. Mistress xXx, de son côté, frémissait de bonheur, ses mamelons durement pincés entre ses doigts gantés. Sya put alors sentir de puissantes giclées crémeuses lui remplir simultanément l’œsophage et le colon, se déversant en quantité supérieures à ce que des êtres humains n'auraient relâché... rien de trop excessif, cependant, mais la différence était notable. La scène resta ainsi figée jusqu'à ce que les jeunes femmes ne se vident jusqu'à la dernière goutte.

Une fois le déluge terminé, la rouquine quitta la bouche soyeuse qui l'avait si bien accueillie en caressant affectueusement la joue angélique. La patronne, elle, se relevait, se déclouant de la verge monstrueuse qui avait également remplit sa matrice corrompue. Seul Mistress Feral ne bougeait pas, ses deux sexes toujours aussi durs, l'un encore profondément enfouit dans le fondement féminin, l'autre reposant sur la croupe angélique. Un petit applaudissement se faisait entendre. C'était Mistress Willpower qui, amusée, se permit même un commentaire :


- Bravo ! Bravo ! C'est toujours aussi chouette d'vous voir vous exciter sur une fille.
- A moi ! A moi ! J'veux gouter à son p'tit cul aussi !
- Des clous ! J'y suis, j'y reste.
- Méheu... c'est pas juste ! J'prends sa chatte alors.
- Nan, je prends aussi.

Et, comme pour confirmer ses propos, la grande fille musclée commença à faire coulisser son mandrin hors du fessier de Sya, pour aligner son double vit sur les deux orifices de l'ange. Cette fois ci, la verge supérieure se retrouva alignée avec l'anus de la petite loli, tandis que le sexe inférieur écartait déjà ses lèvres ruisselantes. Avec la même brutalité que précédemment, Mistress Feral enfonça ses deux queues d'un coup, investissant con et cul. Mistress Magician couinait son déplaisir avec quelques Méheu ! ou bien encore des Tu viens d'l'utiliser ! voire même quelques Alleeeez ! tout en essayant de tirer la bestiale par les épaules pour la détacher de Sya. Mais Mistress Feral n'était pas musclée pour rien et, si toutes les Maîtresses disposaient d'une force surhumaine, la reine des animaux disposaient demeurait supérieure à ses soeurs sur ce point. Tout autour, les autres dominatrices ne pouvaient s'empêcher de rire face à cette chamaillerie. Les deux femmes se disputaient comme des gamines pour leur jouet préféré, sans que personne ne demande l'avis de l'ange à un quelconque moment. Finalement, un sourire amusé toujours accroché aux lèvres, Mistress xXx prit la parole :

- Feral, sois gentille avec ta petite camarade et partage un peu.
- Bon...

Glissant ses mains sous les cuisses de Sya, Mistress Feral bascula sur le dos. La petite ange était toujours embrochée par ses deux entrées - même si certains argueront que l'une de ces entrées n'en était pas une - les cuisses largement écartées par la poigne puissante de celle qui l'empalait doublement. Mistress Magician demeura un moment incrédule en voyant que son amie n'avait toujours pas l'intention de retirer une de ses verges de leurs fourreaux, puis elle comprit.

- Oooooooh ! J'ai comrpis : Tu veux que je frotte ma queue contre la tienne, qu'on soit serrées l'une contre l'autre dans sa petite chatte d'amour, c'est ça ?
- Yep.
- J'arrive ma petite caille...

Est ce qu'elle s'adressait à Sya ou à l'ex-clocharde ? Difficile à dire. Mais au final, ça n'avait pas d'importance. Une verge massive fit bien vite son apparition entre les jambes de la brune, tandis que cette dernière s'approchait de l'entre-cuisses déjà investis de l'ange. Frottant un instant son gland épais contre la base du vit de Mistress Feral, Mistress Magician avançait lentement son bassin, faisant glisser sa verge sur celle de sa vis à vis, comme sur un rail, jusqu'au sexe écartelé de la petite aux cheveux bleus. Bientôt l'orifice investit du s'élargir encore davantage, pour pouvoir faire de la place à ce deuxième intrus qui, bien que certes moins gros que la trique de la donzelle colorée, n'en demeurait pas moins très gros. Lentement, difficilement, cette deuxième verge se fraya un chemin, jusqu'à ce que le pubis tatoué de la bibliothécaire touche celui de l'esclave.

Ca y était, Sya avait pas moins de trois queues en elle et dont la plus petite mesurait déjà dans les trente centimètres. Pour le coup, le Gang xXx comptait prendre la petite ange au mot... Si elle était capable de tout accepter, alors elle pouvait accepter l'équivalent d'1m10 de viande dans ses deux orifices. Pensez vous que cela suffisait ? Et bien les dominatrices non. Mistress xXx - qui, pour le coup, avait fait disparaitre sa propre verge - enjamba l'étrange trio. Attrapant la crinière bleutée, elle ramena la petite bouche angélique contre son sexe détrempé.


- Bois mon jus, petite chienne... et la crème que Feral a laissé pour toi au dedans.

Et c'était partit pour une autre folle cavalcade. Mistress Magician et Mistress Feral se mirent à onduler sous Sya, la besognant gaiement. Et le pire, c'était que les membres du Gang xXx pouvaient continuer pendant 72H à ce rythme.
Journalisée

Magician - Futa - xXx - Feral - Leather - Willpower
darkblue - orange - purple - brown - black - seagreen

Fiche du Gang - Trames du Gang
Sya
Avatar
-

Messages: 1849


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #10 le: Octobre 31, 2013, 10:31:04 »

Quel bonheur! Bon nombre de femme seraient étonné ou apeuré de voir ses futanaris et leurs tailles ainsi que leur envie mais pour l'Ange, ce n'était que du bonheur! Elle servait certes de banc pour la maîtresse de ces dernières mais ses fesses étaient douces, ça c'était le point positif. Et d'un côté, elle avait une maîtresse sévère qui lui prenait le petit trou arrière et de l'autre, elle avait une belle futa – une des plus mignonnes selon les goûts de l'Ange – qui semblait avoir un faible pour sa bouche. Si elle se serait transformé en inu, pour sur, sa queue n'arrêterait pas de s'agiter. Prise des deux côtés en même temps, elle avait toujours un trou de libre mais cela lui permettra de mieux mouiller si l'une d'elles aime lécher ou alors pour s'introduire plus facilement? Que sa maîtresse rousse y aille plus forte suite aux explications de la belle brune ne pouvait que lui faire plaisir. Celle qui semblait s'y connaître en magie rose n'avait pas tort mais c'est pas dans sa bouche qu'elle peut la sucer indéfiniment, sans magie rose, elle le peut. C'est une fois dans la gorge qu'elle peut réussir à activer ce petit sort pour ne pas manquer de souffle. Sa maîtresse prenait un malin plaisir à lui tirer les cheveux en cognant son bassin contre elle à chaque fois. Si elle aurait eu une plus grande bouche, elle lui aurait bien sucé les boules aussi mais chaque chose en son temps.

Gémissait à cause de ses trois maîtresses – oui, le simple fait d'être un banc la chef était un honneur – elle ne tardait pas à jouir en même temps que ses maîtresses bien qu'entre ses jambes, il y avait une petite flaque de cyprine sur le sol et quand elles eurent fini d'elle, elle put avaler toute cette semence avec le plus grand plaisir. Les yeux au ciel, elle adorait sentir ce liquide chaud lui remplir l'estomac comme l'anus. Et pas question de pause, ça ne faisait que commencer pour elle. Il y avait eu une petite pause, certes mais Sya eut un regard de chienne battu en voyant sa maîtresse rousse s'éloigner. Elle pouvait continuer, elle l'aimait bien! Au pire, elle pouvait user d'un sort pour lui redonner envie, lui remplir les bourses s'il le faut! Sa maîtresse blonde la quitta mais sans le moindre geste affectueux... Au moins la rouquine avait eu une petite caresse pour la catin angélique. Seule sa maîtresse aux deux verges voulait continuer avec elle, sans partager. Dommage mais c'était amusant de les voir se disputer pour elle, ça veut dire qu'elles aiment Sya, ça vaut tous les bonheurs ça. Plongée en arrière, reposant sur le corps de sa maîtresse, déjà occupée par ses deux verges, elle observa son autre maîtresse, la connaisseuse en magie rose. Les jambes bien écartées, elle ne bougeait pas et avait compris où elle voulait en venir! Voyant le troisième membre se dessiner, elle en profita pour donner son avis, loin de dire non.

« Sya est heureuse d'avoir trois belles bites en elles! Sya veut toutes vous gouter et se faire remplir par ses maîtresses. »

Posant ses mains près de son intimité, elle tentait tant bien que mal à écarté un peu plus ses lèvres pour accueillir cette nouvelle verge. Dans son étroit petit passage, elle se cambra doucement, la tête en arrière sur l'épaule de sa maîtresse, gémissant de bonheur, un peu de douleur sous le passage de ce chibre en elle. Mais elle était heureuse. Mais à nouveau, la grande maîtresse se plaça près d'elle pour lui offrir un joli cadeau. Elle va pouvoir lécher son jus intime et même récolter le sperme au fond? Elle était gentille finalement elle aussi.

« Haaan... merci Maî... tresse. »

Et la petite ange commença à lécher ses lèvres intimes, sa langue passant de bas en haut sans la pénétrer, juste pour évaluer le terrain avant de la faire glisser en elle, léchant ses parois intimes. Si elle voulait, elle pouvait faire grandir sa langue pour aller au fond, un peu comme Limma mais elle n'en avait pas reçu l'ordre et continua donc à passer sa langue le plus au fond possible en récoltant cette merveilleuse semence. Ses mains se baladaient sur son corps, se caressant le ventre le bassin en ressentant les membres se frayer un chemin en elle. C'était si excitant. Elle voudrait bien en profiter pour caresser sa maîtresse blonde, mais aucun ordre de sa part. Idem pour la belle brune, aucun ordre alors tant qu'on ne lui interdit par de se caresser, où est le mal? Il lui arrivait d'avoir du mal à continuer avec sa langue tellement ce qui se passait entre ses jambes étaient intenses. Elle avait du mal à continuer mais elle évitait autant que possible de s'arrêter. Elle voulait que du bien à ses maîtresses et elle était heureuse d'être leur jouet, leur pute même pour appeler une chatte, une chatte.
Journalisée

The xXx Gang
Legion
-

Messages: 163



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #11 le: Novembre 20, 2013, 03:05:23 »

Cette petite Sya était pour le moins époustouflante : remplie de trois phallus aux dimensions dantesques malgré sa petite taille, l'ange parvenait quand même à jouer de la langue pour lécher le sexe de Mistress xXx, récupérant le sperme chaud qui reposait tout au fond. La blonde soupirait sous les assauts, se malaxant un sein d'une main, tout en gardant l'autre posée sur la tête de cette fille. Après tout, la donzelle à crinière azuréenne était un avatar d'une divinité de la luxure, on pouvait s'attendre à de tels exploits de sa part. Les Maîtresses savaient bien qu'elles avaient affaire à quelqu'un capable de supporter leurs assauts combinés et s'en donnaient à cœur joie. Mais la patronne sentait parfois la langue frétillante de la petite loli hésiter et perdre ses mouvements, preuve que la triple pénétration qu'elle subissait était difficile à encaisser, même pour une ange luxurieuse. Mistress xXx en ressentait une certaine fierté, de ressentir cette difficulté jusque dans son intimité... car cela signifiait que le Gang - son gang - pouvait mettre en difficulté même une créature divine.

- Hmmm... Je me demande si je peux venir la prendre par derrière en même temps.

C'était Mistress Leather qui voulait tester les limites de Sya. Mais, malgré ses propos, la belle sadique ne bougea pas. Elle savait que pour parvenir à ses fins, l'étrange trio formé par Sya, Feral et Magician devait pivoter un peu... Chose qui risquait de compliquer le cunnilingus actuellement pratiqué. Aussi la sorcière prit elle son mal en patience, attendant que la leader du groupe en ai finit avec la petite lange angélique. Cette dernière soupirait d'ailleurs de plus en plus fort. Et, finalement, lorsque toute la semence qui lui remplissait le con fut extraite, la patronne posa sa main sur le crâne féminin, comme à regret. Y apposant une douce pression, la dominatrice fit comprendre à la docile qu'il fallait qu'elle arrête de lécher, que son office était terminé. Détachant son sexe des lèvres de Sya, Mistress xXx enjamba les trois fornicatrices pour s'en éloigner d'un pas.

Aussitôt, la blonde au monocle se jeta sur la brèche. D'une tape sur l'épaule de la brune, la sorcière fit comprendre à cette dernière qu'elle devait s'allonger sur le dos. Mistress Magician mit quelques secondes à comprendre ce qu'on attendait d'elle, trop concentrée sur son propre plaisir, sur son chibre qui, comprimé contre l'un des mandrins jumeaux de Feral, remplissait l'intimité angélique. La pression, l'intensité du coït, avait fait partir la belle bibliothécaire sur un petit nuage. Mais, revenant sur terre, la joueuse d'échecs eut un sourire complice pour la reine des douleurs, car elle savait où cette dernière voulait en venir. Basculant sur le dos, Mistress Futa entraina la petite loli avec elle, l'allongeant sur son opulente poitrine avant de reprendre ses coups de reins rapides. Mistress Feral, de son côté, restait tout simplement à genoux, ses deux membres plantés dans chacun des orifices de la belle. Enjambant Sya, Mistress Leather se cambra au maximum, faisant apparaitre un sexe mâle sur son bas ventre. Ses fesses moulées dans le cuir de son costume vinrent toucher les abdominaux de l'ex-clocharde, tandis que la queue massive dardait contre le petit cul angélique, pourtant déjà investit par un gros morceaux. Sans autre forme de procès, la dominatrice à la casquette rouge planta son vit entre les fesses féminines, rejoignant l'énorme queue de la bestiale.

Sya était désormais besognée par quatre verges tendues, qui remuaient aussi bien dans son con que son cul. Le désormais quatuor s'en donnait à coeur joie, allant et venant dans les orifices féminins, élargissant les trous sans honte aucune. De par leur endurance, les dominatrices purent jouer à se jeu assez longtemps... cependant, la pression accrue causée par leur nombre accélérait aussi leur plaisir. Les trois femmes tentèrent tant bien que mal de tenir, mais le point de non retour fut finalement atteint. Toutes en même temps, les Maîtresses se déversèrent dans les orifices féminins, libérant chacune une quantité anormalement élevée de sperme. Une fois ce déluge finit, chacune des donzelles se retirant, laissant les orifices béants suinter du jus blanc des dominatrices.


- J'espère que tu n'es pas trop fatiguée, Sya, parce que tu vas devoir venir t'empaler sur ma queue. Comme je suis sympa, je te laisse choisir avec lequel de tes trous...

Mistress Futa avait eu le temps de récupérer de sa précédente fellation. Assise sur son pouf, elle attendait, sexe dressé vers le plafond.
Journalisée

Magician - Futa - xXx - Feral - Leather - Willpower
darkblue - orange - purple - brown - black - seagreen

Fiche du Gang - Trames du Gang
Sya
Avatar
-

Messages: 1849


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #12 le: Novembre 23, 2013, 11:24:49 »

Que c'était bon! Elle n'avait pas d'autres mots pour décrire cet état! Elle était prise par une belle femme à la peau bronzée qui avait deux belles queues déjà fourrées en elle, plus une belles femme qui venait se serrer entre ses jambes pour la pénétrer, rendant la chose meilleure et cerise sur le gâteau, elle avait la chef qui voulait qu'elle lui lèche le minou de fond en comble pour nettoyer la semence de la belle maîtresse aux deux pénis. Pour une esclave sexuelle, autant servir, c'était un véritable luxe, cela voulait dire qu'une seule chose, qu'elle était douée et que ses maîtresses l'aimaient beaucoup! Pour servir autant en une seule fois, elle était ravie! Concentrée sur sa tache, elle fermait els yeux en léchant la belle blonde, gémissant en soufflant sur ses lèvres intimes, le plaisir était si bon, elle aimait tant être prise par ses belles maîtresses futanaris. Sa petite langue récoltait doucement la semence qui coulait de plus en plus vers sa bouche, comme une bonne glace qu'elle devait lécher de plus en plus sans abimer le cornet pour avoir plus de glace, celle tout au fond.

Mais quand le distributeur fut fini, la belle blonde dominante la repoussa doucement pour les quitter, elle en profita pour aller embrasser sa maîtresse face à elle, cette belle brune à forte poitrine – comme toutes celles ici – qui la prenait si bien. C'était oser prendre un risque de l'embrasser sans son accord mais elle était dans le feu de l'action et elles la prenaient si bien. Mais soudainement, elle bascula un peu, la belle rouquine la reposait un peu sur elle pendant qu'une quatrième verge vient rentrer en elle en forçant l'entrée de son entrée arrière. Elle serrait un peu les dents car ça faisait mal mine de rien mais une fois en elle, ça remuait tout seul! Elle ne bougeait plus tellement, elle était véritablement devenue une véritable poupée de luxure entre les mains – ou les chibres plutôt – de ses maîtresses. C'était bon, ça faisait mal mais elle adorait ça! Elle avait l'impression que son cul allait s'arracher devant leur membre colossal!

Elle n'en pouvait plus, ses petits cris, ses gémissements avaient eu une fin quand elle sentit quatre liquides la remplir de plus en plus, c'était chaud et agréable. Mais après une telle épreuve, elle avait un peu mal et elle ne sentait plus beaucoup ses jambes. Elle se reposait, reprenant son souffle en adorant cette sensation en elle, la semence qui coulait en elle, si délicieuse sensation. Mais bien vite, le devoir l'appelait déjà vers la maîtresse rouquine. Elle la voulait sur elle, libre à elle de choisir le trou? Comme c'est gentil. Elle caressa le corps de sa maîtresse en posant son regard sur sa belle queue... Quel trou choisir?

« C'est aimable à vous Maîtresse et Sya va choisir... »


Choisir quoi? L'une de ses mains caressait ce beau membre chaud et bien dur... Question pratique, elle avait fait un choix en se plaçant au-dessus d'elle en écartant doucement les jambes.

« Sya vous veut dans sa chatte~ »

Elle s'empala doucement en gémissant, posant ses deux mains sur ses épaules avant de se serrer contre sa poitrine moelleuse. Elle était sexy mais de toutes les belles femmes ici, sa maîtresse actuelle sera surement de ses préférés! Elle caressa sa peau avec sa langue en faisant sentir son souffle chaud sur son cou.

« Sya aimerait avoir le ventre bien rond avec vos spermes à vous toutes, Sya vous apprécie énormément! »

Elle était heureuse d'être là. De les servir, d'être leur chose.

« Sya peut sauter sur votre bite? »

Dit-elle avec un grand sourire en la regardant dans les yeux. Après si elle veut lui faire l'amour tendrement ou sauvagement en tenant les rênes, ça lui allait tout aussi bien!
Journalisée

The xXx Gang
Legion
-

Messages: 163



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #13 le: Décembre 15, 2013, 03:11:57 »

Mistress Futa arborait un sourire pervers, en voyant le corps fluet de l'ange s'abaisser sur son vit tendu. La rousse ressentait un plaisir malsain de voir cette petite, à l'aspect si jeune, s'adonner à pareille perversion. Toutes les membres du Gang xXx aimaient dominer, contrôler, et les tabous étaient des choses qu'elles se plaisaient à faire voler en éclat. Oh, bien sûr, chacune avait son petit fétichisme propre, chacune abordait les choses de manière différente... mais toutes s'excitaient de voir Sya fléchir les jambes pour laisser le membre tendu de Futa s'enfouir en elle. Et, une fois que ce fut fait, la fille à la crinière azuréenne réclamait du sperme, encore plus de sperme, avant de demander si elle pouvait bouger. Pour toute réponse, la rouquine souffla :

- Tu veux rebondir ? Ses hanches se soulevèrent brutalement, avant de se rabaisser rapidement, faisant de fait sauter l'ange le long de son vit. Alors tu vas rebondir...

Mistress Futa recommença son petit manège, imprimant un rythme non pas rapide, mais puissant... Assez puissant pour que le petit corps de Sya monte et descende sur le sexe tendu de la dominatrice sans avoir rien à faire ou sans qu'on la tienne. L'impulsion des hanches de la belle rousse suffisaient, claquant contre les cuisses et les fesses de l'esclave volontaire. La seule chose que la joueuse d'échec tenait, c'était les chevilles de Sya, maintenant les pieds de l'ange au sol pour éviter que la petite ne décolle trop haut, à chaque coup de reins. Et la chevauchée continuait ainsi, brutale, passionnée.

- Hmmm... Aaaaah... Viens... me sucer... les seins...

Tout en soufflant cet ordre, la rouquine calmait son déhanché, donnant des coups de butoirs de moins en moins puissants, afin que la petite ange puisse venir se pencher et apporter sa bouche vers les tétines tendues de la dominatrice. Pendant ce temps, Mistress Willpower se rapprochait du couple formé, ondulant, aussi féline que son costume. Après avoir tourné autour de l'ange et de la joueuse d'échecs, Willie passa une main caressante sur le dos féminin. Ses doigts gantés griffaient gentiment la colonne vertébrale de la petite ange, poursuivant leur route jusqu'au sillon fessier, où elle recueillit un peu du jus laissé par Feral. La chatte de latex retira rapidement ses doigts de la région, préférant y poser une langue plus chaude et plus humide. Cet appendice agile fit rapidement disparaitre toute trace de sperme qui pouvait encore demeurer. Elle lapait le petit trou mignon en ronronnant, ses jolies fesses moulées de noir tanguant sensuellement de gauche à droite. Mais la rosette plissée n'était pas la cible première de Willie, qui baissa encore le visage, pour venir lécher les restes crémeux de la jouissance de ses camarade. Le ventre de Sya avait beau être remplit, de copieuses doses, chaque mouvement de hanches de la part de Mistress Futa faisait déborder le sexe angélique d'un peu de semence. Mistress Willpower, aux premières loges, ne laissait ce nectar lui échapper.
Journalisée

Magician - Futa - xXx - Feral - Leather - Willpower
darkblue - orange - purple - brown - black - seagreen

Fiche du Gang - Trames du Gang
Sya
Avatar
-

Messages: 1849


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #14 le: Janvier 04, 2014, 11:33:26 »

Sya risquait d'avoir un gros coup de cœur pour cette bande de joyeuse fêtarde, une bande de futa dominatrice qui se faisait un plaisir d'exploiter chaque partie du corps de Sya pour leurs jeux sexuels, que demander de plus? Face à la belle rouquine, elle fut aux anges de l'entendre accepter le fait qu'elle pouvait sauter sur son pénis. C'était un avantage qu'elle avait avec sa légerté et son apparence chétive, il lui était simple d'avoir son accord pour ce genre de jeux. Plus lourde ou plus grande, ça aurait peut-être posé un souci pour Mistress Futa? Ou non? Peu importe, elle avait dit oui mais l'Ange de la Luxure n'aura même pas besoin de se fatiguer puisque la belle maîtresse aux cheveux roux et court donna un puissant coup de rein qui la recula pour mieux la laisser tomber sur elle et elle recommença plusieurs fois de suite. Sya gémissait, poussant de petits cris à chaque choc entre elles et elle prenait son pied. Se tenant à son cou, elle ferma les yeux, ressentant de plus en plus le plaisir grimper le long de son vagin pour en sortir afin de mieux la pilonner. Son membre était si gros et si large qu'elle en ressentait le moindre écart en sortant ou en la pénétrant. Elle adorait ces femmes, elle les adorait toutes, même celles qu'elle n'avait pas encore essayées.

Durant leur petit jeu, sa maîtresse vint quand même lui donner un nouvel ordre qu'elle se faisait une joie de remplir. Lui sucer les seins, c'était si tentant, elle attendait que ça. Chaque femme ici semblait avoir une poitrine bien remplie, que ce soit avec ou sans lait, elle se fera une joie de jouer avec et même si possible de s'en servir comme oreiller. Ça devait être très confortable pour dormir mine de rien. Sa bouche s'approcha de son sein et elle engloba son téton, venant la sucer goulument, sa langue caressa sa peau, ce petit morceau de chair si dur alors que les coups étaient toujours là, moins violent mais bien présent. Elle aurait presque envie de mordre ce petit bout tellement elle était excitée mais elle devait obéir ses maîtresses au doigt et à l'œil, surtout au doigt d'ailleurs. La maîtresse en tenue de chatte de cuir se rapprocha, leur tournant autour comme un animal avant de caresser son dos, rapprochant ses doigts et sa petite langue de son anus. C'était agréable, amusant mais elle avait vraiment envie d'autre chose. Rien d'étonnant de la part de la prêtresse de Lust en plus. Elle tourna sa tête vers la belle chatte en latex, la bouche ouverte et les joues bien rouge... Cela ne se faisait pas de quémander mais l'envie était forte chez elle... Elle en avait envie, quitte à être punie par ses maîtresses en devenant leur poupée, quitte à se faire fouetter le cul, elle prendrait ça comme un honneur.

« Maî-tresse... Haaa... prenez... le cul d-de la pet-petite Ange... siiii aaaahh! Si vous le v-voulez. »

Ou même son vagin pour recommencer par y être à deux dans le même trou, ça ne la dérange nullement. Remuant ses fesses pour l'aguicher un peu, cela ne serait pas désagréable pour Mistress Futa, ondulé ses hanches sur sa queue, ça devait lui faire plaisir? Même pour celles qui regardent le petit show. Sya voulait être la seule femme à baiser, prise par toutes ses femmes en même temps mais ce ne sera pas une chose facile que de gérer toutes ses belles femmes à la fois.
Journalisée


Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox