banniere
 
  Nouvelles:
LGJ accueille un nouvel Administrateur ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: Exploration Grottesque (pv)  (Lu 2392 fois)
Akua Hotomi
Créature
-

Messages: 212


Akua Matata, Pokégirl est là!


Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite otaku, mesurant 1m50 avec une tresse de 2m qui flotte au-dessus du sol
Guitariste du groupe rose noir 
Model érotique pour un magazine de cosplay sous d’autre apparence impossible à reconnaitre
« le: Septembre 24, 2013, 11:28:05 »

Une nouvelle fois sur Terra, Akua explorait ce monde fascinant. Elle avait croisé plusieurs créatures qu'elle avait combattues avec ses pouvoirs. Se mode de vie un peu comme une mercenaire lui plaisait beaucoup, Akua avait l'impression de vivre dans un jeu vidéo. Cette fois si, elle voyageait dans les terres sauvages à la recherche d'un homme. Sa famille avait fait une demande dans un bar à mercenaire, pour partir à ça recherche. L'homme avait disparu après être parti visité des grottes de la région. Akua c'était donc décidé à le cherché. L'intérieur des grottes en question était un véritable labyrinthe naturel. Si elle n'avait pas ut à sa disposition sa transformation en Kirlia pour se téléporté et échappé à cet endroit, elle n'aurait pas ut le courage d'y aller de peur de plus en sortir.

L'intérieur était bien sûr pas éclairé, heureusement en bonne aventurière et surtout terrienne, elle avait l'indispensable lampe torche et sa réserve de pile. A l'exemple de jeu Pokémon d'où venais ses pouvoirs, elle aurait très bien put se transformer et utilisé flash pour s'éclairer parfaitement, mais par précaution elle se gardait ses trois formes par jour en cas de danger. Surtout qu'elle devait en avoir que deux, car la troisième était Kirlia pour s'échapper d'ici. Akua c'était donné deux jours d'exploration et pas plus, après ce délai, elle devait rentrer sur terre pour se préparer à son prochain concert.

L'exploration fut vite ennuyeuse, l'endroit était vide. Après des heures de marche dans le noir à la simple lumière de sa lampe, elle n'avait rien trouvé de plus que des chauve sourie. A croire que même les autres animaux n'y vivaient pas de peur de se perdre. C'est finalement après une bonne demi-journée qu'elle trouva enfin son premier indice. Dans une partie isolée, sur le sol, il y avait les restes d'un feu de camps. Akua se dit qu'heureusement que la grotte était bien aérée sinon ce feu aurais pu couter la vie à celui qui l'avait fait. En tout cas ça semblait plutôt récent, il y avait donc encore de l'espoir de trouver l'homme vivant à moins que ce soit une autre personne à sa recherche.

Remotivé, Akua reprit ses recherches parcourant les galléries interminables de ce réseau de grottes. Marchant encore des heures, la fatigue finie par la gagner. Sur sa montre l'heure était tardive, son premier jour de recherche arrivait à sa fin. Se trouvant dans un cul de sac, elle décida de s'installer pour dormir et manger. Sur le sol de pierre, elle étendit une couverture pour un peu de confort. Pour se nourrir quelque gâteau et l'inévitable canette de bière. Sa ne lui prit pas plus d'un car d'heure pour manger. Une fois fait Akua coupa sa lampe torche et se coucha sur la couverture. Se n'était pas la peine de traîné et de gaspiller la réserve de pile. Étrangement le calme absolu de la grotte l'aida à s'endormir rapidement, a moins que ce soit la longue marche de la journée. En tout cas en quelque minute elle était dans un profond sommeil.

Journalisée

Slimia
Créature
-

Messages: 170


Du fond de mes grottes, j'attend le voyageur égaré


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ne se boit pas (sauf si elle le souhaite), peut augmenté son volume jusqu’à 15m3, ou le décroitre jusqu’à 5cm3. N'a pas d'organe, peut être plus gluante, visqueuse, fluide, compacte, collante, transparente, coloré ou rendre sa substance plus ou moins aphrodisiaque. Peut aussi faire fondre les vêtements si elle le veut... Oui ça fais beaucoup.
Peut créer environs plus de 3375 clones, et donc être plus de 33750 fois sensible qu'une humaine normale
« Répondre #1 le: Février 08, 2015, 06:49:24 »

   La journée était bien avancer, tandis que Slimia retourner à sa grotte près de Nexus, elle l'avait quitter pour s'aventurer un peu dehors, trouver des semblables ou des humains avec qui elle pourrait passer du bon temps. Elle était rester dehors une partie de la journée, elle avait croiser des humains, des esclavagistes plus exactement, et elle avait abuser d'eux, les laissant sans force après de longue heure d'intense plaisir. Mais à cette heure là, la journée commencer à se terminer, ils ont du s'en remettre et étaient sûrement déjà entrain de d'imaginer un plan pour capturer Slimia. Ce fut sur ces penser que Slimia décida de ne pas rester dans la région pour dormir, car ce faire prendre durant son sommeille ne lui plaisez pas. La grotte dans la terre sauvages serait parfaite.

   Elle traîna encore quelque heure rassemblant des feuilles comme quand elle était gamine, puis elle rentra dans sa grotte quand le soleil était en train de se coucher et alla directement dans la chambre de naissance, l'endroit où elle pouvait passer d'une grotte à l'autre, lier par une magie créer par sa mère. Elle s'y installa et se concentra, pensant fortement à la grotte situer dans les terres sauvages, là où elle était quasi-sur de ne pas croiser d'humain. Et là où elle pourrait profiter de sa réserve de saké. Sa pierre au front descendit jusqu'à ça main, et alors qu'elle pensait fortement à cette endroit et qu'elle avait fermer les yeux, elle ressentit un grand frisson à travers le bras puis son corps entier, suivit d'un éclair blanc à travers ses paupières (oui elle en à). Elle ouvrit les yeux et les clignas plusieurs fois. Là au moins, elle sera tranquille !

   Elle avança dans les galerie, mais les restes d'un feu de camps la prévint qu'une visite avait été faite durant son absence, ce qui ne l’inquiéta pas, car la personne sans doute loin d'ici. Elle se dirigea vers la pièce principale, là ou elle comptait dormir. L'ennuie est quand elle arriva, quelqu'un était déjà là, entrain de dormir. Elle la voyait car elle sa substance émettez un petite lueur quand elle le voulait lui permettant de se guidé dans le noir. La présence de l'inconnue la surprit, mais ne l’inquiéta pas, ce n'était pas la première fois qu'une personne entre dans sa grotte. Le problème, vue qu'elle dormait, c'est que Slimia n'osait pas abuser de l'inconnue et ne savait pas trop quoi faire de plus elle voulait dormir avant..

   Elle se rapprocha et observa l'inconnu, qui était une femme. Une idée malsaine lui vint en tête, un truc qu'elle n'avait pas fait depuis longtemps, la femme aura une drôle de surprise et Slimia un coin parfait pour dormir. C'était une vraie perverse, peut être et sûrement pire.

   Elle prit son volume minimale, avant de glisser sous la couverture, se collant aux vêtement de la femme avant d'aller vers son bassin prenant soin de ne pas laisser dans son sillage une trace  d'elle même sur les vêtements ou la couverture, avant de glisser sous son pantalon et sous sa culotte, pour se diriger vers son intimité. Une tentacule, pas plus épaisse qu'un cure dent, se glissa entre les lèvres intime de la femme, le bout se déposa sur les parois internes, avant de s’épaissir, prenant du volume, Ilinia se servant de la tentacule pour passer dans le vagin de l'inconnue. Elle voulait y aller sans risque de réveiller l’endormie, prenant son temps.

   Cela prit un peu de temps, tout en entendant gémir l'inconnue, son manège ne pouvant laisser indifférant la femme, sans compter que sa substance aphrodisiaque commençais à agir. Elle fera de beau rêve au moins. Une fois entièrement à l'intérieur, Slimia glissant sur les parois jusqu'à l'utérus, prenant tout la place se préparant à dormir, tout en laissant une tentacule près des lèvres intime afin de respirer de l'air pur. Puis elle se laissa tomber dans les bras de Morphée. C'était un peut être immonde, mais pour Slimia c'était une aubaine.
Journalisée

Akua Hotomi
Créature
-

Messages: 212


Akua Matata, Pokégirl est là!


Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite otaku, mesurant 1m50 avec une tresse de 2m qui flotte au-dessus du sol
Guitariste du groupe rose noir 
Model érotique pour un magazine de cosplay sous d’autre apparence impossible à reconnaitre
« Répondre #2 le: Février 15, 2015, 11:56:50 »

Que de rêve chaud, elle revoyait son enfoirée de batteur la baisé à la sortie de la loge sans ménagement, une véritable brute. Au début Akua aimait bien ça mais à force, c’était plus devenu chiant qu’autre chose, en plus à part d’être une brute il n’était pas vraiment bon. Puis elle rêva de ses séances de photo à la base érotique, qui avait pratiquement viré au porno à force, ça c’était déjà plus agréables. La moitié des photos était refusé pour le magazine, mais tout le monde c’était bien amusé.  Hum et maintenant c’était Ikki son colocataire qui la baiser avec des tentacules de nouille ?  La voilà immobilisé par des nouilles et baisé par le roi de l’univers avec un canard sur son culbute. Puis…le réveil.

-Mais quelle rêve à la con, sérieux des tentacules de nouille, quoi que venant de lui ça ne me surprendrait pas.

Dans l’obscurité de la grotte, elle bâilla un coup et tapota à la recherche de la lampe de poche. C’était étrange, elle avait une étrange sensation, elle posa sa main sur son ventre se sentant légèrement gonflé. Qu’es qui arrivait ? Akua n’arrivait pas déterminé ce qu’elle ressentait c’était la première fois qu’elle ressentait ça. La lumière allumée, elle inspecta autour d’elle pour rien voir d’anormal. Il y avait cet étrange gène qu’elle n’arrivait pas expliqué, mais elle ne se sentait pas malade pour autant. Par précaution, avant de retourné sur terre, elle ira se faire examiner par précaution, vue les dangers de ce monde, il pourrait bien lui être arrivé un truc.

Akua mangea un morceau dans son sac et replia sa couverture. Elle réajusta ses vêtement, son pantalon noir avec sa jupe verte par-dessus, et prit son blouson en cuir par-dessus son pull en laine, il faisait plus froid que le veille, à moins que se soit le fait qu’elle n’est plus la chaleur de la marche. Prête elle repris la marche dans les couloir obscure à la recherche de l’homme disparut.

-C’est quand même étrange, je me sent toute drôle, puis ses rêves ne m’ont pas laissé indifférente… en rentrant faudra que j’ouvre mon tiroir à jouet.

Journalisée

Slimia
Créature
-

Messages: 170


Du fond de mes grottes, j'attend le voyageur égaré


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ne se boit pas (sauf si elle le souhaite), peut augmenté son volume jusqu’à 15m3, ou le décroitre jusqu’à 5cm3. N'a pas d'organe, peut être plus gluante, visqueuse, fluide, compacte, collante, transparente, coloré ou rendre sa substance plus ou moins aphrodisiaque. Peut aussi faire fondre les vêtements si elle le veut... Oui ça fais beaucoup.
Peut créer environs plus de 3375 clones, et donc être plus de 33750 fois sensible qu'une humaine normale
« Répondre #3 le: Juin 11, 2015, 02:57:17 »

   C'était un lieu des plus... étrange pour dormir, mais un endroit parfais, confortable, chaud et à la texture agréable. Elle ne fessait pas ça tout les soir, elle en profitait donc allègrement, dormant comme une bébé. C'était le meilleurs endroit pour dormir qu'elle avait pus avoir depuis un long moment, si seulement elle pouvait dormir chaque soir dans un endroit comme ça. Ses rêves à elle était plus simple, elle rêvait qu'elle retrouvait sa famille, ses frères et sœurs, sa mère, son père, ses cousins et cousines, les tontes, les tantes, les grands parents, les arrières grands parents, ses neveux aussi, rêvant que ses frères et sœurs avaient eu des enfants et leurs beaux parents, ses belles sœurs, ses beaux frêres etc...etc...

   Mais son rêve pris fin brusquement, quand l'humaine où elle avait élue domicile, se leva, la position verticale fessant couler Slimia par le col de l'utérus, ce qui la réveilla. Elle reprit place dans l'utérus, se rendant plus gluante et visqueuse, collant mieux ainsi au parois. Slimia ne l'entendait pas, mais se douter qu'elle avait due remarquer qu'il y avait quelque chose d'anormale avec son corps. Elle ne fit rien attendant que l'humaine se mette à marcher, car ressentant ses changement de position. Une fois que Slimia fut sur qu'elle marchait, elle se demandait quoi faire pour s'amuser avec et de lui en faire voir de toute les couleurs. Entrer dans l'utérus, ce n'est pas uniquement pour dormir en clandestin, mais aussi pour assouvir ses pulsions d'une manière différente.

   Elle gagna en volume, ce qui ne risquait pas de laisser de marbre l'humaine, forçant à peu sur les parois. Des petites tentacules, glissèrent hors de l'utérus, caressant les parois, avant de s'enrouler autour du clitoris et de le lécher, de le bouger dans tout les sens et de le presser. Elle recouvrit un peu ses parois vaginaux de sa substance, laissant agir l’aphrodisiaque de son corps, tandis qu'elle dégustait les premières traces de mouille, une multitude de minuscule clone léchant sa mouilles et ses parois, des dizaines de langues coller au parois, tout en frottant de leur petite mains les parois. Les tentacules s'occupant du clitoris fusionnèrent en une seule, qui engloba entièrement le clitoris, avant de créer un petit tourbillon autour, l'étouffant dans un tourbillon de slime aphrodisiaque.

   Elle comptait ne pas en rester là, mais elle gardait ses idées les plus pervers pour le moment, attendant la suite, voulant savoir comment l'humaine aller réagir. L'artillerie lourde sera pour plus tard.
Journalisée

Akua Hotomi
Créature
-

Messages: 212


Akua Matata, Pokégirl est là!


Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite otaku, mesurant 1m50 avec une tresse de 2m qui flotte au-dessus du sol
Guitariste du groupe rose noir 
Model érotique pour un magazine de cosplay sous d’autre apparence impossible à reconnaitre
« Répondre #4 le: Juin 22, 2015, 11:56:01 »

Akua était repartie pour l’exploration de la grotte et espérait tomber sur l’homme qu’elle recherchait. Quelque chose n’était pas comme d’habitude dans son corps. Elle n’arrivait pas à déterminé quoi exactement, mais quelque chose était différent.  Elle marchant se tenant le ventre de ses deux bras, mais ça ne dura pas longtemps. A peine après quelque mètre de marche, elle senti soudainement quelque chose gonflé en elle. Quelque chose en elle glissa à l’intérieur de son sexe, elle sentait le plaisir que cela procurait, puis quelque chose s’attaqua à son petit bouton. Ce genre de plaisir ne l’aurais pas empêché de continué à marcher, mais elle voulait savoir ce qui se passait.  Surtout que le plus étrange c’est que sa semblait venir de l’intérieur. Akua savait parfaitement qu’elle n’était pas venu avec un sexe toy et pire encore cette chose semblait vivant.

Intrigué et à la fois inquiète, elle s’appuya contre le mur de la grotte et défis son pantalon le laissant tombé le long de ses jambes. Heureusement qu’elle avait l’habitude de prendre du plaisir en faisant autre chose. Ainsi elle put faire tout ça sans poussé de gémissement ni sans être gêné dans ses mouvements. Elle descendit sa culotte alors que le plaisir son montrait de plus en plus intense et ciblé. En regardant Akua fut surprise de voir comme des petits tentacules bleu et transparents sortant de son intimité et la violant de l’intérieur. Heureusement son rêve l’avait suffisamment excité avant de se réveillé.

-Merde mais c’est quoi ce truc ? Hum, c’est quand plus sa fait ça bien…

Même si elle n’aimait pas l’idée qu’une créature inconnue soit rentrée dans son intimité et la viole ainsi, elle ne pouvait pas nié que cette chose s’y prenait plutôt bien. Akua s’entait son excitation monté. Elle hésita un moment envahie par le plaisir, puis se décida à tenter d’attrapé l’un des tentacules et tenté de déloger cette chose. Mais si c’était cette chose qu’elle ressentait en elle, c’était trop gros.

-Mais comment tu es rentré la dedans sans que je m’en rend compte  toi ?

Le plaisir que lui donnais la chose était trop bon, si ce n’était pas un viol et si cette chose ne lui était pas inconnue elle aurait pu la laisser continuer. Mais là elle ne savait pas ce que c’était et surtout si derrière ce plaisir ne se cachait pas un danger.

Journalisée

Slimia
Créature
-

Messages: 170


Du fond de mes grottes, j'attend le voyageur égaré


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ne se boit pas (sauf si elle le souhaite), peut augmenté son volume jusqu’à 15m3, ou le décroitre jusqu’à 5cm3. N'a pas d'organe, peut être plus gluante, visqueuse, fluide, compacte, collante, transparente, coloré ou rendre sa substance plus ou moins aphrodisiaque. Peut aussi faire fondre les vêtements si elle le veut... Oui ça fais beaucoup.
Peut créer environs plus de 3375 clones, et donc être plus de 33750 fois sensible qu'une humaine normale
« Répondre #5 le: Juillet 01, 2015, 10:09:13 »

   Un viol de l'intérieur, ça fessait longtemps que Slimia n'avait plus fait quelque chose de ce genre. Ça pouvait être glauque, mais c'était marrant pour elle. Son... « hôte » ne semblait pas grandement régir, du moins l'endroit où elle était n'était pas le meilleurs pour voir son état, mais elle sentit qu'elle s’arrêter de marcher, sans aucun doute pour voir la cause de ce plaisir et de son viol, ne pouvant rester de marbre avec ce qui lui arriver. Et dire que ce n'était que le début, le pire étant que Slimia ne fessait qu'une mise en bouche, le vrai viol n'allant bientôt par tarder. Bien qu'elle ne vit pas les vêtements retirer, elle put sentir un air frais au bout de ses tentacules, servant aussi bien de moyen pour entendre et voir, extension pure et simple de sa vue et de son ouïe, bien que cela soit étrange à concevoir.

   Cela était assez limité, ne pouvant apercevoir le visage de sa proie sans risquer de « déborder » à l’extérieur, au risque de créer une cascade unique au monde, la cascade d'eau sortant d'un vagin : Eauginal ! Pourquoi elle pensait à ça ? Néanmoins elle put entendre ce qu'elle disait, et même si elle ne pouvait lui répondre, pour les même raison que plus haut, un plus gros volume était nécessaire pour avoir une bonne voix, ça ne l’empêcher pas de réagir, devenant plus rapide et actif, afin de lui montré qu'elle fessait plus que bien.

   Après un petit moment, elle sentit une mains attraper une de ses tentacules, au vue de sa taille elle l'aurait plus simplement briser vue qu'elle tira, trop fine pour résister, mais Slimia ne fit qu’agrandir la tentacule, afin que l'humaine puise tirer dessus sans risque de la casser. Elle voulait la déloger, mais c'était impossible, tant que Slimia ne le voudra pas.

-Mais comment tu es rentré la dedans sans que je m’en rend compte toi ?

   Slimia lui aurait répondue comme tout le monde, mais sauf qu'elle était la seule à entré entièrement dans un vagin et durant son sommeille donc. Et la réponse lui paraissait simple, si on est bien sur à sa place, difficile de croire qu'une slime s'est glisser sous ses vêtements pour se loger dans son intimité sans laisser de trace et sans la réveiller, il faudrait déjà qu'elle connaisse l'identité de la créature et qu'elle trouve une explication logique. En attendant, il était temps de passer à la vitesse supérieur.

   Slimia finit par remplir entièrement le vagin, avant de grossir, pour bien marquer la présence imposante de ce qui était un chibre écartant, car Slimia commença des allers et venues, sortant un peu du vagin, lentement puis rapidement, tout en créant un mouvement rotatif dans les sens inverses des aiguilles d'une montre, tout en fessant un mouvement rotatif dans l'autre sens pour sa substance contenue dans l'utérus, sans mettre de bosse cette fois, ayant un peu trop remplit son utérus, sans compter qu'elle augmenta à nouveau un tout petit peu son volume.

   Et la tentacule dans la main de l'humaine, gagna du volume, avant de glisser le long de son bras, glissant entre ses doigts, remontant vers l'épaule en tournant autour du bras, comme un colimaçon avant de s’épaissir. Même si elle tenterait de la bloquer, la tentacule finirait dans sa bouche pour commencer un viol buccal, sauf si elle trouvait un moyen de l'en empêcher. Dans tout les cas, les choses sérieuse commençait.
Journalisée

Akua Hotomi
Créature
-

Messages: 212


Akua Matata, Pokégirl est là!


Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite otaku, mesurant 1m50 avec une tresse de 2m qui flotte au-dessus du sol
Guitariste du groupe rose noir 
Model érotique pour un magazine de cosplay sous d’autre apparence impossible à reconnaitre
« Répondre #6 le: Juillet 13, 2015, 12:04:48 »

Akua attrapa l’un des tentacules qui sortait d’elle et tira dessus pour tenter déloger la chose en elle. Mais aux lieux d’entrainé la chose, le tentacule s’allongea et la chose ne bougea pas, pire encore elle réagit en augmentant les sensations. La chose en elle pris encore du volume la remplissant complétement. Elle sentait tout son sexe complément remplit. Les tentacules était partie dans un mouvement de vas et viens le tout en tournant et la partie plus profonde en elle de la chose tournait dans l’autre sens. Elle était devenue une sorte de machine à lavé. Normalement Akua supportait facilement le plaisir, mais là même pour elle c’était beaucoup.

-Mais c’est quoi cette chose…


Elle se sentie glissé le long de la paroi se retrouvant sur les fesse tenant mal debout.  La chose en avait pas fini avec elle, car la partie qu’elle avait tiré pour la délogé s’enroula autour de son bras, continuant à grandir, comme si elle n’avait pas de limite. Avec son autre bras elle tenta de se défaire, mais se fut inutile, déjà le bout du tentacule grossissait et pénétra sa bouche.  En cas d’agression, elle avait l’habitude de se transformé pour repoussé l’agression grâce à l’énergie de la transformation, mais là l’agression venait de l’intérieur et non de l’extérieur. Elle n’était pas sûr que sa fonctionnerais et encore moins des conséquences que sa pouvait avoir de se transformé avec une créature à l’intérieur d’elle.

Réfléchir, il fallait qu’elle réfléchisse à comment se libéré de la créature et comment la délogé. Son volume à l’intérieur d’elle était trop gros. Puis le plaisir et l’excitation était trop grande, elle n’arrivait pas à penser normalement. Elle avait l’impression de se retrouvé dans un hentaï, comme elle en regarde temps en temps.

-Oh je sais, tu es….ah une sorte de slim…


Dans ce genre d’anime elle avait souvenir d’avoir vue une créature liquide du genre. Se quel craignait c’était se qu’elle lui réservé. Voulait tell la violé pour lui enlever toute résistance, pour ensuite la dévoré ? La torturé sexuellement pour en faire son jouet en lui faisant perdre la raison par le sexe ? Le plaisir devenait trop fort et elle sentait déjà qu’un premier orgasme approchait. C’était trop bon comme sensation malgré tout.
Journalisée

Slimia
Créature
-

Messages: 170


Du fond de mes grottes, j'attend le voyageur égaré


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ne se boit pas (sauf si elle le souhaite), peut augmenté son volume jusqu’à 15m3, ou le décroitre jusqu’à 5cm3. N'a pas d'organe, peut être plus gluante, visqueuse, fluide, compacte, collante, transparente, coloré ou rendre sa substance plus ou moins aphrodisiaque. Peut aussi faire fondre les vêtements si elle le veut... Oui ça fais beaucoup.
Peut créer environs plus de 3375 clones, et donc être plus de 33750 fois sensible qu'une humaine normale
« Répondre #7 le: Juin 25, 2016, 12:06:10 »

   Slimia s’amusait comme une folle, même si pour l'instant elle était sous la forme d'un gode de dernière génération, sans compte qu'elle se fit faire des petites langue, pour mieux « rapper » les parois vaginales. L'humaine était submergé par le plaisir, rien qu'a voir la mouille qu'elle produisait, dont Slimia s'abreuvait avec délice, il lui faudra pas longtemps pour la faire craquer entièrement et lui faire pousser des cries de plaisir et qu'elle l'incite à aller plus loin. En plus le fais qu'elle ignore l'identité de la créature loger dans son utérus, cela ajouter un certain charme au yeux de Slimia, de la voir ce débattre contre quelque chose qu'elle ne peut pas voir, ni toucher directement, sa tentacule n'étant que la partie immergé de l'iceberg ou plutôt d'une créature visqueuse et perverse à souhait. C'était une raison de plus de la violé.

   Elle sentie que sa proie glissait par terre, ne pouvant résister à un t-elle déferlante de plaisir. Mais elle avait plutôt bien résisté jusque là, n'étant pas déjà entrain de gémir et de crier de plaisir, ce qui surprit un peu Slimia, la dernière fois qu'elle avait fais ça à Néxus, la femme avait à peine tenue une minute avant de tomber à terre, de se masturber tout en gémissant avec force et poussant parfois des cries, d'ailleurs un homme avait finit par la violé non ? Elle ne savait plus trop, ça remonter à deux-trois ans maintenant. Bref, sa proie glissa à terre, ce qui ravie Slimia qui pouvait être sûr que sa proie soit plus entreprenante, mais elle semblait ne pas avoir céder au plaisir complètement.

   Néanmoins la tentacules put entré dans sa bouche entre ses lèvres, remplissant un peu sa bouche, commençant par de petit vas et viens, des petites tentacules partant dans tout les sens, s'entortillant avec sa langue ou caressant ses joues, comme de multiple langue. Sa bouche fut rapidement recouverte de sa substance, rependant son aphrodisiaque un peu partout désormais.

-Oh je sais, tu es….ah une sorte de slim…


   Jackpot ! Bonne réponse, en récompense un viol ! Ah c'est déjà cas. Slimia n'avait pas à sortir pour lui dire, n'importe qui l'aurait deviner, sauf si il ne connaissait pas l'existence des slimes, ce qui serait peu probable. Et on s'en fout un peu. Sa tentacule repartie à l'assaut, pénétrant complètement sa bouche noyant ses gémissant, commençant par une gorge profonde, déformant sa gorge, filant vers son estomac, le remplissant un peu de sa substance, avant de remonter, de ressortir, la laissant respirer. Mais il reprit son manège, fessant de allées et venues plutôt lent, sans taper le fond de la gorge. Slimia, sortie une autre tentacule, mais qui partie à l'assaut de son cul, glissant vers l'arrière entre les deux fesses, avant de titiller sa rondelle et de s'y glisser.

   D'abord un petit filament passant sans trop de difficultés, avant de gagner en volume écartant depuis l'intérieur les parois rectales, avant d'écarté sa troue, sa verge à peu plus gros que le gabarit moyen d'un verge, avant de glisser dans son fondement, encore et encore, s'adaptant à ses conduits, dépassant le colon, dans des proportions acceptable, épais de manière à ne provoquer que des sensations plaisante. Elle commença à ramoner son fondement, imposant un mouvement rotatif en plus de la pénétration. Dans l'utérus, Slimia prit un peu plus de volume, tournant toujours, avant de gonfler sa verge qui limer de l'intérieur le vagin, écartant les parois de plus en plus, déformant son ventre au final et sans provoquer de douleur, usant des bons dosages pour provoquer le plus de sensations.
Journalisée

Akua Hotomi
Créature
-

Messages: 212


Akua Matata, Pokégirl est là!


Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite otaku, mesurant 1m50 avec une tresse de 2m qui flotte au-dessus du sol
Guitariste du groupe rose noir 
Model érotique pour un magazine de cosplay sous d’autre apparence impossible à reconnaitre
« Répondre #8 le: Juillet 29, 2016, 12:07:37 »

Akua se retrouvait le cul parterre et maintenant un tentacule bleu dans la bouche. Comme les fois précédente, quand elle avait parlé la créature avait réagie en amplifiant les sensations. Akua n’en doutait, la chose qu’elle soupçonnait d’être une silme était intelligente. Déjà il fait voir avec quelle maitrise elle s’attaqua à son corps. Car vue ce qu’était capable la créature, elle pourrait lui faire bien plus que lui donné du plaisir et pourtant, c’était uniquement se quelle faisait.  C’est en se basant sur ça qu’elle décida de ne pas résisté pour le moment. Akua prévoyait de réagir quand tout serras plus calme et que le plaisir qu’elle ressentait ne brouillerais plus ses pensé.

Dans sa bouche, elle sentait le tentacule se divisé, jouant d’abord avec sa langue et se glissant ensuite plus profond dans sa gorge. L’excitation montait de plus en plus, ce qu’elle ressentait était inédit pour elle. Akua était plutôt une grande fane du sexe, à la limite de la nymphomanie et avait couché avec beaucoup de monde, mais aucun humain n’était capable de lui faire du bien comme ça ! La créature touchait des parties qui n’avaient pas l’habitude d’être stimulé et qui en était d’autant plus sensible. C’était si bon qu’elle en mouillait en abondance.

La créature n’avait pas fini avec elle, car elle sentie un nouveau tentacule sortir pour venir rejoindre ses fesses et commencé à s’introduire à l’intérieur. Akua aimait particulièrement le sexe anal, en fait elle aimait le sexe tout court. Alors le fait de sentir que la créature avait aussi envie d’exploré cette partie lui fit plaisir. Tant qu’à s’abandonné au plaisir autant le faire à fond. Si bien qu’à l’intérieur de son vagin, la créature put ressentir encore plus son excitation quand le tentacule entama juste son intrusion. Aussi en s’installant en prenant du volume, elle put constater que cette partie du corps avait l’habitude de recevoir et n’était pas pénétré pour la première fois loin de là.

Si après tout ça, la créature la libérait et la laisser tranquille, Akua avait fortement envie de sympathisé avec elle, car si elle ne se montrait pas dangereuse, renouvelé ce genre d’expérience lui plairais beaucoup.

Journalisée

Slimia
Créature
-

Messages: 170


Du fond de mes grottes, j'attend le voyageur égaré


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ne se boit pas (sauf si elle le souhaite), peut augmenté son volume jusqu’à 15m3, ou le décroitre jusqu’à 5cm3. N'a pas d'organe, peut être plus gluante, visqueuse, fluide, compacte, collante, transparente, coloré ou rendre sa substance plus ou moins aphrodisiaque. Peut aussi faire fondre les vêtements si elle le veut... Oui ça fais beaucoup.
Peut créer environs plus de 3375 clones, et donc être plus de 33750 fois sensible qu'une humaine normale
« Répondre #9 le: Septembre 23, 2016, 11:47:40 »

   On pouvait pas vraiment situer Slimia, si dans l'utérus de l'autre personnage, mais concrètement elle pouvait être aussi dans la tentacules qui remuer dans le colon, que dans la bouche, et on me signale qu'on s'en fout. Ça victime semblait apprécier son traitement, s'abonnant pleinement au plaisir, chose que Slimia put s'apercevoir, au vue de l'abondance de mouille, si bien qu'elle fut repus, cessant de l'avaler, se mélangeant un peu avec, tout en le fessant évacuer. La foreuse que Slimia usait pour limer les parois du vagin, gagna en vitesse de pénétration, allant et venant plus rapidement, tandis que des spirales naquirent sur le gode-Slimia, formaient par des dizaines de protubérances, se succédant à intervalle régulier. Elle se permit même de prendre en peu plus de volume, jusqu'à tendre les parois au maximum, en s’apercevant qu'elle avait encore de là marge.

   Elle devait être la dernière d'une longue liste à être visiblement passer par là, mais la seule à s'offrir le luxe de vivre dedans. L'endroit offrait assez d'espace, bien dégager, offrant une bonne contenance et est extensible, permettant l'entré de pour tout types de de gabarit, en plus la seconde zone offrait un merveilleux confort pour se reposer, hermétique et plonger dans le noir, idéale pour dormir et ne pas être déranger.

   Perverse à souhait et quasiment sans limite dans ce domaine, Slimia poussa le vice encore plus loin, en pénétrant sa proie plus loin dans ses entrailles. La tentacule dans ses fesses, s'enfonça profondément, plus loin dans le gros intestin, déformant son ventre, juste au dessus de la bosse formait par Slimia, tout en gardant un rythme de pénétration assez doux, mais dur. En effet son ventre était déjà déformée par le corps principale dans l'utérus, gonfler au maximum de ce que lui permettait l'utérus, formant une bosse visible et qui tourner lentement sur elle même. Ainsi son ventre était en proie à plusieurs déformation, sans pour autant lui causer de douleur, Slimia usant des bonnes doses pour ne donner que du plaisir. Elle à beau être une nymphomane qui ne vie presque que de sexe, elle sait prendre soin de ses partenaires, pour mieux en tirer profit.

   Sa bouche ne fut pas en reste, la tentacule gagna en profondeur, déformant lentement la gorge de sa victime, tout en lui laissant de l'espace pour respirer assez facilement, formant une espèce de tentacule avec une petite trancher tout le long. Des langues naquirent sur la tentacule, lapant entièrement sa bouche, noyant sa langue sous un déluge de coup de langue, s'entortillant parfois avec, caressant ses joues de l'intérieur ou même sa gorge.

   Le long de la tentacule, qui sortait du vagin pour rejoindre la bouche, des plus tentacules plus fines se formèrent, allant se balader un peu par tout sur son corps. Elles glissèrent sous ses vêtements, caressant ses formants, pressant ses cuisses, ses hanches ou encore ses fesses. D'autre partir à l'assaut de sa poitrine, s'enroulant autour de ses tétons, les pressant et tirant doucement dessus, d'autre s'enroulant lentement autour de ses seins, les malaxant lentement. Contrairement au rester, c'était plus softs, par de maelstrom de langue ou de tentacules gigantesque pressant ses seins. Un massage érotique, sensuelle, doux, lent, langoureux et avec doigter.

   Slimia variait les plaisirs, mélangeant la douceur de ses caresses, contre des pénétration, plus ou moins rapide, mais déformant ses parois, pénétrant durement. Et Slimia avait encore bien des idées pour la suite. Vous pensiez qu'une fois sortie de son trou, jeu de mots bien placer, mon dieu j'ai presque honte, elle se sentirait satisfaite ?
Journalisée

Akua Hotomi
Créature
-

Messages: 212


Akua Matata, Pokégirl est là!


Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite otaku, mesurant 1m50 avec une tresse de 2m qui flotte au-dessus du sol
Guitariste du groupe rose noir 
Model érotique pour un magazine de cosplay sous d’autre apparence impossible à reconnaitre
« Répondre #10 le: Octobre 26, 2016, 12:55:24 »

Akua étaler contre les parois de la grotte ne bougeai plus. En même temps avec toutes les sensations qu’elle ressentait c’était compliqué de faire quelque chose. Malgré tout elle restait consciente et savourais se plaisir si intense et à la fois qui semblait si irréaliste. Depuis qu’elle avait décidé de faire confiance à la créature et de  se laisser faire, cette dernière avait accrus ses attentions en elle et sur elle.

Son cerveau avait du mal à analyser tout ce qui se passait dans son corps, ils n’y avaient de plus que pour le plaisir. Elle sentait juste son corps stimulé de façon inhabituelle et même dans des zones habituellement inexplorées. Pour ce qui se passait à l’extérieur c’était déjà un peu plus évident, elle voyait les tentacules se déplacé dans ses vêtements et sur son ventre arrondit par ce qui se passait à l’intérieur.  Si elle pouvait se voir dans un miroir, elle serrait sacrément surprise du résulta et surtout de pas souffrir de tout bien au contraire.

Malgré son endurance naturel et surtout plus que travailler par son expérience sexuel, face à un tel assaut de plaisir, même elle finit par atteindre l’orgasme rapidement. Malgré tout Akua se doutait que la créature s’en arrête là. Le plus dure allait de tenir le coup physiquement et mentalement jusqu’à se que la créature se décide enfin de la laissé tranquille. Au moins pour l’instant elle tenais encore bien la route.

Journalisée

Slimia
Créature
-

Messages: 170


Du fond de mes grottes, j'attend le voyageur égaré


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ne se boit pas (sauf si elle le souhaite), peut augmenté son volume jusqu’à 15m3, ou le décroitre jusqu’à 5cm3. N'a pas d'organe, peut être plus gluante, visqueuse, fluide, compacte, collante, transparente, coloré ou rendre sa substance plus ou moins aphrodisiaque. Peut aussi faire fondre les vêtements si elle le veut... Oui ça fais beaucoup.
Peut créer environs plus de 3375 clones, et donc être plus de 33750 fois sensible qu'une humaine normale
« Répondre #11 le: Novembre 24, 2016, 02:27:13 »

   Elle était ravie de son jeu, l'humaine avait finit par se laisser faire, s'offrant pleinement à Slimia, ce qui était déjà un peu le cas avant, ne fessant rien que de ressentir tout le plaisir que la slime lui offrait. Slimia se promit de faire ça plus souvent, c'était grisant comme sensation de se faire passer pour un parasite et violé une proie sans qu'elle arrive à comprendre ce qui lui arrive, voyant des tentacules sortie de son vagin pour la violé. Elle s'imagina très bien faire sur une pauvre humaine en pleine ville, devant tout le monde. Parfait elle vient de trouver son programme pour la fin du mois.

   Gode-Slimia se mit à tourner sur elle même, changeant de sens et de rythme à tout moment, en même temps qu'elle fit disparaître les protubérance en spirales sur elle même, pour les faire apparaître n'importe ou sur elle, de gabarit plus ou moins gros, si bien que si l'humaine enlever ses habit, elle pourrait voir la déformation que lui infliger le Gode-Slimia, sa peau se déformant sous le passage de la verge et des protubérances. Ce fut sans doute cet énième changement, qui permit à sa proie de jouir pleinement, libérant ses flots de cyprines, qui se mélangèrent à Slimia, qui en profita pour y goûter, digérant lentement ce précieux nectar. Sans pour autant s’arrêter, Slimia ralentie le rythme et fit évacuer la cyprine, l'accompagnant par un petit flot bleu.

   Elle resta ainsi un petit moment, avant de reprendre avec ardeur et passion, avec la nouveauté que la tentacule qui ramonait l'arrière train de sa proie prit un peu plus de volume, tout en gagnant des protubérances. Sa poitrine fut prise d'assaut par les mini-tentacule se baladant sur son corps, la submergeant, l'emprisonnant dans un cocon de slime, malaxer et pétrie en continue, ses tétons emprisonner dans un tourbillon de langue et de tentacules. Quand à celle dans la bouche... bah elle ne changea pas, si ce n'est qu'elle cessa les gorges profonde, pour faire des allées et venues à un rythme soutenue, mais c'est tout.

   Après quelque minute, Slimia se rapprochait elle aussi de l'orgasme, s'activant encore plus, elle ravala la boule loger dans l'utérus, vidant assez rapidement l'endroit, ramenant à plat le ventre. Elle gagna en taille et finit par toucher la parois au fond de l'utérus, gardant ses pénétrations toujours aussi rapide, mais plus profonde et avec des tentacules caressant les parois de l'utérus. La tentacule dans le fondement, perdit quand à elle de sa taille, revenant vers le colon. Pour finir la tentacule dans son bouche, repartie pour une gorge profonde, donnant quelque coup en profondeur, avant de ressortir précipitamment.

   Brusquement, la tentacule se mit à jouir en quantité, recouvrant rapidement le visage de l'humaine d'un liquide chaud, visqueux et gluant, bleu fluorescent et d'une odeur plutôt agréable, dégoulinant de son visage, avant de continuer par à coup, recouvrant sa poitrine de sperme, alors qu'elle fut libérer des dizaines de tentacules. La tentacule dans son cul, jouit en même temps, tout en continuant à donner des coups, remplissant l'humaine d'un flot incessant de fluide, filant dans ses entrailles et grande quantité, remplissant rapidement ses boyaux. Pour finir Gode-Slimia finit par jouir à son tour, remplissant par de puissant jet l'utérus, collant son braquemart contre le col, encore et encore, remplissant entièrement l'utérus et même le déformant par la quantité, bien qu'un peu. Les tentacules se retirèrent, repartant dans l'intimité, alors que les fesses de l'humaine explusèrent un flot de sperme.

   Slimia reprit une forme plus petit, remplissant tout de même le vagin de l'humaine, avant de commencer à sortir, débordant de son intimité, une flaque bleu se mélangeant à la cyprine, avant d'être recouvert par le flot de cyprine s'échappant de son utérus. Slimia prit lentement du volume, prenant forme humaine, lâchant des gémissement quand sa bouge fut former, avant de se tourner devant l'humaine, recouverte de fluide. Elle aurait put se vider dans l'estomac de la jeune femme, mais elle n'avait pas envie de l'enivré avec des aphrodisiaques encore plus puissant, se contentant de la recouvrir. Elle alle se blottir, conte l'humaine, écrassant sa poitrine contre la sienne, son visage près du sien. Tout son être transpirer le vices, son regard et son sourire à en faire pâlir de jalousie les succubes. Slimia lapa par une longue langue le visage de l'humaine, enlevant en grande quantité le sperme sur elle, avant de l'avaler. Son manège dura un moment libérant ainsi le visage de l'humaine de tout ce sperme, du moins le plus gros.

-Slimilililililililili. Slimtait comment ? Susurra Slimia. T'as un vagin super confortable tu sais ?

   Et Slimia, en même temps qu'elle parlait, créa sous l'humaine un lit de slime, la décollant du sol et de la parois du mur, lui offrant un confort unique et bien mieux que la pierre dure et froide. En même temps, Slimia glissa une mains vers l'intimité de l'humaine et s'amusa à caresser son clitoris. Slimia ne comptait pas s’arrêter là, mais offrait un peu de répit pour l'humaine, et puis pourquoi pas faire connaissance.
Journalisée

Akua Hotomi
Créature
-

Messages: 212


Akua Matata, Pokégirl est là!


Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite otaku, mesurant 1m50 avec une tresse de 2m qui flotte au-dessus du sol
Guitariste du groupe rose noir 
Model érotique pour un magazine de cosplay sous d’autre apparence impossible à reconnaitre
« Répondre #12 le: Janvier 08, 2017, 02:07:46 »

Malgré sa jouissance, la créature n’arrêta pour autant son assaut sexuel maitrisé. Akua était sûr d’une chose, la Slim en elle était intelligente, il fallait l’être pour être capable ainsi de de donné tant de plaisir sans pour autant blessé sa victime. De plus Akua venais de jouir et la créature avait réagie en conséquence. Même si la geekette était incapable de soir tout se qui lui arrivait, elle n’arrêtait pas de sentir dans changement dans ce qu’elle subissait. La créature ne la laissait pas le temps de s’habitué et tenais semble-t-il à la maintenir au maximum de stimulation en permanence. Aucune partei de son corps n’était épargné, si bien qu’elle sentait arrivé déjà un autre orgasme, heureusement se fut la créature qui se lâcha et quel façon incroyable de le faire.

Akua sentie sa bouche enfin libéré, mais son visage fut recouvert d’un liquide agréablement chaud et à l’odeur enivrante. Même dans son corps, elle sentie du liquide se déversé  en elle et pas en petite quantité. Que c’était agréable, c’était une premier de sentir ça à un tel niveau d’avoir peur d’explosé, mais en même temps c’était une sensation unique et agréable.  Au moins la créature se calma, lui laissant enfin le temps de se reposer un peu. Petit à petit son corps fut libéré mais pas complément. Akua la sentait toujours en elle, et même si elle voyait quelque chose se formé devant elle, sortant de ses lèvres intime, le message restait claire, la créature en avait pas fini avec elle.

Petit à petit la forme devant elle prit une apparence un peu humaine, une femme bleue plus précisément. Cette femme quand elle une taille adulte et donc plus grande qu’elle, vient se coucher sur elle léchant alors son visage. Depuis Akua n’avait pas bougé et ne c’était pas essuyer de tout se liquide qu’elle espérait qu’il ne soit pas nocif pour elle, c’était ce liquide que la femme bleu récupéré avec sa langue. La slim une fois surement satisfaite de son apparence, se mit à alors à parler dans un rire plutôt amusant. La créature continua à grossir, mais formant comme un matelas sous elle, Akua se sentie soulevé et flotté comme sur un nuage de slim. La punkette était donc complétement à sa merci, surtout qu’elle ignorait jusqu’à quel point la créature pouvait encore s’étendre. Elle était un peu comme une proie dans la toile d’une araignée, impossible de se libéré d’elle-même, sauf que là pour l’instant c’était bien plus agréable comme capture.

Akua repris son souffle avant d’enfin lui répondre, pouvoir engager une conversation avec celle qui venais de la violé était déjà bon signe.


-c’était incroyable. Waouh tu es donc vraiment intelligente.  Ne te vexe pas, je veux dire par là qu’il faut avoir vraiment de grande connaissance pour donner autant de plaisir sans blessé une créature d’une autre espèce que toi.

La femme bleu était proche d’elle et continuai à la tenir éveillé sexuellement, une des mains était toujours en train de stimulé son petit bouton. Heureusement le plaisir était plus dans ses corde et ne l’empêchait pas de discuté normalement.

-C’était bon, la plus intense expérience de ma vie. Sa n’aurais pas était un viol, je t’aurais surement remercié pour ce moment. Mais je suppose que tu n’as pas fini. Je peux savoir ce que tu es et ce que tu me réserve ? J’aimerais quand même en apprendre plus sur une créature fascinante comme toi.
Journalisée

Slimia
Créature
-

Messages: 170


Du fond de mes grottes, j'attend le voyageur égaré


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ne se boit pas (sauf si elle le souhaite), peut augmenté son volume jusqu’à 15m3, ou le décroitre jusqu’à 5cm3. N'a pas d'organe, peut être plus gluante, visqueuse, fluide, compacte, collante, transparente, coloré ou rendre sa substance plus ou moins aphrodisiaque. Peut aussi faire fondre les vêtements si elle le veut... Oui ça fais beaucoup.
Peut créer environs plus de 3375 clones, et donc être plus de 33750 fois sensible qu'une humaine normale
« Répondre #13 le: Avril 15, 2017, 06:10:47 »

-c’était incroyable. Waouh tu es donc vraiment intelligente.  Ne te vexe pas, je veux dire par là qu’il faut avoir vraiment de grande connaissance pour donner autant de plaisir sans blessé une créature d’une autre espèce que toi.
-Slimililililililili. On me le dit souvent. Slim surtout des années de pratique, à force on sait comme faire.

   Elle se colla un peu plus à elle, avec les yeux qui pourrait la violer sur place, bien qu'elle puisse physique réellement le faire, mais ça serait plutôt dérangeant, voir même glauque. L'humaine était complètement sous son plaisir, nymphos, ravie de son sort ou complètement inconsciente. Nan en faite il est vrai que beaucoup réagisse de la même façon, même si la majorité essaye de s'enfuir, de réclamer pitié. Ou parce que Slimia s'est servit de son vagin comme sac de couchage. Son esprit vagabonda dans ses souvenirs dans les réactions de ses précédentes proies, le temps d'une seconde, avant de repenser à la suite des opérations : Gang bang ? Tentacule ? Entre femme ? Harem ? Comme pour la 1er proposition. Je luis fais boire mon fluide ? Avec ou sans Saké ? J'ai soif maintenant.

-C’était bon, la plus intense expérience de ma vie. Sa n’aurais pas était un viol, je t’aurais surement remercié pour ce moment. Mais je suppose que tu n’as pas fini. Je peux savoir ce que tu es et ce que tu me réserve ? J’aimerais quand même en apprendre plus sur une créature fascinante comme toi.
-Mmmh ? Ah oui la slimte (la suite, on dirait une insulte non ?)... et bien j'étais entrain d'y réfléchir. Répondit Slimia en quittant ses pensées. Pour un viol t'es plutôt joyeuse. Fit remarquer en même temps Slimia, un sourire espiègle sur le visage. Sinon on taillera un bavette plus tard, j'ai pas encore finit. Conclue t-elle, comme une artiste qui finissait une œuvre, bah oui le plaisir est tout un art très cher.

   Un échange plutôt étrange, entre une violeuse sympas et une violée ravie de son sort. Dans ce cas ce n'est pas un viol non ? Bon consentit bien après, j’admets. Slimia embrassa sa partenaire du jour, fessant un tango avec sa langue, imposant le rythme. Sa proie, libre de tout mouvement, pouvait à loisir palper les fesses, les hanches ou les seins de sa violeuse ou de sa partenaire ou amante comme vous voulez, rayez la mention inutile vue que le viol n'est plus vraiment un viol. Slimia se déplaça, ce dont l'inconnue, car Slimia ne lui à pas demander son nom, détail inutile pour le moment, pouvait sentir via l'étrange impression que quelque chose glisser sur son dos, ses bras, jambes... bon sur son verso.

   Dommage que ce soit pas recto au lieu de verso, parce que ça va avec rectum, au vue de la situation pour faire un rapprochement et un jeu de mot très douteux et un peu foireux, mais ça serait revoir les fondements de la langue latine, ce dont on ne pourra pas faire et qu'on s'en fout en faite, mais voilà.

   Elle pouvait donc avoir l'impression qu'on la maintenait tout juste sur un tapis roulant, recouvert de geler frottant délicatement son dos.

   Une fois le déplacement fais, quelque mètre afin de s'éloigner du mur, Slima se coucha sur sa partenaire, sans pour autant cesser de l’embrasser, sa langue fessant un peu de spéléologie, en s'enfonçant dans l’œsophage, sans être une grande gêne pour autant. Elle finit par briser le baiser en se relevant, à califourchon sur son amante du jour, laissant la bouche et le menton maculer de sa substance, comme si l'humaine avait manger à même la bouche un plat de spaghettis en se foutant de la sauce bien partout. Slimia ravala sa langue, longue de plusieurs dizaine de centimètres, dans un long slurp, du genre « sssssssuuuuuuuuurrrrrrrrrrrrllllllllpppppp », en remontant l’œsophage, traversant la bouche et les lèvres de sa proie.

-Miom... *slurp*. Fit Slimia en finissant de ravaler sa langue. Bion... bon, vue qu'on est que deux et entre filles, et qu'en plus t'a aimer ton viol, que dirais tu...

   Rapidement, le lit prit de l’ampleur, mais ne fit que s'étendre, tandis que la hauteur ne changer pas, avant que plusieurs colonne ne sorte de l'extension, et prennent la forme d'homme, grand et muscler mais rien d'extravagant, juste de bon pectoraux et abdominal, sans oublier biceps triceps et autre quadriceps, et surtout un bon braquemart bien tendue, long, dur et gros.

-D'un harem ? Ou d'une orgie, c'est du pareil au même. Conclue Slimia. Tu peux commencer et choisir celui ou ceux que tu veux. Mais fais vite sinon je.. afin ILS choisiront d'eux même. Minauda Slimia à l'oreille de l'humaine.

   Slimia lui laissa le choix, ce qui n'était pas courant. Mais l'humaine n'était pas apeuré, consentante et apprécier même son sort. La suite pourrait plus plaisante si Slimia lui impose pas de choix, et ne lui enfonce pas ce qu'elle veut. Mais elle était plutôt d'humeur sympathique, prompt à laisser sa délicieuse proie, maintenant partenaire, de faire ce qu'elle voulait pour la suite.
Journalisée

Akua Hotomi
Créature
-

Messages: 212


Akua Matata, Pokégirl est là!


Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite otaku, mesurant 1m50 avec une tresse de 2m qui flotte au-dessus du sol
Guitariste du groupe rose noir 
Model érotique pour un magazine de cosplay sous d’autre apparence impossible à reconnaitre
« Répondre #14 le: Mai 02, 2017, 12:34:32 »

Akua regardait sa violeuse au-dessus d’elle, cette slim bleu qui la dévorais du regard et qui en disait longs sur ce qui l’attendait. Cette dernière lui alors remarqué qu’elle prenait plutôt bien son viol. Ce qui était plutôt vrais, Akua était gourmande de sexe et ce qu’elle venait de vivre était si intense et inédit, puis elle était drogué par les substances aphrodisiaque se rendais la chose plus facile. Elle savait qu’elle ne pourrais pas la fuir et vue les capacités de la créature, si elle voulait elle pourrait la blessé très facilement, alors autant l’accepté et en profité. Ce n’était pas tous les jours qu’on pouvait ressentir un plaisir pareil, avec une partenaire de ce niveau.

-Je n’aurais aucune chance si je devrais fuir, puis je suis tellement excité, drogué, alors à quoi résisté ? Autant me lâché et savouré espérant que sa se terminé bien.

Si son esprit était plus claire et moins embrouillé par l’excitation et les aphrodisiaque, son raisonnement aurais surement était différent. Mais là elle décida de se laisser porter et embrassa cette curieuse créature qui se faufiler dans sa bouche comme personne d’autre. Akua en venait à caressé les fesses de geler de la femme bleu. Donc effectivement c’était plus tout à fait un viol, même si Akua se voyait toujours comme prise au piégé. Elle était tellement enivrée par se baiser avec la slim qu’elle ne remarqua pas tout de suite qu’elle avait été déplacée. Les lèvres recouvert de son liquide, elle sentie la slim se retiré et passé à la suite.

 Elle était entouré d’autre slim, mais a l’apparence masculine cette fois, toute semblait lié à celle qui était devants elle, pas être individuel. C’était partie pour finir en gang bang. Elle fit signe à l’un d’approché, c’était ça ou surement qu’il lui tomberait tous à la fois dessus. Une fois ce dernier à portée, autant se lâcher, elle se redressé et pris le sexe de dernier en bouche et commença à le sucer. Elle attendit que les autre approche, prête à se servir de ses main sur deux d’entre eux,  Pour l’un elle passe sa tresse autour de son sexe, se servant de ses cheveux comme d’une sorte de tentacule, c’était une première pour elle de faire ça. Pourvoir mouvoir ses cheveux, ne lui permettait pas grand-chose, mais pour une fois elle y trouvait une utilité. Pour les autres, elle ne pouvait rien faire plus d’elle-même.
Journalisée


Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox