banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Entretien avec un démon [Agiel Serpentes]  (Lu 1191 fois)
White Rabbit
E.S.P.er
-

Messages: 114



Voir le profil
FicheChalant
« le: Mai 02, 2013, 01:27:17 »

C’était un petit village paisible perdu dans un royaume qui n’avait que peu d’intérêt aux yeux de White Rabbit. C’était un petit village de bûcherons et de fermiers, éloigné des routes principales. On s’y nourrissait de la plantation de betteraves, de l’élevage de porcs, et on y vivait de la scierie locale. Un tranquille petit village médiéval avec une église, des individus superstitieux... Et de nombreux cadavres. Ce fut la mort qui y attira White Rabbit. La mort... Et la femme puissante qui, depuis maintenant deux heures, massacrait avec ses poings et ses jambes, tous les habitants du village, sans distinction d’âge, d’origine, ou de sexe. Ils avaient beau la supplier, la prier, elle restait sourde à leurs supplications, et frappait. Les corps étaient brisés, massacrés, et les morts s’entassaient. Elle les tapait sur le sol, les empoignait, et cognait, cognait, brisant les os, les boîtes crâniennes. Une femme dangereuse, belle, et forte, une démone forte. Que les Anges n’aient pas encore intervenu s’expliquait très certainement par le fait que la femme n’avait pas recours à la magie, et qu’ils ne l’avaient donc pas encore repéré... Mais, si White Rabbit avait perçu cette présence, il était probable que d’autres l’aient ressenti.

Ce petit village n’avait probablement jamais fait de mal à quiconque. Et, pourtant, les quelques centaines d’âmes qui y vivaient avaient été progressivement décimées, avec une passion dévorante et meurtrière. Dans sa tenue de bunny girl, White Rabbit s’avançait le long des rues. Elle voyait de nombreux corps devant elle. Une femme avait été défénestrée, et ses yeux hagards fixaient le vide. Là, un vieillard avait eu les jambes brisées. Elle continuait à marcher, quand elle entendit des gémissements. Tournant la tête, elle vit qu’un homme avait ouvert une porte, et rampait sur le sol. Ses jambes avaient été brisées, et il était mourant. Elle se rapprocha rapidement de lui, ondulant ses jambes, faisant remuer son beau petit fessier, et fléchit les genoux devant lui.

« Pi... Pitié... » articula faiblement ce dernier.

White Rabbit le regarda en clignant des yeux, puis se releva, et pénétra dans la maison, évitant les traînées de sang que l’homme avait laissé dans son sillage. La tuerie avait eu lieu dans la cuisine et la salle à manger. Toute une famille. Ils fêtaient l’anniversaire de quelqu’un. Une femme avait eu la bougie plantée dans l’œil, une partie du gâteau étalée sur sa poitrine. En voyant un landau, White Rabbit comprit qu’il avait du s’agir de l’anniversaire d’un nouveau-né. Le landau était vide, et elle vit le cadavre du bébé, aux pieds d’un mur. La démone avait du le balancer contre ce dernier. Des mouches volaient près des cadavres, et elle vit un chien affamé, qui s’attaquait au cadavre d’un homme ayant inutilement essayé de se défendre avec une arme blanche. Elle s’avança dans la cuisine, évitant soigneusement les cadavres, et trouva ce qu’elle cherchait : une pomme. Elle l’attrapa, et mordit dedans, commençant à la manger. Elle sortit à nouveau, et l’homme leva faiblement un bras.

La femme suivit les traces de la démone, qui la menèrent à l’église, où les gens s’étaient réfugiés. Il y avait plusieurs cadavres devant cette dernière. Elle s’avança un peu, et croqua encore dans la pomme, en pénétrant à l’intérieur, se téléportant dedans. La démone était là, vêtue de vêtements verdâtres, et était en train de massacrer quelqu’un. Sûrement le prêtre. Il y avait une bonne quarantaine de cadavres. La porte était fermée, bloquée de l’intérieur. Elle s’assit sur un banc, croisant les jambes, jusqu’à ce que la démone arrive à la percevoir.

« Salut, ma belle ! J’ai perçu les cris de ces malheureux à une centaine de kilomètres à la ronde. Tu n’as pas peur que les Anges viennent te rendre visite, mon canon ? »

Et elle croqua encore dans sa pomme, avant de lui sourire.

« Mais je t’en prie, ne te dérange pas pour moi, il y a encore quelques survivants dans cette église ! »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Agiel Serpentes
Avatar
-

Messages: 16


Serpent des Enfers


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Mai 02, 2013, 12:51:54 »

Cette mission va surement te plaire, Agiel. D'après le rapport de Quezacoatl, une bien étrange femme a été repérée sur Terra. Tu dois trouver cette femme et la ramener ici, c'est aussi aisé qu'un jeu d'enfant.

Si c'est si simple, pourquoi ne pas confier cette mission à un gamin ?

Laisse-moi finir !! La raison pour laquelle je t'ai choisi c'est parce que tu as la liberté de tuer tout humain qui se dresse sur ton passage et t'empêche de mener à bien ta mission.

Tout les humains que je vois, hmm ?

C'est cela.

Agiel se lèche les lèvres, l'idée de pouvoir massacrer des humains semble bien lui plaire.

C'est d'accord, je pars tout de suite, maître.


La voilà donc en route pour le monde des humains. Elle ne sait pas où la mystérieuse humaine se trouve exactement mais cette dernière aurait été repérée dans un petit village tranquille, une bonne occasion pour la démone de faire un carnage.

Agiel utilise donc son artefact de téléportation entre les dimensions pour se rendre sur Terra. Elle arrive alors dans une ruelle, depuis le dessous du sol, puis elle regarde autour d'elle si personne ne l'a repérée, mais la voie semble libre.

Tseuh, c'est pourri, ici. Ca pue l'humain à plein nez.

Alors qu'elle veut sortir de la ruelle, deux hommes arrivent par là et regarde la démone avec intérêt.

Hé mon pote, tu vois ce que je vois ?

Ouais, une vraie bombasse, droit devant nous.

Et t'as vu comment elle est fringuée ? Tu crois qu'elle est là pour jouer avec nous ?

Surement.

Qu'est-ce qu'elle a, ma tenue, hmm ?

On dirait une pute, hahaha.

A ses mots, Agiel voit rouge et déglingue les deux hommes d'une simple pichenette, cette dernière les propulsant très viollement contre un mur.

J'y crois pas. Ces pouilleux se permettent de critiquer mon look...


Continuant sa route après un long soupir, Agiel aperçoit le village en question. Elle s'y rend donc tranquillement ne se gêne pas pour entrer chez les gens.

Hé. Vous là !! Vous n'auriez pas vu une femme étrange dans le coin, ces derniers temps ?

A part vous, non.

Faisant craquer ses doigts, la belle démone prend l'homme par le col et lui fout un simple coup de poing dans la tête. Ce dernier se retrouve avec sa tête enfoncée dans le mur. Vient ensuite le tour de sa femme qui se fait broyer les os d'un violent coup de poing et meurt sur le coup.

Elle reprend sa route et aperçoit une église dont elle s'approche de plus en plus. Elle massacre tout les humains sur son passage, sans en oublier aucun et sans utiliser d'arme blanche. Une fois arrivée dans l'église, elle remarque des prêtre en train de discuter. Ne perdant pas de temps, elle va les interroger.

Hé, vous deux. Vous n'auriez pas vu une femme étrange dans le coin, une magicienne ?

Une magicienne, dites-vous ? Non, je suis désolé.

C'est pas grave. Mourrez.

Agiel s'occupe alors du premier prêtre, lui mettant un coup de genou dans le ventre, assez pour le tuer d'un seul coup. Le deuxième prêtre semble effrayé alors qu'une femme lui adresse la parole. Elle était plutôt canon dans sa tenue de lapine, elle mérite bien l'attention de la démone, mais pour l'instant, le massacre est plus important.

Haha, mais je compte bien ne pas me déranger.

Elle voit le prêtre s'enfuir alors elle n'a pas le choix. Elle jette son poignard sur l'homme pour lui enfoncer à l'arrière du crane, le tuant sur le coup. Puis elle récupère sa lame, plein de sang et la range. Une fois cela fait, la démone prête son attention à la lapine qui était là, s'approchant d'elle.

Dis-moi, ma grande, qu'est-ce que tu fais dans un endroit pareil habillée se légèrement ? Tu comptais séduire l'un des prêtres, sans doute. Désolée pour toi, mais, tu ne pourras plus séduire personne, maintenant, j'ai massacré tout le village.




Journalisée

White Rabbit
E.S.P.er
-

Messages: 114



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Mai 03, 2013, 12:50:59 »

La femme était, sous son long manteau noir, en sous-vêtements verts. Elle portait aussi des bottes, des lunettes, et un curieux chapeau de pirate. Un look qui avait du charme, autant que sa manière de venir chez les autochtones. White Rabbit restait les jambes croisées sur le banc, mordant dans sa pomme. La femme se retourna vers elle, et le prêtre, en rampant, se mit à s’enfuir... Bien inutilement, puisque la femme lui envoya un couteau, qui se logea dans son crâne, le tuant sur le coup. Elle marcha vers le cadavre, et récupéra son couteau, trempé de sang. White Rabbit leva prudemment la tête vers le ciel. A tout moment, des anges pouvaient débarquer... Ils n’aimaient pas spécialement les massacres commis par les démons dans les plans inférieurs, et White Rabbit en était presque à espérer qu’ils viendraient, et donneraient lieu à un séduisant spectacle. Mais, au lieu de ça, la femme devant elle se mit à lui poser une question, cherchant à savoir ce qu’elle faisait là. White Rabbit sourit, et jeta le trognon de sa pomme sur le sol, tout en se rapprochant de la femme, ondulant des hanches, en remuant son cul.

« Séduire des prêtres ? Beurk ! Ils sont d’une telle laideur... fit-elle avec une grimace. Qui pourrait avoir envie de les séduire ? Ne me donne pas des cauchemars, belle créature ! »

Elle se rapprochait encore d’elle, et se téléporta, pour débarquer juste contre elle, leurs seins venant presque se toucher. Elle caressa la commissure des lèvres de la femme d’un doigt, avant de lui sourire.

« J’ai laissé une carotte dans mon sillage, et j’ai attendu de voir qui la prendrait... » s’expliqua-t-elle.

Il y avait des cadavres agonisants tout autour d’elles. Un véritable charnier, mais qui, loin de contrarier White Rabbit, tendait au contraire à l’exciter. Elle aimait le charme de cette femme, elle aimait la force et la colère qui suintaient de son corps. White Rabbit s’écarta d’elle, avant de poser ses mains sur un banc, offrant à la démone une belle vue sur ses fesses et sur son pompon blanc. Elle se retourna ensuite.

« C’est pour toi que je suis venue, ma petite perle... Tu me plais » lui avoua-t-elle.

Elle se retourna alors, en croisant les bras.

« Et toi ? Pourquoi être venue ici ? Il n’y a pas d’esclaves à massacrer dans les Enfers ? Ou alors, tu voulais voir le charme... Exotique... Des habitants de Terra ? »

Elle ferma brièvement les yeux, et rajouta rapidement.

« Et, d’ailleurs, il reste encore quelques survivants dans la crypte... J’aime te voir les massacrer. Tu me rendrais ce plaisir, dis ? Rien que pour moi ! »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Agiel Serpentes
Avatar
-

Messages: 16


Serpent des Enfers


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Mai 03, 2013, 06:22:11 »

Restant de marbre, Agiel laisse la séduisante créature approcher, rangeant son poignard. Elle lui laisse l'occasion d'aller si près d'elle et sa somptueuse poitrine, la regardant avec un sourire intéressé.

Mais dis-moi...

Elle sort l'épée de son fourreau et menace la jeune femme avec, à la gorge.

Tu ne serais pas humaine, toi aussi, par hasard ?

Alors qu'elle s'approche de la belle créature, Agiel entend un bruit derrière elle, comme un bruit de meuble qui bouge. Rangeant son épée, elle va voir dans cette direction et aperçoit un prêtre qui semblait s'être caché.

Tu aimes me voir les tuer, hein ? Alors viens voir ça.

Elle attend que la belle lapine arrive pour donner un petit coup de poing derrière le crâne de l'homme. On peut entendre un bruit d'os qui se brise et l'homme se retrouve viollement à terre, la tête enfoncée dans le sol.

Ca te va, comme ça ?

Elle se dirige vers la crypte, elle met une main aux fesses de la lapine sans se gêner et lui fait un joli clin d'œil avant d'aller voir le reste des survivants.

Alors comme ça, il reste des gens ici. Je vais me faire un plaisir de les massacrer.

Elle se lèche les lèvres à l'idée de pouvoir en dégommer encore quelques uns.
Journalisée

White Rabbit
E.S.P.er
-

Messages: 114



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Mai 04, 2013, 12:12:31 »

White Rabbit fut accueillie avec le tranchant d’une lame sous sa gorge. Ce n’était pas la manière la plus amicale d’accueillir le lapin blanc, et ce d’autant plus que, pour une fois, elle avait la clémence de venir face au protagoniste principal de l’histoire, celle qui, avec ses poings, était en train de commettre un véritable carnage. L’appétissante créature semblait suspicieuse, et avait visiblement une dent contre les humains. Cependant, White Rabbit n’était nullement inquiète, et ne sentait aucune menace dans les actions de la démone, qu’elle assimilait plutôt à de l’esbroufe. Elle ne répondit pas sur le coup, car, tout comme la démone, White Rabbit entendit du bruit derrière elle. Un survivant qui avait eu la malchance de manquer de discrétion.

« Tu aimes me voir les tuer, hein ? lâcha la démone. Alors viens voir ça
 -  Je ne fais que te regarder, ma belle... »

Il y avait un prêtre, apeuré. Il eut beau supplier, rien n’y fit. White Rabbit croisa ses mains dans son dos, penchant la tête sur le côté, visiblement curieuse, et vit la démone tuer l’homme d’un coup de poing. Une brève grimace éclaira les belles lèvres de White Rabbit, une petite moue. Voilà qui devait être douloureux ! Le coup avait été puissant, tuant l’homme sous le coup. Il n’avait pas souffert, et sa tête s’était enfoncée dans le sol. Visiblement, la démone aimait bien avoir un spectacle.

« Ca te va, comme ça ? » lui demanda-t-elle.

White Rabbit posa un doigt sur ses lèvres, faisant une petite moue.

« Ton spectacle est intense, ma jolie... Mais peut-être un peu trop court... »

Sadique, White Rabbit ? Pas plus que d’autres. Après tout, elle n’avait tué aucun dans ce village... Mais, quitte à lui offrir une représentation, autant faire durer le plaisir, non ? Ces démons... Ils étaient forts, mais n’avaient malheureusement aucune réelle forme d’imagination. Ou, heureusement, plutôt... Car, s’ils avaient été un peu plus intelligents, un peu plus astucieux et imaginatifs, il y avait longtemps qu’ils domineraient ce monde, ainsi que les Cieux... Et ça, ce ne serait pas rigolo, pas vrai ? La démone se dirigeait ensuite vers la crypte, et en profita pour fesser White Rabbit, qui esquissa un nouveau sourire

« Alors comme ça, il reste des gens ici. Je vais me faire un plaisir de les massacrer. »

White Rabbit pencha la tête sur le côté, joignant encore ses mains dans son dos. Elle ne les avait pas sentis ? Il fallait croire que cette femme était plus prudente qu’elle ne l’avait pensé. En n’utilisant pas du tout sa magie, elle empêchait probablement les Anges de la repérer. La lapine la suivit donc.

« A ta guise... Je vais te guider à eux... »

Et White Rabbit se téléporta alors, arrivant pile devant la femme, à quelques mètres. Elle tourna la tête vers elle, et claqua alors ses propres fesses.

« Du moins, si tu arrives à me suivre... »

La femme se mit alors à courir, vers une porte à gauche, fermée. Elle n’eut qu’à poser sa main dessus, et, comme par enchantement, la porte s’ouvrit, donnant sur un escalier en colimaçon qui s’enfonçait dans le sol. La poursuite serait assez courte, et White Rabbit se retrouva en contrebas, dans un couloir sombre avec des toiles d’araignées et de la poussière. Le couloir menait à une petite crypte, avec des tombeaux dans les coins, et plusieurs personnes effrayées. White Rabbit s’avança vers eux.

« Non, pitié, ne nous faites pas de mal ! » s’exclama un homme.

Il tenait entre ses bras une femme et un adolescent. Probablement une famille. White Rabbit leur sourit, et s’assit sur la tombe, croisant les jambes.

« Je ne vous ferais rien, détendez-vous... Mais je ne peux rien promettre pour elle... »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Agiel Serpentes
Avatar
-

Messages: 16


Serpent des Enfers


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Mai 04, 2013, 03:24:28 »

Agiel soupire en voyant la réaction de l'humaine, c'est vrai, après tout, la démone possède une force anormalement puissante, même pour un démon, de ce fait...

J'aurais bien fait duré plus longtemps si quelqu'un m'avait au moins résisté plus longtemps, c'est d'un ennui...Il n'y a donc vraiment aucun humain digne de m'affronter...

Elle dit ça en haussant les épaules et en soupirant, puis elle suit la lapine, fixant son joli déhanché un moment avant de la voir disparaître au moyen d'une téléportation, ce qui la fait sourire. Elle la suit donc calmement, sans se presser et entend des voix à l'intérieur, des voix d'humains, sans doute.

Ces humains, j'te jure...

Alors qu'elle est brièvement perdue dans ses pensées, Agiel se fait bousculer par un homme qui, inconscient de ce qu'il vient de faire, veut probablement s'enfuir. Mais il n'aura pas le temps, hélas, car Agiel l'attrape par le bras, faisant propulser un adolescent d'un coup de poing rapide au passage.

Dis-donc, toi. Tu viens de me bousculer, là.

Je suis désolé, pardonnez-moi.

Te pardonner...Non mais tu crois quoi...T'es un humain, et tu sais ce que j'en fais, moi, des humains ?

Rien que pouvoir sentir la puissante aura que dégage la démone est tout simplement surprenant. Pour un simple humain n'ayant pas de pouvoir, une aura pareille pourrait presque le balayer, mais cela rendrait le spectacle nettement moins intéressant, cela ne va sans dire.

Je vous en supplie, laissez-nous partir, ma femme et moi.

La démone, déjà blasée d'entendre cet humain se plaindre, soupire et lui fout un poing dans la tête, le faisant saigner et baisser la tête.

Ferme-la, sale humain.

Elle le prend par le cou et le soulève, regardant la femme effrayée, elle sourit sadiquement en empoignant la gorge de l'homme, le broyant sans aucune difficulté sous les yeux de sa femme. La femme voulant s'enfuir, elle se fait rapidement couper en deux par l'épée de la démon, essayant encore de s'enfuir avec le haut de son corps séparé du bas.

Mais tu vas te décider à crever ouais !!

Pour l'achever, Agiel lui donne un coup de pied comme s'il s'agissait d'un ballon de football, la regardant se plaquer contre le plafond et avant qu'elle ne retombe, la démone lui assène un violent coup de pied pour la plaquer au sol. Ensuite, pour être parfaitement sure, elle lui écrase la tête pour la faire éclater.

Là, t'as crevé.

Se dirigeant alors au sous-sol, elle s'approche de la lapine et frotte son index sur ses lèvres.

C'est vilain de ne pas m'attendre comme ça, ma jolie. T'as pas idée de ce que je pourrais te faire, belle humaine.

Elle semble dire ça avec un ton provocateur et en prenant une pose presque aguicheuse.
Journalisée

White Rabbit
E.S.P.er
-

Messages: 114



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Mai 04, 2013, 04:35:43 »

Les humains la prirent probablement pour celle qui avait massacré tout le village, et choisirent de s’enfuir. White Rabbit soupira légèrement en les voyant fuir à toute allure, rebroussant chemin, filant tout droit vers la démone. La lapine descendit de la tombe, et s’avança vers eux, sans se presser. Elle entendit les soupirs, les hurlements, et frémit délicieusement. Des frissons traversaient le corps de la femme. Ce n’était pas tant la mort de ces malheureux qui l’excitaient, que la puissance affichée de la démone. Une bien belle créature que voilà ! Elles finirent par se retrouver dans le couloir menant à la crypte, avec un cadavre défoncé devant elle. Probablement celui de la femme. La démone en vert ne leur avait laissé aucune chance. Elle se rapprocha de White Rabbit, et cette dernière la laissa caresser ses lèvres avec son doigt.

« C'est vilain de ne pas m'attendre comme ça, ma jolie, glissa-t-elle, sur un ton sensuel et aguicheur. T'as pas idée de ce que je pourrais te faire, belle humaine. »

En vérité, la lapine avait bien quelques idées, et répondit en écartant légèrement ses lèvres, les entrouvrant, et s’amusa à promener sa langue sur le doigt de cette femme. Elle laissa ainsi le doigt s’enfoncer dans sa bouche, et referma ses lèvres, le suçotant tendrement, le mordillant même, une lueur espiègle dans le regard. Allait-elle emmener cette démone ailleurs ? A la vérité, il lui semblait plutôt que c’était elle que la démone cherchait. Pourquoi venir dans ce village, autrement ? Et pourquoi ne pas encore avoir tenté de la tuer ? C’était une femme dangereuse, indiscutablement. En théorie, White Rabbit aurait du, si elle était prudente, s’enfuir... Mais White Rabbit, justement, n’était pas une femme prudente. Elle aimait le risque, le danger, l’absurde.

Tout en suçotant son doigt, ses mains se posèrent sur les hanches douces et fermes de la démone, et elle écarta finalement le doigt de la femme, avant d’aller l’embrasser, se serrant contre elle, aventurant ses mains sous le menton de la jeune femme, caressant sa culotte, glissant sur cette lanière de tissu vert. Elle frotta sa ceinture blanche, tout en se blottissant contre elle, gémissant faiblement dans sa bouche, se tortillant un peu. Un baiser, ça n’avait jamais fait de mal, n’est-ce pas ? Elle le prolongea un peu, en soupirant, puis retira ses lèvres, tout en souriant.

« Vilain ? Mais depuis quand les gentilles filles observent des démones sexy massacrer d’innocentes personnes comme du bétail, hum ? »

Elle se retourna à nouveau, et leva ses bras, tout en écartant les jambes, et s’étira. Des craquements résonnèrent le long de son dos, alors qu’elle cambra son dos, basculant son fessier en arrière.

« Alors, ma belle, dis-moi tout... Pourquoi traques-tu le Lapin blanc ? Chercherais-tu, toi aussi, à te perdre dans le pays de l’absurde ? »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Agiel Serpentes
Avatar
-

Messages: 16


Serpent des Enfers


Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Mai 06, 2013, 12:40:19 »

Alors qu'elle admire le petit jeu avec la langue de la lapine sur son doigt, Agiel sourit légèrement et décide d'attendre un peu avant de l'emmener aux Enfers.

Tu es humaine mais...Tu es différente des autres, et super bien roulée, avec ça...

Puis, n'ayant pas terminé sa phrase, Agiel se fait embrasser par surprise, se frottant contre la belle lapine qui semble vouloir jouer avec elle. Lorsqu'elle sent une main aller sur sa culotte, la démone encourage la belle lapine à continuer en caressant sa main.

Ca confirme encore plus ce que je dit. T'es une p'tite vilaine, toi. T'aime jouer avec quelqu'un qui t'es largement supérieur au risque d'en mourir.

Décidant d'aller jouer de manière plus intime avec l'humaine, elle profite de l'occasion quand elle voit ce fessier s'offrir à elle. Agiel ne se gêne pas pour lui mettre les mains aux fesses et les lui malaxer, tout en collant sa généreuse poitrine contre son dos, léchant son cou.

Que dirais-tu de jouer avec moi de manière un peu plus...Intime, hmm ? Tu n'es qu'une humaine mais, ton petit coté joueur et insouciante me plait bien, bref.

Elle appuie bien fermement sur ses fesses et parcourt le cou de la belle lapine avec sa langue.

Journalisée

White Rabbit
E.S.P.er
-

Messages: 114



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Mai 07, 2013, 04:06:56 »

« Ca confirme encore plus ce que je dit. T'es une p'tite vilaine, toi. T'aime jouer avec quelqu'un qui t'es largement supérieur au risque d'en mourir. »

Tout en lui parlant, la démone s’était glissée dans son dos, pétrissant les fesses de White Rabbit, glissant ses seins, les pressant contre sa peau. Elle n’avait rien dit, mais, pour être honnête, Jaina n’aurait sûrement pas été aussi catégorique que la démone sur leur force respective. C’était juste que White Rabbit n’aimait pas massacrer sans raison de simples humains. Sa force physique était moins forte que celle de la démone, mais, quand on était une magicienne, la force physique était quelque chose qu’on avait tendance à atténuer. Pour autant, l’envie d’affronter cette femme ne la tentait pas trop. Elle n’était pas venue pour ça, simplement pour... Pour la voir à l’œuvre, pour s’amuser, et pour satisfaire sa curiosité. Jaina explorait un peu ce monde qu’elle connaissait peu, Terra. Si elle s’était rendue à Seikusu, c’était parce qu’elle avait un pic magique particulièrement fort qui émanait de cette ville, et n’avait pas tardé à repérer les fissures et les distorsions dimensionnelles. Elle explorait donc ce nouveau monde, bien plus similaire au Pays des Merveilles que la grisâtre et froide Terre.

Visiblement, son charme plaisait à la démone, surtout pour son fessier. White Rabbit s’était relevée, et se retourna légèrement, un sourire évasif sur ses belles lèvres. Elle posa ses mains sur les épaules de la femme, les frottant avec ses gants, veillant à bien se blottir contre elle, savourant la force physique de cette créature. Elle remonta ses mains, caressant son cou, glissant sur sa nuque, puis se rapprocha encore, et l’embrassa sur les lèvres, plus longuement. Elle plaqua sa bouche contre la sienne, et fourra sa langue dans sa bouche, optant pour un baiser particulièrement long et savoureux. Elle se collait contre le corps de la démone, et gémit de plaisir. Le sexe... Voilà bien une chose qui l’avait déçu quand elle était sorti de son sarcophage. White Rabbit s’était attendue à des amants valeureux, puissants et forts, mais, après des millénaires à imaginer les expériences sexuelles, elle s’était forgée une telle expérience, à la fois fictive et réaliste, qui l’avait amené à voir à quel point les humains étaient faibles, peu créatifs, et s’effondraient vite. C’était quelque chose de paradoxal, car, si tout ce qui entourait le sexe, si tout ce qui figurait dans son cercle intime, avait évolué, le sexe pur, lui, avait plutôt eu tendance à diminuer, pour rester généralement à des choses basiques.

« Hum... Tu as vraiment un corps chaud et magnifique, ma belle... glissa la lapine blanche. Alors, tu veux bien jouer avec moi, hum ? Pour me retenir, il faut une belle prestation, tu sais... »

Elle frotta son bassin contre le sien.

« Je suis une très grande joueuse... »

Et, tout en disant cela, elle avait enroulé ses bras langoureusement, autour de la nuque de sa partenaire.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox