banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 ... 10
 1 
 le: Aujourd'hui à 07:34:34  
Démarré par Naisho Yujima - Dernier message par Naisho Yujima
Le plaisir était une chose importante dans la vie de plusieurs, ce qui donne la motivation nécessaire de surmonter de dure épreuves, dans l'espoir de pouvoir recevoir ce fameux plaisir qui aide à tout faire paraître meilleur. Pendant des mois, Naisho avait refouler toute sa rage, tout le manque d'attention et son désire envers Mélinda pour ne pas se faire rejeter, pour ne pas paraître minable. Maintenant, il pouvait tout faire ressortir, tout oublier grâce à ce grand,fabuleux moment de plaisir qu'il partageait avec la plus belle femme au monde. Il n'était qu'un jouet pour elle, une proie, il s'en doutait, au fond de lui il le savait très bien. Sauf que pénétrer Melinda,être en elle, la faire mouiller et crier tout le plaisir qu'elle ressent, commençait à devenir bien plus que simplement plaisant, sa en devenait addictif.  Alors qu'une partie de lui voulait tout simplement la faire jouir et en finir de cette histoire, une autre voulait continuer de la baiser, encore et encore, non pas seulement pour son amusement personnelle, mais aussi pour continuer de la voir ainsi.Elle était cruelle, une manipulatrice, le genre de personne qu'il déteste, mais il y avait quelque chose d'excitent en elle, en-dehors de sa beauté légendaire. Son attitude, sa façon d’agir, la confiance qu'elle a envers elle-même, c'est envoûtant, de quoi faire perdre la tête à quelqu'un, ce qui en quelque sorte était le cas en ce moment.

''C'est une salope, arrête de t'intéresser à elle, arrête de...''

À ce moment, Melinda ne pouvait plus s'empêcher d'émettre des sons de plaisirs et de souffrance, combiner ensemble comme si c'était la plus normale des choses. Avec toute sa puissance, il tentait quasiment de la détruire, mais en même temps de lui faire plaisir. C'est ce qui est étrange au final dans le sexe, devoir faire mal pour faire du bien, devoir y aller avec puissance pour démontrer notre douceur, des choses contradictoires, mais qui au final était relier dans un moment, remplie de passion.  Toute la haine accumuler, tout le désir créer par les mois et années avaient emmener à ce moment précis. Réunie par le plaisir et la haine, les deux en étaient à agir comme des animaux, voulant tout les deux démontrer leur puissance et supériorité à l'autre. Un combat perdu d'avance pour le grand humain, mais qu'au final, il désirait depuis longtemps, sans vouloir l'admettre.

Me...Melinda...

Toute volonté de continuer sa phrase ou de dire quoi que ce soit fut interromput par une vive sensation, mélangeant douleur et satisfaction une fois de plus. Exciter, la vampire venait tout juste de lui rentrer ses griffes directement dans sa nuque. Sur le coup, ce fut douloureux, mais il ne put s'empêcher de lâcher un soupire de plaisir par la suite. Il aimait ce genre de situation, cette violence, le fait que Melinda ne pouvait même plus contrôler se genre de chose.


Aaaahhhh....salope....je vais....te...DÉFONCER!


Il déplaca sa main droite de façon à la placer directement contre la tête de Miss Warren et de lui aggriper les cheveux avec férocité de nouveaux, tirant la tête de sa compagne d'un soir vers lui. Il embrassa ses épaules et son cou avant de remonter sur le visage. Il passa sa langue tout prêt des crocs de la vampire sans même réellement penser au risque qu'il prenait. Les cheveux dans une main, le cul de Melinda dans l'autre en même temps de la pousser contre le mur, il tenta du mieux qu'il put d'accélerer le rythme de ces coups de reins, de la baiser encore plus rapidement. Il ne pouvait s'empêcher de la toucher, de palper le derrière, de licher le corps. Il voulait la faire jouire, protéger sa belle Shelly, la femme de sa vie, mais il était incapable de se calmer et de se concentrer pendant qu'il faisait l'amour à celle de ces rêves, la riche,belle,puissante Melinda Warren était avec lui, en train de se faire totalement démolire par sa queue, à en redemander. Il se sentait comme le roi du monde, celui au pouvoir, qui avait toute les merveilles du monde en sa possession. Il y allait de coups de plus en plus fort, de plus en plus vite, quand soudain

HAAAAAAAAAAA!

L'orgasme qu'il craignait tant seulement quelque moment plus tôt arrivait, incapable de se contrôler d'avantage, il tenta de se repositioner, essayer de ralent l'inévitable, mais en se faisant il perdit pieds et tomba dos contre le sol, emmenent Mélinda avec lui dans sa chute, l'empalant au plus profond de son intimitée. La sensation, soudaine et puissante, le poussa finalement à jouire en elle.

Ohhhh....Ooooo HAAAAAAAAAAA.

L'orgamse fut puissant,au point de le faire trembler, il ne se rappelait aucunement d'avoir vécut quelque chose d'aussi incroyable de toute sa vie, ne pouvant s'empêcher de gémire un peu de plaisir, brisant un peu toute son apparance de dure à cuire sans réactions. Au sol, avec Melinda par-dessus lui, il était temporairement incapable de réagire, espérent tout simplement avoir réussit à faire jouire Mélinda aussi.

 2 
 le: Aujourd'hui à 05:39:26  
Démarré par Yÿsma - Dernier message par Yÿsma
Identité : Yÿsma
Âge : La vingtaine en apparence, peut-être des siècles en réalité
Sexe : Féminin, possible hermaphrodisme (voir "Autre")
Race : Génie (Créature)
Sexualité : Pansexuelle avec de multiples conquêtes

Physique :
Autrefois, Yÿsma n'était qu'un être abstrait composé de fumée et de magie pure. Désormais, le Génie possède une enveloppe charnelle d'apparence humaine grâce au voeu d'un humain désireux de perdre sa virginité. Cette enveloppe arbore les traits d'une femme de la vingtaine, aux formes sans aucun doute plantureuses et aux proportions hypothétiquement parfaites. Une chevelure mi-longue d'un magenta assombri surmonte le crâne de la femme. Cette tignasse au petit volume est très légèrement ondulée et s'arrête pile au niveau des épaules de la belle. Ses yeux portent la même couleur et reflètent sans cesse un éclat intrigant voire mystique, sa peau laiteuse ne semble pas porter la moindre imperfection. Le moindre de ses traits est pensé pour attirer ; que ce soit ce nez discret et retroussé ou ces fines lèvres légèrement rosées, le moindre élément n'est pas sans rappeler à la fois la candeur d'une enfant et la beauté d'une femme mûre.

Si le corps de Yÿsma n'est pas si musclé, il reste fin et en bonne santé, haut d'un mètre soixante treize pour un poids de cinquante neuf kilos. Cette finesse est notamment retrouvée dans cette faible largeur d'épaule, dans ces bras à l'apparence fragile et dans ces mains filiformes. Ces porportions sont également trouvables plus bas. Les cuisses de la femme sont loin d'être épaisses mais semblent avoir tout juste assez de consistance, ses mollets se prolongent élégamment jusqu'à ce que de petits pieds prennent le relais.


Mental :
Ayant la faculté d'accroître son espérance de vie par l'utilisation de ses pouvoirs, Yÿsma en est devenue très paranoïaque. Elle ne réalisera jamais de souhait qui pourrait la mettre directement en danger, prétextant que sa vie vaut plus que tout l'or du monde, et qu'il ne faudrait pas gaspiller autant de siècles par un seul et unique voeu. Naturellement, cela s'accompagne d'une possessivité et d'un matérialisme latents. Ce qui est à elle reste à elle, personne n'a le droit d'y toucher sans son accord. Après tout, Yÿsma a vécu durant des siècles avec certaines de ses possessions, notamment des bijoux, jamais elle ne les cédera. Ces traits font d'elle une personne particulièrement vénale qui ne jure que par les biens. L'honneur ? Il existe mais passe littéralement au second plan. Néanmoins, la fierté reste quelque chose d'important. Si Yÿsma réussit quelque chose avec brio, ne vous attendez pas à ce qu'elle soit modeste. Après tout, elle n'est même pas capable de rester humble lorsqu'elle aperçoit son reflet.

Grande opportuniste, si jamais elle débusque une proie, elle l'utilisera jusqu'à son dernier soupir pour réaliser ses propres voeux, ne pouvant pas réaliser directement ses propres désirs. Pour trouver ces dites proies, Yÿsma agit de façon humaine : elle séduit, passe à l'acte et persuade, se fichant royalement des sentiments qu'une entité inférieure puisse porter à son égard. Elle est effectivement détachée du monde et ne reste en société que par pur intérêt. Autrement, elle serait déjà partie s'isoler en forêt ou même en montagne. Solitaire ? Oui, on peut dire ça. Cette solitude est cependant cassée de façon régulière puisque le Génie met un point d'honneur à réaliser au moins un voeu par semaine, ne serait-ce que pour s'assurer de rester en vie aussi longtemps que possible.

Intelligente, Yÿsma a accumulé les connaissances au fil des années et pourrait sans problème passer pour une érudite auprès de n'importe qui. Voilà autre chose dont elle peut se vanter. Elle ne se gêne d'ailleurs pas pour le faire à longueur de temps, jugeant autrui avec condescendance en raison de son élévation intellectuelle.


Histoire :
« Où suis-je ? Il fait noir, je ne vois rien. Aucun son ne me parvient, aucune odeur ne me titille. Suis-je au moins quelque chose ? Suis-je conscient ? Oui. Je pense donc je suis. Ma conscience est réflexive, elle me revient à moi-même. Je suis doté d'intelligence et j'existe, mais je ne sais pas ce que je suis. Je n'arrive pas à déterminer le milieu dans lequel je vis. Tout ce que je sais, c'est qu'un flot d'énergie coule inlassablement dans mon corps, peu importe de quoi ce dernier est composé. De cette énergie émergèrent mes sens, sûrement pour répondre à mes besoins. Je vois désormais. Il y a du bleu en haut, du vert et du marron en bas. Des reliefs inconnus se dressent devant moi. Capable de bouger, je les contourne. Mieux encore, je leur rentre dedans. Rien ne se passe. Aucun bruit. Je ne suis pas consistant, je n'entre pas en collision avec la matière. Qui plus est, cette brise semble me porter depuis que j'ai éveillé mes sens. Des sons s'élèvent alors. D'étranges créatures à plumes chantent alors qu'un immense orbe incandescent éclaire cette étendue bleue en haut. J'apprends vite à mettre des noms sur toutes ces choses, comme si mon intelligence me sifflait les secrets de ce monde. Pourtant, le mystère de ma propre création restait complait. J'apprends que chaque créature naît biologiquement. Et moi, que suis-je ? Je n'ai pas de parents, je ne suis pas sorti d'un oeuf ni d'une quelconque créature. Peut-être suis-je apparu d'un coup. Je ne me souviens pas.

Peu importe qui est mon créateur, je le maudissais de ne pas s'être révélé à moi. J'erre sans but, je ne sais pas quoi faire, je me laisse simplement porter par le vent. Je croise d'autres créatures sur mon chemin, cette fois-ci dotées de la parole. Elles m'appellent "brouillard" ou encore "brume" et se contentent de me traverser comme si je n'existais pas. Ne puis-je pas leur parler ? Suis-je au moins doté de la parole ? Je sais que je pense, je ne sais pas si je parle. À en juger par les réactions inexistantes, je ne dois probablement pas parler. Je vois, j'entends et je sens le vent me porter, voilà tout. Je peux d'ailleurs entendre les plaintes de ces êtres faibles et mortels. Ils rient, ils pleurent, ils crient, tout semble leur aller. Mais ils désirent aussi. "Si seulement j'avais plus d'argent", "Je ne veux plus de cette acnée", "J'aimerais tellement être à Tekhos en ce moment"... Partout où je vais, je les entends se plaindre. Heureusement, ce n'est qu'éphémère. Mon flux magique s'intensifie à chacune de ces plaintes. Peu après, tous les problèmes du monde semblent résolus. Je réalise naturellement les souhaits des gens.

Lentement, j'apprends à contrôler mes capacités. Je peux désormais les retenir et faire le choix de ne pas accéder à une requête. Je peux reprendre mon errance et rester indifférent vis-à-vis des problèmes de ce monde dans lequel on m'a intégré. Je pense ne plus réaliser la moindre demande. Je pensais, tout du moins. "Si seulement j'avais une petite amie avec qui le faire" entendis-je un beau jour. Je me décide alors d'expérimenter jusqu'où mes pouvoirs peuvent aller. Je me base sur les critères de beauté humains, j'y insère quelques traits uniques, j'imagine en détail un corps humain en tous points, une femme. En l'espace d'un instant, j'avais réalisé le voeu de ce garçon désespéré. Je suis visuellement humaine, je m'attribue aussitôt le rôle de petite amie afin de compléter son souhait. Je me sers de toutes mes connaissances acquises pour le séduire et lui voler sa virginité. J'y trouve une étrange satisfaction. Cependant, je décide de le laisser au beau milieu d'une nuit, alors qu'il dormait. J'avais réalisé son souhait, plus rien ne me retenait. Je m'apprête donc à redevenir le brouillard que j'étais. J'inspire, j'expire. Je ferme les yeux, je me concentre. Rien. Je ne suis pas capable de réaliser mes propres souhaits.

Je décide donc de m'accoutumer à mon nouveau corps, à ma vie pseudo humaine. Je suis devenue quelque chose, même si je ne sais toujours pas dans quelles circonstances je suis née. Je réalise d'autres souhaits de temps à autre. J'apprends à manipuler puisqu'il s'agit du seul moyen pour moi de combler mes envies. Je m'attache aux biens, à l'argent. L'argent est une autre forme de pouvoir, en ce monde. Plus j'en aurai, plus je serai influente. Plus je serai influente, plus je pourrai réaliser mes propres souhaits facilement. Voilà comment je pense.

Les années passent rapidement. Mon corps ne prend pas une ride. Les gens autour de moi meurent les uns après les autres tandis que moi, je fais connaissance avec les nouvelles générations jusqu'à ce qu'elles se meurent également. Je suis éternelle, je vis les décennies et les siècles sans que le temps ne m'affecte. Et visiblement, je passe beaucoup de temps dans ce monde. Ce n'est pas plus mal, j'apprends énormément de choses. C'est bien la seule distraction qui ne périra jamais, la connaissance. »


Autre :
En tant que Génie, Yÿsma possède de grands pouvoirs. Ils sont cependant limités à ce qui est physiquement possible d'accorder. Si elle peut faire apparaître de l'or sur demande, elle ne peut néanmoins pas accorder la vie éternelle ou créer de remède universel, de pierre philosophale, etc... Yÿsma est donc uniquement capable de réaliser les voeux sans excéder dans le domaine du miracle. Quant à la seconde limite de son pouvoir, elle réside dans le fait de devoir passer par un intermédiaire pour faire ce qu'elle désire. La réalisation directe de ses propres souhaits entraînerait la perte immédiate de ses pouvoirs. Tout au plus, Yÿsma peut séduire un humain et le persuader de souhaiter quelque chose pour elle. Autrement, ses capacités physiques sont égales à celles d'un humain tout à fait normal, si ce n'est que l'espérance de vie accumulée (voir plus bas) peut être convertie en régénération cellulaire accélérée. En conclusion, Yÿsma guérit bien plus vite que la normale.
L'on peut également la qualifier d'éternelle. Tout du moins, cette éternité s'obtient par l'utilisation de ses pouvoirs. En effet, à chaque fois qu'elle réalise un voeu, Yÿsma voit son espérance de vie prolongée, et cela malgré le fait qu'elle ne puisse pas être en mesure de savoir quand elle mourra. Le Génie pourrait d'ailleurs être tué, à partir du moment où son essence magique même est annihilée. Autrement, Yÿsma persistera. Quant à la limite de voeux accordables, il n'y en a pas. Notre Génie est également en mesure de refuser d'exaucer un voeu, contrairement aux autres génies mentionnés dans les légendes. Cela doit provenir du fait qu'il n'existe aucun artéfact magique qui la contienne...
Si notre Génie refuse aujourd'hui de changer d'apparence (celle-ci lui convient parfaitement), il n'est cependant pas exclus qu'elle puisse réaliser le souhait de devenir provisoirement hermaphrodite ne serait-ce que pour un rapport.

 3 
 le: Aujourd'hui à 02:08:07  
Démarré par Sylvanas Windrunner - Dernier message par Nãar
Il m'a fallu du temps pour remarquer que la signature est un GIF '^'

Bienvenue parmi nous, et au plaisir de te lire ~

 4 
 le: Aujourd'hui à 01:01:42  
Démarré par Yulia Vesselovski - Dernier message par Princesse Alice Korvander
« Vu tout ce qu’on vient de faire, je crois que tu peux me confier tous tes plus grands secrets, mon chéri. »

Asami s’était rarement sentie aussi vivante, aussi excitée. Elle se pinça lentement les lèvres, continuant à détailler Kenji. Elle lui avait avoué toute la réalité sur l’état de son couple avec Brad. Ce n’était clairement pas l’amour fou. Le temps passa alors, Kenji tripatouillant sur son portable, pendant qu’Asami, joignant ses mains dans le dos, se demandait ce que l’homme cherchait. Mais, visiblement, il semblait encore plus gêné, à l’idée de lui montrer ça, qu’après tout ce qu’ils avaient fait. Ils venaient de s’envoyer en l’air dans la salle de cours, après tout.

Elle ne dit rien en voyant la photo, les yeux légèrement entrouverts. Kenji continua à lui parler, lui expliquant qu’il aimait se déguiser en fille, et s’était fait un magnifique cosplay de maid, avec des oreilles de neko, et...

*Un plug ?!*

Elle le regarda brièvement, les joues rougies, puis observa à nouveau la photo. Kenji lui expliqua que sa famille avait vu cette image, probablement en découvrant les factures du cosplay, ou tout simplement par malchance, et qu’ils avaient mal réagi. Asami hocha la tête, en voyant surtout là une magnifique opportunité. L’homme était né hermaphrodite, ce qui expliquait sa voix androgyne, et il continua en mettant des lunettes sur son nez, et en adoptant une voix plus efféminée. En fait... C’était littéralement une autre voix ! Ce n’était pas cette voix de crécerelle qu’un mec prenait en essayant d’imaginer la voix d’une fille, mais une véritable voix de fille, plus aigue, plus douce.

Kenji évoqua alors une possibilité, qui sembla sortir Asami de sa torpeur. La surprise dans ses yeux se mua en une lueur d’amusement, un regard vorace, et elle répondit rapidement :

« Moi ? demanda-t-elle, sur un ton faussement innocent. Je n’ai rien, c’est toi qui as évoqué cette possibilité... »

Elle se rapprocha alors de l’homme, et son sourire s’élargit, révélant ses dents blanches.

« Bon... Tu sais... Outre être la pom pom girl, je suis aussi membre du club social des Morimoto. »

Les Morimoto étaient l’une des plus riches familles de la ville, présentes depuis la fondation de Seikusu. Leur fille, Leona Morimoto, était lycéenne, et était la dirigeante du club social, le plus puissant club de Seikusu... Et elle était surtout une terrible perverse. Néanmoins, si Asami en parlait, c’était pour une raison bien précise.

« Je ne suis pas censée le dire, mais la spécialité des Morimoto est de falsifier les dossiers scolaires. Comme elles sont très proches de l’administration, personne ne regarde. Et je suis l’amie de Leona, alors... »

Asami sourit encore, se demandant si Kenji voyait où elle voulait en venir.

« Je ne pense pas à te travestir, non... Je pense à envoyer Kenji très loin d’ici, dans un autre lycée, et à faire entrer une fille à sa place... Une délicieuse fille à lunettes qui aime se travestir en maid neko... Et une fille face à qui Brad ne pourra jamais rien faire. »

La lycéenne sourit encore, et se rapprocha de lui, venant enrouler ses bras autour de son cou. Elle l’empêcha  de parler en l’embrassant tendrement, pendant un certain temps, et reprit ensuite :

« Puisque tes parents se désintéressent de toi, c’est l’idéal. Si je me mets à sortir avec une fille, Brad me lâchera vite. Qui a envie d’être avec une gouine, hein ? Mais il va falloir qu’on t’entraîne, Kenji... Que tu sois une belle fille bien comme il faut. »

Asami trouvait cette idée géniale. Kenji avait vraiment eu une bonne idée de lui en parler !

« Oh oui, tu seras une délicieuse fille... Il va falloir te trouver un nouveau prénom... Ah, et... »

Elle sourit ensuite.

« Ton plug... Tu aimes te l’enfoncer dans les fesses, hein ? Je l’ai senti quand j’ai enfoncé mon doigt en toi... Tu l’as déjà mis plusieurs fois, n’est-ce pas ? »

 5 
 le: Aujourd'hui à 12:23:58  
Démarré par Sylvanas Windrunner - Dernier message par Sylvanas Windrunner
Ce n'est pas un des pire en effet. Mais je reste sentimentalement attaché à War3 TFT plus qu'a wow ^^

 6 
 le: Aujourd'hui à 12:21:18  
Démarré par Sylvanas Windrunner - Dernier message par Ahri
Voilà une des rares macchabées que j'inviterais à jouer sans soucis. ♥

Bienvenue. ♥

(Coursevent est un bon nom, bordel. -3- )

 7 
 le: Aujourd'hui à 12:09:33  
Démarré par Sylvanas Windrunner - Dernier message par Sylvanas Windrunner
Préparez vous à un Gilneas 2 mouhahaha !

 8 
 le: Aujourd'hui à 12:01:05  
Démarré par Sylvanas Windrunner - Dernier message par Shad Hoshisora
Essayes seulement èwé.
Je n'y résides pas mais pas touche.
Non mais.

 9 
 le: Aujourd'hui à 12:00:35  
Démarré par Sylvanas Windrunner - Dernier message par Sylvanas Windrunner
Citation
Outre toute idées spontanées et originales que je vous invite à me proposer par MP, voici quelques scénaris que vous pouvez reprendre à votre sauce ou utiliser tel-quel. Contactez moi si vous en voyez un qui vous plais pour le personnaliser.

Des personnages temporaires et/ou One shoot peuvent être crée et joué pour suivre ces scénario à votre convenance.

Proposition d'intrigue et de trame:


TRAMES CHAPITRE -I- LA VIE DE SYLVANAS

TRAME 1 / Vous êtes un/e aventurier/e, un/e mercenaire ou un membre des Forestiers au service du Général Windrunner pendant la guerre contre le Fléau Mort-Vivant. Participez avec elles aux batailles terribles qui y ont été menées.

TRAME 2 / Vous êtes un membre du Fléau, un/e aventurier/e, un/e mercenaire au service d'Arthas (ou vous êtes Arthas lui-même !) et la dernière bataille contre la générale est arrivée. Vous allez pouvoir participer à sa capture.

TRAME 3 /  Vous êtes un membre du Fléau, un/e aventurier/e, un/e mercenaire au service d'Arthas (ou vous êtes Arthas lui-même !). La Générale des forestiers vient d’être capturé et emprisonnée à  Mortholm. Le Roi vous invite à profiter de sa prisonnière pour lui faire payer son orgueil. Pour la briser, il vous propose de participer aux tortures, sévices, humiliations et expériences qu'elle subira.

TRAMES CHAPITRE -II- LA SERVITUDE DE SYLVANAS

TRAME 4 / Vous êtes un membre du Fléau, un/e aventurier/e, un/e mercenaire au service d'Arthas (ou vous êtes Arthas lui-même !). Vous participez avec elle aux batailles emblématiques menées par le Fléau et profitez de sa volonté enchaînée.

TRAME 5 / Vous êtes un membre du Fléau, un/e aventurier/e, un/e mercenaire au service d'Arthas (ou vous êtes Arthas lui-même !). Le jeune Roi de Lorderon vous récompense de vos bon et loyaux services en vous prêtant la Forestière Sombre.

TRAME 6 / Vous êtes un ennemi du Fléau et vous découvrez que sa nouvelle générale est Sylvanas Windrunner, vous tentez de l'affronter ou participez à une bataille emblématique contre le Fléau.

TRAMES CHAPITRE -III- LA REINE BANSHEE

TRAME PILOTE POUR LE BG DU FORUM: Vous êtes le Seigneur ou la Dame qui règne sur le royaume ou Sylvanas vient d'arriver avec son armée. Elle marche sur vos terres, massacrant tout ce qui vit pour le relever en serviteur loyal des Réprouvés. Parviendrez vous à la repousser ? Ou votre capitale deviendra t'elle la nouvelle Undercity ?

TRAME 7 / Vous êtes un/e allié/e ou un membre de la faction d'Arthas ou de Sylvanas et vous participez à l'embuscade qui à pour bute de tuer le jeune roi.

TRAME 8 / Devenez le champion de la Reine Banshee en écrivant un scénario sur-mesure expliquant votre ascension.

TRAME 9 / Le poutch d'Undercity vient de réussir et la Reine est capturée. Vous êtes un/e démon/ne, un/e sorcier/e, un/e mage, un/e hypnotiseur, ou quelqu'un avec des pouvoirs particuliers qui a été embauché par Varimathras pour l'aider à briser sa prisonnière.

TRAME 10 / Vous êtes un aventurier/e ou un/e mercenaire qui va libérer la Reine Banshee des griffes de Varimathras.

 10 
 le: Juin 27, 2017, 11:58:04  
Démarré par Sylvanas Windrunner - Dernier message par Sylvanas Windrunner
Et mais euuu ! je suis pas une feignasse ! J'utiliserai un autre mot en "-asse" pour me définir ^^
Tu vas voir quand j'attaquerai ce petit royaume terranide ;p

Et Merci pour la coquille ^^ et merci pour la validation Sourire

Pages: [1] 2 3 ... 10
Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox