banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 ... 10
 1 
 le: Aujourd'hui à 03:05:13  
Démarré par Elizabeth Ostwick - Dernier message par Elizabeth Ostwick
Cette violence, cette luxure, tout ceci rend Elizabeth complètement folle. Les joues roses de plaisir, les yeux brillants d'excitation, c'est une véritable démone qui se tient là. Verena, empalée par une batte si bien qu'elle forme une bosse sur son ventre, pendue, et pissant ainsi dans le seau, est plus belle que jamais. Elizabeth ne manque pas de lui lancer le contenu du seau pour la recouvrir de pisse.

- Ne meurs pas tout de suite, je reviens.

Après cinq interminables minutes, Elizabeth revient avec un gode immense. Si immense qu'en étant posé au sol, il manque de cinq minuscules centimètres le plafond. Elizabeth l'installe donc, et oriente cette fois-ci la chatte de Verena vers le bout. Ainsi, elle pourrait se retrouver empalée de la tête aux pieds, jusqu'à ce que le gland lui ressorte par la bouche.

- Si tu veux vivre, tu vas devoir te le prendre dans la chatte pour te surélever un peu.

Elizabeth ne lui demande pas son avis et tire sur ses jambes pour l'empaler sur le gode jusqu'au nombril, déformant son corps. La batte est toujours enfoncée de toute sa longueur dans le cul de la jeune femme d'ailleurs.

 2 
 le: Aujourd'hui à 02:51:39  
Démarré par alyS Engelhart - Dernier message par Akira Fubuta
Voyant cela, Akira redoubla d'efforts pour lui plaire. Elle aimait dévierger les jeunes filles, ou du moins leur faire vivre un réel orgasme. Alys était donc toute trouvée ! La jeune femme avait déjà hâte de pouvoir s'occuper de sa soeur également. Comme elles allaient s'amuser... c'est excitant !

- Hmmm... slurp. Jouis ma chérie, jouis.

Akira lui enfonce même deux doigts dans le cul, tout en continuant ce délicieux cunnilingus. Il s'agirait de faire les choses bien pour son premier orgasme !

 3 
 le: Aujourd'hui à 02:47:35  
Démarré par Akira Fubuta - Dernier message par Akira Fubuta
Akira prend Alix dans ses bras, couchée au sol. Elle est ruisselante de mouille et de sueur, haletante, mais heureuse. Cet orgasme était si intense ! Alix peut se vanter de le lui avoir provoqué. Peu de personnes lui ont déjà fait ressentir ça, surtout des humaines.

- Aaaah... je n'en peux plus...

Elle l'embrasse tendrement, sans vivacité, trop fatiguée pour faire plus. C'était si éprouvant ! Akira n'a plus envie de bouger, et se fiche bien des garçons à l'autre bout du ponton qui sont sûrement en train de se branler. Elle est bien là ou elle est.

Et dieu sait que quand Akira a une idée en tête, elle s'y tient !

 4 
 le: Aujourd'hui à 02:25:58  
Démarré par Mélinda Warren - Dernier message par Mélinda Warren
Oui, Décatis avait indéniablement droit à un grand privilège. Celui de pouvoir soumettre Mélinda, de jouer avec elle... Mais un si grand privilège impliquait aussi d’être à la hauteur. Mine de rien, Mélinda n’était pas une femme comme les autres, elle n’était pas une amante ordinaire. Elle était très expérimentée en matière de sexe, et, partant de là, évidemment très exigeante. Elle sourit donc doucement devant la tenue de Décatis. Rien que pour cet ensemble, Décatis marquait déjà des points. L’enchanteresse avait davantage l’habitude de porter des robes ou des manteaux élégants et luxueux. Un ensemble moulant en latex, c’était là la plus belle preuve qu’elle avait rejoint le clan Warren, et adhéré à la philosophie de la Matriarche. Ainsi attachée, Mélinda, qui devait faire attention à ne pas basculer, l’observait avec envie, et s’amusait à faire cliqueter ses chaînes en avançant ses jambes. Elle sentait les chaînes s’étirer sur quelques millimètres, et vit ensuite Décatis s’approcher.

Sa sœur lui confirma qu’elle ne comptait pas y aller comme avec Juliette. Les profils étaient en effet radicalement différents. Juliette Beaumont était naïve, encore vierge, et Décatis, avec elle, l’initiait sur le long terme au plaisir sexuel. C’était une initiation dans laquelle Mélinda évitait autant que possible de s’impliquer, sauf quand Décatis lui demandait son aide. Mais là, il n’y avait qu’elles, elles, et un premier objet que Décatis saisit entre ses doigts gantés. La vampire se pinça doucement les lèvres en se dandinant sur place.

« Tes mitaines te vont très bien... Toute ta tenue, en fait ! » la complimenta-t-elle.

Décatis la rejoignit ensuite, et commença par masser ses seins. Il ne fallut pas attendre longtemps pour que les tétons de la vampire se mettent à pointer, celle-ci gémissant lentement en se pinçant les lèvres.

« Hmmm... !! »

Les pinces se posèrent ensuite, mais, étrangement, la douleur fut comme annihilée par une troublante sensation de plaisir. Les joues de Mélinda s’empourprèrent, et elle remua encore, évitant de tomber. Il fallait dire qu’elle avait un appui précaire, avec ses jambes relevées, et tenait donc surtout en maintenant ses fesses au sol, un appui qui, par définition, était instable. Décatis lui demanda alors ce qu’elle pensait de ce bijou, et l’intéressée sourit lentement, malicieusement, avant de la regarder.

« Hmmm, c’est... C’est une sensation très agréable, Décatis. Mais tu sais qu’il va en falloir bien plus si tu veux espérer me dresser, n’est-ce pas ? »

Décatis côtoyait Mélinda depuis suffisamment longtemps pour savoir que cette dernière était, en matière sexuelle... D’une endurance légendaire !

 5 
 le: Aujourd'hui à 01:59:04  
Démarré par Enmoïra Liavaris - Dernier message par Catalina Taylor
Je n'ai rien à redire.
Bon jeu  :3

 6 
 le: Aujourd'hui à 01:56:11  
Démarré par Yoko Nakamura - Dernier message par Catalina Taylor
Tout est bon pour moi, tu peux aller jouer  :3

J'te met en créature ou esper du coup ?

 7 
 le: Aujourd'hui à 01:51:48  
Démarré par Yaotl Xipil Tezcacoatl - Dernier message par Catalina Taylor
Je trouve rien à redire, alors c'est bon pour moi !
Va jouer  :3

 8 
 le: Aujourd'hui à 01:43:57  
Démarré par Yaotl Xipil Tezcacoatl - Dernier message par Shaira Elrunalan
Citation
qui commande aux serpents

Personne ne me commande Fâché

*Ksssssssssss*

Re-Bienvenue quand même, mais je t'ai à l’œil, Dieu emplumé !

 9 
 le: Aujourd'hui à 12:53:40  
Démarré par Ponia - Dernier message par Faction d'Atridal
Les paroles de l’humaine sonnent davantage comme de la provocation que de la reconnaissance. Cette rencontre peut finir en un malencontreux et inutile duel où l’invitée tomberait sous le poids de la force brute de la dragonne rouge. Non seulement cette inconnue commet l’erreur de sous-estimer Lazuria mais aussi de rire avec un ton frôlant l’arrogance. La gardienne hausse les sourcils avec une attention plus aiguisée sur la moindre parcelle de corps qui bouge. Un pouvoir émane de l’humaine mais qui ne fait point reculer la dragonne. Elle  craque un léger sourire sur le coin des lèvres alors que son regard s’enflamme grâce aux reflets du feu qui change la matière de son seul toucher. Elle déteste fortement toutes menaces envers le lagon, même à travers un exemple et la seule insinuation que cela soit possible. Lazuria voit la lame résorber la flamme ardente mais ne relâche pas un doute raisonnable germant dans son esprit.

- Vous avez une méthode assez crue pour vous présenter et pour affirmer vos positions. Mais votre mise en scène n’est pas le motif de ma méfiance. Toutes vos actions me démangent pour une seule raison : Vous n’êtes pas une femme normale. Votre physique est féminine mais votre âme est teintée par une personnalité qui ne leur ressemble pas, plus farouche, ou en quête de reconnaissance. Sachez une chose…

Lazuria dégage alors une source de chaleur plutôt douce. Cette sensation de bien-être change progressivement en une chaleur plus forte qui avec l’humidité devrait donner des sueurs à l’humaine. Elle juge la posture de défense et se permet de glousser en retour face à cette étrange personne ayant besoin de montrer sa valeur de guerrier. Elle lui tourne le dos avec un geste d’assurance tout en la lorgnant du coin de l’œil.

- Vous me sous-estimez trop à cause de cette fierté personnelle qui vous ronge le cœur. Je vous recommande de mettre cette robe à l’écart et de vous détendre. Vous avez beaucoup à apprendre de moi et de notre culture.

Elle l’invita ainsi à découvrir un peu plus sur la réalité d’Atridal. L’appât du savoir pouvait fonctionner avec une étrangère qui malgré ses airs restait perdue au milieu d’un monde loin de sa maison et de ses coutumes.  Lazuria jouait sur ce besoin de repaires pour aborder l’humaine et à son tour dénouer le ruban de mystère autour de la belle à la longue chevelure d’ébène. Logeant au fond du lagon la plupart du temps, elle avait préparé une cabane en bois sur le bord  de l’eau où loger ses invitées. Quelques mètres plus dans les terres se trouve un espace d’herbes courtes où s’installer autour d’un cercle calciné où le feu peut y être allumé. C’est dans cette direction que la dragonne l’attire une fois qu’elle dissipe son pouvoir calorifique.

- On m’appelle Lazuria. Je garde ce lagon ainsi que sa flore de potentiels envahisseurs. Et vous, quel est votre nom ? Que faites-vous à voyager volontairement entre des mondes, seule et sans amies ?

 10 
 le: Juillet 21, 2018, 11:16:01  
Démarré par Yaotl Xipil Tezcacoatl - Dernier message par Yaotl Xipil Tezcacoatl
Merci Cassy ! Grimaçant

Pages: [1] 2 3 ... 10
Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox